Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

Aller en bas
Game Master
DATE D'INSCRIPTION : 28/05/2014 PSEUDO/PRENOM : Le Grand Manitou MESSAGES : 2527 CELEBRITE : Nobody POINTS GAGNES : 95
Admin

Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! Empty Situation n°3 : Let it snow, let it snow !

le Jeu 6 Fév 2020 - 22:40
Situation n°3 : Let it snow, let it snow !



La rivière aussi a subi le froid. Elle a revêtu son manteau d'hiver et est recouverte d'une épaisse couche de glace. Si l'on ne peut plus compter sur elle pour nous laver, on peut malgré tout profiter de sa nouvelle nature pour s'amuser un peu. Vous avancez lentement, chaussures plates sur la rivière congelée, et miracle... ça glisse ! Après quelques chutes - plus ou moins rigolotes, selon si vous êtes le premier concerné ou non, vous voilà, là, à glisser sur la glace, le vent qui vous rougit les joues. Certains sont plus doués que d'autres mais tout le monde y met du sien, après tout, cette nouvelle façon de se déplacer, c'est plutôt marrant. Attention à vos fessiers tout de même, même si les bleus en valent la peine...




précisions


→ GM ne repassera plus sauf si demande explicite par mp. Dans ce cas, contactez @Wyatt Sheperd. De même si vous avez la moindre question ou précision à quémander.

→ Ce rp est laissé entre vos mains et votre imagination, n'hésitez pas à être créatif quant à vos aventures. Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! 484338566  



@Chris Wilson, @Kai Collins, @Rachel A. Gomez


- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 3171 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : merles (avatar), frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège TRIBU/CAMP : odyssée POINTS GAGNES : 226

Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! Empty Re: Situation n°3 : Let it snow, let it snow !

le Ven 7 Fév 2020 - 13:35

Situation n°3
Chris & Rachel & Kai

« Don't let me fall. »
La neige était tombée de nouveau. Des petits flocons de neige qui avaient continué de se déposer sur le sol, recouvrant la terre d'un manteau blanc. La neige n'avait pas cessé de tomber pendant plusieurs jours. Les températures avaient continué de baisser, de diminuer. Le givre recouvrant le sol. Le givre recouvrant tout. Les arbres qui prenaient une teinte glacée. Les branches avaient perdu leurs feuilles à leur tour. Seuls les sapins survivaient. Les sapins survivaient et continuaient de surplomber chacun. Forêt de sapins qui colorait le monde. Leur ramure toujours déployée. La neige continuait de couvrir leur ramure, de tomber dessus et de se déposer sur leurs branchages. Mais pourtant alors que la neige était continuée de tomber sur eux, le poids de la couche de neige devenant plus important, ils continué de déployer leur ramure. Immobiles alors qu'ils continuaient de se dresser fièrement au coeur de la forêt, insensibles aux intempéries là où d'autres arbres plus fragiles avaient ployé sous le poids de la neige, ou s'étaient ternis en attendant que les beaux jours reviennent. Un paysage qui s'était transformé totalement. Un paysage qui avait désormais une note plus féerique avec lui. Une note plus féerique en effet. Le sentiment d'être dans la forêt enchantée.

Mais si on avait l'impression de lire les premières pages d'un conte de fée, un climat aussi plus polaire s'était installé sur le continent. Les proies se faisaient rares. Les animaux se cachaient ou se décidaient à hiverner. Chacun se retrouvait à s'habiller plus chaudement et à tenter de résister aux températures les plus extrêmes. Les tours de garde qui devenaient une épreuve. Il fallait affronter le froid, les températures glaciales. Il fallait continuer de monter la garde et faire attention aux moindres détails. Le diable qui se cachait toujours dans les détails. Il fallait faire attention et continuer de veiller sur le campement endormir au coeur de la nuit. Des brasiers qui étaient allumés pour apporter une note de chaleur. Brasiers qui guidaient les guetteurs alors que le chemin était dévoilé dans la nuit. Brasier qui brûlait de mille feux, permettant de supporter un peu plus l'hiver. Mais si les tours de garde paraissaient se dérouler dans une extrême lenteur, les patrouilles autour du campement devenaient aussi plus compliquées à réaliser. Le trajet qui était plus long alors que les pas s'enfonçaient dans la neige. L'avantage néanmoins restait qu'il devenait plus difficile de se mettre à couvert. Le tapis de neige blanc dévoilant les traces, les empreintes de grounders ou des membres de l'odyssée autour du campement. Un paysage enneigé qui devenait aussi plus traître alors qu'il était nécessaire de faire attention au manteau enneigé, au risque de chute. L'hiver glacial qui emportait avec lui toujours aussi des souvenirs plus obscurs comme ceux de la mort de Robb. Mais la paix était aussi venue. Les souvenirs plus ténébreux qui se faisaient moins violents, l'hiver qui devenait une saison plus appréciable une fois que les souvenirs douloureux étaient chassés.

Des teintes glacées qu'il était possible d'apprécier en ce moment même. La rivière qui s'était recouverte de gel. L'étendue d'eau étant désormais totalement glacée. Une rivière congelé alors qu'il n'y avait plus un filet d'eau qui semblait s'écouler. La surface de la rivière qui était totalement lisse et plate. Recouverte de glace mais aussi de neige. Une surface solide dont il n'était pas possible de voir le bout. Des traits courant le long de la surface. Et pourtant impénétrable alors que l'eau s'était solidifié et congelé. Les stalactites pendant le long des branches les plus proches qui ajoutaient une note encore plus féerique à ce lieu. Un paysage à couper le souffle. Une rivière glacée qui était réellement magnifique. Décor somptueux de glace.

Mais alors que l'endroit était désert tôt dans la journée ou tardivement, à cet instant il y avait les échos de rire qui résonnaient le long de la rivière. Ceux de l'odyssée et ceux du campement du 100 qui s'étaient retrouvés. Les adultes et les plus jeunes se mélangeant. Il y avait les éclats de rire. Il y avait les sourires qui se dessinaient sur les visages. Il y avait les plus jeunes qui réalisaient des bonhommes de neige le long des berges de la rivière sous le regard attentionné des plus âgés. Il y avait ceux qui s'envoyaient des boules de neige, se camouflant derrière les troncs des arbres pour se mettre à couvert avant de repartir à l'assaut. Mais il y avait aussi ceux qui avaient osé s'aventurer sur un nouveau terrain inconnu, partant à l'assaut de la rivière gelée. Des chaussures plates qui devenaient des patins à glace improvisés, reproduisant une nouvelle tradition. Des sortes patins à glace dont chacun était chaussé. Des chaussures qui ne pouvaient être utilisés à bon escient pour patiner sur la rivière gelée. Une patinoire naturelle. Aucune figure artistique qui n'était encore réalisée, qui ne pourrait être réalisée alors que les premiers essayages étaient pour les débutants. Seules des glissades qui pouvaient être réalisées. Il y avait les premiers pas réalisés sur la glace. Les premiers pas réalisés doucement pour tester la solidité, pour tester l'épaisseur de la glace. Il y avait les premiers pas plus aventureux, plus assurés et aussitôt les premières chutes. Mais aussitôt tombé, aussitôt relevé tôt ou tard. Aucun qui ne chutait jusqu'à là trop brutalement alors que chacun se redressait pour affronter de nouveau la glace et s'élançait dessus. Se relevant avec des joues encore plus rosies par le vent. Eclat de malice dans le regard.

Pouvant voir les étoiles pétillaient dans leurs yeux de ma place. Position de gardien adoptée alors que positionné près des sapins, j'observais la scène se déroulant sous mes yeux. Méfiant alors que j'observais l'étendue de la rivière gelée. Méfiant et prudent alors que je restais sur mes gardes. Craignant encore que certains puissent chuter et se faire mal, voir que la glace en viendrait à craquer sous leur poids. Prudent alors que la dernière fois c'était déjà dans l'eau particulièrement tumultueuse que mon corps s'était enfoncé. Tremblement de terre qui avait non seulement fait vibré le sol mais aussi l'eau. Les souvenirs vécus près des rivières n'étaient forcément les plus plaisants alors que c'était aussi non loin que les loups avaient attaqué, que Robb était tombé. Souvenirs que j'avais pourtant cloisonné dans une petite boîte de nouveau. Mais au-delà des souvenirs, j'étais en effet prudent. Guettant pour le moment plus qu'osant m'aventurer sur ce nouveau terrain de jeu.

Mais pourtant il y avait cette petite flamme qui était allumée dans mon regard. Cette petite flamme elle brillait bel et bien alors que je me retrouvais à observer les plus jeunes s'aventurer sur la glace. Une ambiance légère régnait autour de la rivière gelée malgré la légère brise qui rosissaient les joues de chacun, malgré les premières chutes ou les flocons de neige qui continuaient de tourbillonner dans le ciel doucement. Dansant dans le ciel bleu. Brume enchantée qui planait autour, qui enveloppait les silhouettes humaines se dessinant parmi les arbres. Cela faisait plaisir de voir tout le monde se retrouvait, de voir les uns et les autres aussi complices. Cela faisait plaisir de voir des notes de légèreté enfin alors que la maladie avait frappé les campements. Une grippe violente qui s'était emparée des uns et des autres à la fois à leur campement et le nôtre. Forçant les deux groupes à unir leurs forces. L'infirmerie qui était bondée alors que là-bas tous courraient et tenter de soulager les peines. Chiraz qui s'y trouvait alors, apportant son aide aux malades, donnant un coup de main aux médecins. Médecins et tous ceux qui avaient des compétences médicales qui se relayaient pour soulager les plus souffrants, pour trouver une solution efficace. Les remèdes qu'il avait fallut parfois improvisé mais aussi ceux les plus souffrants qui étaient forcés de rester au chaud. Certains plus solides qui résistaient. Ayant résisté alors que d'autres n'avaient eu cette chance et se trouvait désormais à affronter les symptômes caractéristiques du mal. Ambiance plus pesante qui régnait donc au campement bien que la naissance de cette épidémie avait aussi poussé les deux camps à se serrer les coudes. Rappelant que la solidarité était toujours là. Mais un échappatoire qui avait aussi été ouvert quand certains avaient proposé plutôt de s'éloigner des campements pour venir jusqu'à la rivière, pour profiter de la neige. Escapade qui s'était transformée de nouveau alors qu'une piste de danse avait été créée. Une piste de danse improvisée, laissant émerger un ballet de chorégraphes ou de danseurs un peu artistiques chaussés de sorte de patin à glace. Un ballet peut être encore timide alors que pour le moment il y avait aussi plus de chute que de glissades réussies. Un peu comme des petits pingouins ou manchots qui se jetaient à l'eau. S'élançant sur la glace et se bousculant. Première chute qui entraînait parfois une autre. Un roulé boulé parfois réalisé. Les corps qui s'entremêlaient. Les éclats de rire alors qu'il fallait reprendre le dessus, démêler le bon fil puis se redressait. Pour le moment heureusement il n'y avait eu aucun pleur. Personne ne s'étant fait mal. Espérant que cela dure. Idée qui serait préférable alors que ceux travaillant à l'infirmerie avait déjà beaucoup à faire avec la grippe qui avait frappé, entre les malades souffrants et ceux qui se remettaient doucement sur pied. Situation qui ne devait pourtant pas empêcher la bonne humeur et les rires, ou les sourires.

Moment de liberté grisant. Et étoiles qui pétillaient dans mon regard. Si j'étais prudent et que je continuais pour le moment de monter la garde, j'étais aussi tenté de m'approcher au plus près de la glace pour poser un premier pied sur la rivière gelée et tenter aussi cette activité de patinage improvisée. Tenter en effet de m'essayer aux glissades. Ne craignant pas la chute mais plus prudent sur les bords alors que je me méfiais de la glace. M'étant d'ailleurs approchée de plus près avant pour vérifier que la glace semblait bien solide, tâtant la rigidité de la rivière avec des bâtons. Moyens improvisés pour tester la solidité de l'étendue gelée avec d'autres avant que les premiers n'en soient venus à s'élancer sur la rivière teintée de givre pour réaliser les premières glissades. Solidité assurément assurée avec tous ces passages, avec les chutes de certains. Personne qui n'était tombée dans l'eau glacée. La glace qui n'avait craquée sous leur poids, qui ne s'était fendue. Preuve qu'il n'y avait pas de raison pour que la glace ne puisse pas résister ou en vienne à céder si je m'ajoutais aux autres, si je venais m'improviser patineur plus ou moins artistique. Le côté artistique sans doute inexistant. Mais alors que j'étais curieux, que tenté de venir m'improviser patineur pour la première fois, je restais encore trop prudent. De nouveau tombé dans la posture de garde alors que depuis le début j'avais surtout surveillé les environs avant de me laisser aller totalement. Pas encore. Regard qui passait d'une silhouette à l'autre alors que je ne bougeais pas, immobile et habitué à veiller. Position détonnant face à celle bien plus mouvante des autres silhouettes qui se trouvaient à se déplacer tout autour. Peut être que je devrais juste me lancer et arrêter d'être aussi méfiant, mais encore prudent d'autant que j'avais un peu trop conscience que les premiers pas se solderaient sans doute par une chute. Restant à savoir si j'étais prêt à chuter et peut être même me couvrir de ridicule. Limite à ma volonté à rencontrer la froideur de la glace. Main que je passais près de mon visage pour chasser les flocons de neige déposés dans ce début de barbe, ne m'étant pas encore décidé totalement mais sans doute le ferais-je dans quelques minutes, d'autant plus si ma main était forcée. Il y avait même des grandes chances que je ne puisse que craquer si ma main était forcée et que j’en vienne alors à tester pour la première fois et à mon tour la solidité de la glace. Mais si je pouvais attendre encore quelques instants, et me contenter de contempler ces teintes glacées, j’étais aussi partant.

Spoiler:

- face à la grippe qui frappe le campement des 100 et de l'odyssée, Chris est qu'heureux de cet échappatoire offert par l'activité de patinage
- il n'est pas sur la glace, positionné près des sapins, il surveille tout ce petit monde. Il est plutôt prudent et un peu méfiant de crainte que la glace vienne à céder. Mais il est aussi tenté de venir patiner bien qu'il se doute que cela risque de se solder par sa chute... sait-on jamais si on lui force la main, c'est certain qu'il viendra Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! 3395933406
- il en profite pour admirer les teintes glacées et le manteau de neige qui s'est étendu sur le continent

@Kai Collins, @Rachel A. Gomez Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! 484338566

(c) DΛNDELION
Kai Collins
DATE D'INSCRIPTION : 27/11/2018 PSEUDO/PRENOM : Lexis MULTICOMPTES : Kieran K. Peters MESSAGES : 553 CELEBRITE : Kim Myung Soo COPYRIGHT : Avatar - myself / Code sign - anaëlle METIER/APTITUDES : Entraîneur et fabricant de lames courtes. POINTS GAGNES : 100

Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! Empty Re: Situation n°3 : Let it snow, let it snow !

le Lun 24 Fév 2020 - 14:48

Situation n°3 – Let it snow, let sno…

Vive le vent d’hiver !

Février 2120.

La neige, le froid, la maladie… L’hiver n’est clairement pas la saison préférée de Kai, et encore moins cette année puisque sa mère a été touchée par les microbes. Pourtant, lorsque tout un groupe décide de rejoindre la rivière gelée, le jeune homme ne peut s’empêcher de les suivre. Pour se changer les idées, tout simplement. Cents et Odyséens sont mélangés en cette période difficile, aussi Kai repère-t-il des têtes connues. Et c’est pourtant seul qu’il s’aventure sur la glace d’un pas mal assuré, voulant d’abord assurer son équilibre avant de rejoindre les autres qui, tout comme lui, se retrouvent plus souvent sur le fesses que sur leurs pieds…

Les rires résonnent en échos sur la couche molletonnée que forme la neige. C’est impressionnant comme tous les sons semblent étouffés en période de neige. Comme si les petits flocons blancs avaient le pouvoir d’éteindre le bruit… Le silence, ça par contre Kai l’apprécie en hiver. Un silence profond, comme s’il gardait les mains collées sur ses oreilles. C’est bien l’un des rares points positifs de la saison froide…

Le jeune homme est sur la glace depuis plusieurs minutes lorsqu’il arrive enfin à glisser sans tomber. Son équilibre est encore loin d’être stable, mais au moins ne fini-t-il plus sur son derrière… Audacieux, il tente de prendre un peu de vitesse, et se retrouve bien vite à ne pas savoir freiner. Battant des bras pour éviter de tomber, Kai percute alors une jeune femme qu’il essaie tant bien que mal de rattraper alors que lui-même patine sur place.  

« Désolé, je ne voulais pas…  »

Bam ! Pas le temps de finir sa phrase, Kai se retrouve de nouveau au sol, emportant Rachel avec lui sans le vouloir.

« Aïe… Vraiment désolé, tout va bien ? »

Il ne remarque pas tout de suite qui il a percuté, essayant de se relever pour aider sa pauvre victime ensuite, mais en vain… Il fini enfin par relever les yeux et reconnaître la jeune femme. Ils se sont déjà croisés quelques fois, mais sans vraiment se parler.

« Oh, Rachel… Je ne t’ai pas fais mal ?  »

Belle entrée en matière, très percutante…
AVENGEDINCHAINS


@Rachel A. Gomez et @Chris Wilson  Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! 416276913  
Désolé pour l’attente… Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! 3759269684
Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 657 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Valtersen (avatar), alaska (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 65

Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! Empty Re: Situation n°3 : Let it snow, let it snow !

le Mar 3 Mar 2020 - 19:15

Situation n°3
Chris & Rachel & Kai

« Don't let me fall. »
L’hiver n’est certainement pas une saison facile pour qui que ce soit. La déprime prend beaucoup de place, que ce soit pour moi comme pour qui que ce soit d’autre. En fait, la nature est recouverte, je ne peux plus tellement me promener et observer la nature comme je le fais en temps normal. J’essaie donc de profiter des activités proposées, même si j’ai toujours un certain malaise à communiquer avec tout le monde. Un groupe de Cents et d’Odysséens se déplaçaient jusqu’à la rivière, question de sortir de leur campement respectif, s’éloigner de la hausse de maladie au sein de leur groupe, et apprécier le paysage de ce cours d’eau complètement glacé, vu les températures de ces dernières semaines. Je terminais donc mes tâches en cuisine, avant de prendre mon petit sac préparé au préalable et débuter la marche jusqu’au point de rencontre. Je pris tout mon temps, laissant passer les gens plus pressés. Ma démarche est plus lente, et mon esprit est toujours ailleurs, de toute façon. C’est peut-être étrange pour ceux et celles qui me croisent, mais ça m’aide, à ma façon. Une bonne et longue bouffée d’air frais! Qui sait, ça éloignerait peut-être les microbes! J’avais réellement eu de la chance, jusqu’à maintenant, de ne pas être tombée malade. En fait, je suis très étonnée de ne pas avoir de symptômes, vu ma santé moins que rayonnante.

Après ce qui me semblait être une éternité, j’entrevis bientôt la rivière en question. Je dois avouer, j’ai été un peu bouche-bée de voir cette étendue d’eau complètement glacée. J’entendais les gens rires, courir, se mettre à glisser et puis à tomber. Je leur enviais leur cœur léger, car je suis sûre et certaine que l’ancienne Rachel agirait de la même façon. Elle s’émerveillerait ne serait-ce que par les flocons qui tombent du ciel. Je n’étais plus ainsi. Je faisais de mon mieux pour reprendre des habitudes de vie plus saines, certes, mais tout prenait son temps. Chaque jour, j’avançais pas à pas, sans que ce soit un énorme changement. Et parfois, il fallait que je me pousse à poser un geste différent, que je parle mentalement. Dans ce cas-ci, j’aurais parfaitement pu juste prendre place non loin et observer les autres. Cependant, je marchais jusqu’au rebord de la rivière, et avec un peu de courage, je m’avançais sur la glace. Je ne fis qu’un seul pas avant de perdre l’équilibre et tomber. Me relevant rapidement, j’avais envie de juste partir de la glace, n’ayant pas aimé cette première expérience. Du coin de l’œil, je crus voir Chris, au loin, et mon instinct fut de regagner la terre ferme, jonglant entre l’idée d’aller lui parler ou de juste prendre place sur la neige. Malheureusement, en me remettant debout, je n’entrevis pas Kai, qui, en tombant, m’emporta avec lui. Plus de peur que de mal, car je ne sentais pas de douleur. Je pus donc rassurer Kai, car il semblait inquiet. « Ne t’en fais pas, Kai, ce n’était pas ma première chute. Mais je n’ai rien. Et toi, ça va, tu ne t’es pas fait mal? » Je me rendis compte à ce moment que nous ne nous étions jamais vraiment parlé auparavant, malgré qu’on se soit croisés à quelques reprises. « Au point où j’en suis, je crois que je suis aussi bien de me rendre à la terre ferme à quatre pattes que debout. J’ai pas assez d’équilibre pour ça. » Je le dis sur un ton que je voulais taquin, mais qui ne se traduirait certainement pas ainsi. J’avais encore du mal à abattre le mur et à exprimer un peu plus d’émotions. Je sentais que ça ne sortais jamais comme il se doit, et il n’y avait personne pour me donner un cours sur ça.

Spoiler:

- Rachel continue de mettre du sien et de reprendre la vie au sein du campement en participant un peu aux activités offertes.
- Elle ne voulait pas nécessairement se joindre aux gens déjà sur la glace, mais s'est finalement poussée à essayer. Cela s'est soldé par plus d'une chute.
- Kai l'emporte dans sa chute, mais elle ne lui en veut aucunement. Cependant, ces interactions lui permette de voir ses lacunes et les changements à apporter dans sa façon de parler et d'agir.

@Kai Collins & @Chris Wilson Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! 171928021
Pardon pour le retard  Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! 480477335

(c) DΛNDELION
- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 3171 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : merles (avatar), frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège TRIBU/CAMP : odyssée POINTS GAGNES : 226

Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! Empty Re: Situation n°3 : Let it snow, let it snow !

le Mar 3 Mar 2020 - 20:52

Situation n°3
Chris & Rachel & Kai

« Don't let me fall. »
Il y avait la tentation. Et cette tentation elle était de plus en plus forte, gagnant de plus en plus de points. Il y avait ce petit diable sur l'épaule qui dansait, qui indiquait du doigt d'un air satisfaisant la rivière gelée. Cette fine de couche de glace qui était captivante, hypnotisant. Il y avait des flocons de neige qui empêchaient pour le moment totalement de voir les rayons du soleil alors qu'il jouait un peu à cache à cache, mais par moment quand un des rayons du soleil était projeté sur la fine couche de glace, il y avait toutes ces étincelles. Comme si des étoiles étaient projetés sur la glace, dansant là. Virevoltant comme des petits diamants qu'il était possible de recueillir. Comme si avec une pioche, on était tenté de s'approcher doucement de la rivière, venir trouver un appui avant de tapoter à plusieurs reprises le sol gelé. Comme une pioche, servant à creuser un petit trou dans la glace. L'objectif qui ne serait pas de récupérer de se préparer pour la pêche ou récupérer des poissons, plutôt l'idée qui semblerait être celle d'extraire des petits diamants de la glace. Comme si ces petits diamants visibles que pendant quelques fractions de secondes selon l'endroit où la personne était positionnée, étaient un peu comme des pépites d'or. Des pépites d'or cachés au yeux de tous, mais là dissimilés sous la roche, prêts à être extraits et récupérer. Encore fallait-il trouver le bon filon. Il n'y avait pas à dire ces petits éclats qui brillaient sur la rivière gelée c'était comme des petits diamants, des petits pépites d'or à récolter. Pouvant presque rendre aveugle. Faisant sourire alors qu'il était possible de regarder ces lueurs danser avant de les voir disparaître de nouveau.

Cette rivière gelée, elle était attirante. Elle était captivante alors qu'un peu plus, j'étais tenté de m'approcher. Ayant attendu encore un peu plus longtemps. Etant resté immobile le long des arbres à surveiller les environs un peu plus longtemps. Regard que je détournais pour remarquer la silhouette d'un des jeunes du 100, de @Kai Collins, qui s'était mis à son tour à glisser sur la rivière glacée. Glissade qui se termina un peu plus abruptement alors qu'il finissait sa course dans une autre personne, dans @Rachel A. Gomez. Le monde si petit. Faisant quelques pas dans leur direction aussitôt, naturellement pour voir si tout allait bien. Mais elle ne paraissait pas s'être fait mal d'après les échos de voix qui résonnaient. Alors me reculant pour me glisser de nouveau dans l'ombre, hors d'atteinte.

Me rappelant ce qui se risquait en effet de se passer si je m'aventurais sur ce terrain. A vrai dire ce qui ne serait sans doute pas l'exception alors que tout le monde y passait, glissant puis chutant. Un peu là le but. M'étant éloigné un peu avant de m'approcher de nouveau la rive, mais dans un coin un peu plus tranquille, un peu plus distant. Ne m'étant pas approché plus d'eux, ni ne m'étant posté à côté pour les laisser discuter. Sans aucun doute que je ne comptais pas non plus me ridiculiser directement devant eux. Préférant faire un essai tranquille au premier abord.

Ce que je m'apprêtais à faire alors après avoir inspecté de nouveau ce qui se trouvait sous mes pieds, ou à côté de mes pieds. Laissant filer un enfant bien plus à l'aise, qui glissait littéralement presque comme s'il volait. A mon tour de me lancer bien que plus timidement alors que doucement, je faisais un premier pas sur la rivière gelée, glacée. La surface étant suffisamment solide pour soutenir mon poids. Déjà un bon poids. Faisant un autre premier pas dans la direction du milieu. Un premier pas puis un autre. Pas un début de glissade, juste des pas pour tester la solidité de la surface avant que je n'en vienne doucement à tenter de prendre de l'élan. Une glissade qui ressembla plus à un crash. Ne glissant pas bien loin alors que le pied partait en l'air, que j'en venais peu après à m'envoler. Un vol qui fut de courte durée alors que l'avion sombra en direction du sol directement. Pas un crash aussi important pour craqueler la glace, mais il est certain que mon derrière en prit un coup. Poussa un grognement. Ressemblant à rien alors que je finissais juste sur le dos. Une surface bien plus dure que le sol qu'il était possible de rencontrer, quand mon dos heurtait le terrain d'entraînement. Ce qui arrivait, étant un peu habitué à retomber sur le dos mais en général la situation était un peu moins brutale, avec une absence d'automutilation. Ce qui devenait un peu un nouveau terrain d'entraînement alors que je me relevais en poussant un grognement. Le désir de gagner de nouveau. Détestant perdre un combat. Et détestant encore plus l'idée de perdre contre de la glace. Mais alors que je me relevais, je ne pouvais qu'aussi espérer que personne n'avait vu cette chute plutôt lamentable digne d'un oisillon ne sachant pas voler hors de son nid.

Spoiler:

- Il est toujours attiré par l'idée de glisser sur la glace
- Son regard est détourné par la chute entre Kai et Rachel, il fait quelques pas vers eux, mais en voyant que cela semble aller, il se recule aussitôt
- Il veut commencer son premier essai sur la glace un peu en solo discrètement, et évidemment le premier essai se chute par un essai peu glorieux, espérant que personne ne l'a vu chuter ou plutôt se crasher
- Il repart à l'attaque de la glace, voulant gagner comme sur le terrain d'entraînement

@Kai Collins, @Rachel A. Gomez Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! 484338566
Et vous inquiétez pas pour le retard Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! 171928021
(c) DΛNDELION
Kai Collins
DATE D'INSCRIPTION : 27/11/2018 PSEUDO/PRENOM : Lexis MULTICOMPTES : Kieran K. Peters MESSAGES : 553 CELEBRITE : Kim Myung Soo COPYRIGHT : Avatar - myself / Code sign - anaëlle METIER/APTITUDES : Entraîneur et fabricant de lames courtes. POINTS GAGNES : 100

Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! Empty Re: Situation n°3 : Let it snow, let it snow !

le Mar 24 Mar 2020 - 19:53

Situation n°3 – Let it snow, let sno…

Vive le vent d’hiver !

Février 2120.

Rachel rassure le jeune homme sur le fait qu’elle n’a rien et lui retourne la question. Un peu gêné, celui-ci répond, toujours au sol.

« Ca va. Je ne comprends pas comment font les autres…  »

Il entend par là ceux qui glissent sur l’eau gelée comme s’ils avaient toujours vécu sur la glace. La jeune femme reprend en disant qu’elle ferait mieux retourner au bord a quatre pattes. Kai l’imiterait bien, mais sur le coup sa fierté l’en empêche. Avec précaution et après s’être un peu écarté de Rachel afin d’éviter de lui tomber dessus à nouveau, l’asiatique se redresse et fait quelques pas glissés peu assurer.

« Je vais t’aider… ou du moins essayer. Une petite pause sera la bienvenue. »

C’est que c’est fatiguant d’enchainer les chutes… Ayant réussi a se rapprocher de nouveau de la brune, il lui tend la main tout en assurant son équilibre afin de ne pas basculer en la relevant.

« Tu vas geler si tu y retourne a quatre pattes…  »

Il lui sourit pour la rassurer sur la suite de l’entreprise : rejoindre tout les deux la terre ferme sans se vautrer de nouveau. Mais c’est alors que son regard est attiré un peu plus loin par une silhouette solitaire qui semble faire comme lui un peu plus tôt : ses premiers pas sur la glace. Et tout comme Kai qui a réussi à percuter Rachel, la silhouette chute, les pieds devant. Outch, ça a dû faire mal…

« Est-ce que ça va ?  »

S’étant redressé, Kai a crié pour se faire entendre de la personne. Puisqu’elle se relève, c’est que ça ne doit pas aller trop mal, mais bon, mieux faut être sûr. Après c’est plutôt dangereux la glace l'air de rien…

Baissant les yeux sur la jeune femme pour lui tendre a nouveau là main, il garde malgré un œil sur la silhouette en attente d’une réponse.

« Tu arrive a voir qui s’est ?  »

Il s’adresse alors à Rachel. Avec le soleil qui se reflète sur la rivière gelée il a un peu du mal à identifier la silhouette…

AVENGEDINCHAINS


Résumé:
Kai se remet debout et veut aider Rachel a en faire de même. C'est alors qu'il voit Chris tomber sans réussir à l'identifier a cause de la lumière. Il l'interpelle pour savoir si ça va et demande a Rachel si elle arrive a voir de qui il s'agis.
@Rachel A. Gomez et @Chris Wilson Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! 4081441540 Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! 484338566
Contenu sponsorisé

Situation n°3 : Let it snow, let it snow ! Empty Re: Situation n°3 : Let it snow, let it snow !

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum