Aller en bas
Alaska C. Burckley
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Demyan MESSAGES : 73 CELEBRITE : Cara Delevingne COPYRIGHT : @Eden Memories METIER/APTITUDES : Médecin : herboristerie & notions médicales POINTS GAGNES : 25

[INTRIGUE n°27] Never take a break (Lucie) Empty [INTRIGUE n°27] Never take a break (Lucie)

le Sam 4 Jan 2020 - 23:03
Never take a break

 
« Mets ça », dit-elle avec fermeté. Elle tend un masque à un jeune homme, qui amène des malades. Chaque minuscule particule de maladie qui vole dans l'air peut contaminer des dizaines de personnes. Des épidémies comme celle-ci, elle n'en avait entendu parler que dans les histoires. Tous les remèdes du monde ne semble rien y faire. Elle est épuisée, Alaska.

34 heures sans sommeil


Elle se démène avec elle-même. Autour d'elle, tout s'enchaîne. Elle a l'impression que les corps chaud et fébriles se massent de plus en plus. Bientôt, ils ne sauront plus où les mettre. Ils sont si peu, pour tant de monde. Régulièrement, on se bouscule à la porte. Des enfants, qui veulent voir ce qui se passe pour maman. D'un geste doux mais sec, elle est obligée de les renvoyer dehors. Elle ne veut pas que quiconque étant trop fragile passe la porte de cet endroit clos. L'air devient étouffant, et elle ne sait plus vraiment où donner de la tête. Prenant quelques instants de recul, elle jette un regard dehors. La nuit promet d'être longue, mais elle n'y survivra pas sans une bouffée d'air. Prétextant un besoin urgent de nouveaux médicaments, elle soupire lorsqu'elle voit qu'on lui amène encore quelqu'un. Toute cette organisation lui semble encore pire qu'une quarantaine, elle a l'impression que l'infirmerie va complètement déborder. On leur amène un nouveau patient toutes les heures, voire deux ou trois. Et le manège dure inlassablement depuis des jours.

Elle se pose contre un mur, et respire un grand bol d'air frais. Deux jeunes femmes passent devant elle, portant un garçon d'une quinzaine d'année à bout de bras. Requinquée par l'air frais, elle arrête net d'une pression mécanique sur son bras la première qui s'apprête à passer les portes. « Vous n'entrez pas sans masque. » Ses yeux se posent sur un visage pâle, probablement fatigué. Un instant, une petite étincelle de souvenir électrise la peau d'Alaska. Elle connaît ton visage, mais les traits tirés et faibles, malgré la force qui s'en dégage la font douter. « C'est une vraie mine pour la contagion, ici. Je refuse d'intoxiquer encore plus de personnes. On a déjà bien assez de mal comme ça », dit-elle sèchement. Son ton sec risque de te froisser, mais peu importe. Ce sont les nerfs qui parlent pour elle. Alaska baisse les yeux sur le jeune garçon, et plante son regard dans le tien. « Est-ce qu'il peut marcher quelques pas ? »

(c) DΛNDELION
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum