Le Deal du moment :
Clé de licence Windows 10 PRO à 2,99 ...
Voir le deal
2.99 €

Aller en bas
Astrid Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Meeka, Yana, Elias & Richard MESSAGES : 1660 CELEBRITE : Karen Gillan COPYRIGHT : ava by ELOW ;; signa by beylin METIER/APTITUDES : Mercenaire et voleuse TRIBU/CAMP : Rahjak. Sa famille est Iskaar mais elle ne le sait pas encore. POINTS GAGNES : 30
Admin

Crossing lines ~ ft. Astrid - Page 2 Empty Re: Crossing lines ~ ft. Astrid

le Dim 15 Déc 2019 - 13:05

Crossing lines
★ Astrid et Maori


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Un échange qui aura commencé d’une bien étrange façon. Dans le fond, Astrid aurait presque pu attendre quelques pas, attendre quelques minutes, observer la suite des événements et voir où ça aurait pu la mener. C’est un fait. Les choses ne se passent pas toujours comme on le voudrait mais c’est pourtant souvent comme ça qu’on voit les choses. Dans le fond, si elle avait fait quelques mètres dans le désert et qu’elle s’y était bien prise, les choses auraient été plus compliquées. Après tout, elle aurait pu l’attraper, elle aurait pu la capturer et la vendre, sans grande difficulté. Parfois, se prêter au jeu, ça ne facilite pas les choses. Ca ne facilite jamais rien, d’ailleurs. Il faut bien avouer que la poursuivre fut amusant. Et à côté de ça, cet échange et ce petit jeu de provocation.. Oui, il est assez plaisant. C’est le genre de situation à laquelle on n’est pas vraiment habitué avec le peuple du ciel. Ils sont trop méfiants, trop distants. Malgré tout ce qu’on pourrait en dire, d’ailleurs. Mais bref, la situation évolue et l’échange se fait désormais presque cordiale. Ca rend cette histoire un peu plus étrange, dans un sens, mais après tout, est-ce que ça aurait été si étonnant ? Non.

Mais ça s’essouffle, se termine, n’a guère plus de réel intérêt. Elle-même le sent, tout ceci est sur le point de prendre fin, sur le point de se terminer. Ce n’est pas comme si les options n’étaient pas nombreuses. De toute manière, Astrid le sait, ce n’est pas le genre d’échange qui peut durer éternellement. Et ce n’est pas bien grave, ce n’est qu’une bricole. Il faut juste faire attention pour que la situation n’évolue pas d’une bien triste manière, pour que l’échange ne devienne pas étrange aussi. A trop insister à vouloir se parler, les choses deviennent toujours un peu étranges et déplaisantes, de toute façon. Et il est plus facile de taire ce genre de sentiment, en général. Et puis bon, Astrid n’apprécie pas vraiment les échanges qui durent trop longtemps. En général, c’est le genre de chose qui lui arrache une grimace. Elle esquive, se faufile et fait attention à ce que les choses ne se passent pas trop mal. Mais bon… Il faut faire un peu de sociale, de temps en temps. Il ne faut juste pas trop en abuser.

Pourtant, en une seule réplique, l’avis d’Astrid sur la débarquée s’écroule quelque peu. Il faut dire que le nom d’Ezra tombant sur le tapis, ce n’est pas ce à quoi elle s’attendait. Pas du tout même. Et maintenant, elle s’agace presque. Une esclave n’est pas digne d’un quelconque intérêt. Et il y a fort à parier qu’elle ait eu l’occasion de la voir pendant sa fuite. Ce dont elle n’a pas conscience, c’est que si elle vient à la revoir, les choses se passeront d’une bien triste manière. Si Ezra s’échappe à nouveau, tout prendra une tournure étrange. Et elle se fera tuer. Astrid l’attend, ce geste qui finira par la condamner. Elle l’attend, l’espère. Parce que l’esclave possède trop de droits, elle nuit à l’image de la cité et sa survie nuit à la capacité de justice du village. C’est une chose qu’elle ne comprend pas forcément, une histoire qu’elle ne parvient pas à analyser. Mais les choses sont ainsi et il n’est guère possible de voir les choses ainsi. Elle ne garde pas sa place, s’affiche comme libre presque, lors de certaines occasions. Et ça n’a strictement rien de normal. Vraiment rien. Mais certaines personnes s’attachent, bêtement. Alors qu’ils feraient mieux de prendre un autre chemin. Elle n’en vaut pas la peine et pour cette fille du ciel, la route en est éloignée et le restera, à moins que Roan ne fasse encore une autre connerie et qu’elle se volatilise à nouveau. Dans ces cas-là, il faudra s’en prendre aux deux. Mais bref, ce n’est certainement pas le moment d’en parler. Quant à l’idée que ce soit.. A elle d’en juger, ça n’a pas vraiment de sens. Ce n’est pas elle qui fera la loi du désert. " A toi de décider si ta route recroisera la sienne ? Pas vraiment. Pour ça, il faudrait que tu te faufiles dans le désert. Elle n’en sortira probablement plus. C’est une esclave. ". Là, pour le coup, il n’y a pas grand chose de plus à en dire, certainement. Il faut bien avouer que là, pour le coup, elle tourne au ridicule. " Attention à ce que ton trajet vers le désert ne soit pas un aller sans retour. ". Après tout, c’est le genre de chose qui peut arriver à tout moment. Mais bon, elle fait bien ce qu’elle veut, ça promet d’être intéressant. La voir s’enflammer pour cette idiote d’Ezra, en tout cas, c’est assez amusant, c’est vrai.
Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Thémis, Lazuli MESSAGES : 420 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : endlesslove avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 160

Crossing lines ~ ft. Astrid - Page 2 Empty Re: Crossing lines ~ ft. Astrid

le Lun 16 Déc 2019 - 18:19
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
Un pas de trop, et tu tombes dans le trou. Une frontière franchie, et tu t'enlises. Les traces s'effacent. Les mirages naissent…
Maori & Astrid

   

   
Crossing lines

   
Elles se trouvaient encore une fois sur un seuil, face à face chacune d'un côté de la ligne, à attendre que la cloche sonne pour que le combat reprenne. Deux boxeuses, chacune dans son coin, à reprendre des forces avant que le combat ne reprenne de plus belle. Quelques moments de calme avant que la tempête ne souffle de nouveau, quelques moments de mer d'huile avant que les pics d'adrénaline ne les parcourent de nouveau. Maori sentait déjà une électricité nouvelle renaître, une tension crépiter entre Astrid et elle, parce que ni l'une ni l'autre ne voulait céder la place, faire un pas en arrière. Un mouvement de recul, et l'autre franchirait la ligne, et la bataille serait perdue. Regagner du terrain serait ensuite compliqué, elle le savait bien, alors Maori refusait de faire un seul pas, un seul mouvement, un seul frémissement en arrière, pas même un millimètre tout de suite reconquis. Autrement cela sonnerait comme une défaite pour elle, et sa fierté en serait blessée. Peut-être se faisait-elle tout un plat, toute une montagne de pas grand-chose, peut-être devrait-elle apprendre à relativiser et à mieux placer sa fierté, mais il n'empêchait que Maori ne bougeait pas, raide comme un piquet. Véritable paratonnerre pourtant, nul doute que la foudre finirait par s'abattre sur elle. Et si ce n'était pas ce jour-là, ce serait un autre.

   
Maori ne supportait pas qu'on lui dicte que faire, et quand la frontière est mince entre un conseil et un ordre, elle a tendance à se rebeller de toutes ses forces. C'était devenu presque instinctif, presque viscéral, une force ancrée en elle et à la moindre consonnance d'ordre, à la moindre connotation impérieuse, elle bondissait sur ses pieds prête à en découdre. Sa grande gueule lui jouait des tours, dans ses cas-là, et elle parlait avant de réfléchir, puis assumait ce qu'elle avait dit. Toujours ce principe de ne pas céder un seul pouce de terrain. "A toi de décider si ta route recroisera la sienne ? Pas vraiment. Pour ça, il faudrait que tu te faufiles dans le désert. Elle n'en sortira probablement plus. C'est une esclave." Maori aimerait trouver des raisons d'aimer les Rahjaks, pour se dresser contre la norme. Mais la réponse d'Astrid est une douche froide, une dure réalité énoncée d'une voix neutre, comme si de rien n'était. Ce qu'elle avait suspecté, peut-être, pendant quelque temps, était une réalité, prenait une dimension concrète. Même avec sa peau couturée sous les doigts, Maori n'y avait pas cru. Ezra avait refusé de s'ouvrir, alors Maori avait coupé court à ses réflexions et à sa curiosité. Elle avait bien fait. En elle, le chevalier sur son cheval blanc qui avait déjà fait face il y a cinq ans de ça, était prêt à revenir. Au grand galop, bien entendu. D'un galop tonitruant, comme toujours. Le réprimer est difficile, dur, mais Maori se force à le contraindre, avant de faire des folies. "Attention à ce que ton trajet vers le désert ne soit pas un aller sans retour." La jeune femme a la gorge serrée, la glotte contractée pour ne pas répondre, pour ne pas laisser sortir une quelconque bravade qui lui brûlait la gorge et lui brûlerait les ailes. C'était définitif, les Rahjaks la fascinaient autant qu'ils la rebutaient à présent. Et elle avait une très forte envie de taper sur des crânes et de faire justice par elle-même. Cela l'avait amené sur Terre la première fois, et c'était bien la meilleure chose qui lui soit arrivée ; où est-ce qu'on pourrait l'envoyer cette fois ? En enfer ? L'enfer ne peut attaquer les païens. Et la Terre était censée être l'enfer. Elle s'en était plutôt bien tirée jusque-là. Seuls deux sous de jugeote l'empêchent de retenter l'expérience, alors Maori finit par laisser échapper un fin sourire, crispé : "Je prends note du conseil." Elle s'en vaudrait d'attirer des problèmes à Ezra, alors la jeune femme se tait. Son regard erre un peu derrière Astrid, sur son cheval qui semble dormir au soleil, les paupières baissées sous sa crinière, juste quelques coups de queue à droite à gauche. Ses yeux reviennent se poser sur la guerrière rousse. "Comme quoi, on n'est pas toujours obligé de se taper dessus." C'était le réflexe habituel, quand on rencontrait quelque chose qu'on ne connaissait pas. On tapait avant de discuter. Maori était soulagée qu'elles aient fait l'inverse. Cela lui donne un peu d'espoir. Et c'est une croix de plus dans la case "POUR s'intéresser aux Rahjaks".

 
(c) crackle bones

   
Astrid Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Meeka, Yana, Elias & Richard MESSAGES : 1660 CELEBRITE : Karen Gillan COPYRIGHT : ava by ELOW ;; signa by beylin METIER/APTITUDES : Mercenaire et voleuse TRIBU/CAMP : Rahjak. Sa famille est Iskaar mais elle ne le sait pas encore. POINTS GAGNES : 30
Admin

Crossing lines ~ ft. Astrid - Page 2 Empty Re: Crossing lines ~ ft. Astrid

le Jeu 16 Jan 2020 - 12:06

Crossing lines
★ Astrid et Maori


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Quel était le taux de chance pour que cette débarquée lui parle d’Ezra ? Presque nul. Et pourtant. Sauf qu’elle frappe à la mauvaise porte. La mercenaire ne la supporte pas, ne peut pas la voir en peinture et de manière générale, c’est un peu le cas de tous ses collègues, si elle peut les appeler comme ça. Mais c’est une affaire un peu plus compliquée, disons le. Elle ne saurait le dire, elle n’a pas pour autant envie de réfléchir à toute cette histoire parce que là, pour le coup, c’est super compliqué. Et l’esclave ne mérite pas toute cette attention. Après toutes les erreurs qu’elle a pu faire, elle a pourtant continué à enchaîner les erreurs jusqu’à fuir et être lourdement punie. Est-ce que ça l’empêche de croire qu’elle a moins de droit qu’elle ne semble le penser ? Pas du tout, elle continue à faire des siennes et malgré la honte qu’apporte Roan à la cité, ça ne semble rien changer au niveau du contexte actuel. Et c’est insupportable. Alors pour le coup, Astrid fait de son mieux pour que les choses évoluent dans le bon sens, mais ce n’est absolument pas gagné. Bien sûr, d’un point de vu extérieur à la cité, les choses sont un peu différentes. Et elle peut parfaitement comprendre que cette fille veuille prendre sa défense. Mais ce n’est absolument pas aussi simple qu’elle ne semble le croire. C’est même plus difficile que ça justement. Elle a sans doute un aspect attachant avec son histoire triste et sa manière de parler. On ne l’imagine pas esclave vu que chez elle, elle donne presque l’impression que c’est son maître le véritable esclave du foyer. C’est en tout cas ce qui se dit dans la cité. Et ça peut paraître ridicule mais c’est vraiment l’illusion qu’on a au milieu de tout ça.

Mais oui, pour qu’elles puissent se revoir, il faudra que la débarquée se pointe dans le désert. Et on pourra compter sur la rousse pour se montrer beaucoup moins cool qu’aujourd’hui. Une fois les pieds dans le sable, elle sera coincée et il sera permis de la capturer. Bien qu’on verra les choses différemment dans les campements du ciel mais ça, ce n’est absolument pas son problème. Elle prend note du conseil alors ? Okay, mais qu’est-ce que ça change vraiment hein ? Rien sans doute. Et il n’est donc pas nécessaire de revenir en arrière. Autant se focaliser sur tout ça, pas la peine de chercher plus loin. Un conseil est fait pour être suivi si on en a envie et si ce n’est pas le cas, alors il n’est pas nécessaire de réfléchir plus loin. " Libre à toi de suivre ou non ce conseil. ". Elle hausse les épaules. De toute manière, elle n’est pas obligée de le faire. Mais c’est sans doute la seule chose qu’il faille faire. Mais les gens peuvent paraître vachement stupides certains jours.

L’évidence est là en tout cas, en effet, elles ne sont pas obligées de se taper dessus. Elles ne sont pas obligées d’être désagréables et de se chercher des noises. Et pourtant, sur certains aspects, c’est presque plus facile comme ça. Presque, évidemment, mais pour le reste, il n’est certainement pas nécessaire de chercher plus loin. Au moins, maintenant, elles s’accordent sur le fait qu’elles ne vont pas se taper dessus. C’est un bon début. Si la situation peut évoluer à tout instant, elle reste persuadée que c’est une limite qui ne sera pas franchie. Et c’est mieux comme ça. " Oui, il ne faut pas croire mais on peut être civilisés. ". Tant qu’on ne se trouve plus dans le désert, évidemment. Puisqu’au sein du désert, les choses auraient pu être différentes. Au-dessus de la tête de Maori figurait une petite besace d’or, bien sûr, mais là, maintenant, c’est plus facile. Dans un sens, du moins. Elle n’ira pas prétendre qu’elles sont amies mais si elles se tolèrent c’est un bon début déjà. Astrid n’a pas pour habitude de tolérer grand monde. De toute manière, il y a fort à parier pour que cet échange ne dure plus très longtemps. Non qu'elle n'en ai pas envie mais pour le coup, quel serait le but si ce n'est une légère perte de temps ? A moins que l'autre ne lui pose encore des questions sur Ezra mais ça ne lui plaît pas du tout.
Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Thémis, Lazuli MESSAGES : 420 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : endlesslove avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 160

Crossing lines ~ ft. Astrid - Page 2 Empty Re: Crossing lines ~ ft. Astrid

le Lun 24 Fév 2020 - 22:10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
Un pas de trop, et tu tombes dans le trou. Une frontière franchie, et tu t'enlises. Les traces s'effacent. Les mirages naissent…
Maori & Astrid

   

   
Crossing lines

   
Maori trouvait qu'elle avait eu raison de faire face à la Rahjak. Elle apprenait beaucoup de choses. Ezra était Rahjak, une intuition confirmée, une intuition encore présente des années après. La belle brune avait fait forte impression, c'était le cas de le dire, et vraisemblablement elle faisait forte impression aussi à Astrid. Sans qu'elle ne sache trop pourquoi, mais elle pouvait presque sentir les vagues d'indignation émaner de la rousse, un sourire difficilement contenu brilla dans les yeux de Maori. Non pas qu'elle se réjouissait du malheur d'autrui, loin de là, mais parce que cela correspondait bien à l'entraperçu qu'elle avait eu d'Ezra. Une femme forte qui ne se laissait pas marcher sur les pieds, ce qui pouvait avoir le don d'agacer un certain nombre de personnes. Maori le savait bien. N'était-elle pas la jumelle céleste d'Ezra après tout ? Cheveux bruns, peau mate, yeux bruns, un caractère bien trempé. Maori était cependant beaucoup plus libre de faire entendre sa voix, de ce qu'elle comprenait, et donc elle était probablement beaucoup plus agaçante. "Libre à toi de suivre ou non ce conseil." En effet, mais Maori ne répond rien, elle reste tranquille à sa place, elle se doute qu'Astrid se fiche de ce qu'elle va choisir, et elle-même s'en fiche aussi en réalité. Maori n'aimait pas toujours prévoir ce qu'elle allait faire.

   
Il y a ce parfum dans l'air qui lui dit que c'est bientôt la fin. C'est pour le mieux, la diplomatie n'est pas son fort et elle sent que si ça continue elle va faire une bêtise, or une nouvelle guerre n'est pas au programme. Surtout si sa tête est la première à tomber. "Oui, il ne faut pas croire mais on peut être civilisés." Maori pencha légèrement la tête sur le côté, haussa les épaules également. "Il faut croire. On ne sait rien, n'est-ce pas ?" Tout le monde s'accordera à le dire, qu'on le pense ou non. Ils sont les petits derniers, enfin, avant-derniers en ce qui la concerne, mais ils sont les petits nouveaux dans tous les cas, ceux qui ne savent rien et apprennent encore les dangers et les merveilles de cette Terre sur laquelle les tribus ont évolué pendant des décennies. Cela lui fait tout drôle, de se dire que sans eux ils ne sauraient même pas qu'ils ne savaient pas. Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien, pas vrai ? Maori s'y reconnaît bien, constamment fascinée par ces modes de vie qui leur sont étrangers et quelquefois inhospitaliers. Elle aurait une centaine de questions à poser à Astrid, mais elle doute que cette dernière lui réponde de bonne grâce. Il lui semble la voir renâcler, comme son cheval quelques en arrière. Et elle ne sait pas à quel point elle peut lui faire confiance. Maori jeta un regard derrière elle, vers la forêt, et raffermit sa prise sur son arc. "Je vais y aller. Tu ne m'attaqueras dès que j'aurai le dos tourné, n'est-ce pas ?" Maori se méfie quand même, elle a beau le cacher elle se doit de se méfier. Elle ne bougera pas avant d'avoir eu la parole d'Astrid, et même alors ses premiers pas se feront probablement à reculons, jusqu'à ce qu'elle soit assurée d'être hors de portée, sous le couvert des arbres. On n'est jamais trop prudent, hé.

(c) crackle bones

   

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] désolée pour le retard Crossing lines ~ ft. Astrid - Page 2 2215546156 tu peux conclure si tu le souhaites Crossing lines ~ ft. Astrid - Page 2 171928021
Astrid Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Meeka, Yana, Elias & Richard MESSAGES : 1660 CELEBRITE : Karen Gillan COPYRIGHT : ava by ELOW ;; signa by beylin METIER/APTITUDES : Mercenaire et voleuse TRIBU/CAMP : Rahjak. Sa famille est Iskaar mais elle ne le sait pas encore. POINTS GAGNES : 30
Admin

Crossing lines ~ ft. Astrid - Page 2 Empty Re: Crossing lines ~ ft. Astrid

le Dim 29 Mar 2020 - 19:47

Crossing lines
★ Astrid et Maori


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le désert est un endroit compliqué. En fin de compte, Astrid peut comprendre si ça dépasse les autres, elle peut comprendre si les gens ne parviennent pas à analyser la situation et à voir ce qui va et ce qui ne va pas. Il n’a jamais été question, pour elle, de se tracasser avec tout ça parce que ça n’a jamais fonctionné pour elle. Elle n’a jamais voulu s’y attarder parce que ça n’aurait pas servi à grand chose. Son existence n’est pas forcément facile, c’est vrai, mais elle est libre. Et elle vit dans un monde qui a toujours été d’une certaine manière. Pourquoi imaginer la situation différente ? Comment est-ce que ça aurait été possible ? Bien sûr que les méthodes ne sont pas toujours bonnes. Il serait ridicule de prétendre le contraire. Mais en même temps, Astrid a parfaitement conscience du fait que bien des choses ne vont pas dans le contexte actuel de la cité. Est-ce que ça change quelque chose, pas vraiment. Mais le fait d’avoir toujours vécu de cette manière change quelques petites choses. Après tout, il lui est impossible de prétendre que tout va pour le mieux, ça n’a jamais été le cas. On ne choisit pas d’où on vient n’est-ce pas ? Mais qu’est-ce que ça change ? Rien, c’est comme ça. Et pour elle, tout va très bien comme ça. Rien ne lui paraît étrange puisque les choses ont évolué de cette manière toute sa vie. Pour elle, c’est normal, finalement. Mais avec le temps, en devenant adulte, elle a fini par comprendre que certaines choses n’allaient pas. Elle ne s’offusque pas, ne s’en formalise pas, mais elle le voit bien. Quant aux esclaves, elle ne peut pas prétendre qu’elle trouve ça bizarre, c’est même relativement impossible. Quant à Ezra, bien qu’elle n’ait pas envie de voir le sujet revenir sur le tapis, elle ne nie pas qu’elle ne mérite rien de plus. Astrid la déteste, sans qu’elle n’ait été en mesure d’y faire quoi que ce soit. Elle ne supporte pas sa manière d’agir ou de se comporter et ça ne risque pas de changer si simplement. Et c’est mieux comme ça.

La fille s’en va et bien qu’elles aient fini par convenir du fait qu’elles ne se tueraient pas, la débarquée lui demande si elle va tenter de la tuer une fois qu’elle aura le dos tourné. Bien qu’elle n’ait pas pour habitude de jouer franc jeu et d’être droite dans ses baskets, Astrid n’est pas du genre à tuer les gens dans le dos, ça n’a jamais été comme ça. Elle a souvent triché, pendant certains combats, elle n’a pas toujours été très adroite et parfois, elle a même fait quelques bêtises déplaisantes pour manipuler les gens. Mais elle n’irait pas jusqu’à tuer dans le dos, ça n’aurait pas de sens. Et il vaut mieux éviter de faire la moindre bêtise. ” Tuer dans le dos, c’est bien trop lâche voyons”. Surtout qu’elles ont pris la décision d’éviter la moindre bourde maladroite. Alors une fois qu’elles se sont mises d’accord, elle la regarde s’éloigner avant de s’éloigner à son tour. Amusant, ces débarqués. Même après l’accord, elle a voulu partir en marche arrière. Etrange.

RP TERMINE.

Contenu sponsorisé

Crossing lines ~ ft. Astrid - Page 2 Empty Re: Crossing lines ~ ft. Astrid

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum