Aller en bas
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1710 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 226

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Hakuna Matata ft. Alaska

Sam 11 Avr 2020 - 21:25
Hakuna Matata
Ft. Alaska

Spoiler:
Hakuna Matata ft. Alaska  68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f37624e38314b2d2d356a753954673d3d2d3436383630353732392e313465333630643166613934336639633336353331373233363931342e676966?s=fit&w=720&h=720
Mars 2120

Pour la première fois depuis longtemps, Alan n’allait pas bien. Il sentait ses vieux démons le cerner, comme des braises sous la cendre prêtes à reprendre feu. Il avait fait un cauchemar la nuit précédente qui lui rappelait étrangement son arrivée sur Terre. Sans doute l’une des pires périodes de sa vie. De plus, il repensait à Nora, à ce que leurs retrouvailles impliquaient. Cela faisait maintenant deux ans qu’ils avaient repris contact … et où en étaient-ils exactement ?

Était-elle déjà une amie ? La jeune femme se comportait comme s’ils e connaissaient à peine. Sans doute voulait-elle prendre ses distances. Après tout, il avait tout de même essayé de la tuer. Le peu de personnes qui connaissaient l’histoire voyaient généralement ce rapprochement d’un très mauvais œil. C’était une idée terrible. Un mot de Nora pourrait le faire replonger, il s’en doutait. Aujourd’hui, cela faisait un mois complet qu’ils ne s’étaient plus vus. Les derniers contacts qu’Alan avaient eus avec elle étaient dû à l’épidémie de grippe. Il avait été prendre soin d’elle, à l’Odyssée, malgré les nombreuses mises en garde. Heureusement, elle s’était plutôt bien remise. Il ne s’inquiétait plus pour sa santé mais aurait espéré un autre dénouement…

Le jeune homme avait décidé de prendre le dernier tour de garde avant la tombée de la nuit. Il pouvait ainsi profiter du calme qui régnait aux abords du campement lorsque le crépuscule s’installait. Seul, son arc dans le dos, il déambulait le long du mur d’enceinte, croisant parfois une sentinelle qu’il saluait sans grande conviction. La soirée était propice à la réflexion. Al’ aimait se retrouver seul avec ses pensées, mais ce soir-là, il aurait peut-être préféré un peu de compagnie… Comme quoi, ces six années sur Terre l’avaient bien changé.

Un peu fébrile, il prenait soin d’éviter toute pensée en lien avec Nora. Il faisait le vide et profitait du spectacle que lui offrait la nature : le soleil se coucherait bientôt. Le ciel était d’un bleu éclatant. Il faisait plutôt doux pour la saison. Et aucun conflit ne menaçait le campement en ce moment. Il y avait de quoi se réjouir. Il fallait bien se raccrocher à ça.

Soudain, il entendit un bruit, furtif, venant des sous-bois à proximité. Une bête ? Si près du campement ? Inquiet, Al’ saisit son arc.

« Qui est là ? »

A nouveau, un craquement. A quelques mètres, seulement. Il encocha une flèche et s’approcha. Les patrouilles étaient rentrées. A sa connaissance, personne ne manquait à l’appel sur le camp. Ce devait être un intrus… Alan faillit aller chercher de l’aide, mais le doute (ou la curiosité) le poussa à s’approcher davantage. Il n’allait pas se coller une fausse alerte sur le dos… Autant prendre son courage à deux mains et régler ce problème seul.

« Montre-toi »

Il banda son arc en visant les fourrés à quelques mètres de lui.

Spoiler:
Membre du mois
Alaska C. Burckley
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Demyan & Maxim MESSAGES : 205 CELEBRITE : Cara Delevingne COPYRIGHT : @electric soul METIER/APTITUDES : Médecin | Herboristerie & Notions médicales TRIBU/CAMP : Odyssée POINTS GAGNES : 288
Membre du mois

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Re: Hakuna Matata ft. Alaska

Dim 24 Mai 2020 - 11:42
hakuna matata
Ain't no passing craze
How many slams in an old screen door? Depends how loud you shut it. How many slices in a bread? Depends how thin you cut it. How much good inside a day? Depends how good you live ’em. How much love inside a friend? Depends how much you give ’em.
Shel Silverstein
Elle entend quelqu'un parler, au loin, comme étouffé, lorsque son pied écrase de nouveau une brindille. La forêt n'est pas très dense, dans le coin, fort heureusement, mais elle ne s'y sent pas tout à fait en sécurité. Si elle s'était sentie mieux, vers chez elle, elle aurait probablement envisagé de venir un autre jour, surtout avec les nuages noirs menaçants qu'elle a pu apercevoir au loin. Mais... En ce moment, rien n'était plus difficile que d'habitude, c'était même plutôt calme, mais elle avait cette étrange impression, qu'elle n'arrivait pas à chasser. Plus que tout ce qu'elle avait prévu aujourd'hui, elle tenait surtout à vérifier que tous les gens qui lui importent allaient bien.

La voix résonne encore, plus proche cette fois. « Montre-toi » Une seconde, elle croit reconnaître le timbre jeune et masculin, mais elle a du mal à imaginer que, par miracle, elle serait tout de suite tombée sur toi. Serrant plus fort contre-elle le petit paquet qu'elle emmène vers le campement des cents, elle continue d'avancer à travers les branches et les racines. Ses yeux sont attirés par du mouvement, et elle s'arrête net.

« Je ne suis pas armée », dit-elle calmement.

« Je rejoins juste le campement, je ne... Alan ? » Alaska traverse les fourrés en parlant calmement, mais elle s'arrête net, un sourire sur le visage, lorsque ses yeux se posent sur toi, bandant ton arc. Dans un soupir de soulagement, elle s'appuie sur l'arbre le plus proche et se met à rire doucement. « J'aurais l'air fine, avec une flèche dans le cœur, tu ne crois pas ? », ajoute-t-elle gentiment, un peu désolée t'avoir probablement effrayé.

Son cœur se calme petit à petit. Même si elle s'attendait à croiser des patrouilleurs, elle aurait eu beaucoup de mal à expliquer pourquoi elle était venue ici, et pourquoi elle amenait un paquet emballé sans trop vouloir en montrer le contenu. Oh, bien sûr, elle aurait menti en disant que c'était médical, comme d’habitude mais... Elle déteste, devoir mentir. « C'est toi que je cherchais », dit-elle. Alaska fronce les sourcils, en te dévisageant. Au loin, un grondement se fait entendre, et elle remarque l'obscurité de la forêt se refléter sur ton visage. « Je n'avais pas pensé être si proche de la tombée de la nuit », murmure-t-elle. Elle est à peine rassurée de savoir qu'elle devra soit passer la nuit près de ce campement, soit rentrer dans l'obscurité de la nuit en pleine forêt, mais elle chasse vite cette pensée et t'adresse un sourire convaincant pour te montrer le petit paquet de craft qu'elle tient encore contre son cœur. « Je voulais te montrer quelque chose, je pensais que ça te ferais plaisir. »
icon@vocivus
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1710 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 226

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Re: Hakuna Matata ft. Alaska

Dim 7 Juin 2020 - 15:02


Hakuna Matata

Mars 2120



L’arc tendu, Alan fixait les fourrés sans ciller. Rapidement, une voix lui répondit. Une femme. Un timbre familier. Il relâcha légèrement la pression et baissa son arc de quelques centimètres. Toujours méfiant, il avança prudemment vers l’orée et vers l’étrangère qui perturbait la tranquillité de son tour de garde.  « Je rejoins juste le campement, je ne... Alan ? »  Il mit quelques secondes à reconnaître Alaska, encore camouflée par la végétation et l’obscurité naissante. Le jeune homme baissa alors complètement son arc et replaça sa flèche dans son carquois, soulagé de retrouver un visage familier. « C’est toi … » Après cette petite frayeur, il retrouva le sourire. La blonde ironisa en s’imaginant une flèche dans le cœur. « Et moi alors. Imagine comment je me sentirais. Quel mauvais accueil, après tout ce temps. » Les deux amis ne s’étaient plus revus depuis des semaines… des mois même. Alan ne s’attendait pas à cette visite, mais elle tombait à pic. Il se réjouissait de voir que son amie se portait bien. Et il avait bien besoin d’elle en ce moment, alors, esquiver son tour de garde pour passer un peu de temps avec elle ne lui semblait pas être la pire idée au monde …

Mais alors qu’il s’apprêtait à prendre de ses nouvelles, l’Odysséenne le devança : elle le cherchait pour lui montrer quelque chose. Elle tenait, entre ses bras, un petit paquet grossièrement emballé dans du papier kraft. « Un cadeau ? » Alan ne put retenir un rire léger qui marquait sa surprise. Un cadeau… Il n’en avait plus reçu depuis … eh bien depuis l'espace, sans doute. Il fronça les sourcils, car il connaissait trop bien l’expéditeur pour se douter que ce ne devait pas être un présent commun. « Tu me cherchais juste pour ça ? A la tombée de la nuit ? » La démarche avait de quoi le flatter. Mais aussi le réconforter. En quelques secondes seulement, Alaska était presque parvenue à lui faire oublier cet étrange blues qui le suivait depuis quelques jours. Il ne savait exactement ce qu’elle avait derrière la tête, alors, ne tenant plus, il pointa le petit paquet du menton. « Bon … qu’est-ce que c’est ? » Si elle voulait éveiller sa curiosité, c’était gagné.  
Spoiler:


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Dernière édition par Alan Cole le Dim 7 Fév 2021 - 0:57, édité 1 fois
Membre du mois
Alaska C. Burckley
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Demyan & Maxim MESSAGES : 205 CELEBRITE : Cara Delevingne COPYRIGHT : @electric soul METIER/APTITUDES : Médecin | Herboristerie & Notions médicales TRIBU/CAMP : Odyssée POINTS GAGNES : 288
Membre du mois

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Re: Hakuna Matata ft. Alaska

Dim 15 Nov 2020 - 13:49
hakuna matata
Ain't no passing craze
How many slams in an old screen door? Depends how loud you shut it. How many slices in a bread? Depends how thin you cut it. How much good inside a day? Depends how good you live ’em. How much love inside a friend? Depends how much you give ’em.
Shel Silverstein
Et moi alors. Imagine comment je me sentirais. Quel mauvais accueil, après tout ce temps. Tu es toujours aussi charmant, avec ton petit sourire et tes mots justes. L'avantage de l'amitié, c'est que vous n'avez pas à vous sentir mal d'avouer parfois les choses que vous avez sur le cœur. C'est le genre de relation qu'elle a avoir Liam, qu'elle a depuis le tout début avec lui, quand ils étaient là-haut à parler à travers les murs. Mais c'est vrai que, depuis quelques temps, elle ne vous voit plus vraiment. Les relations entre l'Odyssée et ceux qui étaient descendus plus tôt sont, pour le moins, assez difficiles. Chaque fois qu'elle y pense, elle regrette de pas avoir été plus loin, de ne pas avoir fait une vraie bêtise qui lui aurait permis d'être envoyée avec les autres. Si seulement c'était aussi facile, hein ?

Elle te montre le petit paquet qu'elle tient emballé entre ses bras. Un cadeau ? Elle hoche la tête, mais elle te voit froncer les sourcils. Du moins, c'est quelque chose que je tenais à te montrer. J'avais pas fais attention qu'il était aussi tard... J'ai mal calculé les distances, ça faisait un moment que je n'étais pas allée au-delà du campement. La forêt lui manque, pourtant. Tu pointes le paquet, et elle souris en te le tendant. Vas-y, ouvre-le ! Elle espère sincèrement que le cadeau lui plaira, même si c'est un peu vieillot. A vrai dire, c'est assez difficile ici de trouver ce que l'on veut. Elle te laisse déballer le papier en attendant tranquillement. Alaska sait que tu n'as aucune idée de ce qu'il contient, et quand bien même, comment aurait-tu pu le deviner ? Quand tu tiens enfin le petit objet dans ta main, qu'elle avait pris soin d'emballer, elle reprend : Je l'ai bien frotté pour le faire briller. J'ai trouvé qu'il était vraiment joli, et il me faisait un peu penser à toi. Je l'ai trouvé quelque part dans les vielles ruines en cherchant des plantes... Elle attend ta réaction, fixant du regard le petit bonhomme de plomb brillant comme s'il était neuf. Peut-être avait-ce été un jouet, mais ils n'avaient pas vraiment de regard sur le passé, depuis qu'ils étaient ici. En dehors de ce que les tribus de la Terre pouvaient leur raconter.
icon@vocivus
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1710 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 226

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Re: Hakuna Matata ft. Alaska

Dim 3 Jan 2021 - 18:45


Hakuna Matata

Mars 2120


Le jour déclinait mais ils avaient encore un peu de temps. Le temps de rattraper celui qui déjà était passé et perdu. Quelques minutes, une heure peut-être ? Les crépuscules duraient une éternité en cette saison. Mais ce qu'Alan savait, c'est qu'Alaska ne pourrait jamais regagner le campement de l'Odyssée à temps, si c'était bien là où elle résidait en ce moment. La blonde s'expliqua, un peu confuse. Elle avait perdu la notion du temps ... et des distances. Cela n'étonnait pas vraiment l'archer, qui haussa les épaules en souriant. Ce genre de choses ne lui arrivait jamais. Il était plutôt du genre prévoyant, prudent. Tout l'inverse d'elle. Et en cela, il l'enviait un peu. Mais ils reportèrent naturellement leur attention vers l'objet de sa visite : le mystérieux cadeau.

Alan déballa le paquet soigneusement. Le geste avait de quoi surprendre, et il goûta furtivement au plaisir de la surprise, se demandant ce qu'elle avait bien pu dénicher pour lui. Le paquet était petit. Al' n'avait véritablement aucune idée de ce qu'il aurait pu contenir. Il dévoila une petite figurine bien lourde pour sa taille. L'objet représentait un homme armé, sans doute un soldat de l'ancien temps. Alan le fit tourner dans la paume de sa main. Il était intact et le métal rond et poli glissait sous ses doigts. Alaska devait s'être donné du mal et cette pensée le toucha. Il sourit sincèrement.

« Merci. C'est un bel objet. »
Il n'était pas du genre à collectionner les babioles, mais il savait que certaines choses pouvaient prendre une valeur particulière avec le temps, ou avec les souvenirs qu'on y associait. Si ce petit soldat ne l'aurait sans doute pas intéressé en temps normal, il lui rappellerait son amie.  « Il t'a fait penser à moi ? J'ai l'air si sérieux ? » Il plaça la figurine à côté de son visage et grimaça, mimant l'expression fermée du soldat. Beaucoup ne l'auraient pas cru capable d'une telle dérision. Il ne se la permettait qu'en présence de personnes qu'il appréciait vraiment. Et il les comptait sur le doigts de la main... Il se sentit un peu bête lorsqu'il se rendit compte qu'il n'avait rien à donner en retour, juste un peu de son temps.

« Et ne t'en fais pas pour cette nuit. Tu peux rester ici et repartir demain. C'est plus sûr. » Il aurait détesté savoir son amie seule à l'extérieur. Les dangers étaient nombreux la nuit, entre les rôdeurs et les bêtes qui sortaient chasser... Si les relations avec l'Odyssée n'étaient pas toujours au beau fixe, certains membres avaient su toucher le cœur des Cents, et pour Alan c'était comme si son amie faisait partie de la tribu.  « Mais tu parlais d'anciennes ruines ? C'est loin d'ici ? » Il aurait tout donné pour s'éclipser quelques instants. La garde avait de quoi l'abrutir au bout de quelques heures. Une pause serait bienvenue.

Spoiler:


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Dernière édition par Alan Cole le Dim 7 Fév 2021 - 0:57, édité 1 fois
Membre du mois
Alaska C. Burckley
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Demyan & Maxim MESSAGES : 205 CELEBRITE : Cara Delevingne COPYRIGHT : @electric soul METIER/APTITUDES : Médecin | Herboristerie & Notions médicales TRIBU/CAMP : Odyssée POINTS GAGNES : 288
Membre du mois

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Re: Hakuna Matata ft. Alaska

Dim 17 Jan 2021 - 13:02
hakuna matata
Ain't no passing craze
How many slams in an old screen door? Depends how loud you shut it. How many slices in a bread? Depends how thin you cut it. How much good inside a day? Depends how good you live ’em. How much love inside a friend? Depends how much you give ’em.
Shel Silverstein
Elle est assez contente, quelque part, de te faire un petit cadeau. Quand elle l'a vu, elle a tout de suite pensé à toi. Parce qu'elle sait comment vous avez tous besoin de rigoler ici, parce qu'elle sait que - là, sur Terre - c'est difficile pour tout le monde. Merci. C'est un bel objet. Elle sourit, et elle est plutôt d'accord. On n'a pas souvent l'occasion de tomber sur des petites choses comme ça... Elle se perd quelques instants, à penser à ce qu'elle a pu trouver d'autres dans les ruines ; mais à vrai dire, ceux qui vivaient là avant n'ont pas laissé grand chose derrière eux. Alaska préfère ne pas songé à la catastrophe que ça a dû être mais... Bordel, comment ont-ils eu la chance de survivre à tout ça ? Tu lèves le petit bonhomme à la hauteur de ton visage et tu grimaces pour l'imiter. Alaska explose de rire, alors que tu lui demandes si tu lui ressemble. Ouais bon... Vu comme ça. Elle lève les yeux au ciel, et elle te tire la langue. Je sais que c'est pas grand chose. ajoute-t-elle en gardant son sourire. Oui, elle le sait bien, mais elle se demande si, quelque part, ce n'est pas ce qui est le plus important maintenant ; de partager des petits choses, comme ça... Une façon de montrer son affection, et elle était certaine que ça te ferait plaisir.

Et ne t'en fais pas pour cette nuit. Tu peux rester ici et repartir demain. C'est plus sûr. Elle hausse une épaule. De toute façon, elle n'avait pas spécialement l'intention de rentrer ce soir. Elle a prévenu ses collègues qu'elle prenait quelques heures pour elle, et elle avait besoin de respirer un peu ; loin de tout ça. Merci. Mais je ne veux pas déranger, tu sais bien.... Je sais que certains me regarde encore bizarre, ici. Mais tu parlais d'anciennes ruines ? C'est loin d'ici ? Non, juste à côté. Tu n'y es jamais allé ? te demande-t-elle légèrement surprise. J'y vais souvent pour récupérer deux trois trucs et... c'est vrai qu'on y est pas trop mal. Un peu glauque, la nuit ; mais de toute façon, les nuits ici sont toujours un peu flippantes. Elle fronce les sourcils, en se demandant si ça serait prudent d'y aller. A vrai dire, ils ne risquent pas grand chose en restant aussi proche du campement mais... Si jamais il t'arrive un truc à cause d'elle, elle ne se le pardonnera pas. Pas encore, pas lui ; pas comme tous les autres. Elle met quelques instants à reprendre la parole, intriguée soudainement par le bout de ses chaussures. ... Tu voudrais y aller ? Elle espère ne pas le regretter... mais elle passerait bien du temps avec toi, pour une fois - seuls, loin, elle sait que tu en as besoin aussi, et que tu as envie d'explorer le monde, juste un peu.
icon@vocivus
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1710 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 226

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Re: Hakuna Matata ft. Alaska

Sam 6 Fév 2021 - 13:37


Hakuna Matata

Mars 2120


Voir Alaska, c'était retrouver une amie chère qu'il n'avait pas souvent l'occasion de voir. C'était oublier, même provisoirement, ses petits problèmes et les pensées qui le minaient. La garde lui sembla tout à coup bien futile, à côté. Alaska leva les yeux yeux au ciel et grimaça à sa petite plaisanterie. Il n'ajouta rien, mais son sourire voulait tout dire. Bien sûr qu'il savait. Ce genre de petit objet, ces vestiges du monde d'avant, valait de l'or, en réalité. Et il était vraiment touché par cette petite attention. C'était tellement rare. Tellement précieux. Il glissa le soldat dans la poche de son treillis où il le savait en sécurité.

Ils en revinrent vite au problème de son amie. Il fallait qu'elle trouve une solution pour passer la nuit à l'abri. Aussi, c'est tout naturellement qu'il lui proposait de rester au campement des Cents. Il savait que certains rechigneraient, mais la plupart accueilleraient Alaska à bras ouverts. Et puis ce n'était qu'une nuit, rien de plus. Il était même prêt à lui céder son lit. Mais pas sûr que Lucie, qui partageait sa tente depuis six ans, soit du même avis. Soit. Même s'il devait exceptionnellement passer la nuit à la belle étoile pour veiller sur elle, il le ferait. Al' n'avait pas beaucoup d'amis, mais il tenait réellement à ceux qui avaient su franchir ses barrières, gagner sa confiance.

Il rassura les craintes de son amie. « La moitié du camp me regarde encore bizarre aussi tu sais. Ca fait six ans qu'ils me supportent, ils t'accepteront bien pour une nuit. » Il les connaissait, ces personnes butées, sourdes à la raison. Alaska aussi. Ils pensaient aux mêmes noms, aux mêmes visages. Mais Alan n'avait pas envie de leur donner une importance qu'ils ne méritaient pas. Il laissa vite sa curiosité prendre le dessus, lui qui s'éloignait rarement du campement. « Non. Jamais. » Il se sentit un peu bête. Al' ne faisait jamais de hors-piste. Il restait sur les chemins bien balisés. Pourtant, de plus en plus, il se sentait pris au piège dans ce campement. Il était plein de paradoxes : trop prudent pour s'éloigner mais trop oppressé pour rester. Comment ne pas se sentir mal dans un tel contexte ? La blonde décrivit un endroit glauque... peut-être dangereux. Il hocha la tête, Alaska n'avait elle-même pas l'air convaincu. Elle lui demanda, timidement, s'il voulait y aller. Demander à Al' s'il voulait s'aventurer dans des ruines inconnues la nuit ... c'était d'office se heurter à un mur rationnel de contre-arguments. « Je sais pas ... » il tourna la tête, gêné. Et quelque part, que risquaient-ils réellement ? Son tour de garde était fini. Rentrer, c'était retrouver tout ce qu'il fuyait. Tout ce qui l'oppressait. « Si c'est pas trop loin... » il haussa les épaules, à moitié convaincu. « On jette un oeil et on rentre ? » C'était sa façon de couper la poire en deux, de céder à la curiosité sans trop céder non plus. Juste ce qu'il fallait. Il s'enfonça dans les fourrés, dans la direction d'où venait Alaska. Il se sentait pris d'une avidité mêlée d'une légère appréhension. Oui il prenait un risque. Mais si c'était la seule solution pour oublier ?


Spoiler:


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Membre du mois
Alaska C. Burckley
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Demyan & Maxim MESSAGES : 205 CELEBRITE : Cara Delevingne COPYRIGHT : @electric soul METIER/APTITUDES : Médecin | Herboristerie & Notions médicales TRIBU/CAMP : Odyssée POINTS GAGNES : 288
Membre du mois

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Re: Hakuna Matata ft. Alaska

Dim 7 Fév 2021 - 18:29
hakuna matata
Ain't no passing craze
How many slams in an old screen door? Depends how loud you shut it. How many slices in a bread? Depends how thin you cut it. How much good inside a day? Depends how good you live ’em. How much love inside a friend? Depends how much you give ’em.
Shel Silverstein
Même si elle n'avait pas spécialement envie de rentrer ce soir, elle se sent un peu mal à l'aise à l'idée de dormir chez les cents. En réalité... Elle ne s'y sent pas mieux que chez elle, même si certains visages lui sont familiers. Elle y va souvent pour retrouver Liam, mais cela ne fait pas tout. Les tensions avaient augmenté, l'année dernière déjà, avec la grippe ; et même si elle s'est pas mal occupée d'eux, elle n'a pas eu l'impression que ça les avait rapprochés plus que ça. Tu essaie de la rassurer avec tes mots, et elle te sourit doucement. Oui, au moins, toi aussi tu comprend que c'est compliqué hein... Elle ne se sent jamais trop à sa place, que ce soit ici ou ailleurs, de toute façon. Et elle n'était même pas certaine de réussir à trouver un peuple où elle se sentirait bien, non. C'était peut-être juste elle le problème.

Tu lui parles des ruines, et elle n'est pas trop sûre d'avoir envie d'y aller. Si elle peut t'éviter de te retrouver dans des situations dangereuses... Elle ne veut pas risquer de te perdre parce qu'elle t'emmènes dans des endroits en friche, qui manquent toutes les trois minutes de tomber sur la tête des passants. Elle te demande s'étonne que tu n'y sois jamais allé, mais elle te sourit et elle ajoute que c'est un peu flippant, par là-bas. Un petit silence s'installe, alors qu'elle te demande si tu as envie d'y aller. Après tout... Pourquoi pas ? Ça pourrait vous permettre de découvrir quelques trucs. Quand elle est toute seule, elle ne s'aventure jamais très loin. Si c'est pas trop loin... Tu hausses les épaules, et elle éclate de rire, venant tapoter ton épaule, en suivant ton regard. Si t'as pas envie d'y aller, on y va pas hein ? Mais tu sais... On risque pas grand chose, je pense. Elle n'est pas trop sûre, après tout, n'importe qui pourrait avoir décidé de se promener là en même temps que vous mais... Ce n'est pas une raison pour se priver d'aventures, n'est-ce pas ? Elle essaie de paraître un peu plus convaincue qu'au début, et elle trouve qu'en réalité, tu es bien plus raisonnable qu'elle. Juste un coup d’œil ? Avec ton arc, tu risques pas grand chose. J'ai encore vu personne s'y traîner la nuit. Et on sera pas loin du campement, tu sais. Même pas à plus d'une heure, si ses souvenirs sont bons. Si tu es prêt, on y va ajoute-t-elle plus prudemment.

Elle t’emboîtes le pas, en se disant que la nuit risquait de tomber assez vite, mais elle n'a pas pris de quoi s'éclairer. Bon... Peut-être que vous trouverez de quoi allumer un feu, là-bas. Après quelques minutes de marche, elle essaie de voir si tu es toujours partant et elle s'arrête un instant, bien décidée à faire une blague, posant les mains sur ses hanches. Au fait, t'as pas peur des fantômes, hein ? Elle éclate de rire, et elle regarde ton visage en se demandant depuis quand elle ne s'était pas sentie aussi légère.

icon@vocivus
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1710 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 226

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Re: Hakuna Matata ft. Alaska

Sam 13 Fév 2021 - 23:49


Hakuna Matata

Mars 2120


Il était peu habitué au danger, c'est vrai. Sa raison l'en éloignait, l'en préservait. Depuis qu'il avait atterri sur cette Terre, Alan évitait de se frotter à l'inconnu qui l'entourait. Il n'était pas de ceux qui exploraient la forêt du matin au soir, à la recherche d'aventures. Non. Le peu de fois où il s'était éloigné seul du campement, il lui était arrivé quelque chose. Une mauvaise rencontre, une mésaventure, un imprévu... Bref, l'expérience ne l'avait pas conforté dans ses velléités d'exploration. A côté, le campement des Cents avait quelque chose de rassurant. C'était son chez-lui. Même s'il ne s'y sentait pas vraiment à sa place, Alan parvenait toujours à se trouver un endroit tranquille. Il s'isolait loin des mauvaises personnes, loin des autres qui l'avaient toujours mis mal à l'aise.

Alaska avait donc soulevé tout un questionnement, en proposant simplement d'aller se balader du côté des ruines. Il accepta à demi-mots, sans vraiment se mouiller. La blonde s'amusa de cette indécision qu'il parvenait mal à cacher. C'est vrai, ils ne risquaient pas grand chose, il était armé ... Les lieux étaient souvent déserts et ils ne seraient pas bien loin du campement, s'ils avaient besoin d'aide. Alan haussa les épaules, il se laissait convaincre, bizarrement. Comme un gosse qu'on entrainait dans un mauvais coup. « J'espère que tu comptes pas sur moi pour nous sortir du pétrin... » il pensait à ses piètres talents d'archer, déjà ... Mais aussi à son manque de chance. Certains disaient carrément qu'il portait la poisse en mission... Alaska semblait se rire de tout cela. Elle l'accompagna alors qu'il se dirigeait vers la forêt, peu convaincu. Ils marchaient côte à côté. La végétation se densifiait à mesure qu'ils s'éloignaient des palissades. Soudain, la blonde se campa devant lui, les mains sur les hanches. Des fantômes ? Elle se moquait de lui ? Alaska éclata de rire. Alan ne sut réellement comment prendre cette plaisanterie. Il était déjà un peu anxieux à l'idée de s'éloigner à ce point, alors l'attitude de la blonde détonnait de plus en plus avec la sienne. Il fronça les sourcils « Tu délires là. De quoi tu parles ? » Un fantôme, ce n'était rien en comparaison d'un Grounder. Il préférait mille fois croiser un spectre plutôt qu'un Terrien malintentionné. Ils progressèrent petit à petit, et le jour déclinait. Il faisait de plus en plus sombre. « C'est encore loin ? » Elle avait dit explicitement que les ruines étaient « juste à côté »... Alan commençait à s'inquiétait en voyant la lumière se raréfier, à mesure qu'ils avançaient. Il espérait juste que tout cela en valait la peine.

Ils atteignirent enfin une vieille bâtisse en pierre rongée par les lierres. Elle était en ruine. Alan écarquilla les yeux, il n'avait jamais vu une chose pareille. C'était... une « maison » de l'ancien monde ? Il détailla la façade grises couverte de mousse, la porte à moitié délabrée qui tenait à peine sur ses gonds et les fenêtres béantes, comme des yeux noirs sur un visage vide. « C'est ici que tu l'as trouvé ? » Il parlait de son cadeau sans le désigner. L'endroit avait quelque chose de particulier. Il ne savait expliquer pourquoi. Certaines choses continuaient de lui échapper, après toutes ces années. Il sentait inconsciemment que ce lieu était empli d'une énergie de vie, d'un passé qui ne demandait qu'à être exploré. Ses yeux croisèrent ceux d'Alaska : il n'avait plus peur, désormais.  

Spoiler:


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Membre du mois
Alaska C. Burckley
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Demyan & Maxim MESSAGES : 205 CELEBRITE : Cara Delevingne COPYRIGHT : @electric soul METIER/APTITUDES : Médecin | Herboristerie & Notions médicales TRIBU/CAMP : Odyssée POINTS GAGNES : 288
Membre du mois

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Re: Hakuna Matata ft. Alaska

Mar 16 Fév 2021 - 15:42
hakuna matata
Ain't no passing craze
How many slams in an old screen door? Depends how loud you shut it. How many slices in a bread? Depends how thin you cut it. How much good inside a day? Depends how good you live ’em. How much love inside a friend? Depends how much you give ’em.
Shel Silverstein
J'espère que tu comptes pas sur moi pour nous sortir du pétrin... Elle hausse une épaule, mais elle ne dit rien de plus. De toute façon... Que ce soit elle ou toi, vous n'aurez pas beaucoup de chance de vous en sortir si vous tombez dans un piège ou quoi que ce soit d'autre de super dangereux. Alaska n'a jamais eu à se battre, depuis qu'elle est ici, et elle n'aimerait pas avoir à le faire. Elle préfère l'arrière-ligne, pour soigner les blessés, prendre soin des autres. Elle reste à l'écart des conflits au maximum ; et c'est peut-être un peu pour ça qu'elle s'est trouvée bien chez les Naoris. Peuple pacifique et proche de la nature, ils savent se battre mais s'éloignent au maximum de ce genre de conflits. Ce qui n'est pas le cas de leurs voisins du désert, si Alaska l'a bien compris... Elle se souvient de l'enlèvement de Liam, lui et d'autres, qui avaient été traînés là-bas. Elle n'aurait voulu vivre ça pour rien au monde, elle ne serait probablement pas rentrée, d'ailleurs. Elle aurait été vendue comme esclave ; peut-être que ça lui aurait évité de vivre certains drames...

Vous marchez un peu vers les ruines, et elle trouve drôle de faire une plaisanterie. As-tu déjà vu des fantômes, Alan ? Elle, elle aurait aimé, elle aurait aimé en voir ; quand elle est allée au vieux phare. Elle aurait aimé en voir ; et elle en a vu un en quelque sort. Le passé, un vieux souvenir, une petite mélancolie pour son cœur. Elle essaie de ne plus trop penser à lui, maintenant ; parce que c'est le passé, c'est terminé. Il n'y aura plus jamais rien d'autre, c'est trop tard. Trop tard, Alaska. Tu t'insurges d'un coup, alors qu'elle trouvait sa petite plaisanterie drôle. Laisse tomber dit-elle en se remettant de son rire. Je plaisante, hein. Je te dis, il n'y a pas grand monde qui passe par là-bas. On ne craint rien. Tu demandes si c'est encore loin, et elle ne répond pas ; continuant à avancer.

Lorsque enfin vous atteignez les vieilles ruines, elle t'observe du coin de l’œil. La route était un peu plus longue que ce qu'elle pensait, mais peut-être a-t-elle perdu la notion de la distance depuis le temps qu'elle essaie de s'échapper. C'est ici que tu l'as trouvé ? Juste un peu plus loin dit-elle en te désignant le reste de la zone. Viens ajoute-t-elle en te saisissant la main, te traînant vers la bâtisse. Elle a vu que tu avais l'air plutôt curieux, et elle ne compte pas te laisser en plan là. Alaska passe la porte, et vous atterrissez dans une pièce qui ressemble de près ou de loin à une cuisine ; même si le temps et la nature ont fait leur oeuvre. Elle lâche ta main, et elle lève les yeux vers le plafond pendant que tu découvres la pièce. Faut quand même faire attention, je crois que le plafond s'est effondré il y a quelques temps. Certaines poutres de l'étage ne sont plus stables. Elle le dit sur un ton neutre, et elle s'approche d'un mur ; passant les doigts sur ce qui semble être un vieux cadre photo. Quelques silhouettes sont encore esquissées, mais elles ont été effacées au fur et à mesure du temps. Ça fait bizarre, hein ? Des gens ont vécu là. J'ai du mal à imaginer, mais je trouve ça fascinant. Elle se tourne vers toi, croise ton regard alors qu'une poutre craque violemment au dessus de vos tête. C'est rien, c'est juste des bruits de temps en temps.

icon@vocivus
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1710 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 226

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Re: Hakuna Matata ft. Alaska

Sam 27 Fév 2021 - 23:04


Hakuna Matata

Mars 2120


Alan avait l'impression d'être passé à côté de quelque chose. Il se sentit con, en d'autres mots, quand Alaska lui expliqua sans trop s'énerver qu'elle plaisantait. Sa petite allusion aux fantômes ne l'avait pas vraiment fait rire. L'archer n'était pas rassuré de s'éloigner du campement, à vrai dire. Et il se doutait que la blonde n'était pas sérieuse, mais il voulait rester concentré sur leur objectif. Alors quand elle lui dit platement de « laisser tomber » sans plus le considérer, il s'en voulut d'avoir réagi aussi platement. Comme le robot qu'il était. Il se renfrogna, n'ouvrant plus la bouche que pour demander s'ils étaient encore loin. Et là, ce fut au silence d'Alaska qu'il se heurta. La blonde la précédait sans se retourner, et il s'échinait à la suivre, zigzaguant dans la forêt à sa suite.

Ils atteignirent la bâtisse en ruines : une ancienne maison encore debout. Alan se figea à cette vue, à cette image venue tout droit d'un autre temps, d'un autre monde. Alors qu'il interrogeait Alaska, elle le prit par la main pour l'attirer et l'emmener à l'intérieur du bâtiment. Et son contact le surprit quelque peu, mais le rassura aussi. Il se laissa guider jusqu'à l'intérieur. Aussitôt, Alan inspecta la pièce, découvrant les vestiges d'une vie qui avait tout d'un mystère pour lui. La cuisine était encore pleine d'objets dont l'utilité lui était inconnue. Des morceaux de verre et de porcelaine jonchaient le sol, recouverts de mousse et de poussières. Et ses yeux se levèrent vers le plafond qui ne semblait plus tenir qu'à ... une poutre. La blonde le mit en garde à ce propos mais même s'il n'était architecte que depuis quelques années, Alan avait déjà l'oeil pour reconnaître une structure instable. Il garda les yeux rivé au-dessus de lui, un peu anxieux à l'idée de mourir dans les éboulements d'une vieille bâtisse. Alaska, elle, s'était approchée du mur où était accrochée une vieille photo. C'était bizarre en effet. Elle l'invitait presque à contempler l'image avec elle et il se tint à ses côtés, au départ peu intéressé. Mais sa curiosité prenait le dessus et il distingua un portrait de famille voilé de poussières. Les deux enfants se tenaient sur les genoux de leurs parents. Ils riaient à l'unisson. Et Alan balaya ensuite la pièce des yeux. C'était tout ce qu'il restait de leur joie, de leur bonheur. Il déglutit en repensant à ses parents, eux aussi tombés dans l'oubli et sa gorge se serra un peu plus. Les yeux embués, il se détourna de la photo alors que des bruits attirèrent l'attention de son amie : des craquements inquiétants de la poutre.

Dans un réflexe, il l'attira pour la coincer dans l'encadrement d'une porte, à deux pas de là. Parce que c'était ce qu'il fallait faire, parce qu'Alan pensa automatiquement danger, survie, alors qu'elle se contentait de laisser traîner ses yeux sur tout ce qui l'entourait. Il la cala face à lui, une main sur l'épaule. Et il se sentit un peu con, quand rien ne se passa. Puis, soudain, dans un fracas, le toit de la cuisine s'effondra, à quelques pas d'eux seulement. Alan sursauta s'interposa, pour protéger Alaska des éventuelles projections, des éclats de roches et de bois qui cascadaient violemment, dans un bruit fracassant. Une fois le calme revenu, il se redressa pour constater l'ampleur des dégats : la porte était bloquée par des éboulis. « Putain. Merde... On a manqué d'y passer ... » Il se tourna vers Alaska, un peu panique. « J'espère qu'il y a une autre sortie... Tu sais pas ? » Il commençait à paniquer légèrement. Al' savait qu'il devait éviter de s'éloigner du campement. Et à nouveau, sa malchance se confirmait. Malheureusement, cette fois, il n'était pas le seul à en faire les frais...

Spoiler:


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Membre du mois
Alaska C. Burckley
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Demyan & Maxim MESSAGES : 205 CELEBRITE : Cara Delevingne COPYRIGHT : @electric soul METIER/APTITUDES : Médecin | Herboristerie & Notions médicales TRIBU/CAMP : Odyssée POINTS GAGNES : 288
Membre du mois

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Re: Hakuna Matata ft. Alaska

Sam 27 Fév 2021 - 23:41
hakuna matata
Ain't no passing craze
How many slams in an old screen door? Depends how loud you shut it. How many slices in a bread? Depends how thin you cut it. How much good inside a day? Depends how good you live ’em. How much love inside a friend? Depends how much you give ’em.
Shel Silverstein
La photo la fascine. Comment, après tout ce temps, il peut encore exister autant de traces du monde d'avant ? Alaska adore passer du temps à explorer les ruines et à farfouiller pour mettre la main sur ces petites empreintes, découvrir des choses qu'elle n'avait jamais vu avant, reconstituer les traces d'une vie passée. Déjà lorsqu'elle était là-haut, elle regardait avec avidité la planète bleue, se demandant ce que ça pouvait faire d'explorer ce monde. Comment s'imaginer la vie, quand on a grandi dans une navette métallique ? On ne peut pas comprendre ces sensations enivrantes avant d'y avoir goûté, peu importe ce qu'on lit dans les livres. Le vent. La pluie. La neige. Qu'aurait-elle donné à ce moment pour connaître tout ça ? Elle était différente d'aujourd'hui, et parfois, elle regrette cette Alaska là. Celle qui rêvait du monde, celle qui voulait faire plein de choses. Elle s'est laissé bouffer par la vie, sans savoir si elle a maintenant atteint le point de non retour ou pas.

Elle détourne son regard à peine quelques secondes vers toi, quand le plafond se met à craquer ; voulant te rassurer alors qu'elle est absorbée par la photographie. Elle n'a même pas le temps de voir les larmes dans tes yeux, parce que tu la tires plus loin ; à quelques mètres à peine de la photo pour que vous soyez loin du plafond. La jeune fille est surprise, mais elle ne dit rien alors que tu sembles bien plus paniqué qu'elle. Un air étonnée sur le visage, elle lève quelques secondes les yeux vers le plafond, et commence à te dire qu'il ne va absolument rien se passer, alors que tu risques tout penaud face à elle, une main sur son épaule. À peine ouvre-t-elle la bouche, que le plafond de la cuisine craque dangereusement, faisant trembler les murs de la petite maison. Il s'effondre, la laissant étourdie par le vacarme et les dégâts. Tu t'es mis devant elle par réflexe, mais aucun de vous n'a réellement subi de dégâts et elle sait tout de suite qu'elle doit te remercier pour ça. Putain. Merde... On a manqué d'y passer ... Elle te regarde aussi, restant un instant bouche bée. Oui je... Elle ne sait pas quoi dire. C'est la première fois que ça arrive, je suis désolée. Elle baisse les yeux un peu honteuse de ne pas avoir pris la menace des poutres au sérieux. Excuse moi, je ne voulais pas t'emmener dans un endroit dangereux...

J'espère qu'il y a une autre sortie... Tu sais pas ? Elle voit que tu commences à paniquer, et elle cherche des yeux en essayant de faire appel à sa mémoire. Je crois que il y a une porte de l'autre côté, à l'étage, qui donne sur un escalier amenant au jardin... Elle n'est pas très sûre, mais elle se retourne pour examiner la pièce suivante, avant de revenir vers toi. Ne t'inquiètes pas, on va sortir facilement, je suis sûre. Pas la peine de te faire paniquer plus. Elle passe la porte, en sachant que tu es sur ses talons. Si on longe les murs, on devrait pouvoir les boie venir. Je crois que l'escalier qui monte à l'étage est par là dit-elle en désignant l'obscurité de l'autre côté de la pièce. Avec la nuit qui commence à tomber, elle n'est plus tout à fait rassurée, mais elle ne veut pas te le laisser penser pour ne pas que tu croies que vous êtes fichus. Heureusement, elle a déjà vécu bien pire... Elle s'approche de toi, et elle enlève un gravas de tes cheveux. Ça va ? Tu es sûr ?
icon@vocivus
Contenu sponsorisé

Hakuna Matata ft. Alaska  Empty Re: Hakuna Matata ft. Alaska

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum