Le Deal du moment : -11%
Réduction -34% sur la caméra sport DJI ...
Voir le deal
249.99 €

Aller en bas
Admin - Falling Away with You
Cassandre Darcy
DATE D'INSCRIPTION : 23/09/2016 PSEUDO/PRENOM : MysteryLight MULTICOMPTES : Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade MESSAGES : 3312 CELEBRITE : Natalia Dyer COPYRIGHT : @likeanewday. gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska) gif loudsilence. Chat Rugibineux (gif profil) METIER/APTITUDES : Cuistot TRIBU/CAMP : Odyssée POINTS GAGNES : 89
Admin - Falling Away with You

Fields Of Gold (Jonas)  Empty Fields Of Gold (Jonas)

le Dim 2 Fév 2020 - 2:57
Fields Of Gold
Jonas & Cassandre
Le temps commence à se rafraîchir. C’est l’hiver. Les journées sont plus courtes, le manteau reçu de Gen est bien chaud comme pour la protéger d’un froid pouvant causer des ravages. Elle a pris ce sac qu'elle prend toujours quand elle va là-bas. Il n'y a pas grand chose mais quelques affaires dont un carnet qu'elle tient entre ses mains. Elle sait qu’elle doit faire attention, qu’elle a promis à Murphy qu’elle éviterait de partir seule mais elle a eu envie de voir si elle pouvait cette fois-ci s’en sortir. Il n’y a pas de tempête de prévue, pas de cyclone comme cette fois-là ou elle est rentrée à moitié déjà bien enrhumée au campement des Odysséens. Ce n’était pas malin en même temps de sa part mais elle a eu envie de voir si tout allait bien car après tout il était annoncé une tempête mais pas qu’elle soit si forte et qu’elle viendrait de chez eux. C’est l’inquiétude qui a primé à ce moment là pour se déplacer avant d’être résignée par ce temps qui ne lui a pas laissé d’autre choix que de faire demi-tour. C’est la raison qui la rappelle à l’ordre comme au dernier moment avant qu’il ne soit trop tard. C’est toujours ainsi parce que les décisions spontanées ou elle part ainsi sont finalement presque trop rares pour qu’elle les abandonne une fois entreprises.

Elle n’a pas tant froid et pourtant on y voit pas grand-chose. C’est que le brouillard c’est installé comme ça sans prévenir même s’il va se lever probablement d’ici un court moment elle espère. Elle essaye de s’orienter avec le carnet, la carte qu’elle y a comme dessiné avec l’aide des cartographes pour qu’elle puisse se débrouiller avec les autres jeunes avides d’explorations sans forcément suivre comme un quelconque protocole comme le font les désignés explorateurs du campement. Pour le moment elle ne dirait pas qu’elle connait toute l’île mais elle a été à certains endroits et c’est vraiment déjà pas mal. Ce chemin elle l’a réalisé plusieurs fois accompagnée notamment lors d’occasions pour que le peuple qu’ils formaient se regroupe, tente de recoller les morceaux. Ce n’est pas simple, c’est bourré de préjugés d’un côté comme de l’autre et il lui a fallut un moment pour relativiser, se dire qu’ils étaient plutôt fréquentables pour la plupart, du moins pour le moment en tout cas elle n’a pas eu de problème avec eux. Elle n’a pourtant pas de problème non plus avec ceux qui les ont envoyés ici. Cette décision elle aurait été incapable de la prendre et ne peut qu’imaginer l’angoisse de ceux qui ont entrepris de mener à bien cette mission en toute connaissance de cause, en sachant qu’ils n’en auraient plus longtemps pour vivre dans l’espace tous ces citoyens à envoyer un jour ou l’autre sur Terre. Alors elle comprend les deux parties mais sait très bien qu’elle n’aurait jamais pu prendre de telles décisions pour d’autres de cette façon aussi radicale.

Elle pense un peu à tout ça et se dit qu’elle est bien tranquille avec ses proches, avec Sam qui est parti dans l'ancien campement avec son père mais qui revient de temps en temps. Elle est contente quand elle le revoit mais ne peut pas être celle qui juge, n’a plus trop envie d’être celle qui en a peut-être jugé quelques uns un peu vite parce qu’ils s’étaient vus emprisonnés là-haut. Tout a changé à leur envoi sur terre, l'envoi de Miles aussi. Et même en comprenant, cela reste difficile de comprendre totalement.

Elle fait attention Cassandre, parce qu’elle a l’impression de voir une forme au loin mais n’est pas trop certaine. Cela fait bien des heures qu’elle marche et le brouillard la ralenti fortement. Elle entend Night qui gronde, les félins ou semi félin ont l’art de leur dire dans leurs grondements sourds quand quelque chose ne leur convient pas mais là elle n’y peut vraiment rien. Elle serre sa veste contre elle, c’est qu’elle distingue une forme un peu lointaine mais que le brouillard l’empêche de le voir de façon distincte. C’est un garçon du moins elle pense, ou alors une fille au masculin, c’est possible aussi après tout, chacun est comme il est. C’est tout aussi simple que ça. Ce n’est pas évident hein le brouillard même s’il ne se passe pas grand-chose finalement, il y aura toujours la terre pour leur dire de se méfier de ce temps changeant, de cette façon d’être qu’il a de leur en faire voir de toutes les couleurs et là les couleurs sont plutôt grises, légèrement transparentes et à la fois très opaques. Comment dessiner le brouillard hein, c’est qu’en le voyant comme ça, Cassandre ne pourrait pas. Alors elle s’approche de l’individu parce qu’elle a besoin comme de savoir si elle est dans la bonne direction. Elle regarde l'individu puis jette un oeil à Night qui semble jouer avec ce brouillard qu'il ne semble pas reconnaître à un autre différent qu'il aurait pu déjà rencontrer sur sa route sans l'Odysséenne. C'est curieux ce brouillard, c'est comme si tout pouvait partir d’un moment à l’autre peut-être pour leur montrer autre chose. Quoi ? Elle n’en sait trop rien. C’est qu’elle a l’impression qu’il ne fait pas assez froid pour neiger.

« Allez viens Night, on est bientôt arrivés, je crois. » On aura l’impression qu’elle parle peut-être toute seul mais elle en a vu des  gens bien différents sans que cela ne les dérange alors elle devrait faire pareil et ne pas trop se soucier du regard des autres. Elle parle un peu plus fort comme pour attirer l’attention de celui qui est à la fois si proche et si loin. « Est-ce que tu pourrais m’aider ? J’aimerais rejoindre ton campement. » Et qu’elle n’est pas certaine d’être dans la bonne direction. Elle le suppose seulement. Puis s’il accepte c’est qu’elle n’aura pas trop trahi sa promesse à Murphy. Pour un bout de chemin du moins elle sera accompagnée : ce n’est déjà pas si mal.

Spoiler:
code by exordium.


— BETWEEN TRUTH AND WEAKNESS
Jonas Webber
DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + GENIUS DEVOS MESSAGES : 327 CELEBRITE : GEORGE MACKAY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : JARDINIER & CUEILLEUR, VOUS LE TROUVEREZ AUSSI SOUVENT PRÈS DU GRAND FEU (IL AIME S'EN OCCUPER). TRIBU/CAMP : THE 100 ; POINTS GAGNES : 242

Fields Of Gold (Jonas)  Empty Re: Fields Of Gold (Jonas)

le Mar 17 Mar 2020 - 13:35

— Fields Of Gold
28 NOVEMBRE 2119

C’est qu’il commence à faire froid, se dit-il alors qu’il se frotte les mains.

Comme chaque matin, Jonas est l’un des premiers auprès du potager. Il aime quand le soleil se lève et que les premières pousses apparaissent. Même avec l’hiver qui est là, certaines arrivent à se frayer un chemin à travers la terre. Il trouve ça toujours très impressionnant. Comme un brin d’espoir. Et dans son quotidien, c’est toujours bon de s’accrocher à ce genre de détail. Surtout qu’il n’a pas vraiment d’autres choses à faire au sein du campement. Sa seule utilité consiste à aider dans le cadre de cette petite culture, autrement, il n’est pas très doué. Quand il fera meilleure, il pourra aussi donner un coup de main lors des cueillettes, mais c’est tout. C’est vrai que Jonas est très vite limité, mais c’est peut-être mieux comme ça. Avec une mémoire comme la sienne, il est bon de répéter plusieurs fois les mêmes gestes, la même routine. Plus que de lister ses tâches, il se rappelle des gestes et des émotions.

Assis devant un tas de terre fraîchement retourné de la vieille, il trouve la gelée du matin plutôt jolie. C’est presque comme de la neige fine déposés délicatement. Jonas joue d’ailleurs avec, laissant son doigt faire un sourire sur le sol. C’est drôle. Évidemment, il n’y a plus grand-chose à faire pour le jeune agriculteur, alors il ne reste pas longtemps à sa place et décide de se balader un peu aux alentours du campement. La journée débute à peine et il apprécie le silence qui l’entoure. C’est encore si calme, si paisible. Il a l’impression d’être le maître des lieux. Avec son long manteau et ses mitaines, il a tout ce qu’il faut pour ne pas trop subir du froid. Et comme le brouillard l’entoure, il sait qu’il doit rester à proximité au risque de vraiment se perdre – et il lui arrive de se perdre si facilement. Un arbre particulier, un bruit, un rayon de soleil, une colline plus loin. Tout et n’importe quoi l’attire.

D’ailleurs, il est peut-être déjà perdu. Zut.

Un simple regard et tout lui paraient complétement différent. Le voile blanc du brouillard le perturbe. Il n’y a pas de risque de tempête, il le sait, car le ciel ne semble pas être sujet à déverser son courroux, mais personne n’est en sécurité. Il sait bien que ce n’est plus la saison des pluies acides aussi, mais peut-être de la grêle ? De la neige ? Il ne fait pas si froid que ça non-plus…

La tête levée vers le ciel, Jonas attache ses cheveux en chignon. Quand il ne sait plus, il doit se calmer – car il peut vite paniquer aussi, même si ça ne dure pas très longtemps. Il ferme alors les yeux, respire profondément puis cherche au fond de sa mémoire instable un semblant de repère. Il y a une petite fleur en particulier, qui lui indique toujours qu’il n’est plus très loin et comme les plantes, c’est sa seule spécialité, c’est aussi sa clé pour décoder un monde qu’il n’arrive jamais à saisir entièrement. Il se penche alors près des grands arbres pour chercher la petite fleur quand une silhouette apparaît devant-lui. Au début, il a bien cru à un fantôme – à cause du brouillard et du fait qu’il a dû attendre un peu avant que ses yeux ne la voient clairement.

« Ah. » Il sourit, un peu mal à l’aise. « Ce n’est pas très loin, mais... » Il regarde autour de lui, pensif. « Je ne sais plus vraiment dans quelle direction. » Il se sait stupide, mais là, il se sent stupide. De toutes les personnes sur qui cette fille aurait pu tomber, c’est lui. Pas la meilleure option, malheureusement. « Mais j’ai une solution pour retrouver le campement, enfin… je crois. » Parce que ses pensées sautent rapidement d’une idée à l’autre, son regard s’arrêter sur le félin près de la jeune femme et, étonnée par la bête, il s’exclame : « Qu'est-ce que c'est ?! » Il s’éloigne aussitôt en courant se cacher derrière un arbre.


@Cassandre Darcy
Admin - Falling Away with You
Cassandre Darcy
DATE D'INSCRIPTION : 23/09/2016 PSEUDO/PRENOM : MysteryLight MULTICOMPTES : Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade MESSAGES : 3312 CELEBRITE : Natalia Dyer COPYRIGHT : @likeanewday. gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska) gif loudsilence. Chat Rugibineux (gif profil) METIER/APTITUDES : Cuistot TRIBU/CAMP : Odyssée POINTS GAGNES : 89
Admin - Falling Away with You

Fields Of Gold (Jonas)  Empty Re: Fields Of Gold (Jonas)

le Dim 17 Mai 2020 - 22:16
Fields Of Gold
Jonas & Cassandre
Le brouillard s’intensifie, c’est étrange comme quoi cette terre ne fait jamais ce qu’on attend d’elle. Pas qu’elle attendait quelque chose mais en partant, elle était loin de s’imaginer un retournement de situation tel que celui-là. Ce n’est pas la pluie, ce n’est pas la tempête, juste un brouillard un peu épais qui l’empêche de bien voir, qui la fait simplement suivre Night du peu qu’elle peut voir, elle a plus confiance en lui qu’en son instinct. Peut-être qu’elle devrait plus se méfier mais elle imagine mal ce chat la mettre en danger ou alors c’est qu’il se sera mis en danger lui-même. Il a toujours été des plus prudents du moins c’est ce qu’elle a toujours pensé. Il est toujours revenu en entier. Ça compte, non ?

Elle pense qu’elle est bientôt arrivée mais c’est encore loin d’être le cas. Elle ne voit pas grand chose à plus deux mètres alors si elle est proche ou non des sortes de murailles de bois et autres ustensiles qui entoure le campement des plus jeunes et parfois plus âgés qu’elle, elle n’en sait rien. Elle ne peut que le supposer. Elle est non loin ce qu'elle pense être un mirage sur le moment même. Elle lui pose la question sans pouvoir deviner de qui il s’agit là encore, elle le suppose jeune, venant du ciel comme elle. Elle peut tout aussi bien se tromper mais voilà qu’elle a toujours pensé qu’elle ne perdait rien à demander. Elle est rassurée quand il lui dit que ce n’est pas si loin mais en même temps tout comme elle : il ne semble pas bien certain. C’est cette sorte de brouillard qui les enveloppe, c’est assez inédit, enfin pour elle. Il ne lui semble pas en avoir déjà vu et lui il y a comme un air assez étrangement familier sans pour autant l’être. Oh elle a peut-être croisé sa route dans ses quelques déplacements de l’autre côté sans trop s’attarder. La voilà qu’elle s’attarde à présent, d’un fin sourire comme pour montrer qu’elle ne se sentait pas si perdue que cela, qu’elle n’avait pas réellement peur, qu’elle se demandait simplement si elle était sur la bonne route. Elle n’en est pas certain, lui non plus et ce brouillard qui ne semble pas vouloir en finir, voilà qui s’annonce être une drôle d’après midi pour les deux explorateurs qui n’en ont même pas l’air. Night reste à ses pieds, semble tout aussi décontenancé par le brouillard mais aussi par celui qui marche à travers lui. Il se méfie, le chat sauvage, mais Cassandre sait d’après une analyse un peu trop rapide qu’elle ne craint rien à ses côtés.

Du moins pour le moment, il n’y a rien qui indique qu’elle doive se méfier plus que cela, en plus il veut bien l’aider même s’il ne sait pas trop dans quelle direction aller, même si Night le surprend plutôt bruyamment. Heureusement qu’ils ne craignent rien avec ceux de la terre, qu’ils sont en paix avec eux, qu’ils ne doivent pas rester silencieux. Enfin un minimum mais juste pour être prudent, sans plus d’intérêt que cela, pour les animaux sauvages un peu plus dangereux s’ils se cachent ici, s’ils ont faim et Cassandre espère sur le moment qu’il n’y en a pas dans les alentours ou qu’ils se désintéressent deux, oui, c’est mieux de penser que c’est ce qu’il se passe parmi les rares prédateurs qui doivent les entourer. Elle le sait, Night aurait entendu quelque chose, se serait mis en alerte ou aurait fuit ce qui n’est pas le cas. Elle ne fait pas tant attention au fait qu’il se cache derrière un arbre à la vue de Night. Alors elle s’agenouille un moment comme pour amadouer le chat sauvage s’il le veut bien, s’il en a assez de marcher, préfère se caler dans ses bras comme pour montrer à l’inconnu qu’il ne risque rien non plus sauf s’il asticote la bestiole qui le lui rendra bien évidemment. Parfois Night l’ignore et va plus loin mais là il semble comprendre un peu sa façon de faire et saute bien facilement pour se caler dans cet espace prévu pour lui. « Oh c’est Night, tu ne risques rien avec lui. » Cassandre ne lui dit pas pour autant de faire attention, elle suppose qu’il le fera parce que prudent il l’est déjà même si c’est plutôt la peur qui parle en premier. « C’est un mini félin. » Mini comme ceux qu’ils sont comparés à cette terre qu’ils foulent, ce brouillard qui veut leur perte. « Il est curieux le brouillard hein ? » Elle regarde tout autour d’elle, essaye de parler d’autre chose comme pour l’habituer à leur présence rien qu’un peu, à celle de Night surtout parce que bon Cassandre, elle sait qu’elle n’a pas pour habitude de faire peur aux autres, elle peut les agacer, ça arrive mais c’est bien tout ce qu’elle pourrait bien lui donner comme réaction. « Il ne grandira pas plus, enfin je crois qu’il est déjà adulte. » Ils verront bien vite en tout cas ce que cela donnera d’ici déjà quelques mois, peut-être quelques années s’ils sont chanceux. « Onn peut essayer de se repérer ensemble si tu veux ? Sortir du brouillard au moins. » Elle désigne d’un signe de tête ce qui les entoure pour ne pas lâcher mini félin, elle sait qu’il retomberait sur ses pattes mais il pourrait lui en vouloir chose qu’elle ne souhaite pas. Elle s’est bien vite habituée à sa présence et aurait du mal à le voir partir si un jour il le décidait. « Je m’appelle Cassanndre. » Elle reste tranquille non loin de l'adulte, ne voudrait pas lui forcer la main, s’il souhaite rester à une dizaine de mètres d’eux tout du long, s’il ne veut pas venir avec eux pour tenter de retrouver leur chemin à tous les trois, ça restera son choix.


Spoiler:
code by exordium.


— BETWEEN TRUTH AND WEAKNESS
Jonas Webber
DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + GENIUS DEVOS MESSAGES : 327 CELEBRITE : GEORGE MACKAY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : JARDINIER & CUEILLEUR, VOUS LE TROUVEREZ AUSSI SOUVENT PRÈS DU GRAND FEU (IL AIME S'EN OCCUPER). TRIBU/CAMP : THE 100 ; POINTS GAGNES : 242

Fields Of Gold (Jonas)  Empty Re: Fields Of Gold (Jonas)

le Jeu 21 Mai 2020 - 17:53

— Fields Of Gold
28 NOVEMBRE 2119

C’est habituel, chez lui.
Se perdre.

Ne plus avoir de repère. Être entouré de rien. Sans aucun chemin pour le ramener à la maison. C’est si habituel que la majorité des jeunes savent très bien que Jonas, seul, dans la forêt, c’est une mauvaise idée. Les paris vont bon train et dans la majorité des cas, il ne revient jamais sans une blessure, un allié pour l’aider ou alors juste la tête dans les étoiles. C’est parfois le hasard qui le ramène, simplement. Avec ce brouillard, le résultat est sans appel. Jonas ne sait pas. Il en oublie sa gauche et sa droite, et le fait que le campement est en réalité à un petit kilomètre sur sa droite. Ne pas pouvoir aider quelqu’un, ça le met très mal à l’aise. Il s’en veut de ne pas être plus efficace. De ne pas pouvoir vraiment lui montrer le chemin et la ramener au sein du campement – il n’a d’ailleurs pas peur de l’amener, parce qu’elle lui ressemble beaucoup trop pour venir d’une tribu terrienne. À moins qu’un ennemi se décide de se camoufler juste pour s’incruster, mais il est impossible que Jonas imagine un tel scénario. C’est un peu trop pour son cerveau qui ne peut faire qu’une chose à la fois, et parfois deux quand c’est une bonne journée.

Par contre, quand il voit le petit animal qui l’accompagne, il n’a pas d’autre solution que de se cacher par crainte de se retrouver blesser.

Un léger coup d’œil, pourtant, lui prouve que la petite bête n’est pas dangereuse. Le fameux Night trouve une place de choix dans les bras de la jeune fille. Si elle le contrôle, alors il n’a peut-être rien à craindre ? À moins qu’elle ne jette l’animal sur lui ? Il ne sait pas trop, sort de sa cachette, mais ne se rapproche pas beaucoup.

« Night ? » Un mini-félin, donc. Il ne sait pas ce que c’est et puis, soudain, ça le frappe : « Oh, comme un chat ! » Comme beaucoup de jeune, il en a dessiné, des animaux, quand il était tout jeune. Quelque chose en lui s’illumine et le pousse à revenir auprès d’elle, sans qu’il n’ose toucher le félin. Il faut dire qu’il en a surtout vu en image et vidéo, mais d’en avoir trouvé un vivant sur terre, c’est assez impressionnant. Il est persuadé que la plupart des bêtes se sont transformés où sont morts avec la guerre. « Oui, c’est bizarre. C’est pour ça que je ne sais pas trop comment retrouver mon chemin. » Il hausse les épaules : « Mais ça ne durera pas, ça passera. » Du moins, c’est ce qu’il pense. Il n’a pas souvenir de s’être retrouvé coincé par un brouillard indéfiniment, mais encore une fois, sa mémoire n’est pas fiable.

« Tu l’as trouvé comment ? » Il se penche un peu, observe Night se disant qu’effectivement, c’est petit, mais il a l’air quand même capable de rapidité et peut-être qu’il griffe. « J’en ai jamais vu. » Et pourtant, ça fait déjà tellement d’année qu’il est sur terre. Les seuls animaux qu’il a croisés, sont ceux qui sont chassés et ramenés dans les cuisines pour les repas, et puis les énormes chien-loups et crocodiles qui peuvent l’avaler en trois secondes et qui le terrifie à chaque fois.

« On peut essayer, oui. » Il regarde autour de lui, mais non. Rien. Aucun repère qui lui indique le chemin. Et peut-être que le brouillard s’étend sur un long périmètre et qu’ils vont tourner en rond pendant longtemps ? Aucune idée, mais au moins, il n’est pas seul.

« Moi, c’est Jonas. » Il lui offre un sourire un peu timide, priant au fond de lui-même pour ne pas oublier cette information. « Si toi, tu es arrivé par-là, et moi, par-là, on devrait partir soit de côté, ou de celui. ? » Ce n'est peut-être un génie en la matière, mais il essaye tout de même un peu cohérent avec le peu de ce qu'il sait.

@Cassandre Darcy
Contenu sponsorisé

Fields Of Gold (Jonas)  Empty Re: Fields Of Gold (Jonas)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum