Le Deal du moment :
Kingston A400 – SSD interne – ...
Voir le deal
80.90 €

Aller en bas
Lubnjia Vaarhal
DATE D'INSCRIPTION : 15/10/2019 PSEUDO/PRENOM : MΛDΛME Λ. MULTICOMPTES : None MESSAGES : 656 CELEBRITE : Mackenzie Davis COPYRIGHT : Avatars > @LUX AETERNA (3) & @Thinkky (3) • Signature > @AMIANTE METIER/APTITUDES : Tailleur / Artisanat {Tisserande} & Combat TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 25

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mar 15 Oct 2019 - 12:22
SURNOM
Würst. — Surnom qu'elle affectionne particulièrement puisqu'il lui a été attribué par sa soeur cadette ; personne d'autre que Freyja ne l'appelle ainsi. Ses autres intimes l'appellent, pour la plupart, Lou.
ÂGE
29 ans — Née le 16 Septembre 2090.
ORIENTATION SEXUELLE
Lesbienne — Si elle ne l'a jamais dit de vive-voix, la Vaarhal préfère la compagnie des femmes et c'est ce qui lui a valu, d'ailleurs, la fuite de chez sa tribu-mère.
SITUATION AMOUREUSE
Célibataire — Rares sont les hommes à avoir tenté une approche, et elle n'a encore jamais osé s'attirer les affections d'une femme, depuis son arrivée dans le froid des montagnes.
MÉTIER / FONCTION
Tailleur — Spécialisée dans les tenues sur mesure depuis quelques années déjà, la jeune femme fait vivre sa créativité dans chaque pièce — unique — qu'elle confectionne.
APTITUDE(S)
Artisanat ; Tisserande — L'agilité de ses doigts s'exprime le plus quand elle travaille le tissu, quelque soit sa nature ; Lubnjia fait alors preuve d'une délicatesse qu'on aurait presque du mal à lui attribuer. Combat — Sa force brute ne connait dès lors plus de limite quand elle se jette corps et âme dans une rixe ; ce que le tissu sait canaliser en elle, les armes qu'elle manie et sa carrure ciselée le laissent rejaillir sans limite.
TRIBU
Athna.
Forgée dans le sang et dans la sueur. Premier enfant d’un couple d’armuriers Pikunis, Lubnjia aurait dû être un mâle. Déçu par le sexe de son engeance, le père de famille a toujours considéré la première née comme le fils qu’il aurait voulu avoir, comme la main d’œuvre dont il avait besoin et comme le digne héritier dont il avait toujours rêvé. Ereintée à une éducation plus que stricte et presque battue comme on bat le fer rouge, la gamine a vite appris à ne jamais ouvrir la bouche, à ne jamais crier, à ne jamais rien demander de plus que ce qu’on lui donnait gracieusement. L’arrivée de sa cadette, pourtant, mettra un terme à cette violence dont elle n’a, finalement, que peu de souvenirs. En revanche, même si la mémoire ne s’installe pas aussi tôt, le corps, lui, se souvient des coups, des poings d’un homme sur sa peau encore trop délicate et de ses éclats de voix ; on devine alors non sans mal pourquoi la jeune femme se détournera du « droit chemin ».

Avant de quitter sa tribu-mère, Lubnjia sentait gronder les plaintes d’une violence qu’elle tentait de dissimuler dans sa petite carcasse durement ciselée. Elle n’a jamais vraiment su d’où lui venaient ce besoin, cette nécessité presque vissée au corps d’imploser, de rugir une colère sourde vers n’importe qui. On la disait alors violente, instable, facilement irritable et souvent bagarreuse. Elle a toujours mis cet état — son instabilité — sur son impression d’être étriquée dans sa peau, d’être à l’étroit dans un corps qui ne demandait alors qu’à s’étirer et s’étendre. C’est peut-être pour ça qu’elle a — bien jeune — tourné ses ambitions dans la confection de tenues sur-mesure, plutôt que de suivre les traces de ses parents ; elle n’avait d’affinité avec les arbres que lorsqu’elle devait marteler leurs troncs de sa hache affutée, pour son père, ou pour faire taire sa colère.

En grandissant, Lubnjia a gardé certains traits qui ne la quitteront jamais ; la rigueur, le perfectionnisme, l’assiduité et une exigence acérées. En effet, l’enfant sait rester sous le radar des foudres de ses parents et entendra que sa petite-sœur fasse de même, pour sa propre sécurité, et parce qu’un jour, il faudra bien avancer sans leurs parents dans un monde où tout est question de survie.

Garçon manqué. Elevée à la garçonne, la gamine a — de fait — certaines caractéristiques bien masculines. En effet, celle-ci ne s’épanche jamais en jérémiades ou en émotions ; elle est peut-être trop pudique, pour se faire. Elle préfère la compagnie des hommes, quand il s’agit de se faire des amis, et aura plus de facilité à être elle-même, à leur contact. Tout comme certains d’entre eux, elle est assez fière de son enveloppe — et fière en règle générale, d’ailleurs — ; elle entretient sa musculature et prête une attention particulière à être toujours bien mise. Ses vêtements sont peut-être la seule chose qui la définissent en tant que femme : méticuleusement taillés, ceux-ci restent féminins, tout en subtilité.

Souvent silencieuse, Lub’ n’est pas du genre à l’ouvrir pour rien et on pourrait la croire asociale. Pourtant, elle sait se faire entendre quand il le faut, quand elle le juge nécessaire et elle aime la compagnie des gens, le brouhaha de la vie, les murmures d’un quotidien qu’elle a fini par apprécier, aux côtés de Freyja. Si l’on gratte un peu à la surface, on devine sous ses airs patibulaires un esprit assoiffé de connaissances, un humour parfois étrange et une sensibilité qu’elle cache presque trop bien. L’on aurait du mal à y croire, également, mais la Vaarhal est particulièrement douée avec les enfants ; non pas qu’elle en veuille un jour, mais elle apprécie leur compagnie, leur candeur et leur regard encore innocent, sur le monde. Elle revoit dans chaque sourire d’enfant, celui de sa sœur qu’elle a quasiment élevée.

L’Autre. C’est en grandissant avec ses parents que Lubnjia a appris la générosité ; le peu qu’elle pouvait avoir, elle le partageait avec sa sœur, déjà, et avec d’autres enfants moins chanceux. La jeune femme est tournée vers les autres, indubitablement, et elle met un point d’honneur à toujours aider son prochain, dans la mesure de ses capacités… Si tant est qu’elle vous connaisse assez. En effet, la jeune femme n’en reste pas moins un tantinet méfiante ; elle apprécie l’isolement de la tribu Athna, leur méfiance naturelle, et s’y sent parfaitement bien, en sécurité. Depuis qu’elle a quitté les Pikunis — vers ses seize ans — la jeune Vaarhal a trouvé en stabilité, a appris à tempérer ses instincts violents et respire un calme presque olympien. Rares sont ses coups de sang, et c’est dans ses années d’apprentissage du combat qu’elle s’est jetée corps et âme, et qu’elle a su trouver la clé d’un équilibre qui lui faisait jusque là défaut. La jeune femme est aujourd’hui bien difficile à faire sortir de ses gongs, et elle est d’autant plus généreuse avec les Athnas que ceux-ci l’ont accueillie, lui ont donné une place dans auprès d’eux et ont fait d’elle — à force d’abnégation et les années passant — un vrai membre de leur tribu.

AptitudesTisserande de talent, Lubnjia adore jouer avec les matières et créer de novelles choses, pour le plus grand plaisir de ses clients. Ses créations n’ont de limites que celles de son imagination et celles — malheureusement — de la technique actuelle. Toujours en recherche de nouvelles matières, Lub’ tisse, coud, découpe et assemble comme elle respire. Elle fait souvent appel à certains tanneurs, pour avoir des cuirs de qualité supérieure ; elle prend toujours ce qu’il y a de mieux, pour sublimer ses créations.

Dire que Lub’ adore se ‘mettre sur la gueule’ serait un doux euphémisme. C’est ainsi — et grâce aux entrainements prodigués par les Athnas — qu’elle excelle dans l’art du Combat. Elle a vite acquis une belle technique, et aime particulièrement s’armer d’une hache ou d’une lance, pour se défendre. Elle ne commencera jamais une confrontation, c’est un fait, mais elle n’hésitera pas à entrer dans la danse, pour défendre la veuve et l’orphelin… Et pour casser des gueules.

+ Tu nous parles un peu de toi ? De ce que tu as fait au cours de ta vie de bien, ou de mal ?


« Elle a des vers au cul. » Lubnjia aime prendre la route, et, c’est toujours avec grand plaisir qu’elle quitte ses montagnes, pour mieux les retrouver à son retour. Elle a besoin de s’éloigner, parfois, pour se rendre compte de la chance qu’elle a d’être chez les Athnas. Depuis qu’elle a quitté sa tribu-mère et sa sœur cadette, Lub’ voyage souvent, pour faire du commerce, prendre des commandes et — surtout — retrouver Freyjia dans les champs Pikuniens. La distance n’a en rien entaché leur relation et Lub’ lui voue toujours un amour sans borne ; elle ferait tout pour elle, tout et peut-être même l’impensable. Quitter les Pikunis reste un souvenir amer, puisqu’elle est privée de la présence quotidienne de sa sœur, mais c’était plus que nécessaire ; surprise à ses seize ans, pendue aux lèvres d’une femme de la tribu, Lub’ a du fuir la colère de ses parents et a préféré prendre les devants et prendre la fuite — avec l’aide salutaire de sa sœur — plutôt que d’attendre leur sentence. Elle ne regrette en rien cette fuite en avant, mais culpabilise toujours d’avoir laissé Freyja, seule, avec leurs parents. Elle les déteste, d’ailleurs, et a toujours pensé qu’ils n’avaient pas la patience et l’amour nécessaire, pour les élever. Sa plus grande fierté reste d’avoir fait de Freyja une femme forte, indépendante et plus que débrouillarde.

+ Ton opinion sur les Débarqués ? A leurs arrivées et aujourd'hui ? (n'oublie pas que les 100 et les Odysséens ne sont pas arrivés en même temps).


Sa méfiance naturelle lui aurait fait dire — rapporte-on — « Tiens, ça sent les emmerdes. » à l’arrivée des 100. L’apparition des Odysséens n’aura pas manqué son commentaire non plus, et c’est par un « Comme si on avait besoin d'encore plus d'emmerdes ! » qu’elle aura accueilli leur débarquement. Elle qui les voyait comme une menace, au début, a fini par assimiler leur existence et à accepter leur présence. Elle est toutefois moins confiante envers les 100, qu’elle trouve peut-être trop peu respectueux de leur monde, et se dit beaucoup plus curieuse et sereine, vis-à-vis des Odysséens. L’arrivée des 100 aura fait bien des vagues et leur tendance à foutre le grabuge — dans leur débuts — lui aura presque donner l’envie de quitter ses montagnes pour aller leur passer le bonjour, à sa façon, lorsque la guerre — la plus brève de l'humanité, sûrement — éclatera entre les tribus-soeurs et les « envahisseurs ». Néanmoins, elle a préféré rester bien loin des conflits, en retrait, simple spectatrice d’une guerre qu’elle ne souhaitait finalement pas être sienne. 
Les Odysséens, en revanche, ont presque trouvé grâce à ses yeux. Allez savoir pourquoi, elle trouve plus de résonnance en eux… C’est sûrement leur ordre établi, la hiérarchisation de leur « tribu » qui lui plaisent ; elle aime la discipline et les règles, gages d’un minimum de jugeote. Elle ne se frotte que très rarement avec les 100, même s’il existe quelques rares spécimens qu’elle apprécie, et cherche encore à établir un réel contact avec les gens venus du ciel.

+ Est-ce que tu as déjà envisagé de quitter ta tribu et pourquoi ?


Quitter les Athnas lui semble grotesque et inenvisageable. Pour avoir déjà dû se déraciner d’une tribu, elle sait les conséquences que cela implique et les efforts qu’il faudrait, pour retrouver une place au sein d’une autre tribu. Les Athnas lui ont ouvert les portes, lui ont offert une famille, des amis, et ont surtout su lui trouver une place, auprès de ceux qui sont aujourd’hui « les siens ». Elle ne pourrait jamais tourner le dos à cette tribu, après tout ce qu’ils ont fait pour elle ; en plus d’avoir su faire d’elle un membre à part entière de leur clan, l’apprentissage au combat par lequel elle a dû passer lui a insufflé toute la stabilité et le calme dont elle semblait avoir tant besoin. Aussi, elle se sent redevable envers eux — sur bien des niveaux — et leur a prêté allégeance jusqu’à son dernier souffle ; sa force est leur et son arme les sert.

+ Quelle est ta place dans ta famille ? Auprès de tes proches ? Est-ce que tu te sens bien chez les tiens ? Et qu'est-ce que tu fais de tes journées ?


Sa famille de sang, elle l’a quittée il y a maintenant treize ans. Lub’ n’a jamais vraiment considéré ses parents comme de réels parents, mais plutôt comme des patrons, ou des geôliers. Elle aime éperdument sa sœur, par contre, et se considère à la fois comme sa sœur ainée et comme la mère qu’elle méritait d’avoir. C’est elle, de ses misérables deux ans de plus, qui a presque dû l’élever, alors que leurs parents — trop occupés à l’armurerie — ne leur prêtaient guère plus attention que lorsqu’ils avaient besoin de main d’œuvre.
Depuis son arrivée chez les Athnas, en revanche, elle se sent chez elle, comme si on l’avait arrachée à sa véritable tribu et qu’elle l’avait retrouvée, après tant d’année d’absence et d’errance. Tailleur, elle s’occupe d’habiller les siens du mieux qu’elle peut et passe le plus clair de son temps chez elle, les doigts sur son métier à tisser. Elle aime son travail, y laisse vivre sa créativité et prend plaisir à ce que chacun puisse trouver son style, dans les vêtements qu’il porte. Chez les Athnas, elle s’occupe également des enfants, si nécessaire et fait ce qu’elle sait faire de mieux avec eux : raconter des légendes perdues, faire grandir leur imagination et faire vivre, aussi, le souvenir de ses heures passées avec sa sœur autour d’histoires qu’elle garde jalousement dans un coin de sa caboche. 
Si elle ne travaille pas le tissu, Lub’ est sur les routes, à la rencontre de ses clients ou dans les champs qui veillent en silence sur les éclats de rires qu’elle partage avec Freyjia.

+ Quel est ton avis sur les autres tribus ? (n'hésite pas à parler des intrigues)


Avant d’être une Athna, Lub’ ne connaissait presque rien, au monde alentours. Non pas qu’elle ne s’y soit jamais intéressée, mais elle ne cherchait pas non plus vraiment à s’impliquer ou à s’informer plus que cela. Pour elle, les Pikunis étaient tout ce dont elle avait besoin, et fouiller ailleurs ne lui présageait rien de bon. Son départ de cette tribu — en 2106 — lui aura collé une claque, la projetant sans ménagement dans un monde où elle avait tant, tout à apprendre. N’ayant jamais connu les années de conflits entre les trois tribus-sœurs, Lubnjia n’a pas eu à se confronter à beaucoup d’animosité, une fois arrivée chez les Athnas. Elle entretient toujours de bonnes relations avec ses quelques amis d’enfance Pikunis et a de bons contacts avec les Iksaar qu’elle croise, même si sa curiosité ne l’a jamais trop poussée à prendre la mer…
Elle voue un grand respect envers les Naoris et admire leur manière de vivre ; elle a toujours plaisir à les croiser et à aller à leur rencontre et sa curiosité a pu être étanchée lorsqu’elle a enfin pu passer leur porte et admirer l’intérieur de leur « forteresse ».
Pour les Rahjaks, en revanche, c’est une toute autre paire de manches… Elle ne les aime tout simplement pas, les trouvant trop tournés vers le conflit et la violence. Elle les pense malfaisant, vicieux et se passerait bien de leur existence ; les différentes atteintes à la paix de leur part au fils des dernières années n’ont pas aidé à ce qu’elle les apprécie davantage avec le temps.

+ Le QCM THien pour vérifier que tout est bien compris. Pour cocher la bonne réponse, mettez checked après "checkedbox" (comme ceci : "checkbox" checked>), dans le code. Il n'y a qu'une seule bonne réponse par question. Veuillez ne pas enlever les balises hide.


Août 2118.

— Caliban… Concentre-toi ou tu vas encore te trouer un doigt.

— J’essaye ! Je te jure que j’essaye, mais j’ai mal à la main, tu m’as refilé une croûte, pas une peau de brebis…


Le rire au fond de la gorge, Lubnjia peine à retenir le sourire qui menace d’écarteler ses lèvres. Voilà presque un an que le bambin de quinze ans traine dans ses pattes, mais elle est incapable de ne pas l’apprécier ; il a presque tout perdu, le petiot, sa maison, sa vie, sa famille… Décimés par le cyclone de 2117, la peau sur les os et le regard d’un veau mort, Lubnjia n’a pas résisté longtemps quand on lui a demandé si elle pouvait le recueillir ; aider les autres, c’est un peu sa façon de remercier le ciel qu’on lui soit venu en aide quand elle en a eu le plus besoin.

La tête dans les nuages — alors qu’elle tripatouille son métier à tisser sans le moindre mal —, la blonde n’entend pas le garçon se plaindre encore et encore de sa peau de brebis avant de s’arrêter pour lui jeter un chiffon sale au visage.

— Hey ! Qu’est-ce qu’il y a encore, tu t’es cassé un ongle ?!

— … Non. Tu penses à quoi, encore ? T’avais les yeux dans l’cul de la voisine, tu m’écoutes carrément pas.

— Ksss… Je réfléchis. C’est bien parfois, tu sais ?

— À quoi, encore ? T‘as toujours les crocs de ne pas encore avoir pu aller voir les gens venus du ciel ? Tu vas y arriver un jour… Eux aussi ils devront bien se fringuer, à un moment ou à un autre !


Là, elle n’arrive plus à se retenir de sourire ; c’foutu cancre se donne bien du mal à lui faire fendre la face. La vérité, c’est que sa curiosité commence à lui faire des nœuds aux boyaux. C’est que depuis leur atterrissage à peine discret, Lubnjia n’a pas encore croisé d’Odysséen, tout autant qu’elle n’a jamais osé aller les voir, cela-dit… La peur de l’inconnu l’a freinée, sûrement, ou au moins autant que la peur de l’accueil qu’elle pourrait recevoir ; c’est que les 100, elle ne les aime pas, qu’en serait-il si les Odysséens étaient tout aussi demeurés ? Elle n’a même pas eu l’occasion d’en croiser véritablement, quand il fut décidé d’aider les débarquer après le cyclone… Occasion raté ou acte manqué, Lubnjia perd patience et elle sent le besoin d’exotisme lui bouffer les foies ; que pourraient lui apprendre ces gens venus d’en haut, quels matériaux pourraient-ils bien avoir ?

— Lou. Tu fais chier, tu décolles encore !


Sans un mot, la Vaarhal se lève et tire Caliban sur le siège du métier à tisser ; il faudra bien qu’il apprenne ça, aussi… Et ça calmera peut-être ses plaintes sur ses foutues peaux. Le laissant seul face à son nouvel ouvrage, Lubnjia sort de son atelier, de son antre pour aller se faire chauffer de l’eau avant de se poster devant la seule ouverture de sa baraque. Dehors, le village a repris forme et les traces du carnage se devinent à peine, si l’on regarde attentivement. Elle se demande aussi si elle n’en a pas assez, d’être aussi seule, aussi isolée dans son mode de vie ; elle qui a refusé d’aller festoyer avec les Iksaars et ses tribu-sœurs, elle se demande si elle n’aurait pas mieux fait d’y aller, pour voir de nouvelles têtes, au moins, et peut-être pour trouver quelqu’un qui partagerait sa vision de la vie. Mais c’est sur un soupire que se termine cette énième mise-au-point ; elle ne peut rien changer du passé, seulement se tourner vers l’avenir et, encore une fois, vers les autres.

Oubliant son eau chaude et ses rêveries, elle rejoint Caliban, dans son atelier.

— Alors, tu t’en s___

— J’te jure, j’ai pas fait exprès !


Cette fois-ci, Lubnjia ne retient pas son éclat de rire : le petiot a eu le talent nécessaire pour emmêler son métier à tisser, coincer une pédale foutre en l’air son projet. Mais franchement, comment pourrait-elle lui en vouloir ? Une fois son rire essoufflé, elle s’assoit près de lui, le regard affectueux. C’est que de s’occuper de quelqu’un, ça lui rappelle irrémédiablement sa sœur, et ça lui fend parfois le cœur.

— C’est pas bien grave, Cal’. On trouvera bien un truc dans lequel tu aies un minimum de talent, hein ? — elle sourit, taquine.

— Pff… Franchement, je serai plus doué à buriner des cailloux.


La mine déconfite, le gamin lui rappelle à quel point il a besoin d’elle, et de tous les Athnas en général.


Septembre 2119.

La gueule enfarinée, le nez plongé dans un verre vide, Lubnjia rit comme une chèvre. Elle vient de revenir de son dernier voyage, les commandes ont afflué et les prochaines semaines vont être lourdes en travail mais c’est ce qu’elle aime, après tout. Et, maintenant que Caliban ne se démonte pas les doigts à chaque fois qu’il l’aide, elle peut compter sur son aide pour les tâches les plus faciles. Ça aurait pu être une soirée parfaite ; le temps est encore clément, les gens qui l’entourent sont chers à son cœur et l’alcool coule à flot… Ça aurait dû être une soirée parfaite, mais non, non, il a fallu qu’un sagouin envoie tout péter. La porte de la taverne est presque arrachée de ses gongs dans un fracas assourdissant et un malotru vient beugler des niaiseries qui n’ont aucun sens. Finalement, Lub’ se relève et le secoue un peu, impatiente.

— Qu’es-t’as, bonhomme ? Tu brailles comme une truie en rut.


Le souffle court, les poumons en train de chialer, l’étranger — qui semble venu d’une autre tribu, ça veut bien dire — finit par cracher le morceau.

— Le raisin... On a piqué l’raisin !


Et, c’est comme une douche froide pour la blonde. Putain non. On touche pas au raisin. On touche pas au vin ; la vinasse, c’est sacré, merde.

— Qu… QUOI ?! Ah putain, ça va chier !
DERRIÈRE L’ÉCRAN

Je m'appelle MΛDΛME Λ. et j'ai 30 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une MΛDΛME. J'ai connu le forum grâce à Facebook et je le trouve yip-yip-yip yipee-oh yipee-hé ! Si possible, je n'aimerais pas avoir un parrain afin de m'aider à l'intégration et la compréhension.


Mon personnage est un inventé et je ne vous autorise pas à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.

SE RÉFÉRENCER


[/b][/b]
Code:
✜ [color=firebrick]Mackenzie Davis[/color] → Lubnjia Vaarhal


Code:
✜ [b]Tailleur[/b] : Lubnjia Vaarhal


Code:
[b]2090[/b] (16/09) : Lubnjia Vaarhal (29yo)


Lubnjia Vaarhal
Because your blood's running cold


Dernière édition par Lubnjia Vaarhal le Jeu 14 Nov 2019 - 17:10, édité 18 fois
Admin △ Underneath it's just a game
Harlan Tikaani
DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2015 PSEUDO/PRENOM : Electric Soul MULTICOMPTES : Kayden Elwood, Einar Helgusson & Nikita Lebedev MESSAGES : 11444 CELEBRITE : Jon Kortajarena COPYRIGHT : Electric Soul & tearsflight (tumblr) METIER/APTITUDES : Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate TRIBU/CAMP : Naori POINTS GAGNES : 158
Admin △ Underneath it's just a game

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mar 15 Oct 2019 - 14:07
Bienvenue plus officiellement par ici, contente de voir que tu as franchi le cap de l'inscription et que tu rejoins la famille verte Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 3395933406

Bon courage pour la fiche, tu as 7 jours pour la terminer, n'hésite pas à contacter le staff si tu as des questions Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 484338566
Theodore-Charles Jones
DATE D'INSCRIPTION : 16/09/2018 PSEUDO/PRENOM : Totoro's Child. MULTICOMPTES : Wyatt Sheperd & Nila Yurinova MESSAGES : 636 CELEBRITE : Dominic Cooper COPYRIGHT : halamshiral - thinkky + aftermath ;; lost at sea - in this moment METIER/APTITUDES : Marchand - Orientation, Diplomate. TRIBU/CAMP : Pikuni. POINTS GAGNES : 58
Admin

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mar 15 Oct 2019 - 16:14
Bienvenue officiellement dans les coins !
Trop cool de voir les rangs des verts se remplir Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 1152707502
Hâte de voir ce que ça va donner tout ça Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 484338566
Bon courage pour la fiche Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 2215546156
Sinead Gyllenstierna
DATE D'INSCRIPTION : 29/09/2019 PSEUDO/PRENOM : Sandra MULTICOMPTES : Anoki & Kostya MESSAGES : 286 CELEBRITE : Rose Bertram COPYRIGHT : lilousilver METIER/APTITUDES : Eclaireuse/Exploratrice TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 160

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mar 15 Oct 2019 - 16:20
Une ATHNA ! Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 2732326958
Bienvenue Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 13787583 Bon courage pour l'écriture de ta fiche, hâte d'en savoir plus Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 3395933406
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 3169 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : tears flight (avatar) - frimelda (signa) METIER/APTITUDES : esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 156
Accro des points

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mar 15 Oct 2019 - 18:20
Cela fait plaisir de voir de nouvelles athnas débarquer Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 2658157065 Bienvenue sur le forum et bon courage pour la rédaction de ta fiche Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 484338566
The future can be built
Kieran K. Peters
DATE D'INSCRIPTION : 18/09/2018 PSEUDO/PRENOM : Lexis MULTICOMPTES : Kai Collins et Ilya Perov MESSAGES : 1693 CELEBRITE : Francisco Lachowski COPYRIGHT : Avatar - AVENGEDINCHAINS / Code sign - northern lights / Gif sign - ship maison METIER/APTITUDES : Esclave domestique / cuisinier TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 150

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mar 15 Oct 2019 - 18:57
Bienvenue plus officiellement par ici Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 3001455559
Bonne chance pour ta fiche Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 171928021
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1741 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 96

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mar 15 Oct 2019 - 21:30
Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche copine athna =)
Hécate Pankara
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2017 PSEUDO/PRENOM : Aenah / Marie MESSAGES : 426 CELEBRITE : Mimi Elashiry COPYRIGHT : all souls (av), poésies cendrées.(sign), Gingerbread (gif) METIER/APTITUDES : Guerrière et chasseuse TRIBU/CAMP : Kovarii, aujourd'hui chez les Naoris POINTS GAGNES : 10

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mer 16 Oct 2019 - 9:53
Une jolie Athna ! Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 171928021
Bienvenue !!! Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 4186525286 Et bon courage pour ta fiche ! Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 620182214
Admin - Falling Away with You
Cassandre Darcy
DATE D'INSCRIPTION : 23/09/2016 PSEUDO/PRENOM : MysteryLight MULTICOMPTES : Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade MESSAGES : 3367 CELEBRITE : Natalia Dyer COPYRIGHT : @mgmt gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska) gif loudsilence. Chat Rugibineux (gif profil) METIER/APTITUDES : Cuistot TRIBU/CAMP : Odyssée POINTS GAGNES : 47
Admin - Falling Away with You

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mer 16 Oct 2019 - 10:20
Bienvenue ** J'suis vraiment curieuse de lire ce que vous nous préparez toutes les deux. C'est cool de voir plus de verts Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 13787583
- Hit the Road -
Taël D'Arbanville
DATE D'INSCRIPTION : 16/04/2015 PSEUDO/PRENOM : Isaïah/Burning Soul MULTICOMPTES : Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam MESSAGES : 15367 CELEBRITE : Aneurin Barnard COPYRIGHT : Lubnjia Santa ! Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan METIER/APTITUDES : Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie TRIBU/CAMP : Cent / Ex-kidnappé POINTS GAGNES : 222

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mer 16 Oct 2019 - 13:35
Bienvenue Lubnjia, ça fait plaisir de voir une athna débarquée par ici, et je te comprends les présentations ça à jamais été trop mon truc non plus et j'espère que tu t'amuseras bien parmi nous Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 171928021
Meeka Standen
DATE D'INSCRIPTION : 29/01/2017 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Richard, Astrid, Yana & Elias MESSAGES : 645 CELEBRITE : Katheryn Winnick COPYRIGHT : ava by arté ; sign by endlesslove METIER/APTITUDES : Forgeron qui bricole aussi le bois TRIBU/CAMP : Naori POINTS GAGNES : 55
Admin

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mer 16 Oct 2019 - 13:59
Officiellement bienvenue à toi Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 484338566
hâte de voir ce que vous nous réservez vraiment, toutes les deux !
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 472 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 70

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mer 16 Oct 2019 - 14:03
Au début, j'ai cru lire lubmila, qui est un peu le prénom de ma mamie Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 3932957285 Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 3932957285
Bienvenue à toi ! Et puis super choix avec Mackenzie Davis ! Tellement chouette cette nana Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 665777697 Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 665777697
Tasha Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 11/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Laenai / Alicia MULTICOMPTES : Lulu & Tumn & Anna ♥ MESSAGES : 5656 CELEBRITE : Willow Shields COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Princesse ~ Apprentie Sorcière TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 195

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mer 16 Oct 2019 - 14:45
Bienvenue un peu plus officiellement parmi nous Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 484338566 Bon courage pour ta fifiche Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 2858061733
Lubnjia Vaarhal
DATE D'INSCRIPTION : 15/10/2019 PSEUDO/PRENOM : MΛDΛME Λ. MULTICOMPTES : None MESSAGES : 656 CELEBRITE : Mackenzie Davis COPYRIGHT : Avatars > @LUX AETERNA (3) & @Thinkky (3) • Signature > @AMIANTE METIER/APTITUDES : Tailleur / Artisanat {Tisserande} & Combat TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 25

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mer 16 Oct 2019 - 16:26
WOW. Mais ce rassemblement ! Ça ait trop plaisir en vrai, on se sent déjà presque à la maison.  Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 2658157065  Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 3121534118 Merci beaucoup pour vos p'tits mots, en tout cas ! Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 13787583

@Taël D'Arbanville — Uuurgh... C'est un passage malheureusement obligatoire, mais ça pue toujours autant la sardine. Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 839811209 Mais c'est gentil de compatir. Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 1583708803

@Irina Draghsteel — PRESQUE ! Mais c'est un très joli prénom qu'elle a là, ta grand-mère. Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 2706138530 Et sinon, Mackenzie Davis... J'aime trop la tête de pas aimable qu'elle a parfois, emballée dans un écran de timiditude/boulet. Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 3395933406

@Tasha Draghsteel — C'est donc de toi que je dois me méfier, la gentille d'une tribu d'sauvages-hérétiques... Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 1324058686 *aiguise sa hache* Mais j'espère que t'es vraiment gentille, en vrai de vrai. Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 574889905
Murphy Cavendish
DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2015 PSEUDO/PRENOM : Lux Aeterna MULTICOMPTES : Nuna Cortez MESSAGES : 45104 CELEBRITE : Sophia Bush COPYRIGHT : Tearsflight (vava); Lux Aeterna (sign & gifs & fiche rp) METIER/APTITUDES : Conseillère diplomate; militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. TRIBU/CAMP : Odyssée POINTS GAGNES : 565

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

le Mer 16 Oct 2019 - 17:24
AHhhh ça fait trop plaisir de voir les rangs athnas se remplir (mon DC est une Athna !) Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 1152707502 et je valide Mackenzie Davis Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 1360497918
Bienvenue par ici et bon courage pour rédiger cette fiche Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal 3015447154
Contenu sponsorisé

Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal Empty Re: Sorrow & Emptiness — Lubnjia Vaarhal

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum