Le Deal du moment : -72%
CDISCOUNT A VOLONTÉ pour 8 euros
Voir le deal
8 €

Aller en bas
Skylar Rees
DATE D'INSCRIPTION : 05/05/2016 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 477 CELEBRITE : Norman Reedus COPYRIGHT : lux aeterna METIER/APTITUDES : Responsable adjoint des patrouilles - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège TRIBU/CAMP : Odysséen POINTS GAGNES : 95

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Questionnements et réjouissance | Richard

le Jeu 8 Aoû 2019 - 15:05
La vie était comme avant pour Skylar, mais pas vraiment pour son entourage. Richard et Murphy étaient conseillers. Cela lui faisait étrange, vraiment étrange. Il était en route pour le camp, Frost trottant à ses côtés. Skylar avait félicité son petit ami dès les premières secondes de l’annonce. Mais il avait une crainte, quelle serait leur vie maintenant que Richard était conseiller ? Ils habitaient officiellement ensemble, ils avaient trouvé un terrien au duty-free pour les aider pour arranger le toit. Ils avaient aménagé le lieu modestement pour pouvoir vivre leur vie. Vivre dans les dortoirs allait un moment pour leur vie de couple. Skylar avait la crainte que les gens s’intéressent trop à Richard, encore plus qu’avant et découvrent le pot au rose. Que feraient-ils si leur homosexualité était révélée ? Le militaire tressaillit. Il n’avait aucune idée de ce qu’il ferait, mais il aurait des problèmes. Il était le second du chef de la garde qui était à présent conseiller. Les gens allaient parler. Que dirait leur chancelier qui avait été leur chef de la garde sur le vaisseau ? « Tu te prends trop la tête. » Marmonna-t-il d’une voix rauque et légèrement fatiguée.

Il avait été de garde de nuit. Il avait accepté de prendre ce tournus. En général, cela lui permettait de rentrer, dormir un peu et la journée, d’aller voir les soldats et l’état des lieux. Il pouvait aussi éviter quelques jours de garde s’il y avait trop de travail, mais Skylar appréciait de patrouiller. Il préférait faire seul dans une zone précise, avec un tracé très précis qui permettait aux autres de le trouver s’il le fallait. Frost comptait comme un soldat selon lui, donc pas besoin de binôme. Il avait eu besoin de réfléchir cette nuit, à lui, Richard, leur vie. Il avait l’impression de se prendre la tête comme quand il était adolescent. Cela le renvoya à ses souvenirs des premiers émois de Richard et lui. Les premières filles et la jalousie que Skylar avait ressentie quand il avait vu une fille s’approcher trop de Richard. A l’époque, il avait mis cela sur le compte de leur amitié alors que clairement, il était jaloux comme une personne amoureuse. C’était différent aujourd’hui, ou pas. On les voyait toujours comme les deux inséparables amicales. Une femme pourrait s’intéresser à Richard, après tout il était veuf depuis l’atterrissage du vaisseau.

Une boule de rage mordit son estomac et Skylar se força à respirer un grand coup, ridicule vraiment. Il devait se calmer, il avait passé l’âge de faire des crises internes de la sorte. Il était en train de se torturer pour rien en réalité. Le brun arriva au campement, salua les soldats qui gardaient l’entrée et se dirigea vers les petites maisons. Elles étaient en cours de réparation et c’était à chacun de s’y mettre. Le soleil se levait doucement et Skylar sentait ses pensées noires partir. Il avait quand même des questions à poser à Richard. Il ouvrit la porte de leur petite maison, laissant Frost entrer. Il la laissait souvent dehors, elle avait le pelage pour, mais il la prenait régulièrement dedans. Il avait dû lui apprendre à se comporter correctement et à ne rien aller casser. Frost alla dans son coin où se trouvait une petite couverture et une gamelle d’eau. Elle s’allongea, toute contente. Skylar retira sa veste. « Je suis de retour. » Une veste était superflue la journée en été, mais la nuit, il faisait tout de même frais. Il se dirigea vers l’intérieure de la maison, cherchant Richard et le trouva. « Tu es en train de travailler pour le Conseil ? » Plaisanta-t-il. Mais il y avait une petite note de vérité là-dedans. Skylar s’approcha de Richard et sans hésitation, lui fit un baiser de bonjour. Ce n’était pas un simple bisou timide, non c’était un baiser passionnel qui voulait bien dire que son meilleur ami lui avait manqué. Le brun rompit l’échange, fier de lui.

Il avait un sourire très masculin et fier. Il était heureux de vivre avec Richard, de profiter encore plus de leur relation. Il se sentait libre entre ces murs. Néanmoins, il n’oubliait pas qu’ils se cachaient. Skylar n’oubliait pas qu’il s’interrogeait sur comment garder leur relation secrète maintenant que Richard était bien plus visible au sein du camp. Son sourire s'effrita quelque peu.
Richard Coben
DATE D'INSCRIPTION : 23/05/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : milo/yana/astrid/elias/meeka MESSAGES : 1694 CELEBRITE : Andrew Lincoln COPYRIGHT : ava : jenesaispas. sign by beylin METIER/APTITUDES : Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. TRIBU/CAMP : odysséen POINTS GAGNES : 30
Admin

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

le Mer 11 Sep 2019 - 22:38


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Comment aurait-il pu imaginer un seul instant que la chose serait différente ? Richard ne comprend pas toujours ce qui se passe sur le campement et pourtant, il fait toujours de son mieux. Il estime compliqué de trouver les mots, étouffe parfois et baragouine. Mais il fait de son mieux. Peut-être qu’à vouloir protéger tout le monde, il s’y perd, peut-être qu’il ne sait pas forcément comment il faut se comporter à chaque fois. Vouloir protéger les gens qu’on aime, ça rend la chose un peu différente quand même. Il n’imagine pas un seul instant qu’il s’y prend mal et en même temps, il reste persuadé que certaines de ses décisions ne sont pas trop mauvaises. Il soupire légèrement, inspire un grand coup et observe autour de lui. Dans le fond, quoi qu’il puisse en dire, quoi qu’il puisse faire, il réalise avec une facilité déconcertante que les décisions qu’il a pu prendre ont fini par jouer un rôle assez décisif dans son existence. Mine de rien, Richard a été récompensé pour les choses qu’il a fait depuis qu’ils sont sur Terre. Il reste persuadé que les possibilités sont plus nombreuses qu’on ne veut bien l’admettre. Il fait de son mieux mais il n’a jamais été question de faire les choses différemment. En fait, il n’y a pas besoin de chercher plus loin. Mais aujourd’hui, les choses sont différentes. Et c’est surtout à ça qu’il faut penser.

En réalité, son existence est devenue plus simple et plus compliqué à la fois. Aux yeux de tous, il est officiellement devenu le colocataire de Skylar. Certes, la maison n’est pas encore parfaite mais ils font de leurs mieux pour que les choses se passent bien. Ce n’est pas toujours parfait mais ils font ce qu’ils peuvent. Et il peut l’avouer, ça se passe assez bien. Le domicile est agréable et leurs offre un cocon parfait et doux. Ils y sont tranquilles et ils y trouvent une intimité parfaite. Et si de ce côté-là, les choses sont devenues plus simples, ce n’est pas forcément le cas pour tout. Et c’est une chose qu’on ne peut pas vraiment oublier. Désormais Conseiller, la donne est un peu différente puisque ses responsabilités sont plus grandes. Alors que son petit ami le félicitait, lui, il se posait tout un tas de question. Bien sûr qu’il ne s’est pas mis à douter de ses sentiments et de la suite entre eux. Mais il ne nie pas que sa situation reste un peu compliqué. Et il est absolument hors de question pour lui de laisser ça de côté. Il refuse de perdre son meilleur ami juste pour un poste. Mais un poste dont il a toujours rêvé. C’est compliqué. Pour l’heure, ses responsabilités sont grandissantes, il s’y perd et il faut juste qu’il parvienne à trouver un équilibre entre ses tâches et les autres. Déléguer n’a jamais été une chose facile pour lui. Et puis en plus, au Conseil, il retrouve Murphy désormais. Et ça change un peu les choses, justement. C’est bien plus agréable tout ça. Tout est devenu plus supportable, c’est un fait. Sans qu’il n’en ai parlé avec lui, il se demande si son copain éprouve les mêmes ressentiments. Peut-être que c’est une chose dont ils devraient parler ensemble. Mais c’est aussi un sujet difficile à aborder. S’ils sont biens aujourd’hui, il ne souhaite pas apporter une quelconque complication en abordant un sujet qui pourrait tout brouiller. Il n’a pas envie d’insérer un nuage dans leur relation actuelle.

Cette nuit, Richard a dormi seul. Ce n’est pas vraiment habituel et il a proposé à Skylar de changer mais bien sûr, il n’a pas accepté. Il refuse les traitements de faveur et c’est également une chose qu’il apprécie chez lui. Mais le réveil seul alors qu’ils ont enfin tout mis en place pour être ensemble, c’est irritant un peu sur les bords. Il l’avoue, quand Skylar est de nuit, il dort mal. Déjà parce qu’il s’inquiète un peu et ensuite parce qu’il ne peut pas nier que ça n’ait rien d’évident. Tout simplement. Mais il ne risque pas de le dire à voix haute hein. parce qu’il ne veut pas non plus passer pour un crétin.

Il aperçoit Frost avant de voir sa moitié. Et voilà qu’il sourit déjà. Pourtant, il ne le cache pas, ce chien l’irrite un peu. Oh, il apprend à l’apprécier - surtout que le chien semble bien l’apprécier, lui. Mais ce n’est pas toujours évident quand on n’y a pas été habitué. Au moins, elle n’est pas tout le temps dedans, ce qui rend la chose un peu plus supportable. Si l’animal était constamment dedans, ce serait carrément une autre histoire. Il sourit davantage en l’entend dire qu’il est rentré. C’est un peu devenu sa phrase préférée justement. Mais ça bien sûr, c’est une chose que les gens ne comprennent pas toujours. Et surtout ceux qui ne savent pas tout.

Il n’est pourtant pas en train de travailler sur le conseil. Il n’a pas vraiment de travail à ramener à la maison. Du moins, pas pour le moment, il est encore dans la phase prise de marque et n’a pas envie de crouler sous le travail dès les premiers jours. Ce serait un coup à perdre la tête. Dans l’ensemble, il reste même persuadé que ça ne changera pas grand chose entre eux. Après tout, il a toujours trop fait, sur le campement. Et désormais, c’est un peu plus compliqué sur certains points mais pour le reste, tout va bien. " Pas du tout, je me dis juste qu’emménager avec toi devrait impliquer de t’empêcher de bosser de nuit quand ce n’est pas mon cas ! ". Il sourit, répond à son baiser et profite d’une courte étreinte. Skylar est sans doute crevé, il ne faudrait pas trop tarder. " Je dors bien mieux quand tu es là. ". Mais ce n’est pas si simple. S’il est devenu Conseiller, ce n’est pas le cas de son meilleur ami. Il ne peut pas avoir que de bonnes choses aussi. Sinon, les histoires se feraient entendre à outrance et c’est ce qu’il veut éviter. Outre le fait que l’homme se soit mis à s’intéresser aux hommes, son ami a toujours été son bras droit et ce serait mal vu d’un point de vu éthique. Comme si ça allait l’atteindre. D’une certaine manière, disons. Pour le reste, ça va non ?

" Ca a été ? "

Skylar Rees
DATE D'INSCRIPTION : 05/05/2016 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 477 CELEBRITE : Norman Reedus COPYRIGHT : lux aeterna METIER/APTITUDES : Responsable adjoint des patrouilles - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège TRIBU/CAMP : Odysséen POINTS GAGNES : 95

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

le Sam 28 Sep 2019 - 21:39
Skylar aimait bien embêter Richard même s’il n’oubliait pas ses réflexions sur leur futur caché. Il savait que son amoureux aurait préféré qu’il restât ici plutôt que faire son travail, mais le brun avait tenu à travailler comme tout le monde. Il savait que les hommes et les femmes sous leur ordre le respectaient encore plus pour cela. Il n’avait aucun privilège à être proche de Richard et il tenait vraiment à ce que cela soit toujours ainsi. Le brun décida de détendre l’atmosphère et embêta son amoureux. Sa réponse ne l’étonna pas et il grimaça légèrement. Ils n’étaient pas toujours d’accord pour tout. « Si tu évoques cette raison, je vais passer pour le chouchou. Je sais que je suis ton préféré, mais il ne faudrait pas que cela soit visible. » Dit-il avec de la fierté de la voix. Il était bien plus que le préféré de Richard, ils étaient ensemble et il en était fier. Il mettait tellement d’énergie à prouver que sa place, il la méritait car il bossait, que parfois, il refusait de se reposer. Il savait que physiologiquement et du fait de son âge, il aurait pu demander à être moins de garde de nuit. Personne ne lui en voudrait, mais il n’osait pas encore invoquer cela. Skylar avait du mal à admettre que son corps était fatigué et qu’il devait se reposer.

« Je suis là maintenant, on dormira bien. » Il se blottit contre l’autre homme, romantique. Il était touché par les paroles de Richard. « Moi aussi je dors mieux quand tu es là. » Sans tomber dans le mielleux, il avouait aussi ses sentiments. C’était dur à son âge de s’investir dans ce genre de relation, de prendre soin de l’autre homme. Même s’ils se connaissaient par cœur, passer d’amis à amants impliquait un autre investissement. Il sortit de ses pensées quand Richard lui demanda si cela avait été. « Oui, rien de spécial. Tout le secteur était calme. Des fois, je me dis qu’on a peur pour rien. J’ai l’impression que personne ne viendra nous faire du mal. » Peut-être se laissait-il aller, qu’il prenait trop la confiance, il n’en savait trop rien. Skylar leva son regard clair sur Richard, décidé à discuter malgré les heures de sommeil en moins. « J’ai réfléchi à notre vie. Je me demandais, que fera-t-on si quelqu’un se rend compte que nous sommes ensemble ? Tu es Conseiller maintenant, tu es important. Les gens vont te tourner autour, surtout les femmes. » Dit-il en grimaçant de jalousie. Oui cela le dévorait un peu mine de rien. Il réfléchissait trop. Il avait la crainte que les gens posent des questions, mais surtout les femmes.

Le supporterait-il ? Il ne savait pas vraiment. Skylar ignorait comment il réagirait s’il voyait une femme tourner autour de Richard. Risquait-il de s’énerver et d’intervenir ? Cela serait vraiment difficile de rester de marbre. Il avait peur de se trahir et alors, ce serait sa faute si les gens découvraient le pot aux roses. Le brun noua ses doigts à ceux de Richard et repensa à la question de Murphy qui avait parlé de mariage. Il avait parlé comme un vieux blasé qui ne désirait pas de mariage, c’était vrai, mais il désirait quand même quelque chose. Peut-être plus que ce qu’il avait actuellement. Était-il trop exigeant ? Faisait-il trop d’histoire ? Il ne savait pas quoi penser. « Combien de temps on va tenir ainsi ? » Des années ? Jusqu’à leur mort ? Skylar se dit alors que cela commençait gentiment à lui peser. Jamais il n’y avait pensé, mais maintenant cela envahit son esprit. D’habitude, les questions qu’il se posait étaient plus légères que maintenant. Skylar détestait quand il partait dans ce genre d’excès et que ses émotions allaient dans tous les sens.
Richard Coben
DATE D'INSCRIPTION : 23/05/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : milo/yana/astrid/elias/meeka MESSAGES : 1694 CELEBRITE : Andrew Lincoln COPYRIGHT : ava : jenesaispas. sign by beylin METIER/APTITUDES : Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. TRIBU/CAMP : odysséen POINTS GAGNES : 30
Admin

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

le Dim 13 Oct 2019 - 20:29


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]L’amour est une affaire difficile à analyser. Dans le fond, c’est ce que l’on aspire à rencontrer dans l’existence mais qu’on n’a guère la chance de trouver si on passe notre vie à le chercher. Ca arrive, quoi qu’on fasse, et qu’on le veuille ou non. Lorsque Richard a perdu Catherine, il a fait de son mieux pour se persuader qu’il ne pourrait jamais rencontrer quelqu’un d’autre. Il s’est mis en tête que personne ne serait à la hauteur. Pourtant, dans son petit monde, là, si proche de lui, il y avait quelqu’un qui gravitait. Qui restait là et qui était disposé à le soutenir, peu important la situation et l’évolution des choses. Il n’est pas impossible qu’il y ait pensé, un jour dans son parcours. C’était à l’époque, lorsqu’il était encore enfant, ou du moins, adolescent. Lorsqu’il était jeune et qu’il se rendait compte qu’il aimait être avec Skylar, parfois davantage qu’avec la fille avec qui il sortait, à l’époque. Bien sûr, il n’a pas voulu chercher trop longtemps et il a fini par se pencher vers le côté plus amical que le reste. Il s’est mis en tête que ce serait plus facile pour lui. Mais… Est-ce qu’il se mentait, depuis ce jour ? L’a-t-il réellement pensé, le temps d’un instant ? Il n’en a pas la moindre idée. Et en réalité, il n’a pas vraiment envie de réfléchir. Les choses se sont juste produites. Et il n’en regrette pas la moindre trace. Bien sûr que ce n’est pas toujours facile parce que ça reste un secret à conserver, une part de lui-même dont il ne peut pas vraiment parler autour de lui. Bien sûr qu’il y a certaines personnes dignes de confiance. Peut-être même qu’il se bloque alors qu’il pourrait en parler. Il ne saurait même pas le dire. Il n’a juste pas été comme ça, avant et il imagine que le regard des autres pourrait changer à son égard. Que ça pourrait influer sur la vision des autres sur son travail et ses décisions. C’est une chose parfaitement ridicule. Et pourtant, il n’a jamais été en mesure d’agir autrement. L’avis des gens, ça a toujours un peu trop compté pour lui. Il n’y a plus qu’à espérer que ça ne freine pas Skylar d’une quelconque façon.

Bien sûr qu’il n’est pas bon de le favoriser. Surtout maintenant qu’aux yeux des autres, ils sont colocataires. Pour autant, Richard se permet sincèrement de croire que ça ne gênerait pas tant que ça. Dans la mesure où les gens ne seraient pas en mesure de deviner qu’ils sont ensemble. " A ton âge, il ne faut pas que tu te surmènes ", lâche-t-il avant de se mettre à rire en lui donnant une tape dans l’épaule. Si Skylar est trop vieux, alors lui aussi. Et c’est le genre de chose qu’il refuse inlassablement.

Les savoir ainsi, les voir romantiques comme ça. Disons que ça n’a rien de vraiment évident. On ne les imagine pas comme ça et sans le contact avec son meilleur ami, sans doute ne l’aurait-il jamais vraiment su. Il est évident que ça le touche et que cela lui plaît. mais à chaque petite phrase de tendresse, à chaque petit geste romantique, il continue à être surpris. il continue à apprécier, à profiter. Et dans le fond, le fait que ce soit secret, ça lui plaît aussi. Comme ça, cette relation n’est qu’à eux. A personne d’autres. " Alors faisons en sorte de dormir plus souvent ensemble. ". Un geste de tendresse, un fin sourire sur les lèvres et un regard doux. Oui, il n’est pas difficile d’aimer Skylar.

Bien sûr que le secteur est calme. Tout est plus calme, plus silencieux et le monde semble être pacifique. Ce n’est pas toujours facile, et dans bien des situations, les choses peuvent être amenées à mal se passer. On fait ce qu’on peut, on fait de son mieux mais ça n’arrive jamais comme il le faudrait. Alors on continue de se méfier, on continue de faire attention parce que tout pourrait arriver et on pourrait perdre trop de gens. Bien sûr que ce n’est pas si simple, bien sûr qu’on a envie d’y croire mais qu’on n’y arrive pas toujours. C’est compliqué, disons. Et il est disposé à faire ce qu’il faut pour garder tout le monde en vie. Même si ça implique de pousser ses soldats à patrouiller, souvent sans raison. Qu’ils le veuillent ou non, ils n’ont qu’une mission, qu’une chose à faire. Et pour protéger les autres, il faut malheureusement sacrifier du temps. " On est jamais trop prudent. J’espère que personne ne nous fera du mal. Mais comment en être sûr ? ". Peut-être qu’il s’inquiète un peu trop, peut-être qu’il panique pour un rien. Comme il le fait quand un de ses proches vient à quitter le campement. A son âge, il faut bien comprendre qu’on ne le changera pas.

Il y a pensé, lui aussi. Qu’est-ce que ça changera, maintenant ? Qu’est-ce que ça ferait qu’on découvre qui il est, qu’on se rende compte qu’il a menti sur quelque chose de ce genre ? Peut-être que c’est le cas, il ne l’aura jamais fait volontairement. Mais qu’est-ce que ça change vraiment ? il espère que ça ne change rien, bien qu’il ne soit pas en mesure de le savoir concrètement. C’est compliqué, en tout cas. Mais il ne veut pas que Skylar panique à propos de ça. Dans le fond, si quelqu’un vient à le savoir, il agira comme si ça ne concernait personne, comme si ce n’était pas important ou autre chose de ce genre. Aucune idée, dans le fond. Mais il fera absolument tout ce qu’il peut. " Ne crois pas une seule seconde que les femmes changeront quoi que ce soit sur ce que je ressens pour toi. Et si ça vient à se savoir, et bien ça arrivera. Je n’ai pas à en parler aux gens parce que je pars du principe que ça ne concerne personne. Mais nous verrons bien. Je n’ai pas envie de penser aux regards qui se tourneront vers nous, quand ça se saura. Parce que je m’en moque. ". Peut-être qu’il ne s’en moque pas totalement, mais c’est vrai que ça ne compte pas tant que ça. C’est une broutille dans leurs existences. Au vu de ce qui peut bien leurs arriver, il y a bien plus grave.

Quant à savoir combien de temps ils seront en mesure de tenir comme ça, comment savoir hein ? Richard aimerait dire qu’ils tiendront toute la vie parce qu’ils ont réussi à se supporter tout ce temps déjà. Mais c’est le genre de chose qu’on ne peut pas prévoir. Il faut juste attendre de voir, il faut juste ne pas chercher à comprendre. Oh, bien sûr que c’est plus facile à dire qu’à faire. Il en a pleinement conscience. " Pourquoi veux-tu à tout prix mettre une date sur notre histoire ? ". Il sourit, tente de se rassurer mais dans le fond, il se questionne quand même quant aux doutes de son copain. Après tout, ça arrive alors qu’il imaginait lui-même que tout allait bien. Et désormais, il s’inquiète un peu.

Skylar Rees
DATE D'INSCRIPTION : 05/05/2016 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 477 CELEBRITE : Norman Reedus COPYRIGHT : lux aeterna METIER/APTITUDES : Responsable adjoint des patrouilles - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège TRIBU/CAMP : Odysséen POINTS GAGNES : 95

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

le Mer 6 Nov 2019 - 21:39
« A mon âge ? » Grogna Skylar comme un ours mal léché alors que Richard lui avait donné une tape en riant. Le brun ne se trouvait pas si vieux. En fait, il se rendait à peine compte qu’il était vieux aux yeux des autres. Il regarda Richard et se demanda quand leurs barbes respectives avaient commencé à devenir ce poivre et sel qu’ils arboraient. Il tendit la main et toucha la barbe rugueuse de son amoureux. « Je serais encore capable de me tordre la cheville et de finir coincé ici. Quoique, ça me plairait d’être coincé avec toi. » Rigola-t-il. Le temps était à la légèreté, à la taquinerie dont eux deux avaient le secret. Les mots du brun le réchauffèrent et il hocha la tête, ému bien plus qu’il ne le penserait. Il ferait tout pour dormir plus avec Richard, pour profiter du temps ensemble. Car il n’était pas dupe, ils n’avaient plus vingt ans. Ils étaient plus proches de la vie que la mort. Skylar y pensait souvent en ce moment, en fait, surtout depuis que sa femme était morte. La vie ne tenait qu’à un fil, encore plus ici. Il partageait les inquiétudes de Richard quant à la vie en extérieur, au danger qui rôdait. « Les tribus ont bien été capables de se faire de nombreuses guerres. » Et comme les peuples avant eux, avant la catastrophe, il y avait des guerres entre pays. Skylar ne croyait pas au monde des bisounours, au calme.

Il n’était pas né de la dernière pluie. Surtout que les cents avaient déjà été capable une fois de faire une petite guerre avec les tribus. C’était à l’époque, quand il y avait moins de diplomatie. Néanmoins, Skylar se fit la réflexion qu’ils jouaient les funambules sur un fil très tendu. Le militaire était tendu, partageant ses peurs, ses doutes qui le rongeaient la nuit. Richard eut les mots justes. Le brun hocha la tête, rassuré. Il savait que jamais son amoureux ne regarderait une femme et qu’il agirait comme maintenant si quelqu’un découvrait pour eux. Ils n’avaient qu’à tenir jusqu’à leur mort. Personne ne serait choquée de les voir effondré quand l’un mourait avant l’autre. Ils étaient si proches, deux inséparables, deux meilleurs amis. L’un n’allait pas sans l’autre, les gardes étaient habitués à ce binôme. Les gens comprendraient si l’un des deux pleurait la mort de l’autre. Skylar posa son regard clair sur Richard qui posa une question directe. « Disons que Murphy m’a demandé si on comptait se marier. » Rien que d’y penser, il grimaça. Cela datait de sa dernière discussion avec la brune, quand elle lui avait avoué son passé de rebelle. Le brun se laissa aller dans le lit en grognant et en passant une main dans ses cheveux. « Je n’ai pas besoin de mariage pour savoir que je t’aime. » Il se retient de dire que c’était un truc de bonne femme, car il l’avait toujours pensé face à Calliope. Oui c’était sexiste, mais il était trop âgé pour changer.

Il avait marié Calliope pour la rassurer, pour lui faire comprendre qu’il l’aimait car elle demandait tant de mots qu’il était incapable de fournir. Il savait que Richard le comprenait à travers ses silences et ne lui demanderait que ce qu’il pouvait donner, ils se connaissaient par cœur. Skylar attrapa la main du Conseiller et se tourna vers lui. « La dernière fois que j’ai vu Murphy, c’était après votre nomination… Elle m’a avoué avoir été une rebelle. » Il avait moyennement avalé la révélation. Il lui avait dit avoir besoin de temps et voilà où il en était, rongé par des paroles. A tout remettre en question. « Je lui ai demandé qui était au courant, elle m’a dit probablement toi. Ce que je n’accepte pas, c’est que je n’ai pas compris qu’elle était une rebelle. Elle savait pour nous, c’est mon plus grand secret. J’ai l’impression qu’elle m’a menti sans sourciller. » Et ce genre de comportement, il tolérait difficilement. Elle était la seule au camp à savoir pour eux. « Je ne lui parle plus. » Et il craignait légèrement sa réaction. Il partait du principe que jamais elle ne les trahirait. Mais il se demandait quelle Murphy il avait connu. Et elle qui lui avait demandé s’il comptait marier Richard ! Franchement quel culot et fleur bleue à la fois ! C’était un peu près la dernière conversation normale qu’ils avaient eu avant la grande révélation.

Skylar en gardait un goût amer. Il n’en voulait pas à Richard de ne pas lui avoir parlé de Murphy. Il respectait le fait qu’il ait son jardin secret. Par contre, il avait mal à son égo ne pas avoir deviné qui était Murphy. Il se sentait dupé. « Peut-être que je suis trop vieux et que mon instinct est émoussé. » Mais bordel, cela faisait mal de le penser. Il ne se sentait pas si vieux, certes son corps était ralenti, mais son esprit était clair comme de l’eau de roche.
Richard Coben
DATE D'INSCRIPTION : 23/05/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : milo/yana/astrid/elias/meeka MESSAGES : 1694 CELEBRITE : Andrew Lincoln COPYRIGHT : ava : jenesaispas. sign by beylin METIER/APTITUDES : Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. TRIBU/CAMP : odysséen POINTS GAGNES : 30
Admin

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

le Mar 19 Nov 2019 - 18:08

Questionnements et Réjouissance
★ Richard et Skylar


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Il est vrai que le sujet de l’âge est devenu une chose un peu plus compliquée avec le temps. Une histoire d’années qui passent, de temps qui s’écoule et de deux hommes qu’on verra trop vieux pour bien des choses, d’ici quelques années. Le problème c’est qu’ils n’ont pas envie d’attendre cette période, ils n’ont pas non plus envie de voir ce que ça pourra donner ni envie d’y réfléchir une seule seconde. C’est compliqué, si on peut le dire ainsi. Du coup, oui, ils continuent encore et toujours à se taquiner à ce sujet, parce que ça parait presque plus facile, sur certains aspects. Sauf que ce n’est pas le cas, justement. Dans bien des domaines, l’âge n’est pas évident et ne le sera sans doute pas vraiment. Ils n’accepteront pas facilement ce moment où ils devront ranger les armes et se baisser. Leurs options sont inexistantes, contre le temps. Tant pis. Mais pour le moment, ils continuent d’y jouer juste par le plaisir, juste pour se donner un genre, si tel est le véritable sens de tout ça. Et ils ne sont pas vraiment en mesure d’aller contre ça. A quoi ça pourrait bien servir, de toute façon. " A nos âges, si tu préfères. ". Et il se permet de rire, le temps d’une seconde. On ne va pas se mentir, il en plaisante mais de manière général, il en rit jaune, de plus en plus, au fil des années.

S’il venait à se tordre la cheville, malheureusement, le scénario romantique ne serait pas forcément de mise. Richard le voudrait mais ce n’est pas une certitude sur laquelle on peut s’arrêter et il ne le sait que trop bien. C’est une histoire un peu compliquée, disons. Après tout, si on vient à se blesser, on se retrouve plus ou moins bloqué à l’infirmerie, jusqu’à ce que les gens estiment que l’on peut en sortir. Un temps inestimé durant lequel on ne peut rien faire d’autre qu’endurer les choses. Mais soit. Et malheureusement, lui-même, il a des tâches, des responsabilités. Encore plus maintenant qu’il est devenu conseiller. De ce fait, il n’aurait pas vraiment l’occasion de faire les choses comme il le voudrait et c’est là que se trouve l’aspect le plus dommage de cette histoire. Mais que pourrait-on y faire hein ? Rien, à n’en pas douter. Mais disons que le scénario sympathique ne fonctionne pas comme on le voudrait. Et justement, ça s’avère donc bien plus complexe qu’il ne le voudrait. " Bien que cela soit appétissant, je crains que ce soit… Un peu plus compliqué que ça. Je crois d’ailleurs qu’on passerait bien moins de temps ensemble qu’on ne le voudrait. ". Mais dans le fond, qu’est-ce qu’on peut faire hein ? Rien, à n’en pas douter. Mais ça reste assez intéressant, comme plan. Bon à retenir, même si ça a de nombreuses chances d’échouer.

Son sourire disparaît quelque peu, à l’évocation des tribus qui ont déjà eu l’occasion de se fuir ou de se faire la guerre. C’est une chose qu’il n’a malheureusement jamais eu l’occasion de comprendre, une histoire compliquée, puisqu’il n’a jamais eu l’occasion d’y comprendre quelque chose. Mais soit, ça ne faisait pas grand chose. " A croire que la paix n’est qu’une vague idée que les gens se font. ". Et c’est pour ça que le questionnement se pose. Il est incapable de déterminer si les choses vont ou ne vont pas bien se passer avec le traité. Il ne permet pas d’aider. Il ne permet pas de faire comprendre la suite des choses. On ne voit pas l’avenir, malheureusement. Et il faut désormais voir les choses évoluer, quoi qu’on en dise.

Lorsque Skylar évoque le mariage, Richard s’interroge. Il s’agit là d’un sujet qu’il n’a jamais abordé lui-même. Il ne s’est jamais questionné sur ça, il ne s’est jamais demandé si c’est ce qu’il voudrait. C’est une affaire un peu plus étrange, mais pour le reste, pas besoin de réfléchir à ça. En vrai, il ne sait pas quoi lui dire, il espère juste que ce n’est pas ce qu’il veut et qu’il n’en a pas besoin. Disons que ce serait bien trop étrange pour lui pour qu’il y réfléchisse. Et il ne va pas prendre une décision là, maintenant, sur un coup de tête. Mais disons que malgré tout, cette option est envisageable. Ce n’est pas le genre de décision qu’on prend à la légère, disons. Il est touché, en tout cas, d’entendre son compagnon lui dire qu’il l’aime et qu’il n’a pas besoin de mariage. S’ils gardent la discrétion en tête, ils ne peuvent pas effectuer ce genre de cérémonie, c’est un fait. " Je n’en ai pas besoin non plus pour savoir que moi aussi. ". Il avait accepté le mariage à l’époque, avec Catherine, elle avait insisté, prétendu qu’elle ne voyait pas la continuité de leur relation sans ça. Alors, il avait accepté, parce qu’à ses yeux, ce n’était pas… Si important que ça. Il l’aimait, alors il était disposé à faire ce qu’elle voulait.

Le sujet de la rébellion de Murphy tombe dans la conversation et Richard ne sait pas vraiment quoi lui dire. Déjà, il a fait l’erreur de ne pas en parler, l’erreur de garder le secret. Oh, il voulait la préserver alors il ne l’aurait jamais dénoncée. Pour autant, ça ne veut pas dire que c’est facile. Il est vrai que c’était un secret difficile à porter. Et en même temps, était-ce vraiment surprenant et incroyable ? Pas vraiment. Il faut bien avouer que c’était un peu plus compliqué que ça. Mais.. Bon. Il ne l’aurait jamais trahi, il n’aurait jamais pris le risque de lui faire du mal. Il peut comprendre que ça puisse blesser Skylar. Et ça n’a strictement rien de si surprenant que ça. Il peut comprendre que son compagnon puisse ne plus vouloir lui parler. Mais à côté de ça… Ce n’est pas si simple que ça. On ne peut pas mettre de côté des états d’esprit et des volontés. " Oui, je le savais. Je ne t’ai rien dit parce que c’était un secret nécessaire et important. Je suis content qu’elle t’en ait parlé. Mais je comprend que tu te sentes trahi. ". Il s’y perd mais il comprend, oui, une nouvelle fois. Disons qu’il ne sait pas trop quoi lui dire. Lui-même le savait, il ne peut donc pas se mettre à sa place.

En plus, dans tout ça, Richard a l’impression que c’est le fait de ne pas s’en être rendu compte qui le touche plus que le fait de ne pas l’avoir su. C’est étrange mais… C’est la fierté qui en a pris un coup, visiblement. Mais bien sûr, Richard ne se voit pas en plaisanter, sinon, il trouverait ça un peu bizarre et déplacé aussi. " Comment aurais-tu pu le savoir réellement ? ". Si quelqu’un désire vraiment cacher un secret, comment le démasquer ? Ca paraît si compliqué, déjà. Et il ne voit pas ce qu’il pourrait faire vis à vis de ça. Les solutions ne sont pas nombreuses, en fin de compte. Si la culpabilité peut être grande, il n’y a rien à y ajouter.
Skylar Rees
DATE D'INSCRIPTION : 05/05/2016 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 477 CELEBRITE : Norman Reedus COPYRIGHT : lux aeterna METIER/APTITUDES : Responsable adjoint des patrouilles - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège TRIBU/CAMP : Odysséen POINTS GAGNES : 95

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

le Dim 22 Déc 2019 - 19:03
Skylar grimaça quand Richard le rappela à la réalité face à une cheville qui serait tordue. Coincé à l’infirmerie, rien que d’y penser, le militaire s’hérissait. Il deviendrait infernal enfermé là-dedans à ne rien faire et surtout à ne pas voir son chéri. « Tu es moins romantique que ce que je pensais. » L’embêta-t-il avec une tape dans l’épaule. Parfois, Skylar hésitait encore comment toucher Richard. C’était si complexe leur relation, si ambivalente. Oui ils étaient ensemble, amoureux et tout le tralala, mais il y avait derrière presque quarante ans d’amitié. On n’effaçait pas une amitié et des habitudes si vieilles en claquant des doigts. Surtout qu’ils n’avaient jamais vraiment parlé du sujet de l’homosexualité. Pour Skylar, il n’y aurait que Richard et personne d’autre. Il ne se voyait pas sortir avec d’autres hommes s’ils venaient à se séparer. Il ne se considérait pas comme homosexuel, ou du moins ne se voyait pas comme tel dans l’image qu’il en avait. Il quitta ce sujet pour parler des guerres. Skylar n’en souhaitait pas une, surtout qu’il savait qu’il ne ferait pas face à un guerrier natif. Il savait son niveau face aux gens du ciel, mais les natifs étaient féroces, plus qu’eux selon lui.

La paix était une idée, un concept, mais un rien divisait les groupes. Skylar hocha la tête aux paroles de Richard. Il parla du mariage tout en spécifiant qu’il n’avait pas besoin de cela comme preuve. Les preuves, il les avait eues et c’était suffisant. Il était rassuré de savoir qu’il en allait de même pour l’autre amoureux. Cela ferait un sujet de moins sur lequel ils pourraient ne pas s’entendre, même si globalement, ils n’avaient pas de sujet de tension. Ou peut-être que Murphy serait un sujet de tension entre eux. Richard avoua savoir et Skylar encaissa la nouvelle. Il sentit la colère monter en lui. Il se redressa légèrement dans le lit, délaissant sa position ouverte et tout amoureux. Son regard clair se fit perçant et il regarda son compagnon. Il se sentait légèrement vexé. « Tu le savais ? » Devait-il l’admirer car il comprenait sa position de garder un secret ou être vexé ? Skylar n’avait pas envie de se bagarrer, mais il était vexé. « Ne rien dire et me regarder droit dans les yeux. Il faut avoir une sacrée dose d’acting. Elle n’a jamais sourcillé. » Au début, il parlait de Murphy, mais il se rendit compte trop tard que sa phrase était ambigüe. « Je ne t’en veux pas trop. » Dit-il pour désamorcer la future dispute. Néanmoins, il ne se voyait pas mentir et dire que tout allait bien, non.

Il faudrait un petit moment pour accepter toute cette histoire. Il avait mal à la tête rien que d’y penser. Une bonne infusion d’herbe l’aiderait peut-être à chasser les mauvaises pensées de son esprit. Il s’en voulait de ne rien avoir deviné et Richard lui demanda comme il aurait pu le savoir. « J’aurais dû me douter, voir son comportement qui devait être différent, forcément. J’ai dû louper un détail. » Il avait baissé sa garde, il avait fait confiance à Murphy. « Comment une amie peut faire ça ? » Il était peut-être trop entier dans sa manière de voir ses amitiés. Il n’avait pas énormément d’amis. Il avait mis du temps à s’ouvrir à la femme, à lui faire confiance et là, tout était gâché. Skylar était tellement piqué dans son orgueil qu’il faudrait bien de la patience pour le récupérer. « Je ne peux pas pardonner aussi vite à une menteuse. » Ce n’était qu’à Richard qu’il osait dire le fond de sa pensée. Il avait parfaitement conscience de la dureté de ses mots, mais cela allait parfaitement avec la douleur qu’il ressentait du fait de la trahison.  
Richard Coben
DATE D'INSCRIPTION : 23/05/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : milo/yana/astrid/elias/meeka MESSAGES : 1694 CELEBRITE : Andrew Lincoln COPYRIGHT : ava : jenesaispas. sign by beylin METIER/APTITUDES : Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. TRIBU/CAMP : odysséen POINTS GAGNES : 30
Admin

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

le Dim 12 Jan 2020 - 12:16

Questionnements et Réjouissance
★ Richard et Skylar


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le romantisme reste un domaine qui persiste à lui échapper. Une situation qu’il ne comprend pas forcément. Richard n’a jamais cherché plus que ça à voir les choses évoluer. Il n’a jamais cherché à faire le moindre effort. A l’adolescence peut-être, quand il essayait de conquérir les filles, lorsqu’il usait de courbettes. Il ne saurait le dire. Aujourd’hui en tout cas, il estime avoir passé l’âge, il n’est plus dans la romance ou dans la tentative d’attirer les gens. Il ne veut plus faire attention aux choses qu’il fait ou qu’il ne fait pas. D’ailleurs, il est assez satisfait d’avoir cette relation avec Skylar. Puisqu’ils se connaissent par coeur, Ils se connaissent mieux que tout le monde, ils sont proches depuis l’enfance, et il n’y a pas le moindre secret entre eux. Ils se connaissent par coeur et c’est tout ce qui compte. Les choses ne sont pas toujours faciles, parce que bien sûr, ils ont évolué chacun de leurs côtés. Mais désormais, ils avancent ensemble et bien qu’il aurait été incapable de le prédire quelques années plus tôt, il lui est impossible d’imaginer la chose différemment. Aujourd’hui, il ne pourrait pas se lever aux côtés de quelqu’un d’autre. Mais bien sûr, c’est un peu plus compliqué que ça, considérant le fait que Richard ne puisse pas l’afficher sur le long terme. Ce n’est même pas seulement dû au fait que Skylar soit un homme, bien que cela joue vis à vis de son passé et de ce que les gens pensent de lui. Sans doute que cela joue aussi un peu sur lui vis à vis du regard que les gens pourraient avoir sur lui. Il prétend que ça ne le dérange pas, mais est-ce vraiment le cas ? Il ne saurait le dire, en réalité. Mais il y a aussi le fait que son compagnon soit son second. Du fait de son statut, même si aujourd’hui, les choses sont différentes puisqu’il est conseiller, Richard réalise qu’on pourrait voir d’un mauvais oeil cette histoire. Du favoritisme qui pourrait traverser bêtement la tête des autres. On le connaît et si on sait que ce n’est son genre, le simple doute lui coûterait beaucoup. Il refuse de se le permettre. Et ils sont tranquilles comme ça. Personne ne les juge, personne ne les regarde d’un oeil mauvais. Ils sont dans une bulle discrète. Et ils y sont bien n’est-ce pas ? " Après toutes ces années, tu m’imagines toujours comme un romantique ? Je m’attendais à mieux de ta part quand même... ". Il se met à sourire. Oui, ils se connaissent comme personne, c’est tout ce qui compte. Et c’est pour ça que c’est devenu une évidence entre eux, n’est-ce pas ?

Lorsque le sujet Murphy tombe sur le tapis, Richard sent le malaise arriver. La rébellion, le secret. S’ils savent tout l’un de l’autre, il arrive qu’ils dissimulent des choses sur les autres. Chose qui s’avère normal puisque Richard refuse de confier les secrets qu’on l’incite à garder. Chose relativement normale, après tout. Il aurait souhaité ne pas avoir à cacher un truc pareil à son meilleur ami. Pourtant, il a été contraint de faire la chose différemment. Et il ne savait pas que pour elle mais une nouvelle fois, il estime plus facile de ne pas dire cela à voix haute. Il voit bien que Skylar est bien assez touché comme ça, pas la peine de chercher plus loin ou de pousser les choses dans un mauvais sens. Elle n’a jamais rien dit et en même temps, comment lui en vouloir ? Pourquoi aurait-elle parlé d’un truc pareil au bras droit du chef de garde ? Hein ? Bien qu’il ait toujours été proche de Murphy, c’est une chose qu’il a d’abord découvert avant qu’elle n’en parle. Il ne se souvient même plus exactement de comment c’est venu sur le tapis. Mais bref. Il ne lui en veut pas trop mais ça ne veut pas dire qu’il ne lui en veut pas du tout. " Ce n’était pas à moi de t’en parler. ". Son ton reste calme mais il aimerait que Skylar comprenne que ce n’est pas un secret qu’on partage à tout va. " Je l’ai découvert avant qu’elle ne m’en parle. ". Il la connaît, il a vite compris qu’elle cachait quelque chose. Pour Tennessee, il ne se souvient même plus de comment il l’a su mais ça s’est aussi fait assez naturellement. De toute manière ce n’est plus un sujet actuel. " C’était un lourd secret pour elle, mais elle ne pouvait pas en parler. ". Pas besoin de continuer comme ça, pas besoin de chercher plus loin, de toute manière, ça ne servirait pas à grand chose, n’est-ce pas ? Il faut juste désamorcer la situation maintenant. Ca pourrait prendre un peu de temps mais faut vraiment que ça se reprenne. Un peu.

Quant à demander comment une amie peut faire ça, c’est clairement plus compliqué que ça encore. En réalité, elle pensait aux siens, elle pensait à ce qui était juste, à ce qu’il était bon de faire et c’était bien plus compliqué que ça, déjà. Il soupire un peu, touché par l’idée que Skylar puisse être atteint comme ça par la situation. Mais pour autant, c’est un peu plus compliqué que ça, justement. Il ne faut pas juste la cantonner dans le rôle de la menteuse, il faut voir ses valeurs et ce qu’elle jugeait nécessaire. Certes, ils en sont loins, ils suivaient le système mais Richard lui-même est persuadé que le système n’était pas toujours juste. Alors pour les autres, il comprend que certains aient voulu tout faire changer. Mais ça a évolué tout seul. Au final, qu’est-ce que ça change ? " Ce n’est pas si simple Skylar… Elle avait ses raisons. Il faut aussi que tu te mettes à sa place. ". Il est difficile de se trouver entre les deux, de tout faire pour faire comprendre à son petit ami que ce n’est pas tout blanc ou tout noir. Sans qu’il ne s’imagine qu’il n’est pas de son côté. Dans la conversation actuelle, il n’y a pas de côté. " Je sais que ce n’est pas facile. Tu prendras le temps de comprendre la situation. ". Et pas besoin de chercher plus loin.
Skylar Rees
DATE D'INSCRIPTION : 05/05/2016 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 477 CELEBRITE : Norman Reedus COPYRIGHT : lux aeterna METIER/APTITUDES : Responsable adjoint des patrouilles - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège TRIBU/CAMP : Odysséen POINTS GAGNES : 95

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

le Mer 12 Fév 2020 - 10:07
Jamais Skylar ne demanderait un acte de romantisme à Richard. De part leur éducation, Skylar n’avait jamais été élevé ainsi, mais plutôt à la dure et dans l’image d’un homme à l’ancienne. Ce qu’il vivait en ce moment avec son meilleur ami, c’était déjà un énorme pas de franchi. Un rire lui échappa quand Richard lui demanda s’il l’imaginait toujours comme un romantique. « Oh disons que je me souviens de toi quand t’étais jeune et que tu faisais tout pour faire tomber les filles. » Dit-il d’un air taquin. Skylar était plus discret, plus dans son monde. Les filles, il les avait attirées par son air mystérieux et blessé. Il y avait cette fragilité dans ses yeux qui rappelait sans cesse qu’il avait grandi sans parents. Il en parlait rarement car il était pudique. C’était un sujet presque tabou dont seul Richard et feu son épouse connaissaient. Murphy arriva sur le tapis, cassant la bulle d’harmonie dans le couple. Richard était catégorique, ce n’était pas à lui de lui en parler. Skylar partageait son opinion, mais la douleur ne partait pas pour autant. Il lâcha un soupir sensé évacué les ressentiments. Il se sentait déjà un peu mieux. Richard savait comment lui parler et quoi lui dire. Skylar ne douterait jamais de lui.

Ils s’étaient rarement disputés, peut-être une ou deux fois, mais l’amitié leur permettait de franchir ce genre de chamaillerie. Elle n’avait donc rien dit, son meilleur ami avait eu le flair. C’était différent. Il comprenait dès lors mieux les choses. Murphy n’avait pas dû se torturer l’esprit. « Tu l’as coincé ? » Skylar avait besoin de savoir, mais il commençait à mieux comprendre. Elle ne pouvait pas en parler, elle avait probablement espéré que Skylar découvre d’une manière ou d’une autre. Et lui avait été dans son monde, il avait beau chercher, il ne trouvait pas de signe. Peut-être n’aurait-elle jamais voulu qu’il sache. Skylar était dur dans ses pensées, dans ses mots. Il ne la voulait pas dans sa vie. Se mettre à sa place. Une vague de colère lécha ses entrailles, mais il se reprit. Tout proche de Richard, il tendit sa main et lui caressa sa joue tendrement comme pour s’ancrer dans le réel et oublier sa colère. « Tu es plus sage que moi. » Souffla-t-il. Richard semblait moins impétueux, plus apte à faire les choses au contraire de Skylar qui savait pourquoi il n’était que second. Il était dans son monde. Il comprenait avec les paroles de son petit ami que c’était ainsi et pas autrement. Le passé ne pouvait pas récrit, il s’agissait d’avancer maintenant.

« J’aimerais avoir ta simplicité et ton calme. Tu as plus raisonnable que moi, quand as-tu vieilli de la sorte ? » Dit-il avec un brin d’amusement dans la voix même s’il était très sérieux. Il avait l’impression d’un coup que Richard était nettement plus raisonnable que lui. Cela faisait étrange. La colère s’estompait légèrement. Seul le temps lui permettrait d’oublier, de pardonner et de ne pas le prendre personnellement. Cela ne servait absolument à rien après tout. Ce qui était fait était fait et il fallait l’accepter. Les autres questions restaient dans sa tête, leur vie, le fait qu’ils se cachaient. Ils en avaient parlé et pour l’instant, il fallait faire avec, aussi. Et si Richard rencontrait une femme ? Skylar préférait ne pas y penser, il chassa cela de sa tête. Il se faisait assez de souci. Il était très vite angoissé car il profitait au jour le jour de Richard et avait peur qu’un jour, tout s’arrête entre eux. Il n’y avait pas de raison bien sûr, mais leur amour était si particulier. Non pas car ils étaient deux hommes, mais parce qu’ils étaient amis d’enfance. Skylar aurait dû être rassuré, ils avaient une maison, passaient du temps ensemble. Tout allait bien dans le meilleur des mondes, alors pourquoi se sentait-il aussi frustré ?
Richard Coben
DATE D'INSCRIPTION : 23/05/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : milo/yana/astrid/elias/meeka MESSAGES : 1694 CELEBRITE : Andrew Lincoln COPYRIGHT : ava : jenesaispas. sign by beylin METIER/APTITUDES : Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. TRIBU/CAMP : odysséen POINTS GAGNES : 30
Admin

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

le Lun 16 Mar 2020 - 12:18


|
questionnement et réjouissance ;
richard & skylar


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]— Il essaie, très souvent, d’imaginer comment seraient les choses si Catherine était toujours là. Aurait-il tout de même développé des sentiments pour Skylar ? Il ne le sait pas. S’il l’a aimé une bonne partie de son existence, il ne cache pas que ça n’aurait sans doute pas été si évident que ça. Sans doute est-il préférable, de toute manière, de ne pas imaginer comment sa vie aurait été si la situation avait été différente. Ce n’est pas comme ça que ça fonctionne et ça n’a jamais été comme ça. Il n’ira jamais dire que c’est facile parce que ça ne l’est pas. Et ça fait mal au bide parce qu’il ne lui est plus possible de faire évoluer les choses. Catherine n’est plus là et il en est là où il devait être. Skylar a toujours été dans sa vie et finalement, les choses ont évolué correctement et de la bonne manière. C’est juste la suite logique des choses. Et ça lui est apparu comme une évidence forte. Ce fut difficile, à certains points, parce que ça modifie absolument tout dans son existence. Ca prend une tournure compliquée. Oui, avant, il faisait clairement tomber toutes les filles. Il en avait au moins l’impression mais ce n’était sans doute pas la bonne. Certes il a eu plusieurs aventures mais aujourd’hui, ça ne change plus rien, n’est-ce pas ? Ca ne fera plus rien évoluer, ça ne modifiera plus rien parce que c’est mieux comme ça. Pas la peine de lancer le sujet avec Skylar, ce serait déplacé et stupide. Tout ça remonte à un passé qui n’existe plus, une histoire qui remonte à loin et qu’il n’est pas nécessaire d’aborder. « Les filles, ça remonte un peu. ». C’est vrai oui, ça remonte désormais. Serait-il capable de retourner auprès des femmes ? Il ne saurait le dire, il n’a même pas envie d’y penser en réalité. Richard est bien auprès de cet homme, et c’est la seule chose qui ait de l’importance. Les autres options, les autres possibilités, ce n’est pas pour lui.

En réalité, le détail, il ne s’en souvient même plus. Ca ne change pas grand chose. Il a juste observé, analysé et il a fini par comprendre. Ce ne fut pas facile, ça ne lui est pas tombé sur le coin du nez d’un seul coup. Il a compris parce qu’il la connaît par coeur, parce qu’il sait comment elle fonctionne et qu’elle n’a que bien peu de secrets pour lui. Oh, il se doute bien qu’elle en a et qu’elle parvient à en garder certains pour elle, il n’ira jamais le nier. Pour autant, ça ne veut pas dire que c’est évident parce que ça ne l’est pas, ça ne l’est jamais. Son intention n’est pas de tout foutre en l’air, bien que ce serait presque plus facile comme ça. « Je la connais par coeur, j’ai fini par comprendre. ». Bien sûr, ce n’est pas si simple et il n’aurait jamais été en mesure de la dénoncer, ce n’est pas son genre. Depuis qu’ils sont sur Terre, bien des choses sont plus facilement supportables et ils ne sont plus obligés de tout respecter à la lettre. Cacher quelque chose à ses proches, ce n’est pas facile mais ça paraît évident quand il est question de sécurité. Et il n’est absolument pas question d’être plus sage ou moins sage. Il n’a d’ailleurs jamais été question de ça. « Je ne sais pas si on peut dire que je suis plus sage. Peut-être que je la connais juste mieux. Et tu dis ça parce que je l’ai su avant toi, juste. Si tu avais été le premier à le découvrir, peut-être que ça aurait été différent. ». Oui, sans doute, mais pour le coup, aucune idée, et il n’est jamais facile de philosopher pour que les gens s’arrangent.

Il ne sait pas s’il s’agit de vieillesse. Avant toute chose, il s’agit d’une liberté étrange à laquelle ils n’avaient pas le droit avant tout ça, et c’est bien ça qui change un peu toute cette histoire. Ce n’est pas facile, pas évident, mais il n’est pas nécessaire de chercher plus loin. Il se permet de rire, vu que cette histoire l’amuse, mais ça ne veut pas dire que c’est évident non plus. « Eh oh. Disons que la planète nous permet d’être un peu plus… Laxiste. ». Là-haut, ils n’auraient pas pu être ensemble, ils n’auraient pas été en mesure d’avoir suffisamment d’espace pour y dissimuler un tel secret et ils l’auraient sans doute mal vécu. Mais ça ne veut pas dire que c’est facile, ce n’est jamais facile. « Peut-être qu’on ne se serait jamais trouvé si on était encore là-haut. ». Il dépose un baiser sur sa joue, le prend dans ses bras. Tout a changé, maintenant qu’ils sont ici et tout devient plus facile.



Dernière édition par Richard Coben le Mar 14 Avr 2020 - 14:56, édité 2 fois
Skylar Rees
DATE D'INSCRIPTION : 05/05/2016 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 477 CELEBRITE : Norman Reedus COPYRIGHT : lux aeterna METIER/APTITUDES : Responsable adjoint des patrouilles - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège TRIBU/CAMP : Odysséen POINTS GAGNES : 95

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

le Mar 31 Mar 2020 - 21:25
Parler des filles était étrange. Skylar regarda Richard et se demanda s’il serait capable de retourner auprès des femmes. A la mort de Calliope, il s’était dit qu’il ne referait pas sa vie, qu’il était fatigué de tout cela. Il pouvait juste attendre que le temps passe et espérer ne pas mourir trop jeune ou trop douloureusement. Il avait dépassé un stade, conscient qu’il était plus proche de la mort que du reste de sa vie. Le temps défilait, il vieillissait et il voyait son amoureux vieillir. Les poils blancs dans la barb,e dans les cheveux, le regard qui se ternissait. Ils vieillissaient plus vite que s’ils avaient vieilli dans le vaisseau, c’était évident. Passer toute sa vie dans un vaisseau et arriver ici, cela avait créer un sacré choc dans le corps. Il quitta ses pensées quand Richard affirma que les filles cela datait. Skylar répondit par un sourire, inutile de se torturer. Une partie du brun serait toujours jalouse et douterait. Et si son amant se lassait ? Il l’accepterait, avec douleur, mais il l’accepterait. Skylar pouvait passer des heures à réfléchir, à intellectualiser la moindre chose en vérité. Il décida de reposer son esprit et de parler de Murphy.

Il faudrait du temps pour digérer cette histoire et accepter qu’il n’eût eu aucune emprise dessus, tout simplement. C’était quelque chose de difficilement acceptable pour lui. Il fallait aussi accepter qu’il ne connût pas si bien son amie. Richard la connaissait mieux que lui, tout simplement. Il hocha la tête. Peut-être n’avait-il pas voulu voir les signes, tout simplement. Il trouvait Richard plus sage que lui, plus reposé. D’un autre côté, il avait raison, s’il avait su avant son homme, comment aurait-il réagi ? « Peut-être que si j’avais su avant toi, j’aurais agi comme toi. J’aurais gardé le secret. » Car il y avait moins de conséquence de mentir ici, il n’y avait pas de risque de se faire éjecter dans l’air. Il s’en rendait compte à présent, sa colère était juste dû à un égo froissé, rien de plus. Il faudrait du temps pour qu’il redescende, qu’il accepte sa colère. Peut-être s’excuserait-il un jour auprès de Murphy. L’avait-il perdu à cause de sa bêtise ? Il s’en voudrait terriblement si cela arrivait. Oui la planète permettait d’être plus laxiste. Skylar pensa à eux, à leur vie. Honnêtement ? Ils n’auraient jamais pu avoir cette vie là-haut. Il savourait chaque jour cette vie, même si le prix à payer était très lourd.

Sa main caressa la joue de Richard. « On a la vie qu’on mérite ici. » Et il savait que son meilleur ami le comprendrait. Ici, ils avaient le droit d’être qui ils voulaient, il y avait bien moins de responsabilité. Certes, ici Richard et lui avaient une vie avec plus de responsabilité. Néanmoins, Skylar n’avait pas avoir peur de devoir exécuter une sentence, de mettre quelqu’un en cellule et de se demander quand la personne serait éjectée. Bien sûr, ici aussi il y avait une certaine forme de justice et des peines pouvaient être appliquées. Histoire d’éviter que tout le monde parte dans tous les sens et fasse ce qui leur passe par la tête. Skylar restait persuadé que si on ne cadrait pas les gens, ils partaient dans tous les sens. Il sortit de ses pensées quand Richard dit qu’ils n’en seraient pas là s’ils étaient restés dans le ciel. Les bras de son amoureux l’enserrèrent et Skylar se blottit contre lui. « On se serait encore menti. » Murmura-t-il tout dans le cou de l’autre homme. Ils se seraient voilé la face jusqu’à la mort, sans s’avouer jamais la vérité. Au fond, vivre ici avait énormément de bénéfique.
Richard Coben
DATE D'INSCRIPTION : 23/05/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : milo/yana/astrid/elias/meeka MESSAGES : 1694 CELEBRITE : Andrew Lincoln COPYRIGHT : ava : jenesaispas. sign by beylin METIER/APTITUDES : Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. TRIBU/CAMP : odysséen POINTS GAGNES : 30
Admin

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

le Mar 14 Avr 2020 - 14:57


|
questionnement et réjouissance ;
richard & skylar


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]— L’amour paraît parfois compliqué, inattendu. En réalité, c’est ça le pire, c’est un sentiment qu’on est susceptible d’attendre et de chercher pendant des années tout en passant pour un parfait crétin sans qu’on ne puisse y faire grand chose. Ca fait mal au bide, sur les bords, mais il n’est pas nécessaire de vraiment tourner autour du pot. Mais ce n’est pas un sentiment facile à comprendre ou à saisir, c’était même une affaire un peu plus difficile à comprendre justement. Il frappe quand on ne s’y attend pas, quand on est persuadé que tout va bien et que rien ne va nous tomber dessus. Mais ça finit par arriver, par nous frapper d’un seul coup et alors, tout devient presque comme une évidence, comme si c’était normal, sauf qu’une nouvelle fois, ce n’est pas le cas. Et il n’est donc pas nécessaire de vraiment rester sur tout ça. Une femme, il a aimé, un homme, il va trouver à quel moment ça pourrait arriver. Il n’est pas nécessaire de réfléchir en fin de compte. Il était avec Skylar, il l’a été toute sa vie et du jour au lendemain, il s’est retrouvé à voir leur relation évoluer. IL aura fallu qu’il le comprenne, qu’il l’accepte et qu’il estime ça tolérant. Ce ne fut pas facile, au début, parce que sur bien des aspects, la chose fut différente, c’est un fait. En fin de compte, aujourd’hui, leur relation a totalement changé et désormais, il ne serait pas en mesure de voir leur relation différemment. Il trouve que l’équilibre s’est installé et que tout est logique, que tout est normal et qu’il n’est guère étrange d’embrasser son meilleur ami. Les choses ont évolué correctement et tout est devenu vraiment plus supportable. Plus facile, comme une évidence. Et ça a pris du temps.

Le sujet de Murphy est délicat parce qu’il n’aurait jamais été en mesure de le dénoncer, il n’aurait jamais pu imaginer ça parce que ce n’est pas comme ça que ça fonctionne justement. Tout devient plus facile, plus simple maintenant que tous les deux, ils sont au courant. Mais ce n’est pas un secret qu’on est libre de divulguer. Cela ne lui appartenait pas et si on lui a demandé de le garder pour lui, même son meilleur ami devait rester en dehors de tout ça. En fin de compte, Richard peut garder des secrets, mais ce n’est pas évident avec Skylar parce qu’ils se connaissent mieux que tout le monde, ils ont toujours été proches, ils ont toujours été amis, et ça n’a jamais évolué. Alors oui, peut-être que s’il avait appris pour Murphy avant, il aurait réagi comme lui mais ils ne le sauront jamais. D’ailleurs, Richard se permet de croire que ça vient du fait qu’il est plus proche de Murphy et c’est plus ou moins la suite logique de toute cette histoire. Mais est-ce que c’est vraiment de ça qu’il s’agit, il ne saurait le jurer et il n’en a, par ailleurs, pas du tout envie. Hors de question pour lui de se prendre la tête, après tout, à quoi ça pourrait bien servir ? ” On ne le saura jamais. Ne te casse pas la tête avec ça, vraiment. C’est derrière nous désormais.”. Mais il comprend que ça puisse l’irriter. Ils sont là pour veiller sur les autres, destinés à faire en sorte que tout se passe comme prévu. Mais, à côté de ça, voilà que les proches se mettent à faire des secrets et à mettre la tranquillité du campement en danger. Mais maintenant, tout a fini par s’arranger, tout est devenu plus simple. Dans un sens, du moins.

Il sourit à la caresse de son compagnon. C’est vrai oui, on a ce qu’on mérite et pourtant, il se permet encore maintenant d’avoir des doutes quant au droit à ce bonheur. Mais ça lui convient parfaitement, il ne risque pas de s’en plaindre, tout ceci est désormais beaucoup plus facile, vraiment. Et une fois cette maison terminée, ils seront en droit de savourer une liberté qu’ils n’ont jamais eu. Bien sûr qu’ils ont des devoirs, surtout Richard qui est devenu conseiller, mais il est persuadé que ça ne changera pas autant de chose qu’on ne peut bien le croire. Et ça devient donc beaucoup plus supportable, à n’en pas douter, d’ailleurs. Malgré toute son envie de profiter de la situation, Richard ne peut s’empêcher de se demander s’il est en droit de vouloir d’une telle stratégie. Franchement, il se pose sincèrement la question mais il continue à ne pas savoir, il continue à se poser réellement la question et oui, ça l’inquiète. Mais qu’est-ce qu’il pourrait faire contre ça ? Rien sans doute. ” Je me demande tout de même si on mérite tout ça. On a été complice de bien des expulsions dans l’espace”. C’est difficile d’y penser, difficile d’y réfléchir vraiment parce que mine de rien, c’est un souvenir qui remonte à pas si lointain que ça. Il a expulsé sa femme, après tout. Si aujourd’hui, il refait sa vie, il reste incapable d’oublier ça.

Difficile de savoir ce qui se serait passé s’ils avaient été dans l’espace. Est-ce qu’ils se seraient montrés la vérité ? Est-ce que ça se serait révélé à eux ? Honnêtement, il est incapable de savoir et il a envie d’y croire. Pourtant, il détourne le regard malgré lui, comment savoir que deux hétéros finiront par devenir gays avec les années ? Et tout était si… Contrôlé, en plus de ça… ” Je ne sais pas. Tout était contrôlé là-haut. On ne pensait presque pas par nous-mêmes. On est bien ici”. Et il ne le dira sûrement jamais assez. Et il se met alors à savourer les baisers de l’homme au creux de ses bras. Rien d’autre ne compte quand il est dans ses bras. Rien d’autre ne compte depuis qu’il sait que dans ses bras, le monde est plus lumineux.

Skylar Rees
DATE D'INSCRIPTION : 05/05/2016 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 477 CELEBRITE : Norman Reedus COPYRIGHT : lux aeterna METIER/APTITUDES : Responsable adjoint des patrouilles - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège TRIBU/CAMP : Odysséen POINTS GAGNES : 95

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

le Mar 28 Avr 2020 - 14:46
Skylar pouvait se torturer des heures, s’interroger sans cesse sur les choses. Heureusement que Richard était là pour le ramener à la raison. « Tu as raison, c’est derrière nous. » Peut-être que le dire à voix haute apaiserait son âme tourmentée ? Pas vraiment. A la place, il caressa Richard, se blottit contre lui et profita de sa chaleur. Skylar n’avait jamais été quelqu’un de très câlin, mais depuis quelques temps, il se trouvait une passion pour caresser les cheveux et la barbe de son amoureux. Blottit contre lui, le brun était toujours amusé par le fait qu’ils aient la même taille. Pendant l’adolescence, Skylar s’était cru plus petit que Richard et cela l’avait enragé jusqu’à qu’il fasse une poussée de croissance et le rattrape. Jamais il ne s’était posé la question de pourquoi dès que les filles avaient tourné autour de Richard, il avait eu des bouffées de jalousie. Aujourd’hui il comprenait mieux, il l’avait toujours aimé. Ils avaient leur maison et il était blotti contre cet homme. Il avait hâte que la maison soit mieux aménagée et qu’ils profitent. Oh, ils ne profiteraient jamais comme un couple qui aurait fait son coming-out, mais il saurait s’en contenter. Il pensait mériter cette vie, mais Richard semblait en douter. Il redressa la tête et le regarda droit dans les yeux.

« C’était ça ou finir dans l’espace. On devait obéir et faire notre travail. » Cela avait été dur bien souvent, douloureux. Mais jamais, Skylar n’aurait trahi sa hiérarchie. Il avait douté et c’était interrogé, mais même avec sa défunte femme, il n’avait jamais osé en parler. Il avait eu la crainte que cela fuite et qu’il se retrouvât enfermé et envoyé dans l’espace. « On le mérite. On a suffisamment souffert. » D’accord, ils avaient participé à l’éjection de certaines personnes et il n’en était pas fier, mais se rebeller ? Non. De toute manière, le destin s’était chargé de les punir, ils avaient perdu des gens qu’ils aimaient. Skylar ne croyait pas au destin et à toutes ces conneries, néanmoins, quelque part au fond de lui, il croyait en une certaine forme de justice. Il refusait que Richard balaie toute leur vie d’un coup de remord, il ne le supporterait pas. Il vit bien son amant détourner le regard, comme gêné. L’autre homme semblait gêné par leur relation et leur homosexualité, car c’était cela dont il était question, l’homosexualité et le fait d’accepter cette orientation sexuelle. Là-haut, ils se seraient mentis. Enfermés dans des moules, Skylar aurait continué sa vie avec Calliope et n’aurait jamais rien dit à Richard, jamais.

Lentement, il se redressa, se mit bien au-dessus de Richard pour tenter de capter son regard. « J’aurais bien trouvé un moyen de me bagarrer avec toi pour t’embrasser. » Dit-il avec un air taquin en référence à la première fois où ils s’étaient embrassés. Il embrassa vivement l’autre homme, comme si sa vie en dépendait, comme si c’était son oxygène. En réalité, il avait toujours été sa moitié, son oxygène, il avait juste préféré l’appeler ami pour ne pas se heurter à l’intolérance des gens et à leur haine. Il voulait juste vivre sa vie, qu’ils vivent leur vie, les années qu’ils leur restaient sans se soucier du reste. Peut-être était-ce naïf ou était-ce mérité après service rendu auprès du Conseil.
Contenu sponsorisé

Questionnements et réjouissance | Richard  Empty Re: Questionnements et réjouissance | Richard

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum