Aller en bas
Mila Swann
DATE D'INSCRIPTION : 26/08/2017 PSEUDO/PRENOM : ΛURORΛ BOREΛLIS MULTICOMPTES : ANCIENNEMENT MAKENNA ASKAYWEN MESSAGES : 1247 CELEBRITE : ANNA SPECKHART COPYRIGHT : ETOILE VAGABONDE. // ASTRA // CLANN METIER/APTITUDES : TU CULTIVES LA TERRE SELON LES SAISONS (BOTANIQUE & AGRICULTURE) TRIBU/CAMP : EVERYTHING IS BLUE POINTS GAGNES : 110

I can't kill this thing (ft Wyatt) Empty I can't kill this thing (ft Wyatt)

Ven 27 Mar 2020 - 1:45



I can't kill this thing it runs too deep. You're in my arms fast asleep. And I can't let you go. I can't let you go  (@freya ridings // beerus)


Ca fait deux semaines maintenant que la maladie contamine la population, c'est un véritable cauchemar. Vous n'avez pas l'habitude de combattre un ennemi pareil, à vrai dire vous ne le combattez pas. Vous espérez. Vous espérez que demain, tous vos problèmes disparaissent mais ils sont simplement plus nombreux qu'hier. Vous espérez que cette grippe n'emporte pas l'intégralité de la communauté mais vous ignorez son ampleur à l'heure actuelle. Vous espérez trouver un remède miracle mais vous n'avez rien pour empêcher la mort de venir chercher les vôtres. Le campement est devenu à un champ de guerre, le dortoir faisant office de refuge pour les blessés au combat. Et toi, tu te retrouves au milieu de cette lutte, sans avoir rien demandé à personne. En même temps, tu n'as pas ton mot à dire puisque ta survie dépend en grande partie de la leur. Le peuple du ciel. Ton peuple. Pourtant le mal qui le décime ne semble pas particulièrement t'atteindre. En effet, t'es bien incapable de te préoccuper ou même de t'occuper des autres, étant donné que tu as contracté le virus.

Ca fait 72 heures maintenant que tu es malade, ton état empirant considérablement au fil du temps. T'es pas vraiment en forme pour marcher mais la main d'oeuvre est devenue une pénurie rare alors tu t'exécutes. Faut dire que ta tête d'enterrement ne fait pas tâche dans le décor étant donné que tout le monde l'imite d'une façon ou d'une autre. Puis, t'as l'habitude de prétendre que ça va quand ce n'est pas le cas alors tu te contentes de reproduire le même schéma. Sauf que la fièvre commence doucement à menacer ta santé. « Tu n'trouves pas qu'elle est toute petite ? » En cherchant un peu d'eau pour les autres patients, tu as fait une rencontre inattendue. Thalia. Elle est là, près de toi, sous les étoiles de ce ciel noir à couper le souffle. Sans vraiment l'être pourtant. Une hallucination parmi tant d'autres. Tu ne t'es pas tout de suite rendue compte de la nature de ces apparitions étranges. Puis quand t'as fini par comprendre, c'était trop tard pour réagir de façon rationnelle. Tu t'es contentée d'entretenir la folie de ton esprit perturbé comme tu le fais depuis de nombreuses années.

Ca fait cinq minutes que tu lui fais la conversation, désignant la lune d'un signe de la main avant que ton bras ne retombe le long de ton corps, trop faible pour maintenir la statique. T'es littéralement à bout de force mais pour une raison inconnue, tu tiens debout. Probablement parce que dans le fond, t'es une survivante. T'as survécu à l'abandon de tes parents, créant un espace sécurisant si profondément ancré en toi, que tu peux puiser dedans au moindre besoin. Et il te permet, à cet instant précis, de ne pas t'écrouler au sol. « C'est drôle parce que dans le ciel elle avait l'air plus grande mais ne l'était pas. » Hélas pour toi, l'arbre qui t'écoute parlementer ne va pas te répondre. Aucun problème, tu peux faire ça toute la nuit, ne réalisant pas que tu es en train d'halluciner une nouvelle fois. Tu en oublierais presque les courbatures qui te donnent l'impression d'être une marionnette désarticulée. Alors c'est ce qu'on ressent, quand tout notre corps nous abandonne ? L'impression d'être en vie. 

→ wyatt, le campement de l'odyssée, décembre 2119
Wyatt Sheperd
DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2018 PSEUDO/PRENOM : Thirteen MULTICOMPTES : TC Jones & Nila Yurinova MESSAGES : 1031 CELEBRITE : Rami Malek COPYRIGHT : jenesaispas ;; - doom days / keane - somewhere only we know METIER/APTITUDES : Conseiller Odysséen. - Botanique & Zoologie. TRIBU/CAMP : Dana (Odyssée) POINTS GAGNES : 96
Admin

I can't kill this thing (ft Wyatt) Empty Re: I can't kill this thing (ft Wyatt)

Dim 29 Mar 2020 - 15:23



My ghost Where'd you go? What happened to the soul you used to be?  (@halsey // beerus)


L’hiver est particulièrement rude cette année. C’est sans doute le plus rude qu’ils n’aient jamais connu. Le conseiller tente tant bien que mal de donner des coups de main et d’aider à droite à gauche mais il se sent, une fois de plus, parfaitement inutile. C’est bizarre comme un événement pour faire écho à d’autres. Cette maladie qui se propage dans le camp le ramène à leurs premiers pas sur Terre. Tout le monde le cœur serré, à deux doigts d’arrêter de respirer et lui, parfaitement impuissant, spectateur d’une danse macabre à laquelle il ne participe qu’à moitié.

Aujourd’hui, quelqu’un est venu le voir pour lui dire que Mila était contaminée. Ni une ni deux, le biologiste a tenté de retrouver la jeune odysséenne en passant au travers du camp. Forcément, l’état de la situation et son statut font qu’il est souvent arrêté dans ses recherches pour prêter main forte. Comme lors de l’arrivée il n’hésite pas. Mila sort de son esprit quelques instants alors qu’il enchaîne les gestes réflexes pour aider ceux qui le demandent. Wyatt n’est pas tombé malade, pas encore. Evidemment le risque qu’il soit touché dans les jours à venir n’est pas nul mais il faut dire qu’il est un peu plus préparé que la plupart de ses confrères. Tout simplement parce qu’il a traversé le continent en long en large et en travers, qu’il a boosté son système immunitaire même sans le vouloir, à force de le confronter à des situations plus ou moins extrêmes.

Ce n’est pas son état à lui qui le stresse en vérité ni même l’idée de tomber malade. C’est tout le camp qui l’inquiète. S’il était déjà inquiet pour les siens avant de devenir conseiller, il faut avouer que la pression est décuplée depuis qu’il occupe un poste à responsabilités. Si les débarqués n’ont pas hésité à quémander de l’aide à leurs confrères terriens, qu’ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour que tout se passe au mieux, l’étendue des dégâts se fait de plus en plus sentir et ça lui brise un peu le cœur.

Finalement, après un certain nombre d'obstacles inattendus, le brun aperçoit enfin la jeune passionnée de Terre. Elle semble parler sans que personne n’ait l’air de lui répondre. Sans doute n’a-t-il pas tout le tableau en vue. Sans réellement s’inquiéter, plutôt heureux de la voir, il s’avance au milieu des patients et traverse le monde pour rejoindre son amie qui lui semble à la fois si proche et si lointaine. Alors qu’il est enfin à distance raisonnable, juste derrière elle, il l’entend parler. Les yeux du brun se perdent autour d’eux pour chercher à qui elle peut bien s’adresser. Il ne voit rien et ça le saisit. Est-elle si mal en point que ça ? Pourquoi n’est-elle pas couchée ? Il casse le peu de distance entre eux et pose une main délicate sur son épaule. « Hey, Mila, c’est Wyatt. » Qu’il lui dit doucement, rien que pour elle, pour eux. Puis il se place face à elle pour tenter d’observer son visage. Elle a l’air fatiguée, pâle. Il faut qu’il l’amène à aller se poser. « Comment tu te sens ? » Qu’il lui dit d’abord tout simplement, masquant son inquiétude de toutes ses forces. Puis il ajoute, parce que ça le travaille, qu’il a le cœur qui chavire sans comprendre réellement pourquoi. « Tu parlais à qui avant que j’arrive ? » Il a besoin de savoir. Besoin d’étudier la gravité de la situation. L’idée de la voir répondre le terrifie, l’idée de ne pas pouvoir lui apporter l’aide dont elle a besoin encore plus.

→ mila, le campement de l'odyssée, décembre 2119
Mila Swann
DATE D'INSCRIPTION : 26/08/2017 PSEUDO/PRENOM : ΛURORΛ BOREΛLIS MULTICOMPTES : ANCIENNEMENT MAKENNA ASKAYWEN MESSAGES : 1247 CELEBRITE : ANNA SPECKHART COPYRIGHT : ETOILE VAGABONDE. // ASTRA // CLANN METIER/APTITUDES : TU CULTIVES LA TERRE SELON LES SAISONS (BOTANIQUE & AGRICULTURE) TRIBU/CAMP : EVERYTHING IS BLUE POINTS GAGNES : 110

I can't kill this thing (ft Wyatt) Empty Re: I can't kill this thing (ft Wyatt)

Dim 29 Mar 2020 - 19:25



I can't kill this thing it runs too deep. You're in my arms fast asleep. And I can't let you go. I can't let you go  (@freya ridings // beerus)


Quand vous étiez dans l’espace, perdus au milieu des étoiles, tu ne prenais pas vraiment le temps d’admirer la lune. Parce qu’elle était devenue une partie intégrante du décor et toi, tu rêvais inlassablement de la terre, de ce que tu ne pouvais avoir. Depuis votre débarquement, les choses ont un peu changé. Tu as un peu changé, dérapé. Cependant, tu parviens à maintenir un certain équilibre, ralentir la chute qui t’attend, éviter l’inévitable. « Wyatt ! » Au bout de quelques secondes, tu finis par détecter la présence du conseiller à tes côtés. Comment as-tu pu ne pas le remarquer avant ? Ce n’est pas faute d’avoir tenté d’attirer ton attention, simplement cette dernière était perchée dans le ciel. « Je parlais à Thalia, idiot. » Que tu lui réponds le plus naturellement du monde, manquant presque de la désigner du doigt quand tu t’aperçois qu’elle n’est plus parmi vous. Disparue. « Ah bah bravo tu viens de la faire fuir ! » Quel dommage. Il est si rare que tu puisses la voir, d’habitude tu te contentes d’entendre sa voix murmurer au creux de ton tympan.

Tu espères néanmoins pouvoir profiter de cette occasion à nouveau. « Tu devrais faire attention ! Je pense que vous allez tous tomber malades, à commencer par la conseillère Cavendish ! » Tu balaies d’un revers de la main les informations que tu viens de lui donner comme si elles n’avaient pas la moindre importance, la moindre ambiguïté. Et ce, afin de te concentrer sur l’un de tes centres d’intérêts favoris : la vie des autres. En particulier, celle du lieutenant qui accapare tes pensées. En effet, même si elle ne te porte pas dans son cœur, tu ne peux t’empêcher de passer ton temps à graviter autour. Ca fait longtemps que son secret n’alimente plus ton besoin de l’observer, désormais c’est devenu une habitude, une vilaine habitude. « Je n’ai pas envie qu’elle meure tu sais. » A t’entendre divaguer de la sorte, difficile de comprendre le sens de tes propos. Pourtant, dans ta tête, ils sont le fruit d’une logique très précise, d’un fonctionnement très avancé. Et le point de départ de ce raisonnement n’est autre que Thalia.

Ta chère et tendre –ancienne- compagne, partie si brutalement, aimée si violemment. Depuis que la fièvre te fait perdre la raison et te permet de la revoir, tes démons refont surface, te filant des idées noires. « Mais ce n’est pas moi qui décide. » Jusqu’ici, ton discours demeurait étrange mais avec un peu de recul, ton inquiétude concernant @Murphy Cavendish était palpable. Sauf que tu ne t’arrêtes pas là. Une nouvelle fois, ta langue frappe contre ton palais, finit d’achever le conseiller qui tente tant bien que mal de te suivre. « Elles s’en chargeront. » Le voilà, le fond du problème, la source de ta noirceur. Ces voix qui t’interpellent sans cesse, ces manifestations qui te semblent divines, ces ordres que tu reçois constamment. Parfois, elles prennent l’apparence d’un conseil avisé, d’une parole rassurante mais leur timbre est plus souvent froid, leur ton glacial. Parce qu’elles sont nées de chaque être perdu, confectionnées à partir du chagrin nié, de la peine refusée. Elles sont nées de ta douleur, celle que tu refoules depuis la nuit des temps, qui te dévore de l’intérieur.


→ wyatt, le campement de l'odyssée, décembre 2119
Wyatt Sheperd
DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2018 PSEUDO/PRENOM : Thirteen MULTICOMPTES : TC Jones & Nila Yurinova MESSAGES : 1031 CELEBRITE : Rami Malek COPYRIGHT : jenesaispas ;; - doom days / keane - somewhere only we know METIER/APTITUDES : Conseiller Odysséen. - Botanique & Zoologie. TRIBU/CAMP : Dana (Odyssée) POINTS GAGNES : 96
Admin

I can't kill this thing (ft Wyatt) Empty Re: I can't kill this thing (ft Wyatt)

Sam 14 Nov 2020 - 14:57



My ghost Where'd you go? What happened to the soul you used to be?  (@halsey // beerus)


Mila n’a jamais été quelqu’un de très stable. C’est même la première chose qu’on lui a dit à son sujet alors qu’elle n’était même pas haute comme trois pommes. Enfant traumatisé, le cœur arraché et martelé, le cerveau déchiré par des souvenirs et des questions qu’il n’était pas prêt à traiter. Pourtant, Wyatt n’a jamais eu peur d’elle. Si beaucoup s’en méfient ou la regardent avec cet air qui veut tout dire, lui n’a toujours vu que son amour de la Terre, que toute sa tendresse et sa sincérité face à la chose qu’il aimait le plus au monde. Et puis il y a eu Thalia, comme une évidence, comme si les deux jeunes femmes étaient faites pour se compléter et se parfaire. Mais la vie n’étant ni douce ni rose, n’étant pas non plus du genre à épargner les uns ou les autres elle avait pris son nouvel équilibre fragile à la petite brune. La vie lui avait enlevé Thalia, certes, elle lui avait donné la Terre en retour, un peu comme une offrande, ou pire que ça, ce fameux adage, une vie pour une vie. C’était ça, le prix que Mila avait dû payer pour fouler la Terre dont elle avait tant rêvé ? Perdre l’amour de sa vie ?

Le monde était cruel et violent, Wyatt l’avait compris il y a bien longtemps, pourtant il restait persuadé que Mila avait encore cette lueur dans les yeux. Celle de l’espoir, d’un lendemain meilleur, d’un avenir plein de surprises. Mais ça c’était avant ce moment, celui où tout s’écroule autour de lui. Le visage de l’odysséenne respire la maladie tandis qu’elle se retourne pour interpeller le conseiller. Les tripes nouées, il lui sourit tendrement, cherchant toujours du coin de l'œil à qui elle pouvait bien parler avant qu’il n’arrive. Pourtant, il ne voit rien. Rien. Mais Mila, elle, elle voit. Les mots qui s 'échappent de ses lèvres asséchées par le froid lui glacent le sang. Le brun regarde avec inquiétude tout autour d’eux alors que la malade continue et lui apprend que la disparue s’est volatilisée, par sa faute.

Ses mains se mettent à trembler de cette angoisse incontrôlable qui l’envahit brutalement, comme un coup en plein dans la trachée. La pénombre à son avantage, Mila ne peut sans doute pas déceler toute la détresse qui se dégage du corps du biologiste. Encore faudrait-il qu’elle en ait la présence d’esprit. Muet, paralysé par tout ce que les mots de l’amoureuse de la grande bleue lui ont fait ressentir, il la laisse reprendre sans avoir pu prononcer un seul mot. Ce qui suit le déstabilise encore plus et la ment du nom de Murphy le fait frémir. Comme par réflexe, il traverse tous les horizons du regard, sans trop savoir ce qu’il espère. Qu’y aurait-il de plus rassurant ? Voir Murphy dans les environs ou ne pas la voir ? S’il n’a jamais eu peur de Mila, ce soir, son cœur se serre malgré tout un peu à ses mots. Est-elle une menace ? Refusant d’y croire, il cherche comment l’atteindre, comment tirer le vrai du faux, comprendre ce qu’elle cherche à lui dire vraiment. Mais avant d’avoir trouvé une quelconque approche, la jeune Swann parle encore. Les yeux rivés sur elle, il en oublie finalement les alentours pour se concentrer seulement sur cette enfant perdue face à lui. Comme au premier jour, comme ce fameux jour. Lentement, Wyatt s’approche d’elle, des pas prudents et le regard toujours dans le sien. Ce sourire dont seul lui à le secret, à la fois triste et désolé. Ce sourire qui lui hurle qu’il va tout faire pour l’aider même s’il n’a pas la moindre idée de comment s’y prendre. Proche d’elle, il retire sa veste pour lui mettre délicatement sur le dos et gardant sa main sur son épaule, d’une emprise très douce, il cherche à la ramener à lui, lui montrer qu’elle n’est pas seule, qu’importe à quel point son esprit s’est éloigné de leur réalité. « Mila… peut-être qu’on va tomber malade oui mais on va se soigner et on va te soigner.» Sans chercher à la faire bouger, il lève malgré tout les yeux pour savoir s’il peut la faire s’allonger assez rapidement. Mais avant ça, il ne peut pas s’empêcher de relever certains de ses propos. « Tu ne veux pas que qui meure…? Tu parles de Murphy, n’est-ce pas ? Elle ne va pas mourir, t’inquiètes pas, si elle tombe malade on la soignera. » Sa voix s’étrangle alors qu’il se trouve bien incapable de mentionner Thalia, rien que l’idée que Mila puisse la voir lui tord le palpitant. « Tu veux bien venir avec moi, on va aller se poser sur les lits là-bas… Boire une tisane et discuter, d’accord…? » Là, il n’a plus rien d’un conseiller, rien non plus d’un homme confiant. En cet instant précis, Wyatt est seulement un ami impuissant, il revoit tous leurs souvenirs et se demande comment il a pu la laisser se faire autant mal, une fois de plus.


→ mila, le campement de l'odyssée, décembre 2119
Mila Swann
DATE D'INSCRIPTION : 26/08/2017 PSEUDO/PRENOM : ΛURORΛ BOREΛLIS MULTICOMPTES : ANCIENNEMENT MAKENNA ASKAYWEN MESSAGES : 1247 CELEBRITE : ANNA SPECKHART COPYRIGHT : ETOILE VAGABONDE. // ASTRA // CLANN METIER/APTITUDES : TU CULTIVES LA TERRE SELON LES SAISONS (BOTANIQUE & AGRICULTURE) TRIBU/CAMP : EVERYTHING IS BLUE POINTS GAGNES : 110

I can't kill this thing (ft Wyatt) Empty Re: I can't kill this thing (ft Wyatt)

Jeu 26 Nov 2020 - 22:18



I can't kill this thing it runs too deep. You're in my arms fast asleep. And I can't let you go. I can't let you go  (@freya ridings // beerus)



Dans ton état, tout est déformé. La réalité apparaît comme une perception à double tranchant. Et elle tranche du mauvais côté. Les mots de ton ami, tu les comprends d’une drôle de façon. Une façon qui fait écho à ton vécu, ton mal. « Vous en avez pas marre ? » Pendant des années ils ont tenté de te guérir mais hélas, tu demeures fracturée. Fracturée de l’âme. « D'échouer ? » Vous ne parlez manifestement pas de la même maladie. Quand il fait référence au virus de la grippe, tu mentionnes ton trouble mental. Et là, sans aucune raison apparente, tu éclates de rire. Parce que toi, ça te fait marrer cette situation. Ils veulent tous t’aider mais personne ne remarque ce qui cloche chez toi. Personne ne tient à le découvrir véritablement. Personne ne tient à faire ce genre de plongeon. Pourtant ils n’arrêtent pas de te tourner autour, ils gravitent autour de toi comme une ruche d’abeilles. Ça te fascine les abeilles. Et tu t’égares une fois de plus. Heureusement, la mention de Cavendish te ramène à lui.  

« Tu pourras peut-être pas la protéger. » En temps normal, t’es pas forcément la plus claire dans tes propos mais là, tu atteins un niveau inégalé. Pour toi, c’est limpide. Pour ton interlocuteur, c’est une tout autre langue, un langage à part entière. « J’ai pas pu protéger Thalia. » C’est pas faute d’avoir voulu l’épargner. A moins que tu n’aies pas tenu à le faire ? Tu ne te souviens pas trop. Parfois c’est précis, parfois c’est flou. Parfois tu te rappelles de la colère quand tu as attrapé la pierre, parfois tu ne te rappelles pas d’avoir démoli son crâne avec. « Contre moi-même. Contre toi-même. Contre toi Mila. Mila. » Généralement, tu arrives à garder tes pensées dans ta tête mais il arrive qu’elles t’échappent et donnent un aperçu de l’envers du décor. Ce décor dont tu ne parles pas, dissimulant l’esprit décousu dans lequel tu évolues tant bien que mal. Ce décor qui fait fuir les gens autour de toi mais qui ne le fait pas fuir, lui. Parce que c’est lui, c’est un être d’exception. Attaché à ton cœur, à ta mémoire. Attaché à toi.  

« Il fait trop chaud à l’intérieur, c’est mieux ici. » En réalité, il fait particulièrement froid ici mais t’es brûlante. La fièvre. Elle te fait perdre la tête, te brûle la peau. Te rendant plus vulnérable encore. Malgré la réticence dont tu sembles faire preuve, tu suis ton ami sans broncher. Peut-être l’habitude ? Peut-être la confiance ? Il te proposerait de marcher une heure dans la neige que tu te mettrais immédiatement en route. C’est probablement dangereux un comportement pareil. Un comportement aveuglé. Cependant le danger fait partie intégrante de ta vie. « Tu me prépares une tisane à quoi ? » Tu as l’art et la manière de tout faire voler en éclat avant de l'ignorer. L’art de multiplier les facettes avec une facilité déconcertante.  L'art de te perdre dans les unes, de te retrouver dans les autres. « Je l'aime bien lui, vous devez l'épargner. » Clairement, tu ne parles pas à Wyatt mais tu parles de Wyatt. Comme s'il ne t'entendait pas dérailler complètement. Bienvenue dans les recoins sombres de ton âme.


→ wyatt, le campement de l'odyssée, décembre 2119
Contenu sponsorisé

I can't kill this thing (ft Wyatt) Empty Re: I can't kill this thing (ft Wyatt)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum