Aller en bas
- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 3033 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : pretty girl (avatar), frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège POINTS GAGNES : 232

Snowflakes [Lubnjia] Empty Snowflakes [Lubnjia]

le Lun 9 Déc 2019 - 13:00

SNOWFLAKES
Chris & Lubnjia

« The city's cold and empty... »

1er décembre 2119 x
avant l'intrigue 27

La neige tombait. Sourire qui se dessinait sur un visage. Petits flocons de neige qui commençaient à se déposer sur ce début de barbe. Pas rasé pour dire. Un côté plutôt hirsute qui semblait coller à cette ambiance plus sauvage qui naissait sur le continent alors que les premières neiges apparaissaient. Empreintes qui étaient laissés dans la première couche de neige. Une neige poudreuse dont bientôt il serait possible d'entendre les craquement sous les bottes. Le froid se faisant ressentir, qui bientôt déposerait sa teinte glacée au-delà des arbres. Neige dont il serait possible d'entendre craquement et peut être un terrain qui deviendrait aussi plus accidenté. Le risque de tomber dans une crevasse. La nécessité à vrai dire d'être prudent même maintenant alors que j'évoluais au coeur de la forêt.

Il n'y avait que les arbres tout autour. Certains dénudés de leur parure de roi. Certains qui se tenaient encore debout. Sapins qui majestueusement continuaient de se dresser, qui pourraient être même décorés à l'occasion des festivités à venir. Noël arrivait. Une ambiance festive qui se profilait même ici sur terre, même alors que nous n'étions plus là-haut dans le vaisseau métallique. Main gantée qui se déposait sur le tronc du sapin le plus proche alors que l'espace d'une seconde je reprenais mon souffle. Un nuage qui se formait dans l'air. Un air froid mais point encore totalement glacial. Du moins cet air glacial était moins ressenti dans la journée tandis que la nuit, les tours de garde devenaient plus long, plus difficiles à tenir. Les patrouilles qui continuaient de se relayer de jour comme de nuit, qu'il pleuve, qu'il se mette à neiger ou qu'il se mette à faire beau. Patrouille autour du périmètre du campement de l'odyssée que je venais juste de finir. Seth qui lui avait une magnifique barbe, qui s'était éloigné pour retourner au campement alors que j'en avais profité pour faire quelques pas de plus, vérifier qu'aucun piège n'avait été posé autour du campement. Des pièces auparavant précédé par des grounders qui avaient été désamorcés. N'ayant été revus depuis ce jour où Skylar m'avait confié cette mission. Prudent non moins alors que j'aimais jeter toujours un coup d'oeil autour. Quand bien même les améliorations s'étaient améliorés avec les grounders des tribus environnantes, qu'une trêve s'était instaurée et qu'un mouvement de solidarité s'était créé, mieux valait se montrer prudent et raisonnable. Tenue militaire que je continuais de porter alors. Me fondant dans le décor bien qu'au fur à mesure que les couches de neige se cumuleraient, il serait préférable de troquer une tenue sombre pour une plus claire. Une préférence que de se fonder dans le décor et de s'adapter aux paysages, bien que la tâche la plus ardue n'était forcément celle qui attendait les gardes que les chasseurs. Eux chargés de trouver de quoi se substituer, de s'assurer que le stock de provisions était toujours haut pour passer l'hiver. Et si là n'était ma tâche, n'en venant pas moins à mettre la main à la pâte, à garder l'oeil ouvert. Toute provision supplémentaire qui restait la bienvenue alors qu'il y avait sur le campement des bouches à nourrir.

Et une marche que je reprenais lentement, mais surement. Ne m'arrêtant jamais longtemps pour éviter que les muscles se refroidissent, que le froid fasse son oeuvre. Il était préférable de continuer de marche pour faire circuler le sang, pour garder la chaleur dans son corps. M'arrêtant cette fois-ci de nouveau tout aussi silencieusement. Les derniers rares oiseaux qui piaillaient, qui s'étaient tus. Il y avait quelqu'un d'autre ici. Doigts qui rencontraient aussitôt les poignards à la lame aiguisée qui ne me quittaient pas. Mouvement systématique alors que déjà le bras était prêt à se plier, que la lame était prête à partir pour venir se planter sur la cible la plus proche quelle soit vivante ou immobile, animale ou humaine.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum