Le Deal du moment : -15%
Ventilateur Rowenta VU5640F0 TURBO SILENCE EXTREME
Voir le deal
75.99 €

Aller en bas
Misha Machir
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Amsaja MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye MESSAGES : 70 CELEBRITE : Ju Ji-hoon COPYRIGHT : Amsaja METIER/APTITUDES : Ingénieur TRIBU/CAMP : Enfant de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III, Ordre 8 POINTS GAGNES : 180

Dis-moi ce qui te tourmente | Yana  Empty Dis-moi ce qui te tourmente | Yana

le Dim 22 Mar 2020 - 18:11
Misha fut réveillé par le mouvement à sa gauche. Lentement, il tourna la tête pour voir son fils qui bougeait doucement dans son lit. Il tendit tendrement la main pour l’attraper et le petit garçon alla dan le lit de son père, se blottissant contre lui. L’ingénieur écouta son souffle ralentir pour se rendormir. Il regarda le plafond de sa cabine, songeur. Il devait aller voir les machines du Berceau aujourd’hui, un mécanicien lui avait demandé de regarder quelque chose qui l’intriguait. Le petit déjeuner aurait bientôt lieu et lentement, le brun se redressa pour aller se faire un brin de toilettes. Il ajusta ses habits distingués sur son corps, lissa le tissu souple et alla réveiller son fils aîné qu’il prépara. Il réveilla ensuite sa fille qui geignait légèrement. « Voyons, qu’est-ce que je t’ai dit ? Il ne sert à rien de te plaindre. Tu as voulu absolument lire cette histoire des dieux hier soir. Remercie les dieux de ton savoir et allons manger. » En réalité, sa fille lui avait demandé de lire une histoire, mais c’était pareil. Elle cessa de se plaindre. Il lissa ses cheveux fins, lui fit une queue de cheval serrée et sortit de la cabine avec ses deux enfants. Comme chaque matin, ils firent la course jusqu’au ponton.

Et comme chaque matin, la famille Machir l’attendait, sa mère, son père, son frère, sa sœur, avec leurs époux et leurs enfants. Misha salua chacun, s’installa aux côtés de sa mère et se mit à manger. Il était silencieux comme chaque matin, écoutant sa famille papoter, mais personne n’en prenait ombrage. Il avait besoin de temps le matin. L’homme aux yeux sombres posa son regard sur son frère. « Je peux te demander d’emmener les enfants ce matin ? J’ai un travail urgent. » Son frère cadet hocha la tête. Misha remercia Svarog pour ce repas, embrassa sa mère et partit dans les sous-sols du Berceau s’occuper des machines. Comme il le redoutait, depuis plusieurs mois de nombreux mécaniciens et ingénieurs commençaient à faire des rapports inquiétants sur les machines vieillissantes. Cela ne rassurait pas Misha. Il n’était pas aveugle, il voyait ce qu’il avait sous les yeux. Ce matin-là, il écouta son collègue faire un rapport détaillé, prenant des notes. Il allait lui-même devoir faire un rapport à son supérieur et chercher des solutions.

Il avait un sacré challenge, mais cela ne le décourageait pas, bien au contraire. Cela donnait encore plus envie à Misha de s’investir au maximum et d’avancer. Il termina son travail et alla au groupe de travail à propos de Svarog et de l’étude des dieux. Comme de nombreux membres Oracles, il s’investissait dans la vie religieuse du Berceau, un moyen bénéfique d’avoir une bouffée d’air et de mettre sur pause son esprit. Quelqu’un attira son attention et ce fut Yana. Il appréciait la jeune femme pieuse qu’elle était. Il pouvait compter sur elle. Misha laissa un groupe de travail et s’approcha de la femme. « Bonjour Yana, comment vas-tu ? Qu’est-ce qui t’amène ? Désires-tu te joindre à nous pour prier ? » Dit-il avec le plus grand des calmes en la fixant. Misha n’était pas un homme souriant, par contre, il adorait inviter ses prochains à venir prier. C’était en priant qu’on trouvait des réponses à ses questions et sa rédemption. Il était bien placé pour le savoir. Depuis la mort d’Ada, il n’avait fait que prier pour se protéger de ses démons qui le hantaient. Ils venaient particulièrement la nuit le hanter de cauchemars. De luxure, de violence, de tentation extrême. Un frisson le traversa à cette pensée, mais son visage resta impassible, hermétique.
Yana Ozerov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo/Astro/Richard/Meeka/Elias MESSAGES : 96 CELEBRITE : Margot Robbie COPYRIGHT : codage rp par Electric Soul METIER/APTITUDES : Gardienne TRIBU/CAMP : Enfant de Svarog POINTS GAGNES : 5
Admin

Dis-moi ce qui te tourmente | Yana  Empty Re: Dis-moi ce qui te tourmente | Yana

le Mar 14 Avr 2020 - 14:33


|
dis moi ce qui te tourmente ;
yana & misha


— Trahison, détruire, anéantir. Le temps d’un instant, Yana fait le point sur ce qu’elle s’apprête à faire. Arrêtée devant la porte, elle grimace, grince des dents, soupire grandement. Elle ne sait pas si ce qu’elle veut faire est bien. Elle ne sait pas non plus si c’est judicieux, si ce sera bien vu. Et en même temps, elle se permet de sincèrement croire qu’il n’y a aucune option possible non plus. Mais en même temps, obtenir l’avis de quelqu’un, ça pourrait aider aussi. Elle a pensé à lui parce qu’il est juste, réfléchi et intelligent. Il lui serait impossible d’aller voir quelqu’un d’autre, elle ne pourrait l’envisager une seule seconde. Mais elle refuse de prendre une décision à la légère en tout cas. Cette femme l’a mise au monde n’est-ce pas ? Alors il est judicieux d’y prêter assez attention. Elle ne peut pas faire d’erreur parce qu’une fois que la décision sera prise, elle n’aura pas la possibilité de prendre le chemin de retour, elle ne pourra pas revenir en arrière, malgré tous les remords qui pourront lui courber l’échine. Mais en réalité, elle n’est même pas certaine d’en avoir. Elle croit en ce qu’elle fait, en son dieu, en Kolya, elle croit en tout et elle refuse de voir ce monde basculer juste parce que sa mère n’y croit pas, parce qu’elle est persuadée que ce monde n’est pas pour eux, et qu’il lui faudrait en partir. Parce qu’elle ne veut pas prendre la route, elle ne veut pas s’éloigner. Et encore moins pour la volonté d’une folle qui ne se soucie pas de ce qu’elle pense, elle.

Parce que c’est bien de ça qu’il s’agit, ça qui lui fait mal au bide comme ça. Elle ne supporte pas l’idée que sa mère ait pu prendre une décision dans son coin et qu’elle soit suffisamment butée pour ne pas s’inquiéter de ce que veut sa fille. Ce qui est mieux pour elle. Elle ne prend pas en compte ses envies, ses sentiments. Et elle fait ça depuis bien trop longtemps. A lui dire qu’elle est stupide, qu’elle ne réfléchit pas à son propre bonheur, qu’elle ne fait attention à rien. Et ça l’agace parce qu’elle sait ce qu’elle vaut, ce qu’elle veut et il est hors de question que sa stupide mère se mette en travers de son chemin. Elle ne saurait le dire mais il est évident que Yana refuse de se laisser faire. Elle soupire une nouvelle fois mais de toute façon, il ne sert à rien de traîner davantage, il faut avancer, il faut prendre la bonne décision et il faut s’émanciper pour ne pas courir le risque de tomber de haut. Parce que ça pourrait arriver, ça pourrait être une grosse claque et elle ne le supporterait pas.

Un nouveau soupir s’échappe alors qu’elle prend son courage à deux mains et qu’elle finit par prendre la bonne décision. Du moins, c’est ce qu’elle croit. Ca fait des mois, des années même, que sa mère tente de lui retourner la tête, de la faire fuir le berceau, sans prendre la moindre décision elle-même. Elle ne fait rien pendant qu’elle la pousse à prendre tous les risques. Y a juste que sa mère est trop lâche pour le faire et il est hors de question qu’elle paie pour elle. Elle a besoin de vider son sac, elle a besoin d’en parler, d’avoir un conseil elle a besoin de soutien. Si elle ne sait pas comment formuler correctement ses phrases, il est hors de question pour elle de tomber de haut et de se faire avoir. Sa mère finira par la faire tuer, elle ne sait juste pas si ce sera volontaire ou non, et en fin de compte, elle n’est même pas certaine de vouloir le savoir.

Elle le voit, Misha, avec un groupe de travail et elle a peur de le déranger, elle hésite une seconde à faire demi-tour. Hors de question de le déranger pour une affaire personnelle, ce ne serait pas responsable de sa part. Les mains dans le dos, croisés, elle est un peu mal à l’aise. Mais il finit par se diriger vers elle, venant lui demander si elle vient pour prier ou encore comment elle va. Elle apprécie le geste, énormément. C’est un homme qu’elle respecte beaucoup, qu’elle idéalise peut-être un peu d’une certaine manière. Et c’est pour cette raison que c’est vers lui qu’elle se tourne. Il ne mâchera sans doute pas ses mots, quand elle lui fera part de ses doutes et c’est bien de cela qu’elle a besoin. ” Bonjour, j’aimerais vous parler en privé, est-ce possible ? Je comprendrais si je vous dérange”. Hors de question pour elle de déranger quelqu’un de mieux placé qu’elle, et c’est bien normal, évidemment. Hors de question pour elle de s’accorder des droits qu’elle ne mérite même pas. ” Une chose importante mais cela peut attendre si besoin”. Quant à la prière, elle n’hésitera pas à en faire une ensuite, s’il accepte de lui parler bien sûr. Et s’il refuse, elle priera tout de même, puisqu’elle est en mesure de comprendre si son temps est déjà trop occupé. Ca lui paraîtrait même assez normal, dans le fond.

Misha Machir
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Amsaja MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye MESSAGES : 70 CELEBRITE : Ju Ji-hoon COPYRIGHT : Amsaja METIER/APTITUDES : Ingénieur TRIBU/CAMP : Enfant de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III, Ordre 8 POINTS GAGNES : 180

Dis-moi ce qui te tourmente | Yana  Empty Re: Dis-moi ce qui te tourmente | Yana

le Dim 26 Avr 2020 - 15:12
Misha ne refusait jamais d’aider son prochain et Yana avait visiblement besoin d’aide. Il ne lui refuserait pas cela, surtout qu’à sa connaissance elle était gardienne, un rôle très important au sein du Berceau. « Bien sûr que cela est possible, j’avais terminé. » Enfin pas vraiment, mais était-elle obligée de le savoir ? Il sentait qu’il était plus important qu’il l’écoutât que de parler auprès des siens. Il y avait visiblement une chose importante qui inquiétait cette femme légèrement plus jeune que lui. « Viens avec moi. » Il valait mieux qu’ils s’isolent, il le sentait bien, elle avait quelque chose de très important à lui confier. Misha ferma le livre qui renfermait les prières pour les dieux, fit un signe à un comparse qui l’aidait pour les prières qu’il reviendrait plus tard. Il se mit en route, le pas léger, visiblement très calme. Son cerveau tournait à plein régime. Il se demandait bien ce qu’elle allait lui apprendre. Quelle information cachait-elle ? Misha se dirigeait vers un petit coin tranquille de terre sur le ponton. Il avait pensé à aller dans une salle de réunion, mais cela risquerait d’attirer l’attention. « Si cela ne te dérange pas, nous pouvons parler ici, personne ne viendra nous déranger. » Il indiqua un petit coin tranquille avec quelques fleurs. Le vent marin souffla dans ses cheveux sombres et il se sentit bien.

L’ingénieur s’assit en tailleur de manière souple, preuve qu’il s’asseyait de cette manière très régulièrement. Son regard aiguisé se posa sur Yana. « Sache que tout ce que tu diras, restera entre nous, dans la mesure du possible. » Il ne pouvait pas cacher de secret à Svarog et selon ce qu’elle lui disait, il devrait prendre des mesures. Néanmoins, Misha trouvait important de mettre les choses au clair dès le départ. Cela pouvait rassurer. « Alors, de quoi aimerais-tu parler ? » Il ne s’attendait à une information très importante. Peut-être avait-elle trouvé un mari et désirait lui en parler ? Il n’était pas rare de demander l’avis d’un tiers. De toute manière, tout se savait ici. Il n’y avait pas de grands secrets, sauf ceux pour éviter de faire paniquer les plus bas dans les cercles. Misha ne parlait jamais des machines qu’il passait son temps à inspecter et qu’il fallait réparer avec l’aide des mécaniciens. Il ne parlait jamais de l’état déplorable du Berceau et d’un futur de plus en plus incertain. Il se contentait de prier et de discuter de temps en temps avec la personne supérieure pour consigner des informations, le reste, personne n’était obligée de savoir.

Il espérait qu’elle n’avait pas découvert quelque chose d’important qui ne le regardait pas. Il y avait des choses qui ne regardaient pas Misha, qui regardaient des gens plus importants sur le Berceau. Néanmoins, il était prêt à l’orienter. Il ne manquerait pas de prier pour elle, il était évident qu’elle en aurait besoin, quelque soit la nouvelle qu’elle désirait lui apprendre. Misha ne se réjouissait pas de se sentir impatient, Yana pouvait tout aussi bien lui apporter une très mauvaise nouvelle. Il avait tendance à s’emballer et dans ce cas, il se rappelait qui il était et l’arrogance des sentiments qu’il pouvait nourrir, des sentiments inutiles.
Yana Ozerov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo/Astro/Richard/Meeka/Elias MESSAGES : 96 CELEBRITE : Margot Robbie COPYRIGHT : codage rp par Electric Soul METIER/APTITUDES : Gardienne TRIBU/CAMP : Enfant de Svarog POINTS GAGNES : 5
Admin

Dis-moi ce qui te tourmente | Yana  Empty Re: Dis-moi ce qui te tourmente | Yana

le Lun 27 Avr 2020 - 11:00


|
dis moi ce qui te tourmente ;
yana & misha


— Il prétend qu’il avait terminé, qu’il a du temps pour elle. Yana ne saurait donc pas dire si c’est réel mais hors de question pour elle de perdre cette possibilité. Après tout, la jeune femme ne peut pas perdre l’opportunité de parler, d’avoir un avis sur un poids qui la pèse depuis si longtemps. Les années se sont faufilées, envolées depuis la première fois où la blonde a compris qu’au contact de sa mère, les choses n’iront pas bien. Elle a compris très vite que sa mère ferait tout pour a pousser à bout, pour lui donner envie de partir, de fuir. Rien n’est facile, rien ne l’est jamais, en réalité. Et c’est sans doute mieux ainsi. Mais ça reste un peu compliqué. Oh bordel, certaines choses n’ont guère de sens alors que les songes de Yana se perdent les uns dans les autres. En parler, c’est sans doute la seule chose qui lui permettra de reprendre le contrôle sur tout ça. Non que ce soit facile mais ça devrait bien se passer. Parler, se confier, s’arranger. C’est compliqué mais il est évident que sur certains aspects, ça devrait permettre de faciliter bien des choses. Se confier, laisser couler les pensées, voir ce qu’il est bon de faire. Elle a la réponse en réalité, elle sait ce qu’il est bon de faire. Pour elle, pour le berceau. Elle sait ce qu’elle DOIT faire mais parfois, c’est plus difficile que ça encore et c’est là que se situe la complexité de l’épreuve.

Elle le suit, sans râler, sans se plaindre. Il lui serait parfaitement impossible d’aller contre ça de toute manière. Elle veut lui parler, ils doivent être à l’écart et c’est vraiment préférable. Yana, elle ne veut pas voir des oreilles traînées, elle ne veut pas voir que quelque chose ne va pas. Elle ne prête pas une réelle attention aux autres en général, mais il s’agit d’une affaire privée, de quelque chose qu’elle doit principalement garder pour elle, que ce soit simple ou non. ” Je préfère en effet que cela reste entre nous”. Toujours plus facile de parler uniquement à deux. Il faut dire que ça n’a rien de facile, ça n’a rien de compréhensible non plus mais il est judicieux de faire avec, judicieux de laisser les choses se faire ainsi parce que c’est plus facile. Ca ne l’est jamais. Dans le contexte actuel, il n’y a rien de facile en fin de compte. Et c’est la seule chose qui ait un semblant d’intérêt. ” Oui, j’ai besoin de votre avis, de ce que vous allez penser de tout ça et de votre avis”.

C’est difficile, coincé au fond de sa gorge. Elle a envie de croire que ce sera facile parce que la confession le sera, les conséquences le seront sans doute un peu moins et c’est ici que la difficulté de l’épreuve prendra forme. Une situation qui ne facilite pas la vie, l’existence. Elle baisse les yeux, tente de trouver ses mots, tente de faire son maximum pour que les choses se passent au mieux. Sauf que ça ne fonctionne pas toujours et c’est bel et bien là que se situe la complication de toute cette histoire. Si elle le met mal à l’aise, Yana espère qu’il le lui dira, qu’il saura la conseiller sans trop s’impliquer, si c’est ce qui le dérange dans l’histoire. Et en même temps, elle réalise avec une aisance étrange que parler, c’est son seul échappatoire à la folie. Sur le berceau, elle croit en tout et en tout le monde. Svarog lui permettra de mener la vie qu’elle souhaite. Mais, à côté de ça, elle réalise qu’elle reste prise au piège, elle constate qu’elle n’a pas réellement le choix.

Elle veut aller droit, laisser ce problème derrière elle et reprendre les choses là où elle les a laissées. Bien sûr que c’est facile à dire, et que la difficulté de le faire est grande. Mais ce n’est jamais évident, ça ne l’est jamais, vraiment. Toute cette histoire est compliquée en tout cas. Mais hors de question de perdre sa place, de laisser les choses comme ça, juste par soucis de relationnelle. Sa mère la déteste au moins autant qu’elle déteste le berceau, elle n’en a que trop conscience. ” Ma mère oeuvre à l’encontre de Svarog. Elle tente de me pousser à quitter le berceau, elle veut que je m’en aille, elle dit qu’ici, c’est le mal, que ce n’est pas bien. Je ne sais pas ce que je suis supposée faire. J’ai envie de la dénoncer mais est-ce que ça fait de moi… Une mauvaise personne ?”. Sa mère, sa génitrice. Et pourtant, la personne dont elle est le plus éloignée.

Misha Machir
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Amsaja MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye MESSAGES : 70 CELEBRITE : Ju Ji-hoon COPYRIGHT : Amsaja METIER/APTITUDES : Ingénieur TRIBU/CAMP : Enfant de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III, Ordre 8 POINTS GAGNES : 180

Dis-moi ce qui te tourmente | Yana  Empty Re: Dis-moi ce qui te tourmente | Yana

le Dim 10 Mai 2020 - 18:48
Misha trouvait Yana inquiète, mais peut-être se trompait-il alors qu’elle affirma préférer que cela reste entre eux. Il n’y avait jamais de secret qui durait sur le Berceau. Il y avait quelques secrets qui restaient, mais quand on ne les partageait à personne, comme lui qui taisait l’obscurité de son âme. Assis avec calme, il se demandait bien ce qu’elle allait lui révéler. Allait-elle avouer son homosexualité ? Ce n’était pas toléré sur le Berceau, pour des raisons évidentes et si elle lui révélait une telle orientation, il devrait agir pour son bien et le bien de tous. Yana ne se rendait pas compte, mais elle faisait porter de lourdes responsabilités sur les épaules de Misha. L’ingénieur avait les épaules pour les responsabilités et s’il voulait gravir le dernier cercle, il devait se montrer prêt à aider les autres. Il hocha la tête quand elle dit avoir besoin de son avis. « Je t’aiderai, tu n’es pas seule. » La notion de groupe était importante, personne n’était seul ici. Ils formaient un bloc, une entité, pour Svarog. C’était cela qui les maintenait en vie après toutes les catastrophes, c’était leur foi qui les maintenait en vie sur le Berceau. Il détaillait la gestuelle de Yana, le fait qu’elle baisse les yeux n’était pas bon signe.

Mais il ne perdait pas son sang-froid, il restait calme, il attendait. Au cours de ces dernières années, il avait appris que la patience était très importante. Sans patience, on n’arrivait à rien. Et enfin, elle lui dit ce qui la hantait. Misha écouta attentivement, son visage ne montrait rien de ses émotions, il restait statique, le regard clair, l’oreille attentive. Pas une seconde il ne montra son trouble. Son cerveau tournait à plein régime. La mère de Yana avait perdu la foi et elle tentait d’entraîner Yana avec elle. Il était intolérable que cela arrive. « Tu n’es pas une mauvaise personne. Tu es quelqu’un de bien. » Lentement, il prit ses mains avec tendresse comme si elle était une enfant. Il tenta de capter son regard. « Tu fais ce qui est le mieux. Ta mère est perdue Yana et tu le sais. Svarog te regarde et il voit que tu lui es fidèle. Nous ne pouvons pas laisser ta mère répandre le doute et empoisonner les esprits. Elle n’a pas pu te faire douter car ta foi est forte, n’est-ce pas ? » Il avait besoin de vérifier si elle commençait à douter. Sinon, elle devrait effectuer le rituel de purification. Aucun doute n’était toléré et il se demandait si le doute était dans son esprit. « Elle a probablement été tentée par Czernobog et n’a pas su entendre les conseils de Svarog. Tu sais bien que la vie en dehors du Berceau n’est rien. C’est la mort qui nous attend. »

Il ne fallait pas qu’elle parte. Leur vie était ici, sa vie était ici, auprès des siens. Si elle venait lui parler, c’était qu’elle cherchait à être guidée. « Et toi, que penses-tu de ces paroles ? » Il avait besoin de la sonder, de voir à quel point elle doutait. Si sa mère avait réussi à parasiter son esprit, elle était vouée à Czernobog. Il espérait que Svarog guidait Yana et qu’elle saurait se réveiller et écouter la voix de la raison. Elle lui était sympathique et ce serait malheureux qu’elle devienne une Apostat. Lentement, Misha lui lâcha les mains pour ne pas être envahissant. Il ne voulait pas lui faire peur. Maintenant qu’elle osait lui parler, elle devait continuer. « Tu sais qu’on va devoir agir pour aider ta mère ? » Il préférait parler d’aide plutôt de punition. Il ne voulait pas l’effrayer. Peut-être Yana ignorait-elle tout des conséquences. Il était évident que cette conversation ne resterait pas entre eux. « Tu vas devoir agir et la dénoncer. » Ce serait mieux si cela venait d’elle. « C’est ton devoir de remettre ta mère auprès de Svarog. » Il la regarda droit dans les yeux. Elle devait le faire, il en restait convaincu.


Dernière édition par Misha Machir le Mar 9 Juin 2020 - 21:17, édité 1 fois
Yana Ozerov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo/Astro/Richard/Meeka/Elias MESSAGES : 96 CELEBRITE : Margot Robbie COPYRIGHT : codage rp par Electric Soul METIER/APTITUDES : Gardienne TRIBU/CAMP : Enfant de Svarog POINTS GAGNES : 5
Admin

Dis-moi ce qui te tourmente | Yana  Empty Re: Dis-moi ce qui te tourmente | Yana

le Mar 9 Juin 2020 - 20:47
@Misha Machir Dis moi ce qui te tourmente
Il est difficile d’aborder le sujet, difficile de prétendre à voix haute que certaines choses vont ou ne vont pas. En réalité, Yana, elle reste bloquée vis à vis de tout ça parce que ça n’a strictement rien d’évident. La blonde, elle veut juste pousser cette histoire vers la fin. Elle veut juste tourner la page et clore toute cette histoire puisque de toute manière, tout ceci ne rime plus à rien. C’est vraiment agaçant, irritant également. Les solutions ne sont pas nombreuses et il n’y a sans doute rien à faire pour que la situation s’arrange ou même s’améliore. Yana veut que tout ceci soit derrière elle mais elle ne sait absolument pas comment elle est censée s’y prendre. Mettre un terme, tourner la tête, se détendre et se libérer également. Mais ce n’est pas non plus comme ça que ça fonctionne, ça n’a jamais été le cas. Misha lui dit qu’elle n’est pas seule, situation importante, posée. Elle ne saurait pas prétendre que tout va bien, que tout est extraordinaire parce que ce n’est pas le cas, ce n’est jamais le cas. Un soupir s’échappe des lèvres de la jeune femme alors qu’elle a le regard un peu vague. Toute cette histoire est difficile à gérer, difficile à prendre en charge parce qu’il ne lui est pas vraiment permis de faire la part des choses. Il lui est difficile d’agir comme si tout était si facile, ce n’est pas le cas. Elle grince des dents, elle fait de son mieux, elle fait son maximum pour que les choses évoluent dans le bon sens. Pourtant, quoi qu’elle en dise, Yana ne pourra pas nier que ça lui fait du bien. Un bien incroyable, un bien nécessaire. Elle a besoin de soutien parce que depuis que son père n’est plus là, elle a l’impression de ne plus en avoir autant qu’elle ne le devrait. Et ça la désole un peu parce qu’elle s’est donc retrouvée seule avec une femme persuadée que tout ceci était mauvais et que tout devrait mal se produire. Il est difficile de vraiment savoir, de quoi il sera question par la suite. Tout ce que la blonde sait, c’est que tout ça ne peut pas continuer, ce n’est absolument pas envisageable.

Le fait qu’il reste calme, ça l’aide grandement aussi, elle ne pourrait pas le nier. Yana, elle stresse avec tout ça, parce qu’elle en a un peu besoin. Elle n’est pas en train de craquer, en train de tomber mais elle n’en est sans doute pas bien loin. Il lui faut faire attention, il lui faut faire les choses dans le bon ordre, dans la part des choses. Mais autant le dire, ça ne veut pas dire que c’est facile, ce n’est jamais facile.

Une bonne ou une mauvaise personne, c’est vrai qu’elle ne s’est jamais vraiment posée la question. Elle a fait les choses comme elle les voulait, comme elle les jugeait juste. Le reste n’avait pas d’importance, tant qu’elle estimait que ses décisions étaient bonnes. Mais elles ne l’étaient peut-être pas toujours. Dans le fond, peut-être qu’elle aurait déjà dû poser quelques questions auprès des gens plus tôt, se soucier du comportement de sa mère quand elle était plus jeune. Peut-être oui, mais c’est une affaire un peu plus compliquée qu’elle ne pourrait vraiment l’admettre. Elle connaît le sort de ceux qui sont perdus. Et il s’agit de sa mère, la femme qui l’a mise au monde. On ne peut pas toujours prendre les bonnes décisions à cette intention. Mais peut-être qu’il a raison aussi, qu’elle fait au mieux. Svarog veille sur elle en effet, et c’est sur lui qu’elle compte pour lui indiquer lorsqu’elle se trompe de chemin. Il a raison sur un point en tout cas, elle n’a jamais douté de sa foi, de la raison de sa présence au sein du berceau. Elle n’a jamais ressenti le besoin de voir les choses autrement. ” Je sais que tu as raison, j’ai du mal à me dire que c’est facile mais je ne peux guère le nier”. Elle a déjà pensé à la vie en dehors du berceau et elle y a pensé comme lui. Dehors, ça ne peut être que mort et désolation, milieu qu’il faut fuir et éviter pour ne prendre aucun risque ridicule. Mais ça n’a rien d’évident. Malgré tout ce qu’elle pourrait en dire. Hors du Berceau, ils ne sont pas capables de faire les choses comme il le faudrait.

Ses paroles, elle ne les écoute plus vraiment. De toute manière, elles se ressemblent chaque jour un peu plus. Il n’y a guère d’intérêt à faire semblant d’être d’accord avec elle, sinon, elle aurait été contrainte de partir sans qu’elle ne le veuille. Et c’est le point compliqué de toute cette histoire. ” En réalité, je ne l’écoute plus vraiment. Je sais qu’elle a tort. Je le sais toujours”. Et c’est le point important. Sans doute n’aurait-elle pas fait un pas vers Misha si elle estimait que sa mère pouvait avoir possiblement raison. ” Je sais que je dois en parler, c’est pour le faire bien que je suis venue ici”. Et c’est la seule chose qui ait une réelle importance. Elle veut faire les choses correctement, elle ne veut pas bafouer la mémoire de son père d’une médiocre manière, sans que ça n’ait un réel intérêt. Elle veut qu’on la respecte, après coup, et ça ne veut pas dire que c’est évident. ” Ma mère mérite d’être jugée par Svarog de toute manière”. Parce que c’est ainsi que ça doit se passer, quoi qu’ils puissent vouloir faire d’elle. Mais elle connaît les conséquences, finalement. Et ils verront bien. ” Comment s’y prendre pour qu’ils voient bien que je ne suis pas de son avis ?”


Misha Machir
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Amsaja MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye MESSAGES : 70 CELEBRITE : Ju Ji-hoon COPYRIGHT : Amsaja METIER/APTITUDES : Ingénieur TRIBU/CAMP : Enfant de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III, Ordre 8 POINTS GAGNES : 180

Dis-moi ce qui te tourmente | Yana  Empty Re: Dis-moi ce qui te tourmente | Yana

le Dim 28 Juin 2020 - 16:50
Misha tentait d’évaluer Yana pour voir si elle était perdue elle aussi. Il restait calme, tendre et patient avec elle, lui expliquant ce qu’elle devait faire. Il ne doutait pas de la foi de Yana et espérait ne pas se tromper. « Ce que tu fais n’est pas facile, mais cela montre que malgré les tentations de Czernobog sur ton chemin, qu’importe quelle apparence cela prend, tu ne céderas jamais. » Cependant, concernant sa mère, il doutait de sa rédemption. Ils devraient peut-être en parler. Il doutait que la trahison dont faisait preuve sa mère serait réparée par offrir un morceau de sa propre chair en offrande à Svarog pour demander pardon. Trahir ainsi le Prophète, douter de lui, de ce qu’il disait, c’était le plus haut crime sur le Berceau. Yana s’en rendait-elle compte ? Il fut heureux d’apprendre que la femme n’écoutait pas les paroles de sa mère, c’était bien. Son esprit était encore dans la Lumière. « C’est bien, tu as gardé le bon chemin, ton cœur sait où se trouve la Lumière. » Avait-il douté de sa foi ? Un petit peu, elle pouvait tout aussi bien être venue pour se sauver, se rendant compte que fuir ne l’aiderait pas. Misha se demandait si elle tentait de le manipuler ? Il ne l’avait pas complètement innocenté encore.

Oh bien entendu, ce ne serait pas à lui de le faire. Elle avait besoin de conseil selon l’ingénieur. Il hocha la tête quand elle dit qu’elle était venue ici pour parler bien. « De quoi as-tu besoin ? Tu veux que nous préparions ensemble ce que tu dois dire ? » Il savait les mots à employer. Il pourrait l’aider bien entendu, même si peut-être elle devrait passer par un rituel de purification. Elle n’avait commis aucun crime jusqu’à nouvel avis, il l’espérait. Il hocha la tête quand elle affirma que sa mère méritait d’être jugée. Il espérait que la femme serait sensée et se repentirait, mais il avait comme un mauvais pressentiment. Misha espérait qu’il se trompait et pria intérieurement Svarog de guider cette famille dans la tourmente. « Le fait que tu la dénonces montre que tu n’es pas de son avis. Peut-être qu’ils vont te demander de passer le rituel de purification ou de prouver ta foi en donnant un bout de ta chair. Svarog lit dans ton cœur la vérité, il guidera ceux qui doivent prononcer une peine. » Il ne pouvait pas lui mentir. Peut-être devrait-elle effectuer des tâches ingrates et montrer sa foi. « Je te conseille de prier Svarog, il te donnera les réponses que tu désires et te conseilleras. Le Prophète verra dans ton cœur la vérité. Si tu ne mens pas, tu ne crains rien. » Kolya II verrait la vérité s’il devait l’évaluer.

Elle allait devoir faire preuve de foi, prier et montrer qu’elle ne doutait pas. C’était tout ce que pouvait lui conseiller Misha. Elle devait être claire dans ses paroles et dans son cœur. L’ingénieur restait convaincu que Svarog voyait dans tous les cœurs et voyait ceux qui partaient du côté de Czernobog. C’était pour cela que quand les ténèbres grandissaient trop en lui, il priait et voyait la Lumière qui l’aidait à reprendre le droit chemin. « Il y a des prières qui peuvent t’aider à entrevoir mieux la Lumière. Je peux t’en apprendre certaines, tu devras être rigoureuse dans ta pratique et travailler plus que les autres. Mais je pense que tu es assez forte pour le faire. » Il en restait convaincu, sinon elle ne serait jamais venue auprès de lui, un des oracles. Il avait appris à répandre la parole des dieux et à sonder les autres pour les ramener dans la Lumière. Il était content d’accompagner Yana dans ce chemin qui s’annonçait difficile, mais il était convaincu qu’avec la foi, on pouvait toujours tout réussir.
Contenu sponsorisé

Dis-moi ce qui te tourmente | Yana  Empty Re: Dis-moi ce qui te tourmente | Yana

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum