Aller en bas
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 524 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 161

 “the king is dead” (demyan) Empty “the king is dead” (demyan)

Jeu 10 Oct 2019 - 17:38

— the king is dead
15 JUILLET 2119

Trop de choses s’enchaînent, en trop peu de temps. Dans les couloirs du palais, Irina traîne. Sa robe glisse sur le sol, alors qu’elle se remémore chaque événement, chaque échange, chaque regard. Le solstice d’été, sa danse nocturne, les Naoris prisonniers. La violence au milieu de l’arène alors qu’un innocent se fait massacrer et que la plupart des prisonniers se retrouve enfermés pendant plusieurs jours. Tout ça pour montrer ce dont il est capable, pour prouver que ces êtres ne sont pas capables de supporter une guerre face à eux. Sa mort ne change rien à cette possibilité. Le combat est toujours là, vif et plus palpable que jamais. Isaak est aussi belliqueux su son père, si ce n’est plus. La main toujours dans l’épée, c’est un conquérant, un fier. L’héritage lui a toujours appartenu et son désir pour la couronne n’a échappé au regard de personne. La vieillesse du roi et le fils qui n’a toujours ni épouse, ni hériter. Peut-être bien que le temps à eut raison du fou, peut-être que quelqu’un d’autre à préférer prendre les choses en main. Le mystère est certain et la princesse ne sait encore quoi penser. Son cœur est toujours enfermé, perdu dans une vengeance qui est devenu l’air qu’elle respire. Tant que le trône n’est pas à elle, la déception grandit. Plus le temps passe, plus ses capacités à agir sont remises en question. Un jour, tout volera en éclats et elle perdra la vie à vouloir ce que le destin ne veut décidément pas lui accorder.

Comme Noah lui manque, à cet instant précis. Son regard brûlant, sa peau réconfortante. Elle le hait autant qu’elle l’aime, lui qui doit vivre si loin du désert et de sa famille. Cassian est le dernier. Si elle tente de ne plus s’attacher, elle ne peut nier qu’il est difficile de ne pas espérer. De rêver croiser son visage, encore et encore, jusqu’à ce que son objectif soit atteint et qu’elle n’est plus rien à craindre de personne. Cheffe ultime qui décidera de la vague de changement ultime. Comme elle rêve de faire avaler aux hommes leur regard suffisant. D’élever ces femmes à si grand potentiel qui ne peuvent plaidoyer leur cause sans qu’un mari ou un frère ne lève le doigt. Bon sang qu’elle étouffe à voir Isaak s'impatienter du couronnement. Elle s’arrête alors qu’elle voit une ombre sur les dalles. Le soleil se couche, l’air est peint d’une couleur ambrée. Les gardes surveillent soigneusement les différends entrés, mais à cet étage, il n’y a pas de raison de s’inquiéter.

C’est alors qu’elle aperçoit la silhouette.
Le grand prince, le stratège.
Le beau-parleur, le calme incarné.


Le vrai danger de toutes ses années, celui qui n’a jamais eu confiance en elle, celui qui a peut-être toujours su. Celui avec qui le conflit a toujours été perpétuel. Ils ne sont jamais entendus, ils n’ont jamais pris la peine de se connaître. Irina est trop proche d’Isaak, trop souvent à ses côtés. Elle n’a jamais vu d’intérêt à faire le moindre effort avec Demyan, forcément, le trône ne l’intéresse pas et elle le sait. Son indifférence, elle l’a toujours remarqué. Elle le lui a presque envié.

« Je suis désolé. Pour ton père. » Elle se pose contre une colonne encore stable et observe son cousin de haut en bas. Le deuil est bien difficile pour Tasha, mais pour lui ? Comment réagit-il ? Elle l’ignore, mais son désir du savoir l'empêche de rester dans le silence. Des informations sur Demyan, elle en possède assez. Des oreilles invisibles traînent pour elle. Des yeux qui captent certaines expressions qui ne peuvent mentir. « Ton frère est désormais roi. Es-tu heureux pour lui ? » Il serait idiot de sous-estimer l'intelligence de Demyan, qui, malgré son manque de désir pour le pouvoir, est peut-être capable de prendre les choses en main pour ce qui lui semble être, le bien commun.

@Demyan Draghsteel
Demyan Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 05/03/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Alaska & Maxim MESSAGES : 887 CELEBRITE : Michiel Huisman COPYRIGHT : @BLINDNESS METIER/APTITUDES : Prince | Diplomate & Stratège TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 1166

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Ven 3 Jan 2020 - 21:05
The king is dead
Irina Demyan

Everything you see exists together in a delicate balance. As king, you need to understand that balance and respect all the creatures, from the crawling ant to the leaping antelope.
Mufasa (James Earl Jones), The Lion King

Tes yeux se posent avec douceur sur les fraîcheurs du crépuscule. Ne méritez-vous point un monde moins beau ? En bas, tu sais ce qui se passe. Tu sais comment les choses vont, tu sais les murmures qui troublent le silence. Si tu avais été un autre, tu aurais chaussé des bottes, pris une petite bourse de cuir, et tu serais parti. Loin. Avant que le ciel n'éclate, avant qu'il ne vous tombe sur la tête.

Et pourtant, si tu avais été un autre, tu n'aurais pas pu admirer chaque jour la prunelle de tes yeux. Ta petite sœur. La petite colombe emprisonnée. Chaque jour, elle grandit un peu plus. Elle s'éloigne de toi, petit à petit. Elle construit ses propres ailes de métal, parce que tu sais qu'un jour elle arrivera à fuir le dédale. Tu espères juste qu'elle ne deviendra jamais l'ombre d'Icare.

« Je suis désolé. Pour ton père. » Sa voix trouble ton silence. Tes yeux se détournent et découvrent sa silhouette à la lumière du crépuscule. Irina. Tu connais le son de sa voix, mais un instant tu as cessé d'y croire. Sa compassion sonne fausse, et pourtant tu te doutes qu'elle est sincère. Même si l'étau se resserre autour de la couronne, tu sais qu'elle prend un malin plaisir à torturer les âmes qui vivent en dessous. « Ton frère est désormais roi. Es-tu heureux pour lui ? » La question te semble irréelle. Tu ne sais pas quoi en penser.  Chaque seconde depuis la mort de ton père et le couronnement d'Isaak, tu les as passées à ignorer tout. A ignorer la réalité des choses. A penser à ce que tu aimes, à ce qui ne change pas.

Le mouvement te fais peur, le changement t'effraie terriblement. L'avenir est si incertain. Dans un coin de ton esprit, tu doutes qu'Isaak fera le poids, mais qui d'autre que lui aurait mieux gouverné ? Qui d'autre qu lui y était le mieux préparé ? Jamais tu n'aurais voulu de cette couronne. Les bijoux brisent les familles. C'est tout ce que tu en sais. Comme la votre est fracturée.

Irina, elle en est l'exemple incarné. Personne plus qu'elle n'aurait pu ressentir ce qu'Isaak ressent. Tu sais qu'il voulait ce pouvoir. Il voulait être au premier plan. Et elle, derrière, toujours à ses côtés. Elle obtiendra toujours ce qu'elle veut. Peu importe ce qu'Isaak en pensera, il t'écoutera toujours moins qu'elle. Plus le temps passe, et plus elle a la main mise sur ses ambitions. Elle n'est aucunement légitime, mais elle a forgé sa place à coup de griffe.

Alors, est-tu heureux, Demyan ? Rien n'est moins sûr que ça. Tu pèses tes mots. Tu cherches dans ses yeux les réponses qu'elle attend. « Personne d'autre n'aurait pu porter ce lourd fardeau. » C'est vrai. Tu ne l'aurais pas pris. Et jamais ô grand jamais tu ne l'aurais souhaité à ta petite sœur. Et jamais tu ne diras que tu es heureux pour Isaak. « Il aura bien des batailles à mener, et je ne lui souhaites que le meilleur. » Tu détailles ta cousine, et tu soupires, tranquillement. « J'espère que tu ne lui feras pas défaut ». Tes yeux lancent des éclairs. Elle sait pertinemment que tu surveilles chacun de ses faits et gestes auprès du nouveau roi. Inconsciemment, tu rêverais qu'elle disparaisse de cette partie d'échec impossible.

(c) DΛNDELION


Dernière édition par Demyan Draghsteel le Mer 12 Fév 2020 - 15:29, édité 1 fois
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 524 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 161

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Ven 7 Fév 2020 - 15:58

— the king is dead
15 JUILLET 2119

Elle est terrible cette nuit.
Comme les précédentes, elle baigne dans le chaos de ses pensées. Irina cherche dans l’obscurité les explications qui ont conduit à ce nouveau jour, elle cherche à tel point qu’elle s’égare dans un monde de souvenir et que ses paupières refusent de s’abaisser. Ce nouveau jour n’est rien de plus qu’un nouveau jour pour la princesse. Que la preuve du temps qui s’écoule sans lui laisser du répit, sans lui offrir une opportunité. Cela l’irrite de ne pas avoir la main sur les secondes qui passent de ne pas tenir contre son cœur le sablier du temps. Déjà qu’elle se sait intransigeante, avec un tel pouvoir, elle serait devenue féroce. Incontrôlable. Enclin à tout modifier pour ses propres caprices. Si son père avait été en vie, que serait-elle devenue ? Aurait-elle eu un frère ? Des sœurs ? Le trône, serait-il en sa possession où la culture de ce peuple aurait eu raison de son sexe ? Peu importe. Le passé reste gravé et dans les chemins qu’Irina emprunte, elle veut des réponses. Découvrir ceux qui lui ont volé le sang qui a coulé.

La mort du roi, elle doute de son naturel. Elle sait bien que la rumeur s’est rependue à son égard. Que personne ne l’a effacé de l’équation, mais elle s’en fiche. Les rumeurs s’envolent quand d’autres sont plus fortes et pour modifier les potins, c’est une spécialiste. Le couronnement d’Isaak a suffi à faire courber l’échine de nombreux vagabonds. Les Rahjaks ont un nouveau roi et Irina, une nouvelle tête à couper.

Persuadé qu’elle observerait se lever de soleil en solitaire, elle s’étonne de voir l’ombre de son cousin. Collée à une colonne, elle laisse sur lui un regard curieux. De quand date leur dernière vraie conversation ? Irina a souvent l'impression qu’ils s’esquivent instinctivement comme la lune et le soleil, jamais d’accord, jamais au même moment. Le silence retombe sans rendre cet instant particulier. Le manque de mot a toujours été privilégié, entre eux. Le manque d’échange, aussi. Peut-être qu’ils n’ont jamais réussi à communiquer convenablement, peut-être qu’un jour cela évoluera, mais en attendant Irina ne cherche pas. Ni à lui faire plaisir, ni à le manipuler. C’est un électron libre qu’il vaut mieux laisser à l’écart.

Un fardeau. Demyan ne voit que le mal derrière la couronne, et non tout ce que ce bijou apporte. Une importance capitale. Il ne réalise pas tout ce qui peut être accompli, tout ce qu’Isaak peut faire, maintenant.

« Tu ne perds pas ton temps, dis-moi ! » Elle accepte volontiers ce regard, amusée, mais il est hors de question qu’elle se fasse éjecter du pouvoir alors qu’elle est enfin si proche. « J’ai toujours conseillé Isaak du mieux que je le pouvais par le passé, cela ne changera pas. » Elle se redresse légèrement, jouant un peu avec sa robe. « Au moins il peut compter sur moi... » Elle s'éloigne et pénètre un peu plus dans la pièce qui baigne des premières lueurs.

« Dis-moi, cousin, quand cesseras-tu de craindre la couronne ? » Elle s’arrête une seconde pour respirer et marquer sa question, puis poursuit : « Tu parles du couronnement d'Isaak comme si cela n'avait aucun impact sur toi... »

@Demyan Draghsteel
Demyan Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 05/03/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Alaska & Maxim MESSAGES : 887 CELEBRITE : Michiel Huisman COPYRIGHT : @BLINDNESS METIER/APTITUDES : Prince | Diplomate & Stratège TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 1166

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Sam 15 Fév 2020 - 16:28
The king is dead
Irina Demyan

Everything you see exists together in a delicate balance. As king, you need to understand that balance and respect all the creatures, from the crawling ant to the leaping antelope.
Mufasa, The Lion King

Peu importe les combats que tu as menés auprès de la couronne, tu as toujours l'impression d'avoir manqué des occasions, rebroussé chemin lorsque les attaques étaient encore la meilleure solution, fuit devant l'ennemi plus que fois qu'il n'en faudrait. La couronne. Si c'est un fardeau pour toi. Ce lourd poids sur les épaules d'une seule personne, aussi aidée et soutenue qu'elle puisse être. Vos visions s'opposent tellement. Jamais tu n'en as vu les bon côtés, jamais tu ne l'as enviée. Qu'elle fût sur la tête de n'importe qui. Isaak la porte bien, plus que tu ne l'aurais jamais fait. Irina l'aurait voulu, pour elle seule, s'il n'y avait eu que le roi pour la protéger. Malheureusement, vous en êtes les gardiens ; jamais tu ne le souhaiterais à ta petite sœur, mais personne ne sait ce qu'il en adviendrait si Isaak disparaissait. Serait-elle pour toi ? Serait-elle pour Irina ? C'est un combat dans lequel tu ne souhaiterais jamais avoir à t'engager.

Tu n'es pas le prince héritier.
Jamais tu ne le seras.
Ces mots te réconfortent, peut-être, dans un sens. Tu n'arrives pas à mettre une seule idée en ordre, pour t'imaginer comment les choses se passeraient si du jour au lendemain, ton peuple perdait son roi. Jamais tu ne t'imaginerais à sa place. Mais Irina, elle ? Elle y songe, probablement, chaque soir avant de s'endormir. Si elle n'était pas si entichée de ton frère, que se serait-il passé ?

« Je doute que tu sois le porteur de parole des anges. » Personne de censé n'aurait jamais du la laisser s'approcher aussi près de la couronne. Vile vipère aux dents empoisonnées, que se passera-t-il lorsqu'il sera trop tard ? Lorsqu'elle aura serré si fort ses crocs autour d'Isaak qu'elle aura réussi à t'en écarter ? Dans ta grande bonté, tu l'as juste surveillée. Tu l'as laissée libre de ses faits et gestes. Tu ne l'as jamais éloignée, pour mieux la garder à portée de vue. Elle n'a jamais rien fait de plus que d'avoir des paroles insensées, menaçantes pour le bien du peuple. Parfois, tu t'es demandé si elle méritait réellement le traitement que tu lui infliges, si tu ne t'étais pas laissé porté par une haine où tu ne te reconnais pas. Mais tu as banni toutes ses pensées par des faits légitimes : elle est une menace. Quoi que tu puisses lui pardonner.

« Il s'appuie sur ceux qui sont intelligents, c'est un fait. On ne t'enlèvera pas ça. » Isaak n'a jamais été stupide, loin de là. Ton frère est quelqu'un de fort, de bien. Tu espères qu'il ne sera jamais rongé par le même mal que ton père. Il ne mérite pas vraiment ça. « J'espère juste que cela ne se retournera jamais contre toi... » Ou bien, peut-être que si.

La couronne. Elle n'a que ce mot à la bouche. Elle en parle comme d'une entité vivante, comme si c'était ce qui avait le plus de pouvoir. Comme si elle pouvait te faire peur. « Mon père n'a jamais été immortel. » Tu ne t'es jamais leurré avec ça. « Bien des erreurs l'ont suivi jusqu'à sa mort. Je souhaite à Isaak de ne jamais les reproduire. » Tu la suis du regard, tandis qu'elle se balade et s'enfonce dans la pièce. « Tout comme à toi » Aussi belle que le coucher du soleil, ses traits portent un héritage douloureux qu'elle masque tant que faire se peut.

(c) DΛNDELION
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 524 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 161

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Dim 15 Mar 2020 - 21:35

— the king is dead
15 JUILLET 2119

À chaque jour qui se termine, un nouveau commence. Le cycle se répète et Irina garde espoir. Ses combats ne sont pas encore finis, sa victoire peut toujours être annoncée. Le Roi mort, le cousin proche de la couronne, l’instant est à la réflexion et non à l’agissement. La prudence a toujours été de mise et il est hors de question de faire un coup d’état à un moment si fragile. Le peuple pourrait davantage lui en vouloir, lui cracher dessus et refuser pourtant le trône qui devrait être à elle. Car cette couronne lui appartient, quoi qu’ils en disent tous. L’histoire a peut-être tranquillement mis de côté ce qu’Arkhip avait commis, mais elle n’a pas oublié. Pour son père, elle fera ce qui doit être fait. Éliminera ceux qui se dresseront sur son chemin, à coût d’assassinat discret et de poison dans la boisson chaude. Irina n’a peut-être pas officiellement du sang entre les mains, mais si c’est ce qui est censé ce passé, si tel est son destin, alors elle l’accepte. L’importance, c’est qu’elle soit reine et décide enfin du sort de ce peuple qui est le sien.

Parmi les obstacles évidents, il y a Demyan. Lui, qui ne veut pas du pouvoir, est pourtant le prochain sur la liste. Isaak a trop attendu le trône et si la maladie à emporter le père, la maladie peut emporter le fils. Si cela arrive, ils se tourneront tous vers lui. Le second. Le garçon qui fuis les responsabilités. Cela ne déplaît pas à Irina, mais leur mésentente ne l’arrange pas. Demyan ne voit en elle qu’une opportuniste. Il ignore tout ce qui grandit au fond de son âme. Il ignore la force de son désir d’ascension.

« Je ne fais pas dans la dentelle, c’est certain. » Son image la poursuit comme une ombre menaçante. Irina est plus qu’une princesse capricieuse aux bijoux dorées et à la silhouette envoûtante. Ses paroles ont souvent trouvé sens à l’oreille d’Isaak, mais malgré son don pour les mots, Demyan y a toujours échapper. Peut-être parce qu’il ne lui a jamais fait confiance. À juste titre, d’ailleurs. Mais n’est-ce pas justement le bon moment pour changer les choses ? Pour transformer une querelle sans fin vers une entente basique ? Non ? Où n’y verra-t-il là qu’un acte de rapprochement pour ne jamais perdre la main sur la couronne ?

« Il n’y a pas de raison que cela arrive. » Dit-elle en toute simplicité, bien qu’elle est consciente que sa proximité avec Isaak avait son énorme part de danger. Les conseillers du Roi peuvent si aisément se retrouver dans l’arène…

« C’est bien aimable à toi de t’inquiéter, cousin. » Elle regarde le mur devant elle, peint par sa silhouette et celle de Demyan, au cœur des rayons du soleil naissant. « Si je peux te rassurer sur un point, moi-même, je m’efforce de préserver ton frère du chemin emprunter par votre père. » Une tâche peu aisée, peu facile à maintenir. Au vu du caractère d’Isaak, elle doute parvenir à calmer certaines de ses envies. Elle doute faire de lui autre chose que le fils du Roi Fou. « Je suis curieuse... Que crois-tu qu’il va faire, une fois couronné ? »

@Demyan Draghsteel
Demyan Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 05/03/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Alaska & Maxim MESSAGES : 887 CELEBRITE : Michiel Huisman COPYRIGHT : @BLINDNESS METIER/APTITUDES : Prince | Diplomate & Stratège TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 1166

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Lun 30 Mar 2020 - 16:08
The king is dead
Irina Demyan

Everything you see exists together in a delicate balance. As king, you need to understand that balance and respect all the creatures, from the crawling ant to the leaping antelope.
Mufasa, The Lion King

Son aura est menaçante. Elle se fait comme une ombre malfaisante venue cacher le soleil qui éclaire le palais. Si les choses étaient restées telles qu'elles auraient dû être, elle aurait les doigts plus proches que toi sur la couronne. Elle aurait été la première née, la seule héritière face à ce triste destin. Elle aurait été l'enfant de la reine. Elle aurait peut-être eu moins d'ambitions pour le trône, s'il lui était dû. Si son père n'avait pas été assassiné, quelle vie aurait-elle mené ? Si les desseins du tien n'avaient pas menacé sa place, elle n'aurait pas été la même. Différente, probablement. En mieux, personne ne le sait. Elle aurait été quelqu'un d'autre, serait passée de l'obscurité à la lumière, serait braquée sous les projecteurs. Plus que toi, sans aucun doute. Seul la lumière d'un nouvel héritier, plus garçon qu'elle, aurait pu l'effacer à nouveau du tableau.

Mérite-t-elle de n'être qu'à l'état d'ombre pour les autres ? Nul n'a de réponse.
« Tu n'as pas la main mise sur le destin. » Ta voix est indifférente. Son sort ne t'importe pas vraiment. La dentelle. Oui, voilà quel genre de manœuvres elle pense utiliser. Elle sait, elle est parfaitement consciente que ses actes ont tout du caractère Rahjak. Froid, imperméables, malveillants et agressifs, elle répand son poison aussi vite que les serpent mordent les voyageurs. Mais soigner les valeurs de son peuple ne fait pas tout, parfois elles signent aussi sa perte, lorsqu'elles deviennent trop traditionnelles, plus assez adaptées. « Tôt ou tard, même les plus vils moyen te feront défaut. »
Ce jour sera peut-être demain.

Dans un sens, tu regrettes qu'elle se soit alliée à lui. Qu'elle ait remué les mêmes desseins que ton frère, qu'elle ait aspiré aux mêmes envies. Quel genre d'association, vous auriez pu faire ensemble ? Quel genre de couronne, vous auriez pu desservir. Si Isaak pouvait vous écouter et agir comme vous le voulez tous les deux, il en perdrait la tête. Pourtant, il a confiance en chacun de vous, et une union ferait la force de cette couronne. Bien plus triste, lorsqu'elle est seule dans un gant de fer. « Je te le souhaite ». Ta voix se fait cet écho. S'il n'y a pas de raison que cela arrive, et bien soit alors.

Malgré ta haine et ta peine, loin de toi l'envie de lui nuire.

Ses paroles se veulent être dans ton sens. Qu'elle ne lui laisse pas emprunter le chemin de votre père est une chose, mais qu'elle le traîne vers des chemins plus tortueux encore en est une autre. Le roi Arkhip était fou, sans aucun doute. Terrible enfant de celui qui sauva le peuple du désert, c'était probablement celui qui méritait le moins la couronne. Bien que leurs rôles restent discutables, Isaak ne devrait jamais reproduire les erreurs ni de l'un ni de l'autre. « Je doute qu'il prônera la paix. Il bercera le peuple d'illusions, quelques temps. Gagner leur confiance, c'est primordial. » Ceux qui dirigent savent monter les mensonges les plus crédibles, ceux qui détournent la vérité, sans jamais la nier plus que de raison. Irina en est capable, tu le sais.

Tu te détournes du soleil. Tu observes son visage, quelques instants. Elle est jolie, même lorsqu'elle est menaçante. Le sang royal qui coule dans ses veines lui donne cette touche que les autres non pas, juste vous. Les ombres qui dansent sur le mur vous rendent hommage à la perfection, vous êtes beaux, quoi qu'on puisse en dire. Isaak l'est probablement moins, surtout lorsqu'il sera fatigué du lourd fardeau qu'on lui aura donné. Probablement plus, si vous n'êtes pas là. « Isaak est quelqu'un de bien. Je n'en doute pas. Mais il n'a pas de scrupules à faire des sacrifices. Surtout lorsque c'est le peuple. » Tu détournes le regard. « Même lorsque ce sera nous... »

(c) DΛNDELION
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 524 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 161

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Dim 19 Avr 2020 - 17:43

— the king is dead
15 JUILLET 2119

Dans une autre vie, elle aurait été reine.
Lui, il n’aurait été rien.


Ce lien de sang n’encourage absolument pas Irina à s’allier à son cousin. À le respecter. Il n’y aurait eu que lui et Isaak, alors les choses auraient plus simple. Plus claire. Tasha est la seule chose qu’Irina ne peut trahir, où détruire. La seule chose qui l’empêche de faire plus vite ce qu’elle désire de faire depuis longtemps. Avec la jeune princesse, elle envisage presque une solution autre. Une héritière qu’elle aura réussi à placer sur le trône. Mais cette vague idée est encore trop loin dans son esprit, trop rapidement noyé dans ses propres désirs. Dans sa quête de vengeance désormais ratée. Dans cette couronne qu’elle veut sur sa tête depuis toujours. En tant que reine, elle veut faire tant de choses. Changer ces règles si aisément écrites par les hommes. Changer ces hommes qui ne voient à travers les femmes qu’un objet à afficher ou briser. Elle en a marre de cette différence, de cet écart qui ne cesse de grandir avec le temps. Qui ne cesse de l’éloigner. Elle en a marre du temps qui passe, des doutes qui planent, de ses regards accusateurs. La mort du roi, le couronnement d’Isaak, tous ces changements, ils sont le commencement de quelque chose de nouveau. D’un raz-de-marée.

« Je n’ai pas de mal à accepter mes démons, contrairement à d’autres. » Contrairement à ceux qui ont peur d’aller au bout de ce qu’il pense, de dire ce qu’il pense. Ceux qui se cachent derrière les mots et la solitude, par crainte d’être incompris et rejeté. Ceux qui préfèrent s’effacer, trop effrayé, trop honteux. Si demain Irina meurt, au moins, elle aura été fidèle à elle-même. Fidèle à ses ambitions. Elle n’aura aucun regret. Aucune larme pour toutes ses opportunités qu’elle a saisie sans le moindre scrupule. Pour la couronne. Pour son peuple. Pour elle.

Elle sait ce qu’il pense d’elle. La manière dont il la juge. Dont il l’imagine répandre le mal sans savoir, sans réellement comprendre aucune de ses démarches. Pourtant, qui est-il, lui, pour lui reprocher quoi que ce soit ? Il est enfermé dans sa propre cage, avec ses propres émotions. Il ne va jamais droit au but, toujours en équilibre entre deux camps. Une neutralité qui peut être mal interprété. Irina l’a déjà vu impulsif, séducteur ou encore très bon stratège. Il est bien plus que ce qu’il lui offre et cette distance qui a toujours existé face à elle, c’est cette distance qui l’empêche de coopérer. De voir la réalité.

« C’est bien son genre, en effet. » Des journées de festivité, de calme, de tranquillité, pour ensuite mieux frapper. Elle connaît bien trop Isaak pour savoir ce qu’il prépare. Pour comprendre à travers ses ordres, le résultat qu’il espère. La mort du père, elle restera floue jusqu’à ce qu’il décide de l’histoire qu’il veut faire entendre. Là-haut, sur le trône, il a les pleins pouvoirs pour tout changer.

« Isaak a attendu ce moment trop longtemps. » Qu’elle annonce sèchement, fatiguée par tous ceux qui ne disent jamais les choses telles qu'elle le sont. « Nous savons tous deux ce que la couronne représente pour lui, ce que cette longue attente à fait de lui. » Elle se rapproche de Demyan, qu’il cesse de la voir comme l’ennemie. Une seconde. « S’il souhaite nous sacrifier, ce n’est rien. Pour ma part, je suis capable de me défendre, mais le peuple ? Es-tu prêt à le laisser faire si cela arrive ? À le laisser faire un tel sacrifice le jour où il l’aura simplement décidé ? »

Où es-tu si faible, si égoïste que tu ne vois pas le pouvoir que tu as, toi-même, entre les mains ?

@Demyan Draghsteel
Demyan Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 05/03/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Alaska & Maxim MESSAGES : 887 CELEBRITE : Michiel Huisman COPYRIGHT : @BLINDNESS METIER/APTITUDES : Prince | Diplomate & Stratège TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 1166

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Dim 24 Mai 2020 - 12:04
the kind is dead
no crown should destroy a family
Everything you see exists together in a delicate balance. As king, you need to understand that balance and respect all the creatures, from the crawling ant to the leaping antelope.
Mufasa, The Lion King
« Je n’ai pas de mal à accepter mes démons, contrairement à d’autres. » Sa voix résonne, comme la lame d'un bourreau qu'i s'abat sur la tête de sa victime. Franche, droite et fière, voilà les mots qui lui siéent le plus. Tu ne lui reprocheras pas de mentir, mais quelque part ses mots sonnent faux et amer à tes oreilles. Ses démons ? Elle semble bien convaincue pour une jeune fille meurtrie par les actes de son oncle. A ton sens, elle a toutes les raisons du monde de se sentir pousser des ailes en voulant la vengeance de son père, mais si elle les acceptait réellement, les suivrait-elle ?

Mais quels sont tes démons, à toi ? Tu suis la voix du peuple, tu suis leurs envies et combles leurs désirs de ton allégresse. Peut-être que certains ne voient en toi qu'une pâle marionnette destinée à faire taire les rumeurs, destinée à vanter les mérites d'une couronne indignement imposée, destinée à faire taire tous les opinions contraire. Parfois, encore, tu te demandes qui tu es. Tu penses valoir tellement plus que ça, tu penses qu'il y a des combats bien plus justes à mener que ceux dans lesquels tu es engagé. Mais pour ton honneur et pour ta famille, tu t'opposes à tes propres démons.
Ceux qui voudraient bâtir un monde meilleur.
Ceux qui rêvent d'une vie plus juste et plus paisible.

Tes yeux l'observent plus que de raison. Tu jauges ce visage magnifique à la lumière du soleil doré du désert. Dans une autre vie peut-être, vous auriez été alliés d'une vie meilleure. Vous auriez pu l'être. Seulement vous êtes différents. Et au fond elle a sûrement raison, de te considérer en ennemi.

« Isaak a attendu ce moment trop longtemps. » « Isaak connaît les enjeux... » « Nous savons tous deux ce que la couronne représente pour lui, ce que cette longue attente à fait de lui. » Elle te coupe la parole, sèche. Elle se rapproche de toi, tes yeux observent le moindre de ses faits et gestes. Tu ne redoutes pas qu'elle t'agresse, dans l'intimité de votre rencontre, mais tu redoutes l'audace de ses mots. Que dirait Isaak si les propos étaient rapportés de portes en portes ? Il aurait probablement des difficultés à croire l'un et l'autre. Il connaît les faiblesses et les forces de chacun de vous, mais a dû mal à se confier chacun à la fois. Isaak choisit ses combats, ne mène pas les même face à toi qu'il ne les mène avec Irina.

Mais plus elle suivra son jeu, plus il aura de mal à t'écouter, toi.

Un instant, tu restes crédule face à ses paroles. Mais tu fermes ton visage, bien vite, trop vite pour qu'elle ne puisse le remarquer - du moins tu l'espères. Toujours, tu as pensé qu'elle n'avait que faire du peuple, qu'elle pourrait régner sur le désert, vide et immense, du moment qu'elle porterait la couronne. Et ce, même s'il lui fallait assassiner chacun de vous, un par un. « Rien de ce qui a été bâti par la couronne n'a exigé plus de sacrifices que ce qu'ils pouvaient en supporter. Et quand bien même, Isaak dépassera les limites, ils ne sont pas sans défenses - loin de là. » Tu romps l'espace entre vous, sentant presque son souffle effleurer ton visage. « Depuis quand considères-tu injuste de sacrifier le peuple ? Tu t'es montrée plus dure que ça, Irina. » Tu ajustes les mots d'un ton cassant.

Tu détournes les yeux, t'éloigne de quelques pas vers une fenêtre, jetant un regard au ciel et à la cité. « Tu sais pertinemment que je ne soutiendrais jamais que notre futur roi use de son pouvoir par simple caprice. »
icon@vocivus
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 524 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 161

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Mar 9 Juin 2020 - 17:39

— the king is dead
15 JUILLET 2119

Des années à respirer le même air, la même histoire. Lui, l’oncle dont l’ambition de la couronne était si grande, qu’il a franchi la frontière de trahison pour l’attraper de ses longs doigts envieux. Pour de l’or sur la tête, il a tué son propre frère et laisser en vie la seule trace de ce passé révolue : une fille. Faible, sans valeur. Une fille qui devrait s’estimer heureuse d’être en vie, de la clémence de son roi. Une fille qu’on utilise pour sa beauté, un trophée. Mais pour Irina, la couronne lui reviendra toujours et le sang versé, aura sa vengeance. Ce murmure qui ne l’a jamais quitté, c’est son démon. Elle vivra avec ce besoin constant, jusqu’à son dernier jour. C’est son destin. Une part entière de son être. Il ne peut pas comprendre, lui. Lui, fils de ce roi mort, fils qui évite de regarder la couronne en face. Demyan pourrait pourtant accomplir des choses, c’est un bon diplomate, un homme qui sait ce dont le peuple a besoin, qui est capable de l’écouter. Pourtant, il ne fait rien. Au fond, Irina ignore ce qui fait battre son cœur et de quel côté il penche. Serait-il capable de l’empêcher d’atteindre son but ? Où réalisera-t-il que sa cause n’est pas si éloignée que celle qui pourrait convenir à leur peuple ? Qui pourrait lui convenir à lui, tout simplement ?

Parfois, elle aimerait attraper ces masques qu’ils portent tous et les briser contre le sable chaud. Parce que tout serait alors plus simple, plus facile. Elle serait en mesure de savoir dans qu’elles cases ranger ceux qui l’entourent. Où le placer, lui.

C’est une danse dangereuse, qu’ils entreprennent.
Ils vont se faire du mal, mais pourquoi ?

Pourquoi, quand tout ce qu’Irina veut savoir, c’est ce qu’il va faire à l’avenir. C’est la place qu’il possède auprès d’Isaak, car le sang fini toujours par triompher d’une manière ou d’une autre. Il ne tuera pas Isaak, non, pas pour le trône, mais peut-être pour la paix. Et quelle belle vengeance cela serait, si les fils du roi s’entretuaient ? N’est-ce pas la fin qu’ils méritent ?

La tête haute, elle observe Demyan. Il reste toujours aussi doux dans ses paroles, comme marchant sur des braises ardentes. La crainte de dire ce qu’il ne faut pas, peut-être. De dire la vérité. Il défend tout et il ne défend rien.

« Je sais me montrer réaliste, quand c’est nécessaire. » Qui voudrais d’elle, là-haut, si le peuple lui-même se consume dans les flammes de la guerre ? Qui voudrait d’une reine si le sang coule trop longtemps ? Personne. Et Demyan n’est qu’un idiot s’il croit qu’Irina est assez bête pour agir comme son père : tuer sous le coup d’un caprice. Oh oui, elle veut la couronne, elle se perdra à vouloir cet objet de malheurs, mais toutes ses années dans l’ombre à calmer ses ardeurs les plus terribles. La tête de Shell n’a pas roulé en sa direction en vain.

Elle le suit et s’arrête à ses côtés, jetant elle aussi un regard par la fenêtre sur la cité de feu. Leur cité.

« Et pourtant, j’ai peur que c’est ce qui risque d’arriver. » Elle croise les bras, songeuse. Elle a une étrange impression de déjà-vu, sans pouvoir mettre la main dessus. A-t-elle rêvé de ce moment ? Où cette vie n’est qu’un cercle sans fin ? « Suis-je la seule à sentir la guerre approcher ? Encore plus maintenant que ton frère est au pouvoir ? »
Demyan Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 05/03/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Alaska & Maxim MESSAGES : 887 CELEBRITE : Michiel Huisman COPYRIGHT : @BLINDNESS METIER/APTITUDES : Prince | Diplomate & Stratège TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 1166

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Jeu 19 Nov 2020 - 19:12
the kind is dead
no crown should destroy a family
Everything you see exists together in a delicate balance. As king, you need to understand that balance and respect all the creatures, from the crawling ant to the leaping antelope.
Mufasa, The Lion King
La cité brille de mille feux, sous le soleil du désert. Malédiction certaine que d'être né à cet endroit, à ce moment. Tu es prince d'une royauté pourrie jusqu'à l'os, complètement dénuée de sens à tes yeux. S'ils pouvaient ne serait-ce qu'un instant laisser de côté le pouvoir, faire régner l'ordre par les mots et la sagesse, peut-être la vie n'en serait que meilleure. Peut-être que si c'était toi qui portais la couronne, tu pourrais. Peut-être que si Isaak n'était pas si avide de faire ses preuves, de montrer qu'il est le plus fort, peut-être alors pourrait-il gouverner sur le bon chemin. Seulement, c'est peut-être la charge elle-même du roi qui est malveillante, qui attire les mauvais desseins comme un moustique attiré par la chaleur.

Mais pourtant, cette ville, elle est si belle. Elle brille de milles feux, des paillettes qui sont douces à tes yeux. Qu'aimes-tu tant dans ce désert ? Pourrais-tu partir si on te le demandait ? Le regard du peuple et la richesse te manqueraient. Tu n'as pas mûri suffisamment tes projets encore pour ne serait-ce qu'y penser un seul instant. Tu voudrais voir le monde, probablement, jouir de ta liberté jusqu'à ton dernier souffle. Mais à quel prix ?

Irina est réaliste, sans doute. Cela ne fait pas d'elle pour autant la lumière qui pourrait guider le peuple hors du désert. Si ce n'est pas Isaak qui usera de son pouvoir pour combler ses désirs, quelqu'un d'autre le fera. Dans ce système injuste et cruel, ce sont toujours les mêmes qui payent, toujours les mêmes qui souffrent. Suis-je la seule à sentir la guerre approcher ? Encore plus maintenant que ton frère est au pouvoir ? Non, évidemment. Mais ce qui t'inquiètes le plus, c'est la nature de celle-ci. Viendra-t-elle du peuple ? Viendra-t-elle de l'extérieur ? N'est-elle pas déjà lancée, quelque part, sous terre ou dans une oasis, par delà la mer ou la forêt ? Isaak n'est probablement pas un bon roi, trop aveuglé, trop peu docile, trop peu sage/ Et pourtant, il mérite cette couronne, plus que n'importe qui. Le préféré de papa, celui qui a subit l'éducation la plus stricte, la plus parfaite, pour créer une copie conforme du régicide lui-même. Dois-tu avouer, que tu n'as pas le moindre regard sur l'avenir ? Que tu ne sais pas qui de toi ou d'elle il écoutera le plus ? Que tu crains pour la vie de ceux que tu aimes, parfois ? Tasha mérite de vivre dans un environnement bien plus paisibles que ces querelles incessantes.

Je ne partage pas les opinions de mon frère, mais je n'ai rien de plus que mes paroles pour me dresser contre lui. Tu te retournes vers elle. Lui combat le feu par les armes, il a été créé ainsi par notre père, et quoi qu'on en dise, il a souvent vu les choses avec justesse. Il mène ses combats différemment, il ne réfléchit pas, il laisse les autres le faire pour lui. C'est là qu'est mon rôle, quand il veut bien m'entendre. Mais je n'userais jamais de la violence. Alors qu'elle, elle le ferait. Tu soupires. Ce n'est pas la voix du peuple qui aurait raison de lui. Il n'a même pas conscience des rumeurs qui se propagent à travers la ville. Alors qu'elle, elle écoute. Elle sait probablement mille fois plus que lui ce dont le peuple a envie. Irina ne peut peut-être pas les comprendre, mais elle les écoute parfois au moins. N'a-t-elle jamais entendu celles qui regrettent son père, qui fondent leurs espoirs en elle ? Une infime portion de gens qui en parle, pour peut-être des centaines d'âmes qui le pensent, effrayés par la dictature imposée par Arkhip.

Ton regard se pose une dernière fois sur la ville, émerveillé par le spectacle. Tu essaie de chasser ses mauvaises idées, celles qui te font penser à l'avenir, et tu reviens à penser à Irina. A quoi bon faire tourner en rond vos discussions, pour ne jamais se dire que des vérités voilées ? Elle n'est pas venue ici pour te parler d'Isaak, c'est sur toi qu'elle veut en savoir plus. Elle veut connaître ta position, mais elle le sait déjà. Tu resteras toujours celui qui écoute, qui parle et qui se pavane. Tu es la figure du peuple, celui qu'on met toujours en première ligne parce que tu ne risques pas de trahir leur confiance.
icon@vocivus
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 524 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 161

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Ven 4 Déc 2020 - 13:51

— the king is dead
15 JUILLET 2119

La vue est incroyable, tentatrice pour ceux qui voudraient y sombrer. Sous le soleil capricieux qui teint les toits de chaque bâtiment, chaque âme. Irina est incapable de nier les vices qui gouvernent les rues sablées, mais elle ne peut pas nier la fierté de ce peuple de survivant. Les bons moments, aussi. Ces instants magiques où plusieurs âmes se retrouvent et se comprennent, et dans l’adversité, se soutiennent. C’est un peu ce qu’elle espère de l’ombre qui se trouve à ses côtés. Qu’il soit désormais un allié et non un ennemi. Il ne se sont jamais appréciés, mais la situation est différente désormais. Isaak aura bientôt la couronne sur la tête, et les pleins pouvoirs pour détruire. Demyan le sait, à moins d’avoir lui-même été aveuglé par son sang. Ils sont frères, et pourtant, leur esprit est trop éloigné pour qu’ils suivent la même direction. L’un aime beaucoup trop l’épée, l’autre les mots. Ensemble, ils auraient été de bons souverains, mais leur père a détruit cette opportunité il y a bien longtemps, quand il a décidé de faire couler son propre sang pour le plaisir du trône.

C’est peut-être la malédiction qu’Irina a toujours voulu lancer : tes fils se tueront comme tu as tué ton frère. Le Dieu Soleil agira, un jour, et la cité retrouvera sa paix. Sa grandeur. Le plus beau joyeux du désert, et peut-être bien, de ce monde. Irina reprendra alors la place qui est sienne et Demyan cessera de se préoccuper de ce qu’il ne désir pas. Car son cœur penche pour une liberté bien différente, une liberté bien de la monarchie encore féroce qui plane sur sa tête. Irina, elle-même, a quelques idées en tête, mais ne laissera jamais qui que ce soit les découvrir.

Pas avant d’avoir gagné.

Et surtout, d’avoir évité le pire. Car la guerre rode. Le Roi frappera le reste de ce monde sans répit, pour prouver sa force, pour prouver qu’il est le meilleur, celui qu’il faut craindre. Il a été élevé pour marquer l’histoire et l’histoire, il la marquera. Si la rébellion s’est éteinte avant qu’Arkhip ne dépose son dernier souffle, elle risque sans doute de reprendre de plus belle face aux temps de malheurs qui arriveront sur eux. Irina n’a pas besoin d’aller payer une chamane pour que la vérité tombe.

« Tu le sous-estimes si tu crois qu’il ne réfléchit pas. » Quel idiot. Demyan se protège derrière ses affirmations, sans se rendre compte des failles de la situation. Plus bas, la ville continue de respirer, mais ici, le froid règne. Alors Irina délaisse ce paysage pour poser son regard vers son cousin.

Elle n’obtiendra rien de lui. Ni haine, ni vérité. Il restera toujours en retrait. Toujours celui qui écoute, sans oser agir.

« Tu n’es donc pas seulement lâche… » murmure-t-elle. « Tu es aussi incroyablement effrayé par ce que demain risque de te réserver. Ce n’est pas étonnant que tes paroles ne préserveront pas la cité des malheurs qui risquent d’arriver. » Elle se moque de lui et s’éloigne, ajoutant sans perdre son sourire : « Tu aurais au moins réussi à me faire rire, cousin. »

Je sais désormais à quoi m’en tenir.
Demyan Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 05/03/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Alaska & Maxim MESSAGES : 887 CELEBRITE : Michiel Huisman COPYRIGHT : @BLINDNESS METIER/APTITUDES : Prince | Diplomate & Stratège TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 1166

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Mer 16 Déc 2020 - 21:39
the kind is dead
no crown should destroy a family
Everything you see exists together in a delicate balance. As king, you need to understand that balance and respect all the creatures, from the crawling ant to the leaping antelope.
Mufasa, The Lion King
Isaak serait bien gré, d'entendre votre conversation. Lui qui s'acharne à vouloir maintenir ensemble deux pierres brisées, les forger à nouveau pour qu'elles coopèrent, s'emboitent dans une posture parfaite qui ferait jaillir des étincelles. S'il n'avait pas son ambition pour s'entendre avec Irina, si elle n'avait tout autant si ce n'est plus le droit que vous d'être ici, son premier geste aurait sans aucun doute été de la chasser d'ici. L'envoyer, loin, dans des terres hostiles. Se débarrasser d'elle, de ses alliées, de ses idées mauvaises. De son poison qui se répand comme  une traîne de poudre, prêt à faire rugir les secrets les mieux gardés. Oh, si elle n'était pas ce qu'elle est, si elle n'était pas de la même graine que lui, tu aurais eu beaucoup moins d'ennuis. Mais elle attise son feu, elle créé des étincelles, elle veut faire éclater la splendeur de votre famille, elle veut faire voler en éclat tous les efforts de votre père. Le roi intraitable, sanguin et cruel, qui a assassiné son frère pour une couronne, un peu de pouvoir. Qu'avez-vous à gagner de cet héritage empoisonné ? Une vie médiocre, sous les projecteurs d'une foule qui murmure dans votre dos, qui se rebelle ? N'y-a-t-il pas un échappatoire à tout ce cirque ? Appuyer sur start, recommencer, effacer toute une vie de méfiance et de désirs à peine voilés. Que tu aimerais, pouvoir jeter un peu d'encre sur le papier, recommencer l'histoire. Être l'auteur d'une nouvelle vie, sans aucun doute. Où aucun de vous n'en ferait partie.

Tu as vu ses yeux suivre ton regard. Tu doutes que ses pensées soient semblables aux tiennes. La vipère survit dans le désert, sous le soleil brulant, cachée entre les pierres ardentes. Elle feule, zigzague en laissant ses écailles scintiller par moment au soleil, elle te cherche, te taquine, vient quérir tes pensées avant que le doute n'éclate pour laisser place à la réalité. Pourtant, elle semble déjà si butée, arrêtée. Elle a déjà chassé toutes ces hésitations qui nourrissent votre débat, elle a refermé la porte, bloqué toutes les issues en préférant choisir un avenir corrompu et cruel. Tu le sous-estimes si tu crois qu’il ne réfléchit pas. Un rictus amusé t'échappe tandis que tes yeux reviennent à elle. Est-ce qu'elle croit ? Est-ce ce que tu as dit ? Isaak est loin d'être un piètre stratège, mais il est surtout guidé par des émotions qui ne sont pas nobles. Tu t'amuses, de voir qu'elle pense ça. Tu m'amuses, l'espace d'un instant, avant qu'elle ne se tourne vers toi.

Avant que ses mots ne deviennent cruels. Lâche c'est le mot qu'elle emploie. Celui qui figes ton regard, ton sourire, celui qui fait crisser tes dents. Lâche. Elle le dit comme une vérité, un coup de poignard qui fissure tes côtes, fait jaillir le sang écarlate de tes tripes. Ce n'est pas tant le fond de ta pensée, qui te blesses, mais c'est d'avoir crue qu'elle était dupe. Qu'elle avait tellement les yeux voilés par le pouvoir et l'ambition, qu'elle ne pouvait en distinguer en toi que de l'indifférence face à ses jeux. Tu es aussi incroyablement effrayé par ce que demain risque de te réserver. Ce n’est pas étonnant que tes paroles ne préserveront pas la cité des malheurs qui risquent d’arriver. Elle voit bien trop clair dans ton jeu. Elle t'échappe, s'éloigne. Balance ses paroles cruelles, et s'en va. Tu la fais rire. Voilà ce qu'elle pense de toi, voilà ce qu'elle veut conclure. Elle balaie tout d'un geste de la main, comme si tu n'avais plus rien à lui apprendre. Sottises. Tu la rattrapes, la saisit pour la pousser contre le mur. Son dos rencontre la pierre brulante, frappée par le soleil, et elle se laisse faire sans aucun doute, bien trop amusée par ton petit jeu. Qu'est-ce tu crois gagner Irina ? Tu grognes, laissant ta frustration prendre le dessus. Tu veux la maintenir d'une main ferme, mais tu sais qu'elle est aussi forte que toi si ce n'est plus. Tu crois qu'il va se jeter à tes pieds, écouter tes revendications puériles et se garder de brûler toute la cité à vif si tu le lui demandes quand la couronne sera posée sur sa tête  ? Ce n'est pas parce que tu lui apportes le même soutien sadique que notre père idolâtrait tant qu'il t'écoutes plus que moi. Tu sers les dents. Ne mens pas. Tu la lâches. Tu parles autant que moi, tu n'as pas plus d'influence, pas plus d'intérêt à ses yeux. Il nous prend tous pour des pions, des petits lutins à sa gloire. Quand il sera roi il fera tout ce qu'il voudra et ni toi ni moi ne pouvons changer ça. Il attend ça depuis toujours, il voudra faire en sorte que rien ne lui échappe.
icon@vocivus
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 524 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 161

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Sam 23 Jan 2021 - 14:33

— the king is dead
15 JUILLET 2119

Elle n’a plus de temps à perdre avec lui. Plus de temps à gaspiller dans ses énigmes sans réponses, dans son regard lointain. Elle sait désormais à quoi s’attendre de lui, de celui qui n’a jamais désiré la couronne et qui la fui, effrayé par elle. Elle se demande bien si le sang dans ses veines, et le même que le sien, tant il n’a rien d’un dragon. C’est comme être coincé entre deux mondes, et ne pas avoir le courage de choisir. Non, lui, il attend. Patiente jusqu’à ce que le mal lui tombe dessus et qu’il soit si proche du gouffre, qu’il devra enfin lever la tête. Alors forcément, elle le délaisse, lui et la fenêtre qui donne sur cette ville de feu que la princesse chérie tant. Lui et sa cage invisible. Sa robe glisse sur les sols, prêt à disparaître dans les couloirs dorés, mais elle se fait trop vite rattrapé par le lâche. Trop vite poussé contre le mur pour s’échapper. La chaleur de pierre se colle à sa peau, l’irrite déjà affreusement, mais Irina est trop fière pour perdre son sourire et ne pas l’affronter. Trop fière pour lui donner cette satisfaction.

Silencieuse, elle observe chaque couleur qui se dégage de son regard. Elle a dû toucher sacrément juste, pour obtenir une telle réaction de sa part. Oui, Isaak ne fera qu’une bouchée d’elle si jamais elle ose demander la couronne. Si jamais elle tente, quelque chose. Son père avant-lui, avait déjà bien mis en évidence jusqu'où il était prêt à aller pour garder son siège. Tel père, tel fils, non ? Elle aimerait lui répondre férocement, mais elle sait que dans cette situation, elle a plus à gagner en l’écoutant jusqu’à la fin. En avalant chaque mot prononcé, en admettant qu’il a absolument raison.

« Mon très cher cousin… » Elle observe ses grandes épaules, respire enfin d’être lâché de sa poigne féroce. « Oui, tu as raison, nous ne sommes que des pions à ses yeux. Nous n’existons que pour satisfaire sa volonté. Il est désormais notre roi et il ne laissera rien au hasard… » Son sourire s’efface pour offrir un visage plus sérieux, plus réel, plus en colère. « Mais tu sous-estimes la cité, tu me sous-estimes moi et tu te sous-estimes toi-même, si tu crois que l’avenir qui nous est réservés, est déjà décidé. » Elle pose ses deux mains sur son torse et le pousse avec force.

« Ton défaitisme n’a pas ça place ici. » Elle se décolle enfin du mur pur avancé vers lui. « Je ne sais vraiment pas ce que tu attends pour partir, et ne me fais pas croire que tu restes pour Tasha. Si tu n’es même pas capable d’avoir tes propres convictions, comment penses-tu la protéger de ton propre frère ? »

Elle sait, Irina, que plus le temps passe, moins elle aura de chance d’un jour obtenir ce qu’elle a toujours voulu. Elle sait, et la flamme qui a longtemps brûlé en elle, commence peu à peu à trouver cette bataille longue et dévorante. Après toutes ses années dans la cour, à comploter dans le noir, à préparer le pire, elle a bien compris une chose : tuer le roi et prendre la couronne, ne garantira pas que le trône sera respecté et que l’avenir sera prometteur. Ce n’est certainement pas lui, qui peut comprendre. Ce n’est certainement pas à lui qu’elle confirmera quoi que ce soit à ce sujet.

« Maintenant, je te prie de m'excuser, mais j'ai mieux à faire que de t'écouter geindre comme une bête proche de l'exécution. »  Elle le fixe proprement, comme pour souligner un fait essentiel : « Nous savons tous les deux que ma tête a plus de raison d'être coupé que la tienne.»
Demyan Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 05/03/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Alaska & Maxim MESSAGES : 887 CELEBRITE : Michiel Huisman COPYRIGHT : @BLINDNESS METIER/APTITUDES : Prince | Diplomate & Stratège TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 1166

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Dim 7 Fév 2021 - 14:59
the kind is dead
no crown should destroy a family
Everything you see exists together in a delicate balance. As king, you need to understand that balance and respect all the creatures, from the crawling ant to the leaping antelope.
Mufasa, The Lion King
Elle est fière d'elle, elle a touché droit dans le mile. Elle a distillé son venin pour te faire sortir de tes gonds, pour te faire dire ce qu'elle avait envie d'entendre. Elle ne paraît même pas surprise, quand tu la pousses contre le mur ; elle se laisse faire, elle ne grogne pas au contact incandescent du mur. Tu parles vite, agacé. Elle a touché si juste dans ton égo, qu'elle t'enrage. D'accord, elle a gagné ; d'accord, elle a raison. Elle te poignarderait dans le dos, toi et tous ceux qui portent ton nom, si elle pouvait obtenir ce qu'elle veut. Elle se tait, écoute, ne t'interrompt pas. Elle te laisse terminer ton discours, elle t'écoute sans broncher ; ce sourire fier et mauvais plaqué sur son visage. Lorsque tu termines ta tirade, ton souffle reste court et tu ne lâches pas ses yeux, ce regard qu'elle a soutenu depuis le début alors que tu la laisses respirer elle.

Mon très cher cousin… Comment avez-vous pu en arriver là ? Se haïr de cette façon. C'est sans doute ta lâcheté, ton indifférences aux affaires de ton peuple. Cette volonté de toujours vouloir faire dans l'ombre. Elle aussi, elle se terre sous couverture pour ne pas attirer trop de soupçons, pour toujours avoir un coup d'avance sur les autres. Oui, tu as raison, nous ne sommes que des pions à ses yeux. Nous n’existons que pour satisfaire sa volonté. Il est désormais notre roi et il ne laissera rien au hasard… Son visage se tord de colère ; peut-être que tu as touché juste, toi aussi. Elle perd son amusement pour te répondre avec plus de sérieux. Elle te remet face à cette fatalité que tu aimes tant défendre. Toi, tu penses que quelque part, tout est déjà écrit. Ce n'est pas à toi de décider, tu ne peux qu'essayer d'aiguiller doucement le destin, mais tu ne pourras jamais le changer. Qui serais-tu, toi, pour dicter aux dieux ce qu'ils doivent faire ? Tu commences à peine à comprendre les enjeux derrière la couronne, étant resté pendant trop longtemps à l'écart de tout ça. Tu n'avais pas envie d'y prendre part, tu n'avais envie que de batifoler loin de tout ça. Entretenir des idées desquelles ce pouvoir t'aurais irrémédiablement éloigné. Elle te repousse et tu grimaces sous la pression de tes mains sur ton torse, la laissant se défaire de toi.

Tu sais qu'elle a raison, mais tu restes muet. Que lui dire, de toute manière ? Vous n'avez pas la même vision de la réalité. Elle court après bien plus de chimères que toi, mais elle se pense aussi capable de prendre les choses en main. Elle n'abandonnera jamais ses convictions, tu peux en être certain. Elle se bat avec tellement de vigueur pour obtenir ce qu'elle veut, que, quelque part, tu l'admires pour ça. Tu n'en es pas capable. Tu préfères t'écraser et rester dans les convenances, faire comme on attend que tu fasses ; jusqu'à ce qu'une petite opportunité se présente à toi. Jusqu'à ce que le destin lui-même te fasse savoir qu'il a besoin de toi. Je ne sais vraiment pas ce que tu attends pour partir, et ne me fais pas croire que tu restes pour Tasha. Si tu n’es même pas capable d’avoir tes propres convictions, comment penses-tu la protéger de ton propre frère ? Ne la mêles pas à ça. Elle comme moi n'avons rien demandé de tout ça. Partir ? Non, jamais ; pas tout de suite. Et laisser Irina seule avec Isaak ? Laisser la cité aux mains d'une reine impitoyable et d'un roi injuste ? Oh non, Irina, tu te met le doigt dans l'air. Même si tu ne fais pas grand chose, tu as au moins la présence d'esprit de rester sur place pour ramasser les pots cassés, si tant est qu'il restera quelque chose à sauver à la fin. La princesse ne craint rien, elle est trop aimée par le peuple. Comme toi, bien sûr. Isaak ne lui ferait jamais de mal. Même lorsqu'elle se mêle de ses décisions, même lorsqu'elle est allée à l'encontre de sa volonté, une fois. Il n'a fait qu'alourdir ses punitions. Tu grognes, expie toutes cette frustration et cette colère qu'elle génère en toi. Tu n'as pas à te mêler de ça. Tu ne fais pas partie de cette famille-là ajoute-tu en copain son geste, appuyant ton index contre sa poitrine. Oh, c'est mesquin, Demyan, de lui rappeler sa place. Mais elle mérite, plus que personne.

Vous vous affrontez en silence du regard, et elle finit par clôturer cet échange, beaucoup moins amusée qu'auparavant. Vous vous connaissez trop bien, malgré votre indifférence, pour ne serait-ce que supporter plus longtemps le contact de vos deux âmes. Elle te connait si bien, qu'elle touche juste chaque fois qu'elle s'adresse à toi. De ce sourire si satisfaisant que tu aimerais lui ôter. Tout cette colère refoulée que tu aimerais passer sur elle. S'il n'y avait pas elle, tu resterais congruent avec toi-même, toujours à danser sur le bon pied. Sans personne pour remettre en doute tes convictions. Nous savons tous les deux que ma tête a plus de raison d'être coupé que la tienne. Tu lui souris, lui rendant ce magnifique sourire fier qu'elle t'oppose si souvent. Tu fais un dernier pas vers elle, un peu plus sûr de toi ; lui murmurant quelques mots encore. Je mentirais si je disais que je veux voir ta tête flanquée au bout d'une pique, chère cousine. Mais fais attention où tu met les pieds, parce qu'il en te fera pas de cadeau. Auquel cas, je serais là pour assister au spectacle. Crois-moi. Tu lui jettes un regard, et tu te détournes pour t'éloigner. ayant bien trop de choses à penser pour supporter sa compagnie encore bien longtemps. Elle ne mérite pas tant de considération, mais elle te met face à toi-même. Et tu détestes ça.

icon@vocivus
Contenu sponsorisé

 “the king is dead” (demyan) Empty Re: “the king is dead” (demyan)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum