Aller en bas
Admin △ Underneath it's just a game
Harlan Tikaani
DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2015 PSEUDO/PRENOM : Electric Soul MULTICOMPTES : Kayden Elwood & Einar Helgusson MESSAGES : 10444 CELEBRITE : Jon Kortajarena COPYRIGHT : Electric Soul & tearsflight (tumblr) METIER/APTITUDES : Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate TRIBU : Naori POINTS GAGNES : 545
Admin △ Underneath it's just a game

Cold Wind △ Anoki Empty Cold Wind △ Anoki

le Ven 27 Déc 2019 - 23:17
L'hiver est à vos portes et comme chaque année, cela veut dire que les malades seront plus nombreux, et les druides, beaucoup plus sollicités. Les premières neiges ne sont pas encore là, mais tu sens qu'elles ne vont pas tarder. Le temps se fait frais, presque froid, et si vous êtes techniquement toujours en automne, parfois, tu te demandes si c'est vraiment le cas. Voir du givre au réveil ne t'enchante pas, et devoir empiler les fourrures pour ne pas grelotter non plus. Tu t'es toujours estimé plutôt résistant aux maladies diverses et variées – excepté pour cette terrible grippe chez les Rahjaks, mais c'était une autre affaire – et même toi, tu redoutes cet hiver.

Tu sens que tu ne vas guère bouger énormément, à cette saison froide. Tu imagines déjà les monticules de neige s'amonceler autour du village, et ça ne te donne pas envie d'aller t'aventurer dehors.

Alors, autant sortir et dénicher les plantes dont tu auras besoin pour tes remèdes, un peu plus tard. Tant que le temps te le permet et que les jours ne sont pas encore atrocement courts. En partant tôt le matin, tu peux rallier la partie de la forêt plus dense en conifères. Ça te fait te rapprocher du campement des jeunes débarqués du ciel, mais tu ne comptes pas t'aventurer autant au nord. Entre autres, l'huile essentielle de pin sylvestre pourra t'être très utile, tes réserves commencent à s'épuiser et, même si tu pourrais plus facilement en troquer avec les tribus de l'ouest, tu as toujours préféré sélectionner tes ingrédients toi-même. Au moins, tu es totalement sûr de leur provenance et de leur pureté, ainsi.

Les heures défilent, tandis que tu louvoies à travers les arbres, que tu vois les changements s'opérer petit à petit, au fil de ton avancée. Tu passes de l'or et du rouge clairsemés de votre coin de forêt au vert sombre des pins qui s'élèvent hauts et fiers, plus à l'ouest. Même l'air est différent ici, plus doux, plus humide, aussi. Tu évites soigneusement les marécages sur ton chemin ; nul besoin d'aller recueillir quelque chose là-bas pour le moment, et tu n'as pas envie de t'exposer aux brumes toxiques et aux spores hallucinogènes. Il y a trop d'histoires de gens perdus rendus fous, là-bas, croqués par des animaux que trop heureux de tomber sur de la chair fraîche.

Au bout de quelques heures de route, tu finis par t'arrêter dans une petite clairière qui te paraît prometteuse, et qui, en plus, semble posséder quelques plantes en plus que tu recherches. Te délestant de ton manteau en fourrure – trop chaud et trop lourd après ces heures – tu t'accroupis, besace au sol près de toi, et du bout des doigts, touches les doux pétales, sortant ta fidèle lame qui te suit lors de tes déplacements. Pas tant pour te battre, non – tu n'as pas l'âme d'un guerrier – mais pour couper les éléments qui te seront utiles. Et ma foi, cela peut toujours servir comme outil défensif, au pire des cas, même si tu espères que ça n'arrivera pas.

Le tintement léger de tes amulettes – force protection contre les mauvais esprits, contre les maladies – ne te fait pas remarquer de suite que des bruits de pas se sont faits entendre derrière toi. Tu retiens ta respiration, tandis que tu scrutes l'ombre qui avance, sur le sol. Une seule personne, on dirait. Mais tu ne peux savoir s'il s'agit juste de quelqu'un de curieux ou de quelque chose de plus dangereux, comme un reaper. Ta poigne se raffermit sur ta lame, attendant de voir les mouvements de l'ombre. S'ils sont hostiles, tu sais parfaitement où viser pour t'échapper.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum