Le Deal du moment :
Cdiscount :1 jouet acheté = 1 jouet offert
Voir le deal

Aller en bas
Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Lazuli, C'yra MESSAGES : 444 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : lux aeterna avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 31

Good old days ~ ft. Liam Empty Good old days ~ ft. Liam

le Sam 22 Juin 2019 - 13:50

       
Sors de la forêt, abandonne derrière toi cet espace de mélancolie et de secrets, et retourne au monde…
Maori & Liam

       

       
Good old days

       
Maori rajusta sa prise sur la corde qu'elle tenait à la main, et continua sa route aux abords du campement. Dans son carquois de fortune, quelques flèches mal taillées, et dans sa main gauche, son arc grossier. Il commençait à en avoir vu des vertes et des pas mûres, cet arc ; il faudrait qu'elle voie pour en avoir ou en faire un nouveau. Enfin, ce n'était pas leur fort, de créer des arcs ; peut-être cela sera-t-il une nouvelle occasion de rencontrer des terriens. « Métiers de l'artisanat et techniques de fabrication sur Terre ». Un sourire sarcastique lui échappa distraitement tandis qu'elle poursuivait son chemin d'un pas tranquille. Il commençait à faire bien chaud, avec le début de l'été, mais Maori adorait la chaleur. Son habituelle veste était à présent accrochée autour de sa taille, et elle avait fourré son bonnet porte-bonheur dans sa sacoche ; elle devrait bientôt le ranger pendant quelques mois, jusqu'au retour des températures plus fraîches.

La jeune femme déboucha en vue du garde-manger, ses deux lièvres à la main. Aujourd'hui, elle n'avait pas trouvé de piste fructueuse, alors elle s'était contentée de faire le tour de quelques pièges. Deux lièvres pris avaient fait son bonheur ; elle les avait achevés, puis avait préparé les pièges pour de nouvelles prises, et était revenue au camp. Ses prises rejoindraient sûrement le repas du soir, et Maori pourrait en déguster une cuisse autour du feu de camp. Un sourire plus franc se dessina sur ses traits, puis Maori reprit son air légèrement renfrogné habituel, dès qu'elle fut en vue des premiers Cents occupés avec la nourriture. Elle dépassa le potager, mais prit le temps d'admirer le jeu du soleil sur les feuilles des plantes, brillant d'un vert vivace. Quelques cueilleurs épongeaient la sueur sur leurs fronts, avant de se baisser de nouveau et de replonger les mains dans la terre. D'autres, un peu plus loin, constituaient leur stock de provisions. Maori, elle, se dirigea vers de petites cahutes plus proches du camp, où les animaux et légumes étaient coupés et préparés pour leurs repas. La jeune femme entra dans une hutte, et ses yeux cillèrent plusieurs fois, le temps de se réhabituer à l'ombre. 
   
Sous la canopée, Maori avait bénéficié d'une atmosphère plus fraîche, qui avait rendu ses heures de marche supportables, et même agréables. Dans les bois, elle avait pu s'évader, laisser ses pensées vagabonder au gré des papillons qui voletaient autour d'elle, ou des oiseaux qui s'enfuyaient à son approche. Personne pour la ramener à une réalité bien moins idyllique que ces moments passés entre les arbres et les buissons, à déambuler et vagabonder dans des terres qu'elle avait petit à petit apprivoisées. C'était peut-être pour ça qu'elle n'avait pas trouvé de bonne piste à suivre : elle avait passé trop de temps à profiter de cette belle journée, et pas assez à chasser. Maori ne s'en voulait pas : elle avait de la chance, elle avait quand même eu une journée fructueuse. Et de temps en temps, elle avait le droit et surtout le besoin de voir la forêt sous un autre jour que purement... alimentaire. Maori cilla de nouveau, et sa vision s'habitua à l'ombre des petites cahutes, et elle quitta la mélancolie de la forêt. La jeune femme tendit ses lièvres à l'un des cuisiniers, puis fit demi-tour. Mais, au moment de ressortir, elle heurta avec sa délicatesse caractéristique – autrement dit, sans délicatesse – un camarade qui venait de se présenter à l'entrée de la cahute. Maori grogna et son regard se fit noir, puis s'adoucit en reconnaissant Liam. « Salut. Ça fait longtemps. Ça ne te manque pas, la forêt ? »
 
(c) crackle bones

       
Admin - Supermassive Black Hole
Liam Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2014 PSEUDO/PRENOM : Mystery Light MULTICOMPTES : Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade MESSAGES : 32020 CELEBRITE : Thomas B.-Sangster COPYRIGHT : @electric soul ♥ Signa étangs noirs., crackship Tasha ♥ Lyrics Ycare METIER/APTITUDES : ancien patrouilleur, désormais leader diplomatie. TRIBU/CAMP : Cent (ancien kidnappé) POINTS GAGNES : 97
Admin - Supermassive Black Hole

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Jeu 4 Juil 2019 - 13:47



Good old days


Maori, Liam.


S’il explorait moins qu’avant, ça lui arrivait d’aller hors du campement. Il était plus assigné à un moment donné là-bas mais comme il était devenu plus diplomate que chargé de leur campement avec Tael, il en profitait pour aller un peu plus en forêt. Il n’y allait pas pour autant pour chasser, la plupart du temps aussi, c’était plus pour tenter de rejoindre l’Odyssée, route qu’il prenait de plus en plus, qu’il connaissait quasi par cœur sans pour autant la connaître. S’ils étaient là depuis un peu plus de quatre ans, c’était différent quand d’autres vivaient là depuis qu’ils étaient nés. Alors oui il avait pris l’habitude d’aller vers l’Odyssée depuis bien avant le cyclone, il connaissait les lieux, pouvait se repérer mais ne dirait pas aux natifs, qu’il connaissait la forêt comme sa poche. Il ne la connaitrait jamais ainsi même s’il pouvait se repérer, avoir quelques indices comme il en avait eu lors de ses traques avant son passage chez les Rahjaks.

Ca lui arrivait de rester un peu plus longtemps à chaque fois mais jamais aussi longtemps qu’avant et la traque, cela faisait un moment qu’il l’avait abandonné. Il avait l’impression d’avoir le rôle de ceux qui les avaient kidnappés en agissant ainsi, il préférait laisser le rôle à l’équipe des chasseurs qui gérait parfaitement leur temps de chasse sans trop perdre cette notion du temps qui pouvait filer à toute allure. Il n’avait jamais eu à attendre un peu plus longtemps pour qu’ils rentrent même s’il n’y avait pas de couvre feu, c’était simplement pour la sécurité que de les savoir rentré. Ils n’étaient plus si nombreux. La terre plus que les natifs avaient eu raison d’eux, des maladies, l’hiver, les tremblements de terre et en dernière liste le cyclone qui l’avait frappé plus que quiconque, même s’il ne pouvait pas savoir ce qu’il s’était passé pour chacun d’entre eux, chacun de ceux qui avait encore de la famille peut-être dans l’autre campement de l’Odyssée. Il parlerait juste pour lui alors, la perte de Thaïs avait été lourde et annoncer la nouvelle à leur retour l’avait été d’autant plus. Cela allait mieux maintenant, des mois s’étaient passés et il avait eu le temps de guérir même s’il avait toujours un peu de mal à en parler. Il préférait parler de ce qu’il se passait maintenant pour eux plutôt que de toujours se tourner vers le passé.

Il était resté au campement ce jour-là quand, songeur, il n’avait pas fait attention à ceux qui passaient à côté de lui. Ca lui arrivait de temps en temps, pas trop souvent mais il était plus souvent perdu dans ses pensées au fil du temps qui passait, depuis peut-être aussi cette rencontre avec les terriens en plein milieu de la forêt avec ce qu’il s’était passé. Ca avait été plutôt étrange, assez inédit en fait. Jamais il ne se serait attendu à ce que cela se passe ainsi et il était soulagé de penser que ça avait été le cas pour les natifs qui avaient semblé tout aussi surpris qu’eux de cette  forme qui était apparue et qui s’était aussi tôt éclipsée. Il y avait donc des choses qu’ils ignoraient encore sur cette île, des choses que même ceux qui vivaient ici depuis des années ignoraient. « Salut. Ça fait longtemps. Ça ne te manque pas, la forêt ? » Il la regarda un moment avant de répondre, il était amusé parce qu’ils pensaient vraiment qu’il n’avait jamais remis les pieds en forêt depuis trois ans. « Hey, j'faisais pas attention désolé. J’y retourne t’en fais pas. Juste pas pour chasser. » Il était plutôt tranquille malgré ce qu’il s’était passé quelques jours plus tôt, préférait penser qu’ils n’avaient pas réellement vu ce qu’il s’était passé. Il avait juste vu une forme. Cela ne voulait rien dire, voir une forme. Il avait besoin d’en savoir un peu plus avant de se faire un avis sur ce qu’il s’était passé. Se faire un avis sur la chasse, sur le campement, sur les Odysséens et les terriens qu’ils avaient appris à connaitre c’était beaucoup plus simple pour lui. « Tu as fait quelques bonnes prises ? » Il ne savait jamais comment tourner ça, il n’allait pas non plus dire, alors t’as beaucoup tué aujourd’hui ? Ce n’était pas sa façon de faire puis il savait très bien qu’ils avaient besoin de ceux qui étaient capables de chasser tout comme de ceux qui connaissaient bien la terre.

Chacun avait des connaissances dans un domaine qui était utile à tout le monde, lui aussi au fond même s’il ne savait jamais trop comment s’y prendre, la plupart du temps, on trouvait qu’il s’y prenait bien malgré tout, ils étaient moins difficiles à son égard que lui et c’était une bonne chose en réalité parce qu’il n’aime pas la pression. Finalement, il a un rôle que peu d’entre eux souhaitent avoir. « Tu comptes repartir ? » C’est encore le milieu de l’après-midi, après tout, ils pourraient explorer un peu, retourner dans la forêt pour simplement se retrouver comme avant et emprunter de ces sentiers qu’il n’aurait pas emprunté en se retrouvant seul dans cette forêt plutôt dangereuse en réalité même s’ils font l’air de rien. Il y a bien des dangers autre que les terriens qui n’en sont plus trop des dangers avec la terre, même les Rahjaks ont arrêté de venir pour en kidnapper d’autres. Reste que la nature, les éléments finalement, les éternels dangers pour l’homme parce qu’ils la connaissent mal.

@Maori K. Ho'oname Good old days ~ ft. Liam 484338566


— code by lizzou —

Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Lazuli, C'yra MESSAGES : 444 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : lux aeterna avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 31

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Jeu 4 Juil 2019 - 15:33

     
Sors de la forêt, abandonne derrière toi cet espace de mélancolie et de secrets, et retourne au monde…
Maori & Liam

     

     
Good old days

     
Maori se retrouva avec le soleil dans les yeux, la tête levée par Liam. Elle qui était déjà petite en temps normal, se retrouvait face à cette espèce de girafe qu'était Liam. La jeune femme plissa les yeux, puis mit sa main au-dessus pour faire un peu d'ombre, puis, agacée, finit par changer de place, en profitant également pour sortir du passage. Liam eut donc tout le temps nécessaire pour formuler sa réponse. « Hey, j'faisais pas attention désolé. J’y retourne t’en fais pas. Juste pas pour chasser. » Maori leva les yeux au ciel. Elle allait prendre ça pour un oui. La chasseuse passa une main dans ses cheveux, et l'envia un instant. Il y allait pour se détendre, et c'était exactement ce qu'elle aimerait faire plus souvent. Mais Liam avait d'autres obligations, hors de la forêt, dans le campement. Elle au moins avait la chance d'y passer ses journées, entre ces bois et ces cerfs. « Je parie que les ronces et les chenilles urticantes ne te manquent pas. » lâcha-t-elle d'un ton taquin, le coin des lèvres relevé en des prémices de sourire. Ça, ça avait été un apprentissage à la dure. Entre les épines des ronces, et les poils des chenilles, combien de temps avaient-ils passé à s'égratigner ou à se gratter... C'était également l'une des premières choses qu'ils avaient appris sur Terre : ne tomber ni dans un nid de ronces, ni sur une chenille de chenilles !

« Tu as fait quelques bonnes prises ? » Maori sortit vite fait bien fait de ses réflexions amusées, et se racla la gorge pour reprendre un état d'esprit plus sérieux. Elle haussa les épaules, sachant qu'il leur était arrivé de faire bien mieux par le passé : « Juste deux lièvres, pris dans des pièges. Je les ai rafistolés après, mais sinon je n'ai rien vu de spécial. Pas de piste intéressante en tout cas. » A vrai dire, je n'ai pas trop cherché, j'ai profité du silence et du soleil. Mais chut. Avoir passé des heures dans les forêts, à laisser s'évader son esprit, l'avait rendue d'humeur joyeuse, presque badine, légère assurément. C'en était presque étonnant, la connaissant, elle et sa tête de mule, son caractère de cochon. De temps en temps, et pas avec tout le monde. Pas aujourd'hui, et avec personne. « Tu comptes repartir ? » Maori releva la tête vers Liam, et plissa les yeux de nouveau, mais pour s'accorder un temps de réflexion cette fois-ci. Ce n'était pas forcément prévu, mais pourquoi pas... Qui pouvait résister à l'appel de la forêt, hum ? Enfin, qui pouvait résister à l'appel de l'ombre fraîche de la forêt, plutôt. « Ça peut se faire. Serais-tu en train de me demander de t'accompagner ? » De nouveau taquine, un sourcil levé, le regard pétillant, la moitié d'un sourire accrochée aux lèvres. Un petit tour en forêt, tous les deux, comme avant, quand ils chassaient ensemble... Avant les premiers morts, les premiers disparus, puis tous ceux qui avaient suivi, allongé la liste. Retourner à un avant d'émerveillement, d'apprentissage ; un avant d'enfance, alors qu'ils tentaient, maladroits et patauds, de suivre des pistes et d'attraper des proies. Comme au bon vieux temps !
(c) crackle bones

     
Admin - Supermassive Black Hole
Liam Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2014 PSEUDO/PRENOM : Mystery Light MULTICOMPTES : Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade MESSAGES : 32020 CELEBRITE : Thomas B.-Sangster COPYRIGHT : @electric soul ♥ Signa étangs noirs., crackship Tasha ♥ Lyrics Ycare METIER/APTITUDES : ancien patrouilleur, désormais leader diplomatie. TRIBU/CAMP : Cent (ancien kidnappé) POINTS GAGNES : 97
Admin - Supermassive Black Hole

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Jeu 8 Aoû 2019 - 1:26



Good old days


Maori, Liam.


Ce n’était pas toujours simple même si ça devait l’être. Venir ici même après quelques tentatives ne devait pas avoir l’air si compliqué. Ca ne l’était pas, ce n’était pas la première fois qu’il revenait ici après tout, c’était simplement toujours aussi étrange l’idée d’être là comme s’il était revenu à ses bonnes vieilles habitudes de traqueur alors que ce n’était pas vraiment le cas. Il était encore à l’état de test, plus à l’observation de ce lieu qui les entourait depuis quelques années à présent. Ce n’était pas si simple que ça en fait même si cela faisait longtemps qu’il ne se sentait plus en danger lorsqu’il traversait une partie de cette forêt pour rejoindre le campement des Odysséens. Il n’était pas encore dans cette optique pusiqu’il était toujours dans le campement mais l’idée faisait son chemin lorsqu’il avait bousculé par mégarde Maori qui ne lui en voulu pas. Il n’avait pas envie de gérer une prise de tête aujourd’hui alors qu’il en gérait déjà une autre, bien différente de ces plus insignifiantes. C’était pas la mort de se faire bousculer rien qu’un peu, depuis qu’ils étaient là et malgré les trêves, les bousculades étaient bien différente mais tout autant présentes.

Il ne lui ment pas quand il dit aller en forêt. Il y va, ne fait que la traverser, sans vraiment s’attarder alors qu’il le faisait à une autre époque, ça lui semble être comme une éternité qu’il n’a pas pris le temps d’être dans ce lieu. Il lui demande si ça s’est bien passé, si elle compte bouger encore aujourd’hui parce qu’après tout il est encore tôt, autant demander. « Je parie que les ronces et les chenilles urticantes ne te manquent pas. » Elle avait ce franc parler qui faisait du bien comme la plupart d’entre eux. C’était vraiment pas mal de pouvoir se dire les choses ainsi. « Pas vraiment non même s’il y en a. » C’est une forêt après tout qu’il parcourt lui aussi même si ce n’est pas pour la chasse. Il n’y va que le temps d’un éclair s’il n’est pas retardé par des rencontres qu’il apprécie, parfois, cela dépend. De ce qu’il peut dire, il n’a jamais eu de mauvaises rencontres depuis l’épisode Rahjaks. Tout s’est bien passé pour lui depuis ce moment-là.

« Juste deux lièvres, pris dans des pièges. Je les ai rafistolés après, mais sinon je n'ai rien vu de spécial. Pas de piste intéressante en tout cas. » C’est déjà pas si mal. Pour le moment ils n’ont pas tant de mal à se nourrir mais viendra le temps ou la chasse sera plus rude, ils seront déjà bien contents à ce moment là d’avoir un ou deux lièvres pris dans des pièges. Il ne savait pas trop au fond ce qu’il avait derrière la tête en lui demandant si elle comptait repartir. C’était simplement une question pour savoir parce qu’il comptait y aller lui aussi oui mais pas forcément pour chasser, comme toujours, ce n’était jamais forcément pour chasser qu’il allait en forêt. « Ça peut se faire. Serais-tu en train de me demander de t'accompagner ? » La réplique ne manque pas, évidemment. Il a un sourire un peu amusé, comme celui qui savait sans trop savoir qu’elle réagirait ainsi, celui qui se doutait qu’elle allait avoir cette réaction. « J’suis probablement rouillé. » Plus que probablement même, depuis combien de temps n’était-il pas allé en forêt pour traquer, tenter de repérer quelques bonnes petites prises pour le cuistot du campement ? Depuis bien longtemps. « Ca fait un bail que j’m’arrête jamais pour observer les mouvements de la forêt. » Il le sait, il repère s’il y a des mouvements au alentours, des mouvements plutôt humains mais pour ce qu’il y est des animaux qui lui rappelleraient un souvenir bien lointain ou il ne se souciait pas tant des mouvements autour de lui, cela fait bien longtemps qu’il les regarde de façon différente, qu’il ne fait presque plus attention à eux. « J’comptais tracer pour aller au campement des Odysséens j’peux  bien retarder de quelques heures. » Il n’y allait pas vraiment avec un idée précise, au fond, il avait simplement envie de retrouver ses proches mais n’avait pas comme de réunion prévues avec l’autre camp, ça généralement tout le monde l’apprenait en même temps et s’il n’en savait rien de ce qu’il se tramait la bas pour eux, c’était la même pour les autres membres des Cent même s’il ne disait pas non à un regroupement futur, c’était à la fois bon pour le groupe, bon de retrouver ceux qu’il voyait de façon assez étrange à chaque fois qu’il se rendait là-bas, il avait comme l’impression de devoir choisir l’un ou l’autre alors qu’il voulait les deux. « Tu n’as rien remarqué d’étrange en forêt dernièrement ? » Il se souvenait vaguement de ce qu’il s’était passé lorsqu’ils s’étaient retrouvés tous en forêt avec les terriens, comme une ambiance différente sans que cela ne soit relié à eux. C’était probablement ceux qui restaient le plus souvent en forêt qui pourraient plus lui en dire d’avantage même s’il doutait, vraiment. Cette arrivée étrange et aussi tôt repartie avait surpris tout le monde.

@Maori K. Ho'oname Good old days ~ ft. Liam 484338566


— code by lizzou —

Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Lazuli, C'yra MESSAGES : 444 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : lux aeterna avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 31

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Ven 9 Aoû 2019 - 17:46

     
Sors de la forêt, abandonne derrière toi cet espace de mélancolie et de secrets, et retourne au monde…
Maori & Liam

     

     
Good old days

     
« J’suis probablement rouillé. » Maori esquissa un sourire amusé, mais aussi nostalgique. Il fut un temps, Liam et elle parcouraient la forêt ensemble, s'y familiarisaient ensemble. Joignant leurs forces pour identifier tel son, tel buisson, telle empreinte, spéculant, pariant, perdant de nombreuses fois également. Même si son père lui avait transmis de nombreuses connaissances sur la nature terrestre, reconnaître des plantes sur une tablette ou de visu, ce n'était pas la même, loin de là. Le plus inhabituel avait été le toucher pour elle. Les feuilles sèches, les feuilles plus grasses et plus collantes, celles qui vous griffaient les doigts, c'était ça, la grande nouveauté de cette Terre. Plus d'univers aseptisé, métallique, stérilisé à tout va. Tout avait été nouveau, épatant, époustouflant même. Un maelstrom dans lequel elle était tombée, dans lequel il lui arrivait de tomber encore quelquefois. Plus rarement, parce que la forêt, elle l'avait instrumentalisée, mais de temps en temps elle se laissait à nouveau prendre à la gorge par sa beauté sauvage.

« Ca fait un bail que j’m’arrête jamais pour observer les mouvements de la forêt. » Ils pensaient tous deux à la même chose, vraisemblablement. Les grands esprits se rencontrent, dit-on. Maori pencha la tête sur le côté, et sut tout à fait ce qu'il lui fallait faire. Il n'y avait pas d'autre option, rarement d'autre opportunité, alors autant se lancer. « J’comptais tracer pour aller au campement des Odysséens j’peux  bien retarder de quelques heures. » La jeune femme haussa un sourcil, son excitation vite retombée. A la simple mention des Odysséens, le monde perdait de sa couleur et de sa vivacité, et la rancœur revenait. Maori se mordit la langue, puis la joue, et cela passa, parce qu'il faisait beau et qu'il ne fallait pas ternir une telle journée avec des pensées si sombres. De retour à son idée première, Maori croisa les bras, bougea à peine pour trouver une position plus confortable pendant quelques secondes, puisque de toute façon elle ne comptait pas rester plantée, ni ainsi ni ici. « Tu n’as rien remarqué d’étrange en forêt dernièrement ? » Un sourire mutin étira les lèvres de la traqueuse, et elle répondit d'une voix doucereuse : « Je ne crois pas, mais je n'ai peut-être pas regardé au bon endroit. On devrait y retourner, tu ne crois pas ? » Son sourcil se leva de nouveau, alors qu'elle défiait Liam du regard, dans le style « cap ou pas cap ». Jeu enfantin, jeu innocent et jeu égayant. Il en faut peu pour être heureux. Hakuna Matata.

Maori, subitement, tourna les talons, et sortit du coin de l'ombre qu'elle avait trouvé, pour marcher sur ses pas, mais en sens inverse, reprendre la route empruntée à l'arrivée mais à contre-sens, pour repartir au sein de la forêt. Tout en marchant, elle se retourna de nouveau, marcha quelque peu à reculons, en lançant d'une voix forte qui fit sourire les Cents alentour : « Allez viens, Liam Cohen ! La forêt t'appelle ! » Clairement, elle ne lui laissait pas le choix. Et s'il ne venait pas, il ne faisait aucun doute qu'elle viendrait le tirer par les oreilles ou par la peau des fesses, histoire qu'il se décoince un peu, le petit Liam. Insensible à toute plainte, elle l'emmènerait dans cette forêt, quoi qu'il arrive, au moins quelques minutes, juste le temps de s'extasier devant un papillon ou sous les trilles d'un oiseau. Les bois proches du camp, elle les connaissait comme sa poche, et il n'y avait pas plus sûr. Aucun Terrien n'oserait s'approcher autant de leur campement, de peur de se faire repérer, par les traqueurs ou les gardes ; et de toute façon, il n'y avait rien à voir. Des jeunes qui ramassaient des carottes : super rapport, pouce en l'air mon cher. Très instructif. Autant, en profiter, donc, et Maori ne laisserait pas Liam ternir sa joie. Il en faut peu pour être heureux.
(c) crackle bones

     
Admin - Supermassive Black Hole
Liam Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2014 PSEUDO/PRENOM : Mystery Light MULTICOMPTES : Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade MESSAGES : 32020 CELEBRITE : Thomas B.-Sangster COPYRIGHT : @electric soul ♥ Signa étangs noirs., crackship Tasha ♥ Lyrics Ycare METIER/APTITUDES : ancien patrouilleur, désormais leader diplomatie. TRIBU/CAMP : Cent (ancien kidnappé) POINTS GAGNES : 97
Admin - Supermassive Black Hole

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Mar 13 Aoû 2019 - 12:59



Good old days


Maori, Liam.


Allait-il réellement faire un tour ? Traquer ? Il n’en savait rien. Il aimait bien l’idée de changer un peu, de faire autre chose, d’observer un peu plus les alentour lors de cette petite traversée de la forêt qui en était une sacrément intéressante de ce point de vue là. C’était bien de connaitre les alentours qu’il connaissait beaucoup moins désormais. Il éviterait ainsi les pièges, c’était d’autant plus intéressant alors d’aller avec Maori qu’il appréciait malgré leurs caractères différents et pas tant finalement. Ils avaient leur façon de faire mais à leur façon, ils étaient tous les deux francs dans leur façon d’être, de parler, ils ne se trahissaient pas tous les deux, préféraient rester eux-mêmes peu importe les situations, du moins c’est ce qu’il pensait, il aimait bien l’idée d’avoir juste, de ne pas tant se tromper sur quelqu’un. Il allait retarder de quelques heures sa décision d’aller dans le campement désormais pas si loin du leur mais finalement qu’est-ce que c’était quelques heures alors qu’ils avaient tout le temps désormais ? Pas grand-chose. Il ne reporterait pas non plus cette idée à beaucoup plus tard parce qu’il avait comme des idées fixes qui lui étaient difficiles de retirer mais ça lui manquait quelque part de rester en forêt bien plus longtemps que deux trois heures, de pouvoir de nouveau vraiment profiter de cette forêt au lieu qu’elle ne soi finalement qu’un simple lieu de passage que l’on ne prend qu’à peine le temps d’observer.

« Je ne crois pas, mais je n'ai peut-être pas regardé au bon endroit. On devrait y retourner, tu ne crois pas ? » C’était comme un jeu de voir si la forêt n’avait pas tant changé alors qu’elle avait indéniablement changé. Entre le tremblement de terre et le cyclone la forêt n’était en rien comparable à celle qu’ils avaient connue auparavant. Il n’y avait plus tellement les dangers humains mais bien uniquement de cette bonne vieille terre. Il leva les yeux au ciel lorsqu’elle se retourna sans qu’il ait pu dire autre chose. Comme s’il n’allait pas venir, v raiment. « Allez viens, Liam Cohen ! La forêt t'appelle ! » Il roula des yeux plus amusé que fâché qu’elle ne le fiche comme ça devant tout le monde. « Tu en fais trois tonnes pour que je vienne, fallait le dire si je te manquais. » Il pouvait bien plaisanter sur ce terrain là comme elle venait de le faire quelques instant plus tôt, ils se renvoyaient la balle comme ils avaient pu le faire avant. « Tu as l’habitude à ce que l’on te suive ou te laisse tranquille hein ? » Il allait la suivre  bien évidemment, du moins jusqu’à un certain point. Il ne savait pas tellement ce qui l’attendrait dans ces bois, de ce Maori avait en tête pour ce bel après-midi d’été, du moins il lui semblait bien qu’ils étaient déjà dans cette période ou la chaleur deviendrait de plus en plus forte. Pour l’heure, cela allait, ils ne risquaient pas de journée trop chaude. « Qu’est-ce que tu ferais face à un des dangers de cette forêt sans arme. » Cela pouvait être des rencontres, des animaux plus étranges que d’autres.

Lui avait l’habitude, c’était rare s’il avait des armes sur lui. La paix était présente, s’il y avait un soucis avec un animal sauvage il lui suffisait de grimper dans les arbres et il avait bien souvent appris à s’y faire avec les terriens pour qu’ils le laissent tranquille s’ils se retrouvaient avec l’un d’entre eux pas trop commode, il se souvenait des petits mensonges glissés à Astrid pour qu’elle ne pense plus à le ramener à la cité. C’était différent aujourd’hui mais il ne savait pas tant comment cela se passerait-il s’ils venaient à se rencontrer à nouveau en forêt cette troisième fois-là. Il ramassa un long bâton de bois qui pourrait bien assommer un animal s’il n’était pas trop pris au dépourvu, quelqu’un aussi si vraiment le danger était présent, chose qui n’arrivait plus depuis un moment déjà. « Alors hein. Pour ce retour en forêt t’as prévu quoi ? » Premier retour pour lui, pas pour celle qui venait d’y revenir.

@Maori K. Ho'oname Good old days ~ ft. Liam 484338566


— code by lizzou —

Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Lazuli, C'yra MESSAGES : 444 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : lux aeterna avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 31

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Mer 14 Aoû 2019 - 15:51

   
Sors de la forêt, abandonne derrière toi cet espace de mélancolie et de secrets, et retourne au monde…
Maori & Liam

   

   
Good old days

   
« Tu en fais trois tonnes pour que je vienne, fallait le dire si je te manquais. » Maori laissa échapper un éclat de rire, et attendit qu'il la rejoigne, toujours hilare, les yeux pétillants. « Tu sais que je ne l'avouerai jamais, pas vrai ? » Et en soi, c'était déjà un aveu. « Tu as l’habitude à ce que l’on te suive ou te laisse tranquille hein ? » Maori haussa les épaules, le coin des lèvres encore frémissant d'amusement. Elle était rarement du genre qui m'aime me suive, plutôt à repousser tout le monde, mais pas Liam. Ils s'étaient bien, étaient amis malgré les différences de caractère, l'un plus réservé, l'autre plus teigneuse et grande gueule, deux caractères qui somme toute se complétaient plutôt bien. La jeune femme enfouit ses mains dans les poches, en reprenant tranquillement la route de la forêt, sous le soleil cuisant de l'après-midi. Elle avait hâte de retrouver le couvert des arbres et leur fraîcheur,  d'échapper aux rais ardents de l'astre. Liam s'arrêta quelques instants pour ramasser un morceau de bois, le soupeser et en faire son compagnon de marche, voire compagnon d'armes. Maori se retint de le charrier, d'autant que ce bâton était très beau, il avait l'air parfait pour se défendre. En revanche, elle n'était pas une pro du maniement du bâton, elle préférait largement son arc et ses flèches, ou son couteau, outils bien plus tranchants. Elle se sentait plus en sécurité avec, qu'avec ce qui n'était, en définitive, qu'un simple bout de bois.

« Alors hein. Pour ce retour en forêt t’as prévu quoi ? » Liam l'avait rattrapée, et ils se dirigèrent tranquillement vers l'orée des bois. Maori haussa un sourcil. Elle n'était pas organisatrice dans l'événementiel, n'avait pas vraiment réfléchi à la question. Voire pas du tout même. Pourtant, elle se décida rapidement : « On peut aller vérifier les pièges du côté de l'Odyssée, comme ça ça t'avancera. Mais tranquillou biloute. » Elle, n'allait pas particulièrement de ce côté-là. Ce n'était pas son territoire de prédilection ; trop de passage, et trop de rencontres qu'elle préférait éviter. Contrairement à Liam qui allait souvent rendre visite au camp des Odysséens, Maori n'y allait jamais. Un point de divergence, enfin, entre les deux compères. Point de divergence de masse, sur lequel Maori décida de ne pas s'arrêter aujourd'hui. Il faisait trop beau et trop chaud pour s'encombrer l'esprit avec des points noirs ; mieux valait passer outre. Ainsi, leur chemin se fit en silence, Maori se dirigeait aisément entre les broussailles, mais surtout tranquillement, comme elle l'avait dit. Un rythme lent, qui lui permettait de lever le nez vers les frondaisons et, subitement, de pointer un doigt vers les hauteurs des cimes : « Tiens, un écureuil. Ah ben il est plus là. » Petite tache brune dans les branchages, l'animal à queue touffue avait disparu très vite, courant sur une branche et sautant sur une autre. Maori poursuivit sa route, tranquillement toujours, se contenta d'apprécier la forêt, ses bruits apaisants, les trilles des oiseaux et les chuchotis des buissons, les mains toujours dans les poches, nonchalante au possible.
(c) crackle bones

   
Admin - Supermassive Black Hole
Liam Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2014 PSEUDO/PRENOM : Mystery Light MULTICOMPTES : Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade MESSAGES : 32020 CELEBRITE : Thomas B.-Sangster COPYRIGHT : @electric soul ♥ Signa étangs noirs., crackship Tasha ♥ Lyrics Ycare METIER/APTITUDES : ancien patrouilleur, désormais leader diplomatie. TRIBU/CAMP : Cent (ancien kidnappé) POINTS GAGNES : 97
Admin - Supermassive Black Hole

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Dim 1 Sep 2019 - 23:38



Good old days


Maori, Liam.


Il devrait y retourner oui, pour devrait dans cette forêt. Il ne devrait pas se contenter de n’y être de passage comme il le fait souvent et encore, ne fait-il réellement que cela ? Il ne pense pas, parfois il fait des rencontres qui le font rester rien qu’un peu mais au final c’est vrai qu’il n’y va pas simplement juste comme avant ou il pouvait y rester des heures simplement parce qu’il l’avait décidé. C’est étrange de se dire qu’un événement peut changer une vie. C’est pourtant le cas. Ça l’a été plus d’une fois pour chacun d’entre eux à chaque fois d’une façon différente. Il reste un peu dans ses pensées même s’il est présent et partant, bien évidemment. C’est toujours un peu réticent qu’il pense à traquer mais c’est qu’il se sent toujours beaucoup plus à l’aise en observateur, diplomate que de l’autre côté de la barrière, de ceux qui peuvent chasser pour se nourrir, parfois d’autres qui le font par simple plaisir parce qu’ils peuvent. Non qu’il ne chasserait pas s’il n’avait pas d’autre choix c’est simplement que ce n’est tout simplement plus sa façon d’être. Et il aime bien finalement quand les places sont données, c’est beaucoup plus simple de cette façon là si elles sont données de façon juste.

Il plaisante un peu avant de repenser à ce qu’il s’est passé à ce soir là de regroupement avec quelques membres des tribus. Il n’en sait trop rien dire de ce qu’il s’est passé mais il devine qu’ils trouveront rapidement réponse à leurs questions quand il y en a d’étranges qui viennent pointer le bout de leur nez. Cela se passe toujours ainsi pas vrai ? Ils se sont toujours débrouillés pour trouver réponse à ce qui noircissait leur champ de vision. Il y a eu un premier vaisseau. Un deuxième. Et maintenant Ca. Et ça, il semble que personne n’en sait beaucoup plus que lorsqu’il est brièvement apparut, comme le fruit d’une hallucination collective. « Tu sais que je ne l'avouerai jamais, pas vrai ? » C’est avec un sourire un peu plus léger que Liam la rejoint. Ca devrait toujours être simple d’aller vers les autres, pourquoi parfois est-ce que ça ne l’est pas ? C’est son caractère il le sait que ça a toujours été comme ça même s’il sait très bien aussi que depuis le début, il a beaucoup changé. Grandit, aussi.

« On peut aller ailleurs aussi, j’ai forcé un peu la main je sais. » Non c’était faux. Il avait proposé et Maori avait renchérit, c’était aussi simple que ça. Et en même temps ça le fait encore sourire qu’ils pensent aller vers l’odyssée. « J’ai l’impression qu’on leur vole un peu leur manger en chassant jusque là-bas. » C’est plus ou moins ce qu’ils font tous en fait puis qu’il n’y a pas tant de barrière. La forêt elle appartient à tout le monde. « Tu as amélioré tes pièges depuis le temps non ? » Il lui demande innocemment, presque. Il se demande si elle a fait des rencontres qui l’ont aidé. C’est intéressant de le savoir, de savoir si finalement les quelques bougons qu’ils croisent lors des réunions ne sont que quelques cas à part de tout un ensemble qui veut aller vers une consolidation des liens. L’écureuil est parti, c’est qu’ils vont vite, que la nature est libre même quand on la regarde et qu’ils croient tous qu’ils ne peuvent pas être vus. « Cet île devait être bien paradisiaque avant que tout ne parte en vrille. » Y’a des indices, des clins d’œil comme la plage Calusa qu’il n’a pourtant jamais vue mais on lui a conté, il a eu des bouts d’histoires de chacun d’entre eux sur des endroits assez curieux de cette île qui leur montre combien elle devait être magnifique avant que cette guerre synonyme de fin du monde ne soit lancée.

@Maori K. Ho'oname Good old days ~ ft. Liam 484338566


— code by lizzou —

Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Lazuli, C'yra MESSAGES : 444 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : lux aeterna avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 31

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Mer 4 Sep 2019 - 14:38

Sors de la forêt, abandonne derrière toi cet espace de mélancolie et de secrets, et retourne au monde…
Maori & Liam

 

Good old days

"On peut aller ailleurs aussi, je sais que j'ai un peu forcé la main." Maori haussa les épaules, pas si embêtée que ça par la direction qu'ils allaient prendre. Elle cherchait toujours à éviter l'Odyssée, c'est vrai, mais les chances de croiser un Odysséen en route pour le campement des Cents étaient minces. D'autant qu'elle pouvait toujours prétexter devoir repartir chasser s'il le fallait. "Pas de souci. Et puis, plus vite on y sera, plus vite je serai débarrassée de toi." C'était volontairement contradictoire, volontiers taquin. Elle appréciait de passer du temps avec Liam, sinon elle ne se montrerait pas si malicieuse avec lui. Sa malice était un bon indicateur. Pour savoir si Maori vous appréciait ou non, il suffisait de compter le nombre de fois où elle vous taquinait, avec ou sans raison valable de vous enquiquiner. Enquiquiner. C'était un mot assez drôle, quand on y pense.

"J'ai l'impression qu'on leur vole un peu leur manger en chassant jusque là-bas." Maori haussa de nouveau les épaules, une nouvelle fois pas gênée pour un sou. "On était là avant. Ils n'avaient qu'à pas se rapprocher s'ils voulaient plus de proies." Ce qui était vrai, autant que la hargne dissimulée sous une apparente neutralité dans sa voix. Quelques pointes par-ci par-là, la colère qui transparaissait dans la façon de parler surtout, un peu brusque, un peu insolente, un peu hautaine. L'arrogance des premiers arrivés sur Terre, des envoyés, des maudits. "Tu as amélioré tes pièges depuis le temps non ?" Une distraction bienvenue, avant que la rage ne la consume. "Un peu. Les nœuds sont plus solides du moins." Il n'y avait pas grand-chose d'autre à dire. Ils étaient forts de la théorie, des connaissances stockées dans les archives, dans les disques durs. Il leur avait fallu apprendre à mettre tout cela en pratique, c'était tout. Seule l'expérience leur manquait. Après cinq ans sur Terre, ils commençaient à en avoir pas mal. "Cette île devait être bien paradisiaque avant que tout ne parte en vrille." Maori leva la tête vers les frondaisons, regarda les jeux de lumière entre les feuilles et le soleil, comme un jeu de cache-cache ou du chat et de la souris. "Elle l'est toujours." répondit-elle avec douceur, parce qu'elle le pensait sincèrement. Peu importait les mutations génétiques de la faune et de la flore, il y avait toujours de la beauté dans cette nature qui les entourait. "Elle l'est peut-être encore plus. Les tribus sont plus respectueuses de la nature à présent." Ou comment apprendre des erreurs de ses ancêtres.
(c) crackle bones

     
Admin - Supermassive Black Hole
Liam Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2014 PSEUDO/PRENOM : Mystery Light MULTICOMPTES : Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade MESSAGES : 32020 CELEBRITE : Thomas B.-Sangster COPYRIGHT : @electric soul ♥ Signa étangs noirs., crackship Tasha ♥ Lyrics Ycare METIER/APTITUDES : ancien patrouilleur, désormais leader diplomatie. TRIBU/CAMP : Cent (ancien kidnappé) POINTS GAGNES : 97
Admin - Supermassive Black Hole

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Mar 15 Oct 2019 - 15:32
Good old days
Maori & Liam
C’est étrange de se dire qu’il va retourner en forêt pour traquer, pour tenter de récupérer quelques réflexes bien vite oubliés depuis le temps qu’il ne pense plus à traquer lorsqu’il arpente la forêt. Cette forêt, il y a plutôt fait des rencontres que du pistage pour ramener quelques lièvres ou autres gibiers pour les Cent. Il ne pense pas à la chasse. Il y en a bien pour le faire à sa place. S’il repère les mouvements des autres de façon plus ou moins facile, la chasse n’est pas dans son palmarès le plus fameux même s’il dirait qu’il ne s’en sort pas si mal, qu’il pourrait reprendre des habitudes après quelques temps d’observation. Il est simplement mieux au campement où à retrouver quelques têtes connues terriennes, odysséennes sur ce chemin qu’il emprunte bien souvent. C’est vrai, qu’il est plus à aller vers les autres depuis quelques temps, depuis bien des années. Il a bien changé, c’est normal. Il n’allait pas rester le plus introverti d’entre tous. Il n’aime pas quand les choses vont trop vite mais stagner n’est pas dans son caractère pour autant. Il hésite beaucoup en réalité, n’a jamais été quelqu’un fait pour prendre des décisions pour les autres. Pour lui-même ? C’est autre chose mais cela ne veut pas dire qu’il les prend sur un coup de tête. Il a toujours été plutôt une sorte de penseur, pas à agir sur le coup de l’impulsion. Il n’était pas d’une très bonne aide à l’infirmerie pour cette raison, la prise de décision sur le qui vive juste comme ça n’a jamais été ce qu’il préfère.

Quand ils se dirigent vers la forêt, bien sur il réfléchi à tout ce qu’il se passe au campement, à celui des Odysséens. Il sait qu’il ne peut pas s’en empêcher, que c’est ce qu’il fait à chaque fois qu’il se rend là-bas, qu’il reste dans leur campement. Finalement la seule fois à laquelle il n’a pas trop eu l’occasion de réfléchir à tout ça, c’est avec Cassian. Il préfère encore repenser à ce qu’il s’est passé dans la forêt l’autre soir, c’est un événement qui concerne tout le monde pas vrai en dépits des désaccords, de ce qu’il peut se passer quand des décisions sont prises de façon commune sans trop penser à chacun d’entre eux. Il ne va pas mentir. Il sait que la plupart des décisions sont les meilleures pour tous tout comme il sait qu’elles n’ont pas forcément été prises à leur avantage mais soit, tant qu’ils ne sont pas complètement à leur désavantage non plus, ça lui va. Ils sont peu nombreux par rapport aux tribus de la terre, au peuple de l’Odyssée. Il ne va pas dire qu’ils ne méritent pas la parole par leur passé de délinquants, les choses ont évoluées mais il comprend que leur voix peuvent avoir un peu moins d’importance que celles des autres.

Maori semble toujours préparée au danger. Pas lui. C’est la plus grande différence entre eux. Du reste, il ne dirait pas qu’ils sont similaires mais il ne dirait pas qu’ils sont si différents non plus. C’est surement pour cela que ça fonctionne, qu’il y a comme une sorte de balance entre eux, qu’il ne fera jamais tout pour l’énerver même s’il y a forcément des façons de faire comme trop calme chez lui qui ne conviennent pas à tout le monde. Le  chemin qu’ils empruntent ne lui est pas si inconnu mais il doit penser de façon différente, ne pas l’emprunter simplement en le traversant comme pour aller d’un point à l’autre. « Pas de souci. Et puis, plus vite on y sera, plus vite je serai débarrassée de toi. » Il roule des yeux avec un petit rire. Il devrait être vexé, peut-être rien qu’un peu. Il sait qu’elle n’en pense pas un mot sinon elle ne serait pas venue. Elle l’aurait laissé en plan depuis bien plus longtemps si vraiment ils ne pouvaient pas se supporter. « T’as de la chance que je sois pas rancunier. » Il a un sourire amusé en le disant. Ils ont de la chance qu’il ne le soit pas, qu’il ne prenne pas les choses au premier degré, qu’il ait assez de recul pour ne pas s’énerver à la moindre occasion, quand quelque chose ne se déroule pas réellement comme ils l’avaient prévu. Se dirait-il comme quelqu’un de blasé ? Il ne pense pas. Il y a simplement des situations beaucoup plus graves que l’Odyssée, que leur situation avec les terriens qui a mis du temps avant de s’améliorer, d’être celle qu’elle est aujourd’hui. « On était là avant. Ils n'avaient qu'à pas se rapprocher s'ils voulaient plus de proies. » Il a parlé de l’Odyssée. Ils sont plus proches mais pour autant il sait qu’il y aura toujours comme un fossé entre les deux groupes. Il hausse les épaules, il n’en dira pas plus aujourd’hui mais c’est vrai aussi que ce n’est pas avec des réflexions de ce genre qu’ils iront quelque part avec les Odysséens comme avec les habitants du reste de l’île.

« Un peu. Les nœuds sont plus solides du moins. » Il hoche la tête, que dire de plus après tout, le principal c’est qu’ils aient de quoi se nourrir et ils n’ont pas l’air de manquer de trop avec ce que la nature leur donne à tous. « Elle l'est peut-être encore plus. Les tribus sont plus respectueuses de la nature à présent. » « Certaines d’entre elles oui. » Il ne pense pas qu’ils ont tous une sorte de vénération pour la nature. Il sait que les Naoris sont différents mais en même temps, il les a toujours trouvés comme à part. « Ils n’ont pas vraiment de quoi la détruire. » C’est la vérité là aussi. Le monde est différent, les mentalités aussi. Est-ce pour le mieux, parfois il pense que oui, d’autres que non. Il juge par ce qu’il connait. Il aime la nature telle qu’elle est mais les terriens ? Il est plus nuancé. C’est compliqué même si cela se passe plutôt bien depuis quelque temps avec la majeure partie d’entre eux. « Ils ont préféré ne plus les avoir. Ca ne veut pas dire que tout est mieux, plus beau qu'avant. » La nature ne lui fait pas peur mais elle a ses pièges, ceux qu'ils ne connaissent pas, ceux construits par eux mais par les autres aussi. Cela va peut-être mieux entre les tribus à présent mais il ne dirait pas qu'elle est plus belle qu'avant, elle a simplement fait comme elle peut après tout ce qui a pu se passer bien avant eux. « Au moins il reste encore quelque chose. Y'a pas si longtemps, on pensait qu'il n'y avait plus rien. » Il n'y a pas si longtemps oui, parce qu'ils ont passé plus de temps là-haut qu'ici bas, qu'ils essayent encore de réapprendre comment vivre avec cet élément ou tout leur était bien étrangers en posant les premiers pieds sur Terre.

@Maori K. Ho'oname

code by exordium.


Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Lazuli, C'yra MESSAGES : 444 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : lux aeterna avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 31

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Lun 21 Oct 2019 - 15:16

Sors de la forêt, abandonne derrière toi cet espace de mélancolie et de secrets, et retourne au monde… Maori & Liam
 

Good old days

Maori savait que leurs opinions à propos de l'Odyssée divergeait. La preuve : Liam s'y incrustait le plus souvent possible, tandis qu'elle ne faisait que déambuler autour, et si possible, sans croiser personne. Elle restait… rebutée, par leur décision, par leur Conseil. Même si les choses changeaient, c'était encore instinctif, encore trop profondément ancré en elle pour qu'elle puisse abandonner cette rancœur aussi facilement. Il n'y avait pas que cette décision fatidique de l'envoyer sur Terre, bien entendu, il y avait aussi un milliard d'autres choses, il y avait toujours un milliard d'autres choses, même si elle n'arrivait pas forcément à mettre le doigt dessus. Elle ne voulait pas mettre le doigt dessus. Encore moins des mots. Elle refusait d'y penser, tout simplement. Devoir creuser sa rancœur envers l'Odyssée, c'était penser à l'Odyssée plus que jamais, et, plus que jamais, elle n'était pas prête à leur accorder cette attention, ni même cette emprise qu'ils avaient encore sur elle. Quand elle s'en rendait compte, Maori ne les en haïssait que plus, d'avoir encore quelque chose à faire d'eux. Comme si elle ne serait libre, constamment assujettie à eux, à leurs opinions, à leurs normes. La liberté sur Terre… elle était toute relative. Maori préférait ne pas y songer. A tout jamais se débarrasser de ces pensées.

La beauté de la Nature l'aidait souvent à s'en débarrasser. Comme si, sous les rayons du soleil, tout fondait ; comme neige au soleil. Il n'y avait rien de mieux qu'un pépiement, associé à la douce chaleur du soleil, pour qu'elle se délasse et se détende. La forêt conservait, miraculeusement, cet effet de relaxation sur elle. Sa beauté, elle l'occultait durant ses chasses, pour mieux en être frappée dès qu'elle levait la tête de son arc et de son piège, et qu'un de ces papillons bleutés passait devant elle. Ou juste que, sur un arbre, l'écorce formait un dessin étrange, presque sacré, une volute mystérieuse, presque enchantée. C'était vrai. Dire qu'il y a cinq ans, ils n'avaient aucune idée que cela existait. Qu'il y avait ce petit coin de paradis, sur Terre. Aucun d'entre eux ne l'aurait parié. Ils avaient tout oublié : le verdoyant et le chatoyant, ils ne le comprenaient plus. Il n'y avait plus que de rares spécialistes, de rares passionnés, et encore, aucun n'avait vu de leurs yeux vu ces merveilles de la Nature. Jusqu'à l'envoi sur Terre, jusqu'au crash. Depuis, ils en vivaient environnés, mais ne faisaient qu'à peine effleurer ses secrets. Qui l'aurait cru. "C'est marrant. Maintenant qu'on est ici, je me dis que je ne me voyais pas passer ma vie là-haut." Mais quand j'étais là-haut, je me disais que je ne me voyais pas passer ma vie… autre part. Puisqu'il n'y avait pas d'autre part. Maintenant, elle avait une horreur sainte de la ferraille, mais avant… avant, il n'y avait eu que ça. Sans autre possibilité ; alors, forcément, elle avait envisagé sa vie dans cette ferraille, pour cette ferraille. A rejoindre les rangs des gardes, parce qu'il n'y avait en définitive que cela qui lui convenait. Lorsque Maori songeait à tout ce qu'elle aurait pu ne pas découvrir, si elle n'avait pas fait partie des Cent, si elle n'avait pas survécu aussi longtemps, elle était prise d'un vertige intersidéral. Dire qu'elle aurait pu rater tout ça… ! Ne rien en connaître… ! Être pour toujours ignorante, inconsciente, incomplète… ! "On y est presque. Tu te souviens d'où sont les pièges ?" Elle oui. Forcément, dirait-on, mais elle ne s'en serait jamais cru capable. C'était comme une mémoire musculaire : comme si, à force d'arpenter la forêt et de relever les pièges, dans sa tête s'était formée une carte mentale, et qu'elle pouvait à présent se diriger vers les pièges d'à peu près n'importe où. La précision augmentait au fur et à mesure qu'elle s'approchait et reconnaissait les lieux, mais ça aussi, c'était vertigineux. Elle ne connaissait pas ces bois comme sa poche, ça n'avait aucun sens ; en revanche, elle les connaissait plutôt comme… ses jambes ?
(c) crackle bones

     


@Liam Cohen Good old days ~ ft. Liam 171928021
Admin - Supermassive Black Hole
Liam Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2014 PSEUDO/PRENOM : Mystery Light MULTICOMPTES : Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade MESSAGES : 32020 CELEBRITE : Thomas B.-Sangster COPYRIGHT : @electric soul ♥ Signa étangs noirs., crackship Tasha ♥ Lyrics Ycare METIER/APTITUDES : ancien patrouilleur, désormais leader diplomatie. TRIBU/CAMP : Cent (ancien kidnappé) POINTS GAGNES : 97
Admin - Supermassive Black Hole

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Ven 13 Déc 2019 - 14:52
Good old days
Maori & Liam
Il ne fait pas vraiment attention à la forêt. Oh si il fait attention mais plus vraiment de cette façon-là comme il l’avait lors de ses débuts sur Terre ou tout n’était que méfiance envers cet endroit qu’il ne connaissait pas, ou même les animaux étaient synonyme de danger en plus de bêtes à traquer pour se nourrir. Maintenant qu’il n’est plus traqueur, il réagit de façon différente. Il fait attention bien évidemment mais il n’a plus l’œil pour voir quand c’est le moment pour être comme réactif face à l’un ou l’autre animal sauvage avant que ce dernier ne détale. La vie est précieuse, même ceux des animaux, tout forme un tout. C’est pas si bête à dire, finalement, si l’on chasse trop, n’y aura-t-il plus de gibier, la nature aura-t-elle le temps de se régénérer. C’est ce qu’il s’est passé il y a bien longtemps de cela, quand la terre était encore vivable. Il ne faudrait pas qu’il n’y ait plus de ressources parce que finalement il n’y a pas tant besoin de technologie pour la détruire. L’homme est assez grand pour le faire tout seul de ses propres moyens, de tout temps ça a été comme ça. Il ne voit pas pourquoi cela en serait différent maintenant que la vie est peut-être plus ‘propre’ alors qu’elle ne l’est pas : de bien d'autres façons la vie sur cette terre peut être belle comme bien laide si on l’y regarde de plus près même s’il est plus à voir la beauté où qu’il aille, parfois, il y a certaines façons de vivre, de faire qui font que l’endroit ne semble plus tout aussi beau, ne l’a probablement jamais été.

C’est drôle comme ils pensent de façon différente Maori et Liam mais ce n’est pas ce qui les empêche de passer ce moment ensemble. Il hoche la tête quand elle parle de vivre ici malgré la guerre, les différences avec les tribus, il pense plus ou moins la même chose. Oh il s’y serait fait à la vie là-haut mais même si la vie sur terre n’a pas été toujours simple, c’est la leur à présent, ils s’y sont habitués et ce même s’ils ne savent pas tout d’elle. Ils se débrouillent et c’est déjà pas si mal. Avec de l’aide, parfois sans, ils ont toujours réussi à s’en sortir d’une façon ou d’une autre. C’est leur force quoi qu’on en dise. « On aurait pas pu de toute façon mais c’est vrai. » Il n’aurait pas été en prison, il aurait pensé la même chose quelques années plus tard en profitant de cette nouvelle vie finalement qu’est la terre pour eux tous. « C’est comme une nouvelle vie. » Il ne peut pas s’empêcher de l’énoncer à voix haute. Ils vivent différemment, pensent différemment aussi. C’est un tout qu’il leur a fallut repenser pour pouvoir s’adapter. « J’pourrais reconnaître les emplacements mais pas savoir exactement où ils se trouvent. » Enfin il croit, parce qu’il fait attention quand il se déplace, l’a toujours fait et ce même s’il dit qu’il est plus à se diriger juste d’un point à l’autre sans réel autre but. Il ne pense plus à la traque, encore moins à la chasse mais ce n’est pas pour autant qu’il ne reconnait pas certaines traces du passé, certaines habitudes qui lui font dire que de côté-là, c’est un passage peut-être un peu plus risqué, où il lui faut faire attention s’il ne veut pas le regretter. « Autant ne pas finir dans l’un de ces pièges. » Que cela soit ceux de Maori ou de quelqu’un d’autre. C’est un embêtement à éviter, un peu gênante tout de même cette inattention-là. « On peut le deviner quand la terre a été déplacée. » Ce n’est pas vraiment ce qu’il veut dire, quand c’est pas naturel, quand il y a eu une trace de passage dans cet endroit qui n’était que naturel avant ça.

@Maori K. Ho'oname Good old days ~ ft. Liam 484338566

code by exordium.


Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Lazuli, C'yra MESSAGES : 444 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : lux aeterna avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 31

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Sam 14 Déc 2019 - 22:43

Sors de la forêt, abandonne derrière toi cet espace de mélancolie et de secrets, et retourne au monde… Maori & Liam
 

Good old days

Maori n'avait pas pour principe de regretter. Ni ses choix, ni leurs conséquences. Elle ne regrettait pas de s'être jetée sur cet homme, ne regrettait pas de s'en être pris à lui avec ses poings et ses insultes. Elle était toujours, aujourd'hui, intimement convaincue d'avoir eu raison. Elle ne l'avait pas attaqué par déraison. Elle avait fait ce que les partenaires font. Elle avait défendu sa dulcinée du dragon. Sortie de force du moulin, traînée hors du donjon, punie par simple incompréhension, alors Maori avait mis ses poings en action. Ce qu'on pensait d'elle, Maori s'en fichait bien, elle considérait qu'il n'y avait aucune chance qu'elle ait pu laisser cela passer. Cela. Cette attitude. L'homophobie, et puis ça s'était étendu à tous les types d'injustice. Bien sûr, il faut que ce soit un sujet qui la touche, elle ou même ses proches, mais elle a toujours défendu ses valeurs et ses positions et elle ne compte pas s'arrêter. Cela peut être dangereux, elle fait peut-être plus attention aujourd'hui, parce qu'aujourd'hui elle fait vraiment partie d'un groupe, aujourd'hui elle a choisi son camp, son clan, et elle ne veut pas le quitter, ne veut pas en être bannie, envoyée dans l'univers, grain de poussière flottant dans le néant. Sur l'Odyssée, c'était un groupe unique, une communauté close, ils n'avaient pas le choix, ils devaient y appartenir, ils y appartenaient même d'office. L'arrivée sur Terre avait tout changé, ils avaient été scindés en deux,, et choisir faisait un bien fou, élire ses compagnons d'aventure donnait une sensation de responsabilité qui lui convenait bien. Tant qu'aucune de ses actions ne mettrait ses compagnons en danger, Maori ne regretterait rien.


Elle avance au côté de Liam dans les bois, tranquillement, attentive aux alentours quand même, on ne se refait pas. "On aurait pas pu de toute façon mais c'est vrai. […] C'est comme une nouvelle vie." Cela paraissait si lointain, ces premières années sur l'Odyssée. "Presque même comme une vie parallèle." Cela l'épatait toujours, la distance intersidérale entre ces deux modes de vie, ces deux moments de sa vie. C'était vertigineux, elle se demandait comme c'était possible, si c'était vraiment possible de vivre tant de choses si différentes dans la même existence. "J'pourrais reconnaître les emplacements mais pas savoir exactement où ils se trouvent. […] Autant ne pas finir dans l'un de ces pièges.
- Ce serait ballot, sa réponse ne se fit pas attendre, un brin amusée, un fin sourire aux lèvres.
- On peut le deviner quand la terre a été déplacée." La jeune femme acquiesça doucement, poursuivit sa route en silence. Il faisait bon sous la canopée, c'était appréciable un peu de fraîcheur. Maori s'arrêta auprès d'un arbre, et désigna d'un geste de la main la terre au pied de son tronc. "Celui-là devrait te rappeler des souvenirs. C'était la première fois qu'on y découvrait un lapin." C'était loin, si loin. Il était encore là, ce piège, bien entendu ce n'était pas le même, il avait été remplacé, rafistolé, amélioré, mais c'était quand même ici que leur première prise avait eu lieu. Des moments doux-amers, l'apprentissage difficile de comment tuer les animaux, se sortir de la tête que c'était peut-être ce lapin découvert le matin qu'ils mangeaient à présent à la nuit tombée devant leur feu de camp, devoir recommencer ensuite. Une épreuve difficile pour le moral et pour le mental, nécessaire pour la survie. Maori avait dû s'y habituer. Ce qu'elle ne regrettait pas non plus, elle ne se voyait pas faire autre chose. Certaines traques étaient plus difficiles à supporter que d'autres, elle n'avait pas spécialement le goût du sang mais le goût de la liberté en revanche, de l'aventure, des kilomètres parcourus, ça elle l'avait bien, ça c'était bien ancré en elle. "Ça te plaît la diplomatie ?" C'est une chose qui l'intéresse quand même, les terriens continuent de la fasciner toujours autant, même après cinq ans sur Terre ils restaient un mystère qu'elle essayait de percer. Ou, à tout le moins, d'approcher.
(c) crackle bones

     

@Liam Cohen  Good old days ~ ft. Liam 171928021
Admin - Supermassive Black Hole
Liam Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2014 PSEUDO/PRENOM : Mystery Light MULTICOMPTES : Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade MESSAGES : 32020 CELEBRITE : Thomas B.-Sangster COPYRIGHT : @electric soul ♥ Signa étangs noirs., crackship Tasha ♥ Lyrics Ycare METIER/APTITUDES : ancien patrouilleur, désormais leader diplomatie. TRIBU/CAMP : Cent (ancien kidnappé) POINTS GAGNES : 97
Admin - Supermassive Black Hole

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Jeu 6 Fév 2020 - 1:19
Good old days
Maori & Liam
La différence ne ferme pas les portes, elle aide à voir différemment. On peut accepter que l’autre pense différemment sans forcément devoir se sentir obligé de penser de la même façon que cet autre là qui est Maori aujourd’hui, qui sera un autre demain. Il s’y serait fait à la vie la haut c’est vrai qu’en y repensant il aurait très bien pu ne pas faire partie des Cent envoyés sur terre mais là aussi cela ne sert à rien de faire sa vie avec des ‘si’. La vie est telle qu’elle est maintenant mais n’empêche que même s’il aurait pu vivre là-haut, cette arrivée des Odysséens sur terre leur montre bien que de toute façon ils n’auraient pas pu rester éternellement là haut comme jusqu’à leur mort. Technologiquement déjà ce n’était pas trop possible. Plus trop possible, parce que possible ça l’a été pendant un bon moment déjà. Mais c’est vrai qu’à choisir, il préfère encore tout ce qu’il a vécu sur Terre qu’une vie tranquille mais sans réelle saveur là-haut.

Une nouvelle vie oui, c’est beau dit comme ça mais ça n’a pas été simple alors on a beau dire, c’est vrai qu’il ne leur en veut pas d’avoir été envoyé ici, ça, c’était mieux que la mort. Mais c’est une nouvelle vie semée de bien d’embuches qu’il aurait préféré éviter, qu’ils n’ont pas pu éviter évidemment. Ils sont arrivés en ignorant qu’ils n’étaient plus les seuls et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils s’y sont pas vraiment bien pris tous autant qu’ils sont, ces premiers leaders aussi, ceux qui ne sont plus vraiment là aujourd’hui. Qu’en sait-il au fond, qu’en sait-il de ceux qui restent ou partent, ceux qui sont vivants sont ceux qui restent. Les autres, il y pense, il est triste aussi mais c’est qu’ils n’auraient surtout jamais dû partir. Dommage, on ne peut pas en vouloir à des morts.

Savoir ou sont les pièges alors que ses pensées sont bien ailleurs, c’est plus difficile qu’il ne le pense. Il dit pouvoir les situer mais il faut qu’il se concentre, il n’en est plus si sûr à présent. C’est qu’il ferait un bien mauvais traqueur aujourd’hui et pourtant ça lui manque un peu de ne plus trop s’aventurer en forêt. C’est peut-être encore un peu trop tôt. Trop tôt pour chasser mais pas trop tôt pour aller à nouveau chez les Odysséens ? Il l'a déjà fait plusieurs fois sans ressentir le besoin que quelqu'un soit présent. Cela dépend peut-être des jours. Aujourd'hui est peut-être un de ces jours ou sans le savoir il avait peut-être besoin de faire un bout de chemin avec Maori même s’il fait l’air de rien à poser des questions sur un peu tout, à penser à bien avant, à comment ils ne s’en sortent finalement pas si mal aujourd’hui malgré tout. Il a un sourire avec la mention de vie parallèle. « Elle est drôle cette vie parallèle alors. » Sauf qu’elle ne l’est pas vraiment, même si cela va mieux, enfin il essaye. Ce déplacement après tout ce n’est pas rien. Il fait attention, ne peut pas s’empêcher d’avoir un sourire un peu plus franc quand elle le taquine. « Oui ça serait même très con, tu me vois clopinant jusque là-bas parce que je n’aurais pas fait assez attention ? » Il se moque de lui-même parce que justement il fait toujours un peu trop attention.

C’était étonnant un lapin encore cette première fois-là. La nature est toujours étonnante par ici, à chaque fois qu’il a l’impression d’en savoir sur elle, il en sait d’autant moins, il en découvre tous les jours un peu plus. « C’est différent maintenant. Tu arrives par être encore surprise par eux ? » C’est qu’il l’est lui-même s’il n’a pas rencontré beaucoup de bestiaux, c'est qu’ils se cachent encore en sa présence comme s’ils le sentait encore quelque part traqueur alors qu’il est bien loin de l’être. Il ne fait que suivre Maori pour le moment. Il se demandait si la prise serait bonne, cela reste toujours comme crucial cette nécessité de la nourriture surtout qu’ils ne sont pas tout seuls, loin de là. Ils doivent faire attention à ne chasser que le nécessaire mais Maori sait cela, elle sait que la nature semble toujours leur fournir ce dont ils ont besoin mais sait tout autant que la nature s’épuise à force. Ils le remarquent chaque hiver, sont comme soulagés à la venue du printemps comme lors du tout premier quand tout était comme plus difficile encore. Il hoche la tête, c’est assez nouveau pour lui. « J’ai l’impression d’avoir un peu tout tenté avant de savoir où était ma place. Je crois que c’est plus fort que moi, j’aime pas les conflits. J’aidais déjà au campement à force d’y être alors c’est comme une continuité mais avec d’autres. » C’est pas simple parce qu’il y a l’Odyssée mais les terriens aussi. « Ce n’est pas si évident même si j’en parle avant avec qui veut parler quand il y a des rassemblements. » La dernière fois c’était comme avec un peu tout le monde mais c’était compliqué parce qu’ils ne sont pas tous vraiment d’accord même s'il y sont parvenus finalement. C'est compliqué aussi de ne pas parler leur langage ou que quelques bribes de mots, vraiment pas assez pour leur parler. Il préférera l'anglais tout comme eux ne le préféreront pas mais quoiqu'on en dise, cela ne les a pas empêcher de se comprendre cette fois-là, cela ne les empêchera pas de comprendre les autres même si cela serait bien oui qu'il en sache un peu plus. Pas des grandes phrase mais quelques mots serait déjà bien suffisant. Il ne se verra jamais de toute façon avoir toute une discussion en Trigedasleng. Le plus compliqué finalement reste de dépasser les à priori de chacun envers l'Autre. « C’est moins compliqué la chasse. » Il le prend avec humour, les décisions là on les prend juste pour soi, pour le groupe aussi mais de façon tellement différente qu’il a tellement l’habitude d’être comme le plus calme que si cela tourne mal il se voit plutôt encaisser sans pour autant balancer qu’ils n'avaient qu'à prendre sa place s'ils pensaient mieux se débrouiller. Chasser finalement tout le monde peut tenter, les manqués y sont beaucoup moins graves. « Une bonne prise ? »


@Maori K. Ho'oname Good old days ~ ft. Liam 484338566 Désolée pour le retard Good old days ~ ft. Liam 4068885034

code by exordium.


Maori K. Ho'oname
DATE D'INSCRIPTION : 13/06/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Werowa, Lazuli, C'yra MESSAGES : 444 CELEBRITE : Becky G COPYRIGHT : lux aeterna avatar, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Traqueuse ¤ chasse/pêche ¤ combat TRIBU/CAMP : n°81 des 100 3:) POINTS GAGNES : 31

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

le Mer 12 Fév 2020 - 21:40

Sors de la forêt, abandonne derrière toi cet espace de mélancolie et de secrets, et retourne au monde… Maori & Liam
 

Good old days

La forêt l'apaise. C'est une réaction bien normale, une réaction carrément typique et habituelle pour elle, quelquefois ça la dérange elle aimerait une relation plus complexe avec la forêt. Mais elle sait que certains d'entre eux en ont peur, elle sent que peut-être même Liam en a peur. Elle comprend les angoisses, les bruits omniprésents et les cachettes multiples, mais elle n'a jamais été de l'autre côté du miroir, elle a toujours été la traqueuse. Quelquefois, dans ses rêves, elle est la traquée, la proie éperdue au milieu des branchages qui lui fouettent les bras et des ronces qui lui agrippent les mollets. Bien entendu, Maori a peur dans ces moments-là, elle est terrifiée, avec cette affreuse sensation au creux du dos et la sueur froide entre les omoplates. Les lendemains il est dur de se remettre à la chasse, elle se met trop à la place des animaux. Elle en a vu, des animaux, de toute espèce et de toute taille, de toute fourrure et de toute plume. Maori reste constamment fascinée par la multiplicité des combinaisons, par la diversité de la nature, elle comprend les mœurs terriennes de remercier l'animal ou la déesse ou la nature avant de le ramener au camp. Quelquefois elle envisage de faire de même, mais elle ne veut pas le faire mal. Maori n'est pas croyante, ne sait pas s'il y a une entité ou plusieurs, si elles sont immanentes, transcendantes, omniprésentes, omnipotentes, omniscientes, elle n'en sait rien elle est maladroite quand on en vient à ces questions de croyances. Elle a ses idéaux, mais elle n'a pas de religion. Elle n'a pas les bons mots pour honorer les morts qui leur sont utiles.

Il fait trop beau pour assombrir ses pensées de telles préoccupations. Elle n'a pas trouvé la réponse plus tôt, ce n'est pas aujourd'hui qu'elle la trouvera. "Oui ça serait même très con, tu m'imagines clopinant jusque là-bas parce que je n'aurais pas fait assez attention ?
-Je t'imagine très bien même. Attention à tes pieds." Il n'y a rien, mais elle ne peut pas s'empêcher de tomber tête la première dans la blague qui lui est offerte sur un plateau d'argent. Son ton est léger, complètement désintéressé, mais en vérité Maori attend avec impatience la réaction de Liam, ses yeux bruns le scrutent avec attention. "C'est différent maintenant. Tu arrives par être encore surprise par eux ?
-Qui donc ? Les animaux ou les grounders ? Peu importe en fait, oui dans les deux cas. C'est un monde qu'on a à peine effleuré, je vois toujours des choses étranges et nouvelles. C'est ça qui fait la beauté de ce monde." Maori aime être surprise, ce n'est pas un secret - enfin elle ne pense pas que ce soit un secret. Son arc tenu indolemment dans une main, l'autre dans une poche de son pantalon, la jeune femme se remet en route. Elle n'a pas oublié que Liam allait chez les Odysséens, alors elle se dirige vers le prochain piège, se rapproche un peu du chemin qui le mènerait vers leurs anciens voisins. Elle n'aime pas la dénomination de "grande sœur" pour l'Odyssée, elle a cette expression en horreur, elle ne sait pas trop d'où la périphrase vient mais elle la hait. "J'ai l'impression d'avoir un peu tout tenté avant de savoir où était ma place. Je crois que c'est plus fort que moi, j'aime pas les conflits. J'aidais déjà au campement à force d'y être alors c'est comme une continuité mais avec d'autres." En cela ils sont bien différents. Maori va beaucoup trop au conflit et fonce droit dans le tas, cherche la bagarre. "On a bien choisi nos chemins, tous les deux. Ce serait une catastrophe si on échangeait les rôles. Même pour un jour !" C'était probablement pour cela qu'ils étaient chacun à leur place, Liam en diplomatie et Maori dans la forêt. Elle n'avait vraiment pas le cœur ni le courage de supporter toutes ces réunions et toutes ces complexes questions de funambule. "C'est moins compliqué la chasse." L'euphémisme du siècle, qui la fit sourire purement. "C'est mieux la chasse." répliqua-t-elle en tirant la langue vers Liam, taquine. Chacun son truc, le sien c'est le pas compliqué. "Une bonne prise ?
-Espérons. Le prochain piège est juste là." Oups. Elle a oublié qu'il était censé les chercher. Tant pis, ça lui évitera de mettre le pied dedans. Au détour d'un arbre, Maori s'accroupit pour observer le piège. Vide. Pas une touffe de poils ni même une trace à l'entour. Avec précaution, la jeune femme le manipula pour retendre le fil, que le trajet ait servi à quelque chose quand même. Elle est concentrée sur sa tâche, sourcils froncés et gestes délicats, les oiseaux pépient leurs trilles autour d'eux, c'est un jour qu'elle connaît tous les jours, c'est une belle journée. Maori est presque soulagée qu'aucun animal ne se soit pris dans le piège. Elle a déjà fait deux bonnes prises en fin de matinée. Plus, ce serait une trop belle journée.
(c) crackle bones

     

@Liam Cohen  Good old days ~ ft. Liam 171928021
Contenu sponsorisé

Good old days ~ ft. Liam Empty Re: Good old days ~ ft. Liam

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum