Le deal à ne pas rater :
ASOS : -20% en plus sur les articles soldés
Voir le deal

Aller en bas
Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 700 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Panda (avatar), hedgekey (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 110

The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena Empty The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena

le Jeu 21 Nov 2019 - 22:54

The awakened seek happiness inside
C’est fou de croire qu’on peut avoir la sensation d’étouffer malgré tout l’espace qu’il y a sur Terre. Pourtant, c’était l’habituel chez moi depuis un moment déjà. Je n’y avais pas tant pensé, je prenais ça pour acquis. En fait, je me mentais, je reniais ce qui n’allait pas jusqu’à ce que le cumul de tout mes problèmes me rattrapent. J’ai explosé, j’ai dû me rendre compte qu’il y a toujours un lendemain, que le temps ne s’arrête pas. Maintenant, il me fallait sortir de ce trou noir, mission qui s’annonçait difficile. Quoi faire, quand on passe une bonne partie de son temps à éviter les autres, à se morfondre jour après jour? On me conseille de ne pas y aller brusquement, chose qui s’annonce ardu, vu que je désespère de voir des améliorations. Tout ce que je trouve à faire, c’est de profiter de mes temps libres pour discuter avec certains, reconstruire les ponts et m’excuser de mon silence. Je reprends également mes expéditions en solo, prenant cette fois soin d’alerter de mon départ, juste au cas où les choses tournent au vinaigre. Mes marches ne consistent plus tant en une remise en question constante, mais plutôt en une appréciation de la nature.

Je prenais le temps de bien organiser mon sac, afin de ne manque de rien. Je partais à l’aventure, en ne sachant pas combien de temps cela me prendrait, ni même de l’endroit où je me rendais spécifiquement. J’irais au-delà des décombre de l’Odyssée, peut-être payer mon respect envers ceux et celles qui n’avaient pas survécu, et continuer ma route encore un peu. J’avais surtout envie de reprendre un train de vie plus sain, et trouver quelques plantes, qui sait, pour satisfaire ma curiosité. Je pris la route peu après avoir terminé le repas du midi, n’allant pas nécessairement d’un pas rapide, appréciant le paysage qui m’entourait. Je regardais le ciel, ce que je ne faisais normalement pas, sauf peut-être le soir, alors que les étoiles scintillaient. Cela me rappelait notre vue de là-haut, je me sentais en sécurité, dans mon petit monde de souvenirs amers. L’effort, aussi mince soit-il aux yeux des autres, n’était pas facile pour quelqu’un comme moi. Je devais l’avouer; cela faisait du bien de ne pas ressentir autant de froideur à l’intérieur. Certes, la température ambiante avait chuté, la belle saison passait et on devrait bientôt s’adapter aux frissons et au tapis blanc. Cependant, je regagnais un peu de chaleur en sachant que l’on s’était fait du souci pour ma santé physique et mentale. Je voyais que mon impression de ne pas tenir à cette vie était erronée. Robb m’en aurait voulu, s’il pouvait communiquer avec moi. J’avais le devoir de tenir le coup, ne serait-ce que pour lui.

Perdue ainsi dans mon monde, je ne me rendis pas compte du temps qui passait, ni des journées qui se terminaient. Je me couchais, non pas sans craindre l’arrivée d’animaux ou d’ennemis, et me réveillais le lendemain avec la même détermination que lors de mon départ. Bientôt, je vis au loin les vestiges, et je savais que j’étais sur le bon chemin. Ouf! Je craignais toujours de me perdre, vu ma maladresse niveau orientation. Je m’arrêtais quelques heures là, à regarder ce qui reste de notre passé, repensant aux derniers moments que l’on passa, entre nous, dans le ciel. Je déposais une fleur que j’avais cueilli un peu plus loin, geste symbolique que j’avais évité depuis longtemps. Un court moment de silence, regard fixant un point quelconque, avant de continuer mon expédition. Malheureusement, plus je m’enfonçais, plus je me perdais. Sans carte, cela deviendrait vite difficile que de rebrousser chemin. Encore quelques mètres de plus, voir s’il y a des plantes … oh! Moi qui n’arrêtais pas de scruter les alentours, je tombais sur l’écorce d’un arbre bien connu; le bouleau. Heureuse de ma trouvaille, je me mis à le noter sur mon carnet, avant de venir couper une petite branche. Oh, ce serait d’une grande aide pour la cicatrisation des blessures! J’en vins à prendre place par terre, près du Bouleau, et me mit à écrire plus de notes. Cela me ferait une petite pause.
code by EXORDIUM.






Rowena Chakraan
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2017 PSEUDO/PRENOM : Thinkky/Angel MULTICOMPTES : Eris Garfagnini/Emilia Cohen MESSAGES : 1401 CELEBRITE : Zoe Saldana COPYRIGHT : alcuna licenza. (ava), Astra (signa), myself (icones) METIER/APTITUDES : Conseillère chamane ~ Gardienne du savoir/Oratrice & diplomate TRIBU/CAMP : Naori POINTS GAGNES : 0
Admin

The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena Empty Re: The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena

le Mar 26 Nov 2019 - 19:00

The awakened seek happiness inside
Le temps passait, doucement, lentement. Les horloges n’étaient plus importantes depuis des décennies maintenant, pourtant, Rowena sentait les minutes s’égrener entre ses doigts. Son cerveau semblait calculer les secondes si précieuses au fur et à mesure qu’elles disparaissaient, la menant inexorablement vers la fin. Certains diraient que la chamane était suicidaire, ou bien trop à cheval sur cette mort qui l’attendait au tournant. La réalité était que, pour elle, rien ne changerait une fois celle-ci arrivée. Au contraire, la femme n’était qu’une réincarnation, ne serait pas la première, ni la dernière. Après elle, viendrait une autre femme, un autre homme, un animal ou bien une plante. Un cycle sans fin, qui lui permettait d’être sereine malgré les années qui passaient. Alors oui, quand elle était seule, quand elle se promenait dans cette forêt qu’elle connaissait si bien, elle s’interrogeait tout de même sur cette foi qui la composait. Un jour, elle disparaitrait, tout comme Harlan, Caleb, ou même Yuma, malgré son statut plus qu’important pour ce dernier. C’était un fait. La vie n’aurait aucune saveur si elle ne pouvait jamais s’arrêter. L’éternité avait quelque chose de plus effrayant qu’une fin sonnante et trébuchante. Pour Rowena en tout cas, mais elle savait que peu pouvaient partager son avis.

Les heures, puis les jours, traversèrent son esprit, alors qu’elle profitait des derniers rayons de soleil de la saison. L’hiver arrivait, elle pouvait le sentir dans le fond de l’air. Plus froid que les années précédentes, cela laissait craindre de nombreux soucis pour les mois à venir. Néanmoins, les étoiles ne lui disaient rien, restaient mutiques face à l’avenir. En temps normal, quand un état catastrophique approchait, Rowena pouvait le sentir, le percevoir, que ce soit par les esprits des ancêtres communiquant avec elle ou par la position des étoiles et de la Lune dans le ciel. Aujourd’hui, seule la lourdeur du vide lui répondait. Elle n’avait donc qu’à attende, et c’était pour se changer les idées qu’elle s’était plongée dans la verdure de la forêt entourant le village. En fait, elle avait fini bien plus loin, en direction de l’orée, mais surtout des vestiges du vaisseau du peuple du ciel. S’en approcher lui permettait de se souvenir de la brutalité de l’Homme, et de ce qui pourrait à nouveau arriver à l’avenir. Une bombe pouvait si facilement être créée et utilisée, si les connaissances revenaient…

Néanmoins, cette fois-ci, elle n’atteignit pas les vestiges. Sur le chemin, une silhouette attira son regard et son attention. Intriguée, la conseillère décida de s’en approcher, silencieusement. Elle regarda ce que la plus jeune notait dans son carnet, et entreprit de se manifester. « Bonjour. » Un sourire, tandis que l’anglais roulait sur sa langue. L’accent quelque peu rauque trahissait sa provenance, pas du même peuple que la brune. Qu’importait, la chamane en restait parfaitement bilingue à part cette différence. « Vous avez l’air de vous y connaître en plantes et arbres, vous venez pour découvrir de nouvelles espèces par ici ? » Sourire. Elle tenait aussi à rassurer l’autre. Rowena avait toujours l’air accessible et souriante, néanmoins, la peur était un sentiment souvent incontrôlable. « J’espère ne pas vous déranger dans une quelconque cueillette. » Oui, ce serait le comble de déranger quelqu’un quand on venait soi-même se ressourcer…

code by EXORDIUM.






Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 700 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Panda (avatar), hedgekey (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 110

The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena Empty Re: The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena

le Mar 17 Déc 2019 - 22:23

The awakened seek happiness inside
J’aurais bien aimé que l’hiver attende encore un peu. C’est une saison pour le moins difficile à surpasser, que ce soit par les températures qui baissent ou encore le ciel qui prends ces tons de gris. Tout cela influence bien souvent l’humeur, la morosité des journées qui passent. Je ne peux cacher l’effet que le froid et le tapis blanc ont sur moi, même si je sais que je risque gros, en laissant cela influencer mon humeur. À peine engagée dans ma longue remontée vers une vie mentale plus saine, me voilà obligée de mettre les bouchées doubles, si je ne veux pas prendre trop de recul. Je me remémore les conseils de Sierra. Un leitmotiv, un but qui me permettra d’avancer, qui me donnera la force nécessaire pour ne pas retomber dans un trou béant. Ce n’est pas comme s’il y avait un manuel d’instructions à ce propos. On aura beau me dire ce qu’il me faudrait, ce qui me manque, je n’ai toujours pas d’idées. Y réfléchir est ma seule option, et encore là, je ne sais pas quel est le cheminement jusqu’à ce fameux ‘eurêka’. J’ose croire que cela me viendra sans que je n’y pense, comme un signe que mon frère m’enverrait. J’ai quand même de la difficulté à croire qu’il puisse être dans les parages, à me protéger, alors qu’il n’est plus physiquement là.

En apercevant les vestiges de l’Odyssée à l’horizon, je m’arrêtais quelques secondes. C’est fou de croire que le temps a passé si vite. On dirait qu’hier encore, on arrivait en terrain inconnu, paniqués et confus par ce qui nous entourait. Maintenant, nous voilà, bien installés, à survivre mieux qu’on ne pouvait le croire à nos débuts. Les souvenirs me submergèrent, autant de bons que de mauvais. Des morceaux, des pièces brisées, et pourtant, je pouvais encore me rappeler de toutes les fois où je courrais à travers les couloirs du vaisseau. Une époque que j’aimerais jalousement ravoir, et qui, je sais, n’accomplira rien, si je la revis jour après jour. On apprend du passé, mais on n’y reste pas confiné. Si c’était le cas, la plupart d’entre nous seraient morts. Heureusement, malgré la mélancolie, je réussissais à me ressourcer en étant en dehors du campement. Lorsqu’il n’y avait que moi et la nature, je respirais mieux et j’y puisais l’énergie qu’il me fallait pour continuer. Dans ce cas-ci, je pus me recueillir un cours moment, avant de poursuivre ma marche. Je n’irais pas très loin, vu que je ne connais pas tant les environs, mais juste assez pour trouver une quelconque plante intéressante. « C’est pas n’importe quel arbre! » Ce que je découvris me fis extrêmement plaisir. Je m’avançais rapidement en direction du tronc et y passa ma main, cherchant à en comprendre la texture. Satisfaite, je pris place à ses pieds, notant tout ce qui me passait par la tête.

Ainsi perdu dans mes pensées, je n’entendis pas cette inconnue s’approcher. Je sursautais légèrement à son ‘bonjour’, avant de me retourner afin de mieux l’observer. Son anglais trahissait ses origines, mais ce n’est pas pour autant que je me mis sur la défense. Certes, elle m’a surpris, mais ce n’est pas comme si elle m’avait attaquée. Essaie de faire mieux. Ce serait trop facile pour moi de lui répondre avec mon agressivité habituelle. « Bonjour. » Un petit sourire en coin, une amélioration face à mes rencontres passées. « Oh, ça? » Je pointais vers mon carnet. « Je ne m’y connais pas autant que d’autres. Ma curiosité me pousse à chercher de nouvelles espèces et à prendre des notes de ce que je vois. Ça remplace un peu les livres auxquels j’avais accès auparavant. » Certains terriens devaient avoir de plus vastes connaissances des plantes que moi. Je ne grattais que la pointe de l’iceberg, puisque je n’avais jamais vraiment demandé à qui que ce soit de m’enseigner afin de combler des lacunes. « Oh?! Mais non, je… » C’était l’une des rares fois que j’entendais un Grounder s’excuser ainsi d’avoir fait intrusion. Pour une raison qui m’échappe, ces simples mots me rassurèrent quant aux intentions de la femme devant moi. « Je me promène pour me changer les idées, pas nécessairement pour la cueillette. Ne vous en faites pas, votre présence ne me dérange pas du tout. Je m’appelle Rachel, du peuple du ciel. » Pour quelqu’un qui s’était juré de ne pas entretenir de conversation avec les Grounders, ce que je faisais en ce moment était fort étonnant.
code by EXORDIUM.






Rowena Chakraan
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2017 PSEUDO/PRENOM : Thinkky/Angel MULTICOMPTES : Eris Garfagnini/Emilia Cohen MESSAGES : 1401 CELEBRITE : Zoe Saldana COPYRIGHT : alcuna licenza. (ava), Astra (signa), myself (icones) METIER/APTITUDES : Conseillère chamane ~ Gardienne du savoir/Oratrice & diplomate TRIBU/CAMP : Naori POINTS GAGNES : 0
Admin

The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena Empty Re: The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena

le Lun 4 Mai 2020 - 11:53

The awakened seek happiness inside
Ses yeux ne quittaient pas la silhouette de la plus jeune. Rowena ne se sentait pas en danger ici, ou avec elle. Peut-être parce que l’autre ne se montrait pas hostile, n’avait aucune arme pouvant lui être mortelle. Ou alors était-ce à cause de son amour de la Nature, de sa curiosité qui se trahissait dans ses iris, sur les écritures frénétiques sur son cahier. Elle savait que le peuple du ciel n’avait que peu de papier, la brune devait donc être quelque peu importante, comme son travail, pour en bénéficier. Enfin, ce n’était pas des questions à poser directement, lors d’une première rencontre. De même, les connaissances de la conseillère restaient très restreintes sur ces nouveaux peuples, pourtant aujourd’hui bien intégrés. Faisait-elle partie de la première, ou la seconde vague ? Il ne semblait pas l’avoir déjà vu lors des visites au campement le plus proche, et elle paraissait jeune. Pour la chamane, il s’agirait pour le coup de la première vague. Intéressant. Elle n’avait été que peu en contact avec eux, bien plus lointains que leurs voisins plus âgés. Ce serait une bonne opportunité aujourd’hui, même si Caleb ou Karah auraient été plus utiles qu’elle pour discuter sur la faune et surtout la flore.

« Vous faites bien de vous intéresser à la Nature, après tout, nous y vivons tous. » Elle souriait, répondant à celui de l’autre femme. Il n’y avait aucune violence, aucun geste pouvant s’apparenter à quelque chose de dangereux. Rowena ne cherchait pas à inspirer la peur, de manière générale. Elle était surtout une excellente diplomate, à l’écoute, capable de supprimer les émotions personnelles de son esprit pour répondre, tout en faisant preuve d’empathie. Si Rowena n’était pas dangereuse physiquement, ne maniait d’ailleurs pas les armes, elle était une excellente manipulatrice. Elle s’en serait bien passée, cependant, dans son métier, dans son rôle de conseillère, elle se devait de garder tout cela. « J’imagine que vos anciennes connaissances doivent aussi être dépassées ? » Le monde avait changé durant leurs années passées dans l’espace. Les plantes, les animaux, la Nature dans son ensemble s’étaient adaptés à ses nouvelles conditions de vie. Il fallait dire que la radioactivité et la technologie avaient détruit de nombreux écosystèmes, et ceux restant avaient dû s’adapter, autant dans leurs caractéristiques que dans leur façon de vivre. Tout pouvait les tuer, alors pourquoi ne pas faire attention ?

Rachel. Un joli prénom. La Naori sourit, puis répliqua, pour ne pas apparaître négativement. « Rowena. Je fais partie des Naoris. » Si chacune déclinait son identité et son peuple, il serait plus facile de continuer à parler. En revanche, elle ne dévoila pas son poste. Non pas par manque de confiance, mais parce qu’elle savait par expérience que certains se montraient plus méfiants une fois qu’ils étaient au courant. Ah, les positions de leaders n’étaient pas de tout repos, même si au sein de sa tribu, ils étaient plus conseillers pour tous qu’au-dessus des autres. Puis la retraite ne devrait pas tarder… « Vous semblez quand même loin de votre campement. Vous n’aurez pas trop de soucis à y retourner ? » La Nature pouvait être cruelle, si on ne savait comment la dompter, la gérer, ou vivre avec. « A moins que vous ne cherchiez à vous en éloigner. » L’extérieur pouvait aider à vivre, à traverser une passe difficile. Si Rowena ne connaissait rien à la vie de l’autre, ses pupilles pouvaient discerner quelques difficultés. Mais bon, son existence ne faisait que commencer, et elle ne doutait pas que Rachel irait loin.

code by EXORDIUM.







HJ:
Hey The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena 484338566. Pardonne-moi pour le retard monstrueux, je suis sincèrement désolée de ne pas avoir suivi le sujet The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena 3474094350. Je devrais être beaucoup plus réactive maintenant The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena 480477335.
Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 700 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Panda (avatar), hedgekey (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 110

The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena Empty Re: The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena

le Mar 12 Mai 2020 - 18:32

The awakened seek happiness inside
Un regard fixe, comme si elle arrivait à me lire sans que je ne parle. Qu’est-ce qu’elle analysait, exactement? L’ancienne Rachel aurait immédiatement réagi, n’aimant pas qu’on la scrute. Des secrets à garder, une douleur à taire … bref, des barrières devant la protéger. Aujourd’hui, ce n’est plus pareil. Même si j’ai encore de la difficulté à m’ouvrir complètement à tous, je suis apte à révéler que ça n’allait pas, que je récupère et que ça prendra du temps. J’admets mes fautes et mes faiblesses, quoique peut-être un peu trop. Au fond, je sais pertinemment que je me sous-estime, une manie subsistante depuis notre arrivée sur Terre. Robb me répétait sans cesse que je devrais passer moins de temps coincé dans mes pensées, que c’est dans ma tête que je me perds facilement. Le concret, le présent, … malgré son trépas, ses paroles et ses conseils subsistaient. Honte à moi, mais je n’étais pas allé voir la petite croix érigée en son honneur, non loin du ruisseau. M’étant mis au défi de venir le voir lorsque je me sentirais prête, lorsque l’abîme dans laquelle j’ai plongé n’aurait plus raison de moi. Quand je serais un meilleur … être humain, là oui, j’irais lui parler. Peut-être qu’ainsi, il pourra reposer en paix, et me laisser enfin dormir. Son fantôme qui semblait me hanter à tous les soirs cessera de me montrer des images horribles. Un poids en moins sur mon cœur et mes épaules.  

« Je la traite avec respect pour que nous puissions tous continuer d’y vivre, mais je l’avoue, je le fais parfois par gain personnel, car elle m’aide à me recentrer. » Bien mon sourire soit bref, mon interlocutrice me répondit de la même façon, ce qui instaurait certainement un sentiment de calme. C’était rare de me retrouver avec des grounders et de ne pas craindre ne pire. Dans cette situation-ci, pourtant, je n’eus pas l’instinct d’agripper une branche ou d’adopter une posture de défense. Peu à peu, mon idéologie évoluait. Les impacts directs et indirects de ma reprise en main. Il s’agissait maintenant de tenir bon, de ne pas me dévier de tout ces accomplissements, afin d’atteindre et surpasser ceux à venir. « Effectivement, je me rends compte que nos livres ne possèdent qu’une maigre quantité d’informations. Il me faudrait en trouver des nouveaux, ou alors les découvrir moi-même et les noter, pour quelqu’un d’autre puisse utiliser ces connaissances, plus tard. » Je glissais sur le fait que je cherchais quelqu’un pouvant m’enseigner, sachant que pour faciliter la communication, il me faudrait connaître la langue un minimum. Malheureusement, mon entêtement me fit perdre un vaste éventail de possibilités. Chris, comme bien d’autres débarqués, sut en profiter au maximum. Je ne pouvais pas en dire autant.

On se présenta à tour de rôle, toujours dans cette ambiance paisible. Les Naoris. J’ai probablement déjà entendu parler de cette tribu, mais je ne m’étais pas attardée à écouter le reste. Beaucoup de trucs à rattraper, et malgré mon jeune âge, je ne sais pas quand est-ce que j’y arriverais. « Je ne crois pas que j’aurais trop de soucis à retrouver mon campem… » Je ne terminais pas ma phrase, car en l’entendant parler de m’éloigner, je compris sa grande capacité à me lire comme un livre ouvert. « J’aime les gens qui m’entourent, ils m’aident autant qu’ils peuvent. Mais parfois, trop d’aide … trop d’attention … c’est étouffant. Donc oui, il m’arrive de préférer l’éloignement que le regroupement. » Ça ne me servirait à rien de lui mentir. Si Rowena avait su exactement pointer ce petit détail, essayer de nier la vérité lui sonnerait aussi faux à elle qu’à moi.

code by EXORDIUM.




hors-jeu:
Heey!  The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena 3474094350 Ne t'en fais pas, je suis moi-même prise dans des retards dans tout mes sujets XD Je crois que c'est la première fois depuis ... l'année passée? Que je serais à jour  The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena 1360497918 Si tu veux, je peux toujours ajouter un tag à la fin de ma réponse. En tout cas, ça me rend heureuse de savoir qu'on continue ce rp  The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena 171928021
Rowena Chakraan
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2017 PSEUDO/PRENOM : Thinkky/Angel MULTICOMPTES : Eris Garfagnini/Emilia Cohen MESSAGES : 1401 CELEBRITE : Zoe Saldana COPYRIGHT : alcuna licenza. (ava), Astra (signa), myself (icones) METIER/APTITUDES : Conseillère chamane ~ Gardienne du savoir/Oratrice & diplomate TRIBU/CAMP : Naori POINTS GAGNES : 0
Admin

The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena Empty Re: The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena

le Ven 19 Juin 2020 - 21:45

The awakened seek happiness inside
Rowena donnait toujours l’impression d’être hors du temps, hors des maux de cette vie, de cette planète. Les yeux observaient, détaillaient, analysaient, tout cela dans l’optique de trouver les failles et les forces. Par le passé, elle utilisait cette capacité à des fins plus ou moins morales, éthiques. Evidemment, en permanence, cela avait été fait pour le bien du plus grand nombre, et surtout des siens. Pour autant, avait-elle était quelqu’un de bien, d’honnête ou encore de moral ? Le regard se perdit un instant vers le ciel, avant de revenir se poser sur la jeune femme face à elle. Le sourire montait jusqu’aux iris, pour lui rappeler qu’elle n’était pas dangereuse, qu’elle ne l’attaquerait pas. « Ce n’est pas un souci de faire les choses par gain personnel, tant que vous ne l’utilisez pas pour blesser. » N’était-ce pas ce que les Naoris faisaient ? Eux aussi, ils utilisaient la Nature autant qu’ils la respectaient. Et parfois, ils s’en servaient pour empoisonner, pour perdre, pour détruire. Même les peuples considérés comme bons avaient leurs ténèbres…

Le sourire s’agrandit à ses propos. « Ce n’est pas étonnant, si les informations que vous possédez datent du départ de vos ancêtres, ça doit être avant les modifications à cause des radiations. » Les plantes, les animaux, tous avaient changé d’après les histoires qui courraient, qui leur avaient été transmises. Enfin, Rowena ne savait pas réellement de quoi il en retournait, ni même à quel point les histoires étaient véridiques. Comment était-ce avant ? Les contes avaient-ils leur fond de vérité, ou étaient-ils inventés de toutes pièces ? La chamane s’était souvent posée la question, avant de simplement accepter ce qu’on lui racontait. L’esprit critique s’aiguisait dans l’ombre, et elle ne poussera pas Rachel à en faire de même. Chaque chose en son temps, et la jeune enfant du ciel devait déjà s’accepter, continuer à se découvrir avant d’aller encore plus loin. C’était ce que Yuma avait appris à Rowena, quand elle n’était encore qu’une jeune apprentie. Les premières semaines, les premiers mois, tout avait été fait pour qu’elle améliore ses capacités, pour qu’elle change, avant de se concentrer sur ce qui l’aiderait à l’avenir. « N’avez-vous jamais pensé à vous rapprocher d’une tribu bien établie ? Certaines peuvent transmettre leurs connaissances puisque les livres ont quelque peu disparu. » Le papier restait bien moins que les traditions orales ou les expériences désormais. Les Naori possédaient des connaissances écrites, mais tout cela tendait à disparaître avec les attaques, ou tout simplement le temps qui passait. « Tout dépend de ce que vous recherchez après. »

Aimait-elle les terriens ? Avait-elle eu des soucis par le passé avec eux ? Pouvait-elle leur faire confiance ? Si elle parlait de livres, il se pouvait qu’elle refuse tout contact avec d’autres êtres humains… Rowena ne savait pas ce que cette jeune femme avait vécu. Elle pouvait lire une partie de ses peurs, analyser certaines réflexions, mais tout ne serait que des suppositions. Alors, la proposition ne serait peut-être pas bien accueillie, mais c’était une piste qui ne fallait pas négliger, non ?

La tendresse du sourire ne s’arrêta pas, après l’aveu de l’éloignement. « Pour être honnête, j’en fais souvent de même. Se retrouver seule dans la Nature peut permettre de se recentrer plus facilement. » Puis de son côté, il s’agissait aussi de fuir une pression parfois trop extrême. Son rôle, qu’elle assumait autant que possible, tout en se rendant compte à quel point celui-ci l’avait abimée, au fur et à mesure des années. « Tant que vous vous sentez toujours à l’aise chez vous. » Au sein de son groupe, de sa tribu. Tant que le besoin de solitude ne se transformait pas en obligation.

code by EXORDIUM.






Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 700 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Panda (avatar), hedgekey (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 110

The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena Empty Re: The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena

le Jeu 23 Juil 2020 - 22:39

The awakened seek happiness inside
La peur qui ne guide plus autant ma conduite, alors que je me retrouve dans une situation peu commune pour moi. Un brin de fierté, une étape parmi tant d’autres que je venais de franchir. Il faut dire que Rowena me permet de garder mon calme, autant par ses paroles posées que par son sourire franc. Ce n’est pas comme mes quelques autres discussions auprès de grounders, qui eut, ce sont avérés être plus suspicieux ou simplement plus rancuniers que d’autres. Je me fiais à ces quelques mésaventures pour dépeindre la grande majorité, alors que moi-même, je n’étais pas en meilleur état, mentalement parlant. Difficile de tourner la page et de redonner une chance, et pourtant, c’est la meilleure chose à faire. La preuve se trouvait juste devant moi. C’était le moment de saisir ma chance et entamer une discussion en bonne et due forme, ou alors reprendre la mauvaise route. Je choisis d’écouter les conseils, de me poser, et d’écouter ce qu’elle avait à dire. « Je n’utiliserais jamais la nature pour blesser. Au contraire, je cherche continuellement à voir ce que la nature nous offre pour nous aider, au quotidien. C’est bien tout ce qui réussit à m’émerveiller. » Je me souviens encore de ces moments où je finissais d’aider en cuisine et partait en expédition avec mon frère et quelques autres Cents. On avait tous cette avidité d’en apprendre plus. Cela rendait nos journées moins monotones. Cependant, ces derniers temps, mes sorties se font seules, et je ne pars guère autant à l’aventure qu’avant.

« Oui, ces informations datent, et malheureusement, on ne peut plus vraiment s’y fier. C’est pour ça, aussi, que je prends continuellement des notes. » Malgré les descriptions qu’on pu nous faire de la Terre, rien ne nous aurait réellement préparé à trouver ce paysage si … particulier. En débarquant, je n’aurais pas pu nommer une seule plante devant moi. Cela me prit quelques jours, voire quelques semaines, avant de finalement réussir à en distinguer. Et encore … on n’en connaît qu’un maigre nombre! Celles qui ont été modifiées par les radiations ont probablement de nouvelles propriétés insoupçonnées. Il me faudrait réellement l’aide des grounders pour me renseigner à ce propos. Mais comment faire, exactement, pour leur proposer une telle chose? Je ne peux pas me rendre au village le plus proche et simplement demander qu’on me montre ce genre de choses. Je ne connais même pas la langue! Chris se débrouillait mieux que moi en ce domaine. De venir accompagnée de quelqu’un d’autre pourrait cependant être vu comme étrange. Je ne voulais pas débarquer chez eux en instaurant de la méfiance dès le départ. « Pour être complètement honnête, ce n’était pas dans mes intentions, que de me rapprocher d’une tribu en particulier. Mais plus le temps passe, et plus je n’ai d’autre choix que de me rendre à l’évidence; mes connaissances sont limitées, malheureusement. » Je détestais ma formulation. Je ne voulais pas qu’elle imagine cela comme étant un ‘non’ catégorique. Il y avait une valeur inestimable dans le savoir que possédaient les diverses tribus, et maintenant que je souhaite aller de l’avant dans ma vie personnelle, il me faut continuer d’avancer et non reculer. « Je cherche à comprendre et à apprendre. J’étais dans une impasse dans ma vie, mais je ne veux pas que cela me définisse pour le restant de mes jours. Le problème, c’est que je ne connais les tribus que de noms et que je ne parle pas la langue. » Une autre barrière à surmonter. Au moins, je savais que ce n’était pas impossible, vu mes progrès. L’important est de ne pas baisser les bras. Les petites victoires comptent tout autant que les grandes. S’attarder sur ce que les autres peuvent faire ne viendrait que me nuire.

Une conversation qui se poursuivait, alors qu’on en venait à des sujets plus personnels. Des aveux que je fis, en tout conscience, mais sans l’impression du jugement que je ressentais normalement. En fait, mon interlocutrice avoua avoir ressenti le même besoin de se retrouver seule dans la nature pour la même raison; se recentrer. Finalement, il semblerait que je partage plus de points communs que je n’imaginais. Je hochais la tête, comprenant parfaitement son avis, même si je ne savais pas le genre de pression qu’elle pouvait subir et qui la poussait à s’évader quelques minutes ou heures. « Je m’y sens bien. C’est la seule façon de le décrire. Y être à l’aise serait de dire que je n’appréhende aucunement l’avis des autres, et malheureusement, ce n’est pas le cas. Je sais que j’ai commis plusieurs fautes, et je sais que certains me jugent encore pour cela. » Le mépris de mes paroles, à l’époque où je croyais que tout était perdu pour moi, à laisser des plaies chez certains qui, encore aujourd’hui, semblent incapables de me pardonner. Pire que tout, je ne me pardonne pas d’avoir commis de telles erreurs. « Et vous, est-ce que vous vous sentez à l’aise, auprès de votre tribu? » Je faisais mon possible pour détourner l’attention, pour ne pas entrer dans les détails.
code by EXORDIUM.



Contenu sponsorisé

The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena Empty Re: The awakened seek happiness inside ◭ feat. Rowena

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum