Aller en bas
Sinead Gyllenstierna
DATE D'INSCRIPTION : 29/09/2019 PSEUDO/PRENOM : Mellowness/Sandra MULTICOMPTES : Un mec chiant avec toutes ses états d'âme (Anoki) MESSAGES : 159 CELEBRITE : Rose Bertram COPYRIGHT : Maori <3 METIER/APTITUDES : Eclaireuse/Exploratrice + penchant pour le tatouage TRIBU : Athna POINTS GAGNES : 62

Elias ~ Fickle Game Empty Elias ~ Fickle Game

le Mer 4 Déc 2019 - 1:18
There will be no miracles here

Elias & Sinead
xxx
« Dear Pain, please don't come back another day. »

Encore un coup.
Frapper. Esquiver. Transpirer. Jauger. S'avancer. Frapper à nouveau.
Prendre confiance. S'imaginer déjà le goût de la victoire. Alors que tout ne fait que commencer. Sous estimer l'adversaire, et faire un pas de trop. Et laisser l'autre nous atteindre, nous frapper. Trop brusquement.
Chuter. Mais se relever. Avec difficulté. Ne rien lâcher. Puis riposter. Et frapper. Toujours frapper. Même pas besoin d'armes.
Juste de la détermination.
Juste se laisser guider par nos plus bas instincts animaux. Accro à l'adrénaline.
Tout ça sous les encouragements de quelques rares spectateurs.

Moi je vois que de la brutalité. J'arrive pas à voir ce qu'il a de beau. Deux corps écorchés, amochés, sans qu'aucun ne prenne réellement le dessus l'un sur l'autre. Juste un entraînement. La violence, la routine. Je soupire. Des fois j'en viens à croire que cette tribu c'est pas vraiment la mienne. L'art de la guerre... jamais compris pourquoi on foutait ces deux mots ensemble. Mais je prends sur moi. Je ne pose plus de questions. Je dissimule mon ennui mortel et je balance un sourire forcé aux deux jeunes guerriers comme pour les encourager alors que je suis même pas venue là pour ça. Ils sont épuisés. Et rouges. Quelle idée de venir se battre dans l'arène aujourd'hui. Au moment où le soleil nous écrase et nous fait fondre comme Thémis avec ses verres.

Le plus petit des deux vient de se prendre un coup au visage. Il avait pas anticipé ça. Il pisse le sang. Il a une gueule dans un sacré état. Il est temps que je me tire. Je joue à la déserteuse. J'ai vraiment rien à faire là. J'ai jamais eu ma place dans cette maudite arène. Alors je me relève. Je pensais vraiment le trouver là, mais il est clair qu'Elias est pas dans le coin. Bizarrement dès que je sors d'ici, tout va mieux. J’erre dans le village. Quelques minutes qui me paraissent déjà trop longues. Mais au moins j'ai plus besoin de supporter la vue de ces affrontements inutiles. En vrai j'ai rien contre tout ça. Ça me rappelle juste que moi j'ai jamais eu l'étoffe d'une guerrière. Et que je l'aurais jamais.

Bon comment je suis censée mettre la main sur Elias ? J'avais tout misé sur l'arène. Et j'étais déjà passée chez lui, je l'avais même appelé plusieurs fois mais aucune réponse. Pourquoi quand j'essaye de faire une bonne action, tout est compliqué ? J'ai l'air maline à faire des allers retours dans les souterrains. Peut-être qu'il est sorti ? Parti se vider la tête dans nos montagnes, loin du village. Mais j'aime pas ça le voir tout le temps seul. Ne plus parler à personne. Ça m'inquiète. De toute façon je suis trop têtuée pour renoncer et rentrer chez moi. Il me reste plus qu'une solution. La vieille folle. C'est le petit surnom que je lui donne, enfin pas devant elle. Elle me fait trop peur pour ça. Mais là elle est ma dernière chance. Elle est toujours en train de squatter dehors. À râler sur les enfants qui courent et à surveiller les allers et venus de tous ceux qui passent devant elle. Elle n'a plus tout de sa tête, c'est sûr, mais elle est toujours au courant de tout.

Par contre j'avais oublié qu'elle m'apprécie pas. Mais ça me revient aussitôt en mémoire lorsque je me rapproche d'elle et que je la vois m'ignorer complètement. Elle a aucune envie de me parler. Génial. J'insiste. Tout ce que je finis par recevoir c'est un regard du genre à vous glacer le sang. Je peux pas croire que je galère autant pour un truc si simple. Je finis par lui dire que je lui rendrais service, n'importe quoi, lorsqu'elle me le demandera, pour qu'elle daigne enfin m'accorder son attention et me répondre. Par chance, elle a l'air de pouvoir m'aider. Elle m'affirme qu'elle l'a vu rentrer chez lui et qu'elle ne l'a pas vu sortir depuis. Bon j'y retourne alors...

...

« Elias ! Je sais que t'es là. Ouvre. »

Apparemment il est pas sorti de chez lui depuis un moment.

« On m'a dit que t'étais là aussi quand je suis passée toute à l'heure. C'est quoi le truc, tu joues à cache-cache ? »

Il compte me faire attendre comme ça longtemps ?

« Bon Elias ouvre ! »

Il m'en faut peu pour perdre patience. J'espère au moins que l'ancienne a pas perdu la boule au point de confondre Elias avec quelqu'un d'autre. Ou qu'elle a pas dit ça juste pour se débarrasser de moi. Ça se trouve elle raconte n'importe quoi, ça se trouve il est même pas ici et je crie devant sa porte pour rien.
Dire que je viens là uniquement pour lui. Si un jour on m'aurait dit que je chercherais à l'aider. Je l'aurais jamais cru. J'ai jamais pu le supporter. Mais depuis le drame, c'est plus pareil. Et je peux vraiment pas le laisser seul. Pas dans ces conditions.

« Je bougerais pas d'ici de toute façon. Je dormirais devant ta porte s'il le faut. »

Ouais j'aime bien exagérer. J'espère au moins qu'il est vraiment là.
©️ 2981 12289 0


@Elias Caroll Elias ~ Fickle Game 3866652601 Elias ~ Fickle Game 3866652601 Elias ~ Fickle Game 3866652601
Elias Caroll
DATE D'INSCRIPTION : 20/01/2016 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Richard, Astrid & Meeka MESSAGES : 1112 CELEBRITE : Tom Hardy COPYRIGHT : ava by Sarasvati ; signa by beylin METIER/APTITUDES : guerrier TRIBU : Athna POINTS GAGNES : 32
Admin

Elias ~ Fickle Game Empty Re: Elias ~ Fickle Game

le Dim 5 Jan 2020 - 10:22

Fickle game
★ Elias et Sinead


A quoi sert la vie lorsque l’on perd certains points de vie ? Lorsqu’on se perd et qu’on n’a plus l’équilibre évident qu’on possédait par le passé ? Elias se perd, s’étouffe, s’insurge. Sa vie ne fut jamais évidente, son existence fut complexe et étouffante. Cette douleur, cette colère qui monte à chaque instant et qui le pousse à garder le contrôle, cette histoire qu’il n’a jamais compris et dont il n’a jamais vraiment parlé aux gens. En réalité, en perdant son équilibre, Elias a l’impression que tout pourrait s’écrouler à tout instant. Un soupir s’échappe de ses lèvres alors qu’une larme coule sur sa joue. Il ne s’autorise jamais de parler. Tout est compliqué. Son repère s’écroule sans qu’il ne lui soit possible d’y comprendre quelque chose. Il ne sait pas quoi dire, il ne sait pas comment il doit se comporter. Assis sur son lit, le visage entre les mains, il ne sait plus quoi faire. Il a perdu une base qu’il ne comprenait qu’à moitié, qu’à demi-mot.

Un soupir s’échappe de ses lèvres, il ne sait plus quoi faire, ne parvient pas à assimiler l’idée même de devoir vivre sans elles. Il n’est plus père, il n’est plus mari. En réalité, il n’est plus rien et il est bien incapable de déterminer ce qu’il doit être ou ne pas être. Elias redevient l’homme guerrier. Solitaire, et qui n’a rien à quoi s’attacher. Leurs corps ont été ramenés, tout est déjà terminé et il n’a eu que bien peu de temps pour leurs dire au revoir. Mais ça ne change pas grand chose et il le sait, il pourra les rejoindre dès qu’il en aura l’occasion. Il faudra juste un peu de temps, trop de temps. Il n’y aura rien à faire, rien à faire pour que la situation s’arrange. Perdu, détruit. Anéanti également.

les coups à sa porte, il ne les entend pas. Tiraillé face à un son étrange, il ne sait pas comment il doit se comporter ni ce qu’il est supposé dire. Il n’y a pas de méthode magique et à côté de ça, il ne se voit pas poser la moindre question à qui que ce soit, parce que ça n’a jamais été facile. Mais une chose est sûre, il ne veut voir personne, il ne veut pas avoir à poser son regard sur le visage de quelqu’un. Il veut juste être débarrassé. Alors les coups à la porte le font monter en pression, ses mains tremblent et il sent que ça pourrait dégénérer à tout instant. Il inspire doucement, soupire, tente d’aller bien, tente d’avancer. Mais c’est loin d’être gagné, surtout si on vient le faire chier.

Que pourrait-il faire, si elle refuse de bouger ? S’il n’ouvre pas la porte, elle ne bougera pas, c’est ça ? Et bien ça, il en est absolument hors de question. Il refuse de l’entendre parler devant la porte pendant encore des heures, il ne le supporterait pas. Et ça finirait par lui donner envie de lui faire manger la porte. Alors il se lève, agacé, et ouvre la porte à la volée. " Qu’est-ce que tu veux ?! ". La voix est forte, énervée. Il n’a aucune patience et il n’a absolument pas envie d’être là. Il aimerait fuir, se glisser au coeur de la forêt. Et espérer se faire mal, quelque part, se blesser et mourir pour les retrouver. Comme s’il pouvait se blesser par accident…

" Fous moi la paix. ". Et il tente de fermer la porte, persuadé malgré tout que ce ne serait pas aussi simple.

Spoiler:
J’espère que ça te va. S’il y a un problème, n’hésite pas à me le dire Elias ~ Fickle Game 480477335
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum