Aller en bas
Milo Reinar
DATE D'INSCRIPTION : 25/03/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : meeka, astrid, richard & elias MESSAGES : 1188 CELEBRITE : Chris Evans COPYRIGHT : SIGN poésies cendrées METIER/APTITUDES : Antiquaire - Gardien du savoir (option chasse quand besoin) TRIBU : pikuni POINTS GAGNES : 45
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

Kai + The Place Where Lost Things Go Empty Kai + The Place Where Lost Things Go

le Sam 28 Sep 2019 - 23:01

The place where lost things go
★ Milo & Kai


L’air se fait plus délicat, plus supportable. Une sensation plus douce et déjà, un soleil qui se dessine. Milo a dormi dehors. Cela n’arrive pas souvent. Il imagine avec facilité que sa mère râle, s’inquiète, se pose trop de question. Elle n’aime pas quand ils découchent, ses enfants. Elle les aime un peu trop parfois. Il grimace à cette pensée. Il ne trouvera jamais que sa mère l’aime un peu trop. Disons plutôt qu’il estime qu’elle ne devrait pas s’inquiéter quand ce n’est pas nécessaire. Surtout dans l’instant présent. Il n’a rien fait de spécial, il a été bousculé par le soleil se couchant et il évite toujours de se promener la nuit. L’obscurité ne le terrifie pas vraiment, cela le met surtout trop mal à l’aise. Une sensation étouffante à cause des choses qu’il pourrait croiser. Créatures, pièges. Trop de danger pour courir un risque aussi stupide. Parce que c’est de ça qu’il s’agit, ici. Peut-être que certains iront un peu trop le trouver précautionneux. Comme s’il allait y porter un quelconque intérêt. N’est-il donc pas libre de faire ce qu’il veut ? Pas d’après sa mère, selon comment elle peut voir les choses. Mais c’est normal, c’est une mère. Même quand il aura 60 ans - s’il atteint cet âge et si sa mère est toujours là, ce dont il doute, malheureusement - elle continuera à se demander où il est. Et il ne s’agit pas seulement de lui, il s’agit de tous ses enfants.

Bref. Pourquoi chercher plus loin, il profite de la fraîcheur du matin et des températures qui remontent doucement. Il soupire, s’étire doucement. Cette grotte était un peu trop pleine de cailloux, ce n’était pas le plus confortable qu’il aurait pu trouver mais il ne le cache pas, il n’avait pas vraiment envie de chercher trop longtemps. A quoi ça aurait bien pu servir hein ? Traîner les pieds, chercher encore et encore. Non merci. Ca ne me sert à rien. Il va sûrement garder quelques douleurs dans l’arrière de la nuque, et dans ce bras droit parcouru de fourmis dérangeante. Mais ça passera, et il va davantage savourer le confort de son lit. Il est bien content d’avoir céder, à l’époque, à cette cession de chasse qui lui a permis de tuer un ours. Son lit est si doux qu’il lui suffit de poser la tête pour s’endormir. Faudrait peut-être qu’il arrête de rêvasser à son lit alors qu’il vient à peine de se lever au coeur d’une grotte manquant cruellement de confort. C’est ainsi, et il n’y a donc pas grand chose de plus à en dire.

Il sort, observe autour de lui et son attention est capté par un garçon. Non qu’il soit en pleine activité incroyable mais il ne cache pas que c’est ce qu’il tient dans ses mains qui attire son attention. C’est un éclat assez rare qui s’affiche devant lui. Et il ne sait pas quoi dire tant la situation est incroyable.

Il y a de nombreuses années - non qu’il soit en train de dire que Camille soit un ancêtre - son frère a obtenu un couteau fait d’or, dans un troc dont il ne se souvient plus des détails. Une magnifique lame dont il ne se servait pas souvent mais dont il était assez fier. Sauf que chez les hommes Reinar, il y a une certaine capacité incroyable à la maladresse. Le couteau a fini par être perdu et ce, depuis quelques années déjà. Une lame qui s’est envolée, qui a sans doute rempli une nouvelle bourse, quelque part. Et il a fini par simplement disparaître des esprits.

Le plus drôle, ce n’est pas de poser à nouveau le regard sur le couteau - puisque de toute manière, Camille est certain de ne plus le retrouver - c’est plutôt la main qui le contient. Ce garçon, il a déjà été amené à le voir dans son village ou à quelques événements. C’est un débarqué. Donc il ne l’a sans doute pas depuis bien longtemps non plus. Et c’est sa curiosité qui le tiraille, finalement. Parce que pour le coup, il a quand même envie de savoir d’où il la sort, cette lame. Du moment qu’il ne le poignarde pas avec, évidemment. Parce que là, ça pourrait éventuellement l’énerver. " Salut. Juste une question de curiosité, tu l’as trouvée où cette lame ? ". Bon, la question aurait pu attendre quelques politesses, quelques phrases histoire de créer un échange avant d’accoster aussitôt l’autre avec le sujet nécessaire. Mais bon, aussi rêveur que soit Milo, il n’a pas tendance à passer par quatre chemins.
Kai Collins
DATE D'INSCRIPTION : 27/11/2018 PSEUDO/PRENOM : Lexis MULTICOMPTES : Kieran K. Peters MESSAGES : 470 CELEBRITE : Kim Myung Soo COPYRIGHT : Avatar - myself / Code sign - anaëlle METIER/APTITUDES : Entraîneur et fabricant de lames courtes. POINTS GAGNES : 110
Voir le profil de l'utilisateur

Kai + The Place Where Lost Things Go Empty Re: Kai + The Place Where Lost Things Go

le Dim 29 Sep 2019 - 17:59

The place where lost things go.

Meeting into the woods.

01 octobre 2119.

Se perdre, sérieux… Comment a-t-il fait pour se perdre ? A la base, il était juste allé se dégourdir les jambes, profité d’un peu de calme en forêt, mais il semble qu’il se soit perdu trop profondément dans son esprit, la nuit le surprenant sans qu’il n’y ai fait attention. Les journées commencent à être plus courtes, il le sait pourtant, mais il s’est malgré tout fait avoir comme un bleu…Voilà ce qui arrive quand on marche sens regarder où on va, le cerveau trop occupé à faire le point, à faire du tri et du rangement. Kai a besoin de ces moments de solitudes, d’introspections, pour classer et organiser ses souvenirs et les informations qu’il cumule au fil du temps, sinon il déborderait et pèterait probablement un plomb… Mais il ne lui était encore jamais arriver de ne plus faire attention à son environnement à ce point là…

Voilà donc l’asiatique perdu dans les bois au petit matin après avoir passé une nuit des plus désagréable, perché dans un arbre à se les geler. Autant dire que son humeur n’est pas vraiment au beau fixe… Mais étant seul, il s’en fiche un peu. Enfin seul, il semble qu’il ne soit pas si seul que ça, en fait. Une voix l’interpelle en effet alors qu’il guète son petit déjeuné, sa lame en or en main. Non pas pour chasser, au couteau ce n’est pas son truc, mais pour couper des branches avec des baies ou des fruits pas trop verts…

Enfin bref, il ne s’attendait pas du tout à tomber sur quelqu’un à cette heure matinale, au milieu des bois. En même temps, vu la direction empruntée à sa sortie du campement, il doit se trouver quelques part aux environs de chez les Pikunis, ce qui expliquerait pourquoi Milo lui fait désormais face… La surprise passée, il laisse échapper un soupir de soulagement. L’homme va pouvoir lui indiquer le chemin du retour. Mais avant, il doit traiter une information des plus étrange : le fait que l’autre lui demande d’amblé des informations sur la lame qu’il tient sans même lui demander ce qu’il fait là et avec à peine un salut.

Kai ne se méfie pas de Milo, il l’a déjà rencontré quelques fois sans le connaître plus, mais il sait qu’il n’a pas à avoir peur de lui. Aussi, si sa question et sa façon de l’amenée l’interpelle, il ne répond pas de façon méfiante ou hostile, se contentant d’approcher avec un sourire un peu crispé dû à sa mauvaise humeur.    

« Salut à toi aussi. Il est un peu tôt pour une balade en forêt, non ? »

Il ne répond pas tout de suite à la question du brun, de façon délibérée. Il garde le silence quelques secondes en examinant la lame puis relève les yeux vers Milo.

« Assez loin d’ici, à supposer qu’on est bien prêt de chez toi… Pourquoi ? »

Il reste vague exprès, attendant de voir la réelle raison de cette question soudaine. Et au passage, il essaie d’obtenir des infos sur leur situation, de s’assurer qu’ils ne sont en effet pas très loin de chez les Pikunis… Le fait d’avouer qu’il est perdu ne le gêne pas en soi, mais s’il veut apprendre il doit pouvoir se retrouver seul avec peu d’informations, c’est l’occasion de se tester…
AVENGEDINCHAINS



HJ:
Milo Reinar
DATE D'INSCRIPTION : 25/03/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : meeka, astrid, richard & elias MESSAGES : 1188 CELEBRITE : Chris Evans COPYRIGHT : SIGN poésies cendrées METIER/APTITUDES : Antiquaire - Gardien du savoir (option chasse quand besoin) TRIBU : pikuni POINTS GAGNES : 45
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

Kai + The Place Where Lost Things Go Empty Re: Kai + The Place Where Lost Things Go

le Mer 16 Oct 2019 - 13:56

The place where lost things go
★ Milo & Kai


Cette arme, il ne l’a pas vu depuis très longtemps. Il se souvient encore de Camille, tout fier rentrant avec ça, le dégainant sans raison juste pour montrer que c’était à lui. Le jour où il l’a perdu, il était presque inconsolable. Presque, parce qu’en fin de compte, il n’était pas si agréable que ça, non plus. Et puis bon, il a vite fini par oublier. Milo, lui, il aurait adoré avoir cette pièce dans sa boutique mais il aurait été clairement incapable de savoir quoi en faire, finalement. En réalité, pas besoin de chercher plus loin, il n’aurait pas servi à grand chose de chercher plus loin. En réalité, Milo, il est presque content d’avoir vu cette arme disparaître, il trouve presque ça plus facile comme ça. Il se vantait beaucoup trop avec ce truc. Il en parlait constamment et le narguer parce que lui, il en avait pas. En fait, il aurait presque été content de le perdre lui-même.

Dire qu’il est un peu tôt pour une promenade en forêt, c’est un peu drôle. Déjà, parce que le fait qu’ils ne se connaissent pas, ça peut causer quelques problèmes entre les gens. MAis c’est un peu une vulgaire bricole, finalement, et il est sans doute préférable de ne pas trop en parler ou même, ne pas trop y penser, aussi. En même temps, il est vrai que pour les débarqués, il y a une certaine méfiance un peu plus développée peut-être. Milo fait attention, en général, mais il sait quand il est bon de faire attention aux choses qui peuvent se passer autour de lui. mine de rien, on a beau avoir toujours vécu dans la forêt, on ne peut pas toujours savoir de quoi demain sera fait, c’est bien ça le problème. Et il faut donc être méfiant. Mais les monstres n’apparaissent pas au petit matin voyons. Certes, il fait jour un peu plus tard désormais mais tout de même. Il hausse les épaules, tout en souriant. " Il n’est jamais trop tôt pour se promener. C’est juste que la nuit, c’est moins pratique. ". C’est un fait, quand on n’y voit rien, c’est un gros risque à prendre. Les animaux dangereux, les pièges dans le sol, les trous imprévus. Il y a beaucoup trop de possibilités pour prendre le risque de voir quelque chose arriver. Enfin… Ne pas voir, justement. Quant à la question, il peut bien en dire de même, vu que lui aussi, il ne dort pas. " Visiblement, toi aussi tu aimes les matins. ". Lui de manière générale, il préfère dormir le matin mais ça dépend de ce qui peut bien se passer. Ca dépend des gens et il n’est donc pas vraiment nécessaire de trop se prendre la tête pour si peu. De toute façon, la question était légère et l’intention n’était pas de l’énerver. Il se questionne juste sur la lame du couteau. C’est un truc innocent. Vraiment rien de plus.

Il reste vague, à propos de la lame et il trouve ça un peu dommage. Ce n’est pas comme s’il lui demandait où il l’avait volé, vu que c’est absolument pas de ça qu’il s’agit. Mais bon, il peut comprendre que ça puisse poser quelques problèmes quand même. C’est énervant mais les choses sont juste comme elles sont et il n’est pas vraiment nécessaire de chercher plus loin. Pourquoi faudrait-il toujours qu’il y ait quelque chose derrière une question ? Les gens peuvent vraiment se montrer fatiguant parfois. Par contre, il ne comprend pas vraiment pourquoi il demande s’ils sont près de chez lui. Ce n’est pas vraiment le cas. Bon, ce n’est pas bien loin mais quand même. " T’es perdu ?". Bon, peut-être qu’il s’emballe un peu et le juge mal. Mais c’est un peu l’impression qu’il donne quand même. Il n’a pas l’air sûr de sa question. " Ce couteau était à mon frère.". Une simple affirmation, en haussant les épaules. Son intention n’est absolument pas de lui dire de le lui rendre hein. Peut-être qu’il va le croire. C’est sûr, s’il vient à rentrer avec, son frère va être super content. Disons juste qu’il n’y croit pas trop.
Contenu sponsorisé

Kai + The Place Where Lost Things Go Empty Re: Kai + The Place Where Lost Things Go

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum