Aller en bas
- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 3351 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : alcuna licenza. (avatar), frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège TRIBU/CAMP : odyssée POINTS GAGNES : 275

taking it one step at a time ⊰ rachris - Page 5 Empty Re: taking it one step at a time ⊰ rachris

le Jeu 18 Juil 2019 - 18:03

taking it one step at a time
rachris

« In need of fresh air, and new adventures. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]« Si tu aimes bien perdre ton temps, alors vas-y. Mais t’as aussi des responsabilités auprès des odysséens, et ça devrait passer avant tout le reste. » Ses mots qui résonnaient. « Je n'oublie pas, ne t'inquiète pas. » Des secrets qu'elle ne connaissait pas. Le mouvement rebelle dont elle ne savait rien. Ne sachant rien de mon implication en cette politique, en ce mouvement illégal. Ne sachant rien de ces eaux troubles dans lesquelles je naviguais. Et je ne me faisais aucun doute que un si jour le mouvement rebelle cessait d'exister, était révélé ou quoi, ce serait une Rachel sans aucun doute furieuse que je rencontrerai. Mais les secrets existaient pour des raisons. Peut être était-ce aussi pour cela qu'il était plus simple avec Chiraz, qu'il n'y avait pas autant de discordes sur certains sujets. Sur la même longueur d'onde alors qu'elle connaissait mes secrets, qu'elle connaissait cette part de ténèbres. Sachant pour mon passé, pour mon père, pour les squelettes cachés dans le placard. Et la jeune femme autant membre des rebelles. Des secrets qui étaient gardés pour une raison. Certains qui ne pouvaient pas lui être imposés non plus. Tentant sans aucun doute de l'épargner plus que je ne le faisais avant. L'épargner avant, je ne le faisais certainement pas mais la mort de Robb avait changé les choses un peu plus. Promesse que je savais qu'elle ne comprenait pas pourquoi je voulais à tout prix tenir. Conscient qu'elle trouvait cela stupide, que c'était une perte de temps mais là encore, il y avait plus qui se cachait sous la surface de l'eau. Et conscient que le cours du futur risquait de changer de nouveau alors que l'avenir du mouvement rebelle était incertain, compliqué, que tôt ou tard l'élection à sujet du nouveau chancelier aurait lieu. D'autres problèmes dont je devrais me préoccuper. D'autres sujets par lequel je serais concerné mais pour lesquels je serai concerné ensuite. A temps utiles, viendrait le temps de la réflexion. Pour l'instant, je préférai me concentrer sur la jeune femme qui se trouvait à mes côtés. Préférant profiter de sa présence ici mais étant d'autant là pour la mission confiée, récupérer les plantes puis la ramener au campement de nouveau, m'assurer qu'elle rentrerait sauve.

Et c'est finalement à cette fameuse destination que nous arrivions. Finalement. un chemin parsemé d’embûches mais là, en hauteur. Un tout autre spectacle qui s'offrait à nous que celui de l'océan. L'air qui était ici plus pur. Différent. L'altitude, nous y étions. Mais alors que je m'étais arrêté pour admirer le paysage qui s'étendait devant nos yeux, Rachel s'était elle détournée de ce spectacle. Son regard qui avait été attiré par les plantes ou plutôt la maigre végétation ayant pris racine parmi les rochers. « Il y a toutes les plantes que je recherche et encore plus! » Un hochement de tête alors que je ne la remarquais pas s'installer au sol. Ma respiration courte alors que je continuais d'observer le paysages quelques minutes. Plusieurs minutes qui s'écoulaient avant que je n'en vienne finalement à me détourner de ce spectacle hypnotique face aux mots qu'elle prononçait de nouveau. « Si on tombe de cette hauteur … » La suite de sa phrase qui retombait. Des mots envolés par le vent. Elle n'avait pas besoin de terminer la fin de la phrase. Si l'un de nous chutait, c'était une chute mortelle qui nous attendait. Un pas de travers et c'était une pente qui était dévalée. Une marche plus lente alors que chaque pas sur le sol rocailleux devait être précis. Une préférence pour ne pas se rompre le cou. Préférant de loin rester en vie et qu'elle reste en vie elle aussi. « Tentons d'éviter de tomber alors. » Un court sourire alors que mon regard s'était de nouveau posé sur elle. Un sourire qui s'agrandissait en voyant qu'elle s'était animée. Son regard qui semblait s'être animé par la vie. L'observant alors qu'elle s'était mise à gribouiller des notes sur son carnet, à dessiner rapidement les plantes qui s'y trouvaient. Passionnée. Ne rompant pas le silence ni son moment alors que je me contentais de l'observer avec un sentiment de fierté. Il était certain qu'elle allait encore mal, qu'elle souffrait mais je savais que si Robb était là, il serait lui aussi en train de sourire. Il serait lui aussi fier. Et sans doute que s'il était là, je dirai que la gamine qui traînait son lapin en peluche par l'oreille était devenue grande. Belle et forte. Elle ne s'en rendait pas compte mais elle l'était. Ne voyant pas ce que je voyais. Mais cette flamme qui habitait son regard même à chaque moment qu'elle défendait ses positions contre moi, même sur chaque sujet me prouvait qu'elle était là, qu'elle était en train de se battre, qu'elle vivait. C'était ce qui comptait. Et finalement je m'approchais lorsqu'elle se relevait. Je me rappelais les plantes qu'elle avait désigné plutôt et les ayant repéré, j'en venais à m'approcher de la plante gracieuse et particulièrement combative qui avait survécu même sur ce terrain rocheux, difficile d'accès. M'accroupissant pour l'observer. Il était certain que je ne voyais pas ce qu'elle voyait. Il était certain que je ne pouvais être passionné par les plantes, mais si la végétation pouvait survivre sur ces terres hostiles alors elle aussi pouvait survivre à toute épreuve. En étant certain. Ne lui faisant toutefois pas la remarque alors que je désignais les plantes du doigt. « Je te laisse pratiquer ton art alors.»
(c) DΛNDELION
Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 701 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Panda (avatar), hedgekey (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 120

taking it one step at a time ⊰ rachris - Page 5 Empty Re: taking it one step at a time ⊰ rachris

le Lun 16 Sep 2019 - 6:14

taking it one step at a time
rachris

« In need of fresh air, and new adventures. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je ne m’inquiétais guère pour lui niveau responsabilités. Chris savait parfaitement sa place, et prenait son rôle très au sérieux. Son attitude était enviable, certaines personnes ayant plus à cœur leur poste que d’autres. Dans mon cas, je me réveillais chaque matin avec un seul but; cuisiner pour le campement. Il n’y avait pas d’épanouissement personnel, pas d’envie de pousser les choses plus loin. J’étais encadrée, me reposant sur ces gestes quasi-automatiques pour traverser la journée sans trop de difficultés. Quand on venait rompre ma routine, c’est là que je sentais le sol se dérober sous mes pieds. Je devenais très agressive dans mes paroles ou je m’éloignais sans donner d’explications. L’arrivée de Chris et de Devos me fit exactement cet effet. Dans ma cuisine, à faire le vide dans mon esprit pour ne me concentrer que sur mes mains, ils sont venus me tendre un piège. Ils ont envahi mon petit recoin de paix pour me forcer à avouer ce que je préférais ne pas divulguer. Je n’en avais rien à faire, de leurs belles paroles et de leur attitude protectrice. Ils sont venus cogner trop tard à ma porte, car je portais déjà trop de noirceur en moi. Autant Devos a-t-il compris le message, ne nous ayant pas reparlé depuis, Chris, lui s’entêtait, par promesse aux morts. Pourquoi est-ce que mon frère lui a dit de faire ça? S’il voulait qu’on garde un œil sur moi, alors il n’aurait pas dû mourir. Mais il n’avait aucun droit de demander qu’on envahisse ma vie, alors que je me contentais de la vivre sans véritable but. Plus que jamais je regrettais de ne pas avoir quitter le campement sans demander de restes. Au pic de ma dépression, cela aurait été simple. Toutefois, maintenant, je ne voulais rien faire. Dans le meilleur des mondes, j’aimerais presque faire à manger à partir de la tente, de récolter des plantes à quelques pieds de moi, et de ne plus bouger de là. Comment en arrivais-je là? Eh bien, quand les jours se ressemblent tous et que rien ne vous surprend plus, rien ne vous pousse à sortir et voir les autres, soudainement la paresse s’installe. Oh, il y quelques rares moments où l’envie reprend sans donner d’alerte. Mais après quelques jours ou semaines, les mauvaises habitudes reprennent le dessus.


Dans ce cas-ci, j’avais tenu bon jusqu’à ce qu’on arrive à destination. La présence de Chris changeait certainement la donne. Moi, seule, dans un recoin pareil, je me serais perdue en cours de route, et le découragement m’aurait poussé à trouver où me coucher. J’aurais attendue que le besoin de rebrousser chemin ne m’anime à nouveau. Par contre, vu que j’étais accompagnée, on ne s’attardait pas trop le matin en se levant. Et en voilà les résultats! Malgré les embûches sur notre chemin, nous étions enfin là, en hauteur, prêt à trouver les plantes en question avant de repartir vers les campements. Mon regard ne s’attardait pas tellement sur le paysage qui nous entourait. Je ne m’enthousiasmais plus pour ce genre de choses. Ce n’est pas comme si je me plaisais, sur Terre, rêvant toujours à la possibilité de retourner là-haut. Que l’air soit pur, que l’on voit à des kilomètres, je m’en fichais éperdument. Mes yeux cherchaient les plantes en question, celles qui aideraient grandement à l’infirmerie. Et à ma grande surprise, il y en avait bien plus que je ne l’aurais imaginé. J’exclamais brièvement ma joie face à cette découverte, avant de prendre place par terre, me mettre à dessiner ce que je voyais. Pendant quelques minutes, je perdis tout contact avec ce qui m’entourait, mon esprit envahit par mes pensées, par ce que je ne pouvais pas oublier de griffonner sur mes feuilles. Lorsque je me sentie assez confiante de mes notes, et que je pris le temps de regarder un peu plus loin, je remarquais enfin notre hauteur actuelle, et le danger dans lequel on se trouvait. Je lui en fis part, mais il sembla ne pas trop s’en faire, en comparaison. Je n’étais pas surprise de son commentaire, lui qui ne se laissait pas abattre si facilement. Bon, s’il ne s’en faisait pas, alors j’essayerais de faire pareil. Je me dédiais de nouveau à mon petit passe- temps, me préparant à couper quelques feuillages, visualisant la coupe afin de ne pas trop endommagée la plante. J’osais croire que certaines pourraient potentiellement nous donner quelques graines afin que l’on puisse les planter dans le campement. Perdue dans mon petit monde très silencieux, je n’entrevis pas Chris s’accroupir. En fait, je ne remarquais sa présence que lorsqu’il désigna les plantes. « C’est pas un art. C’est une distraction. » Je sortis de mon petit sac un minuscule couteau de cuisine. Je m’approchais ensuite des plants plus matures, trouvant quelques graines que je rangeais rapidement, avant de finalement couper des tiges et des tiges. Toujours avec délicatesse, je les enroulais et les plaçais dans mon sac. Une fois assurée que j’avais terminé, je me relevais doucement. « Et maintenant, comment est-ce qu’on redescend d’ici? » Une chose était sûre; je ne devrais pas regarder en bas.
(c) DΛNDELION
- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 3351 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : alcuna licenza. (avatar), frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège TRIBU/CAMP : odyssée POINTS GAGNES : 275

taking it one step at a time ⊰ rachris - Page 5 Empty Re: taking it one step at a time ⊰ rachris

le Lun 16 Sep 2019 - 21:46

taking it one step at a time
rachris

« In need of fresh air, and new adventures. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Un art de cueillir des plantes ou un art plus accessible à la portée de tous. Peut être. Peut être qu'il n'était pas si difficile de manier la lame servant à couper les racines, servant à lui permettre de dégager le terrain et lui permettre d'accéder aux petites graines si précieuses qu'elle était venue chercher. Peut être qu'avec beaucoup d'inspiration ou beaucoup de créativité, elle pourrait non seulement se servir des plantes pour les remèdes mais aussi s'en servir pour les replanter. Ce qui devait être bien possible. Sans doute pouvait-elle tenter comme avec les graines donnés par les naoris au début de notre arrivée sur terre tenter de les planter, de cultiver le sol pour faire pousser ces plantes rares du côté de leur campement. Ce qui pourrait lui permettre d'éviter de faire les aller retours x fois. Ce qui lui permettrait de reprendre son souffle et nous éviter le chemin, bien qu'en soit en dépit des péripéties, des oscillations, le trajet avait été plutôt plaisant, même très plaisant. Mon regard posé sur elle alors que j'étudiais ses gestes. « C’est pas un art. C’est une distraction. » Peut être. Peut être que ce n'était qu'une distraction mais une distraction qui rallumait non moins la petite flamme dans son regard, qui la faisait retrouver cet air passionné. Un peu cet air que pourrait aborder tout scientifique peut être même tout chercheur fou plongé dans sa découverte, captivée par ce qui se trouvait devant lui. Des graines qu'elle ramassait bel et bien, confirmant sans doute ainsi ma théorie, que ces graines allaient être replantées par la suite. Me redressant dans le désir de la laisser couper tranquillement les plantes et pratiquer son art. Préférant admirer le paysage. Et contemplation que je pensais durer plus de quelques minutes, peut être même des heures si elle voulait réellement recueillir beaucoup de plantes, de tiges. Mais non. Non, c'était ce qui le plus terrible car en l'espace de quelques secondes, elle se relevait déjà. « Et maintenant, comment est-ce qu’on redescend d’ici? » Clignant des yeux pour concrétiser cette vision, pour donner du sens à ses mots. Mais non, je n'avais pas la berlue alors qu'elle m'indiquait par là avoir terminé, qu'elle m'indiquait avoir terminé sa tâche et ramasser toutes les plantes qu'elle avait voulu. Mon regard qui ne la quittait pas. Bouche un peu entrouverte comme si j'étais sous le choc alors que je reprenais la parole, un peu sans mot. « Tu rigoles non ? » Sans mot. Des questions sans réponse car les réponses je les connaissais déjà. « On a crapahuté pendant des jours pour qu'en l'espace de cinq secondes ce soit fini ?! » N'en revenant pas. N'en revenant pas qu'en l'espace de quelques minutes la récolte était déjà terminée. Moins énervé qu'un peu choqué, qu'un peu amusé. « Ah je te jure que si je t'aimais pas autant, j'aurai jamais fait tout ce trajet. » Air dramatique alors que je l'enveloppais entre mes bras pour la serrer l'espace d'un instant contre moi. N'en revenant toujours pas. Menteur. Dans le fond je savais très bien que je serais venu même si j'avais tenté de traîner des fers au départ. Je serai venu. Et je serai revenu sans hésiter. Toujours. Appuyé contre elle. Laissant notre trace une dernière fois dans ce décor. Deux silhouettes qui paraissaient si immobiles, perchées en haut de la montagne. Montagne dont tôt ou tard le côté arbuste serait de nouveau dévalé. Paroi rocheuse qui serait laissée en arrière plan pour retrouver le couvert de la forêt, pour retrouver ces arbres gigantesques qui se dresseraient fièrement après notre passage. Mais pour le moment, cette descente pouvait encore attendre peu alors qu'il était plus facile de se faire happer par la montagne, par ce décor majestueux. Seuls au monde... ou presque sans oublier toutes les plantes qui remplissaient désormais sa besace.

Fin
(c) DΛNDELION
Contenu sponsorisé

taking it one step at a time ⊰ rachris - Page 5 Empty Re: taking it one step at a time ⊰ rachris

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum