Le deal à ne pas rater :
ASOS : -15% sur tout avec le code ASOSNEWSUMMER
Voir le deal

Aller en bas
Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 701 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Panda (avatar), hedgekey (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 120

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Lun 29 Avr 2019 - 7:02
And I wish you the bestChiraz & Rachel
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]But I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say, I'm jealous of the way you're happy without me. ••• Une routine différente, un début de ce qui serait un très long retour à la normale. À quelques semaines encore d’aujourd’hui, j’avouais avoir besoin d’aide, j’affirmais ne plus en pouvoir, de cette douleur incessante et de mon silence étouffant. La première pierre jetée, il me fallait maintenant continuer de paver le chemin, pour que je ne m’égare pas de sitôt. Des problèmes physiques et mentaux à résoudre, un pas à la fois. J’entrepris d’abord de ne plus passer mon temps à me cacher dans ma tente. J’y trouvais refuge depuis trop longtemps, n’affrontant guère mes émotions, laissant la noirceur prendre le dessus. Lorsque je préparais les repas, j’essayais d’engager un peu la conversation, je ne me tenais pas à l’écart des autres. Vous pouvez appeler ça une simple banalité, mais à mes yeux, cela avait son importance. Moi qui ai probablement blessé certains, par mes propos haineux ou mon attitude très froide et distante, je me doutais que les choses ne reprendraient pas simplement. Il ne s’agissait plus de débarquer, de prendre place et discuter comme si ne rien n’était. Je ne voulais qu’ils me croient passablement mieux, et qu’ils suspectent une rechute. Il me fallait rétablir des bases, leur prouver que mes intentions étaient vraies, et ensuite y aller plus librement.

Pourtant, tout n’allait pas nécessairement mieux. Niveau repas et sommeil, je n’arrivais pas à reprendre des habitudes plus saines. Mon appétit ressemblait encore à celui d’un oiseau plutôt que d’un humain, et mes nuits me semblaient deux fois plus longues qu’à la normale, vu que je ne ferme pas mes yeux, que je ne plonge pas dans les bras de Morphée. Des parties plus épineuses de mon rétablissement, celles que j’aurais souhaité garder pour plus tard. Mais Chris ne veut rien de moins qu’une linéarité dans mon cheminement. Il souhaite me voir franchir les étapes afin qu’il retrouve la Rachel qu’il connut sur l’Odyssée. J’essayais tant bien que mal de lui prouver l’impossible défi qu’il me lance, sauf qu’il faisait sa sourde oreille. Ainsi, il établit une routine particulière, où je devrais aller le voir au moins une fois par mois, faute de quoi c’est lui qui viendrait à moi. Il voulait s’assurer que je ne retombe pas dans mes pensées noires, et surtout, que je prenne du mieux. Voilà pourquoi je me retrouvais à marcher en direction du campement des Odysséens. Un bref coucou, une preuve que je mettais du mien, et hop, on se reparlerait de ça une autre fois. Sujet encore délicat quand on devait l’aborder, me sentant constamment comme une enfant, quand il me parlait.

Après un long trajet jusqu’à sa nouvelle petite demeure, je scrutais les alentours, cherchant à m’assurer que Chiraz n’était pas là. Le courant ne passait clairement pas entre nous, malgré les tentatives de Chris. Pas nécessairement de la jalousie si féroce que je me serais montrée agressive envers elle, mais juste assez pour sincèrement réfléchir à la possibilité de prendre mes trucs, du jour au lendemain, et mettre au point une cabane, une habitation au beau milieu de nulle part et y élire domicile. Loin des yeux, loin du cœur. Je lui laisserais le chemin libre, et ferait taire ainsi un amour impossible. « Chris, est-ce que tu es là? C’est Rachel. Tu m’as dit que je devrais venir te donner un compte-rendu, donc me voi… » J’entrouvris la porte car j’espérais le voir à l’intérieur, mais à mon étonnement, il s’agissait plutôt de Chiraz. « Je … je croyais que Chris était là. Je … j’suis désolée, j’vais … » Je ne savais pas si je devais m’éclipser tout de suite, ou si je devrais l’attendre ailleurs.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité
Invité
Anonymous

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Lun 29 Avr 2019 - 17:34

And I wish you the best
# Rachel et Chiraz

« It's hard for me to say. »

« Repose-toi encore un peu, ensuite tu pourras retourner sur le camp. Mais pour l'heure, on reste au lit mademoiselle! » dans un demi-sourire, elle appuie fermement sur l'épaule de la jeune femme lui faisant face la maintenant allongée sur le brancard alors que cette dernière essaie avec une certaine vivacité de se lever pour reprendre son poste au sein du campement. Chiraz n'aime pas être la méchante, devoir se montrer trop autoritaire et encore moins donner des ordres, mais si elle ne le mêle pas spécialement de ce qui se passe sur le camp, elle reste tout de même une pièce maîtresse de l’infirmerie, autrement dit ici c'est elle -et les autres médecins- qui décide, que cela plaise ou non aux patients. Pour l'heure la blessure de la rousse face à elle avait plutôt bien cicatrisé mais il fallait encore attendre quelques heures, une nuit tout au plus pour être sur de ne pas faire une infection. Le peuple Odysséen a vu son effectif grandement diminuer depuis leur arrivée sur terre et tous les membres sont précieux. Il est du devoir de Chiraz de prendre soin de chacun d'entre eux et quand bien même la rousse pourrait être utile sur le camp, les autres apprendront à faire sans elle l'espace de quelques heures. Souvent, elle avait vu nombre de blessés sortir en pensant être guérie pour finalement revenir quelques heures plus tard brûlant de fièvre et souffrant d'une infection sévère.

Elle s'est assurée que la demoiselle finit son gobelet rempli d'eau, puis avait fait un tour auprès des autres brancards vides pour la plupart pour finalement sortir de l'infirmerie après une très longue matinée. L'aube pointe déjà ses faibles rayons sur le campement encore endormi, tandis qu'elle-même n'avait pas encore fermé l’œil de la nuit. Chiraz demeure toujours d'être en proie à de nombreuses insomnies et autres réveils nocturnes, alors pour éviter de voir le visage de sa défunte mère chaque fois qu'elle ferme les yeux, la jolie blonde fait en sorte de les garder bien ouverts et s'affaire à prendre soin des autres. Là est sa place sur le campement. Bien sur, elle possède d'autres aptitudes comme sa diplomatie et sa façon de toujours arranger les conflits ou encore sa maîtrise de langue des Terriens qu'elle enseigne occasionnellement renouant ainsi avec son premier métier lorsqu'ils étaient encore en orbite sur le vaisseau. En effet lorsqu'ils étaient encore sur l'odyssée Chiraz enseigner l'anglais aux enfants. Elle n'avait pas beaucoup d'élèves mais garde tout de même de bon reste de ses méthodes et il lui semble qu'elles ont déjà fait leurs preuves sur le campement.

Après s'être étiré longuement, Chiraz avait traversé le camp pour se rendre dans la cabane de Chris, où elle vivait plus ou moins. Ils ont beau être en couple depuis plus d'une année désormais ils se donnent toujours du temps pour vivre indépendamment l'un de l'autre et conserver une certaine harmonie. Généralement, la blonde rentre toutes les nuits pour s'allonger à côté de celui qu'elle aime mais lorsque ce dernier est de garde durant la nuit elle préfère ne pas avoir à dormir seule. Pour l'heure, il lui fallait absolument changer de vêtements et se passer un coup de savon pour se rafraîchir. Sa maigre toilette effectué, Chiraz s'habille rapidement. Un sourire vient alors étirer ses maigres lèvres lorsqu'elle entend la porte s'ouvrir. Pensant alors que Chris avait fini son tour de garde plutôt que prévue, elle se précipite  dans l'entrée pour le saluer. « Chris, est-ce que tu es là? C’est Rachel. Tu m’as dit que je devrais venir te donner un compte-rendu, donc me voi… » son sourire s'éclipse à une vitesse grand v tandis qu'elle découvre le visage fatigué de Rachel, l'amie de Chris.

Définir leurs relations n'est pas simple. Si toute deux se connaissent au moins de vue et de par les dires de Chris depuis des années désormais il est impossible de définir si elles entretiennent un lien plutôt positif ou négatif. A vrai dire, Chiraz ne déteste pas Rachel à proprement parler, à vrai dire elle ne s'est jamais mal conduite à son égard et ne lui a jamais rien fait de personnel qui mériterait qu'elle soit rancunière envers elle. Quant au fait qu'elle fasse partie du groupe de criminels initialement envoyé sur terre, cela ne dérange pas non plus la blonde qui se fiche royalement de savoir qui a fait quoi avant de venir sur terre. Le problème en réalité se trouve bien plus profond que tout cela. Le problème c'est qu'une fille possède des instincts très importants et que ceux que Chiraz ne lui ont jamais fait défaut, ainsi elle n'est pas bête ni même aveugle. Remarquer que la brune développe des sentiments envers Chris n'est absolument pas compliqué. Et c'est là vraiment que le problème se pose. Chaque fois qu'elles se retrouvent ensemble un froid s'installe et un malaise se fait sentir. La blonde évite le plus possible de s’intéresser à la brune même si Chris lui fait toujours un compte rendu de ses actions.

« Rachel. » Dit-elle dans un demi-souffle alors qu'elle se trouve toujours face à la brune sans pour autant savoir quoi faire ni dire. Est-ce qu'elle devrait lui demander d'attendre dehors ? alors qu'elle-même n'est pas propriétaire de la cabane. Lui demander de partir n'est surement pas la solution non plus, elle n'est pas si méchante. Ceci dit, elle se voit difficilement l'inviter à rentrer et lui offrir de s’asseoir à sa table tandis qu'elles discuteront chiffons comme de grandes copines. Si elle-même sortait de la maison . Rachel aurait alors le champ libre, s’immisçant dans leur intimité. Elle a peur Chiraz, peur que Rachel tente de dépasser les limites qu'un jour elle avoue à Chris que finalement il demeure être bien plus que son ami. Peur également qu'elle ne l’entraîne de nouveau vers ses vieux démons, elle qui semble toujours avoir du mal à se remettre de la mort de Robb.« Tu...Tu peux l'attendre ici. Je crois qu'il ne devrait pas trop tarder. » mal à l'aise, elle balance ses bras le long de son corps sans trop savoir que faire en attendant.

(c) DΛNDELION
Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 701 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Panda (avatar), hedgekey (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 120

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Mar 30 Avr 2019 - 6:45
And I wish you the bestChiraz & Rachel
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]But I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say, I'm jealous of the way you're happy without me. •••De nature très entêtée, il n’est pas étonnant de me voir bouger d’un côté et de l’autre du campement, quand même bien Jude m’avisa d’y aller calmement, de faire attention à l’énergie que je dépensais. N’ayant qu’un fond dans l’estomac et des cernes sous les yeux, mon corps ne pouvait puiser dans aucune de mes ressources primaires. Il n’est donc pas étonnant que je me sente constamment à bout, que la concentration me manque et que la tête me tourne parfois. Elle m’écrivit quelques notes afin que quiconque se trouve à l’infirmerie chez les Cents puisse m’aider, mais j’avais bien trop de fierté pour aller cogner à la porte de quelqu’un et le supplier de me tirer de cette impasse. De toute façon, je me voyais mal rester coincée sur un lit pendant plus d’une trentaine de minutes sans devenir complètement folle. Pire qu’une prison, car là, je n’aurais guère le choix que de fermer les yeux et tenter de réellement dormir. Quoi faire d’autre, quand on t’ordonne presque de ne pas bouger? Il est vrai, rien ne m’empêchait de m’éclipser et poursuivre mon travail en cuisine. Comme l’apprirent Devos et Chris, la dernière fois qu’il m’ont pris au dépourvu dans un genre d’ultimatum, je ne suis pas de celles qui garde ma langue dans ma poche très longtemps, quand j’me sens attaquée. Pire encore quand on débarque sur mon lieu de travail. Alors là, autant dire que l’on cherche la guerre. Oh, je n’agissais pas de la sorte avec tout le monde. J’étais … sélective, si l’on peut dire.

Bref, pour faire simple, je préférais décliner son idée de rester quelques jours à l’infirmerie. À la place, j’me débrouillais comme je pouvais, me concentrant d’abord sur ma convivialité avec d’autres Cents, espérant atteindre un niveau où peut-être … et je dis bien peut-être … il me sera possible d’apprécier la présence de quelques grounders. Quand est-ce que je cesserais de les voir comme des sauvages? Aucune idée. Déjà, il me faudrait me résigner à apprendre la langue, un jour ou l’autre. Quand … quand j’en sentirais le besoin. Si je vois que je voyage bien plus souvent, que je croise le chemin de beaucoup de terriens, là oui, je n’aurais pas le choix. Pour le moment, à en voir ma routine quotidienne, je ne devrais pas perdre mon temps à apprendre toutes les subtilités de la langue. Ce n’est pas comme si je l’utiliserais en cuisinant, quand même! Si Chris m’entendait, il me resasserait les mêmes problématiques et les situations potentiellement dangereuses, en ne possédant pas une base d’expressions fondamentales et quelques paroles de courtoisie. Le hic, c’est que je devrais me déplacer pour ça, chose qui venait couper court à la routine que j’avais. Enfin … il y a un souci de taille, mais vu que je me suis réveillée d’humeur plutôt passable, je ne voulais pas me zapper moi-même le moral.

Je fis le trajet sans embûches, la tête ailleurs, oui, mais pas nécessairement avec mes démons intérieurs. Là, je scrutais les plantes autour de moi, m’arrêtant parfois pour en prendre note, pour arracher l’une des feuilles et les observer de plus près. Ma curiosité pour ces détails qui me revenait, peu à peu. Mon carnet que j’avais presque voulu jeter, il y a encore quelques mois de ça, mais qui me fit le plus grand bien maintenant. Relisant quelques pages en marchant me permit de ressentir la passion, l’envie d’explorer et d’en découvrir toujours plus. Mais où était cette femme aventureuse, un peu casse-cou à ses temps perdus aussi? Pourquoi m’étais tout à coup transformer en une véritable mère, effrayée à l’idée de se blesser ou de blesser quelqu’un, prévenant jusqu’à un extrême jamais atteint? On dirait que je n’atteignais pas le juste milieu, peu importe mes efforts. Je passais d’une personnalité à une autre en un tour de main. J’en venais à accuser les conseils de Jude et Chris, leurs commentaires à mon propos trottant constamment. Est-ce que j’essayais de prouver mes capacités aux deux, en même temps? Ça ne m’étonnerait pas du tout! Comment leur en vouloir, en vérité, alors qu’ils essayaient du mieux qu’ils pouvaient de ne pas me laisser en arriver au même point qu’auparavant. J’avais avoué des pensées presque suicidaires, une nouvelle assez angoissante pour eux comme pour tout autre personne.

Les voir inquiets n’était pas mon souhait. Voilà pourquoi je me présentais à la cabane de Chris. J’estimais qu’il serait là, quoique vu ses horaires étranges, il n’y avait aucune garantie. Par habitude, je cognais faiblement, annonçant ainsi ma présence, avant de pousser la porte et me retrouver face à face avec … « Chiraz ». Immédiatement, mes sens se mirent en alerte. Oui, je lui en veux, d’être avec Chris. Je sentais qu’elle me le prenait, et qu’avec les années, il s’éloignerait doucement de moi pour consacrer le restant de ces jours avec celle qu’il aime. Donc, ce n’est pas bien étonnant que je joue ma discrète quand je suis avec la blonde. Je garde mon discours à un minimum, sur un ton assez neutre. Incapable d’avouer à l’un ou à l’autre ce que je ressentais, et pourtant, Chiraz le voyait déjà dans mes yeux. Je croyais qu’elle me confronterait un jour à ce propos. Pourtant le silence radio entre nous se produit, si ce n’est de Chris qui nous apprend les nouvelles de l’une et de l’autre. J’entendis mon nom, son ton de voix n’inspirant pas nécessairement la joie. Par réflexe, je lui proposais immédiatement de partir, vu que l’endroit était presque vide. « Non, je ne … devrais pas. Il voudra s’assurer vraiment que je vais mieux, et puisqu’il n’est pas ici, ce n’est pas ma place de traîner dans le coin. » Je n’avais pas nécessairement hâte que l’on aille voir Judith ou une de ses collègues pour s’assurer que je continue dans mon séreux.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité
Invité
Anonymous

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Mar 30 Avr 2019 - 21:29

And I wish you the best
# Rachel et Chiraz

« It's hard for me to say. »

« Non, je ne … devrais pas. Il voudra s’assurer vraiment que je vais mieux, et puisqu’il n’est pas ici, ce n’est pas ma place de traîner dans le coin. » Les sourcils légèrement arqués, Chiraz ne peut s'empêcher de laisser paraître une réaction sur son visage si souvent inexpressif en présence de Rachel habituellement. Elle n'est pas du genre à faire de vagues et ne va certainement pas s'offusquer que son petit amis demande des comptes sur la santé de celle qui demeure à être son amie de longues dates, celle là même qu'il connaissait sur l'odyssée à l'époque où leurs propres chemins ne s'étaient pas encore croisés. Non, ce qui dérange Chiraz ce n'est pas leurs relations, comme elle s’efforce de le faire comprendre. Le fond du problème aux yeux de Chiraz, il est moral. Elle ne se l'avouera jamais, mais elle est prise dans un tourbillon de sentiments contradictoires. Aidé une jeune femme qui en a besoin au risque de se mêler de leurs relations avec Chris et de prendre le risque de voir Rachel se rapprocher d'eux, ou bien la laisser s'en sortir seule, au risque cette fois qu'elle n'y arrive pas. Chiraz fut dans un état pratiquement dépressif lors de la mort de sa mère et elle a su compter sur la présence de plusieurs personnes, notamment Elijah avec qui elle a pris quelques séances pour discuter et évacuer ses idées noires. Est ensuite arrivé Chris qui l'a littéralement relevé et fait sortir de ses sentiers. S'il fut un élément déterminant dans son rétablissement, elle l'a tout autant aidé en retour et ce ne fut pas sans mal. Alors aujourd'hui, prendre le risque de voir Chris retomber dans tout cela à force de vouloir aider Rachel est bien loin de réjouir l'infirmière du campement odysséen. « Rachel...Tu sais bien que je n'aime pas me mêler des histoires des autres...» elle marque un temps de pause, veillant littéralement à tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de ne dire quelque chose qui pourrait la vexer ou la brusquer. La dernière chose dons elle a besoin c'est de devoir expliquer à Chris qu'elle s'est mis sa meilleure amie à dos. Il ne comprendrait surement pas, lui qui souhaite les voir s'entendre, lui qui demeure aveugle sur les véritables sentiments de Rachel.

« Je...Je peux t'examiner rapidement si tu veux. Histoire que tout le monde soit rassuré et que Chris ne t'oblige pas à revenir tous les deux jours. Tu sais comment il est. » Elle la regarde, s'efforçant de n'exprimer que de la bienveillance autant dans ses mots que dans sa posture. Chiraz est une femme qui n'oubliera jamais de venir en aide aux autres, chaque situation est une occasion de faire preuve d'altruisme et dans le fond, même si Rachel n'est pas sa grande copine, elle se retrouve un peu en elle. « Je ne te force pas. Et ce n'est pas obligatoirement pour aujourd'hui. Tâche juste d'y penser. » Chiraz ne s'attend pas à la voir accepter. A vrai dire, elle s'attend même à ce que Rachel fasse preuve de cynisme où l'envoie même carrément se faire voir, mais au moins elle aura fait un pas vers elle. Son geste n'est pas totalement désintéressé ceci dit. Elle n'est pas idiote et sait pertinemment que Rachel se cache derrière ses excuses, qu'elle ne va pas si bien qu'elle le prétend. Il ne faut pas avoir fait de longues études pour s’apercevoir que la brune se tenant encore face à elle sans savoir que faire, souffre d'une pathologie que Chiraz connaît très bien ; l'insomnie. Outre les cernes sous ses yeux - que finalement beaucoup de débarqués ont - ses cheveux sont tombés en nombre depuis la dernière fois qu'elles se sont vues. Ses mains sont également tremblantes, et elle a régulièrement quelques tics dus au stress et au manque de sommeil. Toutes ses choses, Chiraz avait appris à les remarquer sur elle-même et à combattre même si aujourd'hui encore il reste quelques soirs où elle n'arrive pas à fermer l’œil. Certes, elle n'a pas trouvé de solution sur le long terme pour y remédier mais cela ne l'empêchera pas d'essayer de prodiguer quelques conseils à Rachel. Peut-être que si elle va mieux, elle finirait par mener sa vie de son côté et même si Chiraz se sent coupable d'imaginer Chris vivre sans sa meilleure amie, dans le fond elle sera soulagée de le savoir aucunement tenter de replonger dans ses vieux démons....



(c) DΛNDELION
Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 701 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Panda (avatar), hedgekey (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 120

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Mer 1 Mai 2019 - 6:40
And I wish you the bestChiraz & Rachel
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]But I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say, I'm jealous of the way you're happy without me. •••Je voulais désamorcer la tension avant même qu’elle n’atteigne un niveau trop élevé. Son visage plus expressif que d’habitude, vis-à-vis mon commentaire prouvant qu’elle ne s’attendait à ce que j’utilise une telle formation de phrase. Pas ma place, et ce, dans tout les sens du terme. Déjà, je n’ai rien à foutre sur le campement des Odysséens. Je suis une Cent, je devrais être avec les gens de mon propre campement. Lorsque je repasse par ici, ou que j’y reste une journée tout au plus, c’est parce que quelqu’un insiste jusqu’au point où on se lasse des ‘nons’. Dans ce cas-ci, Chris m’avait déjà invité à sa cabane, y restant tout une soirée alors que Chiraz n’était pas là. Malheureusement, ce n’est pas comme si l’endroit est vide, maintenant. La blonde se trouve là, l’appelle probablement son chez-soi, et qui diable étais-je pour exiger d’y rester, en attendant qu’il arrive? J’ai beau avoir un moral au plus bas, je ne suis pas de celles qui va à des extrêmes où la personne juste devant moi se prépare à se défendre. J’essaie d’être polie, sans pour autant que ça ne se fasse dans un excès de joie. Courtoises, mais très silencieuses. Des personnalités pas si à l’opposé, mais en nous voyant, on en aurait presque déduit cela.

Je retournais vers elle dès que je l’entendis commencer son petit discours. Pourquoi disait-elle ne pas vouloir se mêler des histoires des autres, si elle va certainement donner de ses conseils dans quelques minutes? Je restais perplexe face à sa formulation, mais ne la coupa pas dans sa réflexion, attendant la suite. Un reproche qu’on n’aurait certainement pas à me faire, maintenant, alors que je ne répondais pas aussi agressivement. Plus difficile encore pour Chiraz, car Chris l’aime. Je ne voulais pas me retrouver dans le rôle de la méchante sorcière, celle qui finit par avoir le gars, sans que ce ne soit mérité. Je me doutais fortement que je trouverais quelqu’un, sur Terre, capable de supporter mes sautes d’humeur. Estimant que sans Chris, il n’y aurait pas d’âme sœur pour moi, je me préparais au pire. Quand il se retrouveraient là, heureux, … pourquoi sortir? Pourquoi venir me voir? Je ne serais que du tracas de plus, qu’un point noir dans leur vie. Qui voudrait de ça? Personne. Une possibilité que la blonde n’essaie de l’éloigner qui me terrorise et qui m’attriste à la fois. C’est sûr que je me sentirais fortement délaissée, mais je ne lui en voudrais pas. « Ne le prends pas personnel, Chiraz, mais s’il y a bien une chose que je déteste, c’est qu’on se mette à m’examiner. Ça ne s’est pas super bien passé avec Jude, je ne crois pas que ça ira mieux cette fois. » Très brusque, comme ton de voix, mais c’est que je me remémorais de tout ce que Judith pris en note. Sachant que niveau santé, je n’ai pas encore fait les efforts promis, je me doute que la blonde finirait par en parler à Chris ou à sa collègue de travail, Jude.

Elle avait beau dire qu’elle ne me forçait pas, je savais pertinemment que ce serait la meilleure option. Je pourrais fermer le clapet à Chris, lui rétorquant que Chiraz m’avait examiné elle aussi et que rien d’alarment ne se présente. Enfin … ça c’est si j’ai fait des progrès. Je n’en suis pas du tout sûre, et ne sais pas si elle en glissera un mot à certaines personnes, qui elles, viendront probablement me voir. Pas question de me faire apostropher comme la dernière fois. Ma cuisine, mon territoire, pas question qu’on vienne me déranger. S’il le faut, j’afficherais ça moi-même. « Pas besoin d’y aller par quatre chemins; tu dis ne pas me forcer à rien, mais l’instant d’après tu me dis d’y penser. Mais penser à quoi, exactement? Chris voulait que je bouge un peu plus et que je parle avec les autres, je l’ai fait. » Je n’allais pas en détail, remarquant ses yeux qui m’observaient. Quelles notes mentales se prenait-elle? Des questions qui n’auront jamais de réponse. Et puis oh, que voulait-elle faire de plus? Ce n’est pas comme si la solution à mon problème se résout d’un seul coup. En fait, à mes yeux, il n’y avait juste pas de solution, surtout pour mon insomnie. Mon corps devrait s’habituer à ne plus dormir, et s’adapter autrement. Foutues plantes qui n’apportent aucune solution à ce genre de problème.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité
Invité
Anonymous

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Mer 1 Mai 2019 - 19:10

And I wish you the best
# Rachel et Chiraz

« It's hard for me to say. »

« Ne le prends pas personnel, Chiraz, mais s’il y a bien une chose que je déteste, c’est qu’on se mette à m’examiner. Ça ne s’est pas super bien passé avec Jude, je ne crois pas que ça ira mieux cette fois. » Elle hoche la tête silencieusement Chiraz bien consciente qu'elle n'a finalement pas abordé le problème sous un angle assez subtil pour ne pas braquer Rachel.  Il est certain qu'elle ne s'attendait pas à ce que Rachel la saisisse par le bras et l’entraîne elle-même à l'infirmerie, ceci dit elle aurait souhaité entendre moins de hargne dans sa voie. Si Chiraz se montre le plus bienveillante possible envers celle qu'elle ne considère pas comme son amie, elle n'arrivera surement pas à grand-chose si Rachel se montre si fermée. Mais la blonde ne lui en veux pas ceci dit, elle est bien placée pour savoir que dans certains cas, lorsque le chagrin prend le dessus, on ne se rend plus compte de ce qui se passe autour, du mal qu'on peut alors faire autour du soi. Elle-même n'avait pas été la plus ouverte à leurs débuts sur terre que ce soit envers les odysséen comme envers les cent il lui a fallu du temps pour faire le deuil de sa mère et tant que le temps n'avait pas fait son oeuvre, Chiraz n'était pas capable de voir au-delà de son petit malheur personnel. Ceci dit, elle n'a jamais eu une mentalité égoïste et encore moins nombriliste, perdre sa mère fut une étape difficile mais elle estime ne pas avoir à se plaindre ; sa vie n'a pas était compliqué au contraire peut-être de Rachel. Bien qu'elle ne connaisse pas personnellement l'ancienne criminelle Chiraz à longuement entendu Chris lui confier des choses à son sujet. Et, si elle se met à sa place trente secondes, rien que le faite de tombée amoureuse d'un homme déjà engagé dans une relation relève bien la complexité de sa vie et au-delà de ça : de sa personnalité.

« Très bien. Pas d'examens alors. » Chiraz détourne les yeux conscience que sa façon de la fixer ainsi droit dans les yeux n'allait certainement pas jouer en sa faveur. Elle n'a pas pour habitude d'y aller frontalement, étant bien plus pacifiste et diplomate en temps normal mais dès lorsqu'il s'agit de Chris de prés ou de loin, elle a vite tendance à perdre ses moyens ou du moins à se montrer moins impartiale qu'en temps normal. Parce qu'elle a raison Rachel, même si Chiraz dit ne pas vouloir s'en mêler en vérité c'est ce qu'elle fait. « Ecoute Rachel...» De nouveau la blonde marque un temps d'arrêt autant pour choisir ses mots que pour accepter ce qu'elle est en train de dire. « Chris est peut-être résolu à jouer à l'autruche, mais pour ma part je ne suis pas aveugle...» L'espace d'un instant, elle se demande alors si elle n'est pas sur le point de tout avouer. Si elle ne ferait pas mieux d'en profiter pour enfin vider son sac et se débarrasser de ce poids qui l'encombre depuis des années. Elle sera soulagée c'est certain, comme libérer d'une ombre qui l'étouffer depuis trop longtemps. Mais elle serait coupable aussi, responsable d'avoir brisé non seulement une relation d'amitié entre deux personnes mais également un petit morceau de sa relation amoureuse avec Chris. Ils s'en relèveront car ils sont beaucoup plus fort que ça, mais la confiance sera à jamais impactée. Et il demeurera ce petit quelque chose de briser entre eux. Simplement parce qu'elle n'aura pas su tenir sa langue assez longtemps pour que les choses se tassent. Car c'est ce qu'elle pense Chiraz, du moins ce qu'elle espère ; qu'un beau jour Rachel se trouvera sa propre âme sœur et qu'ils pourront vivre heureux. Qu'un jour ils ne formeront plus ce triangle amoureux. « Tu ne dors pas beaucoup n'est-ce pas ? » s'appuyant contre le chambranle de la porte, elle plonge de nouveau son regard dans celui de Rachel. Elle n'en a rien dit finalement, elle a bien trop à perdre dans cette histoire.

(c) DΛNDELION
Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 701 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Panda (avatar), hedgekey (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 120

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Jeu 2 Mai 2019 - 5:57
And I wish you the bestChiraz & Rachel
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]But I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say, I'm jealous of the way you're happy without me. ••• Mon ton de voix a visiblement ébranlé Chiraz, à son silence soudain. Le hochement de tête suffisant pour me signaler qu’elle avait compris. Je préférais ne pas remuer le couteau dans la plaie, et à bien y penser, je ne crois pas avoir été aussi agressive dans mes mots qu’auparavant Je la mis en garde, sachant que la dernière fois, il fallut que Chris prenne pour prétexte notre chute, due à un piège de grounder. Pire encore, j’attendis qu’il soit soigné, question de m’assurer que je ne passerais d’abord. Jude qui, malgré sa gentillesse, a dû y aller à pas de loups, avec un ton très calme, une étape à la fois. Des résultats que je ne voulais pas entendre, en partie parce que cela donnerait une raison de plus aux autres de s’inquiéter. Il y avait aussi ma propre crainte de découvrir ce que je soupçonnais déjà, étant la mieux placée pour savoir comment mon corps réagissait. Des mises en garde, des visites répétitives, afin que l’on s’assure que je ne défaille pas, que je ne retombe pas dans ces mauvaises habitudes et qu’elles deviennent plus graves. Il y avait déjà quelques personnes sur mon cas, autant dans un campement que dans l’autre. En temps normal, j’arrivais plus ou moins à leur faire comprendre que je reprendrais du mieux, un pas à la fois. Pourtant, mes belles paroles ne valaient pas tout, car si je travaillais encore sur le côté social, sur mes interactions moins froides avec les gens en général, je ne faisais pas tant attention à mon régime ou à mon sommeil. Heureusement pour moi, vu que Chris essayait d’être positif lui aussi, il estimait que j’avais franchi une étape, que le reste suivrait aussi. Plus facile à penser de cette façon lorsqu’on me vit au plus bas de ma forme. Ce n’était pas le cas de la blonde, vu qu’on s’évitait la plupart du temps. Cette rencontre soudaine ne faisait pas nécessairement partie de mes plans, et montrait à quel point aucune de nous ne connaissions les problèmes et les besoins de l’autre.

Je fus surprise de l’entendre accepter si simplement mon refus total d’examens quelconques. Quoi, elle me donnait cette petite victoire aussi facilement? Non. Il devait y avoir anguille sous roche. De ce que j’ai pu comprendre, la blonde était très diplomate, donc elle trouverait les arguments nécessaires pour me faire questionner ma décision. Et c’est à ce moment que je perçus mon nom dans une tournure de phrase très peu indicatrice d’une abdication. Que voulait-elle? Pourquoi tenait-elle tant à m’interpeller? J’eus un frisson dans le dos lorsque Chiraz se mit à dire qu’elle n’était pas aveugle. Quoi? Parlait-elle de … Bordel! Comment avait-elle su voir mes sentiments envers Chris? Il me semble que je n’en avais pas discuté avec qui que ce soit des Odysséens ou des Cents. Il y avait bien un grounder à qui je m’étais confiée, mais je me doute que hasard me soit si peu favorable. Le monde était petit, selon lui, mais serait-ce à un point tel que leurs chemins se croisent et … et … Je paniquais, intérieurement, sachant que tôt ou tard, ce jour arriverait, mais que jamais je ne serais prête à l’affronter. Je ne voulais pas les forcer à devoir choisir, à devoir vivre leur vie à moitié à cause de moi. Ce serait injuste de ma part, de ne pas trouver le bonheur et de gâcher le leur en retour. Je ne suis pas si rancunière, quand même! Mon cœur se mit à battre plus rapidement, inquiète des prochains mots qui sortiraient de sa bouche. Étrangement, lorsqu’elle m’interpella à nouveau, ce ne fut pas à quoi je m’attendais. « Je … je n’y arrive pas, non. » Je détestais m’exposer ainsi, révéler mes faiblesses aux autres. « Mais j’le vis bien. » Il fallait que je le rajoute, cela devenait presque instinctif.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité
Invité
Anonymous

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Ven 3 Mai 2019 - 16:36

And I wish you the best
# Rachel et Chiraz

« It's hard for me to say. »

Elle avait touché un point sensible Chiraz et ce n'est donc pas une surprise de voir Rachel soudainement se refermer. Elle l'observe attentivement, décelant même dans sa posture, dans ce regard fuyant, une sorte de panique. Dans le fond, elle avait peut-être légèrement tenté le diable, fait exprès de laisser planer un doute qui mette Rachel dans un trouble particulier. Elle n'est pourtant pas méchante Chiraz et faire du mal volontairement n'est pas dans ses habitudes mais il lui semblait quand même important de faire comprendre à Rachel que son petit jeu pourrait ne pas passer inaperçue. Bien sur, elle n'en parlera pas ouvertement cette situation étant bien trop bancale et complexe à gérer comme ça. « J'ai vécu ça et je le vis encore quelques fois. Sans vouloir te manquer de respect, je ne pense pas que tu le vives bien. » de nouveau, elle tente d'être le plus calme possible et de se montrer le plus ouvert et aimable.« J'ai quelques fleurs qui infusées dans de l'eau chaude libère un parfum aidant à trouver le sommeil. ça pourrait peut-être fonctionner sur toi. » elle-même avait essayé cette technique, mais l'odeur était bien top forte pour elle et son mal de tête l'empêcher de réellement trouver le sommeil. « si tu acceptes de me suivre à l'infirmerie, je pourrais t'en donner quelques-unes » Chiraz n'avait pas oublié son objectif premier qui était de lui faire passer quelques examens afin qu'elle puisse ne pas revenir avant un petit temps sur le campement. Il suffirait à la blonde d'ensuite faire passer le message à Chris qu'elle était passé pour le rassurer et ils ne parleraient plus de la brune pour les prochains jours à venir.

Rien qu'à observer Rachel de loin, même sans ses instruments de médecine,  Chiraz avait pu déceler plusieurs problèmes chez l'ancienne prisonnière de l'odyssée. Bien que celle-ci ait mis beaucoup d'implication à les cacher. Une étude plus approfondie de son souffle et de ses battements de coeur, pourquoi pas de sa tension aussi suffira à confirmer le diagnostic de la jolie Chiraz. Rachel souffre de dépression, de choc post-traumatique et l'infirmière du campement odysséen avait déjà vu ce genre de cas plusieurs fois, elle sait comment lui venir en aide. Elle-même souffert de quelques symptômes semblables il y a un peu plus de trois ans, qui donc de mieux placer pour la guider ? . « On y va ? » elle lui passe devenant sortant donc de la petite cabane leur servant de maison. L'infirmerie se trouve non loin d'elles et le campement étant encore légèrement endormie, personne ne verrait la membre des cents y rentrer. Rien n'obliger Chiraz à venir en aide à Rachel, après tout elles n'étaient bien loin d'être amie mais il serait mal connaitre la blonde de penser qu'elle laisserait quelqu'un dans le besoin s'en sortir seule. Elle a un grand coeur Chiraz et fait toujours preuve de beaucoup d'altruisme. Tout ce qui lui importe c'est la santé, que ce soit celle des peuple du ciel ou de la terre. Ainsi qu'importe qui viendrait lui demander de l'aide elle ne refusera jamais d'examiner et soigner quelqu'un tant que cela reste dans ses aptitudes. « Si tu ne le fait pas pour toi, fait le pour Chris et tous ceux pour qui tu comptes Rachel. Nos actes ont toujours des conséquences sur ceux à qui on tient, même si on ne s'en rend pas compte.» un nouveau regard appuyait dans sa direction, dernière tentative pour tâcher de la convaincre de la suivre. Une méthode bien loin d'être dans les normes mais qui pourrait certainement porter ses fruits.


(c) DΛNDELION
Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 701 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Panda (avatar), hedgekey (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 120

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Sam 4 Mai 2019 - 7:20
And I wish you the bestChiraz & Rachel
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]But I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say, I'm jealous of the way you're happy without me. •••Il suffisait d’une personne pour que le reste pointe du doigt mes moindres problèmes. Je ne comprenais pas le but de cette technique. J’étais la mieux placer pour savoir ce que je ressentais. Et si je stipulais bien le vivre, c’est que je ne sentais pas une faiblesse si exponentielle, jusqu’au point de me clouer littéralement au lit. Oui, ma posture actuelle indique autre chose, mais il valait mieux pour moi de ne pas parler de ce sujet. Dès que l’on se retrouvait auprès de Chris, la tension remontait légèrement, nos discours se faisant plus discrets. Je craignais les résultats, en étant juste entre nous deux, la prise de tête et les problèmes à prévoir, en cas de confrontation. Mon mental n’était guère aussi vif, devant parfois me noter quelques trucs que j’aurais oublié, tant ma mémoire défaille un peu plus. L’un des plusieurs symptômes de mon manque de sommeil, j’imagine. Incertaine de ce que j’avançais, mais estimant que la réponse se trouvait là. Des personnalités divergentes, entre moi et Chiraz, mais également entre la ‘moi’ actuelle et celle du passé J’avais réellement perdu beaucoup de mes traits de caractères singuliers, ceux qui faisaient rire ou même décourager Chris. « Je ne sais pas comment tu peux dire que tu as vécu ça, et que maintenant, tu te tiens là, comme si rien n’était. » Je me retins de ne pas répondre à la suite de sa phrase, elle qui pensait que je ne le vivais pas bien. Pour qui se prenait-elle? « Et c’est quoi ces fleurs? J’ai eu beau chercher, j’ai rien trouvé. » Je ne disais ni oui, ni non. Tout ce que je souhaitais, c’était plus d’informations sur cette fleur, afin que je puisse potentiellement la faire pousser à même le sol, dans le campement des cents. « Je savais, je savais que t’allais ajouter quelque. C’pas que je peux juste les avoir comme ça, faut que je vienne avec toi à l’infirmerie? » La blonde continuait avec l’un de ses buts, celui de m’examiner. Si j’avais refusé, la première fois, c’était pour une bonne raison, non?

Devoir choisir entre ces fleurs qui pourraient potentiellement m’aider, ou alors prendre mon propre chemin. Ce dernier choix ferait en sorte qu’on vienne me redresser plus rapidement, et qu’on me pousse dans la bonne direction. En bref, il s’agirait de Chris, très probablement accompagné de quelqu’un. Me doutant que ce soit Chiraz, elle qui n’engageait la conversation que lorsqu’elle se sentais à l’aise avec les autres. Peut-être Devos, pour un round 2, … enfin … ça c’est s’il accepte. Les deux hommes furent assez ébranlés, quand je leur aie dit de sortir immédiatement. Leurs intentions étaient bonnes, mais mon esprit divaguait encore. Perdue ainsi dans mes pensées, je l’entendis tout de même réitérer son idée, passant devant moi, pour mieux sortir de la cabane. « Je… ne sa… » Je restais figée-là, la peur remontant peu à peu. Il était évident que la blonde tiendrait jusqu’au bout, qu’elle chercherait vraiment à m’assoir à l’infirmerie et qu’elle me fasse les examens habituels. « Je ne veux pas … Chris et tout le reste du monde, ils croient que j’peux, mais j’peux pas. C’est pas … pas possible. » Je faisais en sorte d’éviter cette tournure de phrase. Malheureusement, elle est très courante chez des gens de la trempe de Chiraz et Chris, ceux qui arrivent à surmonter leurs douleurs. Toujours des conséquences, des gens à qui je causais beaucoup de tort. « J’aurais pas dû v’nir ici, j’aurais pas dû. » Je cherchais à prendre mes distances, me tenant les bras comme s’il y avait un frisson horrible; la morsure du froid. J’avais envie de pleurer, tant la crainte des résultats me faisaient suspecter le pire. Trop de faiblesse à présenter à elle. Cela servirait de contre-arguments, de façon de me dissuader de prendre les choses sérieusement. « C’pour les autres … c’pour Chris. Je … je te… suis. » Ce dernier mot fut horrible à prononcer. Je devrais la suivre jusqu’à l’infirmerie, dans un pas très peu assuré, gardant mes distances, au cas où je devrais déguerpir.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité
Invité
Anonymous

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Lun 20 Mai 2019 - 13:36

And I wish you the best
# Rachel et Chiraz

« It's hard for me to say. »

Lorsqu'elle voit Rachel tremblante et au bord de faire une crise d'angoisse ; Chiraz se sent légèrement coupable d'y avoir été aussi frontalement. Si la jolie blonde est le plus diplomate possible, se montrant en règle générale si douce et bienveillante, au contact de quelqu'un comme Rachel avec qui elle n'a pas une relation entièrement positive, ça s'avère compliqué. Pourtant elle devrait rester droite, suivre sa ligne de conduite peu importe la personne qui se trouve face à elle. Garder son sang-froid, ne pas prendre de partie est les bases de la diplomatie, du savoir-vivre avec les autres. De la tolérance envers ceux qui ne sont pas et ne pensent pas comme le reste d'un groupe. Chiraz a tout de même tenté d'observer Rachel, de chercher à la comprendre, d'analyser sous quel angle est-ce qu'elle devrait prendre la situation mais la brune est pleine de surprise visiblement. Même si toute deux ne sont pas réellement amies, Chiraz ne déteste pas pour autant la meilleure amie de Chris et lorsque cette dernière se voit être submergée par toutes sortes d'émotions son coeur se serre. Elle n'est absolument pas méchante même si parfois elle endosse le mauvais rôle dans cette histoire, dans cette sorte de triangle amoureux.

Mais elle n'est pas non plus naïve et elle sait que la position de Rachel n'est pas absolument pas simple non plus. Dans le fond il serait inhumain de la part de Chiraz d'en vouloir à la jeune femme pour quelque chose qu'elle n'arrivera absolument pas à contrôler. Elle est déjà bien heureuse que Rachel n'est jamais trouvée le courage d'assumer, ni de parler de ses sentiments pour Chris. Si Chiraz vient de jouer la carte de ce dernier elle n'en dira pas plus cependant, n'étant pas si perverse ni vicieuse pour la voir se décomposer sous son regard. Mettre les gens mal à l'aise n'est absolument pas dans ses façons de faire. Même si à l'heure actuelle, elle s'est montrée un peu trop brute à l'intention de la brune.

Une brutalité qui finalement porte ses fruits puisque après avoir réfléchi quelques longues secondes la brune accepte de la suivre. Chiraz reste silencieuse, si elle vient de gagner une bataille en entraînant Rachel dans l'infirmerie du campement elle reste tout de même sur ses gardes, le chemin est encore long avant qu'elle accepte de réellement se faire soigner. Et par conséquent, avant que Chris arrête de lui demander des comptes plusieurs fois par mois. Elles arrivent alors d'un pas lent sous la tente qui abrite habituellement quelques blessés mais qui pour l'heure est totalement vide. Un silence de morts règne alors tandis que Chiraz sort un petit bocal d'une étagère remplie de médicaments. « A prendre avec modération » dit elle en tendant les dites fleure à la brune. Elle observe la brune en silence avec un visage compatissant avant de reprendre. « Il n'y a pas de solution miracle en dehors du temps, mais si un jour tu veux réellement rassurer les autres et toi-même tu sais où me trouver.» Elle s'écarte de la brune et se munit de son stéthoscope afin de mesurer la respiration et le rythme cardiaque de la demoiselle sans aucun doute mit à mal par ses nuits blanches. « Nous sommes à l'abri des regards ici, si jamais tu souhaites au moins contrôler ton cœur ? » une nouvelle fois, l'infirmière ne force pas l'ancienne criminelle, elle seule peut décider si elle accepte cette osculation.

(c) DΛNDELION
Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 701 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Panda (avatar), hedgekey (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 120

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Ven 24 Mai 2019 - 6:47
And I wish you the bestChiraz & Rachel
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]But I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say, I'm jealous of the way you're happy without me. ••• Heureusement que Chris n’était pas là! Autrement, je n’aurais certainement pas eu de choix, on ne m’aurait pas permit cette hésitation. Le brun espère toujours que j’accepte, que je suive les directives, que je me fasse soigner parce que c’était ce que je nécessitais. Pour lui comme pour Chiraz, on aurait que de telles décisions se faisaient sans trop réfléchir. Ils se présentaient de leur plein gré, disaient ce qui n’allait pas et continuait leur chemin. Bon, je sais bien, j’exagère un peu. Aucun être humain ne peut passer outre la mort de quelqu’un de cher en si peu de temps. Pourtant, ceux et celles que je croisais me confiaient toujours qu’après quelques mois ou quelques années, les choses reprenaient du mieux. Plus forts, mentalement, que moi. Je me laissais engouffrer par ces petites voix si irritantes, celles qui vous hantent jour et nuit. Jamais tu ne seras vraiment heureuse. Il est vrai, cela fait très longtemps que je ne ressens pas cette ‘joie de vivre’ que je possédais, auparavant. Maintenant qu’il est mort, tu n’as personne. C’est fou, mais même entourée, je ne peux pas dire que je me sens en famille. Un chemin plus froid et plus silencieux, entre les deux campements, depuis que Robb n’est plus. Puis Chris a Chiraz, … ils sont ensembles. Qu’est-ce qu’il me reste, exactement? Pas grand-chose. La peau et les os, des cernes plus flagrants que jamais, et un cœur extrêmement lourd. Pire encore, tout ce beau mélange affectait à un tel point les gens autour de moi, que je me sentais mal d’être là, à empoissonner leurs vies.

Mais la blonde voulait que je pense à tout le monde, à l’inquiétude qu’ils ont, malgré ce que je leur fais subir. Si angoissée par mes propres problèmes, que j’avais peine à remarquer l’inquiétude sur le visage des autres. Perdue dans mon monde, j’étais aveugle devant la douleur que je causais, que ce soit à Chiraz, à Chris ou à qui que ce soit. Trop incertaine de mes sentiments depuis le tout début pour faire le premier pas vers le brun. Ma maladresse et ma gêne me mirent des bâtons dans les roues, permettant ainsi à la blonde de se rapprocher de lui. Elle qui réussit à le faire sortir des pénombres quand moi, j’aurais dû prendre sur moi-même et venir lui tendre la main. Un regret avec lequel je devrais vivre pour le restant de mes jours, au même titre que le trépas de mon frère. Et que faisais-je, maintenant? Qu’est-ce que subit Chris, depuis que je lui ai avoué mes troubles, la première fois? Que ressentit-il que ces efforts furent vains, en apprenant mes maintes tentatives de suicide? S’il y avait une raison à ce déséquilibre qui règne encore entre nous, c’est bel et bien moi, la fautive.

Crise équivalente à celles que j’avais encore souvent, mais qui se soldat par un abandon. En effet, moi qui tenais d’habitude tête aux conseils qu’on me donnait, je rendis les armes, acceptant finalement de suivre Chiraz jusqu’à l’infirmerie. Le chemin jusqu’à la tente fut silencieux, ce qui me rassurait un peu. Personne ne nous entendrait, personne ne nous remarquerait. Mieux encore! Personne ne se trouvait là, aucun blessé, aucune autre infirmière. Il n’y avait que moi et Chiraz, toujours à une certaine distance l’une de l’autre, alors que la blonde sort des fleurs d’un petit bocal se trouvant sur une étagère remplie de médicaments. Elle me les tendit, et je les pris, hochant de la tête en entendant ses conseils. Mon regard croisait le sien, et c’est là que je remarquais des traits tout autre. Elle semblait … compatir, ce qui, aux premiers abords, me soulagea. Cependant, en l’entendant me conseiller une fois de plus, je sentis mon cœur de serrer. Rassurer tout le monde, y compris me rassurer moi-même; c’est ce qu’il me manquait. Je n’avais fait que des erreurs, jusque-là. Encore un pas énorme à franchir, celui que d’accepter de me faire aider, non plus justement mentalement parlant, mais aussi physiquement parlant. Je la vis s’écarter de moi et se munir d’un stéthoscope. C’est la goutte qui fit déborder un vase déjà trop rempli. Je pris place sur un lit, silencieuse, le visage terne, sans vraiment lui donner de réponse directe à sa proposition de m’ausculter. « Je … je me doute bien de ce que tu trouveras. » Je craquais, je repris cette pose si enfantine, celle qui m’accompagna dans les premières nuits de solitude. Recroquevillée, incapable d’étouffer quelques sanglots. « J’ai arrêté de manger, j’ai arrêté de dormir, je … je savais ce que cela causerait sur le long terme. Mon but n’était pas de me battre … mais de me laisser … » Je cachais mon visage, honteuse. « Je croyais que ce serait plus facile pour tout le monde, que la vie reprendrait son cours, comme si je n’avais jamais été là. »  Chris m’en voulait encore, d’avoir eu de telles pensées. Pourtant, n’était-ce pas le cas? Si je n’étais pas là, Chiraz pourrait avoir la vie qu’elle voudrait avec lui. « Mais maintenant, Chris sait tout. Il sait ce que j’étais prête à faire, il sait que j’ai failli poser ce geste, et il ne se calmera que quand il s’assurera que je vais mieux. » Je pris un mouchoir non loin, essuyant les larmes. « Je ne veux pas qu’on s’inquiète, je ne veux pas rester dans cet état pour le restant de mes jours. Donc fait ce qui doit être fait. Je … je ne veux pas me battre contre toi. » Je sortais de cette position, rendant ainsi les armes. J’avais horriblement peur de ce que Chiraz trouverait, mais cette fois, je ne trouverais pas d’excuses pour m’éclipser des tests à faire.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Invité
Invité
Anonymous

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Mer 5 Juin 2019 - 14:10

And I wish you the best
# Rachel et Chiraz

« It's hard for me to say. »

Chiraz est loin d'être un monstre sans émotions. Au contraire même, elle a toujours été quelqu'un de très altruiste, faisant preuve de beaucoup de compassions pour les autres. Souvent elle s'est battue pour protéger les plus faibles, venir en aide à ceux qui en avait le plus besoin sans faire la moindre distinction entre les camps auquel ses gens appartenaient. Si elle sait faire la part des choses, garder la tête froide en toutes circonstances même lorsque l'adrénaline souhaite prendre le dessus, même lorsqu'elle fait face à des situations urgentes, stressantes et vitales ; jamais elle n'aurait pensé ceci dit perdre pied dans la situation qu'elle vit en ce moment présent. Et si elle avait mal jugé Rachel . Et si sa jalousie était en train de l'aveugler tout simplement, la faisant passer pour quelqu'un de désagréable, d'aveugle face à la détresse de la brune? Elle aurait pu être un peu moins ignorante, Chiraz. Elle aurait largement pu être beaucoup plus douce et compatissante depuis le début. Elle aurait pu, et même dû très certainement ; prendre du recul sur la situation et voir le véritable visage de Rachel avant qu'il ne soit trop tard. Debout dans l'infirmerie faisant face à la brune, son stéthoscope en main, elle ne peut s'empêcher de sentir cet estomac se nouer. Pousser Rachel dans ses retranchements, la faire avouer son mal-être, la voir si vulnérable n'était absolument pas dans les plans de l'apprenti infirmière. Tout ce qu'elle aurait souhaité c'est défaire le lien qui unit son petit ami avec la brune. Les faire s’éloigner tout simplement. Et bêtement, elle avait cru qu'en la renvoyant chez elle avec des fleurs censées l'apaiser, cela réglerait son problème pendant un moment. Mais elle avait été stupide, ni plus ni moins. Elle avait tourné le dos à quelqu'un en détresse. Elle avait joué à l'autruche, ne voyant pas plus loin que son propre bonheur à elle. Jamais elle ne s'était mise à la place de Rachel , et pourtant à y réfléchir elles se ressemble très fortement.

Son outil de travail dans la main, Chiraz se surprend de nouveau à ressentir une vague de pincement en plein estomac alors qu'elle observe Rachel en silence dans toute sa vulnérabilité. Elle a cédé, rendu les armes. Elle vient de baisser sa garde et de se défaire d'un gros poids. Se livrer ainsi à Chiraz n'est certainement pas simple, d'autant qu'elles sont plutôt rivales qu'amies. Pour la première fois depuis sa rencontre avec la cent, Chiraz se met à sa place. Pour la première fois, elle se prend toute sa peine en pleine gueule et c'est avec des larmes plein les yeux qu'elle comprend à quel point toute sa façon de faire, toutes les fois où elle l'a brusqué délibérément comme tout à l'heure dans la cabane, n'ont fait qu'augmenter le mal-être en elle. « Rachel...Je....» Mais elle s'arrête là, car elle ne sait pas quoi dire. Se répandre en excuse n'arrangerait certainement pas la situation, désormais que le mal avait été fait. Elle se sent bête Chiraz. Parce que tout ce que Rachel vit et ressent, ce trou béant dans sa poitrine, ses idées noires et envie plus que décider d'en finir avec la vie, elle-même l'a déjà vécue.

Elle aurait pu se montrer tellement plus ouverte et compréhensive. Elle aurait pu l'aider à faire son deuil et se sortir de cette dépression avant qu'il ne soit trop tard, lui offrant des armes pour se reconstruire tant mentalement que physiquement. Elle aurait dû être celle qui lui tend la main plutôt que de toujours faire en sorte que Chris retire la sienne. Chiraz s'est perdue dans ce triangle amoureux et elle en porte tout le poids de la culpabilité aujourd'hui. Elle baisse les yeux tandis que Rachel ne peut retenir ses sanglots plus longtemps, consciente qu'elle n'est absolument pas à sa place. Ses propres yeux sont remplis d'humidité, enfin elle comprend. Enfin elle voit la véritable Rachel et non plus cette ombre cette représentait sur le tableau de son bonheur avec Chris.

Dans un geste lent elle dépose le matériel médical là où elle l'avait trouvé et s'approche du lit de camp sur lequel Rachel était recroquevillée. Dans d'infimes précautions tant pour ne pas la faire fuir que pour s'assurer qu'elle était sur de ses gestes, Chiraz s'assoit à ses côtés et passe un bras protecteur autour des épaules de la brune. « Tu n'es pas seule... Je vais t'aider Rachel. Je sais que tu en as besoin, même si tu fais tout pour être forte. Tu l'es. Et tu y arriveras. Je te le promets. Et sa rester entre nous. » Jamais elle n'aurait cru pouvoir lui dire une telle chose, jamais elle n'aurait pensé ne serait-ce que la prendre dans ses bras. Pour la première fois depuis des mois, voir des années, toutes les rancunes et craintes s’effacent. Il ne reste alors dans l'infirmerie que deux jeunes femmes au passé assez semblables qui sont entrés la hache de guerre, prête à se serrer les coudes plutôt que de se tirer dans les pattes.

Comme signe de traiter de paix, une larme salée roule sur la joue de la blonde tandis qu'elle fait de son mieux pour maintenir son bras autour de Rachel dans un élan de compassion, dans un geste entièrement spontané. Touchée par ce petit bout de femme qui comme elle, s'accroche à la vie même quand tout semble la pousser à renoncer...

(c) DΛNDELION
Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 701 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Panda (avatar), hedgekey (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 120

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Mer 26 Juin 2019 - 6:25
And I wish you the bestChiraz & Rachel
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]But I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say, I'm jealous of the way you're happy without me. ••• Je ne prétendais pas être mieux que Chiraz. Certaines femmes avaient la manie de se comparer, de se peindre sous de meilleures couleurs que leur rivale, mais moi, c’était tout le contraire. En voyant Chris et Chiraz ensemble, je remarquais ce qui me faisait défaut, ce qui rendrait certainement pour moi ce sentiment si particulier qu’est l’amour impossible à connaître. Dans mon état actuel, rare seraient ceux qui me définirait autrement que par ‘enfantine’ ou encore ‘trop émotive’. Je suis trop faible, autant au niveau physique qu’au niveau mental. Qui diable se proposerait pour ‘prendre soin’ de quelqu’un pendant un temps indéfini, alors qu’en fait, ce que cette personne recherche, c’est un échange réciproque? Non, il n’y a vraiment rien à s’imaginer, rien à espérer. Il me faudrait venir à l’ultime conclusion que ce genre de relation n’est pas pour moi. Je devrais céder ma place à Chiraz, m’avouer vaincue, et les laisser profiter de leur vie. Ce serait difficile à avaler, c’est sûr. Et me connaissant, je retomberais dans mes mauvaises habitudes, en évitant de les croiser, en prenant des chemins à l’opposer de ceux que je prends habituellement, de ne pas traîner dans le campement des odysséens. Mais il ne me servait à rien d’être jalouse de leur amour. J’avais trop de problèmes dans ma vie personnelle pour m’accaparer d’un poids de plus. Même ma santé me faisait défaut, d’où la raison de ma présence ici. Oui, il est vrai, je déteste devoir me retrouver à l’infirmerie, surtout en ce moment. Je me sens trop à découvert, j’ai extrêmement peur des résultats, de ce que la blonde trouvera, en m’examinant de plus près.

Mais il me fallait en venir à termes avec mes craintes. Ce n’est pas normal pour qui que ce soit de s’emprisonner dans des pensées sombres le restant de ses jours, et de laisser son corps mourir à petit feu. Le hic, c’est que la jeune femme devant moi, armée de son outil de travail, ne savait pas exactement ce qu’il s’était passé pour que Chris s’inquiète, pour qu’il me pousse à venir le voir plus souvent. Comparativement à la dernière fois, il sut garder le secret. Malheureusement, pour la blonde, j’imagine que de nous voir constamment ensemble lui fait croire qu’il se rapproche de moi. J’estime donc qu’elle mérite la vérité, si ce n’est que pour la rassurer que j’ai eu beau essayé de lui laisser le champ complètement libre, que mes essais n’ont rien donné. La preuve; je suis là, sur ce lit de camp, à souffrir, malgré mes efforts presque surhumains à mes yeux. J’avoue tout, je ne laisse rien de côté, mais n’ose pas croiser son regard. Tout ce que j’entends, c’est son début de phrase qu’elle coupa rapidement. « Il n’y a rien à dire de plus, Chiraz. J’ai simplement la sensation que c’est la mauvaise personne qui est morte cette nuit-là. Avec Robb ici, les choses seraient différentes, peut-être pour le mieux, qui sait. Je ne vois tout simplement pas pourquoi le destin en a choisi autrement. Je n’apporte que plus de problèmes et d’inquiétudes. » J’essayais de me calmer, d’arrêter de respirer aussi vite, pour compenser mon nez qui se bouchait, à force.

Le fait est que je n’en voulais à personne, de ne pas être venu à mon secours. Certes, peu après la mort de mon frère, j’osais croire que les gens viendraient me voir, qu’ils se douteraient de mon état fragile mais qu’ils tenteraient de me faire compagnie. J’ai attendu et attendu, mais il semblerait que tout le monde soit occupé. Je n’eus donc pas le choix que de passer à cette étape du deuil seule, celle que je ne réussis pas à franchir, en fait. Plus le temps passa, moins je trouvais les moyens de continuer mon chemin. La tristesse et la solitude étant plus faciles à ressentir que tout le reste, voilà que je me laissais engouffrer. Et je crois que j’aurais pu toucher le fond encore plus rapidement, si Chris n’avait pas été là. S’il y a e une des quelques raisons de ma présence en ce monde, c’est bien lui. Il faisait tout son possible pour que je ne tombe pas, pour que je m’accroche à la corde qu’il me tendait. Quant à Chiraz, eh bien je ne peux guère lui attribuer mon état d’âme, car j’avais les larmes aux yeux la plupart des nuits, quand je me confrontais au silence et au vide. Je ne la voyais pas comme coupable de ma réaction, de mes larmes. C’était ma façon d’exprimer ce que je ressentais intérieurement, la peur, le chagrin, l’incertitude … je les peignais ainsi car les mots me manquent.

Toujours recroquevillée, mes yeux rivés sur mes jambes, j’entends soudainement un bruit sourd. Quand je tentais d’en comprendre la provenance, j’entrevis la blonde déposé son stéthoscope avant de se dévier et s’approcher de moi. Je l’aperçue, du coin de l’œil, prendre place juste à côté, sur ce même lit de camp où je me trouvais. Je me demandais ce qu’elle faisait, mais n’eus pas besoin de me poser plus de questions. Bien vite, je sentis son bras entourer mes épaules, et sa voix briser le silence qui s’était installé entre nous. Son discours me toucha bien plus qu’elle ne pourrait sans doute le savoir. « J’ai longtemps cru que j’étais seule, et pour cause, j’ai refusé l’aide de beaucoup de gens. Je ne comprends donc pas pourquoi vous me croyez forte, pourquoi vous me peignez tous ainsi. Mais j’ai … j’ai besoin d’aide. Je ne peux pas continuer comme ça. C’est trop … trop de douleur pour une vie entière. » Je relâchais prise sur mes jambes, et dans un geste qui m’étonna, je déposais ma tête sur son épaule. « Merci, Chiraz. Merci. » Sans que je ne m’en rende complètement compte, nous venions d’enterrer la hache de guerre. On venait d’accepter de se serrer les coudes, de cesser cette jalousie et de se voir comme deux femmes en proies à des sentiments forts, qu’ils soient positifs ou négatifs. Et en regardant la jeune femme de plus près, je crus voir une larme coulée. Par automatisme, je reculais ma tête, de crainte que mes mots ou mes gestes l’aient blessés. « Je … je … je ne voulais pas te faire pleurer. » Je ne comprenais pas exactement sa réaction, mais ne pus être que touchée, car c’était bien la première fois que je la voyais sous un tout autre regard.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin △ Underneath it's just a game
Harlan Tikaani
DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2015 PSEUDO/PRENOM : Electric Soul MULTICOMPTES : Kayden Elwood, Einar Helgusson & Nikita Lebedev MESSAGES : 11584 CELEBRITE : Jon Kortajarena COPYRIGHT : Electric Soul & tearsflight (tumblr) METIER/APTITUDES : Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate TRIBU/CAMP : Naori POINTS GAGNES : 515
Admin △ Underneath it's just a game

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

le Dim 1 Sep 2019 - 12:29
RP archivé suite à la suppression de Chiraz and i wish you the best ▽ ft. Chiraz 484338566
Contenu sponsorisé

and i wish you the best ▽ ft. Chiraz Empty Re: and i wish you the best ▽ ft. Chiraz

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum