Aller en bas
- Hit the Road -
Taël D'Arbanville
DATE D'INSCRIPTION : 16/04/2015 PSEUDO/PRENOM : Isaïah/Burning Soul MULTICOMPTES : Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam MESSAGES : 15497 CELEBRITE : Aneurin Barnard COPYRIGHT : Lubnjia Santa ! Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan METIER/APTITUDES : Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie TRIBU/CAMP : Cent / Ex-kidnappé POINTS GAGNES : 44

Girl Crush ( ☼ Astrid ) Empty Girl Crush ( ☼ Astrid )

le Dim 16 Fév 2020 - 22:19

Astrid & Taël @DrownMyselfInHerPerfume @UpsideDown


Les mains dans les poches il chantonnait doucement pendant qu'il avançait à travers la végétation. le bouclé donnait une impression de bonhommie comme s'il effectuait une simple randonnée pour se dégourdir les jambes. En vérité, il retournait du côté de la cabane car il ne s'y était plus rendu depuis la fâcheuse rencontre avec Alex. Généralement, pendant la période froide il tentait d'y retourner tous les mois pour vérifier les dégâts qui auraient pu être faits par d'éventuels fureteurs - Animaux ou terriens -. Il s'y attelait depuis près de trois ans, mais quand on n'est pas charpentier ou bâtisseur, qu'on s'occupait de gérer la vie d'un camp, ainsi que de s'occuper d'un jeune enfant tout en tentant de cuisiner, ça ne laissait pas beaucoup d'heures libres pour ce projet.

Évidemment, l'ancienne cent prétendait ne pas se souvenir de lui, et au fond de lui il souhaitait que ça demeure comme ça. Il n'en avait soufflé mot à qui que ce soit. Ni à Gamora qu'il croisait très peu, ni à Rose qui vivait dans sa bulle et encore moins aux autres qui se confrontaient à assez de problèmes pour commencer à se creuser la tête à propos de celui-là. Et surtout il ne voulait plus replonger dans ce genre de relation ... Depuis un moment tout le forçait à grandir, il évoluait et souhaitait autre chose de la vie.

Quoi ? Il l'ignorait encore, ou ne se le formulait pas vraiment. Au fond il était passé par tellement d'émotions depuis son arrivée sur terre, que parfois il se faisait l'effet d'être un arc-en-ciel puisqu'il n'arrivait pas à définir sa couleur. Cependant il comprenait qu'on ne se définissait pas sur un seul ton, lui et les autres étaient la somme de tas de mélanges subtils et intéressants. Il fallait se défaire des caractères qu'ils s'étaient forgés dans l'espace, parce qu'ils obéissaient à certaines règles, et qu'ils devaient agir selon ce qu'on attendait d'eux. A présent, seulement, il commençait à sortir de la coquille forgée par ses années d'emprisonnement. Parce qu'on lui donnait des responsabilités, parce que d'autres odysséens lui raclaient leurs visions tout en lui tendant la main.

Sortir d'un labyrinthe ne s'avérait pas toujours évident, tout le monde ne se trouvait pas en possession du fil d'Ariane pour se rendre à la sortie directement. Ainsi il jugea préférable de garder le secret à propos de leur ancienne Leadeuse. Selon lui ça n'aurait apporté rien de bon à personne. Même l'idée de se rendre à nouveau à la cabane lui déplaisait, comme si sa seule présence eut réussi à lui gâcher ce qu'il considérait comme son jardin secret. Là ou il pouvait se détendre, fermer les yeux et oublier les mille et une complications de la vie du camp.

Malheureusement il y avait oublié quelques affaires, bien trop heureux que celle qui l'avait agressé le libère et s'en aille pour continuer sa nouvelle vie. Étonnamment il n'éprouvait aucune curiosité à propos de celle-ci. Visiblement elle la comblait assez pour qu'elle ait choisi de barrer de sa mémoire tout ce qui existait avant. Ainsi il avait préféré laisser des semaines s'écouler, presque des mois, avant de se décider à revenir prendre le vieux sac de Faith dans lequel il recueillait les herbes.

Taël cessa de chanter en arrivant sur les lieux. Il s'immobilisa un moment, observant, écoutant... S'assurant qu'aucune présence indésirable ou imprévue s'y dissimulait. Sans pour autant être réellement rassuré il s'engagea vers la construction dans l'idée de récupérer son bien puis de repartir aussi vite. Pour l'instant il diminuerait sa présence par ici, quitte à attendre une année avant de s'attaquer aux finitions. Il estimait qu'éviter autant que possible de se retrouver en présence la mère de James supprimerait des désagréments inévitables.

Alors qu'il s'apprêtait à rentrer à l'intérieur il entendit des craquements dans son dos. Sur le sol traînait une planche en bois qu'il ramassa avant de se retourner très doucement au cas où ...


@Astrid Helgusson Girl Crush ( ☼ Astrid ) Fresse Girl Crush ( ☼ Astrid ) 2168012011 Girl Crush ( ☼ Astrid ) 171928021
Astrid Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Meeka, Yana, Elias & Richard MESSAGES : 1671 CELEBRITE : Karen Gillan COPYRIGHT : ava by ELOW ;; signa by beylin METIER/APTITUDES : Mercenaire et voleuse TRIBU/CAMP : Rahjak. Sa famille est Iskaar mais elle ne le sait pas encore. POINTS GAGNES : 0
Admin

Girl Crush ( ☼ Astrid ) Empty Re: Girl Crush ( ☼ Astrid )

le Mar 17 Mar 2020 - 15:03


|
I had a girl crush ;
astrid & tael


— Elle y repense parfois, bien qu’elle n’en ai pas envie. Quoi qu’elle en dise, qu’elle le veuille ou non, Astrid se retrouve face à ses pensées suffisamment régulièrement pour que cela lui arrache une grimace et lui triture l’estomac. Elle ne sait pas toujours comment elle doit s’y prendre, elle fait au mieux, elle fait le maximum mais ça ne veut absolument pas dire que ça fonctionne. C’est difficile mais qu’est-ce qu’il pourrait en dire hein ? Ses options sont moindres, et elle sait que tout ceci ne rimerait à rien. Un espoir ? Une lueur dans la pénombre qui lui laisserait croire que ce serait possible ? C’est difficile à imaginer. Et en réalité, elle ne sait même pas comment elle devrait s’y prendre. Il n’y a pas de mode d’emploi. S’il y en a eu un par le passé, sans doute s’en serait-elle servi. Mais ce n’est pas le cas et désormais, la difficulté est bien trop grande pour qu’il puisse comprendre et pour qu’il puisse arranger les choses. En réalité, elle ne parvient même pas à déterminer où se trouve la difficulté, elle ne sait juste pas comment tout ça fonctionne et elle n’a particulièrement envie d’y penser parce que c’est dur, parce que ça fait mal au bide. Elle ne supporte pas ne serait-ce que l’idée d’être coincée entre le relationnel et le professionnel. Certes oui, elle envenime les choses et ce serait plus facile si elle ne pensait pas trop à tout ça. Mais elle ne est incapable parce qu’elle l’aime, ou du moins, c’est l’impression qu’elle a et ça correspond à la définition qu’on lui en a fait. Alors oui, elle peut bien dire ce qu’elle veut à ce sujet parce qu’elle n’y connaît rien. Elle s’imagine sans doute des choses bien plus graves qu’elles ne le sont et c’est difficile à comprendre parce que tout ceci manque cruellement de logique. Il n’est guère possible de faire ce qu’il est juste de faire et c’est là toute la complexité de la chose. Si elle cogite autant, c’est avant tout parce qu’elle ne sait pas comment elle doit justifier tout ça et elle ne l’a jamais su. Quoique son corps soit en mesure d’accepter ou de refuser, rien ne semble lui permettre de comprendre tout ça. Et elle ne cherche même pas à comprendre parce que ça n’aurait pas le moindre intérêt.

Un soupir s’échappe de ses lèvres alors qu’elle se faufile au coeur de la forêt. Elle ne sait pas vraiment pourquoi elle est ici, elle n’est même pas capable de déterminer où elle va réellement. Si elle n’a rien à faire dans le coin, elle aime s’y rendre, parfois pour se vider la tête, parfois pour… Chercher quelque chose. Elle ne sait pas trop quoi. Et elle n’a pas particulièrement envie de chercher vraiment. Si elle trouve ce qu’elle cherche, comment savoir si ce sera une bonne idée ? Comment déterminer que ça pourrait être différent ? Elle ne saurait le dire et en fin de compte, elle n’a pas particulièrement envie d’y penser, pas du tout envie, même. Les choses ne sont pas évidentes, les choses ne le sont jamais et il n’est donc pas possible de changer la situation parce que ce serait pire encore. Wyatt. Son nom résonne encore en elle, parfois. Mais elle ne parvient pas à déterminer si c’est douloureux ou si c’est juste une caresse de l’estomac. Elle ne saurait le dire et en fin de compte, elle n’a pas vraiment envie d’y réfléchir. C’est plus facile, quand on serre les dents, quand on ne pense pas totalement et quand on ne fait pas attention. C’est du moins ce dont il a réussi à se convaincre mais encore une fois, les choses sont plus difficile à assimiler derrière tout ça. Son coeur est compliqué, parce qu’elle n’a jamais vraiment réussi à en trouver la clef. Elle ne supporte pas de se trouver prise au dépourvu comme ça justement. Elle ne parvient pas à trouver un sens à son histoire et elle n’a pas particulièrement envie de se prendre la tête. Disons juste qu’elle ne sait pas quoi penser et c’est pire que tout. La douleur dans le bide, elle est perturbante. Et le frisson qui la touche dès qu’elle entend un peu de bruit, il n’est pas rassurant, pas rassurant du tout.

Mais ce n’est pas lui, elle le voit bien. Un débarqué, à n’en pas douter mais clairement pas celui qui est concerné. Et elle ne sait pas si c’est dommage ou heureux. Elle aurait voulu le voir, elle aurait voulu le prendre dans ses bras mais comment tirer un trait si elle le cherche à chaque instant ? Tout ceci est purement ridicule. Mais en fin de compte, les disponibilités sont bien peu nombreuses pour qu’il puisse y comprendre quelque chose. Elle lève les mains, quand elle le voit armé un peu gauchement. Il faut bien l’avouer, elle ne s’attendait pas à le voir avec une arme dans la main comme ça mais ils continuent à bêtement se méfier. Ne comprennent-ils donc pas qu’ils sont sans danger ? Tant qu’ils ne mettent pas un pied dans le désert, bien évidemment. Celui-ci, il lui rappelle un truc mais elle est bien incapable de savoir quoi. Peut-être faisait-il parti de ceux qui étaient pris au piège. « Vous n’en avez pas assez de toujours vous méfier de nous ? De croire qu’on va à nouveau nous en prendre à vous ? ». Ce n’est pas l’envie qui manque parfois, mais on se remet en question quand ce n’est plus permis depuis si longtemps. L’homme devant elle est perdu, et s’il se méfie, c’est qu’il ne sait pas tout. Elle-même garde certains blancs mais elle n’a pas particulièrement envie de réfléchir à tout ça. A quoi bon, hein ? Son but, c’est de ne pas se faire tuer par la crainte de l’autre. Ce serait un problème à n’en pas douter. Et c’est le seul scénario à éviter. Mourir n’est pas une option.



Dernière édition par Astrid Helgusson le Ven 15 Mai 2020 - 18:11, édité 3 fois
- Hit the Road -
Taël D'Arbanville
DATE D'INSCRIPTION : 16/04/2015 PSEUDO/PRENOM : Isaïah/Burning Soul MULTICOMPTES : Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam MESSAGES : 15497 CELEBRITE : Aneurin Barnard COPYRIGHT : Lubnjia Santa ! Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan METIER/APTITUDES : Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie TRIBU/CAMP : Cent / Ex-kidnappé POINTS GAGNES : 44

Girl Crush ( ☼ Astrid ) Empty Re: Girl Crush ( ☼ Astrid )

le Mer 22 Avr 2020 - 0:22

Astrid & Taël @DrownMyselfInHerPerfume @UpsideDown


Finalement, face à lui il s'agit d'un autre visage, d'une autre personne. Pendant quelques secondes son cœur à virevolté si fort qu'il à cru s'évanouir. Et le soulagement immense de s'apercevoir qu'il ne va pas devoir affronter Alex une fois de plus, Furieuse, boudeuse, Sarcastique, Silencieuse ou même Amnésique, le libère littéralement. Un tel sentiment de soulagement l'envahit qu'il lâche aussitôt sa planche.

En vérité il n'a absolument pas entendu ce qu'elle vient de lui dire. Et même s'il à une terrible réticence envers les filles, le voilà tout prêt à faire une exception pour celle-ci. Il l'a trouve absolument rayonnante avec sa chevelure rousse - peut-être que noire ça l'enchanterait un peu plus -, mais ça la rend encore plus spéciale. Au fond de sa tête, il existe des émotions qui bourgeonnent, il n'arrive pas encore à en prendre totalement conscience, alors il redirige tout ce paquet de sentiments vers l'inconnue. Un peu comme si un ange venait d'apparaître devant lui. Il ne lui en faut pas plus pour s'élancer vers elle sans prévenir, et beaucoup trop vite pour qu'elle puisse réagir. De plus les mains nues il n'aurait pas la capacité de lui faire très mal. Bien entendu elle l'ignorait, pouvant tout à fait  le soupçonner de vouloir tout simplement l'étrangler. Mais non il se "contenta" de la serrer très contre lui.

Si fort, que sans en prendre la mesure il l'étouffait un peu. Ou beaucoup. Mais idéalement il eut voulut ne jamais s'en séparer, ne pas retourner dans la réalité, là ou se dissimulait des émotions troublantes. Taël il s'en allait vers elle comme s'il marchait dans un rêve, vers un idéal que rien ne pourrait surpasser. Cette aventure prenait des proportions qui lui échappaient sans qu'il puisse - ou veuille - calmer cette soudaine fontaine de joie - inédite - qui éclatait intérieurement. Un peu comme si un enfant eut attrapé un ballon, y plantant une aiguille pour qu'il éclata dans un grand boom magistral.

Son angoisse s'était déballée comme une baudruche, en tirant la révérence pour faire place net à une étrange béatitude - folie - passagère, envahissant son corps comme un raz de marée. Taël il ne veut plus composer avec le malheur, il refuse de s'engager avec un être qui l'abandonnera sans explication. Ça, c'est sa tête qui parle, mais tout ce qui forme le reste de lui renâcle à suivre cette logique. Le bouclé se livre bataille continuellement depuis quelques jours, semaines - Mois -, sans un seul instant, posséder une once de doute sur le duel qu'il se livre. Chaque être vivant affronte ses dilemmes de manière disparate, chaque stratégie s'éloigne de celle du voisin. Et le pire demeure quand on détourne ses pupilles virtuelles du merdier qui habite son cerveau.

Cet intervalle lilliputien se déroulait dans un bout d'univers qui équivalait à une éternité pour celle qui y pénétrait à ses dépens. Dans son monde à elle, ne se déversait pas sur eux un millier de paillettes étincelantes. Elle subissait sans la concevoir, la reconnaissance déplacée de l'enfant du ciel.

Il relâcha son étreinte pour reculer doucement en balbutiant  « Merci ... Merci » Comblé qu'elle ne fut pas celle qu'il ne souhaitait plus rencontrer, et à la fois soulagé qu'elle ne fut pas celui qu'il désirait secrètement. Mais ça n'était pas encore complétement clair dans sa caboche, il n'en acceptait qu'une partie, l'autre le prenait tellement au dépourvu qu'il sentait un vertige l'envahir, chaque fois qua la réalité tentait de pointer le bout de son nez.

Alors le bouclé il reporte cette admiration, cette attirance vers celle qui ne signifie rien dans sa vie. Il ne prend pas de risque, ou celui de se faire très mal recevoir, et même de se faire attribuer une mandale en pleine gueule. Ou pire. Mais ce pire ne l'effraye pas quant à ce qu'il à évite de plein fouet. Bienheureux les innocents ! Quelque part entre tantôt et maintenant, le bouclé à perdu tout son bon sens. A vrai dire il est entrain de bâtir son propre conte de fée, là ou on ne rencontre ni la douleur, ni la tentation, ni le bonheur. Là ou on ne souffre jamais.

Faudra bien le faire redescendre de son nuage, parce que lui, motivé face à cette rousse incendiaire, il n'en à pas l'intention. Cependant avant qu'elle ne reprenne ses esprits, ou qu'elle le massacre, il lui devait quelques explications. De ça, au fond de lui, restait une lueur de conscience qui lui évitait d'assombrir complétement son chemin  « Je pensais que c'était quelqu'un d'autre qui arrivait ... » Évidement ça demandait d'être un peu plus développé.

Malheureusement un reflet de la chevelure de la belle, attira l’œil déconcentré de Taël, et ses prunelles aussitôt ne purent s'en décoller. Il attrapa plus lestement qu'on eut pu l'imaginer une longue mèche  « Qu'est-ce que vous avez de magnifiques cheveux !!! » Aussitôt l'envie de les brosser s'empara de lui afin de les faire reluire plus encore. Bien heureusement pour la nouvelle venue:ange: , il n'en possédait pas dans ses poches ...



@Astrid Helgusson Girl Crush ( ☼ Astrid ) 1287645007 Girl Crush ( ☼ Astrid ) 2732326958
Astrid Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Meeka, Yana, Elias & Richard MESSAGES : 1671 CELEBRITE : Karen Gillan COPYRIGHT : ava by ELOW ;; signa by beylin METIER/APTITUDES : Mercenaire et voleuse TRIBU/CAMP : Rahjak. Sa famille est Iskaar mais elle ne le sait pas encore. POINTS GAGNES : 0
Admin

Girl Crush ( ☼ Astrid ) Empty Re: Girl Crush ( ☼ Astrid )

le Dim 26 Avr 2020 - 11:41


|
I had a girl crush ;
astrid & tael


— La méfiance est déplacée à chaque fois. Astrid ne fait confiance à personne, en réalité. Elle n’a jamais apprécié les gens, elle n’a jamais accepté les autres, et elle n’a jamais voulu qu’on l’apprécie. En fin de compte, la jeune femme n’a jamais cherché à attirer la sympathie des gens, vu que ça ne l’intéressait pas, ça ne l’a jamais intéressée parce que c’est la manière adéquate pour pousser les gens à faire n’importe quoi. Dans un sens, du moins. Ce n’était pas facile, pas facile du tout. Mais en fin de compte, il est toujours conseillé de faire un maximum de choses adéquates pour s’adapter au monde. Sauf qu’on a beau dire ce qu’on veut, on n’y parvient jamais. Ce monde nous repousse, nous rejette continuellement. Et au final, on doit s’attacher aux gens pour parvenir à faire les choses. Sauf que ça ne fonctionne pas comme ça, ça n’a jamais fonctionné comme ça. C’était compliqué, c’était un fait et pourtant, Astrid a longtemps pensé qu’il ne servirait à rien de voir les choses évoluer comme ça. Mais Astrid, elle a été conditionnée à faire les choses comme ça. Elle n’a pas choisi, elle n’a pas voulu faire un choix non plus. Tom lui disait qu’elle n’avait besoin de personne, qu’elle devait faire les choses d’une telle ou d’une telle manière, sans qu’elle n’ait réellement la possibilité de penser par elle-même et ce n’était pas facile parce qu’elle n’a jamais voulu de tout ça. Elle n’a jamais eu le choix, la possibilité de vraiment prendre conscience de ce qui allait et ce qui n’allait pas. Et ce n’était pas toujours évident. Pourtant, quand il est mort et qu’elle s’est retrouvée contrainte de s’ouvrir au monde, elle a commencé à voir les choses différemment, sans trop savoir si ce serait aussi simple que ça. En find e compte, les choses ne sont jamais simples n’est-ce pas ? Passé autant d’années sans se soucier du monde alentour, ça n’aide pas à changer sa propre vision en un claquement de doigts, on a plutôt l’impression qu’on a pu se tromper mais dans le fond, on a réussi à vivre jusque là, pourquoi ça devrait changer d’un seul coup ? C’est compliqué, c’est tout. Et maintenant, elle essaie de changer mais sa méfiance paraît moins abusive que celle des débarqués. Et c’est là que se trouve toute l’ironie. Ca veut des traités de paix, ça veut de la reconnaissance et pourtant, derrière ça, il n’y a rien.

Il imaginait que c’était quelqu’un d’autre et elle aurait voulu qu’il soit quelqu’un d’autre. Un fin sourire se dessine sur les traits de la rousse face au ridicule de la situation. Il est fou d’espérer croiser le regard de quelqu’un alors qu’on l’a repoussé pendant tant d’années. Parce que c’est bien de ça qu’il est question, n’est-ce pas ? DE son besoin étrange de repousser Wyatt alors qu’il était sans doute le seul apte à la rendre heureuse ? Le monde est mal fait, dans un environnement plus agréable et plus joyeux, les choses auraient été bien différentes. Mais ce n’est pas lui et le débarqué devant elle semble un peu étrange, dépassé aussi. Le temps d’une seconde, elle se demande tout de même de qui il peut bien s’agir, celle qu’il aurait voulu voir, même s’il est bizarre de prendre les armes dans ce genre de cas. “Et qui est-ce que j’aurais dû être ?”. La question est sans doute un peu déplacée. Mais bon, Astrid n'a jamais été très douée en relationnel, ni pour savoir ce qu’il est facile ou non de dire et dans quelle circonstance. Elle n’a pas vraiment de filtre quoi. Et sans trop savoir pourquoi, ça ne lui a jamais causé trop de problèmes. Quelques uns, bien sûr, mais de manière générale, ça va. Surtout qu’elle sait se battre. Plutôt bien en plus.

Par contre, elle marque un temps d’arrêt lorsqu’il se met à lui dire que ses cheveux sont magnifiques. Il faut bien l’avouer, c’est le genre de chose à laquelle elle ne s’attendait absolument pas. C’est plaisant. Parce que la dernière fois qu’on lui a parlé de ses cheveux, on l’a décrite comme un démon, on est bien loin de la définition de magnifique. Ou alors, il est encore plus bizarre qu’il n’en avait l’air à l’arrivée déjà et elle ne sait pas comment elle doit le prendre. Déjà, il n’a pas l’air d’aller bien, d’être très net. “ Hm. Merci. Mais vous êtes sûr que ça va ? Vous avez l’air.. Etrange”. Impossible de mettre la main sur ce qui ne va pas.  



Dernière édition par Astrid Helgusson le Ven 15 Mai 2020 - 18:10, édité 1 fois
- Hit the Road -
Taël D'Arbanville
DATE D'INSCRIPTION : 16/04/2015 PSEUDO/PRENOM : Isaïah/Burning Soul MULTICOMPTES : Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam MESSAGES : 15497 CELEBRITE : Aneurin Barnard COPYRIGHT : Lubnjia Santa ! Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan METIER/APTITUDES : Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie TRIBU/CAMP : Cent / Ex-kidnappé POINTS GAGNES : 44

Girl Crush ( ☼ Astrid ) Empty Re: Girl Crush ( ☼ Astrid )

le Jeu 14 Mai 2020 - 0:00

Astrid & Taël @DrownMyselfInHerPerfume @UpsideDown


On pourrait croire quand on vous pose une question que la réponse doit couler de source, surtout si on est responsable de cette interrogation. On devrait penser que même si elle est compliquée, il y à forcément une réponse. Et ça soudainement, c'est un peu comme un coup de coude qui lui souffle de revenir à la réalité. Mais lui Taël n'a pas vraiment très envie d'y retourner, d'affronter ses démons, ou tout simplement ses vérités. Quelque part il refuse de tirer le rideau qui obscurci la pièce dans laquelle il se trouve. Si jamais il osait laisser entrer la lumière, le bouclé ne pourrait plus nier les évidences. Et finalement il possédait la possibilité d' interpréter cette question de différentes façons.

parce que oui, il a penser que la terrienne serait une débarquée. L'ironie étant que cette débarquée se prend désormais pour une terrienne. Et que s'il à longtemps prier pour qu'elle revienne, maintenant, au fond de son cœur il ne veut plus qu'elle retrouve la mémoire. Enfin ... Si elle ne joue pas un jeu. Pas une seconde il ne pense à éviter la question, ou l'ignorer. Et dans le contexte où il s'est inventé vivre dans ce magnifique univers parallèle, elle ne lui parait absolument pas déplacée. D'ailleurs peut-être qu'il va révéler la vérité, parce que quand il sortira de ce monde il pourra l'effacer comme on le fait avec la craie sur un tableau noir.  

« J'ai cru que tu étais quelqu'un que je voulais plus voir » Voilà la première vérité, elle sonne comme un glas lorsqu'elle franchit ses lèvres, parce qu'il ne l'a encore jamais formulée tout haut. Surtout il a caché le fait que cette personne existait encore, et qu'elle n'avait pas périe dans le cyclone comme tout le monde le supposait. Ou non. Ça c'est ce que lui, Taël se racontait pour se consoler. Jusqu'au jour ou il s'est aperçu qu'il n'en avait plus besoin.

Doit-il à présent lui expliquer, à la rousse, le pourquoi ça l'a poussé dans un tel état de transe ? un état auquel il s'accroche encore, bien que la réalité craquèle tout doucement ses illusions. Il n'imagine pas que la rousse désire en savoir autant, bien que sa curiosité semblât éveillée.

C'est, Surtout qu'il existait un éclaircissement sous-jacent beaucoup plus mitigé. Genre il aurait ajouté différents ingrédients dans une bouteille, puis il aurait tout mélangé après. Et il oublierait systématiquement d'en citer un, son préféré, car il ne voudrait révéler ce secret à personne, puisque ça rendait la mixture dix fois meilleure. Ok, ça n'avait pas vraiment de sens, s'il lui présentait comme ça, elle le jugerait fou. A lier. Pourtant « Mais ... Il y a peut-être bien une personne que j'aurais voulu que tu sois » En même temps il posa son index contre ses lèvres car on ne devait le révéler à personne ...

Voudra-t-elle en savoir plus ? Si oui, peut-être qu'il renversera la question. Sinon aurait-il la capacité de décoder le message qui se loge dans sa cervelle ? Quant aux compliments, il ne va pas dire que ce comportement est une habitude. Il voit le charme chez les gens mais il ne l'évoque jamais. Parce que lui, il se sentirait mal à l'aise si on venait à lui adresser un compliment. Alors, souvent il se transpose à la place de l'autre, oubliant régulièrement que la perspective de son interlocuteur se révèle complétement différente.

Sinon, non, le bouclé n'est pas net, il ne donne pas la bonne vision de sa personne, il n'agit pas comme celui que tous connaissent et qui doit cependant grandir et évoluer. Mais pas dans cette direction ambiguë, légèrement trouble et équivoque. D'ailleurs c'est quasiment comme ça qu'elle le définit "Etrange" « Ah bon ? Mais ils sont beaux, vraiment, j'adore cette couleur, même si la noire reste ma favorite, c'est tellement ... » Son esprit cavale afin de pécher un adjectif à la hauteur de la chevelure, mais malheureusement le bouclé revient bredouille, alors il abandonne la comparaison pour affirmer « Oh oui, oh oui je vais bien ... Et vous ? Pourquoi étrange ? » Oui pourquoi alors qu'il se sent si soulagé, heureux, et même volubile, et  que généralement il opte pour le silence et l'écoute. Encore si elle le connaissait, elle pourrait mettre le doigt sur la différence, mais elle vient juste de débarquer dans sa vie ...  


@Astrid Helgusson Girl Crush ( ☼ Astrid ) Fresse Girl Crush ( ☼ Astrid ) 3048774416
Astrid Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Meeka, Yana, Elias & Richard MESSAGES : 1671 CELEBRITE : Karen Gillan COPYRIGHT : ava by ELOW ;; signa by beylin METIER/APTITUDES : Mercenaire et voleuse TRIBU/CAMP : Rahjak. Sa famille est Iskaar mais elle ne le sait pas encore. POINTS GAGNES : 0
Admin

Girl Crush ( ☼ Astrid ) Empty Re: Girl Crush ( ☼ Astrid )

le Lun 1 Juin 2020 - 21:57
@Taël D'Arbanville Girl crush
Quelqu’un qu’il ne voulait plus voir, un passé, une existence, une histoire. Dans le fond, il n’est guère nécessaire d’y réfléchir trop longtemps, ça n’apporterait rien et il est préférable de serrer les dents et de ne rien dire. De toute manière, elle ne voit pas ce qu’elle pourrait faire de plus. Au moins, il n’est pas mécontent d’être là, d’apparaître, le reste ne compte pas vraiment, et n’a pas une réelle importance. Ca ne compte pas, ça ne sert à rien. Et il n’est donc pas vraiment nécessaire de chercher plus loin. Enfin bref, elle se moque bien de savoir qui il voudrait voir. Qui que ce cela puisse être, ça ne change absolument rien et ne permet pas vraiment de faire évoluer les choses. Autant garder tout ça pour soit afin d’éviter de faire une erreur déplaisante. Astrid, elle ne veut pas le blesser en fin de compte et pourtant elle sait aussi que ce serait presque la seule chose qui ait une réelle importance. C’est compliqué. De toute manière, ce n’est certainement pas à elle de se mêler de cette histoire, autant le dire, ça ne l’intéresse pas vraiment non plus. Alors elle ne risque pas de lui poser la moindre question, ça n’aurait pas de sens réel. ” Alors heureusement que c’est moi n’est-ce pas ?”. Après tout, il n’est pas vraiment nécessaire de réfléchir bien loin, ça ne servirait pas à grand chose. Elle hausse les épaules, il ne faudrait pas du coup qu’il se mette à lui expliquer pendant des heureux de qui il parle, ça n’aurait rien de très agréable. Et elle est sans doute un peu trop franche pour aborder le sujet avec lui. Le résultat risquerait de ne pas être suffisamment agréable. Disons qu’elle aime savoir mais parfois, les gens éprouvent un peu trop le besoin de faire des dissertations sur leurs vies, sans doute est-ce ce détail qu’elle aimerait éviter. Mais ce n’est que son point de vue. S’il se met à parler, elle trouvera bien un moment pour lui demander un résumé de son histoire. Il ne faudrait pas qu’il en fasse tout un foin. ” Donc il y a une personne que je n’aurais pas dû être mais une autre que j’aurais dû être. Ca ne doit pas être facile de se promener en forêt pour toi”. Se retrouve-t-il donc à regarder de tous les côtés, à surveiller qui va lui tomber dessus et pour quelle raison ? Est-ce que c’est vraiment le genre de comportement nécessaire dans ce genre de situation ? C’est une assez bonne question oui.

Ses cheveux, ils sont une source de moquerie, une histoire qu’elle ne comprend pas toujours mais à laquelle elle s’est habituée. Même dans le désert, ce n’était pas forcément très bien vu, en réalité. Même dans le désert, les gens se permettaient de juger. Mais ils avaient tellement de points pour se moquer d’elle et pour la juger qu’ils avaient un peu trop de matières déjà de base. Jusqu’à ce qu’elle parvienne à leurs montrer qu’elle était sans doute plus forte qu’eux. Ca a juste demandé un peu plus de temps que le reste. Donc oui, elle les trouve beaux, différents. S’ils ne voient pas ça comme ça, très bien, elle n’éprouve aucun intérêt à chercher dans les détails. ” Oh, ils sont nombreux ceux qui pensent que c’est la couleur du diable”. Mais elle est bien incapable de dire si elle a vraiment envie d’en parler avec quelqu’un qu’elle ne connaît pas. Parce que c’est ça le soucis ici, elle ne le connaît pas, elle ne sait rien de lui et elle ne doit rien à personne, d’ailleurs.

Bien sûr qu’il a l’air bizarre. Il vient du ciel, ce qui lui donne déjà une apparence un peu étrange et différente, il lui est impossible de prétendre le contraire. Les choses ne sont jamais faciles à ce niveau-là mais ce n’est pas lui qui se permettra de juger quoi que ce soit à ce sujet, ça ne servirait pas à grand chose, n’est-ce pas ? Il est différent parce qu’il a eu une vie différente, il n’est pas nécessaire d’en dire plus, tout comme il n’est pas non plus nécessaire d’aborder le sujet trop longtemps. Disons qu’elle n’est juste pas certaine de vouloir savoir ce qui cloche chez lui, voilà tout. ” Je ne sais pas, tu es toujours comme ça ?. Si c’est le cas, il doit quand même y avoir des moments où il fatigue, non ?


- Hit the Road -
Taël D'Arbanville
DATE D'INSCRIPTION : 16/04/2015 PSEUDO/PRENOM : Isaïah/Burning Soul MULTICOMPTES : Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam MESSAGES : 15497 CELEBRITE : Aneurin Barnard COPYRIGHT : Lubnjia Santa ! Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan METIER/APTITUDES : Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie TRIBU/CAMP : Cent / Ex-kidnappé POINTS GAGNES : 44

Girl Crush ( ☼ Astrid ) Empty Re: Girl Crush ( ☼ Astrid )

le Lun 8 Juin 2020 - 16:50

Astrid & Taël @DrownMyselfInHerPerfume @UpsideDown


Tant qu'elle ne déchirera pas complétement le voile dans lequel il s'est enveloppé, Taël s'y dissimulera afin de garder son esprit en paix le plus longtemps possible. Autant le dire, le bouclé n'a pas très envie de regagner sa réalité. En ce moment il peine trop à discerner ce qu'il serait correct de faire, ou judicieux de ne pas accomplir. Il déteste garder des secrets, il s'en veut de mentir aux siens, ça le tourmente un peu de cacher le faux-retour de leur ancienne chasseuse. Le mieux, il en convient serait de plus y penser du tout, tant qu'elle ne se montre pas dans le paysage, ça ne menace personne. Ni lui, ni James, ni aucun des autres.

Cependant s'il lui venait l'idée saugrenue - à Alex ou peu importe le prénom qu'elle se donne - de retrouver la mémoire, puis de réapparaître dans le camp. Il craint un peu que tout le monde lui tombe dessus s'ils apprenaient qu'en réalité il ne l'ignorait pas. Surtout il n'a pas envie de ressusciter des sentiments expirés. Autant qu'ils demeurent là où ils ont échoué. Ça s'avérerait plus facile s'il ne possédait pas de conscience. Dans tous les cas il garde l'impression de commettre une faute. Et il ne peut pas se tourner vers les siens pour déverser ses états d'âme. Alors que vers elle, oui ... Mais bien évidement que ça ne l'intéresse pas. Elle à probablement bien d'autres chats à fouetter « Oh mais encore plus que Heureusement »

Le sourire que le bouclé arbore depuis qu'il a découvert cette chevelure rousse ne le quitte pas. Décidé qu'il est à ne pas quitter cet état de semi-réalité qu'il s'invente, et dont elle fait partie bien malgré-elle. Et même si elle n'entend rien à ce qu'il lui raconte elle énonce des vérités « Et bien ... Je crois que dans les deux cas c'est tout récent, alors avant c'était plus facile oui ... Et toi ça ne t'est jamais arrivé ? » Parce que s'il se découvre particulièrement heureux de tomber sur elle, le bouclé n'oserait pas prétendre que le sentiment fut partagé. Evidement ça serait assez chouette, mais il en doute, et il ne s'en attristera pas pour autant.

« C'est surtout qu'il y en a une qui aurait dû être morte, et l'autre ... » l'autre quoi ? *Elle - il - n'aurait pas dû exister*. Vraiment ? Rien que l'idée qu'elle ... Il puisse disparaître de la circulation le fait soudainement un peu descendre de ses nuages. Mais non, pas maintenant, il faut qu'il se reprenne qu'il se noie dans la couleur incandescente de ses cheveux à elle. Étonnamment ça paraissait lui causer des soucis, éventuellement même une certaine tristesse quasi indiscernable « Le diaaable ? » s'étonne-t-il à la limite de s'étouffer. Déjà pour lui ce démon-là, qui ne vient jamais parler en personne mais envoie toujours des émissaires. S'il a une réalité quelconque c'est un vrai couillon. Mais soit. Il ne va pas remettre en question les croyances de la jeune femme « Parce que ça ressemble à la couleur du feu ? »

Mais il se pourrait, comme elle le traite d'étrange, qu'elle n'ait pas très envie de développer quoi que ce soit avec lui. Un dialogue bien entendu. Rien d'autre. Et lui, Taël, en cet instant précis, il n'imagine pas un instant qu'il se conduit de manière un peu chaotique. Le bouclé se trouve encore sous l'influence de cette poussée d'Adrénaline, bien trop puissante qui l'a saisie en découvrant qu'il n'avait pas atterri dans un piège. Mais ses pensées sont détournées par l'interrogation de la jeune femme.

Taël il fronce les sourcils. Comme ça ? Qu'est-ce que c'est exactement "Comme ça". Parce que "Ça" peut signifier un tas d'adjectifs ! Fou, Idiot, Casse-pied, Lunatique, Dingue, Déglingué ...  « je pourrais pas vraiment dire. Peut-être pas ... Je crois que je suis plus calme en règle générale. Mais je suis maladroit, ça oui ... Et je ne suis pas certain qu'un jour ça pourrait changer. Et on dit que je suis gentil ... » Le bouclé prononce ce dernier mot comme à regret, car souvent il y entend comme un commentaire négatif, un peu comme si on le comparait à un bêta. C'est vrai qu'il désire posséder plus de mordant, mais il n'y parvient que quand un autre que lui se fait tourner en bourrique « Après quand on observe bien les gens, on découvre souvent qu'ils ont tous un petit côté bizarre... »

@Astrid Helgusson  Girl Crush ( ☼ Astrid ) 4005194008 Girl Crush ( ☼ Astrid ) 2790306669
Astrid Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Meeka, Yana, Elias & Richard MESSAGES : 1671 CELEBRITE : Karen Gillan COPYRIGHT : ava by ELOW ;; signa by beylin METIER/APTITUDES : Mercenaire et voleuse TRIBU/CAMP : Rahjak. Sa famille est Iskaar mais elle ne le sait pas encore. POINTS GAGNES : 0
Admin

Girl Crush ( ☼ Astrid ) Empty Re: Girl Crush ( ☼ Astrid )

le Lun 3 Aoû 2020 - 21:01
@Taël D'Arbanville Girl crush
Heureusement, ce n’est pas le terme qu’on utilise à son sujet, d’habitude. Astrid, elle le sait, et elle ne s’en formalise pas parce que c’est une chose qui lui convient. La rousse n’a pas envie d’attirer l’attention, elle n’a pas non plus envie de plaire ou envie de donner l’illusion aux gens qu’elle est polie, sociale et agréable. Elle n’est rien de tout ça, et c’est bien plus facile à vivre que de prétendre qu’on est agréable et plaisant. Elle refuse de se prendre la tête, elle refuse de se tracasser pour des stupidités. Qu’on se mette à croire qu’elle est quelqu’un de bien, pourquoi pas. Dans le fond, ça la change, la Rahjak. En général, sa tribu est bien trop mal vue pour que les sourires et la politesse les accueillent, et elle le voit bien au sein des différentes tribus quand elle s’y aventure. Avec le temps, elle a su prendre l’habitude et dans le fond, la mercenaire ne s’est jamais attardée sur ce que les gens pouvaient bien penser. C’est loin d’être son genre, loin d’être son habitude ou un quelconque intérêt pour elle. L’indifférence lui colle à la peau et devient plus supportable au fil des jours. Mais c’est une habitude qu’elle a su prendre au fil des jours et elle n’a jamais éprouvé un réel besoin de voir les choses évoluer. Tout est plus facile lorsqu’on fait les choses comme on le souhaite. Ce n’est pas au monde de déterminer ce qu’il faut ou ce qu’il ne faut pas faire. Alors oui, elle n’a pas pour habitude qu’on la contemple et qu’on soit content de la voir, elle n’a pas pour habitude de voir les gens heureux de croiser sa route mais ça peut se comprendre quand on a peur de croiser quelqu’un. Elle ne sait même plus si lui, elle l’a déjà vu, elle en a l’illusion mais elle a croisé tant des siens depuis qu’ils sont arrivés que tout devient plus difficile. C’est qu’il y a un groupe de débarqués qui ne souhaiteraient pas croiser sa route. Mercenaire, bourreau dans certaines bouches. Mais c’est un aspect de la situation qu’il est préférable de ne pas avouer à voix haute, bien sûr. Pas avec ces gens qui ne se voient pas en parler, une nouvelle fois. Il y a des secrets à garder, à conserver.

Est-ce que ça lui est déjà arrivé ? Aucune idée. Astrid ne sait pas de quoi il s’agit, en fait, alors se mettre à sa place, ça n’a pas grand chose d’évident. Mais c’est encore une bricole sur laquelle elle tente de ne jamais s’attarder pour aussi peu de choses. Dans le fond, cette histoire est inexplicable et impossible de se tracasser à ce sujet. Toute cette histoire est compliquée, en tout cas, et il n’est pas vraiment nécessaire de chercher plus loin. ” Impossible de savoir si ça m’est déjà arrivée puisque je ne sais pas de quoi il s’agit”. Elle ne comprend pas. En tout cas, son histoire a l’air bien plus compliqué qu’elle ne semble déjà l’être. Mais bien sûr, elle n’a absolument pas le droit de le juger. Il fait bien ce qu’il veut, ça ne le concerne pas vraiment. S’il trouve ça un peu amusant et ridicule, il n’y a pas grand chose à ajouter à ce sujet. La couleur du feu, oui sûrement. En réalité, la jeune femme ne s’est jamais questionnée quant à savoir ce qu’on lui reproche. Une couleur de feu, un caractère particulier. Non en soit, le caractère ne joue en rien là-dedans. Après tout, on la juge à la première apparence et non pas à sur ce qu’elle éprouve, ressent, vit. On se moque de savoir qui elle est, comment elle est. Mais qui est-elle pour juger hein ? Pour une couleur de cheveux, celle d’un bébé, pour quelques mèches sur le haut de la tête, elle a été abandonnée dans le désir avec pour seul but de la voir mourir. On se moque bien de savoir qui elle est, ou qui elle pourrait devenir avec le temps, en grandissant. On se contente de voir de quelle couleur sont ses cheveux et tout se joue sur ça. Autant arrêter d’y penser, elle ne parvient qu’à devenir folle. ” Oh, ils n’ont pas besoin de plus pour détruire quelqu’un. Qu’est donc une couleur de cheveux ?”. Tout, visiblement pour certains, vu qu’ils imaginent que c’est un mauvais présage.

Gentil, ce n’est pas comme ça qu’on la décrit, elle en tout cas. Mais ça lui convient. Astrid ne veut pas être gentille parce qu’elle a cru voir que ça n’attirait que des tas de problèmes, et ça ne l’intéresse pas. Elle vit son bout de chemin et en fin de compte, elle réalise avec une aisance incroyable qu’au moins, on la laisse tranquille. Elle fait son petit bout de chemin, la plupart du temps toute seule et tout devient plus facile ainsi. Elle n’ira jamais dire que ça lui plaît, tout comme elle ne dira pas non plus que cela ne lui plaît pas. Elle fait les choses comme elle les sent, point final. Astrid est un électron libre qui se donne le droit de faire les bons comme les mauvais choix. Et de regretter, ou pas, par la suite. Elle fait ce qu’elle veut. C’est là toute la subtilité. ” J’ai remarqué qu’être gentil, ça n’aidait pas toujours à avancer dans la vie. Qu’est-ce qui te donne envie de l’être, toi ?”. Elle penche un peu la tête sur le côté, tente d’analyser ce qu’il dira ensuite. Oui, on est tous un peu bizarre. On l’est forcément pour quelqu’un. ” On est bizarres pour quelqu’un, oui, parce qu’on est tous différents. Et il y en a qui n’aiment pas ça”. Elle hausse les épaules. Elle est mercenaire. Ce n’est pas son côté bizarre que les gens n’aiment pas. Mais elle se tait. Il n’a pas besoin de le savoir.


Contenu sponsorisé

Girl Crush ( ☼ Astrid ) Empty Re: Girl Crush ( ☼ Astrid )

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum