Le Deal du moment :
Borderlands 3 pour PS4
Voir le deal
8.32 €

Aller en bas
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1819 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 90

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Deux âmes dans la neige | Devos

le Ven 3 Jan 2020 - 17:55
Il faisait froid, comme chaque hiver, mais là c’était pire que les hivers précédents. Gen, comme de nombreux athnas, était descendu en plaine aider les pikunis qui essuyaient des pertes désastreuses et nombreuses. Le froid avait raison de la tribu, les maladies emportant les plus faibles et le manque de ressource commençait à faire souffrir les survivants. Le brun était en route, chargé de quelques vivres pour aider la tribu sœur. Emmitouflé dans de la fourrure bonne chaude, il écoutait le silence blanc due à la neige. Les animaux se faisaient encore plus rares et l’athna souffla sur ses mains emmitouflées. Yuki avait froid elle aussi et il avait recouvert sa croupe d’une fourrure, ainsi que l’avant de son corps. La jument avançait vaillamment dans la neige. L’archer la stoppa soudainement, ayant cru entendre un bruit. Il n’y avait rien et il remit en route sa monture. Il arriva plusieurs heures après chez les pikunis et on le remercia pour les vivres. Gen comptait rester ici plusieurs jours pour aider, mais un hibou arriva et son monde bascula. Une avalanche avait frappé dans les montagnes, coupant la tribu athna du reste de la plaine. Il n’en crut pas ses oreilles quand un compatriote pikuni lui apprit la nouvelle. Son fils et sa sœur étaient dans la montagne ! Il voulait aller voir de ses propres yeux les faits, mais on le retint. Partir maintenant, en pleine tempête de neige, c’était de la folie, lui et sa monture mouraient.

Il devait au moins rester le temps que la tempête retombe. Cela rendit fou l’athna, mais il ne voulait pas mourir aussi bêtement. Il fut chargé d’aider les plus malades, de les aider à boire et à manger. Il portait un tissu de cuir sur la bouche, supposé l’aider pour ne pas tomber malade. Les jours passèrent, le temps était ignoble, mais finalement, il cessa de neiger. Gen se mit en tête de repartir, malheureusement, on ne pouvait lui fournir des vivres. Les plus faibles en avaient besoin. Le cavalier n’en prit pas ombrage. Il passerait par l’auberge sur le chemin, pour se réchauffer. L’athna grimpa en selle, remercia ses amis et partit. Il faisait plus froid qu’à l’allée, mais cela irait tendait-il de se convaincre. Il s’enfonça dans la forêt dense qui semblait morte. Il connaissait par cœur le chemin, mais la neige n’aidait pas. Il était un peu déboussolé. Savoir les siens coincés dans la montagne le rendait malade et fou de rage. A cet instant, il en voulait à la Nature. Il en voulait aux dieux de mettre cette épreuve sur leur chemin, aux simples mortels. Gen savait que ses pensées étaient irrationnelles et qu’il le regretterait de le penser. Mais pour l’instant, il était beaucoup trop en colère.

Il laissait Yuki avancer dans la neige, mais cette fois-ci, un bruit sourd le fit se stopper. Il observa autour de lui. Lentement, Gen descendit de selle et attacha la jument sombre à un arbre. Elle renâcla, soudainement nerveuse et le brun la caressa. « Tout va bien. » Souffla-t-il tendrement. Il retira son arc d’autour son torse, banda une flèche et marcha lentement. Il avançait lentement, un pas après un autre vers la source du bruit. Sans réfléchir, il jaillit d’un arbre et visa la cible de sa flèche menaçante. Il mit quelques secondes à comprendre que c’était un humain qui était devant lui et un humain qu’il connaissait. « Devos ? » Ils ne s’étaient pas vus depuis deux ans, mais il le reconnaîtrait entre mille. Lentement, il abaissa son arc. « Que fais-tu dehors par un tel temps ? » Bon d’accord, lui était fou, mais un enfant du ciel ! Il chercha une monture du regard, peinant à croire que Devos soit assez fou pour marcher dans la neige. Gen ne l’avait pas revu depuis la blessure à la cheville de son élève. Il se demandait bien ce qu’il devenait.
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1672 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; TRIBU/CAMP : ODYSSÉE ; POINTS GAGNES : 60
— Chi cerca, trova —

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Mer 5 Fév 2020 - 17:09

— deux âmes dans la neige
3 JANVIER 2120

Il n’est pas tombé malade. Pourtant, avec un froid pareil ça aurait pu vite lui tomber dessus. Sa résistance, il ne sait pas vraiment à quoi il la doit, mais c’est tant mieux comme ça. Pour une fois qu’il n’est pas allongé avec de la fièvre. La grippe l’avait déjà atteint par le passé et son mental avait subi les conséquences de son isolement. Cette saison est loin d’être sa préférée, mais il ne peut pas nier que cette impression d’avoir évité le pire, offre d’agréable perspective. Cheville fonctionnelle, c’est encore mieux. En dehors d’un nez qui coule parfois et de quelques éternuements, Devos s’en sort relativement bien. Aussi, sa grande forme lui permet de faire plus de tâches difficiles en extérieur, notamment pour renforcer certains bâtiments et l’état du village. Évidemment, il ne s’est jamais éternisé à l’extérieur trop longtemps, aidant un maximum les malades (dont son propre père). Cette météo est dure. Le froid prend aux tripes, la neige brûle. Il n’a pas porté autant de couches de vêtement depuis longtemps et pourtant, il se souvient du premier hiver sur terre. De cette confrontation brutale et douloureuse, des pertes, du manque de nourriture et de chaleur. Malgré la situation, ils s’adaptent tous, ils font face à cette terre capricieuse et ne baissent pas la tête.

Partir à l’aventure, en revanche, c’est toujours une mauvaise idée. Pourtant Devos ne pas ignorer l'aide dont les siens ont besoin. Son projet, à la base, c’était le village Naori. Leur connaissance des plantes pouvait être plus qu'utile, surtout maintenant. Il aurait pu rejoindre un groupe et ne pas partir seul, mais c'est sur un coup de tête qu'il est parti. Le temps était calme et il connaissait le chemin. Il s'est fait avoir. Si le début n’a pas été difficile (il était chaussé d'espèces de raquettes aux pieds.) la neige s’est amplifiée et il s’est retrouvé coincé dans les vestiges de l’odyssée. Il s'est enfermé dans l'ancienne salle de serveur, à patienter avec le peu de vivre qu'il avait pris sur lui et a fini survivre malgré le froid grâce à petit feu improvisé avec beaucoup de mal (compliqué de faire ça dans un endroit comme l'odyssée).

Une fois que le soleil s'est levé sur une journée plus douce, Devos est sortie de sa cachette. Mais il s’est égaré. Son chemin s’est rapproché bien plus du village Pikunis, il le sait. Ses calculs, il les a refaits quand le doute est apparue. Ses repères se sont embrouillés sans doute à cause de cette nouvelle couche de neige et il est trop tard, maintenant, faire demi-tour n’est pas une option – et Devos a bien trop peur de la mort pour ne pas comprendre que sa survie dépend des hommes les plus proches.

Sauf qu’il est épuisé. Que la fatigue est bientôt prête à prendre le contrôle de son corps et qu’il n’a plus rien à manger. Bientôt, il va s’écrouler, c’est certain. Ses pas se font de plus en plus lourd et ses muscles de plus en plus douloureux.

« Je me suis perdu. » Il souffle et s’assoit maladroitement dans la neige, cherchant un peu d’énergie à récupérer. Il y a du gel sur sa barbe, des rougeurs sur le peu de sa peau à découvert. Il tremble, mais s’y est habitué depuis plusieurs heures. « C’est une longue histoire. » Peine-t-il à dire. « Les Pikunis, ils sont bien par-là ? » Qu’il pointe avec son nez. « Je suis... un peu affamé. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Devos Acciaro le Dim 29 Mar 2020 - 16:38, édité 3 fois
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1819 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 90

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Dim 22 Mar 2020 - 20:56
Il ne s’attendait pas à trouver Devos dans un tel état. Lentement, Gen s’approcha de lui. Une part de lui aurait voulu savoir pourquoi il n’avait pas vu son élève depuis si longtemps, mais il voyait que l’homme était en mauvais état. « Tu es congelé… » Il le regarda assis dans la neige et fut bientôt à la hauteur de Devos, s’accroupissant devant lui. « Ne reste pas assis, je vais t’aider à te lever. » Gen passa un bras sous le torse de Devos et le força à se lever. Mon Dieu ! Qu’il était lourd ! Il grogna. « Oui, à de nombreuses heures à cheval. » Il se dirigea vers l’endroit où il avait caché Yuki. Aider Devos à marcher était toute une épreuve et il était bien content d’être un minimum musclé. « Mets-y du tien, sinon je vais devoir aller chercher Yuki pour te tirer. J’ai de la nourriture. » Il voyait bien le visage rouge de Devos, le gel dans sa barbe. Il se demanda bien ce que c’était à ses pieds, mais il demanderait plus tard. Gen repoussa quelques broussailles de sa main libre et sa jument sombre se distingua. Celle-ci souffla un grand coup, heureuse de voir les deux hommes. L’athna regarda son élève. « Je vais te poser. » Il l’aida à s’assoir contre un tronc d’arbre et alla auprès de sa monture qu’il détacha pour s’approcher de Devos. Il lui tendit sa gourde. « Bois, je te cherche à manger. » Il fouilla les sacoches de la selle, sortant de la viande séchée et des baies.

Gen tendit la nourriture à l’homme du ciel. « Il faut qu’on cherche un abri où tu vas mourir de froid. Mange un peu et quand tu te sentiras mieux, on partira. » Il s’assit à côté du brun. Le froid était moins mordant que dans la montagne, pour lui c’était limite facile. Rejoindre les pikunis prendrait des heures et Devos devait se réchauffer. L’archer regarda autour de lui, attentif et réfléchissant. S’il se souvenait bien, à quelques kilomètres se trouvait une auberge. Par contre, il doutait que Yuki puisse tenir longtemps avec deux hommes en selle. Ils pouvaient faire un bout sur elle et ensuite, Gen pourrait toujours marcher dans la neige. Il n’irait pas infliger cette épreuve à Devos. « Heureusement que je t’ai trouvé, tu risquais de t’endormir ! Quel idiot d’aller dehors seul par ce temps. » Grommela-t-il. En plus, ils se trouvaient forts loin du camp des Odysséens, mais quelle folie ! Gen avait envie de demander bien des choses à Devos, par exemple, comment allait Tennessee qu’il n’avait plus revu depuis un petit bout de temps aussi. Il demanderait après, quand il sentirait Devos mieux. « Je connais une auberge à quelques kilomètres. On va faire un bout les deux sur Yuki et ensuite je marcherai. Tu es trop lourd pour qu’elle nous supporte les deux. » Malgré sa mine sérieuse, Gen plaisantait et regarda Devos en coin. Peut-être l’homme avait-il toujours été aussi lourd et que Gen ne s’en était jamais rendu compte ?

En tout cas, vu la stature fine de Gen, il savait que ce n’était pas lui que Yuki peinerait à conduire à l’auberge. Il prenait des risques en prenant Devos dans l’auberge, mais vu son allure, personne ne ferait attention à lui. Il ne faudrait juste pas parler anglais trop fort. Si l’athna devait encore leur sauver les fesses d’une bagarre, cela lui demanderait beaucoup trop d’énergie. « Tu es prêt ? Tu te sens mieux ? » Non car il avait quand même un peu peur qu’il s’effondre et qu’il se retrouve comme un crétin à devoir le soulever. Dans ce cas, Gen utiliserait Yuki pour se faire. Déjà qu’éveillé Devos était lourd, mais dans les pommes, il devait peser comme une masse. Dans quel pétrin il ne s’était pas encore mis…
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1672 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; TRIBU/CAMP : ODYSSÉE ; POINTS GAGNES : 60
— Chi cerca, trova —

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Dim 29 Mar 2020 - 17:01

— deux âmes dans la neige
3 JANVIER 2120

Un mauvais timing pouvait lui coûter la vie.

Un mauvais timing pouvait mettre fin à son existence et Devos y a presque cru. Plus il avançait, seul, dans le froid, plus il se disait que ses probabilités de survie se réduisaient considérablement. Une tempête d’un autre genre pourrait avoir raison de lui, cette fois. Après sa cheville, c’est tout son corps qui risquait de souffrir de la température. Jamais, il n’avait senti une brûlure aussi glaciale prendre le dessus sur lui. Il souffre, mais persiste. Malgré ses muscles douloureux, son regard flou, son cerveau si proche du néant… Il ne peut pas arrêter, pas après avoir tout donné. Le blanc qui l’entoure a effacé ses repères et l’a conduit sur un chemin jusqu’ici jamais emprunter. Croiser Gen ressemble alors à un miracle. Croiser une connaissance, quelqu’un qui sera à même à le comprendre et à l’aider, ça sort de ses compétences scientifiques. Une coïncidence comme celle-ci, dépasse toute sa logique.

« Merci. » Il s’accroche à son ancien entraîneur, et se relève malgré tout. De nombreuses heures à cheval séparé le duo du village, et Devos faisait déjà de nouveaux calculs dans sa tête. Il doit pourtant arrêter de rêver pour épuiser ses forces et avancer avec l’aide de Gen, grimaçant à chaque pas.

Ce n’est certainement pas dans cette condition qu’il aurait aimé revoir Gen. Mais a-t-il vraiment le choix, maintenant ? De nouveau assis, il ne peut s’empêcher d’admirer la bête. Yuki. Nourriture en main, il essaye d’avaler lentement pour ne pas se laisser avoir par la faim mordante. Il connaît le piège, il l’a déjà vécu par le passé. Automatiquement, il se sent un peu mieux, comme une barre de vie qui se recharge petit à petit. Doucement, mais sûrement. C'est un début, mais il est encore loin d'être complétement sauvé et ça, ils le savent tous les deux.

« Je suis d’accord, quel idiot ! » La colère aide toujours les esprits épuisés à reprendre des forces. « La tempête de neige m’a pris par surprise... » Inutile de nier l’évidence. Il avait foiré. Cette neige, ce froid, il ne s’y était pas attendu et la surprise avait été totale. C’est encore avec beaucoup de chance qu’il se trouve encore là, de l’air dans les poumons. « Ah ! Je pari que j’ai quand même perdu quelque kilos… Avec tout ça. » Il sourit, mais pas sûr que ça se voit bien. C’est certains qu’à deux, la bête va souffrir. Il n’aime pas s’imposer comme ça, mais Devos n’a pas vraiment son mot à dire vu son état. Cette auberge pourrait bien lui sauver la vie, il en est certain. La présence de Gen a quelque chose de rassurant – mais la crainte de croiser d’autres personnes le laisser perplexe. Lui, il n’est pas diplomate. Un faux pas est vite fait avec son caractère...

« Donne-moi une minute… » Qu’il dit, calmant les palpitations de son cœur en contrôlant sa respiration. « Allons-y. » Oui, il peut le faire. Il peut se relever. Faire peut-être un pas ou deux, mais pas sans l’aide de Gen. De toute manière, s’il a bien compris, il allait devoir monter sur Yuki, et ça, c’est quand même quelque chose qu’il n’avait jamais fait jusqu’ici…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1819 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 90

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Dim 19 Avr 2020 - 18:17
Gen hocha la tête quand Devos le remercia. Ce n’était rien et bien heureusement qu’il l’avait trouvé car son ancien élève serait probablement mort. A croire qu’il était aussi peu doué que Ten. Ils avaient le chic ces deux-là, bien loin de se douter que ses deux élèves s’étaient rapprochés de manière non-amicale. Gen regardait Devos manger et se demandait comment il allait le faire grimper sur Yuki. Un soupir lui échappa et de la buée s’échappa de sa bouche. Il faisait un froid glacial et même lui qui descendait de la montagne sentait ce froid mordre sa chair. Il était bien heureux de porter une épaisse fourrure qui contenait sa chaleur corporelle. Il fut étonné d’entendre Devos dire qu’il était idiot. Il se serait attendu à ce qu’il réfute, mais même pas. « Cela peut arriver à tout le monde de se faire coincer par la tempête. » Cela lui était arrivé aussi. Il pensa à Ozvan et espérait que son amant se portait bien. Ce genre de temps pouvait rappeler les vieilles blessures. Gen sentait bien dans son corps. Il ne fallait pas trop traîner car la tempête pouvait être traître. Ils pouvaient se faire prendre dans une tempête de neige encore plus grande et se retrouver blessé. Il réfléchissait déjà comment ils devraient se déplacer et cela ne serait pas aisé.

Heureusement que Devos était là pour le dérider. Il ne manqua pas de sourire quand le débarqué dit qu’il avait perdu quelques kilos. « On le verra bien assez vite. » Il avait des dizaines de questions à lui poser, comment allait-il, comment allait Tennessee ? Il demanderait quand ils seraient au chaud et loin de cette tempête. Au moins, l’autre homme souriait et pour Gen c’était le signe qu’il allait bien mieux que ce qu’il pensait. L’athna avait parfaitement conscience d’être impatient et qu’il déployait énormément d’énergie. Or, il valait mieux rester calme plutôt que de partir dans tous les sens et risquer de brûler son énergie. Devos lui donna le feu vert et le cavalier s’approcha de lui. « Tu es déjà monté sur un cheval ? » Juste pour voir à quel point tout ceci serait difficile. Il ignorait que l’autre homme n’avait jamais monté un cheval. D’un côté, les enfants du ciel n’avaient pas eu de chevaux là-haut, alors il ne s’attendait pas à rencontrer de grands cavaliers. Gen aida Devos à se lever s’il avait besoin d’aide. C’était un peu plus facile que prévu et cela le soulagea. Peut-être que les problèmes étaient moins gros que ce qu’il pensait. Lentement, il s’approcha de Yuki.

La jument était toute calme malgré les rafales de vent et de neige. Elle était en train d’atteindre un âge vénérable et Gen savait bien au fond de lui qu’il devrait arrêter un jour de la traîner partout où il allait. « Il faut mettre le pied là-dedans. » Il montra l’étrier. « Il faut te tenir ici et te hisser. » Il montra le haut de la selle. « Tiens-toi à Yuki, je vais te montrer. » Il montra l’arrière de la selle où se tenir. Il savait que sa jument ne réagirait pas, elle était très patiente. Gen enfila son pied gauche dans l’étrier, se tint au haut de la selle et d’une poussée énergique sur la jambe gauche, il se hissa et passa sa jambe droite par-dessus la bête avant de poser ses fesses sur la selle. « Bon, je vais te pousser un peu, tu auras probablement mal à tes jambes, mais n’écoute pas trop ton corps là. » Il descendit de selle et lui fit signe de s’approcher. « Quand t’es prêt, dis-moi. » Il espérait que Devos serait assez souple, sinon cela promettait d’être franchement épique. Comme si cela ne suffisait pas, le vent doubla de force et l’athna grogna. Il se mit derrière le débarqué, prêt à le pousser en selle quand ce serait le bon moment. Yuki tourna la tête vers les deux hommes, visiblement très curieuse de ce qui se passait pour monter sur son dos.
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1672 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; TRIBU/CAMP : ODYSSÉE ; POINTS GAGNES : 60
— Chi cerca, trova —

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Sam 2 Mai 2020 - 15:09

— deux âmes dans la neige
3 JANVIER 2120

Une erreur de calcul, ça arrive même au plus doué. Devos a conscience que lui et la météo, ça fait trente. Un jour, quand il arrivera à récupérer les archives des serveurs, peut-être qu’il pourra mettre en place un système qui permettra de prédire les tempêtes de ce genre. Une technologie préventive qui serait utile à toute la communauté. Peut-être, car en attendant, il doit faire avec les caprices de mère nature. Survivre face à des situations extrêmes qui lui rappel au combien il doit arrêter de jouer les solitaires, surtout en dehors du village ! Malheureusement, c’est compliqué. Il a ses habitudes. Ses manières de faire. Un homme ne peut pas changer du jour au lendemain, encore moins quelqu’un d’aussi carré que Devos, dont le quotidien est souvent paramétré à la minute près. Tous ses plans sont tombés à l’eau depuis le début de ce froid. Il déteste vraiment l’hiver, saison glaciale qui frustre ses muscles et sa pensée. Saison meurtrière qui aurait pu mettre fin à ses jours sans l’intervention miraculeuse de Gen. Ce n’est pas forcément ainsi qu’il aurait aimé le revoir, et au fond, peut-être qu’il ne voulait même pas le revoir – il n’a pas encore pleinement conscience de la jalousie qu’il éprouve à son égard, c’est trop vague, trop inhabituel pour que dans une situation comme celle-ci, cette émotion prenne le dessus.

Rester sur place est inenvisageable. La meilleure solution, c’est le village Pikuni et par chance, l’Athna connaît la route et peut l’aider. Surtout, il faut aller vite et ne pas perdre trop de temps au risque que la tempête reprenne et que la situation dégénère. Un peu d’énergie en poche, il essaye déjà de se relever.

« Non, jamais. » Et ses yeux se posent sur la bête. C’est avec Taël qu’il avait vu pour la première fois un cheval. Avec le jeune cent qu’il s’est senti rassuré par l’animal et qu’il avait réussi à s’en approcher. Il ne sait pas si monter dessus sera aussi simple. Yuki a l’air d’un être un bon cheval, vu la manière dont Gen en parle. Mais au fond, il n’en sait rien et se laisse aider par son ancien professeur pour arriver jusqu’à lui. Le vent souffle, la neige n’hésite pas à se frayer un chemin pour mieux les embêter. Le chemin sera pénible, il n’en doute pas.

Attentif, il souffle et regarde l’emplacement où il doit mettre son pied. À première vue, pas compliquée. Gen est, comme à son habitude, un bon professeur. Il explique rapidement la démarche à suivre et lui montre où se tenir et comment faire. Devos, au fond, a peur d’être trop lourd et de faire du mal à l’animal, tout comme il craint de ne pas avoir la force nécessaire pour se hisser convenablement.

« D’accord, d’accord. Je vois ce qu’il faut faire. » Il s’approche donc une fois Gen à terre, met son pied gauche dans l’étrier, pose ses mains là où il faut et respire un bon coup avant d’essayer de se hisser. L’aide de Gen est nécessaire, car Devos n’est pas très souple et manque cruellement d’énergie pour se tenir correctement. Heureusement, ce n’est pas le fiasco dont il avait peur, bien que se retrouver sur l’animal est quelque peu effrayant. Il a un même du mal à passer sa jambe de l’autre côté, mais y parvient finalement. Par contre, il reste légèrement en avant proche de l’animal, n’ayant pas la force de tenir complètement assis.

« Ça avait l’air facile quand tu m’as montré, mais c’est… particulier. » Admet-il, un peu effrayé de tomber d’un côté ou d’un autre. Il aimerait bien dire à Gen de ne pas aller trop vite ou de faire en sorte que Yuki ne se mette pas à dévaler dans la neige, mais avec le vent et le froid, l’allure sera lente quoi qu’il arrive. Il doit simplement bien se tenir. « C’est… haut. » Qu’il réalise, presque honteux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1819 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 90

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Ven 15 Mai 2020 - 17:10
Il ne sentait pas son ancien élève très sûr de lui. D’un autre côté, le cavalier montait à cheval depuis sa tendre enfance. Cela devait être difficile quand on grimpait en selle pour la première fois. « Elle est sympa. J’ai appris à mon fils à monter sur elle. » Yuki était une véritable crème. Elle avait toujours eu bon caractère même quand elle était une jeune pouliche fougueuse. Enfin fougueuse, Gen l’avait toujours trouvée relativement calme pour un cheval. C’était habituellement des animaux nerveux qui pouvaient vite s’emballer, mais pas elle. Elle appréciait les jeunes, ne s’effarouchait pas face au bruit. Plus les années passaient, plus elle devenait calme. Il savait qu’au bout d’un moment, il ne pourrait plus la traîner partout. Il la caressa, expliquant à Devos quoi faire. L’enfant du ciel semblait comprendre et Gen l’aida à grimper en selle. Heureusement qu’il l’aidait, car il trouvait qu’il était digne d’un sac à patates pour le coup. Gen recula légèrement, le regardant en selle, content. « Tu t’y feras, ne t’inquiète pas. Recule un peu ton buste. » Et il lui montra avec un geste, lui faisant reculer son dos. « Tu es raide. » Et il était amusé par la situation.

Il se demanda si Devos avait le vertige quand il lui dit que c’était haut. « Regarde entre les oreilles de Yuki, jamais en bas. » Il ajusta un peu mieux la position de Devos, les mains fermes, mais tendres. « Je vais monter devant toi, comme ça tu te tiendras à moi, ne bouge pas. » Sans aucun effort et avec souplesse, il grimpa devant Devos. Sa monture laboura le sol de ses sabots, peu contente d’avoir deux charges. « Je sais ma belle, on est lourd. » Souffla-t-il dans sa langue natale. Il attrapa les rênes et tourna la tête vers Devos. « Tiens-moi bien à la taille, on ira doucement. » Yuki serait déjà bien en peine en marchant et dans la neige. Sans attendre et d’un mouvement élégant du bassin, il envoya le signal à sa monture qui partit calmement au pas. Elle n’était pas contente, mais elle obéissait à son maître. Gen adorait être en selle, sentir le balancement de la jument, se sentir léger, tout simplement. Il était lui-même sur Yuki. « Tu peux te détendre, peut-être même que tu vas t’endormir, ça arrive souvent en selle. » Dit-il joyeusement. Il espérait juste que Devos ne tomberait pas, car la chute faisait toujours mal.

L’homme connaissait le chemin précis pour aller à l’auberge. Il remonta la fourrure sur son nez et sa bouche alors qu’il affrontait le vent et la neige. Il se sentait glacé jusqu’au fond de ses os, quel temps affreux. Il avait vraiment froid. Il regardait de temps en temps Devos en tournait la tête lentement, histoire de ne pas faire un mouvement brusque du corps et le déséquilibrer. « Alors, comment tu te sens ? » Il était un peu inquiet pour lui, toujours soucieux des autres, surtout de ses anciens élèves. Il se doutait que Devos était légèrement plus vieux que lui, mais pas de grand-chose vu ses traits. Gen avait la peau tannée par le soleil, quelques marques ici et des cicatrices. La vie en pleine air protégeait moins de la vie dans le ciel. Oh l’athna n’avait jamais envié les enfants du ciel, il adorait sa montagne. Pour lui, il n’y avait que ça de vrai. Le froid le faisait se sentir vivant. Pour lui, c'était l'hiver qui forgeait un homme.
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1672 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; TRIBU/CAMP : ODYSSÉE ; POINTS GAGNES : 60
— Chi cerca, trova —

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Jeu 21 Mai 2020 - 17:16

— deux âmes dans la neige
3 JANVIER 2120

Il n’a jamais aimé le froid, Devos. Même dans l’espace, il ne supportait pas ça. Il y était sensible comme une certaine allergie. Et d’un autre côté, il préfère l’hiver à l’été. Il préfère le froid qu’il peut combattre par le feu, que le feu, qu’il ne peut contenir. Avec cette saison, il sait qu’il lui suffit de rester dans un endroit bien isolé, de se couvrir correctement, pour survivre et surmonter les mois. Mais la chaleur… Comment faire ? Même une fois débarrasser de toutes les couches de vêtements qu’il a sur lui, cela n’est pas suffisant. Transpirer l’irrite, l’empêche de faire les choses correctement. Sa tête lui fait mal s’il reste trop longtemps sous le soleil et la liste des inconvénients se fait plus longue au fur et à mesure que les années passent. Néanmoins, se rendre aux ruines de l’odyssée est plus facile sans la neige. Il va plus vite, reste plus longtemps à destination. Il constate, maintenant, qu’il y aussi moins de chance qu’il se retrouve coincé à cause d’une tempête glaciale, ou encore qu’il peut d’épuisement et de froid au milieu de nulle part.

Maintenant, en compagnie de Gen, il doit se dépasser pour survivre.

Et monter sur un cheval est une première étape, mais c’est aussi complétement nouveau pour l’informaticien. Sa relation avec les bêtes et quasi inexistante. Pour ne pas dire qu’il évite le plus possible de s’approcher des animaux tant il ne sait pas comment agir avec eux – et tant il y a une connotation de danger sur terre. Son ancien entraîneur le rassure pourtant tout de suite. Yuki est un cheval sympa. Après une manipulation maladroite, il se retrouve en hauteur et panique légèrement. Il essaye même de reculer un peu le buste, comme Gen le signal, mais ne peut pas ignorer la crainte de faire un bêtise – ou de tout simplement tomber.

« D’acc… D’accord. » Regarder entre les deux oreilles, pas de problème. Pourquoi pas. Il souffle pour ne pas se laisser emporter par cet étrange sentiment nouveau et se laisse faire par Gen, qui ne tarde pas à monter devant lui. Sa facilité est déconcertante, mais il a plus de pratique que Devos n’en aura jamais. Il exécute aussitôt l’ordre de le tenir par la taille, essayant de ne pas s’accrocher trop durement.

C’est surprenant, comme sensation. Vraiment. Au bout de quelques minutes, il se sent davantage en confiance et n’a plus tant peur de tomber. Il sent d’ailleurs la fatigue venir à lui, tout comme Gen l’avait prédit. C’est les yeux fermés qu’il répond :

« Bien. » Puis, un peu plus fort, car sa voix est toute faible : « Mieux. » Vraiment mieux, en fait. Ses muscles qui lui brûlaient, plus tôt, se calment enfin. Son corps tout entier profite de laisser Yuki faire le travail à sa place. Le chemin vers l’auberge allait être finalement reposant et Devos ne remerciera jamais assez Gen d’avoir croisé sa route… « À cause de moi tu dois faire demi-tour, j’imagine que tu rentrais chez toi ? » Il sait que Gen n’est pas un Pikuni, par conséquent, il allait probablement en direction de sa montagne. Il n’est jamais allé aussi loin, Devos. Il ignore, même, à quoi ressemble l’environnement là-bas. La vie de ces hommes des montagnes si forts. Peut-être qu’un jour, il s’y rendra, où peut-être qu’une fois qu’il ira mieux, il accompagnera Gen pour le remercier d’une manière ou d’une autre. Payer la dette qu’il lui doit désormais. Une dette énorme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1819 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 90

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Dim 14 Juin 2020 - 15:48
Gen ne sentait pas Devos très à l’aise, il essayait de le détendre en parlant. Il sentait bien que l’autre homme se détendait. Quand on était à cheval avec quelqu’un derrière vous, vos sens se décuplaient. Son corps était en alerte, attentif à ce qu’il ressentait. Il ne manqua pas de demander à l’autre homme comme il se sentait et entendre sa voix faible lui fit dire qu’il se détendait, peut-être même allait-il dormir. « Dis-moi si tu comptes dormir. » Il ne précisa pas pourquoi. Mais en réalité, c’était pour la retenir au cas où il tombe. Dormir en selle était dangereux, les muscles pouvaient complètement se relâcher et vous pouviez tomber de selle. Le genre de chute brutal et douloureuse qui pouvait vous réveiller brusquement. Il préférait ne pas inquiéter l’homme du ciel. Il se forcerait à le surveiller, quitte à descendre de selle ou à l’attacher pour être sûr qu’il ne tombe pas en s’endormant. Bien entendu, Devos posa la question que l’athna aurait voulu éviter, mais il décida de parler. Son humeur était au beau fixe grâce à la démarche souple de Yuki.

« Oui. J’étais descendu en plaine aider les pikunis. Ils ne vont pas bien, entre le froid et la maladie, cette saison est dure. Et puis, ils ont reçu un hibou… Il y a eu une avalanche dans la montagne où je vis. J’ai dû attendre plusieurs jours que le temps se calme. Je partais en direction de chez moi, en espérant que je pourrai atteindre ma famille. » Sa voix ne montrait rien du trouble qui le traversait. Il avait rarement parlé de sa famille, vite fait. Il pensait à son fils adolescent coincé avec sa sœur dans la montagne. Ils étaient en sécurité là-dedans, c’étaient ceux coincés à l’extérieur qui étaient plutôt embêtés. Il espérait que la montagne avait été dégagée. Le chemin risquait d’être long, surtout qu’il devait s’arrêter à l’auberge pour Devos et ensuite le ramener non loin de chez lui. Il ne serait pas avant deux jours chez lui, minimum. « As-tu une famille ? » Il se rendit compte qu’il le connaissait à peine et ignorait tout de sa vie. Il pourrait être père, comme lui, même si Gen trouvait qu’il n’en avait pas la mentalité. Mais il y avait toute sorte de père dans le monde. Peut-être que les gens du ciel élevaient autrement leurs progénitures.

L’athna ignorait tellement de choses sur eux, sur leur manière de voir les choses. Soudainement, il se demanda si Devos avait de quoi troquer dans l’auberge. « Tu as des objets à troquer ? » Gen avait toujours sur lui de quoi faire du troc, histoire de pouvoir s’arrêter à tout moment. Il savait ce qu’il fallait le plus troquer en hiver et qui était utile. Un homme incapable de troquer était un homme mort. Personne ne faisait de cadeau, surtout en cette saison dure et froide. Heureusement qu’il avait pu troquer des choses intéressantes chez les pikunis et qui lui servirait pour la suite de son voyage. Il avait l’impression que cela faisait des semaines qu’il était parti de chez lui. Partir longtemps avec la sensation de pouvoir rentrer quand il voulait créait un autre sentiment en lui qu’en ce moment. Ne pas avoir pu avoir de contact avec sa famille l’avait enragé et rendu malade. Il se promit de rester plus longtemps auprès des siens cette fois et ne pas trop traîner. C’était ce qu’il disait à chaque sortie, au final, il ne voyait pas son fils grandir. Il se retrouvait face à un adolescent qui prenait des centimètres à une vitesse hallucinante. Le bruit des pas de Yuki dans la neige chassa ses pensées troublées.
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1672 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; TRIBU/CAMP : ODYSSÉE ; POINTS GAGNES : 60
— Chi cerca, trova —

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Lun 29 Juin 2020 - 19:54

— deux âmes dans la neige
3 JANVIER 2120

C’était une expérience à laquelle il ne s’attendait pas. Une expérience qu’il n’oubliera pas. Il ne peut que se rendre à l’évidence : il doit faire plus attention, notamment en hiver quand la météo peut être encore plus catastrophique. Cette tempête était dangereuse et les dégâts qu’elle a laissés, ne vont pas s’effacer tout de suite. Il peut voir, d’ailleurs, qu’à travers tout le continent, la neige a pris le dessus et se demande si dans le désert, les températures ont chuté plus qu’à l’accoutumé. La planète et la météo, ça n’a jamais été son fort. Il ne s’y intéressait pas là-haut, mais pour autant, il garde une très bonne mémoire de tout et de rien. Il sait, que la planète peut donner des alertes de ce type avant des énervements bien pire encore. Ce qu’il faut savoir alors, c’est si cette tempête n’est qu’une tempête, ou si c’est le départ d’autre chose et ça, c’est plus effrayant.

La chance, c’est une donnée particulière.

On peut facilement dire qu’il a de la chance d’être tombé sur Gen, tant ces retrouvailles le sauvent du pire. Ce sont deux vies différentes, qui se croisent à la minute exacte où le corps de l’un, a besoin du corps de l’autre. Certains parleront sans doute de destin. Pour Devos, c’est une coïncidence. Les conséquences d’événements parallèles. Mais cela reste une chance. Une chance de survivre. Alors il tente de ne pas s’endormir tout de suite, de réfléchir les yeux reposés. Qu’est-ce qui conduisait Gen à prendre cette route ?

« Une avalanche ? Je n’ose même pas imaginer les dégâts. » Sa voix est toute calme, ce qui peux être assez rare, pour lui. La fatigue joue beaucoup, là où il a tendance à parler très vite tant il n’aime pas perdre son temps. Et alors qu’il imagine le pan de la montagne s’effondrer, il entend la voix de son père lui répéter d’être un peu plus attentif envers les autres. « J’espère que ta famille va bien. » Sei felice papà?

Oh une famille. Pendant longtemps, Devos ne comprenait pas ce principe. Pour lui, c’était un besoin de l’Odyssée. Réunir un homme et une femme pour avoir une descendance, une nouvelle génération. Préserver la race humaine. D’une certaine manière, il s’est battu pour ne jamais se marier. Pour ne jamais s’imposer à une femme qui sera probablement malheureuse avec lui.

« Mon père est toujours en vie. Je n’ai que lui. Et toi ? » Une femme et des enfants, peut-être ? Ils en avaient parlé ? Il ne sait plus. Il est un peu ailleurs, maintenant. Entre le sommeil et la réalité. C’est son corps qui décide. Qui prend petit à petit le dessus. Mais dès que Gen lui parle d’objet, une partie de lui se réveille tout de suite. Il pourrait lui lister tout ce qu’il a dans le sac, mais pas certain que cela intéresse à l’auberge. « Des métaux. Des outils. Je connais un type. » Il marque une pause, réfléch, deux secondes : « [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] il voudra sans doute une partie de ce que je transporte. » Il espère que ça sera suffisant, il a quelque doute néanmoins.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1819 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 90

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Jeu 2 Juil 2020 - 18:15
Gen se laissait bercer par les pas de Yuki, se disant qu’ils en avaient encore pour une sacrée route. Il attendait un petit bout de chemin avant de descendre. Il sentait son corps douloureux, preuve qu’il ne s’était pas tant reposé que cela auprès des pikunis. Il avait été trop pressé de rentrer chez lui. Il aurait dû se douter que les Odysséens n’avaient pas été touchés par l’avalanche. A croire qu’ils vivaient dans une petite bulle. Cela avait tendance à énerver particulièrement Gen, mais il prenait sur lui. Il ne pouvait pas en vouloir à Devos de bien vivre, c’était ridicule. Surtout que bien vivre, c’était vite dit, il ne vivait pas non plus dans un palace à ce qu’il sache. « Ça va, on s’en sort bien. » Tentait-il même si intérieurement il était franchement inquiet, mais il ne l’avouerait pas. Il laissa son esprit voguer alors qu’il avait l’impression que Devos s’endormait, peut-être se trompait-il. Il appréciait les paroles de Devos qui semblait s’inquiéter pour sa famille, cela faisait plaisir, forcément. Il ne manqua pas de lui demander s’il avait une famille. Il ignorait tous des mœurs des enfants du ciel. Il se rendait compte qu’il connaissait peu de choses sur Devos même s’il l’avait entraîné de nombreuses fois. « Un fils et une sœur. » Il ne parla pas de sa mère encore vivante. Il se demandait comment était le père de Devos, mais ne relança pas.

Cela devenait un peu trop privé et une part de lui était gênée pour une raison qu’il ne s’expliquait pas. Il n’aimait pas parler de sa famille, préférait cacher un peu leur existence. Peut-être était-ce une manière de les protéger des pensées malveillantes même si Gen n’avait pas d’ennemis. Il était plutôt froid et distant, ce qui évitait aux gens de s’attacher à lui ou de le détester. Cependant, il aimait bien Devos. Il se reconnaissait un peu en lui. Il demanda à l’autre homme s’il avait des objets à troquer car le séjour en auberge ne serait pas complètement gratuit et il le savait bien. Gen rêvait d’une bonne bière et d’un plat chaud et réconfortant. Ce ne serait franchement pas de refus se dit-il. Il rêvait d’une bonne soupe à l’ancienne avec des morceaux de viande grasse. Il en avait l’eau à la bouche. Quand il sut ce que Devos avait pour troquer, il réfléchit. « Ça ne va pas vraiment intéresser l’aubergiste, mais on fera avec. J’ai quelques objets. On fera en sorte que tu gardes le plus intéressant pour tes échanges. Repose-toi, je te réveillerai quand on arrivera. » Il ne sut pas vraiment si Devos le fit, mais il laissa Yuki prendre le chemin de l’auberge qu’elle connaissait si bien. Gen restait attentif. Quand le chemin devint plus facile à pratiquer à pieds, il descendit de selle et guida sa monture par la bride.

A pieds, il était bien plus lent, mais tant pis. Cela soulageait sa jument qui montrait des signes de fatigues. Elle n’aimait plus trop ce genre de voyage et il voyait bien. Elle était plus lente, fatiguait plus vite et il fallait faire des pauses plus reposantes que des années auparavant. Il la caressa tendrement durant sa marche, effleurant sa seconde mâchoire qui se trouvait sur sa joue gauche, signe distinct de la radioactivité. Mais Gen s’était toujours refusé à l’abattre pour cette difformité. Cela ne l’empêchait pas de manger et d’être en bonne santé. Il sortit de ses pensées en voyant l’auberge. « Hey, on est arrivé. » Dit-il assez fort à Devos, au cas où il s’était endormi. Il se rendit vers les écuries. « On va trouver une chambre pour Yuki. » Il troqua des flèches pour le séjour de sa monture ainsi que des babioles, le jeune garçon d’écurie sourit. « Merci, je vais en prendre soin, viens là, vieille dame.* » Gen fit signe à Devos de le suivre. « Évite de te faire remarquer. » Il poussa la porte et la chaleur du lieu lui explosa à la figure.

« Je vais parler moi. Ils sont pas fans de ta langue. » Souffla-t-il à son ami. « Deux bières et deux plats du jour. * » Dit-il dans sa langue natale d’une voix forte et tranchante. La tenancière lui indiqua une place et Gen s’installa dans un coin à une vieille table usée. « J’espère que tu aimes la bière. Ici, on y sert le meilleur… je crois on dit potage ? Tu verras, c’est une soupe avec de la viande. Ce sont des bêtes du coin. » Du gibier, mais il ignorait ce mot en anglais. Les bières arrivèrent et Gen avala une gorgée bruyamment. Il reposa sa chope en soupirant de joie. On les fixait un peu et il lança des regards noirs, on détourna le regard. On n’emmerdait pas un athna et il venait régulièrement ici. Il espérait qu’il restait des chambres, mais normalement oui. Il se défit de quelques peaux de bête, le feu qui brûlait au centre de l’auberge réchauffait le lieu. Il y avait des odeurs d’alcool, des rires, des filles accrochées à des hommes et d’autres hommes qui parlaient bruyamment en trigedasleng. Ce genre de lieu de passage était vivant, vibrant. La musique résonnait de temps en temps ainsi que des chants, quand d’autres voyageurs ne les insultaient pas pour faire taire ce raffut.  

Spoiler:
* phrase en trigedasleng
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1672 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; TRIBU/CAMP : ODYSSÉE ; POINTS GAGNES : 60
— Chi cerca, trova —

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Mar 14 Juil 2020 - 12:27

— deux âmes dans la neige
3 JANVIER 2120

Il imagine ce que ça peut être, de se retrouver pris par une avalanche, mais ignore totalement les conséquences d’un tel événement météorologique. Depuis qu’ils se sont installés au village, la communauté se porte mieux. Devos, ainsi que d'autres mécaniciens, se chargent d’améliorer constamment les locaux. De vérifier que tout tient bien en place. Avoir un toit sur la tête, c’est important. Surtout face à un hiver comme celui-ci. Rude et terrible. Alors vivre dans les montagnes, il ne peut pas savoir ce que c’est. Il ignore, vraiment, la vie de sa tribu et se demande si un jour, il aura l’occasion d’en savoir plus. D’apprendre d’eux, car il y forcément des savoir-faire unique aux Athnas, qui peuvent trouver une nouvelle utilité auprès des Odysséens. C’est ainsi que Devos voit les choses et qu’il réfléchit. Il est très souvent intrigué par les outils, par les capacités des uns et des autres en termes de construction. Si son état actuel ne lui permet pas de faire grand-chose, il sait qu’une fois chez les Pikunis, il aura du mal à taire sa curiosité. Pourtant, c’est une période difficile pour tous, alors il devra faire profil bas, il en a conscience.

Il aimerait lui demander, si son fils lui ressemble, mais se ravise. La fatigue, d’une part, prend peu à peu possession de ses paupières. La curiosité, de l’autre, le ramène à la réalité : Gen l’a entraîné, mais jamais ils n’ont vraiment discuté. Jamais ils n’ont échangé ce type de donnée alors l’informaticien ne veut pas aller là où il ne devrait pas. Surtout lorsque sa survie dépend de l’homme devant lui. Gen est déjà bien généreux de l’aider, de le transporter ainsi sur son cheval. Devos ne doit pas demander plus et surtout, il ne doit pas se montrer indiscret. Ils auront tout le temps de reparler de ces choses-là, dans d’autres circonstances. En attendant, il essaye de se reposer et, d’une certaine manière, de ne pas épuiser son sauveur.

« D’accord… » Sa voix toute petite indique qu’il va sombrer dans un sommeil nouveau, et c’est ce qu’il lui arrive. Le reste du trajet n’est pas très clair, dans sa tête. Il se souvient avoir ouvert les yeux de temps en temps, vérifié qu’il est toujours en vie et sur le cheval. Il se souvient avoir vu Gen descendre et marcher à ses côtés et soudain, le temps à changer. Les secondes ont défilé si vite qu’il a trouvé ça trop rapide, lorsqu’ils sont arrivés à destination. C’est surprenant, comme expérience, mais surtout reposant. Il se releve en douceur lorsque l’auberge fait son apparition devant eux et tâche de faire ce que Gen lui demande, pour éviter de se faire remarquer. Il va beaucoup mieux, d’ailleurs, mais du feu et une bonne soupe ne lui feront que plus de bien.

Il se contente d'ailleurs de faire des signes de la tête en guise de réponse, laissant son ami prendre les choses en main.

« Je crois que je n’ai pas bu de bière depuis… Une éternité. » Même lorsqu’il est venu chez les Pikunis pour la première fois, il n’a que très peu manger et bu. Avec Gen à ses côtés, il a l’impression qu’il peut se mettre à l’aise, alors c’est ce qu’il fait : il retire ses gants pour frotter ses mains, goûte à la bière dès qu’elle est sur la table : « C’est excellent. » Mais peut-être que tout lui parait excellent, tant il a l’impression d’avoir perdu une vie, dans la neige. Petit à petit, il réalise que l’ambiance générale est bonne. Des conversations, des rires, des femmes, mais aussi de la musique… Comment ne pas se sentir à l’aise ? Oh, le seul problème, c’est que Devos ne parle pas la langue – et il pourrait apprendre, ce n’est pas compliqué du peu qu’il a déjà entendu, mais il n’a pas le temps de se pencher là-dessus. Pas avec tout ce qu’il doit faire avant.

« Merci. » Dit-il alors, son regard posé sur Gen. « Tu m’as sauvé la vie et je ne l’oublierais pas. » Il l’avait sortie d’une situation vraiment difficile et ça, ça c’est une dette que Devos lui remboursera. « Si un jour tu as besoin de quoi que ce soit, je tâcherais d’être là. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1819 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 90

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Dim 26 Juil 2020 - 21:09
Le voyage avait fatigué Gen et il fallait bien avouer que la bière n’était pas de trop. Il savoura le goût intense sur le bout de la langue et se sentit bien. Ce soir, ils boiraient et mangeraient, dormiraient et demain, Gen devrait repartir. Il regarda Devos boire la bière, observant ses réactions. « Oui, je trouve que c’est une des meilleurs de la région. » Dit-il très fier de présenter cet héritage culturel à son ancien élève. Il se demanda un instant si là-haut dans le ciel, ils faisaient de la bière. « Vous en aviez dans le ciel ? De l’alcool ? » Il ne connaissait vraiment rien de leur ancienne vie. Gen avait souvent l’impression que ce sujet était sensible, comme une blessure qu’il ne fallait pas frôler. Peut-être que ce qu’ils avaient vécu dans le ciel, c’était vraiment horrible. Même pour la meilleure nourriture du monde, Gen n’irait pas s’exiler dans le ciel dans une boîte de fer, c’était à devenir fou. Un vrai miracle que ce peuple du ciel soit stable mentalement même si l’athna les trouvait parfois un peu fou dans leur manière d’agir sur Terre.

Il hocha la tête alors que Devos le remercia de l’avoir sauvé. C’était un vrai coup de chance, car il serait probablement mort si personne ne l’avait trouvé. Pas besoin de le souligner, il devait suffisamment s’en rendre compte seul. Il appréciait que Devos lui propose son aide s’il avait besoin un jour de quelque chose. « Je te remercie, je n’oublierai pas. Malheureusement, demain matin je vais devoir reprendre la route, je ne pourrai pas te ramener chez toi, mais je t’indiquerai le chemin. » C’était la moindre des choses qu’il pouvait faire et il espérait que Devos le comprendrait. Il voulait retrouver les siens, voir si l’entrée de sa montagne natale était accessible. S’arrêter maintenant, prendre le temps de manger et plus tard de dormir, était une épreuve en soi pour sa patience. Sa patience qui s’effritait au fil des heures, mais qui heureusement grâce à la bière, s’apaisait. Inutile de s’énerver, tout irait bien. « Tu peux me dire comment va Tennessee par commencer ? Je ne la vois plus trop. » Entre les difficultés de l’hiver qui avaient touché les tribus, l’avalanche à présent, le temps avait défilé à une vitesse folle.

Même si Gen voyageait encore, il restait pas mal au sein de sa tribu qui n’accueillait pas tant que cela les inconnus. Les athnas n’aimaient pas les inconnus et restaient relativement méfiants des enfants du ciel. L’archer comprenait cela, s’il ne s’était pas lié avec Ten puis avec Devos, il serait probablement resté en retrait. La tenancière surgit pour déposer devant eux une soupe fumante salvatrice. « Mochof » Dit-il avant de prendre sa fourchette en bois et de prendre une première gorgée de soupe. Le liquide chaud laissa exploser sur sa langue les saveurs d’hiver et il grogna de plaisir. Il n’avait rien de mieux qu’une soupe avec des morceaux de viande. Il en attrapa quelques-uns, reconnaissant le goût du poulet. « Alors, comment tu trouves ? » Encore une fois, il ignorait tous des mœurs des gens du ciel et il se demanda s’ils consommaient de la viande. Il avait souvenir que oui, mais soudainement le doute l’envahit. Peut-être la consommaient-ils autrement ? Il y avait des contes qui parlaient de gens, avant tout ce qui avait détruit la Terre, qui ne mangeaient pas de la viande. Pour Gen, ce n’étaient que des contes, bien loin de se douter de la réalité d’un vieux monde. Il ne consommait pas tous les jours de la viande, c’était une denrée rare vu comme une richesse qui était donnée en priorité aux enfants pour qu’ils grandissent convenablement.

Spoiler:
Il suffit de passer la souris sur le mot en trigedasleng pour avoir la traduction^^
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1672 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; TRIBU/CAMP : ODYSSÉE ; POINTS GAGNES : 60
— Chi cerca, trova —

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Sam 5 Sep 2020 - 18:23

— deux âmes dans la neige
3 JANVIER 2120

Il se sent mieux. Un peu mieux depuis qu’il est assis, au chaud et qu’il boit une bière dans le calme. Loin du froid, de la neige qui fond et brûle sur la peau. Loin de vent qui gratte et irrite. C’était la pire expérience que Devos ait vécu, jusqu’ici et pourtant, il a eut son lot d’accident. Comme lors du tremblement de terre, où il avait tenu plusieurs heures dans la salle des machines, un poteau lui rongeant l’épaule. Ou encore dans cette grotte, pendant la tempête, sa cheville brisée. La météo ne l’avait jamais épargné, à aucun moment. Mais c’est la première fois que quelqu’un arrive à lui sauver la vie avant que le pire n’arrive. Car vu l’état de ses membres, ce n’était qu’une question de temps avant qu’il perd un bras ou une jambe, ou la vie carrément. Il a une dette envers Gen, une dette immense qui met de côté la jalousie ridicule qu’il a éprouvée à son égard, à chaque fois que Tennessee prononcer son nom.

La bière en main, il reprend son souffle et son énergie.

« Oui, mais ça coûtait très cher, car c'était compliqué à faire. » Ah, l’alcool. Devos n’en a quasiment pas bu, là-haut. Créer à partir de pommes de terre, la boisson n’était pas à la portée de n’importe qui. Alors il est heureux de pouvoir en profiter ce soir, en se disant que le prix d’échange n’a pas dû être monstrueux. À cet instant, Devos réalise que pour la première fois, être dans l’espace ne lui manque absolument pas. Non, rien n’est comparable à la sensation d’un bon feu réconfortant.

« J’imagine que ta famille t’attend, là-bas. J’espère que l’avalanche n’aura pas causé trop de dégât… » Une partie de lui imagine l’impatience. Gen était en route, prêt à rejoindre sa tribu et Devos est devenu un détour. C’est alors qu’une idée émerge dans l’esprit de l’informaticien, mais il n’ose pas l’exprimer tout de suite. Il ne sait pas si c’est une bonne idée ou non, l’hiver fait des dégâts partout.

Et le sujet Tennessee tombe sur la table et Devos se redresse.

« Elle… Elle va bien. » Elle et moi, nous sommes ensemble. Les moitiés d’une même pièce. Doit-il en parler ? Est-ce que c’est quelque chose qu’il peut dire ? Il en perd ses mots et par chance, une femme arrive avec les soupes et les dépose devant eux, ce qui lui permet de ne rien ajouter de plus. Il se contente de faire un signe de la tête pour remercier la demoiselle, avant d’imiter son ancien entraîneur et de manger.

« C’est vraiment bon. » Et ça se voit. Devos avale de grosse gorgée qu’il savoure pleinement. Cela fait énormément de bien et une partie de son être revit. Il réalise alors qu’il va trop vite et ralentit pour en profiter davantage. Il décide d’exprimer ce qu’il a en tête, plutôt que de parler de la mécanicienne. « Dis-moi, peut-être que je peux t’accompagner demain ? Donner un coup de main ? »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1819 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 90

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

le Sam 19 Sep 2020 - 18:14
Il écouta Devos lui expliquer que l’alcool était cher du fait qu’il était compliqué à faire. Le natif hocha la tête. « Bois alors, profite. On dormira ici. Je connais l’aubergiste, on aura une bonne chambre. » Et il lui sourit avec douceur, même s’il y avait une pointe d’amusement. Il était arrivé de nombreuses fois à Gen de se soûler dans sa montagne natale, pas ici, car il était méfiant. Comme tout Athna, il se méfiait de l’extérieur malgré les nombreux voyages. Alors, il ne se soûlait jamais à l’extérieur de chez lui s’il ne savait pas qu’on veillerait jalousement sur lui. Il était ainsi Gen, méfiant. C’était dans sa nature et ce qui lui permettait de survivre aux nombreux voyages qu’il effectuait. Parler de sa famille le torturait car il ignorait quand il les verrait, demain probablement. Il espérait que l’entrée de la grotte serait dégagée ou qu’il pourrait au moins dégager l’accès et accéder à eux. Ils lui manquaient tellement. Cela créait une douleur sourde dans son cœur lourd. Néanmoins, pudique jusqu’au bout, il n’exposait pas sa peine. Une peine qui était néanmoins visible. « Ça ira, je suis sûr. » Il n’avait pas le choix de croire à autre chose. Il ne pouvait pas penser négatif, c’était hors de question pour lui.

Il décida de demander des nouvelles de Devos et l’attitude de son ancien élève lui fit arquer un sourcil. Il se demandait pourquoi il parlait ainsi, comme s’il hésitait à parler d’elle. Il décida de ne pas creuser l’information, peut-être bien que cela ne le regardait pas. En tout cas, il prenait note dans un coin dans sa tête et n’oublierait pas la réaction de Devos. Peut-être bien poserait-il des questions plus tard. La soupe fut bientôt devant eux, il engloutit les premières cuillères. « N’est-ce pas ? J’adore ce genre de plat. » Il en mangeait quasi tout l’hiver. Il n’y avait rien de plus réconfortant. Il leva un instant les yeux et vit Devos dévorer son plat, ce qui ne manqua pas de le faire sourire tendrement. Il ralentit dans sa façon de manger quand son ami posa une question, jusqu’à s’arrêter de manger et poser sa cuillère en bois. « Ta proposition me touche, sincèrement. » Mais, ce ne serait pas si simple. « Mais dans mon peuple, nous n’acceptons pas les étrangers, encore moins ceux du ciel. Tu ne seras pas le bienvenu, je suis désolé. » Et il le pensait réellement, sa tête le montrait. Les siens n’acceptaient pas facilement les étrangers au sein de la montagne. Il gardait jalousement l’entrée de leur tribu et l’accès aux étrangers.

Gen était un des rares athnas à se montrer si ouvert sur le monde. Il y avait d’autres athnas ouverts, mais ce n’était pas la norme. La norme était de se méfier, de voir l’autre comme un ennemi et de s’en défendre. « Disons que je suis différent des miens. Je m’en fiche à quel peuple l’autre appartient, tant qu’on ne me fait pas des misères, je tolère tout le monde. » Gen avait beau être froid, distant et solitaire, il tolérait les autres. Au fil des voyages, il avait appris à se lier à des gens d’autres tribus, il avait été apprivoisé. Oh, une part de lui resterait toujours distante et froide, bien entendu. C’était dans sa nature profonde, la montagne l’avait vu naître et le verrait probablement mourir.
Contenu sponsorisé

Deux âmes dans la neige | Devos Empty Re: Deux âmes dans la neige | Devos

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum