-47%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique Mi Electric Scooter Essential de Xiaomi
240 € 450 €
Voir le deal

Aller en bas
Admin - Supermassive Black Hole
Liam Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2014 PSEUDO/PRENOM : Mystery Light MULTICOMPTES : Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade MESSAGES : 32030 CELEBRITE : Thomas B.-Sangster COPYRIGHT : @electric soul ♥ Signa étangs noirs., crackship Tasha ♥ Lyrics Ycare METIER/APTITUDES : ancien patrouilleur, désormais leader diplomatie. TRIBU/CAMP : Cent (ancien kidnappé) POINTS GAGNES : 121
Admin - Supermassive Black Hole

Good old days ~ ft. Liam - Page 2 Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Mer 29 Avr 2020 - 0:57
Good old days
Maori & Liam
Il sait ce qu’il veut faire à présent, ce qui est bon pour lui. Dans le fond, il a toujours su, on a jamais pu vraiment lui dire ce qu’il devait faire et comment. C’est probablement ce qui les mène ici à des degrés différents, jamais il aurait pensé des années auparavant que finalement cette vie menée de façon parfois dure l’amène à ce qu’il est aujourd’hui, le Liam beaucoup plus déterminé qu’il l’était des années auparavant. Il a fallut s’adapter sur terre, ils le font encore aujourd’hui. La diplomatie c’est tout nouveau et en même temps ça ne l’est pas tant. Il a toujours préféré l’écoute, préféré penser à l’attaque frontale comme au dernier moment, ce moment où le choix n’est plus présent. C’est moins compliqué que la chasse. Il n’en est pas si sûr mais il préfère désormais être au contact avec les autres, cela n’a pas toujours été le cas. Des mois durant, il aurait préféré la chasse, cette solitude qui lui sied guère aujourd’hui, qu’il ne nie pas pour autant, parfois cela fait du bien de pouvoir s’entendre penser.

Ces trajets jusqu’au campement de l’odyssée sont comme souvent un moyen de rassembler ses idées pour pouvoir y voir plus clair, ne pas avoir les avis des uns et des autres qui s’entrechoquent dans sa tête pour pouvoir essayer de tout rassembler. C’est ce qu’il aime dans la diplomatie, ce côté rassembleur, du moins : il essaye de l’avoir. Il fait attention, l’a toujours fait même si ça n’a pas toujours été bien suffisant. Ils ont cette chance pour le moment de ne devoir faire attention qu’aux pièges qu’ils soient des leurs ou terriens. Mais Maori connait le terrain, c’est quelque part le sien et en même temps celui de personne, celui de cette terre qui s’appartient. « Qui donc ? Les animaux ou les grounders ? Peu importe en fait, oui dans les deux cas. C'est un monde qu'on a à peine effleuré, je vois toujours des choses étranges et nouvelles. C'est ça qui fait la beauté de ce monde. » S’il pensait plutôt chasse, elle a les mots justes Maori si bien qu’il hoche la tête, y’a pas tant besoin d’en rajouter, c’est la stricte vérité. Il a un sourire à la soit disant catastrophe qui arriverait s’ils venaient à échanger leurs places. « Catastrophe. Vite les grands mots. Tu te débrouillerais très bien, tout comme je réapprendrais les bases. Tu l’as dit toi-même, nous sommes tous surprenants pour l’autre. » Que cela soit un être humain, les gibiers qui peuvent à la fois se montrer comme se faufiler entre deux arbres pour mieux les éviter : tout dépend de la nature de leur venue. Puis ils peuvent se surprendre eux-mêmes aussi. Il a comme l’impression qu’ils le savent, que ce feeling du danger palpable est le même pour tous les êtres vivants.

« C'est mieux la chasse. » Il est amusé, baisse les mains en signe de défaite. La chasse, la traque, il ne l’a que peu souvent faite en tandem avec Maori même si ça leur est arrivé plusieurs fois comme aujourd’hui. C’est sur que c’est plus tranquille. Ils ont cette chance que la paix semble tracer son chemin tout autour d’eux. La chasse, on peut dire que c’est à un pas de chance si l’on rentre bredouille, ils sont plusieurs. Une personne ne sera pas pointée du doigt si elle ne ramène rien pour un jour même si c’est rare à présent. C’est arrivé, dans leurs débuts. Fort heureusement ils ont amélioré leurs techniques depuis, mais le gibier s’est surement montré plus méfiant aussi. Il aime à le penser que l’évolution est comme présente dans tout ce qu’il voit même si cette évolution n’est pas la matérielle d’un autre temps. C’est différent, quelque chose qu’ils peuvent voir s’ils sont attentifs. Ils parlent surement un peu trop pour espérer une prise aujourd’hui, il fait attention autour de lui, repère un deuxième petit piège à quelques mètres de lui. « Pas de prise. » Il n’a qu’à voir Maori pour se dire que c’est la même chose pour elle. « La nature a aussi besoin de temps. » De temps pour reprendre des forces, de temps pour que les petits naissent. « On devient nombreux sur un petit bout de terre. » Il hausse les épaules, ne sait pas au fond s’ils consomment beaucoup ou s’ils font attention. Lui n’a jamais été un grand mangeur, s’est toujours suffit de peu. Il ne sait pas ce que les terriens diraient à leur égard. Il secoue la tête, n'est pas trop certain de vouloir continuer, de vouloir dire qu'ils consomment toujours de trop comme c'était peut-être le cas là haut. « Tu auras plus de chance au retour ou demain. » C'est mieux oui, de penser à ce demain qui sera tout aussi clément que l'a été cet aujourd'hui




@Maori K. Ho'oname Good old days ~ ft. Liam - Page 2 484338566 Désolée pour le retard Good old days ~ ft. Liam - Page 2 4068885034

code by exordium.


Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Lazuli, C'yra MESSAGES : 444 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : lux aeterna avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 31

Good old days ~ ft. Liam - Page 2 Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Dim 3 Mai 2020 - 16:10
GOOD OLD DAYS
Sors de la forêt, abandonne derrière toi cet espace de mélancolie et de secrets, et retourne au monde… ¤ Maori & Liam
Les tracés s'entremêlent. Les pas se croisent. Puis se décroisent. A force de marcher dans les traces, les sentiers se creusent, d'abord pistes sauvages, puis chemins tout tracés. Ici les pas sont visibles, ils se dévoilent. La moindre empreinte devient un signe de vie réconfortant, un symbole de mysticisme, ou un déclencheur de terreur. Les analyser, les comprendre, les suivre. Ne pas les anticiper, au risque de perdre la trace. Les chemins s'entrecroisent, pas humains, pas d'animaux, pas d'humains, pas animaux. Quelquefois, souvent maintenant, les deux se superposent. Là où l'animal est passé, l'homme a suivi les sentiers et s'est plongé dans la forêt. Et les hommes entre eux se sont traqués et suivis, ont formé une route entre deux campements à force de passage et de re-passage. Petits ou grands pieds, il y a des empreintes pour tous les goûts, pour tous les espoirs et toutes les craintes. Les pas de Maori se sont enfilés dans ceux de Liam, il y a un certain temps maintenant, et d'autres fois c'était l'inverse c'était elle qui prenait la tête de l'expédition. Et puis leurs pas avaient bifurqué, pour se retrouver de nouveau, autre part, ailleurs, dans une autre clairière ou à côté d'un autre arbre. Ils avaient laissé leurs empreintes sur la terre, comme tous les autres qui la foulaient. De la rare patte d'oiseau à l'encore plus rare griffe d'ours, du fréquent sabot de biche à l'encore plus fréquente patte de lièvre porte-bonheur, il y avait toutes ces vies qui s'entremêlaient sur le sol de la forêt, des plaines et des steppes. Mais la trace des hommes avait pris le pas sur les autres. Leurs pieds se retrouvaient un peu partout maintenant. Liam avait raison, ils étaient nombreux pour ce petit bout de terre. "C'est déjà plus grand que l'Odyssée on va pas se plaindre." rétorqua Maori d'une voix un peu plus grave qu'auparavant, ils connaissent tous l'histoire, le trop-plein et l'excès qui avaient fait dérailler le monde entier. L'arrivée des Cents, puis des Odysséens, avait déréglé un système qui s'était enfin équilibré. Et si l'équilibre ne revenait jamais ? Ces pensées noires, Maori les chasse à coup de balais au cul, elle maintient qu'il fait trop beau pour ça aujourd'hui. Maori s'agenouille à côté du piège, et vérifie précautionneusement qu'il n'est pas desserré, cela nuirait à son efficacité. "Tant qu'on a de quoi survivre, j'vais pas me plaindre." Lorsqu'elle se relève, elle époussette ses mains sur son pantalon, un peu de terre s'est collée dessus mais part tout de suite, dans un nuage léger.
"Tu auras plus de chance au retour ou demain.
-Ouaip, t'es trop bruyant mister éléphant." Elle adore le taquiner, elle ne s'en prive pas, avec une bonne grimace rigolote en prime. Elle chantonnerait bien une de ces vieilles chansons qu'il y avait dans les archives, c'était quoi déjà ? Il en faut peu pour être joyeux, nope, ce n'était pas ça, c'était autre chose, Il en faut peu pour être sucré, ça passe non, ça ne parlait pas de miel à un moment ? Sans attendre, Maori se remet en route, les mains dans les poches, elle profite. Elle a abandonné l'idée de chasser, elle a déjà fait deux prises dans la matinée, il y a très peu de chances qu'elle en fasse d'autres, alors là elle profite juste. Soleil et oiseaux, un peu d'eau fraîche et de verdure, et hop le tour est joué, vous avez une Maori prête à fredonner. Subitement la jeune femme s'arrête et se plie en deux, les mains toujours dans les poches, pour observer un insecte posé sur une feuille, jusqu'à ce qu'il file en grésillant de ses ailes minuscules. "Et dire que dans quelques semaines on en aura plein la tête à cause des cigales." soupire-t-elle, un peu défaite, le calme lui manquera. Mais pour l'instant... AH ! ça y est, c'est revenu. Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire, un peu d'eau fraîche et de verdure, que nous prodigue la nature, quelques rayons de miel et de soleil… Y'avait du miel, j'te l'avais dit, sucré ça passait, non mais oh.

code by FRIMELDA                                                                                                                                  @Liam Cohen Good old days ~ ft. Liam - Page 2 480477335 Good old days ~ ft. Liam - Page 2 171928021
Admin - Supermassive Black Hole
Liam Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2014 PSEUDO/PRENOM : Mystery Light MULTICOMPTES : Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade MESSAGES : 32030 CELEBRITE : Thomas B.-Sangster COPYRIGHT : @electric soul ♥ Signa étangs noirs., crackship Tasha ♥ Lyrics Ycare METIER/APTITUDES : ancien patrouilleur, désormais leader diplomatie. TRIBU/CAMP : Cent (ancien kidnappé) POINTS GAGNES : 121
Admin - Supermassive Black Hole

Good old days ~ ft. Liam - Page 2 Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Mer 10 Juin 2020 - 1:31
Good old days
Maori & Liam
Chacun sa spécialité depuis qu’ils sont sur terre comme pour parvenir à un équilibre eux aussi, pour qu’ils puissent tous avoir quelque chose à faire, en tête, comme pour ne pas tourner en rond ou avoir cette impression. Cette impression de s’égarer sans but. Ils sont ensemble le plus souvent depuis leur crash, cette nouvelle vie leur a ouvert de nouvelles possibilités et malgré les aléas de cette dernière, il ne regrette rien, pas grand-chose. Oh bien sur certaines péripéties auraient pu se dérouler autrement mais il ne serait pas celui qu’il est aujourd’hui s’il n’en avait pas été ainsi, pas vrai ? Il regarde autour de lui, pas de petit animaux en vue, ils rentreraient probablement les mains vides ce soir mais la jeune femme à fait quelques prises ce matin, d’autres auront surement eu plus de chance avec cette nature bien capricieuse parfois mais qui est des plus belle jour après jour quand il découvre, quand il va un peu plus loin que les limites qu’il s’est fixées à chaque fois. Ils ne parviendront pas à tout comprendre de cette nature si changeante mais il aime bien l’idée que ça soit finalement comme un point commun et les terriens. Il sait bien qu’ils en savent plus qu’eux, que c’est comme un échange intéressant quand ils parviennent à se faire comprendre, mais il y aura toujours des choses que l’un comme l’autre ne comprendront pas, pour lesquels ils seront impuissants face à l’immensité de l’univers, cette nature qui se raréfie parfois. Ces prises inexistantes cette après-midi.

La nature a besoin de temps pour retrouver des forces même s’ils ne l’abîme pas. Ils n’en auraient pas les moyens, ne le souhaitent pas non plus.  C’est pour un monde différent qu’ils sont montés jusqu’aux étoiles : sur terre, ils ne vont pas tout recommencer comme avant, du moins il espère et de toute façon ils n’ont plus la technologie pour le faire. Voilà qui pourraient en rassurer plus d’un septique à leur arrivée, persuadé qu’ils vont à nouveau détruire. Il hoche la tête à ce commentaire sur l’Odyssée, c’est vrai. Il exagère surement un peu, ils trouveront des solutions comme ils l’ont toujours fait. « Tant qu'on a de quoi survivre, j'vais pas me plaindre. » Il hoche la tête. « On trouvera une solution comme on l’a toujours fait. » Parce que c’est ce qu’ils ont fait depuis le début. Quoiqu’ils disent, qu’ils pensent, cela fait un petit moment qu’ils sont là, qu’ils ne sont pas tous morts de faim, de froid. Ils ont réussi à s’en sortir dans un monde qui leur était hostile depuis le départ. Ce n’est pas si mal pour les fauteurs de troubles qu’ils sont pas vrai ? Peut-être qu’on les prendra plus en considération à partir d’aujourd’hui, de la chute de l’Odyssée mais aussi venant du pouvoir là-bas, dans cet autre vaisseau. Il a un sourire amusé quand elle décrète son futur retour les mains vides par sa faute. « T’as plus l’habitude d’être deux. » Il est taquin à son tour, sait qu’elle va bien souvent explorer la forêt.

Ils avancent avance plutôt, savent que le repos viendra après s’ils le désirent, du moins pour lui. Pour Maori, il suppose qu’elle ne voudra pas rester, peut-être pas s’approcher de trop près. Ce n’est qu’un bout de chemin qu’elle acceptait de réaliser avec lui, à lui de se débrouiller pour le prochain, de prendre son temps ou non, cela dépendait s’il voulait passer la nuit dehors et sincèrement pour le coup, il n’n avait pas tant envie. « Quand c’est calme ça l’est de trop. Ca ne nous dérangera pas. C’est la vie qui s’anime, c’est plutôt cool. » Il ne connait pas forcément bien ces insectes, n’a pas réellement pris son temps à les étudier là-haut ni même ici. Les observer quelques instants quand il les voit sur le moment même,  c’est sa seule solution. Celle qu’il préfère le plus souvent : apprendre sur le tas comme ils l’ont fait pour la plupart. « Tu veux aller plus loin ? » Il lui demande parce qu’il n’est pas si sûr, préfère savoir un peu comment elle réagirait si elle devait s’approcher beaucoup plus prêt que ça du campement des Odysséens

@Maori K. Ho'oname Good old days ~ ft. Liam - Page 2 484338566 On peut aller vers une  clôture si tu veux Good old days ~ ft. Liam - Page 2 2215546156  

code by exordium.


Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Lazuli, C'yra MESSAGES : 444 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : lux aeterna avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 31

Good old days ~ ft. Liam - Page 2 Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Dim 5 Juil 2020 - 12:44
GOOD OLD DAYS
Sors de la forêt, abandonne derrière toi cet espace de mélancolie et de secrets, et retourne au monde… ¤ Maori & Liam
Maori préfère les animaux, mais l'écorce la fascine quand même. son père était biologiste, il lui lisait des encyclopédies animales et végétales, mais comme tout enfant Maori préférait les animaux, les fauves aux crocs acérés qui régnaient sur la Terre, à une autre époque. Jamais il n'était question de ce que les radiations leur avaient fait, jamais il n'était question des bizarreries et des malformations. C'était un panorama de ce que la Terre avait été, que son père lui livrait chaque soir durant son enfance. Mais elle rêvait de ces animaux aux belles robes et aux fourrures soyeuses, aussi magnifiques que dangereux, parce qu'elle pensait ne jamais les voir, ne jamais croiser leurs traces. Parce qu'ils n'étaient que des rêves. Les plantes et les minéraux, avec leur immobilité, ne l'attiraient guère. Attendre qu'ils grandissent, les bourgeons, elle n'en avait pas la patience. S'émerveiller des centimètres qu'ils ont pris, en revenant au même endroit plusieurs mois après, peut-être, et encore. Maori était du genre à bouger. Et pourtant aujourd'hui l'écorce la fascinait, de temps en temps. Son aspect rugueux, ses rainures, ses coulées de sève... Elle ne se demandait pas ce qu'il y avait derrière, elle était fascinée par son aspect, par cette surface qui lui paraissait si semblable à la peau sur sa hanche. Striée, couturée. Elle s'interrogeait : la vie des arbres est-elle vraiment si dure que toute leur peau doive être écorchée ? Ils sont en proie aux vents, aux pluies, mais quand même. Et alors, si c'est simplement leur aspect naturel, d'être tout courbés, tout pleins de cicatrices, qu'est-ce que cela veut dire d'eux, les humains à la peau douce et lisse. Comme s'ils étaient destinés à devenir des arbres : âpres, pliés en deux. Belle métaphore de la vieillesse eh. Pas hâte d'y être.

"On trouvera une solution comme on l'a toujours fait." Résilients, les petits Cent. Qui l'eût cru ? Certainement pas les Odysséens, Maori tient ses positions, y croit dur comme fer. Elle ne répond pas, son silence acquiesce pour elle. "T'as plus l'habitude d'être deux.
-Ca c'est sûr que non. Maintenant c'est moi toute seule avec mes pensées. C'est pas plus mal." Elle continue de le taquiner, gentiment, elle cache que quelquefois elle aimerait avoir de la compagnie, pour partager ses découvertes. Des personnes, qui comprendraient l'émotion ressentie face à un coucher de soleil sur les cascades, ou à une trace de patte deux fois plus grosse que la normale, terrifiante et admirable. Elle est condamnée à ne plus partager cette paralysie incroyable de la gorge face à ces merveilles de la nature. "Quand c'est calme ça l'est de trop. Ca ne nous dérangera pas. C'est la vie qui s'anime, c'est plutôt cool.
-Tu dis ça parce que tu ne sors pas du camp. Passe tes journées environné de cigales et on en reparlera." Où qu'elle aille, elles y étaient aussi, ces fichues cigales. A la poursuivre de leurs stridulations et claquètements perçants. Pour l'instant, Maori n'avait jamais trouvé un endroit hors du campement où elle pourrait leur échapper. Le désert, peut-être. Sans arbre, il devrait y en avoir moins. Enfin, entre les cigales et les coups de fouet, son choix était vite fait. "Tu veux aller plus loin ?" Maori relève la tête, ne se rend compte qu'à l'instant qu'elle marchait en regardant ses pieds remuer la terre. Elle jette un regard autour d'elle, puis s'arrête, définitivement cette fois. Ses jambes ancrées dans le sol. Elle ne s'approchera pas plus du camp des Odysséens. "Je peux t'accompagner jusqu'au bout si tu veux. Mais je préférerai m'arrêter là. Je vais faire un tour de l'autre côté, voir s'il y a quand même quelques prises." Elle désigne sa gauche, à l'opposé de l'endroit d'où ils viennent. Leur présence aura fait fuir la plupart des proies sur leur passage, autant aller là où ils ne sont pas encore passés. La jeune femme se tourne vers son ami, attend sa décision avec patience. Elle n'aime pas s'approcher de l'Odyssée. Mais si Liam veut de la compagnie jusqu'au bout, elle peut faire encore quelques pas. For old times' sake.

code by FRIMELDA
@Liam Cohen On peut passer à la clôture je pense Good old days ~ ft. Liam - Page 2 171928021 Je te laisse décider si tu veux faire une réponse ou demander l'archivage directement Good old days ~ ft. Liam - Page 2 484338566
Admin - Supermassive Black Hole
Liam Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2014 PSEUDO/PRENOM : Mystery Light MULTICOMPTES : Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade MESSAGES : 32030 CELEBRITE : Thomas B.-Sangster COPYRIGHT : @electric soul ♥ Signa étangs noirs., crackship Tasha ♥ Lyrics Ycare METIER/APTITUDES : ancien patrouilleur, désormais leader diplomatie. TRIBU/CAMP : Cent (ancien kidnappé) POINTS GAGNES : 121
Admin - Supermassive Black Hole

Good old days ~ ft. Liam - Page 2 Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Ven 9 Oct 2020 - 15:36
Good old days
Maori & Liam
Le principal c’est qu’ils s’en sortent au final. Il ne l’a pas toujours pensé là-haut en prison. Depuis qu’ils sont sur terre et même quand il était à la cité, c’est différent. Il ne sait pas trop pourquoi ce changement, probablement parce qu’il y a une réelle chance pour qu’ils s’en sortent cette fois-ci. Il le sait ça que c’était pas le cas quand ils étaient en prison, même à la cité, y’avait une infime chance pour que cela aille pour eux et même s’il n’y croyait que moyennement, ils étaient plusieurs à croire à sa place. Ils ont eu raison, Taël, Thaïs, Rose et même les terriens qu’il ne voit plus trop depuis, il ne sait pas vraiment ce qu’ils sont devenus, même Cassian, il se pose la question parfois avant de secouer la tête et de ce dire que tout va bien pour eux, c’est plus facile à présente de préférer penser au positif, qu’ils s’en sont sorti d’une façon ou d’une autre, peu importe leur environnement parfois compliqué. « Ca c'est sûr que non. Maintenant c'est moi toute seule avec mes pensées. C'est pas plus mal. » Il l’observe un moment, il la pensait plutôt bien avec les autres mais peut-être que pour la chasse c’est différent, c’est un rituel plutôt solitaire, on est moins dérangé, il l’a pensé pour un moment, c’est bien pour ça qu’il faisait ça au départ, la traque. Il avait plus le moyen d’être éloigné des autres, ça lui allait à l’époque. Il hoche la tête, compréhensif quand il lui pose la question de si elle veut aller plus loin. Probablement qu’elle a envie d’être seule, qu’elle a accepté probablement pour ne pas rejeter son envie à lui d’aller à nouveau en forêt, il n’en sait trop rien.

Il a un rire qu’il peine à réprimer à l’entente des cigales qui sont comme une épine dans le pieds pour la brune. « Elles t’embêtent vraiment hein. » C’est vrai que le printemps amènera de la vie, du reste il ne s’en soucis pas plus que ça. Ce sera moins calme, peut-être qu’il est resté trop au campement mais on ne peut pas dire que c’est pas le calme intégral la bas aussi. « C’est d’un bruit différent, j’te l’accorde. » Il aimait pas trop ça au début puis il est allé vers les autres et tout a changé, lui en partie. Il ne se met pas autant à l’écart qu’avant. Il essaye en tout cas, il se demande parfois d’où ça leur st venue cette idée qu’il soit une des personnes. « J’aime moins quand c’est trop calme. » Ce qui est vrai, il n’est pas pour autant de ceux qui ira vers les autres pour ne pas tant être mis de côté même s’il l’admet que c’est le plus souvent parfois pour laisser ses pensées souvent pessimistes dans un coin. C’est plus simple de cette façon là, de remettre à plus tard. « Tu captures quoi le plus souvent ? » C’est qu’il ne s’intéresse jamais vraiment à ce qu’ils peuvent bien trouver dans la forêt à présent. Il se contente de manger deux trois morceaux pour ne pas avoir le ventre vide mais on ne peut pas dire qu’il a cet estomac sur patte comme certains. « J’peux t’aider de ce côté-là alors, si je fais trop de bruits en parlant tu n’auras qu’à me virer. » Il ne s’en fera pas. Ils ont fait la plupart de la route pour aller vers l’Odyssée, ce n’est pas un gros bout qui l’attend et généralement de ce côté-là, c’est plutôt rare qu’il ait des problèmes, du moins, il n’en a pas eu quand il y allait et avec les terriens cela se calme ces derniers temps. Il espère pour un bon bout de temps tout de même mais qu’en sait-il, vraiment. Ils ne peuvent pas prédire l’avenir. Dommage ? il n’en sait trop rien, parfois c’est mieux de ne rien savoir.


code by exordium.


Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Lazuli, C'yra MESSAGES : 444 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : lux aeterna avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 31

Good old days ~ ft. Liam - Page 2 Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Sam 24 Oct 2020 - 16:08

good old days
Sors de la forêt, abandonne derrière toi cet espace de mélancolie et de secrets,
et retourne au monde…

Maori sent le regard de Liam sur elle, tandis qu'elle plisse les yeux face au soleil et au sentier qui serpente devant eux. Que peut-il bien penser ? Il a l'air un peu surpris, ou en tout cas songeur, et même si elle ne comprend pas vraiment pourquoi, Maori en est contact. Elle aime surprendre les gens. Rien n'est plus important que l'originalité, pour elle. Sortir des sentiers battus ; un sourire lui échappe, tandis qu'elle regarde le sentier devant eux. Celui-là, c'est sûr qu'elle ne l'empruntera jamais à moins d'être contrainte, forcée, pieds et poings liés et traînée par des Berserkers. A la fois plus forts qu'elle, et incapables de ressentir la douleur, parce qu'il est certain qu'elle se débattra ; elle n'a pas peur de mordre. Son humeur s'apaise aussi vite qu'elle s'était enflammée, et elle se perd dans ses pensées. A quoi ressemblerait l'Originalité ? Si elle doit la vénérer, autant le faire bien et créer un culte. Il leur faut un nom, des dessins, et un signe distinctif. Le bonnet, c'est bien. Elle aime les bonnets, elle ne se lassera jamais d'en porter, mais elle a l'impression qu'il lui faut toujours une bonne raison pour pouvoir le visser sur sa tête. Il est tout vieux, il perd de sa couleur, des brindilles se plantent dans les mailles aussi étroites soient-elles, et en dépassent pour lui former une espèce de crête qui la fait ressembler à un hérisson. Elle est obligée de les ôter une par une chaque soir, comme si c'étaient des aiguilles ou des épines de cactus. Mais ça l'apaise. Le mouvement répétitif, la traque qui se reproduit à l'échelle de l'accessoire, et elle se sent mieux. Consciencieuse, Maori n'aime pas les choses à moitié faites, elle ne laisse pas une brindille derrière elle. Un de ces quatre ça lui apportera des ennuis, quand elle refusera de rentrer parce qu'elle n'a rien pris de la journée et que les traces promettent une belle proie pour tout le monde mais qu'il lui faut plus de temps pour l'attraper. Entêtée, un peu trop passionnée, jusqu'au-boutiste peut-être, mais au moins elle l'assume - un peu trop peut-être. Avec Maori tout est un peu trop peut-être, comme si elle ne savait pas voir la frontière à moins de l'avoir franchie d'un pas, et qu'elle se rendait compte ensuite que c'était mieux de ne pas la franchir mais que c'était trop tard. Mais elle commence à grandir. Il y a de l'espoir, un jour elle saura voir les signaux d'alarmes avant de les avoir dépassés.

"Elles t'embêtent vraiment hein.
-Yup. Elles savent pas s'arrêter." Elles non plus. Elles devraient s'entendre alors, non ? Dans tes rêves. "C'est d'un bruit différent, j'te l'accorde.
-Merci, ô Votre Grandeur." Ben quoi ? Il est plus grand. Elle continue de le taquiner, dans son style enfantin - puéril, d'aucuns diraient. Elle lui tire la langue - ce serait bien de changer un peu, ça commence à être un peu trop répétitif. "J'aime moins quand c'est trop calme.
-J'aime bien quand c'est calme. Au début. Et après non, ça m'saoule. J'ai l'impression que tout est... mort." Elle a hésité, mais elle ne voit pas de meilleur mot. Maori a pensé à l'hiver, quand tout est recouvert de neige et de silence. Quand les oiseaux ne chantent plus pour éviter de se geler le gésier. C'était soit ça, soit quand ils se taisent parce qu'il y a un danger qui approche. "T'imagines c'que ça a dû être, quand on s'est crashés ? Un gros bruit, puis le silence complet..." La jeune femme fronce subitement les sourcils. "Tu te souviens s'il y avait des bruits d'oiseaux quand la capsule s'est ouverte ?" On n'en parle pas assez, du silence. Pun intended. "Tu captures quoi le plus souvent ?" Cette fois-ci, Maori se retourne pour faire face à Liam. "Des petites proies. Les pièges sont ce qui marche le mieux. Les plus gros animaux sont partis plus loin maintenant. Entre nous et l'Odyssée, ils ont vite pigé que c'était devenu dangereux par ici." Pour une fois, elle veut bien partager le blâme. Mais c'est quand même surtout à cause de l'Odyssée. Ils sont plus nombreux. "J’peux t’aider de ce côté-là alors, si je fais trop de bruits en parlant tu n’auras qu’à me virer." Maori haussa les sourcils, surprise de le voir se proposer aussi naturellement. Peut-être n'avait-il pas si envie que ça d'aller voir leurs """grands frères""" après tout. Un sourire éclaira de nouveau son visage, et elle l'invita à le suivre d'un mouvement de bonnet. "Allons-y. Les lapins vont pas s'attraper tout seuls." ... Ben si. Tu t'écoutes des fois ?
capraccoon


@Liam Cohen  Good old days ~ ft. Liam - Page 2 171928021
Contenu sponsorisé

Good old days ~ ft. Liam - Page 2 Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum