Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Mar 23 Oct 2018 - 17:49


What am I going to do with you?
Ezra Aerys

« We know what we are, but know not what we may be. »
La vie avait repris son cours dès l’instant où Roan posa le pied chez lui avec son esclave. De nouveau dans le quotidien, mais tous les deux savaient que rien ne serait pareil désormais. Plus rien ne pouvait l’être depuis leur altercation dans la forêt. Jamais. Il en gardait un mauvais souvenir sur le bras; une cicatrice encore fraîche. Preuve qu’il l’avait sous-estimée. Malheureusement pour Ezra, cette erreur aurait pu être fatale, cependant ce ne fut pas assez. Elle était de retour à la cité, de retour dans cette demeure décrépie, pas sans conséquence. Une punition publique s’en était rapidement suivit. Bourreau qui n’était pas Roan, quelle honte. Après cette expérience, il était censé retrouver sa place, mais il savait qu’il passait pour un faible. Qu’est-ce qui fut le plus douloureux pour lui ? Perdre sa réputation ou voir Ezra pâtir de ses fautes ? Hm… Pour quelques jours et pour quelques semaines, il allait devoir se débrouiller sans elle. Rien de bien difficile, ce n’était pas comme s’il était complètement perdu. Par contre, les blessures de l’esclave requéraient son attention et il ne pouvait pas la laisser à son sort.

Roan était sorti au marché pour quelques heures. Ce ne fut pas sans entendre la populace à propos des récents événements. Le solstice d’été avait été une machination contre les Naoris. Il était évident qu’il y aurait des représailles. Si une guerre se profilait à l’horizon, le mercenaire n’était plus si confiant de la sécurité de la cité. Depuis les catastrophes que Mère Nature leur a apportées, il avait bien réalisé qu’ils n’étaient vis-à-vis son courroux. Aucun habitant n’était à l’abris de nouvelles failles dans les remparts dû à un nouveau tremblement de terre ou je-ne-sais-quoi. Malgré ce tracas, ses problèmes personnels l’inquiétaient davantage pour le moment. Problèmes qu’il avait achetés en même temps que l’esclave. Problèmes qu’il avait pu contrôler jusqu’à sa fuite. Problèmes qui lui étaient revenus en pleine figure au moment où elle avait retourné sa lame contre elle-même. Maudite soit-elle.

Le mercenaire revint chez lui avec quelques vivres qu’il déposa sur la table. Il perçu du coin de l’œil une silhouette se déplaçant avec difficulté. Il se retourna vers elle. « Approche. » Il en fit de même, faisant la moitié de la distance et lui épargnant ainsi quelques pas malhabiles. Il l’observa silencieusement comme si, pour la première fois, il ne savait quoi dire. Les masques étaient tombés; la retenir de se tuer lui avait révéler qu’il tenait à elle. Elle était plus qu’un jouet, plus qu’une esclave. Il aurait pu se réjouir de la voir souffrir devant le peuple et même après, cependant il n’en était rien. La vie aurait été bien plus simple s’il n’avait pas saisi son poignet à la dernière seconde. Il vint derrière elle, dégagea le haut de sa nuque pour y voir les extrémités des lacérations laissées par le fouet. « Tu devrais t’asseoir, je vais m’occuper de ça. » Les rôles étaient soudainement inversés; maintes fois, ce fut Ezra qui s’occupa de ses blessures et maintenant s’était à lui que la tâche incombait. S’il voulait qu’elle soit vite rétablie, il devait l’aider.

(c) DΛNDELION
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 3214 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : doom days (avatar) - frimelda (signa) METIER/APTITUDES : esclave de Werowa▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée, esclave domestique de Roan TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 393
Accro des points

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Mar 23 Oct 2018 - 21:17


What am I going to do with you?
Ezra & Roan

« We know what we are, but know not what we may be. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les jours s'étaient de nouveau suivis depuis mon retour à la cité. Des jours que je passais le plus clair de mon temps au sein de la demeure. N'ayant pu aller sur la grande place et me joindre à la foule qui se rendait au marché publique comme je le faisais auparavant. Ne pouvant pas encore marcher sur une grande distance. N'ayant d'autre choix que de me reposer et de m'habituer à ma nouvelle démarche. Je n'y étais toujours pas habituée. N'étant toujours pas habituée à ces orteils manquants. Ne m'étant toujours pas habituée à ce retour ni à ce qui avait entre suivi après mon altercation dans la forêt, après mon châtiment sur la place publique. La dernière fois où j'avais revu la grande place. Depuis, je n'étais que là. Etant coincée dans la demeure. Ne pouvant aller très loin. Cette impossibilité. Ce qui n'était non seulement frustrant mais tantôt douloureux. Ce que je ne pouvais toutefois rien faire contre. Le point positif pouvait être que le nombre de mes tâches avait ainsi diminué, mais à vrai dire cela ne m'arrangeait pas. Car désormais, il m'était littéralement impossible de m'échapper. N'en ayant pas la capacité physique, obligée de me restreindre dans mes mouvements. Ce à quoi il avait concédé. N'ayant pas trop le choix non plus alors que désormais il avait tantôt sur ses bras un poids mort, un esclave qui non seulement avait détruit sa réputation, si ce n'était qui ne pouvait réellement l'aider. Ce qui ne réussissait même plus à me réjouir. Ce qui ne réussissait pas à me satisfaire face à l'idée que je devrai vivre des jours de plus. Et même là alors qu'il s'était absentait, je ne profitais pas de ces instants comme je le pouvais. Maugréant alors que je me retrouvais à faire le ménage. Des tâches qui se limitaient à l'entretien, à la préparation des repas. Lui devant désormais se charger de se rendre au marché. Un endroit dont il reviendrait sous peu, et qui à vrai dire me manquait légèrement. Ayant aussi consciente que là-bas, l'atmosphère devait être plus tendue, plus compliquée.

Et une situation que je craignais de nouveau qu'elle se compliquerait alors que j'entendais la porte s'ouvrir. Me déplaçant un peu moins difficilement qu'à mes débuts en sa direction. Comme si je pouvais espérer deviner d'avance son humeur. Une relation bien plus étrange suite aux récents événements, comme s'il ne savait plus quoi faire de moi. Mon regard qui se posait sur les vivres puis de nouveau sur lui. Obligé qu'il était désormais de se collecter les tâches domestiques, de se rendre sur la « Approche. » Un ordre qui n'était pas donné comme il aurait pu l'être auparavant, bien que toujours je me demandais s'il n'avait pas une arrière-pensée. Me demandant si en me donnant cet ordre, il souhaitait autant m'humilier. Ce que je craignais peut être bien que jusqu'à là je n'avais étrangement rien connu de tel. En venant ainsi à faire les premiers pas dans sa direction alors qu'il réussissait quant à lui à me surprendre tout autant en finissant par s'avancer à son tour. Non sans frisonner face à cette soudaine proximité alors qu'aussitôt je ne pouvais que  repenser à notre altercation dans la forêt. Un sujet qui avait été évité de long en large et qui n'avait pas encore été remis sur le tapis pour le moment. Peut être cela était-il préférable alors qu'au final il n'avait sans doute pas grande chose à dire. Tout avait été dit ou presque là-bas. « Tu devrais t’asseoir, je vais m’occuper de ça. » « Je peux m'en occuper moi-même. » Aussitôt je me retrouvais à rechigner. Aussitôt, je me retrouvais à protester si ce n'était à tenter d'éviter de me retrouver près de lui. Ce qui était en soit de la mauvaise foi. Si les blessures étaient presque désormais cicatrisées, il ne restait pas moins qu'il serait bien plus facile qu'il m'aide. Peut être une dernière trace de fierté, une dernière de volonté de préserver un ego ores et déjà bien attaqué. Un ego qui en avait pris un coup lorsque je m'étais retrouvée traînée ici, inconsciente pendant une partie du trajet. Un ego qui en avait pris un coup lorsque je m'étais retrouvée torturée sur la place publique. Il ne restait que des pièces que je tentais de recoller à la va vite sans réussir réellement à le faire. Les rôles qui s'inversaient alors que désormais je n'étais pas celle qui se retrouvait à soigner ses plaies, j'étais celui qui se retrouver à avoir besoin de son aide. Ce qui était encore plus difficile à concevoir que le simple fait qu'en tant qu'esclave, j'avais besoin de l'aide d'un mercenaire si ce n'était de mon maître. N'étant pas comme si notre relation était au beau fixe loin de là. Reprenant la parole d'une voix qui se voulait plus assurée. « Je peux m'en occuper après avoir rangé les vivres, moi-même. » Faisant mine de me diriger vers les vivres qu'il fallait ranger tout en continuant légèrement de clopiner. Comme si cet ordre non dit était plus important que le précédent. Comme si je pouvais prétendre qu'il ne s'était rien passé.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Mar 23 Oct 2018 - 22:32


What am I going to do with you?
Ezra Aerys

« We know what we are, but know not what we may be. »
Confusion. Un changement de rôle si soudain. Prévisible, mais tout de même. Déstabilisant autant pour elle que lui. « Je peux m’en occuper moi-même. »
Lâchant par le fait même le tissu qu’il avait écarté pour voir les blessures. « Comme tu veux. » Ses épaules se haussèrent. N’ayant pas l’envie de lutter pour la soigner. Il n’avait pas assez bon cœur pour forcer qui que ce soit à profiter de ses soins. Prendre soin de quelqu’un d’autre que lui-même, voilà des lustres que ce n’était pas arrivé. Il s'amuserait bien de la voir se démener toute seule. « Je peux m’en occuper après avoir rangé les vivres, moi-même. »
Alors qu’elle commençait à s’éloigner, il esquissa un sourire. Reconnaissant le caractère de l’esclave qui émergeait à nouveau. Une voix bien plus certaine. « Fais-toi plaisir. »

Le mercenaire ne fit aucun mouvement pour la retenir. Si son désir était de s’occuper à ses tâches, alors soit. En tant que maître, il ne songeait pas à réprimer les bonnes initiatives. Aucunement besoin d’ordre si elle s’exécutait toute seule. Si seulement son arrogance ne venait pas heurter la sienne. Si seulement elle était aussi soumise qu’il l’espérait. Cette relation ne serait pas autant conflictuelle, mais elle serait sans doute terne, sans réel intérêt, purement matériel dont il se lasserait bien vite. N’ayant jamais eu l’envie de posséder un esclave avant qu’on la lui présente. Ayant toujours exécrer ces êtres considérés comme inférieurs. Un étrange sentiment qui lui fit changer d’avis et ô combien il regrettait et qu’il appréciait à la fois. Ambivalent. Voilà ce qu’il était depuis quelques temps. Cette ambivalence qui finit par le contraindre à se remettre en question. Une remise en question qui le frappa dans cette fichue forêt. Depuis toujours, il avait détesté les esclaves et maintenant il était pris d’affection pour une. L’envie de la briser était simplement pour se convaincre qu’il pouvait encore entretenir de l’animosité à son égard. Certes, sa vivacité, son désir ardent de liberté, son caractère bien trempé ne pouvait que lui rappeler son propre passé. Ce qu’il était gamin. Ce même gamin qui s’était entiché d’une esclave affranchie avant que sa haine ne se cristallise profondément.

Roan venait à passer près d’elle, s’emparant au passage d’une pomme avant d’aller s’adosser au mur. Ses yeux posés sur elle, observant chacun de ses mouvements, comme si elle pouvait se volatiliser. « Seras-tu enfin soumise ? Comprends-tu où est ta place ? »
Des questions qui auraient très bien pu être tues. Des questions qu’il aurait pu penser, mais qu’il avait dites à voix haute. Jouant distraitement avec le fruit défendu d’une main, il scrutait quelconque réaction. Essayant, probablement en vain, de savoir ce que serait la suite des choses. Revenir à leur quotidien de joutes continuelles ou elle deviendrait soumise et brisée ? Anticiper le futur, anticiper une perte d’intérêt, anticiper la perte de ce qui l’animait chez elle.


(c) DΛNDELION
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 3214 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : doom days (avatar) - frimelda (signa) METIER/APTITUDES : esclave de Werowa▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée, esclave domestique de Roan TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 393
Accro des points

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Mer 24 Oct 2018 - 8:43


What am I going to do with you?
Ezra & Roan

« We know what we are, but know not what we may be. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il répondit trop vite. Il était censé arguer mais au lieu de cela son ton nonchalant me déstabilisait. « Comme tu veux. » Maudite fierté. Détestant qu'il ait tant ce pouvoir alors que je n'avais au final d'autres choix que d'aller jusqu'au bout. Pourtant le dieu du soleil savait que j'aurai eu besoin de son aide, ne serait-ce que pour aller plus vite. Me mordillant la lèvre pour m'empêcher de lui répondre alors que j'attrapais les provisions. Une tâche que j'étais capable d'exécuter jusqu'au bout. Une tâche qui paraissait même trop facile à exécuter alors que pourtant ma démarche claupinante laissait planer le doute. Ce qui était sans doute pire d'avoir un esclave qui ternissait votre réputation était désormais d'en avoir un estropié. N'entendant pas sa seconde réponse alors que je m'interrogeais de nouveau. Un comportement qu'il avait que je ne comprenais pas. Ne comprenant pas pourquoi il voulait me garder. Ce n'était pas elle comme si je lui avais apporté joie et bonheur. Le plaisir sans aucun doute mais tout autant que le lot de drama qui s'en était suivi. Certes, je n'étais pas handicapée, ni totalement estropiée désormais mais il ne restait pas moins que le temps de ma convalescence, ce n'était pas comme si je pouvais lui apporter une grande aide. Sans compte qu'à chaque fois, un lot de problèmes supplémentaire lui était apporté. Il y avait de quoi se poser de nouvelles questions.

Des questions qui m'obsédaient depuis qu'il avait retenu la lame du poignard, depuis qu'il m'avait empêché de me tuer alors même qu'il avait compris que j'aurai préféré le faire plutôt que d'être là. Ayant toujours tenté de voir derrière le masque comme je l'avais fait avec Shanareth. Mais si avec la jolie brune, j'avais eu la certitude qu'elle possédait un coeur, encore une âme, la question était toujours restée en suspens pour Roan. Il y avait toujours eu des moments où j'avais pu penser qu'il en avait un. Ne m'ayant pas tué la première fois. Ne m'ayant pas tué quand il avait appris ma liaison avec la mercenaire ennemie. Ne m'ayant pas tué et ne l'ayant pas tué elle. Il ne nous avait pas dénoncé. M'étant demandé s'il préférait taire le scandale qui rejaillirait sur sa réputation ou parce qu'il y avait autre chose, des sentiments. M'étant toujours posé la question. Et cette question ressurgissait de nouveau maintenant que je me trouvais là. Après tout alors même que sa réputation avait pris un coup, était désormais endommagée, je me retrouvais encore là. Il ne m'avait pas encore tué, ni vendu. Etant bel et bien en vie, et toujours enchaînée à lui. Alors autant que possible, je me posais de nouvelles questions sans avoir jusqu'à là eu l'audace cette fois-ci de les prononcer à voix haute. Aucun de nous deux qui ne parlait de ce qui s'était passé dans la forêt comme si c'était un sujet tabou, alors mes questions n'avaient rencontrées comme réponse que le seul silence.

Un silence soudainement complet alors qu'il reprenait la parole, me faisant revenir à la réalité, me coupant dans mon entrecheminement de pensées. Ayant pu me couper l'herbe sous le pied d'une seule traite. « Seras-tu enfin soumise ? Comprends-tu où est ta place ? » Me figeant sur place, bien qu'il ne put pour le moment voir les expressions qui se succédaient sur mon visage. Des cheveux bruns qui masquaient mon visage alors que je m'étais penchée pour attraper les provisions. Là aussi une toute autre question. Plus difficile à répondre alors qu'autant que je pouvais prétendre, quelque chose était brisé. Conscient qu'il attendait non moins une réponse, que tel un rapace guettant sa proie, il n'attendait quasiment rien pour fendre dessus. Ne m'étant pas rendue compte que j'avais retenue mon souffle. Ne sachant pas quoi lui répondre. Le désir de mentir qui surgissait plus fort, de lui dire qu'il m'aurait jamais alors même qu'il y avait ces larmes qui manquaient de dévaler sur mes joues. Plus fragile désormais. Comme une fleur prête à être coupée en deux. De nouveau faible et à leur merci. Les émotions qui devenaient des armes qu'il pouvait facilement user désormais pour me vaincre. Prenant ma respiration avant de relever la tête pour le regarder. Sa pomme dans sa main, son geste interrompu. « Est-ce que c'est ce que tu attends ? » En doutant. Et si j'avais tenté de paraître arrogante, sûre de moi, ce ton sonnait faux. Il sonnait tellement faux qu'il pouvait être capable de percevoir chaque faille. Plus vaincue que je ne pouvais l'être avant. Doutant pour autant que c'était ce qu'il attendait, sans doute en train de s'ennuyer si c'était le cas mais pourtant avec tout ce qui s'était passé, sans doute était-il ce qu'il voulait. N'attendant pas une réponse vraiment sincère, peut être même aucune réponse alors qu'il y avait toujours ce pan indéchiffrable entre nous, ces non-dits. Et reprenant la parole trop rapidement, les mots qui quittaient ma bouche avant que je n'ais pus les retenir. « Pourquoi me gardes-tu ? Ce n'est pas comme si je suis soumise, comme si j'avais un jour su où était ma place... Ce n'était pas le genre d'esclave que les maîtres sont censés vouloir... » Comme si je le rangeais directement dans cette catégorie, ce qui était sans aucun doute le cas.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Mer 24 Oct 2018 - 15:40


What am I going to do with you?
Ezra Aerys

« We know what we are, but know not what we may be. »
Voyant qu’elle s’était arrêtée dans son mouvement, il ne put voir son expression. Un silence qui le fit douter d’obtenir une réponse. En attendait-il seulement une ? Il baissa le regarde sur sa pomme. Un cadeau empoisonné, voilà ce qu’elle était. Il pensait pouvoir la brisée, la soumettre et faire taire en elle ce vigoureux désir de liberté, mais il n’avait obtenu que déception. Et voilà que sa vision restait changée, ne voulant plus la brisée au point qu’elle devienne la parfaite esclave. « Est-ce que c’est ce que tu attends ? » Il ne put retenir un grognement mécontent du retour de question. Percevant qu’elle tentait vainement d’être forte, de le provoquer bien que la question en elle-même le fit. « Bien sûr ! » Un ton plus haut qui ne manquait pas de surprendre. Un excès de colère si soudain qu’il en vint à se calmer en croquant la pomme qu’il avait prise peu avant. « Pourquoi me gardes-tu ? Ce n’est pas comme si je suis soumise, comme si j’avais un jour su où était ma place… Ce n’était pas le genre d’esclave que les maîtres sont censés vouloir… » Oui, Roan, pourquoi la gardes-tu ? Peut-être n’était-il pas fait pour être un maître, ne sachant rien faire d’autres que donner des ordres ? Ce n’était pas comme ça que la confiance se gagnait, se n’était pas comme ça que l’on gagnait la fidélité. Il n’avait toujours su que s’occuper de lui-même. Tu as fait une erreur, une erreur qui maintenant nuit à ta réputation. Et pourtant, présentement, il en avait cure. S’il devait s’en débarrasser, il l’enverrait aux mines, hors de question de la revendre, de l’envoyer de nouveau à un marchand. Ce serait un échec personnel. « Pourquoi ne pas prétendre savoir où est ta place comme tu prétends ton arrogance ? Qui sait, tu aurais pu être affranchie si tu avais su te tenir. Tu vois où tu en es maintenant, une estropiée, une esclave que l’on revendrait pour une maigre somme. » Le mercenaire évita largement la question. Ne voulant pas y répondre, préférant rediriger l’attention sur elle. Après tout, c’était le maître qui posait les questions.


(c) DΛNDELION
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 3214 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : doom days (avatar) - frimelda (signa) METIER/APTITUDES : esclave de Werowa▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée, esclave domestique de Roan TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 393
Accro des points

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Sam 3 Nov 2018 - 22:20


What am I going to do with you?
Ezra & Roan

« We know what we are, but know not what we may be. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Evidemment. La réponse n'aurait sans doute pas pu être autre. Trop arrogante pour rester à ma place. Trop insolente à vrai dire alors que je me retrouvais toujours en position difficile. Tentant de rester impassible. Tentant de ne pas montrer mes expressions bien qu'il était plus difficile de le faire que de le dire. Mon regard qui s'était posé rapidement sur lui avant de se détourner. J'avais de nouveau parlé trop vite. N'ayant pas pu retenir ma langue. Et si je m'étais attendue à n'avoir aucune réponse ou toute celle-ci, il en venait soudainement à poser lui des questions. De nouveau, il inversait les rôles, me forçant à lui répondre. « Pourquoi ne pas prétendre savoir où est ta place comme tu prétends ton arrogance ? Qui sait, tu aurais pu être affranchie si tu avais su te tenir. Tu vois où tu en es maintenant, une estropiée, une esclave que l’on revendrait pour une maigre somme. » « Tu m'aurais affranchi ? » Haussant un sourcil alors que je n'y croyais pas. Ayant du mal à croire que dans un monde il ait pu être possible qu'il m'ait affranchi. Doutant même qu'il puisse m'avoir vendu de nouveau à moins peut être de tiré son pesant d'or. Ce que personne n'avait fait. Personne ne lui avait proposé de m'acheter. A vrai dire sur ce point il avait raison. Il aurait suffit que j'attende un peu plus pour qu'Ariane lui propose de m'acheter. Ce qu'elle n'avait pas fait. Ce qu'elle n'avait pas eu le temps de faire. Un marché qu'elle n'avait pas proposé. Un marché qu'elle n'avait pas eu le temps de proposer. Je m'étais enfuie avant. Je m'étais enfuie avant qu'elle ne puisse faire cette proposition, et ayant ainsi ruiné ma chance d'être affranchie. Mais là encore il n'y aurait eu que des si. Rien qui n'aurait dit qu'il m'aurait bel et bien affranchi. Certes il paraissait que volontaire à vouloir faire de moi une esclave obéissante, ce que je n'étais toujours pas. Ce qui n'avait pas dit qu'il était prêt à se débarrasser de moi. Ce qu'il aurait pu être. Ayant pu être débarrassé de moi. Il avait eu cette unique opportunité et il avait laissé filer cette opportunité. Il avait eu cette opportunité au coeur de la forêt, près de la plage. Il aurait pu me laisser aller jusqu'au bout. Il aurait pu me laisser mourir mais il ne l'avait pas fait. Il avait eu cette opportunité de se débarrasser de moi, de même prétendre en revenant à la cité d'avoir réussi dans sa tâche en montrant mon cadavre. Il aurait pu retrouver sa réputation, il aurait pu trouver la gloire mais au lieu de cela il m'avait ramené ici pour que me soit infliger mon châtiment. Un châtiment qu'il n'avait pas pu administrer lui-même. Ayant dû regarder un autre se charger de la tête et me rendre un peu plus infirme, me transformer un peu plus en un poids mort pour lui. Ayant dû regarder un autre prendre la satisfaction de rendre chaque coup. Si là il s'était infligé tous ces malheurs et avait tourné le dos à cette possibilité de se débarrasser de moi, cela voulait certainement dire plutôt qu'il n'aurait pas permis mon affranchissement. Ne pouvant que me dire que cela devait valoir quelque chose pour qu'il puisse me garder. Des sentiments. Une réponse qui me semblait s'expliquer par ceci. Une réponse qu'il ne m'avait pas donné alors qu'au lieu de cela il m'avait répondu par d'autres questions. N'ayant pas été direct ni franc n'ayant au final qu'éviter de me donner une réelle réponse. Et des questions que j'avais autant bien que si au final c'était lui qui avait le droit de les poser, non moi. Ce que je ne pouvais pas moins m'empêcher de me faire de nouveau alors que je reprenais la parole, continuant cette conversation qui aurait pu être cru à coeur ouvert presque. « Je ne pense pas que tu l'aurais fait. Je ne pense pas que tu le ferais maintenant. Tu n'aurais pas supporté tout cela pour rien. » Doutant encore moins qu'il puisse accepter que sa réputation soit terni pour rien, ou qu'il fasse tous ses efforts pour rien. Ce qui semblait pourtant être le cas alors que certes pour d'autres je ne vaudrai la peine, qu'il serait plus simple qu'il en vienne à se débarrasser de moi. Ce que je ne voulais pas, mais ce qui ne m'empêchait pas de me poser des questions. « Pourquoi tu ne m'as pas laissé faire dans la forêt ? » La réelle question que je me posais. Voulant l'entendre dire une réponse. « Tu aurais pu être débarrassée de moi, tu aurais pu retrouver ta réputation mais au lieu de cela tu m'as sauvée. » Ce qui semblait pire à dire à voix haute ou à imaginer de se retrouver là maintenant. Les conséquences de mes actes à supporter. Des orteils en moins en prime.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Lun 10 Déc 2018 - 21:37


What am I going to do with you?
Ezra Aerys

« We know what we are, but know not what we may be. »
« Tu m'aurais affranchi ? » Question auquel le mercenaire ne prit pas la peine de répondre. Il ne daigna même pas réagir, continuant de croquer dans le fruit. L’affranchir ? Réellement ? Hm… Même cette éventualité il ne l’avait pas considérée. Simplement irréaliste et incohérente. Détester les esclaves pour ensuite en affranchir une, non. Quoique maintenant que sa réputation en avait pris un sacré coup, il n’était pas trop tard pour changer. Néanmoins, il balayait aisément cette possibilité du revers de la main. Encore une fois, l’affranchissement serait signe de son échec. Il ne pouvait pas. Il ne voulait pas. « Je ne pense pas que tu l'aurais fait. Je ne pense pas que tu le ferais maintenant. Tu n'aurais pas supporté tout cela pour rien. » Son regard ne pouvait s’empêcher de la fusiller. Il détestait se faire analyser de la sorte. Il restait quand même silencieux, mais soudainement plus tendu qu’il y a quelques secondes. Redoutant ce que qu’Ezra voulait savoir. Une réponse qu’il ne voulait pas lui donner, une réponse qu’il ne pouvait esquiver. « Pourquoi tu ne m’as pas laissé faire dans la forêt ? » Confronter à lui-même, se sentant prisonnier tout-à-coup, car s’il donnait une réponse évasive se serait la preuve qu’il cachait quelque chose. Sans doute qu’elle le savait déjà. « Tu aurais pu être débarrassée de moi, tu aurais pu retrouver ta réputation mais au lieu de cela tu m’as sauvée. » Sa mâchoire crispée, il restait silencieux. Aucune réponse qui lui venait en tête ne pouvait être émise à voix haute. « Je… » Aucun mot n’arrivait à franchir ses lèvres. Une vérité qui n’était pas prête à être dévoilée. Bordel, Roan. Une chose certaine, il allait continuer de nier et de se mentir à lui-même. C’était plus simple ainsi. Il n’était qu’un pauvre fou au fond, enchaîné à ses convictions. Un simple je difficilement articulé et dit presque tout bas, perdu, lointain. Trop concentré ou plutôt trop déstabilisé malgré l'anticipation pour témoigner de la colère. Il se reprit. « Je n’avais pas envie de te laisser ce plaisir. Je ne t’ai pas sauvée. J’ai t’ai plutôt offert des années de plus de douleur en tant qu’esclave. Je retrouverai ma réputation, sois-en certaine. » Une détermination qui ne manquait pas chez lui. Il essuyait de rudes coups depuis son tout jeune âge et jamais il n’avait baissé les bras, ce n’était pas maintenant qu’il le ferait. Il s’approcha d’elle. « Est-ce que tu t’attendais à cette réponse ? » Il fronça les sourcils. « Ou plutôt… tu t’attendais à ce que je te confie mes plus profondes pensées ? » Venant à rire sans retenue de cette situation possible. Voulant bâtir un énorme mur entre ses véritables sentiments et son cœur. Voulant se convaincre qu’il était ridicule. Venant à rire pour accentuer cette façade qu’il voulait garder intacte.


(c) DΛNDELION
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 3214 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : doom days (avatar) - frimelda (signa) METIER/APTITUDES : esclave de Werowa▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée, esclave domestique de Roan TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 393
Accro des points

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Mar 11 Déc 2018 - 18:48


What am I going to do with you?
Ezra & Roan

« We know what we are, but know not what we may be. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Des questions auquel il ne répondit pas. Ne sachant pas à quoi je m'étais attendue. Et pourtant je ne pouvais qu'attendre sa réponse à cette dernière question. Ce qui était peut être pire était que ces autres voix prenaient le contrôle. Suspendue à ces lèvres alors qu'en effet j'attendais sa réponse. Me demandant ce que j'attendais. Peut être qu'il ait fait cela pour quelque chose. Peut être que dans le fond pendant une brève seconde mes pensées dérivaient, me forçant presque à vouloir l'entendre dire qu'il ait fait cela pour une autre raison que celle qui lui permettrait de rétablir sa réputation. Cela ne faisait aucun doute que je ne devrais pas. Je ne devrais pas m'attendre à quelque chose et pourtant à cet instant je me retrouvais presque à vouloir l'entendre dire qu'il avait fait cela parce qu'il ressentait quelque chose. Recherchant des sentiments chez lui. Recherchant une trace d'humanité. Recherchant des signes qui prouveraient ces théories même farfelues qui avaient traversées mon esprit. Me retrouvant à vouloir qu'il me réponde qu'en effet il éprouvait des sentiments. Me retrouvant à vouloir entendre ces mots. Peut être des mots que je redoutais autant car je n'avais aucune idée de ma potentielle réaction face à cette réponse. Et pendant l'espace de quelques instants je me retrouvais à vouloir qu'il réponde par l'affirmative, et savoir qu'il était humain. Me confirmant ainsi qu'il n'était pas un monstre, qu'un coeur battait réellement derrière toutes ces façades. « Je… » Un éclat qui passait dans mon regard. Ce premier mot, ces deux lettres qui sonnaient comme une confession. Une confession non dite. Des mots qui restaient suspendus dans l'air silencieusement alors que je ne le quittais pas du regard. Et voyant en un éclat de secondes que non, j'avais fait une erreur. Faisant une erreur d'espérer. La douche froid. Toute illusion qui s'envolait alors qu'il se ressaisissait et se reprenait la parole. « Je n’avais pas envie de te laisser ce plaisir. Je ne t’ai pas sauvée. J’ai t’ai plutôt offert des années de plus de douleur en tant qu’esclave. Je retrouverai ma réputation, sois-en certaine. » Stupide. Stupide de croire qu'une autre réponse ait pu sortir de sa bouche. Malgré moi le goût amer de la déception. N'ayant besoin que de ces nouveaux quelques mots pour convaincre. N'ayant pas besoin de plus alors qu'aussitôt j'en venais à le croire. Ne voyant soudainement pas les mensonges. Tombant dans le piège. Peut être qu'il était aussi facile de me laisser convaincre alors que jamais il n'avait réagi autrement. Lui qui reprenait le contrôle de la situation aussi facilement. L'humiliation. Ce que j'étais alors. Me sentant humiliée d'avoir posée ces questions. Me sentant encore plus ridicule d'avoir cru que ses raisons aient pu être différentes de celles qu'il ne le paraissait à première vue. Ne cherchant cette fois-ci pas à chercher une autre idée. Ne cherchant pas à creuser plus loin. Ne cherchant pas à gratter plus longtemps derrière les couches de peinture. Abandonnant la partie. Baissant les armes. « Est-ce que tu t’attendais à cette réponse ? » Et alors qu'il s'approchait, le rouge me montait un peu plus aux joues. « Je... » C'était à mon tour de balbutier. Balbutiant. La réponse qui s'affichait déjà sur mes joues. Les preuves qui étaient évidentes. Lui qui avait encore moins de motifs pour chercher plus loin une autre réponse. Cette réponse-ci était facilement accessible. Un livre ouvert à cet instant. Et je ne pouvais que renoncer à lui répondre. Me sentant prisonnière. Me sentant doucement un peu plus oppressée alors qu'il continuait de s'approcher, à ses aises. Il avait repris contenance. Il avait repris le contrôle de la situation en l'espace de quelques secondes alors que je me retrouvais à vouloir disparaître sous terre. « Ou plutôt… tu t’attendais à ce que je te confie mes plus profondes pensées ? » Son rire qui résonnait dans la pièce alors que je baissais les yeux. Parce que la réponse était évidente. Parce que étrangement je m'étais attendue à vouloir qu'en effet il me confie ses pensées les plus profondes. Voulant savoir ce qui se passait. Voulant savoir ce qu'il pensait. Voulant résoudre ce mystère et le comprendre. La vérité était que je n'y réussissait toujours pas. L'élève qui ne pouvait dépasser le maître alors qu'il avait des années d'expérience. Se cachant derrière des masques. N'ayant aucun mal à passer pour un monstre. Ce qu'il était. Ce côté humain dissimilé. Ce côté humain que j'avais cru apercevoir alors qu'il m'avait sauvé. Ce que j'avais réellement cru sans jamais lui avoir posé la question avant. N'ayant jamais posé la question à voix haute avant. Ne lui ayant jamais posé la question depuis mon retour forcé à la cité avant maintenant. Et j'avais enfin obtenu ma réponse. Cependant cela faisait bien plus mal et la déception était bien plus forte que je n'aurai pu le prévoir, car, sa réponse n'était pas celle que j'avais attendue. Loin de là. Me conformant juste dans l'idée qu'il n'y avait jamais eu aucun espoir. Réussissant à me briser qu'un peu plus alors que je gardais les yeux baissés vers le sol. Toute trace de courage, d'insolence qui m'avait déserté. La flamme qui brillait dans mon regard qui s'était éteinte alors que l'obscurité se succédait à la lumière. A sa merci.


(c) DΛNDELION
[/quote]
Invité
Invité
Anonymous

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Mer 12 Déc 2018 - 20:06


What am I going to do with you?
Ezra Aerys

« We know what we are, but know not what we may be. »
Aucune réponse. Aucune question retournée pour tenter de le coincer. Un simple mot hésitant qui résonna. Un simple mot qu’il avait lui-même balbutié il y a quelques instants à peine. Mais, la suite ne vint pas. De nouveaux propos dits pour l’enfoncer un peu plus. Un rire qui s’était estompé à mesure que les yeux de l’esclave se baissaient vers le sol. Le mercenaire avait l’impression qu’il venait de tuer quelque chose. Qu’il l’avait tuée par mégarde. Non, elle était toujours debout, le regard rivé sur le sol, toujours en vie. Certes, peut-être avait-il réellement tuer quelque chose, quelque chose d’intangible qu’il ne pouvait voir ni même savoir. Un sentiment désagréable qui venait à s’insinuer en lui. Cette flamme… qu’il venait d’éteindre. Cette flamme qu’il tentait d’éteindre depuis longtemps et maintenant qu’elle ne luisait plus, il s’en voulait. Elle lui manquait soudainement, réalisant qu’il venait de la briser. Une fois de plus. Une fois de trop ? Il avait toujours aimé ce petit jeu; la briser pour ensuite recoller les morceaux. Cependant, depuis son retour à la cité, ce dernier le l’amusait plus. Il s’en rendait compte maintenant. Il était las. Désormais, il ne voulait plus la briser au point où elle serait la parfaite esclave docile. Il perdrait son intérêt. Elle l’avait poussé à voir ses contradictions; une première fois lorsqu’il avait appris sa relation avec la mercenaire, ô combien il avait ressenti la rage et ô combien il s’était fait violence pour ne pas ne lui faire payer le prix ? Pourquoi ? Et… pourquoi l’avait-il protégée lors du tremblement de terre ? Puis, ultimement, pourquoi l’avait-il empêché de commettre l’irréparable dans cette fichue forêt ? Pourquoi ? Il y avait quelque chose qu’il ne voulait pas perdre et ce n’était sans doute pas sa réputation. Bien qu’il y tînt énormément, cette raison était superflue. Non… Il ne voulait pas perdre ce qu’autrefois la Guhur s’était évertuée à lui remettre en pleine face; son humanité. Humanité qu’il avait plus jeune, humanité qui l’avait poussé à sauver une petite fille d’un groupe de caïd, humanité qu’il avait abandonné dès qu’il fut abandonné par cette fille. Et cette dernière, il pouvait l’entrevoir avec Ezra. Ses gestes, le pourquoi étant cette dernière. Puis, la solitude qu’il ignorait avant, maintenant lui pesait depuis la mort de Radoslav. Plus seul que jamais.

Ses lèvres se pincèrent tandis qu’il recula d’un pas. « Je ne croyais pas… Je ne croyais pas que tu allais abandonner aussi facilement. » Un abandon ? Était-ce vraiment ça ? Elle avait abandonné ? « Après tout ce que tu as vécu ? » Tentant de réparer les pots cassés. Tentant de raviver les braises de cette flamme essoufflée. Il jeta le trognon de sa pomme sur le sol en face d’elle, observant sa réaction. Voulant savoir si d'un geste machinal, elle allait se pencher pour ramasser en bonne esclave. « Si j’avais su… je t’aurais retrouvée beaucoup plus vite. » Trop longtemps elle avait profité de la liberté, elle n’avait pas pu que simplement l’entrevoir. Peut-être était-ce ça qui la rendait plus fragile. Maintenant qu’elle avait pu en profiter, peut-être n’entrevoyait-elle plus l’espoir de jours meilleurs ? Réfléchissant lui-même à ses paroles, venait-il de laisser échapper une information qui n’aurait jamais dû sortir de sa bouche. Il était vrai qu’il n’avait pas fourni tous les efforts pour la faire revenir à la cité rapidement. Il était aussi vrai qu’il ne fut pas aisé de la retrouver, mais un mercenaire de sa trempe n’aurait pas mis plus d’un an à la ramener. S’étant imaginé débarrasser d’elle alors qu’il avait renoncé à le faire lui-même. La nature s’en aurait chargé, mais il s’était lamentablement trompé et, de surcroît, il avait perdu sa réputation. Il était évident qu'il allait en prendre un sale coup s'il choisissait le moyen le plus lâche. Cet acte ne lui ressemblait pas. Sa carapace, sa façade, son masque de monstre commençait à s'affaiblir devant l'esclave.

(c) DΛNDELION
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 3214 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : doom days (avatar) - frimelda (signa) METIER/APTITUDES : esclave de Werowa▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée, esclave domestique de Roan TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 393
Accro des points

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Sam 15 Déc 2018 - 14:31


What am I going to do with you?
Ezra & Roan

« We know what we are, but know not what we may be. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Un pas en arrière. Reculant soudainement. Il ne s'y n'était pas attendu. Il ne s'était pas attendu à ce que je puisse vouloir abandonner la partie. Ne voyant pas les traits de son visage se transformer. Ne voyant pas ses lèvres se pinçaient. Mon regard qui était resté fixé sur le sol. Mon regard qui était resté cloisonné sur les pieds comme s'ils étaient plus intéressants. Ne voulant pas affronter son regard. Ressentant encore cette cuisante humiliation. De nouveau comme pointée du doigt. Si je n'étais pas cette fois sur la place publique, humiliée à la vue de tous, cette humiliation semblait plus terrible. Le poids porté qui était plus lourd. L'impression d'étouffer. Mes joues qui s'étaient colorées, me cuisant alors que je m'étais retrouvée à vouloir éviter son regard. Voulant de nouveau disparaître. « Je ne croyais pas… Je ne croyais pas que tu allais abandonner aussi facilement. » Peut être que je n'y étais pas attendue plus. Mais qu'aurait-il voulu que je fasse ? Peut être aurait-il voulu justement que je continue de me battre, que je continue de l'affronter. Mais à cet instant se battre ne semblait plus servir à rien. A quoi bon s'entêter si rien ne changeait. Aucun grain de sable n'était déplacé. Aucune forteresse n'était détruite. J'en étais toujours au même point. Et si j'avais cru pendant l'espace d'une seconde qu'il avait pu changer, il semblerait que je m'étais trompée. Me demandant s'il aurait voulu que je continue de me battre dans un sens pour lui. Me demandant si au final cela ne l'amusait pas que de me voir m'entêter à tenter d'espérer qu'il y avait plus qu'un trognon de pomme pourri, qu'il y avait quelque chose. Si c'était ce qu'il voulait, il venait désormais d'échouer. Jetant l'éponge aussi simplement qu'il en soit. « Après tout ce que tu as vécu ? » Ce qu'il ne comprenait pas. Perdant espoir de retrouver ce que j'avais vécu. La réalité qui m'avait heurté de plein fouet alors que j'étais désormais incapable de m'enfuir. N'en ayant pas la capacité physique. Le seul point positif de toute cette histoire restait que Arméthyse était en vie. Elle était en vie et loin d'ici. C'était le seul point positif. N'espérant plus pour moi. Pouvant espérer pour elle. Mais pour moi, je ne le voulais plus. Pas pour ce moment. Ayant aussi décidé de cesser d'espérer pour lui. L'incapacité de sauver quelqu'un qui ne voulait se sauver lui-même. Et il ne paraissait vouloir se sauver quand bien même il tentait de relancer la partie. Des mots que je ne voyais soudainement comme une tentative de m'humilier un peu plus.

Lui qui jetais à mes pieds son trognon de pomme. Et peut être que l'ancienne Ezra aurait pu le laisser là et lui tenir tête mais au lieu de le laisser où il en était, je n'en venais justement qu'à la ramasser. Ne servant à rien de lui tenir tête alors qu'il finirait par gagner. Consciente qu'il était plus qu'apte à me briser physiquement. Consciente que s'il le faisait, il ne resterait sans doute rien qu'un fruit sans saveur de moi. Quant à mon esprit, il était sans doute brisé, déchiré en mille morceaux. Doutant qu'il soit possible de recoller les morceaux aussi facilement qu'il était possible de le faire avant. Ce qui ne serait sans doute pas possible. Fruit ramassé alors que par là même, je ne pouvais que lui faire comprendre qu'en effet se tenait devant lui la nouvelle version de son esclave. La version 2.0 pour ainsi dire. Une version qui ne lui plaisait guère. Mais il n'était que l'un des responsables de ce changement de situation. « Si j’avais su… je t’aurais retrouvée beaucoup plus vite. » Le fruit entamé dont il ne restait quasiment plus rien qui retombait dans la poubelle improvisée. Le mal qui avait rongé. Et ses mots qui résonnaient dans ma tête alors que je ne pouvais que me demander ce qu'il aurait voulu dire par là. Des mots qui me perdaient. Ne sachant s'il aurait préféré me rattraper plutôt pour me ramener de force, pour me briser plutôt, pour sauver son honneur plutôt. Me demandant s'il avait vraiment mis du coeur à l'ouvrage pour me retrouver. N'ayant jamais pensé le contraire et pourtant il me poussait à m'interroger. Ce que je ne haïssais qu'un peu plus alors que même là, il avait ce pouvoir sur mon esprit. En revenant à chaque fois à tenter de décrypter ses moindres mouvements sans aucun succès. Des échecs qui se soldaient à chaque fois. Ouvrant la bouche avant de la refermer de nouveau. Me demandant s'il tentait de m'embrouiller. Me demandant si c'était mon cerveau qui me jouait des tours de nouveau, se moquant de moi. L'incapacité que je savais d'obtenir une réelle réponse direct sans passer par le flou. Entretenant toujours les mystères. Les non-dits qui avaient toujours existé entre nous. Me demandant s'il avait aussi été déterminé que Shanareth à me retrouver, si c'était pour cela qu'elle m'avait retrouvé deux fois avant lui que lui bien plus tard. « Est-ce que tu as retardé ce moment délibérément ? Est-ce que tout n'était que machination ou que Shanareth était seulement plus douée que toi ? » Des questions qui s'échappaient de ma bouche sans que je puisse les retenir. Ne parvenant à comprendre quel aurait été son but s'il m'avait laissé en vie plus longtemps, lui qui m'avait bien fait comprendre il y a quelques instants que toutes ses actions n'existaient que pour la gloire et l'or. Ce qui faisait de sens. Mon regard qui croisait le sien avant de se détourner aussitôt de nouveau. Me rendant alors compte que j'avais autant laissé échapper des informations que j'aurai sans doute mieux fait de taire. Craignant soudainement qu'une tempête se déchaîne et que j'en sois pris en plein coeur. N'étant pas de taille à l'affronter, pas en ce moment.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Lun 17 Déc 2018 - 16:32


What am I going to do with you?
Ezra Aerys

« We know what we are, but know not what we may be. »
Son regard la suivit. Elle ramassa le fruit et en disposa. Brisée. Il avait réussi. Une esclave docile. Une victoire parmi ses plus grandes. Une victoire au goût amère. Une victoire qui n’était pas aussi joyeuse comme il l’avait espérée. Ses propos semblaient cheminés dans l’esprit de l’esclave pour qu’enfin elle osa parler de nouveau. « Est-ce que tu as retardé ce moment délibérément ? Est-ce que tout n’était que machination ou que Shanareth était seulement plus douée que toi ? »  Un nom qu’il s’était surpris à entendre. Un nom qui aurait pu éveiller en lui une rage nouvelle. Un nom qu’il haïssait profondément pour plusieurs raisons. Un nom rattaché à une mercenaire qui avait osé lui dérober son bien. Une respiration plus rapide, plus contrôlée. Une colère étouffée. Un comportement expliqué à l’instant. Elle l’évitait, depuis son retour. Elle se faisait discrète, désormais l’ombre d’elle-même. Elle avait quelque chose à cacher et c’était les traces d’Ezra. Shanareth s’attendait-elle réellement à ce que ce petit secret soit gardé sous silence longtemps ? Il espérait bien que non, car s’il venait à la croiser de nouveau, il n’hésiterait certainement pas à lui faire savoir qu’on ne lui cache rien. Peut-être même qu’Ezra l’avait mentionné uniquement dans le but de le déstabiliser, mais il ne croyait pas qu’elle puisse en être capable à l’instant. Réalisant par la suite qu’il s’était coincé lui-même. Est-ce que tu as retardé ce moment délibérément. Oui complètement. Question qu’il devait répondre. Question qu’il répondit avec honnêteté, se surprenant lui-même. Un des innombrables masques qui en venaient à tomber. « Non, c’était parce que je le voulais bien que tu as pu fuir deux ans. Shanareth n’a rien à voir là-dedans, cette vipère qui ose m’éviter, car elle sait que je viendrai la voir dès que je saurai ce qu’elle cachait. »  Deux ans qu’elle devait le croire à ses trousses, deux ans qu’elle devait toujours craindre le moment où leur chemin se serait croisé. Deux ans où il lui avait sans doute torturé l’esprit sans même être présent. « Je dois dire que tu n’as pas été simple à trouver. Tu était un défi de taille. »  Appuyant bien ses mots sur le passé, car maintenant, avec des orteils en moins, il ne serait plus un défi de la retrouver si elle en venait à s’enfuir encore. Néanmoins, malgré les circonstances, elle lui avait offert une partie de chasse à l’homme dont il pouvait en tirer une certaine fierté. Désormais, elle ne passerait sans doute même pas les portes. Une nouvelle pique, ne pouvant s’empêcher de la blesser verbalement. Ne pouvant s’empêcher de la blesser en dépit de ses sentiments refoulés. Sentiment dont il prenait de plus en plus conscience. La blesser verbalement… ou que Shanareth était seulement plus douée que toi ? Des propos qui ne manquèrent pas de lui démanger la main. Une main qui aurait pu être levée pour claquer violement la joue de la demoiselle pour la remettre à sa place. Contrôlant son impulsivité avec misère, il usa de paroles. Rien ne pouvait l’empêcher de rejeter ses frustrations sur elle. Néanmoins, déjà estropiée, il ne voulait pas prolonger sa convalescence pour de nouvelles blessures. Déjà pénible de devoir se coltiner les tâches domestiques.


Le mercenaire reporta son regard sur son visage, certain que viendrait une nouvelle question : pourquoi ? Pourquoi avoir retarder sa capture ? « Je sais ce qui te brûle les lèvres. Pourquoi j’ai fait ça, hein ? »  Décidant de la poser lui-même. « Tu questionnes toujours mes actions, tu ne peux pas simplement les accepter. »  Se mit-il à grogner un ton plus bas. Reprenant de plus belle. « J’espérais que tu ne survives pas. J’espérais que la nature se charge de toi. Je voulais retrouver ton cadavre et ainsi être débarrassé de toi, misérable esclave ! Je ne sais pas pourquoi… Je ne comprends pas pourquoi je n’arrive pas à te tuer. Pourtant tu le mériterais cent fois ! Pourquoi… pourquoi ?! »  Son souffle s’accélérait, les battements de son cœur également, il était tendu. Concentré sur ses paroles, il avait avancé vers elle, la forçant à reculer jusqu’au mur. La coinça contre ce dernier, voulant qu’elle se sente toute petite, voulant qu’elle soit terrorisée, voulant qu’elle disparaisse. Il ne l’avait pas touché, il ne voulait pas. Une main appuyée sur une fissure toujours présente sur ce mur, vestige du tremblement de terre. Coincée. C’était à son tour. Il avait détesté se sentir ainsi tout à l’heure, il lui rendait la pareille au centuple. Sa voix avait haussé, laissant transparaître sa colère. Cette colère qu’il pu contrôlée, il y a quelques instants, qui maintenant explosait. Une bête, un lion emprisonné qui ne pouvait atteindre sa proie alors qu’il mourrait de faim. C’était ce qu’il était. Il ne pouvait plus se contenir. Une soudaine douleur aux jointures. Un coup qu’il n’avait pu retenir. Un coup qui heurta avec violence la terre cuite de la demeure. Un coup qui était destiné à l’esclave, mais impossible. Incapable. C'était le mur qui en avait pris cher. Ses yeux rivés sur elle, sa respiration sifflante, il en venait à baisser légèrement la tête, sans un mot de plus.


(c) DΛNDELION
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 3214 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : doom days (avatar) - frimelda (signa) METIER/APTITUDES : esclave de Werowa▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée, esclave domestique de Roan TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 393
Accro des points

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Lun 17 Déc 2018 - 20:17


What am I going to do with you?
Ezra & Roan

« We know what we are, but know not what we may be. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]M'attendant de nouveau à ce qu'il ne me réponde pas. M'attendant à ce qu'il me réponde par des non-dits. M'attendant à ce qu'il en vienne à porter un nouveau masque, qu'il en vienne de nouveau à se dissimiler. M'attendant à ce qu'il vienne de nouveau à déléguer ma question aux oubliettes. Ce qu'il avait souvent fait. Il ne m'avait jamais qu'offert qu'à de très rares occasions, l'opportunité d'obtenir une réponse. Mystérieux et réservé. Ce qui faisait son charme. Ce qui ne le rendait que plus attractif. Mais cette attractivité était toute aussi dangereuse, car derrière ce regard se cachait aussi des lames. Sur ses mains, se trouvait aussi du sang. Doué pour cela. Doué pour combattre, pour tuer, pour traquer les autres esclaves en fuite et aussi doué pour éviter les questions. Mais là encore je n'avais pu m'empêcher de poser cette question car s'il était doué, si sa réputation l'avait toujours précédée, lui faisant honneur, il avait faillit à me retrouver. Ayant mis plus de temps que ne l'aurait fait n'importe quel mercenaire. La preuve résidait dans le fait que Shanareth m'avait trouvé avant lui. Et la jolie brune ne m'avait pas seulement trouvé une fois si ce n'était deux. Soit elle était vraiment douée soit il n'y avait pas réellement mis de tout son coeur. La mercenaire pour laquelle j'avais succombé qui n'avait pas été la seule à nous trouver. D'autres mercenaires qui nous avaient trouvés bien qu'ils étaient avant tout lancés sur la piste d'Eirik.

Des souvenirs qui remontaient alors que je me rappelais l'odeur du sang. Le premier homme que j'avais tué. Ce qu'il ne savait pas. Ce que je ne comptais pas lui dire. Il y avait encore de nombreux secrets tus. La confiance qui n'était pas complète. Lui qui ne savait rien de ce qui s'était réellement passé pendant ma fuite. Lui qui ne savait rien sur ce qui s'était passé avant, ne sachant toujours pas que Radoslav avait été mon client au bordel. Ne sachant rien de ma réelle relation avec Arméthyse. Il y avait de nombreuses zones d'ombres. Il y avait de nombreux faits qui avaient été tus. Il ne connaissait toujours pas la réelle Ezra. Peut être qu'au final il n'était pas le seul à porter des masques alors que moi-même je cachais. Non moins plus loquace que lui. Ce qui ne changeait rien au fait qu'à cause de cela, il n'avait toujours pas l'entier contrôle de la situation. Sa réputation qui n'était plus celle qu'il était. Apparaissant aux yeux de la cité comme un mercenaire qui avait perdu sa réputation, qui n'avait aucun contrôle sur son esclave. Son esclave qui avait été en fuite pendant un amont de temps inestimable. Son esclave qui avait été châtiée par un autre que lui. Réputation qui avait été traînée dans la boue alors que d'autres m'avaient bel et bien trouvés avant lui.

Ne pouvant toutefois que m'être posée cette question. Cette question qui n'avait pu que s'échapper de ma lèvre. Ne sachant si ces compétences devaient être remises en doute, prouvant que Shanareth était bel et bien plus capable de lui de me retrouver ou s'il y avait une anguille sur la roche. Et m'attendant à cette question tout sauf loin d'être dans le fond innocente en vienne à déclencher une tempête. Une tempête que je redoutais. Redoutant que cette tempête s'abatte sur moi. Doutant d'être de taille à l'affronter. Et bien loin de m'attendre à sa réponse. « Non, c’était parce que je le voulais bien que tu as pu fuir deux ans. Shanareth n’a rien à voir là-dedans, cette vipère qui ose m’éviter, car elle sait que je viendrai la voir dès que je saurai ce qu’elle cachait. » Une réponse que je ne m'attendais pas. Mon regard que j'avais posé sur le sol qui se reposait sur lui rapidement avant de retomber sur le sol. Ces brèves secondes où mon visage avait trahi surprise et choc. N'ayant pu que me demander aussitôt si j'avais bien entendu ses mots. Mais je savais non moins que cette fois-ci mon cerveau ne me jouait pas des tours. Il venait de l'avouer. Avouant avoir retarder le moment pour me capturer. Avouant que Shanareth n'avait rien à voir avec ma capture, non sans mentionner la discrétion de cette dernière. Et sans doute aurais-je pu m'appesantir sur ce dernier fait. Sans doute que j'aurai pu ressentir de nouveau cet élan de douleur alors que ce n'était pas tant de lui qu'elle se faisait discrète que de moi. Ne l'ayant vu sur la place publique lors de mon châtiment. Ne l'ayant vu après dans la cité. Si je n'avais pu aller jusqu'à sa porte, il ne paraissait pas moins que pour elle j'était morte ou encore loin. Notre histoire qui était bel et bien terminée. S'étant achevée au coeur d'un village en ruine. Et si j'aurai pu m'appesantir sur cette blessure, il ne restait pas moins que la surprise de ses mots accaparaient toute mon attention. Perdue de nouveau. Mon cerveau qui cherchait une raison à sa réponse, qui cherchait un sens. Mon cerveau qui cherchait un sens logique à ses premiers mots. Mais déjà il reprenait la parole. « Je dois dire que tu n’as pas été simple à trouver. Tu était un défi de taille. » A vrai dire ses mots ne pouvaient empêcher mon esprit de s'agiter sur les premiers prononcés. Peut être parce que je n'en revenais toujours pas. Ne m'étant pas attendu à son honnêteté. Ne m'étant pas à cette réponse là maintenant. Non pas que je n'avais pas espéré de voir un autre regard. Non pas que je n'avais pas espéré de voir un visage plus humain, le voir me le montrer. Mais cela n'avait pas été le cas alors que quelques instants plutôt il n'avait que tenté de m'écraser comme on le ferait avec sa chaussure pour rendre inerte à un insecte.

De nouvelles questions qui surgissaient. L'instant d'après il s'était contredit. Ayant affirmé le contraire. Ou du moins il avait affirmé ne pas m'avoir sauvé par bonté d'âme, par pureté de coeur si ce n'était parce qu'il voulait restaurer sa réputation, m'infliger des années de douleur. Mais maintenant, il affirmait avoir retarder le moment duquel il se lancerait ma poursuite. Ayant retardé ce moment. M'ayant accordé quelques jours de plus de liberté voir des semaines. L’incompréhension qui se lisait dans mon regard. Regard qu'il pouvait désormais voir alors que j'avais reporter mon attention sur lui. Et ne pouvant que reculer alors qu'il s'approchait plus près, devançant mes prochaines questions. « Je sais ce qui te brûle les lèvres. Pourquoi j’ai fait ça, hein ? »  Cette tempête que je redoutais, elle se déchaînait maintenant. Ne pouvant rien faire pour la contrôler. N'ayant jamais pu rien faire. Doutant d'avoir eu un seul jour une influence sur ses actions. Doutant un seul jour d'avoir eu une influence sur ses sautes d'humeurs, sur cette colère sourde qui s'emparait de lui. Ayant pensé n'avoir jamais eu aucun contrôle sur la bête auquel il ne tardait à donner tout contrôle. Mais pourtant je savais aussi que le passé m'avait prouvé le contraire. Le passé qui m'avait prouvé le contraire alors qu'après l'avoir supplié, il m'avait laissé vivre. Me laissant vivre moi mais aussi Shanareth alors même qu'il avait appris notre liaison. Et quand bien même la colère s'emparait de lui, ce n'était pas toujours moi qui avait reçu les coups si ce n'était le mur. Ce qui ne voulait pas pour autant dire que je n'avais pas été blessée. Et reculer, j'étais ores déjà en train de le faire. L'incompréhension qui avait laisser de nouveau prise à un sentiment d’asphyxie, de peur. Reculant en direction du mur alors qu'il s'avançait. Les flammes visibles dans son regard. Il avait toujours autant d'emprise, voir peut être même plus. « Tu questionnes toujours mes actions, tu ne peux pas simplement les accepter. »  Et en effet à chaque fois je l'avais poussé à se questionner, le poussant à parler de lui. Ce qu'il n'avait jamais aimé. Ce qu'il n'aimait toujours pas. Alors qu'il paraissait de glace, j'avais tenté de percé chaque couche de sa carapace sans jamais réellement y réussir. Cherchant des réponses. Cherchant la vérité. Ayant sans aucun doute chercher l'être humain derrière la bête, ayant cherché à voir son réel visage. Un réel visage qu'il ne m'avait jamais montré. N'ayant jamais vu une trace de sensibilité. Et j'avais abandonné. J'avais abandonné cette quête. Ayant abandonné de continuer de chercher une trace humaine alors que lui au contraire commençait à s'ouvrir un peu plus. Il ne semblait alors se rendre compte que j'avais abandonné, que j'étais prête à considérer l'image qu'il avait toujours offerte aux autres. Des mots que je ne prononçais toutefois pas. Mon dos qui se retrouvait collé contre le mur alors que je reprenais mon souffle. « J’espérais que tu ne survives pas. J’espérais que la nature se charge de toi. Je voulais retrouver ton cadavre et ainsi être débarrassé de toi, misérable esclave ! Je ne sais pas pourquoi… Je ne comprends pas pourquoi je n’arrive pas à te tuer. Pourtant tu le mériterais cent fois ! Pourquoi… pourquoi ?! »  Il ne comprenait pas. Et il ne m'était que difficile de le comprendre. Une voix qui m'en soufflait la réponse. Une voix qui me soufflait que c'était parce qu'il éprouvait des sentiments ou qu'il était potentiellement humain comme tout le monde. Mais cette fois-ci il n'y eut aucune trace d'insolence. Il n'y eut aucune trace d'audace. Il n'y eut aucun regard brûlant. Peut être que l'autre Ezra aurait pu vouloir lui prouver ce qu'il en était vraiment. Peut être que l'autre Ezra aurait voulu lui faire comprendre ce qu'il était vraiment, lui avouant avec audace que c'était parce qu'il était humain comme tout le monde. Peut être que l'autre Ezra lui aurait répondu avec fougue que quand bien même il semblait de glace, se faisait passer pour un monstre, il ne l'était pas mais celle-ci n'en fit rien. Peut être que l'autre Ezra l'aurait embrassé face à cette électricité qui crépitait dans l'air, lui dévoilant ainsi la vérité mais aucun geste ne fut esquisser. Paralysée. Tétanisée. Tétanisée par cette soudaine vague de peur. Un coeur qui manquait d'exploser. Manquant de tomber à chaque mouvement alors que sa colère explosait. Sa main précédemment posée sur le mur sur cette fissure laissée par le tremblement de terre des années plutôt, qui s'enlevait. Une main qui s'enlever que pour se refermer, et un poing qui ne vint percuter le monde avec plus de violence. Un poing que je ne vis toutefois pas. L'autre Ezra qui aurait regardé les yeux ouverts, qui l'aurait affronté jusqu'au bout avait laissé place à cette nouvelle version. Différente. Des yeux que j'avais fermés. Ne voyant pas le poing qui frappait le mur. Ne voyant pas la fissure qui s'agrandissait. Souffle coupé. N'ayant vu le coup, n'en ayant que senti l'impact. N'ayant senti que la peur qui s'était de nouveau emparée de mon coeur. Immobile alors qu'une larme coulait le long de ma joue. Immobile et ne le voyant pas alors qu'il baissait son regard dans ma direction. S'il cherchait l'ancienne Ezra, il faisait une erreur de croire qu'elle était toujours là. Tout espoir s'étant envolé.  
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Lun 17 Déc 2018 - 22:32


What am I going to do with you?
Ezra Aerys

« We know what we are, but know not what we may be. »
Pas l’ombre d’une parole qui se profilait à l’horizon si ce n’était que son expression de surprise quant à ses révélations. Ces quelques secondes de surprise ne le manquèrent pas. Puis la colère bouillonnante s’insinuait doucement en lui, l’agitant de plus en plus. Perdant le contrôle de plus en plus. Cette incompréhension qui le rendait fou. Pendant cette explosion de violence, il ne voyait rien que le noir devant lui. Ezra n’était plus là. Seulement lui et sa rage sourde. La douleur qui s’estompa, douleur qu’il désirait ressentir de nouveau. Restant là, près d’elle, lui aussi immobile. Son regard baissant sur elle pour venir se poser sur sa main endolorie, poing qu’il referma une nouvelle fois. Prêt à frapper encore. Sa colère qui devait être extériorisée. Une nouvelle fois. Ce mur encaissa. Non ce n’était toujours pas assez. Il ne retint pas le troisième coup, en étant tout simplement incapable. À cet instant, il aurait pu la tuer à mains nues. La battre à mort et ô combien il en serait soulagé. Cependant, aucune attaque ne fut dirigée contre elle. Tous les coups l’évitant de près. La douleur revint plus vive et le calma petit à petit. Même débarrassée d’elle, il n’aurait pu se l’enlever de l’esprit. Marqué à jamais, pas seulement graver dans sa mémoire, mais graver dans sa chair. Cette cicatrice qu’elle lui fit, trop confiant pour s’être douté qu’elle était plus coriace qu’avant. Il la conserverait jusqu’à sa mort. Elle l’accompagnerait partout.

Son regard qui finit par être attirer de nouveau sur le visage d’Ezra. Revenant à lui comme s’il était disparu dans les limbes de son esprit. Absent. Maintenant là. Voyant de nouveau. Voyant Ezra. Voyant cette larme. Aucune parole. Sa poigne se détendit avec peine. Son regard la sondant. Elle était disparue, l’ancienne Ezra. Cette ancienne Ezra qu’il avait acheté à Astrid pratiquement sur un coup de tête. Cette ancienne Ezra qu’il remettait à sa place au moindre faux pas, mais qui lui tenait toujours tête. Cette ancienne Ezra qui fuyait sa couche la nuit pour rejoindre sa bien-aimée; ça, il n’en était pas certain. Sommeil trop lourd, il avait juré qu’une fois elle l’avait quitté, mais vite il avait rejoint de nouveaux songes. Ne pouvant faire la différence entre la réalité et le rêve, il avait oublié ce détail.

Regard perdu sur ses traits, il en venait à remarquer réellement cette larme qui coulait sur la joue de l’esclave. Sa main calleuse qui venait à se poser doucement sur cette joue mouillée. Les jointures en feu dû au mouvement. Il essuya cette larme du pouce. Ne voulant pas la voir, ne voulant pas y faire face. Préférant largement qu’elle le confronte comme elle le faisait. Espoir en vain. Elle était disparue cette Ezra-là. Le mercenaire retira sa main, ne supportant plus cette tendresse. Imprévisible à ce moment autant qu’à l’habitude. Violent un instant, puis l’autre témoignant de douceur. Douceur qui ne fut qu’entrevue, incapable de l’être plus de quelques secondes avec l'esclave. Son souffle revenait à la normal. Son rythme cardiaque toujours en accéléré, lui. Un soupire, Le silence était lourd, l’atmosphère aussi. L’air semblait manquer dans la pièce. Illusion. Ce n’était que son instinct qui lui intimait de quitter l’endroit. Fuir ? Oui. Aller se détendre à la taverne semblait une idée brillante. Lâcher prise et prendre un coup en compagnie de… personne. Plus personne. Ce bon vieux Radoslav disparu, mort, assassiné. Ce bon compagnon avait qui il avait vécu de nombreuses cuites et de nombreuses bagarres. Désormais rien de plus que des souvenirs. Un douloureux pincement au cœur. Ses traits qui se durcirent pour ne rien laisser paraître.

Venant à bout de retrouver les mots, il ne put que les exprimer de manière monotone. Neutre. Articulés avec lassitude. Résigné. Vaincu. Perdu face à l’absence de paroles. « Je sors. Range les vivres. » Persuadé qu'elle s'exécutera sans résistance maintenant. Elle le lui avait prouvé il y a peu. C'était cette même tâche qu'elle s'était entêtée à faire elle-même à son arrivée. Soit. Elle pouvait obéir. Sans autre cérémonie, il quitta de nouveau la demeure, cette fois-ci en direction de la taverne avec la ferme intention de boire un sacré coup. Seul.


(c) DΛNDELION
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 3214 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : doom days (avatar) - frimelda (signa) METIER/APTITUDES : esclave de Werowa▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée, esclave domestique de Roan TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 393
Accro des points

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

le Mar 18 Déc 2018 - 19:58


What am I going to do with you?
Ezra & Roan

« We know what we are, but know not what we may be. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Immobile. Les yeux fermés. Il n'y avait que les battements de mon coeur qui s'étaient accélérés. Immobile alors que j'étais paralysée par la peur. Incapable de faire le moindre mouvement alors que j'étais tétanisée. Incapable d'esquisser le moindre geste. Ce n'était pas comme si je le voulais ou que j'étais en état d'esquisser le moindre geste. N'osant faire le moindre geste alors qu'il explosait un peu plus. Sa colère qui se répercutait contre le mur. Son poing qui n'évitait pas de rencontrer mon visage non seulement une fois mais trois. L'impact de son poing qui se répercutait dans mes oreilles. Comme si le tremblement de terre retentissait de nouveau. Immobile alors que je n'effectuais pas le moindre geste tandis qu'il frappait encore et encore. Ses jointures qui seraient meurtries. Ses poings qui seraient de nouveau en sang. Ce qui était un fait. Ce qui n'était pas la première fois. Cela n'était pas la première fois que sa colère se répercutait contre les pans du murs. Mais c'était peut être l'une des premières fois que les conséquences se répercutaient avec une telle intensité. Des conséquences qui restaient là alors que le souffle coupé je ne pouvais que reprendre mon souffle. Mais même après alors que le silence retombait, alors que le silence se faisait de nouveau entendre, je n'osais pas effectuer le moindre mouvement. Figée.

Et ne pouvant que ressentir ce frisson alors que sa main s'approchait de ma joue. Immobile alors que je ne pouvais qu'imaginer que c'était une gifle qui retentirait. Ce que je vis pas non plus. Ce que j'aurai pu imaginer avant mais là, mes yeux étaient toujours fermés. Mes yeux étaient clos alors que je n'avais toujours pas osé les ouvrir. Frisson que je retentissais non moins alors que sa main calleuse glissait sur ma joue. La tendresse qui contrastait avec la violence qui s'était dégagée de lui un instant plus lui. Larme qu'il récolait de son doigt. Une seconde. Une seconde de tendresse qui semblait une illusion, qui n'était qu'une goutte d'eau dans un océan bien plus connu pour sa violence. Immobile toujours alors qu'il finissait par s'écarter. Ne rouvrant les yeux que lorsque sa voix retentissait de nouveau pour me donner un ultime ordre. « Je sors. Range les vivres. » Et il partit sans plus de cérémonie. Ne m'écroulant qu'après. Me laissant glisser le long du mur. Recroquevillée sur moi-même pendant plusieurs minutes alors que je reprenais le souffle, tentait de reprendre les battements de mon coeur. Puis finalement après que cette crise soit passée, je ne pouvais que me relever lentement non sans m'appuyer contre le mur. Mes doigts qui glissaient le long de la fissure avant que j'en vienne à relever légèrement la tête. Finalement, je ne pouvais que m'exécuter comme s'il ne s'était rien passé. Il n'avait aucun doute à avoir. Les vivres allaient être rangés. Ayant gagné la partie. Et quand bien même il semblait désormais que rien ne s'était passé, il ne restait pas moins que cette scène resterait gravée dans chacun de nos esprits comme chacune des scènes qui s'était répercutée avant, comme à chaque fois.

End.

(c) DΛNDELION
Contenu sponsorisé

What am I going to do with you? [Ft. Ezra] Empty Re: What am I going to do with you? [Ft. Ezra]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum