-58%
Le deal à ne pas rater :
Ultimate Ears Boom 2 Lite – Enceinte sans Fil Portable Bluetooth
59 € 139 €
Voir le deal

Aller en bas
ψ Cat on a Hot Tin Roof ψ
Tennessee Brontë-Sand
DATE D'INSCRIPTION : 14/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Isa & I MULTICOMPTES : My boy D'Arbanville & Oz & Hyacinthe & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 3959 CELEBRITE : Katie Melua COPYRIGHT : Kyran adorable & Avengedinchains & Lux aeterna METIER/APTITUDES : Mécanique & Nanotechnologie POINTS GAGNES : 73

Retrouvaille dans le froid de l'hiver | Tennessee - Page 2 Empty Re: Retrouvaille dans le froid de l'hiver | Tennessee

le Sam 7 Nov 2020 - 17:11

Gen & Tennessee #Genessee @WhereAreYou?


La problématique pour Tennessee venait de ce qu'elle ne parvenait que très rarement a évalué son corps de la bonne manière. Elle poussait toujours un peu trop ses limites, parce qu'elle ne parvenait pas à les définir exactement. Et l'énergie qu'elle possédait et qui la rendait tellement active ne l'aidait pas en ce point. D'ailleurs jusqu'à présent elle n'avait jamais découvert une raison essentielle pour se ménager puisqu'elle ressentait très rarement la fatigue. Elle eut rêvé de ne jamais dormir, car il lui semblait qu'elle perdait un temps infini qui eut été bien plus précieux à utiliser à des matières qui demandaient qu'on s'y attarde beaucoup plus.

Dans l'espace, on la félicitait plutôt pour les heures supplémentaire qu'elle fournissait sans soucis, si on le lui demandait. Ne rien avoir pour occuper son esprit ou ses mains la perturbait beaucoup plus qu'être submergée par des tas de demandes. Parce qu'elle travaillait vite et bien. Généralement, quand il s'agissait de problèmes connus, sinon elle devait s'y consacrer un peu plus longtemps. La bouclée comprenait bien le point de Gen, si on voulait remettre en marche une machine mais qu'une des pièces n'était plus fonctionnelle, il fallait la remplacer « Oui et comme je n'ai que cette jambe, je ne peux pas trop jouer avec, parce que je ne remplacerais pas les dégâts, il faut que je la laisse guérir complétement ! »  

Qui aurait cru que les tissus humain et les os nécessitaient autant de temps pour se refaire d'une "éraflure" ? Cependant son intérêt fut déplacé à propos du sujet sur les alligators, elle se représentait très mal l'effet que ça devait faire en vrai si on se retrouvait face à ce genre d'animal. Peut-être la même impression que cette affreuse bête qui l'avait forcé à se réfugier dans un arbre lorsqu'elle s'était retrouvée dans le phare, effrayée à cause des oiseaux qui "bloquaient" la porte. La bouclée buvait complétement les phrases de Gen comme une enfant, il n'y avait que lui pour lui faire cet effet. Et Devos, @Devos Acciaro mais lui la bouleversait d'une toute autre manière ...

« Humm … » Tout ça lui disait qu'elle ne devrait pas se risquer à les approcher trop prêt, heureusement ça ne pullulait pas dans la rivière, en tout cas pas là où elle avait l'habitude de se laver « C'est marrant j'aurais cru qu'ils auraient été plus nombreux là où ils estiment avoir de la nourriture, mais peut être qu'ils n'aiment pas notre goût, ce qui finalement serait une sacrée chance pour nous ! » Néanmoins d'après ce que Tennessee en déduisait, si jamais on avait des animaux, il serait judicieux de ne pas les laisser trop se promener par là. Après tout ils attaquaient peut-être quand eux avaient le dos tourné, et qu'un pauvre renard s'en venait boire de l'eau pour se désaltérer « Ohhh... C'est que leur peau doit être si dure qu'on n'entend pas les battements de leur cœur ! »

Oublié déjà pour elle, l'accueil si glacial de Gen, Tennessee ne se laissait jamais distancer quand elle aimait les gens. Elle s'accrochait envers et contre tout, comme un pauvre marin qui attraperait une corde pendante à un navire en pleine tempête. Et elle remontait à bord avec cette énergie et ce sourire éclatant qu'elle savait offrir à ceux qui parvenaient à la toucher. Elle ne jouait pas, elle ne tentait pas d'amadouer qui que ce soit, et probablement que sa personnalité avait réveillé ce qui les unissait si profondément depuis leur première rencontre.

Gen il se présentait comme son maître, mais pour il était sa famille, celle qu'elle ne possédait plus « Oui ça à été très utile pour me reconnaître quand j'ai commencé à m'aventurer plus loin, je n'aie pas eu besoin de l'aide de qui que ce soit, je voulais être seule ... » Parce qu'à l'époque on devait être accompagné, et on ne les laissait pas toujours sortir comme elle le désirait. Alors elle identifia très vite les gardes qui s'endormaient la nuit ou qui prenaient des petites pauses un peu trop régulièrement. C'est comme ça qu'elle avait pu entraîner Devos lors de leur première escapade.

Elle fixa le guerrier avec attention quand il dénigra les armes à feu, pas complétement convaincue mais prête à suivre les instructions malgré tout « D'accord, oui je pense que c'est bien de réussir à maîtriser les armes dont tu parles, je m'entrainerais encore plus »

Muette, autant qu'il lui était possible de le rester, elle se concentra sur les enseignements de Gen qui acceptait de les pousser plus avant. Tout ne lui apparaissait pas aussi logique que des pièces de puzzle qui s'emboitent, parce qu'il fallait prendre en conséquence les habitudes des animaux et on ne pouvait pas forcément s'y fier comme à une machine qui ne possède aucune âme. Pour autant que ce genre de chose existe « Oh les femelles n'aiment pas beaucoup les mâles, ou ils se croient plus malins s'ils sont tout seuls » Interrogea-t-elle avec une certaine ingénuité retenant très bien ce qu'il venait de lui enseigner.

Elle le suivait plus attentive, se concentrant sur sa marche afin de ne pas produire trop de bruits, examinant chaque détail qu'il lui indiquant, ne le comprenant pas à chaque fois, mais intégrant assez de faits pour appréhender la démarche. Pour finir il lui indiqua des petites crottes, et elle se pencha un peu plus tout en s'interrogeant « Est-ce qu'on va devoir les examiner de plus prêt pour voir ce qu'il a consommé ou s'il est en bonne santé ? » Elle se remémorait avoir lu ça dans les archives de l'odyssée mais elle ne se rappelait pas s'il s'agissait de contes ou d'histoires vraies.

@Gen Deng Retrouvaille dans le froid de l'hiver | Tennessee - Page 2 2168012011 Retrouvaille dans le froid de l'hiver | Tennessee - Page 2 2215546156
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1856 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 230

Retrouvaille dans le froid de l'hiver | Tennessee - Page 2 Empty Re: Retrouvaille dans le froid de l'hiver | Tennessee

le Mar 1 Déc 2020 - 21:59
Il hocha la tête quand elle parla d’une seule jambe. Il ne fallait pas trop pousser les choses sinon elle risquait de ne jamais vraiment bien guérir. Il parla des alligators, des animaux qui créaient en lui bien des craintes. Il s’en méfiait. Il avait entendu bien des histoires à leurs sujets. Comme le fait que si un troupeau de chèvres passait trop proche de l’eau, elles se faisaient dévorer sans aucune pitié. Il ne savait pas vraiment si les alligators n’aimaient pas leur viande, mais il n’en voyait plus vraiment. Peut-être parce que quelque chose les avait menés à leur perte, un autre prédateur. Néanmoins, c’était en effet une chance pour eux et Gen hocha la tête. C’était le genre d’animal qu’il était très difficile à combattre avec leur peau très dure. Il ne le précisa pas à Tennessee car il ne voulait pas lui créer de l’inquiétude. Il lui apprenait les choses gentiment et ils auraient bien le temps de parler des alligators. Il y avait déjà tellement de prédateurs dans la forêt sur lesquels parler.

Un sourire lui échappa quand la fille du ciel parla de leur peau dure qui empêchait d’entendre leur cœur. Peut-être qu’il y avait une histoire de la sorte, c’était presque sûr en fait. « C’est une théorie intéressante à laquelle je n’ai jamais pensé. » Et qui sonnait terriblement proche de la vérité, même si Gen associait tout de même ses dires aux contes pour enfant. Il parla de sa mémoire photographique, trouvant que c’était un excellent talent pour les pisteurs alors qu’elle lui parla de ses aventures solitaires. Il était ce genre d’individu qui pouvait aussi partir seul, mais parce qu’il en avait les capacités. Il était toujours étonné que les enfants du ciel le fassent, comme s’ils n’avaient pas peur de ce qui rodait dehors. Pour lui, c’était un peu de la bêtise même s’il taisait cela. Lui aussi avait été insouciant, mais quand il était jeune. Il était bien loin de se douter qu’il était légèrement plus jeune qu’elle. S’il venait à l’apprendre un jour, l’athna serait profondément choqué.

Gen détestait les armes à feu. Il avait été élevé avec certaines traditions, ayant lui-même apprit à manier un arc. Il se doutait bien que Tennessee avait été élevée avec d’autres habitudes. Si elle avait été heurtée, elle n’en montrait rien. Gen n’avait aucune délicatesse parfois, mais son élève semblait toujours le respecter malgré tout. Il hocha la tête quand elle parla de s’entraîner plus. Il pourrait peut-être la prochaine fois lui apporter certaines armes pour travailler cela avec elle. L’athna se rendait compte qu’il se donnait à fond alors qu’ils manquaient cruellement de temps et qu’il ne pourrait pas tout lui enseigner. Ce n’était pas un membre de sa tribu après tout. A chaque fois, il devait s’absenter, il ne disait pas avec précision où il allait. Il sentait bien l’inquiétude de sa sœur et parfois, Gen s’en voulait de ne pas lui dire la vérité. Il lui expliqua comment les cerfs se nourrissaient et comment ils vivaient en solitaire. Un sourire lui échappa quand elle dit que les femelles n’aimaient pas les mâles. « Je crois qu’il y a quelque chose ainsi. Dès qu’elles ont les petits, elles chassent les mâles. »

Après le pourquoi du comment, il ignorait complètement pourquoi. Il savait juste que souvent, la plus vieille femelle menait la harde. Cela n’empêchait pas les mâles de très bien se défendre, même seuls. Ils n’étaient pas faciles à tuer. Gen suivit la trace qu’avait laissé le cerf et expliqua à Ten. Elle lui posa alors des questions auxquels il ne s’attendait pas et il la regarda, soudain curieux. « Certains pisteurs utilisent cette technique, personnellement moi non. Je ne pensais pas que tu la connaissais. Non, on va voir si on trouve encore des traces et sinon, il se fait tard. » Il frissonna, l’air frais commençait à bien arriver malgré la fourrure qui le couvrait. Et pis, il suffisait que le cerf les ait entendus pour être parti très loin.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum