Aller en bas
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1388 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; POINTS GAGNES : 99
Voir le profil de l'utilisateur

 “a new start won't hurt us” (chiraz) Empty “a new start won't hurt us” (chiraz)

le Dim 26 Mai - 18:20

— a new start won't hurt us...
26 MAI 2119

Ce n’est pas suffisant. Ils peuvent faire plus que l’éolienne, Devos le sait. Enfermé dans le métro, il persiste à avancer. Il en recule jamais, l’informaticien. Ce début n’est qu’une étape parmi tant d’autres. Une échelle de l’évolution toujours plus grande, toujours plus improbable. Il ne manque pas d’idée, d’ailleurs. Comme la météo s’améliorer, que sa cheville va bien, il fait davantage d’aller-retour vers les ruines de l’Odyssée. Les serveurs encore en état, ne semblent pas se dégrader malgré le temps et l’environnement. Devos n’est tellement pas loin de son objectif, les archives sont là, elles effleurent ses doigts, elle le taquine. La solution n’est pas improbable, elle est là, camouflé face à toutes ses actions nécessaires à l’amélioration de chacun. Le village d'abord. Ses conversations récentes avec Emilia lui prouvent que le domaine médical mérite également son attention. Une nécessité. Un domaine qui est bien loin de tout ce qu’il a déjà côtoyé par le passé. Un nouvel apprentissage. Des travaux qui pourraient plaire à Nadja, dont les besoins ne manquent jamais. En attendant, Devos se concentre. Il tente d’éradiquer de son esprit bien trop d’élément extérieur qui lui est difficile d’effacer. Notamment une mécanicienne à qui il laisse le temps et l'espace pour se reposer. Toujours dans son coin, pourtant, Devos reste inconsciemment un solitaire. Le gouffre du métro est devenu sa maison, il ne passe quasiment plus dans les dortoirs se reposer. Ses nuits se font inexistantes et son visage en prend un coup. Le soleil ne lui fera pas de mal.

Les rares fois où il est dehors ses dernières semaines, c’est quand son estomac lui fait signe. La faim, il ne la ressent que lorsque son ventre gargouille. Que son corps l’alerte. Coupé du reste du village, coupé même de lui-même. Un étrange spécimen. Il a conscience qu’il doit faire plus d’effort et, pour être honnête, il essaye. La preuve lors de la dernière sortie de groupe, il a suivi la foule, s’est retrouvé près d’un feu. C’est un début pour lui et peut-être que plus tard, il sera capable d’aborder davantage les autres. D’aller dans un autre village seul, de créer une vraie conversation. Peut-être…

« Pardon. » Il ne l’a pas vu, Chiraz, alors qu’il essaye d’attraper un bol pour déjeuner. Le soleil tape fort en cette fin du mois de mai. Les journées sont paisibles, et il faut dire que c’est agréable de sentir la chaleur prendre peu à peu le dessus. Il contourne alors la jeune blonde pour prendre son récipient et va ensuite le remplir.

Tout ce qu’il veut, Devos, c’est manger rapidement et retourner travailler. Sa maladresse ne lui fait pas remarquer qu’il ignore Chiraz. S’excuser de la bousculer, c’est sans doute la première interaction qu’il a avec elle depuis des mois. Pourtant, elle fait partie de la vie de Chris. Ils sont clairement ensemble, mais ce genre de relation dépasse les compétences de Devos. Malheureusement, il ne s’intéresse ni à elle, ni à ce qu’elle représente pour celui qu’il considère comme un frère. Il pourrait faire un effort, pourtant. C’est dans ce genre de situation qu’il doit justement faire plus attention à la manière dont il réagit avec les autres. Sauf qu’au menu, il y a une soupe qui lui plaît bien et son ventre lui indique d’aller se servir plutôt que de demander à Chiraz comment elle va.

Elle peut l’insulter, il le mérite. Car alors qu’il remplit son bol, il la voit approcher. Elle va sans doute le faire, se dit-il. Et au fond, pourquoi pas…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité
Invité
Anonymous

 “a new start won't hurt us” (chiraz) Empty Re: “a new start won't hurt us” (chiraz)

le Ven 5 Juil - 9:29

— a new start won't hurt us...
Devos et Chiraz

» Mai 2119
Elle n'a pas toujours été si à l'aise en société Chiraz. Fut un temps, elle s'est montré des plus renfermés comme l'ombre d'elle-même assommée par la douloureuse perte de sa mère. Parce que oui, Chiraz à son lot de casseroles a trimbalé elle aussi. D'un point de vue extérieur, on pourrait dire qu'elle était bizarre lors de leur arrivée sur terre. Mais il n'était pas donné à tout le monde à l'époque de s'adapter à cette nouvelle vie en un claquement de doigts. D'autant que sur cette terre, dans cette nouvelle vie la jolie blonde n'avait absolument personne sur qui comptait. Les choses auraient pu être tellement plus simples, si son pilier, sa mère, avait survécu au choc du crash. Toutes deux, unis, elles se seraient serrer les bras. Elles auraient survécu ensemble, apprenant sur le tas les rudiments de leur nouvelle vie... Quelquefois Chiraz s'était surprise à imaginer en rêve comment aurait pu être cette vie, si elle aurait été plus heureuse que dans la version actuelle. Mais jamais elle ne s'est autorisé à en parler à haute voix. Elle n'est pas du genre rêveuse Chiraz, les chimères n'ont jamais aidé à avancer dans la vie et s'il y a bien une chose que la blonde à comprendre depuis toute jeune ; c'est qu'on ne peut pas revenir sur le passé.

Dans le malheur de sa vie, celui d'avoir perdu sa mère, Chiraz a tout de même réussi à en sortir du positif. Sans cette perte, sans sa descente au fond du gouffre d'un point de vue moral elle ne se serait certainement jamais rapproché de Chris. Rapidement Chiraz s'est raccroché à lui et il l'a aidé autant qu'elle a pu le sortir de sa dépression face à la mort de son meilleur ami. Une perte d'autant importante que celle qu'elle a vécue, même si le garçon ne partageait pas son sang avec son ami. Ensemble, ils se sont épaulé et ont survécu. Ensemble ils sont le ciment de leur nouvelle vie et désormais Chiraz n'a aucune gêne à se montrer en sa compagnie, qu'importe si les gens estiment qu'ils n'ont rien à faire ensemble, qu'ils sont les opposés l'un de l'autre. Ensemble ils sont bien plus fort que les critiques, elle n'en doutera jamais.

« Pardon. » Elle l'avait vue de loin, Devos. Ce jeune homme avec qui elle n'a jamais réussi à discuter plus de cinq minutes sachant obstinément qu'il a un approprie sur elle. Elle aimerait avoir le courage d'aller vers lui, de lui demander ce que réellement il lui reproche, de tenter de le faire changer d'avis sur sa personne lui qui demeure à être très proche de Chris. Mais pour elle, jamais elle ne s'était forcé à le faire. En revanche, pour Chris il serait peut-être temps de se forcer. Son bol en main, elle ne prend même pas la peine de le remplir de soupe avant de se diriger vers le jeune homme.« Je peux ? » demande-t-elle alors un peu hésitante mais tout en tâchant de mettre quelques notes douce dans sa voix.


(c) DΛNDELION
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1388 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; POINTS GAGNES : 99
Voir le profil de l'utilisateur

 “a new start won't hurt us” (chiraz) Empty Re: “a new start won't hurt us” (chiraz)

le Jeu 8 Aoû - 20:44

— a new start won't hurt us...
26 MAI 2119

Depuis qu’ils sont arrivés sur terre, la mort n’a cessé de les poursuivre. Mais maintenant, c’est le calme. Chacun est parvenu à s’accoutumer à cette nouvelle vie, cette planète. Les tribus, les catastrophes climatiques, les cœurs qui s’arrêtent… la plupart des dangers, ils les connaissent. Devos est persuadé qu’ils arrivent à une période de tranquillité, c’est donc le moment idéal pour s’améliorer, évoluer à grande échelle. Là-haut, l’espoir était limité. En dehors de l’Odyssée, il n’y avait pas de liberté. Ni d’innovation. Ils étaient si limités qu’après 100 ans et 5 générations d’Acciaro sur le vaisseau, la fin semblait inévitable. L’envoie des jeunes étaient un geste désespéré, mais maintenant que Devos peut observer le ciel, il prend du recul face à tout ce qui s’est produit par le passé. Les rebelles, les actions contre le conseil, les prisonniers éjectés, les mineurs enfermés… La survie s’est transformé au point d’aboutir à un présent correct. Un train de vie stable qui ne peut qu’encourager les survivants d’aller de l’avant. Lui-même, il ne perd pas son ambition et ne cesse de travailler pour faire de ce village une véritable zone de confort et de sécurité. Un lieu d’épanouissement où l’on trouve le nécessaire et où vivre tout simplement, suffit.

Parce que maintenant, ils peuvent vivre. Sortir d’un rythme moins autoritaire pour se découvrir et en apprendre davantage sur la planète. Se promener, faire des rencontres et qui sait, un jour, accueillir une nouvelle génération.

Par le passé, Devos a toujours refusé catégoriquement le mariage – une déception que son père persiste à souligner. L’idée de devoir s’imposer dans la vie d’une étrangère, ne l’a jamais rassuré. Pire, avoir un enfant dans un monde sans avenir, c’était suicidaire. Pourtant, récemment, il y a songé. L’idée est apparue alors qu’il observait un des rares enfants du village. Si l’avenir reste aussi paisible qu’aujourd’hui, qu’est-ce qui l’empêche de participer à la survie de l’humanité ? C’était leur rôle, là-haut, alors pourquoi pas ici, aussi ? Bien entendu, sans forcer qui que ce soit à la tâche.

« Oui, oui… » Il observe Chiraz, se demande pourquoi son bol est vide, puis se contente de prendre une cuillère. Maintenant qu’il y pense, Chris et Chiraz feront sans doute partie des premiers à être parent. Devos imagine parfaitement son ami en père de famille – un rôle dans lequel il pourrait complétement s’épanouir, c’est certain. « Tu veux me dire quelque chose ? » reprend-t-il, d’un ton tout à fait neutre. Il pointe alors son bol vide et ajoute : « C’est urgent j’imagine. » Pour mal comprendre une situation, Devos est doué. D’ailleurs, la seule raison qui pourrait expliquer la présence de Chiraz, c’est Chris. « Si tu cherches Chris, je ne sais pas où il est. » Et il reporte son attention sur son bol, affamé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin △ Underneath it's just a game
Harlan Tikaani
DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2015 PSEUDO/PRENOM : Electric Soul MULTICOMPTES : Kayden Elwood & Einar Helgusson MESSAGES : 9330 CELEBRITE : Jon Kortajarena COPYRIGHT : tearsflight & tumblr METIER/APTITUDES : Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate TRIBU : Naori POINTS GAGNES : 1300
Voir le profil de l'utilisateur
Admin △ Underneath it's just a game

 “a new start won't hurt us” (chiraz) Empty Re: “a new start won't hurt us” (chiraz)

le Dim 1 Sep - 12:26
RP archivé suite à la suppression de Chiraz  “a new start won't hurt us” (chiraz) 484338566
Contenu sponsorisé

 “a new start won't hurt us” (chiraz) Empty Re: “a new start won't hurt us” (chiraz)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum