Le Deal du moment : -34%
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec ...
Voir le deal
295.99 €

Aller en bas
Eris Garfagnini
DATE D'INSCRIPTION : 21/12/2017 PSEUDO/PRENOM : Thinkky / Angel MULTICOMPTES : Rowena Chakraan MESSAGES : 404 CELEBRITE : Sophie Turner COPYRIGHT : (c) alittlebitofrain METIER/APTITUDES : mécanicienne (robotique) / construction & robotique/mécanique TRIBU/CAMP : Cent POINTS GAGNES : 19
Admin

“ chance is a word void of sense ” (eris) - Page 2 Empty Re: “ chance is a word void of sense ” (eris)

le Jeu 5 Déc 2019 - 1:13

— chance is a word void of sense
1 OCTOBRE 2118

Tu observes Jonas, son regard parfois perdu, ses analyses souvent pures. Et tu souris. Peut-être que descendre, s’écraser sur Terre n’a pas été une mauvaise chose. Ca a permis de t’ouvrir, de découvrir le monde et les personnes autour de toi. Ici, chacun a une utilité, son utilité. Même Jonas, qui se pense si mauvais par rapport aux autres cents. Mais il est quelqu’un ici. Vous avez besoin de lui, tout comme ils ont besoin de toi. T’es peut-être stupide, t’as peut-être une partie de ta mémoire, quelques heures, quelques jours tout au plus, amputée, mais tu sais faire quelque chose de tes mains, et tu es pour une trêve avec tout le monde. Que vous puissiez enfin souffler, et continuer votre vie, sans arracher votre âme sur le passé. Pourtant, tu le sens celui-ci, gratter dans un coin de ton esprit. T’as peur de ce que tu découvriras en ouvrant la porte alors, pour l’instant, tu ne fais que la regarder de loin, sursautant dès que les souvenirs tentaient de se frayer un chemin. Le déni est encore trop fort pour toi, pour que tu les laisses revenir. Tétanisée par l’effroi de ton propre geste, ta volonté bloque tout rappel…

« Plus jamais. » Tu confirmes, pour qu’il comprenne, et tu finis même par compléter : « De ce que je sais en tant que mécanicienne… On n’a plus l’électricité. On n’a plus de métal. Pour faire décoller un vaisseau ou un engin de cette taille, il faut une énergie en telle quantité qu’on ne peut pas la produire actuellement. En fait, il faudra certainement des décennies pour y parvenir, si on mise toute notre recherche dessus. » Parfois, tu raisonnes bien trop comme une adulte, comme une experte. Mais ce ne sont que des éléments captés au cours de ses lectures. « Mais nous ne pouvons pas nous attarder sur ces recherches si on veut survivre. » Il faut faire un choix, et tous l’ont déjà fait. Ils survivraient, et le reste viendrait plus tard. Bien plus tard.

Un compliment, le rouge sur tes joues, et tu détournes un instant le regard. « Si seulement… » C’est un murmure, qui finit par fuir entre les branches, emporté par le vent. « Je pensais aussi l’être. » Mais tu as tué, d’après les dires, d’après les caméras de surveillance. C’était d’ailleurs fou, que tu aies pu voler un couteau à l’établi, encore plus que tu t’en sois servie. Tu ne sais toujours pas pourquoi, mais tu te demandes si ce n’était pas pour arrêter toute cette mascarade… Trancher le fil te raccrochant à la vie.

Enfin, ce n’est plus d’actualité aujourd’hui. Et comme ton cerveau te refuse l’accès à ces quelques informations, tu attendras juste. Quelques jours volés, tu n’es plus à quelques semaines près, après cinq ans… Quand seras-tu prête ? « En effet, un cartographe aidera ! Et ça nous apprendra à nous repérer, ou au moins repérer les traces des bêtes sauvages ! Y’a que des solutions de toute façon. » Être positive, comme l’a évoqué Wyatt dans le passé. Si tu y crois suffisamment, cela devrait suffire, non ? Les yeux se lèvent vers le ciel, pour observer la lueur de l’aube balayer les environs. Les oiseaux se réveillent eux aussi, ainsi que leurs douces voix. C’est à ce moment-là que tu vois la beauté des lieux, comme on a voulu te l’enseigner. « Oui… » T’oses pas trop parler, briser cet instant comme suspendu. « C’est vraiment comme ça que j’aime cette Terre. » Douce, enivrante, chantante…

— BETWEEN TRUTH AND WEAKNESS
Jonas Webber
DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + GENIUS DEVOS MESSAGES : 287 CELEBRITE : GEORGE MACKAY ; COPYRIGHT : SECRET SANTA (MYSTERY LIGHT) ; METIER/APTITUDES : JARDINIER & CUEILLEUR, VOUS LE TROUVEREZ AUSSI SOUVENT PRÈS DU GRAND FEU (IL AIME S'EN OCCUPER). POINTS GAGNES : 81

“ chance is a word void of sense ” (eris) - Page 2 Empty Re: “ chance is a word void of sense ” (eris)

le Sam 21 Déc 2019 - 18:03

— chance is a word void of sense
1 OCTOBRE 2118

Il peut parfois être assis dans son coin pendant des heures. Contempler les arbres vivre, le soleil suivre sa route, les rares animaux se dévoiler. Il n’a pas spécialement peur, quand il est seul. Pour lui, la planète possède les mêmes dangers que la civilisation. Il y a du bon et du mauvais en chaque chose. Pourtant, il se sent plus serein, plus lui-même, quand il ne fait qu’un avec ce qu’il entoure. Quand il prend part à la nature, sans la détruire. C’est pour ça qu’il aime tant le potager. Parce qu’il donne et reçoit. Il y a un échange, du partage. Les plantes n’ont pas besoin de savoir si ça va tout à fait bien dans sa tête, si les autres lui offrent de la considération, s’il est apprécié. Ils n’attendent pas de lui une réputation, un passé. Seul l’instant présent compte, ainsi que les intentions du jeune garçon et ça, c’est suffisant. Cette nouvelle chance de vivre sur terre, c’est plus qu’une seconde chance pour Jonas. Il peut enfin respirer. Ne plus avoir peur de ne pas trouver sa place. Malgré le danger qu’il sent en lui, cette utilité qui l’entoure, elle lui offre l’espoir qu’il a trouvé une famille, une communauté, une vie. Qu’avec le temps, un équilibre va s’installer, et qu’il pourra alors sourire davantage et ne plus s’inquiéter de lui-même. Des gestes violents qui émanent de lui quand la peur le tétanise, que la proximité l’agresse. Un jour, il n’aura plus peur de ce reflet dans le miroir, de cet autre-lui qui aime tant détruire.

Un jour.

Il parait loin, en attendant, cette autre Jonas, car devant Eris, il n’a pas lieu d’être. Dans sa simplicité, elle expose les raisons pour lesquelles aucun d’eux ne retournera dans les étoiles et le cœur de Jonas se gonfle. Des décennies sur terre, ça lui convint parfaitement. C’est comme un rêve qui ne s’arrête jamais.

« Tant mieux. » Admet-il. Plutôt survivre qu’essayer d’aller là-haut. C’est tellement agréable, ici, que pour rien au monde, il voudrait que ça change. Améliorer leur mode de vie, peut-être, si les choses pouvaient être plus simples et finiront par trouver un moyen, mais respirer l’air fade de l’espace, non merci.

« Tu l’es. » Dit-il de nouveau, assez sérieusement pour ne pas vouloir être contredit. Il y a peu de choses dont il est certain, mais ça, c’est différent. Un sourire apparaît, alors qu’il baisse timidement les yeux. Oh, Eris. Si jolie, si gentille, si intelligente et pourtant, incapable de voir tout ça. De voir qu’elle est tout à fait extraordinaire à sa manière. Un jour, il sera capable de lui dire. Un jour où il n’aura pas l’air d’un enfant égaré, blessé et faible. Dans très longtemps, donc.

« Moi aussi. » Lui aussi, il n’ose pas dire plus, parce que c’est calme et que c’est bon, d’être juste là, dans ce tableau. Il a alors une drôle d’envie, le petit. Qu’il n’ose pas mettre à exécution et encore moins maintenant. Pourtant, ça le démange. Ses doigts le titillent, mais il refuse.

Qu’est-ce qu’il ne donnerait pas, pour lui tenir la main...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Eris Garfagnini
DATE D'INSCRIPTION : 21/12/2017 PSEUDO/PRENOM : Thinkky / Angel MULTICOMPTES : Rowena Chakraan MESSAGES : 404 CELEBRITE : Sophie Turner COPYRIGHT : (c) alittlebitofrain METIER/APTITUDES : mécanicienne (robotique) / construction & robotique/mécanique TRIBU/CAMP : Cent POINTS GAGNES : 19
Admin

“ chance is a word void of sense ” (eris) - Page 2 Empty Re: “ chance is a word void of sense ” (eris)

le Dim 5 Jan 2020 - 18:30

— chance is a word void of sense
1 OCTOBRE 2118

Vivre, et mieux oublier le passé. C’est une chose que tu n’as jamais réussi à faire jusqu’à aujourd’hui. Pourtant, à regarder le feu brûler, à observer les gestes, le regard de Jonas, tu te rends compte que toi aussi, tu dois aller de l’avant. Tu ne peux pas donner des conseils, lui répéter que sur Terre, c’était une nouvelle vie qui s’offrait à vous, si tu n’y crois pas toi-même. Il faut espérer aussi de ton côté, vouloir changer, accepter de voir le monde se modifier sous tes doigts, sous tes pupilles. Un sourire sur le bout des lèvres, tu te sens désormais plus légère. Voir quelqu’un dans le même bateau que toi, ça te rappelle que la souffrance, l’acceptation, est présente au sein des cents, que ce sont les mêmes questions, les mêmes doutes qui vous unissent. Vous voulez tous être quelqu’un, à défaut de vous rappeler de ce passé derrière les barreaux, dans une prison de fer si peu différente du vaisseau dans son ensemble. Quoi que vous fassiez là-haut, vous n’étiez pas libres. Ici au moins, vous pouvez courir, vous pouvez partir. Certes, vous y risquiez votre vie, mais les plaques de métal n’étaient plus limitatrices de votre environnement.

« Puis je me dis qu’un jour, on établira une véritable colonie ici. » Pause. « On retrouvera notre place en ces lieux. » Vous n’auriez jamais dû partir. Sauver une partie de l’humanité, et ensuite en condamner les enfants, quelle idée, quelle idéologie stupide. Les membres du Conseil, des époques durant, des années durant, ont simplement voulu une position de pouvoir. Tu le vois de la sorte même si dans le fond, tu n’en sais absolument rien. Tu n’as pas connu les générations précédentes, tu ne peux pas prétendre tout savoir d’eux. Néanmoins, les rares livrets sur l’Histoire te font douter. Celle-ci est écrite par les gagnants, les vainqueurs, ceux qui ont survécu, ceux qui s’en sont sortis. Pas les perdants. Pas ceux qu’on a laissé pourrir sur Terre, quand le vaisseau s’est envolé. Vos chefs auraient pu vous faire croire n’importe quoi, et vous l’auriez cru, tout simplement car aucun point de comparaison n’était possible. C’est la vie. « Merci. » L’affirmation de Jonas te tire un nouveau sourire, plus léger que les précédents. Tu ne sais pas réellement pourquoi il agit, ou parle de la sorte, mais tu acceptes juste le compliment, lui qui a l’air si timide en temps normal. Il ne faut pas renier les quelques mots qui parfois s’imposent, juste sourire, et accepter.

Ta main attrape son bras, et tu te relèves doucement, l’entraînant avec toi. « Il faut qu’on se repose maintenant. On a veillé une bonne partie de la nuit, et les autres ne vont pas tarder. » Evidemment, la rosée s’est pointée, la luminosité s’est développée, a pris possession des lieux. Et vous… Vous étiez éveillés avant cela, mais peut-être est-il temps de trouver du repos…

— BETWEEN TRUTH AND WEAKNESS
Jonas Webber
DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + GENIUS DEVOS MESSAGES : 287 CELEBRITE : GEORGE MACKAY ; COPYRIGHT : SECRET SANTA (MYSTERY LIGHT) ; METIER/APTITUDES : JARDINIER & CUEILLEUR, VOUS LE TROUVEREZ AUSSI SOUVENT PRÈS DU GRAND FEU (IL AIME S'EN OCCUPER). POINTS GAGNES : 81

“ chance is a word void of sense ” (eris) - Page 2 Empty Re: “ chance is a word void of sense ” (eris)

le Jeu 13 Fév 2020 - 17:11

— chance is a word void of sense
1 OCTOBRE 2118

Demain sera un nouveau jour.

Demain, il se souviendra peut-être et tout ça lui paraîtra ridicule, amusant même. Ce n’est pas impossible, et peut-être que ça ne se passera pas comme il l’imagine, mais au moins il garde en lui un peu d’espoir. La sensation qu’il peut encore avancer un peu. Quelques heures de plus, ça ne peut pas faire de mal. Jonas sait bien, qu’il ne peut pas changer du jour au lendemain. Que certaines choses sont inscrites au plus profond de lui-même. Qu’il est ce qu’il est, et l’accepter c’est encore un long processus. Ça, et du coup la place qu’il trouve dans cette communauté qui continue, encore et encore, à l’aider à ne pas baisser les bras. Ne pas se laisser prendre par l’obscurité. Loin des cages métalliques, loin de l’espace limité. Jonas a toujours su qu’il ne pouvait pas se débrouiller seul, partir n’a jamais été une option. Il a de la chance d’être entouré, de ne pas être délaissé entièrement. De pouvoir suivre des ombres, de sentir la présence des autres sans que cela ne l’attaque. Il sait qu’il peut lever la tête, qu’il peut trouver un sourire et qu’il peut respirer.

« C’est ici qu’elle a toujours été, notre place. » Comme une évidence. Dès qu’il a compris ce qu’était la terre. La planète, son écosystème, son histoire, ses possibilités… Jonas n’avait qu’une hâte, s’était de s’y rendre. De poser ses pieds sur l’herbe fraiche, de sentir le vent sur son visage. Il se sentait destiné à une vie sur terre, une vie avec une liberté sincère, une multitude d’aventures qui n’attendait que lui. Le danger, à ses yeux, bien que réel, n’est qu’un compromis qu’il accepte volontiers.

Soudain, Eris lui attrape le bras et un frisson le parcours. Tout son être a réagi, mais ce n’est pas mauvais. C’est même agréable, d’être soutenu, aider, épaulé. D’être si proche. Il rougit sans le savoir, et comprend qu’ils ne peuvent pas juste rester là. Que le temps avance et qu’il faut le suivre et non croire qu’il s’arrêtera pour soi. Alors il se laisse faire, essaye de se tenir en équilibre malgré quelques douleurs toujours vives, se dit que la nature ne changera pas demain. Qu’aucune bombe ne peut détruire ce que la terre a reconstruit.

« Je me sens épuisé, c’est vrai. » La fatigue commence à le frapper, à l’attaquer. Son corps est à bout, la nuit a été longue et s’il ne s’en souvient pas, ses muscles eux, ne peuvent l’ignorer. C’est dans cette belle sérénité qu’il se dit que finalement, ce n’est pas une si mauvaise journée que ça.

Oui, maintenant qu’il y pense, tout vas bien.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] si tu es d'accord, je pense qu'on peut clôturer “ chance is a word void of sense ” (eris) - Page 2 171928021 “ chance is a word void of sense ” (eris) - Page 2 171928021
Eris Garfagnini
DATE D'INSCRIPTION : 21/12/2017 PSEUDO/PRENOM : Thinkky / Angel MULTICOMPTES : Rowena Chakraan MESSAGES : 404 CELEBRITE : Sophie Turner COPYRIGHT : (c) alittlebitofrain METIER/APTITUDES : mécanicienne (robotique) / construction & robotique/mécanique TRIBU/CAMP : Cent POINTS GAGNES : 19
Admin

“ chance is a word void of sense ” (eris) - Page 2 Empty Re: “ chance is a word void of sense ” (eris)

le Dim 23 Fév 2020 - 15:22

— chance is a word void of sense
1 OCTOBRE 2118

Tu souris, sans un mot, sans une réaction supplémentaire. Ta présence se fait discrète, pourtant, tu restes là, à ses côtés. Tu connais la solitude, pour l’avoir vécue quelques mois, pour avoir senti les gens t’échapper, fuir au loin. Ca t’avait blessée à une époque, ça t’avait peut-être détruite aussi. Dans le fond, tu n’étais qu’une gamine à ce moment-là, qui aurait voulu de l’attention, du soutien. Maintenant, tu ris juste face à toute cette situation. Tu t’es relevée après quatre ans, en espérant que cela dure, mais tu ne peux rester seule indéfiniment. Tu n’y survivrais pas, quoi qu’ils en disent. Vous étiez faits pour vivre en groupe, pour vous soutenir les uns et autres. Chacun a sa place, sa fonction, et vous pouvez couvrir les faiblesses des autres de la sorte. Ca aurait dû être pareil là-haut, chacun aurait dû faire ce qu’il aimait, pour mieux servir le quotidien de tous. Néanmoins, il fallait seulement faire ce que les chefs désiraient, pour que le vaisseau survive, au détriment de l’humanité. Peut-être qu’arriver ici est le mieux qu’il vous soit arrivé. Et c’est sur cette pensée que tu clôtures ce chapitre de ta réflexion.

« Oui, c’est quand même notre Terre, que nos ancêtres ont juste voulu fuir pour survivre. » Mais vous êtes de retour. Vous êtes revenus sur cette planète que vous aviez abandonnée, et maintenant il n’est plus question de la quitter. Et tu préfères cela finalement. Te dire que tu as une place, un endroit où te poser, pour l’avenir. Même si ça ne dure que quelques semaines, quelques mois, quelques années. Même si tout s’arrête dans un claquement de doigt, tu auras pu en profiter une dernière fois. « Et nous sommes de retour. » Un murmure, et tu souris, avant de te lever, de le pousser à venir aussi. Vous avez passé une bonne partie de la nuit debout, réveillés, mais vous restez des êtres humains, avec un besoin de se reposer. En tout cas toi, tu le ressens, sur tes paupières. Et si le campement commence à se lever, tu irais bien finir ta nuit dans ta tente.

Les doigts soutiennent Jonas, qui semble avoir quelques difficultés à se déplacer. Au vu des légères blessures sur ses pieds, ses mollets, ce n’est pas si étonnant. Tu espères qu’il passera à l’infirmerie, pour s’assurer que rien ne s’infecte. Ce serait bête de perdre de sa mobilité sur une erreur de jugement… « Et tu me montreras les plantes que tu aimes cueillir à notre réveil. » Parce que vous vous reverrez. Et que tu lui en avais presque fait la promesse, non ?

Derniers mots, avant que les chemins ne se séparent pour l’instant...


HJ : je nous archive ça “ chance is a word void of sense ” (eris) - Page 2 484338566.
Contenu sponsorisé

“ chance is a word void of sense ” (eris) - Page 2 Empty Re: “ chance is a word void of sense ” (eris)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum