Aller en bas
Admin △ I of the Storm
Einar Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2018 PSEUDO/PRENOM : Electric Soul MULTICOMPTES : Harlan Tikaani, Kayden Elwood & Nikita Lebedev MESSAGES : 2686 CELEBRITE : Chris Hemsworth COPYRIGHT : Lux Aeterna & bat'phanie & captaindanvers (tumblr) METIER/APTITUDES : Commerçant de bois bleu | Navigation & Artisanat TRIBU/CAMP : Iskaar POINTS GAGNES : 98
Admin △ I of the Storm

I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar) - Page 2 Empty Re: I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar)

le Mer 10 Juil 2019 - 21:05
Comme tu t'en doutais, Emilia était aussi peu enthousiaste à l'idée d'aller chez les Pikunis que toi d'aller visiter les hommes du ciel. C'était probablement plutôt juste. Mais bon, comme tu le lui avais dit, tu ne pourrais pas rentrer dans le campement. Tu l'aiderais jusqu'à plus ou moins arriver par là, et puis tu rebrousserais chemin. D'ailleurs, était-il loin, ce campement ? Tu ne savais pas trop, tu t'enfonçais rarement profondément dans les terres désormais, au plus loin, tu allais vers le village athna. Tu te rendais très rarement chez les Naoris – aller jusque chez eux semblait demander pas mal d'effort – longer tout le continent puis encore marcher pas mal à travers la forêt. Et ensuite, il fallait le trouver, leur foutu village caché. T'étais plus doué sur mer que sur terre, les arbres pour toi se ressemblaient un peu tous, alors si en plus tu devais regarder en l'air et essayer d'apercevoir un village caché, t'étais pas sorti de l'auberge.

La skaiplan avait l'air de dire que normalement, les siens ne verraient pas de problème à ta présence. Seulement, elle n'avait pas l'air sûre et personnellement, t'étais pas spécialement prêt à courir le risque de t'aventurer dans leur campement, pas seul, pas sans le renfort de plusieurs terriens près de toi et pas sans armes.

« Moi pas Athna ou Pikuni. Pas, hm... » Comment on disait traité en gonasleng ? Comme si tu utilisais ce genre de mot tous les jours. Tu fouillas dans ta mémoire, chercha un terme qui pourrait fonctionner. Accord ? Accord, ça marchait pour les transactions commerciales, ça pourrait peut-être marcher pour ça. Autant tenter le coup. « ...d'accord ? Lien ? Préfère pas risquer. »

Tes connaissances sur les skaikru étaient remplies de lacunes, ton gonasleng était rouillé et tu ne savais pas vraiment à quoi t'attendre, toi qui n'avais jamais vraiment eu de lien avec eux, contrairement aux tribus sœurs. Peut-être qu'ils avaient plein de coutumes spéciales. Des choses qui les offenseraient rapidement sans que tu le saches, ou qu'ils pourraient mal prendre. T'avais pas envie d'avoir ton chef sur le dos parce que t'avais fait une connerie, ça non.

« Ton village, très loin ? » demandas-tu tout de même, tout en continuant d'avancer. Non parce que si c'était pour genre aller jusque chez les Naoris, elle pouvait se brosser. Tu préférerais encore aller la déposer chez les Pikunis – tu faisais suffisamment confiance au peuple des plaines pour ne pas lui faire de mal – pour se faire soigner et elle rentrerait elle-même toute seule. Au moins, le village pikuni, tu savais exactement où il était. Et tu pourrais peut-être te faire examiner là-bas en même temps. Ta cheville commençait à protester davantage, à force d'appuyer dessus.

Emilia sembla s'inquiéter de l'impression qu'elle te laissait, tu laissas échapper un léger rire un peu
essoufflé :

« Toi okay. Moins différente que ce que je pensais. » répondis-tu, sincèrement. On avait dit tellement de choses, sur les gens du ciel, tu t'étais presque attendu à des monstres, dans un coin de ta tête. Mais ils étaient comme vous, au final. Et un peu comme des bébés manchots qui essayaient d'apprendre à nager et voler, aussi. Avec un sourire amusé, tu ajoutas cependant, un peu taquin mais pas méchant : « Pas doué comme je pensais, par contre. »

Bon, en soi, c'était pas vraiment la faute d'Emilia si tout d'un coup, la terre s'était affaissée sous vous. Clairement pas. Pas sa faute non plus si elle était mal tombée et que l'os de sa jambe s'était dit que tiens, il tenterait bien un tour dehors et prendre l'air. Elle avait juste...cruellement manqué de chance. Et toi avec, par la même occasion, même si tu t'en étais carrément mieux sorti niveau blessure.
Tandis que vous continuiez d'avancer, elle te demanda si ce n'était pas difficile d'être loin de chez toi. Uh. Non ? Mais bon, il était facile de deviner que vous n'aviez pas le même mode de vie. Tu haussas légèrement les épaules :

« Pas vraiment. J'ai l'habitude, ma famille aussi. Peuple de marins, partir longtemps en mer, normal. » C'était peut-être un peu plus délicat, avec Hannah si jeune mais...tu devais avouer, un peu honteux, qu'il n'était pas encore très facile d'accepter sa présence, certains jours. Il était dur de se débarrasser de tels préjugés, surtout quand on vous le faisait sentir quotidiennement.

Pauvre Emilia. Elle n'avait même pas trouvé tout ce qu'elle cherchait. Tu lui offris un sourire un peu désolé à ça. C'était possible d'être si malchanceux ?

« Pas possible d'avoir par troc ? Avec Athnas ou Pikunis ? » demandas-tu, ne sachant pas particulièrement ce qu'elle cherchait ou à quel point elle en avait besoin. Tu avais des rudiments de connaissances en soins, mais juste assez pour pouvoir te débrouiller seul en mer, si jamais tu rencontrais un problème, pas beaucoup plus. Tu retenais qu'est-ce qui était pour quoi, et c'était à peu près tout.

La pente montait vraiment, décidément. Tu vais de l'espoir. Vous sortiriez peut-être bientôt de là. Tant que tu n'arrivais pas à voir vraiment l'horizon ou le sol, tu ne voulais pas crier victoire, mais vous étiez sur la bonne voie, t'en étais certain. Peut-être plus que quelques minutes, et vous pourriez déjà avoir une bonne avancée, peut-être même trouver un endroit où vous pourriez grimper, avec un peu d'effort ?
Emilia Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 10/08/2018 PSEUDO/PRENOM : Thinkky MULTICOMPTES : Rowena Chakraan/Eris Garfagnini MESSAGES : 167 CELEBRITE : Cate Blanchett COPYRIGHT : ava (c) VOCIVUS METIER/APTITUDES : Chirurgienne - Education / Herboristerie / Médecine. POINTS GAGNES : 55
Admin

I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar) - Page 2 Empty Re: I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar)

le Dim 29 Sep 2019 - 22:20


I'm looking for someone to share in an adventure.
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you



C’était un choix ou l’autre. Être rapprochée des siens, mais devoir faire les derniers mètres, si ce n’est plus, seule, ou être soignée dans une autre tribu, qu’elle ne connaissait pas réellement, puisqu’elle ne sortait que peu. Aujourd’hui, le choix de rester auprès des siens, quelles que soient les circonstances, lui portait préjudice. A cause de cela, Emilia n’avait aucune connaissance de la situation diplomatique avec les tribus terriennes, tout comme leurs méthodes de soin et guérison lui étaient inconnues. Alors oui, elle avait ce même rejet que d’autres avaient eu avant elle, en d’autres temps, en d’autres guerres. Légèrement xénophobe, effrayée de ne pas savoir ce qu’ils désiraient, ce qu’ils faisaient, et elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même. Pourtant, eux étaient restés ici pendant ce presque-siècle, avaient développé une nouvelle médecine, alternative, remontant dans le temps. Ce n’était pas moins bon, mais différent. Et il fallait se rendre à l’évidence, ce qu’elle savait, ce qu’elle avait appris pendant vingt ans n’avait plus grand intérêt. Ce n’était qu’un amas de connaissance entre ses doigts, dont une majeure partie n’était plus que théorique. Sans les installations du vaisseau, et l’électricité en grande quantité, beaucoup de choses n’étaient malheureusement plus possible…

« Je comprends… » Pas de traité, c’était dangereux pour lui donc. Même si pour elle, les siens ne lui feraient pas de mal, en la voyant arrivée de la sorte, peut-être le penseraient-ils coupable… « La blessure est… Grave. Mon peuple a plus de… Connaissances pour la traiter. » C’était peut-être insultant pour les autres, dit comme ça. « Je crois. Je ne connais pas vos moyens ou vos méthodes. » Dans son univers, c’était les siens avant tout dans le domaine médical. Toujours. A tort ou à raison, en vérité, elle n’était pas en position de faire un réel comparatif. Peut-être serait-ce l’occasion de s’intéresser plus aux autres, plutôt que de se renfermer sur les siens. Car au-delà des Naoris, jamais elle n’avait pris le temps de faire connaissance avec ceux habitant ces terres. Et, évidemment, il avait fallu qu’elle chute de cette façon pour s’en rendre compte. Super Emilia. « Je… je ne crois pas. Je n’ai pas beaucoup marché avant d’arriver par ici. » Elle devrait pouvoir se repérer. Certes, son sens de l’orientation n’était pas aussi bon que certains des siens, notamment des éclaireurs ou gardes cependant, tant qu’elle restait dans un certain périmètre autour du campement, elle savait aller et venir. Maintenant, elle n’avait plus qu’à espérer ne pas en être sortie…

Moins différente. C’était un bon point. Le sourire sur ses lèvres se faisait plus détendu, tout en restant navré. « Je ne peux pas me défendre sur ce point-là. » Vu la blessure, non, elle n’était pas douée. Il serait peut-être d’apprendre à tomber en se faisant le moins de dégâts possible. « Nous ne sommes pas sur cette Terre depuis longtemps non plus. » C’était ça qui pêchait en partie. Ils étaient si récents par rapport aux autres terriens. Il leur fallait le temps de s’adapter…

Nouveau sourire, à la réponse suivante. Evidemment qu’il devait avoir l’habitude de tout cela, contrairement à elle. « Je ne sais pas si je pourrais faire une telle chose… » Mais dans les faits, n’était-ce pas ce qu’elle avait fait ? Elle les avait complètement abandonnés de son côté. Son compagnon, son fils… Elle avait menti aussi. Alors, n’était-ce pas autrement plus grave ? n’était-elle pas en train de se persuader du contraire ? Elle était un problème. Le regard se troubla un instant, avec les souvenirs, les rappels de sa mémoire anesthésiée par la douleur. « Enfin, vous rentrez régulièrement tout de même. » Lui n’était pas Elle. Il restait auprès des siens, quand la chirurgienne se perdait dans ses études, dans ses patients, dans de multiples histoires qui n’étaient pas la trame principale.

« Je… Je n’y avais pas pensé. Je demanderai, mais ça peut être une bonne idée… Certaines plantes ne doivent pousser que sur les versants montagneux… » Elle se sentait honteuse, de ne pas avoir pensé au troc. Ou plutôt n’aimait-elle pas dépendre d’une tierce personne. Indépendance qui s’était ressentie au cours de sa vie, se percevait toujours par instant.

La pente sous ses yeux devenait une porte de sortie, et ils entreprirent de la grimper. Petit à petit, l’air frais se glissait dans ses cheveux, jouait avec les mèches blondes. Au moins, ils arrivaient à la surface. Alors certes, elle devait encore plus s’appuyer sur Einar, et la montée était pénible, mais c’était une sortie possible qu’elle ne refuserait pas. Quitte à forcer sur sa jambe et la blessure. De toute façon, même si c’était dur, il fallait y aller. Et les longues minutes finirent par porter leurs fruits. L’herbe sous les pieds la rassura rapidement, et un soupir fut lâché. Au moins, ils avaient réussi. Les paupières clignèrent quelques secondes, pour repérer les environs. A son grand étonnement, ils s’étaient même rapprochés du campement des odysséens. Moins de temps à marcher, c’était mieux pour tous. « Ca doit être par là. Plus très loin. » Direction donnée, et elle reprit dans la foulée. « Un guérisseur peut aussi t’examiner en dehors du campement, avant que tu repartes. » Même s’il n’entrait pas, qu’il ne le pouvait pas, elle ne le laisserait pas repartir de la sorte… A moins qu’ils croisent un pikuni sur le chemin, et qu’il le prenne en charge.

Admin △ I of the Storm
Einar Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2018 PSEUDO/PRENOM : Electric Soul MULTICOMPTES : Harlan Tikaani, Kayden Elwood & Nikita Lebedev MESSAGES : 2686 CELEBRITE : Chris Hemsworth COPYRIGHT : Lux Aeterna & bat'phanie & captaindanvers (tumblr) METIER/APTITUDES : Commerçant de bois bleu | Navigation & Artisanat TRIBU/CAMP : Iskaar POINTS GAGNES : 98
Admin △ I of the Storm

I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar) - Page 2 Empty Re: I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar)

le Sam 19 Oct 2019 - 18:03
Vous continuez d'avancer comme deux éclopés, avec toute la grâce d'un bébé baleine échoué sur des plages de sable noir. Tu commences à un peu fatiguer, Einar. Pas qu'Emilia soit lourde ou grosse hein, elle était plus du genre poids plume en vérité, mais remonter une pente quelque peu glissante, franchement humide, sur une cheville qui tire la gueule et aimerait bien qu'on lui foute la paix, tout en soutenant une femme à la jambe qui fait franchement peine à voir, c'est pas ce que t'as fait de plus léger dans ta vie, disons.

Tu te résignes plus ou moins à devoir te rendre dans son campement à elle. Enfin, près de son campement à elle. Tu n'entrerais probablement qu'à moitié mort là-bas. T'as assez confiance – mais tout juste, vraiment vraiment tout juste – pour penser qu'ils ne te tireront pas dessus sur le champ si tu t'approches à moins de cinquante mètres. Mais de là à te dire que t'es en sécurité et que tu peux y rentrer sans risquer d'y être fait prisonnier ou un truc du genre ? Ouais, non. Tu viens d'un coin où on regarde tout ce qui arrive à dépasser les rochers entourant l'île d'un œil circonspect. T'imagines que ces gens-là n'aiment pas beaucoup quand ils ne reconnaissent pas un visage qui veut passer leurs palissades. T'as pas envie de goûter au feu et au métal de leurs armes.

Tu pourrais presque être vexé de la justification qu'elle te donne. Comme quoi son peuple a probablement plus de connaissances pour traiter la blessure. T'as même une expression indignée et t'as une tirade presque prête pour défendre les guérisseurs terriens quand ton indignation retombe comme un soufflé. Ouais, non, elle a probablement raison. Ils avaient plein de choses là-haut, qui leur permettaient de vivre avec les étoiles. Ils doivent probablement en savoir plus que vous. Même si ça tue ta fierté de l'avouer.

« Non, toi probablement raison. » admets-tu avec une certaine rancoeur, grommelant quelque peu. Tu jettes un nouveau coup d'oeil à la jambe d'Emilia et grimaces en voyant le sang et l'os. « Pikunis peuvent probablement soigner, mais peut-être moins bien, plus long. » Plus douloureux, aussi. T'as eu assez d'entorses et de foulures pour savoir que c'est terriblement long et chiant d'attendre que ça guérisse. Et bordel, ça gratte, sous ce plâtre. Et évidemment, quand ça guérit mal, ça tiraille bien en hiver. Ce qui veut dire les deux tiers du temps, sur ton île.

Bon, au moins, Emilia a l'air de croire que son village n'est pas très loin, elle n'a pas beaucoup marché avant d'arriver ici. Bien. Tu n'as qu'une très vague idée d'où peut se trouver son village – ce n'est pas comme si tu avais particulièrement envie de faire connaissance de près avec eux – et tu fais confiance au sens des distances de la skaiplan.

« Ok. Toi guide moi quand nous sortir. »

Elle sourit, Emilia, quand tu lui dis qu'elle n'est pas douée et heureusement, elle n'a pas l'air de le prendre trop mal. Elle a raison sur le fait qu'ils sont là depuis moins longtemps – c'est difficile à oublier – et c'est certainement un facteur qui peut les excuser. Tu avais juste envie de la taquiner un peu.

Vous gagnez mètre après mètre. Rêves-tu la sensation du vent dans tes cheveux ? Mais Emilia te distrait en continuant la conversation, sur vos allers-retours dans vos familles, cette fois. La skaiplan dit qu'elle ne pourrait probablement pas partir si longtemps, elle.

« Hmm, mode de vie différent. Mes filles habituées, même si elles manquent parfois. Je pars moins souvent, maintenant. Toi as famille ? » demandes-tu tentativement, espérant ne pas avoir mis le doigt sur un sujet tabou.

Tu hoches la tête quand tu rappelles à Emilia le troc et qu'elle dit qu'elle pourrait peut-être y trouver quelque chose. Même si tu n'y as pas encore commercé toi-même, tu penses que ce n'est pas une mauvaise idée. Le commerce a toujours été préférable à la guerre. Et s'ils sont là pour rester, ces échoués, autant que vous puissiez gagner à leur présence aussi, non ? Tu te demandes si tu pourrais leur vendre quelque chose. Du bois bleu brut, mais pas des armes, tu penses. Tu n'es pas à l'aise avec l'idée qu'ils pourraient s'en servir contre des terriens.

Et puis, enfin, enfin, le vent n'est pas qu'une sensation rêvée. Enfin, vous grimpez hors de ce trou, arrivez à la surface. Tu laisses échapper un léger cri victorieux, à ça, content d'avoir vaincu cette terre humide qui avait voulu vous ensevelir. Prends ça, plaine de mes deux !

Vous prenez encore quelques minutes pour sortir, mais sortir enfin vous faîtes. Ça faisait un moment que t'avais pas été aussi heureux de voir de l'herbe.

Tu laisses Emilia se repérer tandis que tu fixes toi-même l'horizon. Uh. Plus loin du village pikuni que tu pensais. Mais après tout, vous avez avancé sur le terrain qui pourrait vous mener à la sortie, pas dans la direction précise du village. Elle a l'air de rapidement trouver ses repères, heureusement. Si tu as l'air déterminé quand elle te donne la direction – ça va, la marche ne sera plus très longue, moins que ce que tu pensais, tu pourras gérer – tu affiches une mine un peu circonspecte quand elle te propose qu'un guérisseur t'examine, avant que tu ne repartes.

« Ok, on y va. Et je...verrais si ok à ce moment-là. » finis-tu par répondre, sans parvenir à promettre de laisser un débarqué regarder ta blessure. Tu n'es pas totalement certain que tu puisses être ausculté non plus.
Emilia Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 10/08/2018 PSEUDO/PRENOM : Thinkky MULTICOMPTES : Rowena Chakraan/Eris Garfagnini MESSAGES : 167 CELEBRITE : Cate Blanchett COPYRIGHT : ava (c) VOCIVUS METIER/APTITUDES : Chirurgienne - Education / Herboristerie / Médecine. POINTS GAGNES : 55
Admin

I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar) - Page 2 Empty Re: I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar)

le Jeu 21 Nov 2019 - 16:29


I'm looking for someone to share in an adventure.
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you



L’homme finit par accepter. Y’avait un poids qui s’envolait des épaules d’Emilia. Non pas qu’elle haïssait les tribus terriennes, qu’elle avait des soucis avec celles-ci, néanmoins, comme tout le monde, elle était plus accrochée aux siens. Et si cela était possible pour elle de rentrer chez elle plutôt que de finir chez les Pikunis, elle préférait. Puis y’eut la réalisation, glaçante, qu’on n’irait certainement pas la chercher. Ca la perturba quelques secondes, de se rappeler de ses relations, à peine cordiales, souvent froides, avec ceux l’entourant. Par choix, par manque d’envie de changer, de s’adapter, ou tout simplement de communiquer. Son échange avec Einar le montrait bien finalement. Incapable de réfréner la pseudo-vérité qui fuyait de ses lèvres, la chirurgienne avait une tendance certaine à dire ce qu’elle pensait, oubliant par instant la diplomatie ou le tact. Comme si son avis pouvait s’en passer. Pour le coup, heureusement que l’homme ne le prit pas mal, car il aurait simplement pu la laisser sur le sol, au milieu de cette plaine quelque peu défigurée. La pensée lui arracha un sourire, tout sauf joyeux. Peut-être que ça lui aurait appris à faire plus attention. Pour un temps.

« Pardon, je ne voulais pas dénigrer vos guérisseurs. » Oui, elle avait peut-être été un peu loin. Néanmoins, elle connaissait parfaitement la façon de soigner des Odysséens, qui lui correspondait parfaitement. Après, elle avait eu quelques-uns des chirurgiens, des médecins encore en vie sous ses ordres dans le vaisseau. L’enseignement à haut niveau, elle en faisait une partie, donc c’est logique qu’elle leur fasse confiance. Jamais elle n’aurait accepté quelqu’un qui mettait la vie d’un autre en danger en ne maîtrisant pas les soins. Même si aujourd’hui, cela avait moins d’importance. Même en maîtrisant à la perfection, trop d’incertitudes se mêlait désormais à leur métier. L’attention portée en détail était cruciale, mais il leur manquait certains outils, par rapport au passé…

Elle le guiderait, et le vent dans leurs cheveux semblait confirmer que la direction prise, la douce pente montée, était la bonne. Ils se retrouveront bientôt à la surface, bien qu’elle continue de discuter. Pour se distraire de la douleur, de la possible distance à parcourir par la suite. Si elle se savait assez proche en réalité du campement, elle était incapable de donner une réelle distance. Logique à vrai dire, quand elle n’était pas encore au courant de l’endroit où ils allaient sortir. La réponse d’Einar lui arracha un sourire. Evidemment que c’était une habitude différente, car dans le ciel, ils n’étaient jamais loin les uns des autres, promiscuité obligée vu la taille du vaisseau qu’ils habitaient. Le seul moment où elle avait perdu son enfant de vue, où elle s’était retrouvée loin de lui, c’était après son emprisonnement, quand il le refusait. Sinon, jamais ils n’avaient réellement été séparés.

Elle resta silencieuse un instant sur le retour de la question. Des enfants… Heureusement, l’arrivée à la surface lui donna du temps pour réfléchir. Déjà, elle retrouva ses repères, à travers l’esprit brumeux. Au moins, la souffrance lui foutait la paix. A moins que son corps s’y soit tout simplement habitué. Pour survivre, elle en oubliait la douleur. Mais mieux valait que cela ne dure pas, pour ne pas devenir trop dangereux. Il verra. Elle hocha doucement la tête. Après tout, c’était compréhensible. « Je peux aussi regarder rapidement moi. » Ils se mirent en marche. Et oui, elle proposait, avant d’être prise en charge, de juste s’assurer qu’il pourrait marcher et rentrer chez lui sans trop de difficulté. Car la porter ne devait pas arranger son cas, même s’il ne se plaignait pas. « Et… J’ai un fils. » Pause. « Il est arrivé ici avec le premier groupe… Venant du ciel. » Elle ne savait pas trop quel nom leur donner les terriens, ni même s’ils faisaient une différence entre les deux groupes d’arrivants. Savaient-ils que le premier avait été une expérience ? Pour s’assurer que la Terre était encore viable. Puis, que ce n’était que des criminels, que le conseil de l’époque avait dû croire qu’une perte ne serait pas forcément importante. En réalité, Emilia elle-même n’était pas au courant de tous les tenants et aboutissants qui avaient poussé à cette décision, tout de même extrême. Elle s’était juste retrouvée face à l’envoi de son propre fils, bien après le départ de la navette. C’était Nadja qui lui avait permis de connaître les constantes vitales de Liam, malgré tout. Mais aucune explication n’avait jamais été fournie. « Nous ne sommes pas très proches aujourd’hui. » Ca serait trop compliqué de tout expliquer, alors, elle souriait juste pour accompagner ses propos.

Un vol d’oiseau passa au-dessus de leur tête, rappel qu’ils étaient maintenant sortis. La marche allait durer un temps, mais ils étaient à l’air libre, et bien plus proche de la libération…

Admin △ I of the Storm
Einar Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2018 PSEUDO/PRENOM : Electric Soul MULTICOMPTES : Harlan Tikaani, Kayden Elwood & Nikita Lebedev MESSAGES : 2686 CELEBRITE : Chris Hemsworth COPYRIGHT : Lux Aeterna & bat'phanie & captaindanvers (tumblr) METIER/APTITUDES : Commerçant de bois bleu | Navigation & Artisanat TRIBU/CAMP : Iskaar POINTS GAGNES : 98
Admin △ I of the Storm

I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar) - Page 2 Empty Re: I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar)

le Ven 22 Nov 2019 - 20:53
Le choc des cultures, tu t'y attendais, Einar, c'est vrai. Parce que tu n'avais jamais discuté avec un homme ou une femme du ciel avant Emilia, tu avais beaucoup de préjugés – et tu en as encore – mais ces échoués sont tout de même moins différents que ce que tu pensais. Ton avis à toi s'adoucit. Mais peut-être que ce n'est pas tout à fait le cas d'Emilia.

Tu vois qu'elle tente de rattraper le coup sur sa remarque, qu'elle a probablement vu que t'étais un peu offusqué du sous-entendu que les guérisseurs terriens valaient forcément moins bien que les guérisseurs du ciel. C'est un peu maladroit et tu ne sais pas si c'est totalement sincère ou si elle a juste peur de ce que tu pourrais faire si tu étais vraiment vexé, mais bon, on va dire qu'elle s'excuse et que c'est le principal.

Par contre, il y a une notion que tu te dois de corriger tout de même. Parce que tu parlais des guérisseurs pikunis et…non.

« Pikuni, pas tout à fait mon peuple. Plus...voisins. » rappelles-tu, parce que même si vous êtes liés par le commerce, il serait fou de croire que les Iskaars font exactement partie des tribus sœurs de la même façon que les Athnas ou anciennement les Calusas. Vous partagez certaines coutumes et points de vue, certes, mais vivre sur une île isolée a forgé vos particularités, façonné votre propre culture, bien distincte de celle des tribus sœurs sur assez de points. Si tu peux être proche des hommes du continent, tu n'en es pas un. Un Iskaar n'est pas un Pikuni.

Mais après tout, un guérisseur iskaar serait peut-être encore moins bon. Vous avez moins accès aux soins, avec le nombre de plantes limité qui pousse sur votre île. Tu souris, dénigrant un peu ton propre peuple, quand tu réponds. « Chez moi, fisplei très... » Tu tends la main, paume vers le bas, et fait tourner  ton poignet de gauche à droite. Un signe qu'on pourrait mieux traduire comme « couci-couça ». « Plus...serre les dents, souffre en silence, attends voir si va mieux. Si pas, essayer soigner, peut-être. »

Ce que tu tentes de faire maintenant, en réalité, tu t'en rends compte. Eh. T'es Iskaar jusqu'au bout des ongles, pas ta faute. La vie sur votre île est dure. On élimine les éléments les plus faibles comme ça. Tout peut se guérir avec suffisamment de volonté et de ténacité – du moins, selon la mentalité iskaar.

Avec un rire intérieur, tu imagines que ton explication doit horrifier une fisa comme Emilia.

Mais enfin, vous sortez de cette maudite tranchée dans le sol. Emilia ne répond pas à ta question sur sa famille, et tu n'insistes pas, te disant qu'il s'agit peut-être d'un sujet tabou. Tu ne connais pas les mœurs des échoués du ciel, après tout, peut-être que c'est une chose dont on ne parle pas avec des inconnus.

Emilia propose qu'elle regarde, elle, plutôt qu'un guérisseur de son campement. Et c'est bête, hein, parce que vous vous connaissez peu, au final, c'est quoi, genre, une demi-heure, dans toute une vie ? Mais à se soutenir pour avancer cahin-caha à travers une plaine trop humide, on forge un lien. Un début de lien. Et c'est mieux que zéro lien du tout. Tu n'as pas envie qu'un guérisseur que tu ne connais ni de la mer, ni du ciel, te touche. Emilia, tu sais à quoi ressemble son tibia alors qu'il s'amuse à faire une excursion hors de son mollet. Ça rapproche.

« Je préfère toi regarde. » affirmes-tu sans détour. Tu as davantage confiance en Emilia qu'un total inconnu. D'une voix un peu plus douce, tu ajoutes : « Mais seulement si toi ok d'abord. »

Parce que bon, une cheville foulée, tu pouvais vivre avec, même si c'était douloureux et chiant. Un tibia sauvage aux envies de liberté, c'était plus problématique.

Alors que tu ne t'y attends pas, la femme blonde finit par parler de sa famille. Et tu deviens silencieux, toi aussi, quand tu sens le poids qu'il y a derrière ses mots, malgré le sourire. Tu ne comprends pas tout, parce que la politique de ces gens-là ne t'a jamais intéressé. Mais tu sais qu'il y a deux groupes, et que le premier à être tombé est composé majoritairement de jeunes. Pourquoi ils ne sont pas tous ensemble, tu ne le comprends pas. Peut-être pour la même raison que les Pikunis et les Athnas ne vivent pas ensemble, tu n'en sais rien. « Enfants grandissent. » réponds-tu simplement. « Doit vivre tout seul, un jour. Peut-être un jour, toi revenir vers lui ou lui vers toi. »

Même si toi, tu aimerais retarder le plus possible le jour où Klara voudra voguer de ses propres ailes. Elle est tout juste majeure. Tu n'es pas prêt à voir ta fille partir. C'est encore ton bébé.

Vous marchez encore, pendant un moment. Tu aimerais pouvoir dire que tu crois voir des murs ou des palissades, au bout d'un moment, mais tu ne sais honnêtement pas à quoi ressemble vraiment leur campement, à ces gens-là.
Emilia Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 10/08/2018 PSEUDO/PRENOM : Thinkky MULTICOMPTES : Rowena Chakraan/Eris Garfagnini MESSAGES : 167 CELEBRITE : Cate Blanchett COPYRIGHT : ava (c) VOCIVUS METIER/APTITUDES : Chirurgienne - Education / Herboristerie / Médecine. POINTS GAGNES : 55
Admin

I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar) - Page 2 Empty Re: I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar)

le Mar 7 Jan 2020 - 0:54


I'm looking for someone to share in an adventure.
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you



Elle ne savait plus si la douleur était telle que plus rien n’était ressenti, ou si en réalité elle divaguait entièrement, inventait tout ce qui se déroulait sous ses yeux. Les excuses avaient-elles leur place ? Etaient-elles réelles, sincères ? Emilia ne les prononçait pas habituellement, même lorsqu’elle était en tort, elle préférait l’utilisation de quelques mots pour rejeter la faute sur les autres. C’était pour cela qu’elle avait mis des années à accepter la culpabilité qu’elle ressentait, pour Noah, comme pour son fils. L’un était mort, l’autre avait fini en prison, et elle avait préféré oublier, ne pas voir les erreurs. Peut-être que quatre ans passés sur Terre l’avaient changée bien plus qu’attendu. Elle avait eu du temps pour y réfléchir, au milieu de toutes les plaines, toutes les étendues, alors que les morts se multipliaient, les vies se perdaient. C’était peut-être la rudesse de la vie, plus violente ici-bas, qui l’avait fait réaliser ? Y’avait tant de questions, de doutes, de changements. Finalement, la vie avait lâché sa main, et toutes ses connaissances étaient partis en fumée. Alors, accepter de s’excuser, d’avoir été en tort, c’était la moindre des choses, non ?

L’esprit pliait, l’esprit s’épuisait face à la souffrance, et un simple sourire fut adressé à Einar. « D’accord. » Un mot pour conclure, pour accepter la définition de voisins. En plus, il lui avait dit, par-delà la mer, au milieu des glaciers… Un jour, il lui faudrait visiter ces paysages, si différents de ceux du continent… Pas aujourd’hui. Pas demain. Tout était encore trop tendu, trop froid pour y parvenir. Un jour. « On pourrait peut-être échanger des techniques médicales à l’avenir… » C’était proposé du fond de sa brume, mais aider les autres, c’était le rôle de tout guérisseur non ? Alors, si elle pouvait apporter quelques choses, et en apprendre plus sur comment ils se passaient de stérilisation, de tables d’opérations, de matériels avancés. Emilia ne s’était jamais habituée à la perte de son confort, et si elle faisait de son mieux, elle savait que certaines blessures étaient aujourd’hui dangereuses, si ce n’était fatales. D’ailleurs, la sienne pouvait tomber dans ce domaine d’application. Remarcherait-elle correctement un jour ? C’était une question qui se posait, une interrogation en suspens, et puis elle se dit qu’elle verrait en temps voulu. A quoi cela servait-il de se prendre la tête ? Dans le pire des cas, la chirurgienne passerait quelques années à boiter, avant de faire faucher….

« Je regarderai. » Un sourire pour rassurer, mais ses propos se faisaient pourtant plus succincts, moins cohérents dans la longueur. Même si elle se contenait, réfléchissait, prenait son temps… Enfin, elle aurait la force de jeter un coup d’œil, ce n’était pas comme si elle aurait du matériel pour le soigner… Mais un premier diagnostic, pour qu’il sache quoi penser, où aller, ce serait suffisant. Elle voulait y croire, pour ne pas se sentir inutile une fois de plus. Soigner, c’était tout ce qu’elle savait. Alors, si on lui dérobait même ça…

La famille, la réalité du monde, de cette roue qui tourne sans jamais s’arrêter. « Il peut survivre désormais, mais j’espère pouvoir réparer mes erreurs… » Celles qui se comptaient par dizaines, qui lui échappaient en permanence. Elle ne pouvait qu’espérer tout rattraper, sans jamais faire les gestes qui allaient avec. Ce n’était que des mots, des pensées s’envolant au gré du vent et des expériences. De vulgaires propos, sans aucun fondement.

Les minutes s’égrainaient, le temps passait, et elle commençait à paniquer. Pourtant, quand la raison s’apprêtait à céder, les environs lui devinrent plus familiers, et un sourire se dessina sur ses traits, accompagné de soulagement. Elle ralentit, se tourna vers Einar, brisant le silence qui s’était installé, seulement bercé par les courants d’air et le bruissement des hautes herbes. « Nous arriverons bientôt. » Pause. « Je ne pense pas que tu souhaites aller plus loin. » Ca serait dangereux, même si elle l’accompagnait. Puis c’était son souhait de rester éloigné, elle ne pouvait que s’y plier. « Des rondes de gardes ont lieu, ils me trouveront. » Pour pas qu’il s’inquiète. En ressentait-il ? Un haussement d’épaules, et le regard se dirigea vers la cheville. Certes, celle-ci avait enflé, néanmoins, aucune forme violacée, aucun os ne venait transpercer la chair. « A première vue, tu devrais pouvoir rallier une tribu familière. » Amie. Pas les odysséens. « Peut-être avec une attelle. » Un murmure, pour terminer le tout.

Admin △ I of the Storm
Einar Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2018 PSEUDO/PRENOM : Electric Soul MULTICOMPTES : Harlan Tikaani, Kayden Elwood & Nikita Lebedev MESSAGES : 2686 CELEBRITE : Chris Hemsworth COPYRIGHT : Lux Aeterna & bat'phanie & captaindanvers (tumblr) METIER/APTITUDES : Commerçant de bois bleu | Navigation & Artisanat TRIBU/CAMP : Iskaar POINTS GAGNES : 98
Admin △ I of the Storm

I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar) - Page 2 Empty Re: I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar)

le Ven 10 Jan 2020 - 22:47
Tu sens qu'Emilia s'égare, perd petit à petit pied. Pas vraiment étonnant, vu la douleur qu'elle doit ressentir, et le temps passé à marcher, forcer sur ce qui était une jambe cassée n'avait clairement pas aidé. Tu ne fais qu'émettre un vague grognement d'assentiment quand elle parle d'échanger des techniques médicales. Peut-être que vous pourriez en profiter, oui, mais tu n'as pas l'autorité ni la compétence pour te permettre de faire de telles promesses. Tu n'as pas un haut poste dans ta tribu et tes notions de soins sont juste suffisantes pour que tu survives en mer et aux petits bobos de la terre. Pour le reste...et bien, si les guérisseurs passent tant de temps à étudier, ce n'est pas pour rien, hein ? Bref, pour résumer, c'est largement au-delà de tes compétences et de ton ressort. Si les Iskaars veulent échanger des techniques médicales avec les skaikru, c'est le chef du clan qui devra le décider, pas toi.

La femme blonde t'assure qu'elle regardera ta blessure, mais vu son état qui se dégrade, tu t'en voudrais presque de l'obliger à ça. Tu peux tenir le coup, Einar. C'est sûr, retourner au village pikuni avec une sale entorse ne va clairement pas l'aider à l'améliorer. Mais tu n'auras qu'à choper un grand bâton sur lequel te reposer, te fabriquer une attelle de fortune et tadaaa, comme un sou neuf !

« Toi d'abord. » rappelles-tu, avec un peu plus de douceur que tu ne l'avais vraiment prévu. La skaiplan commence à avoir des phrases beaucoup plus hachées, moins cohérentes et tu ne veux pas qu'elle tombe dans les pommes avant qu'elle ne franchisse les portes de son campement. Avant, c'est ton problème et tu ne sais pas comment sont ces gens-là, s'ils risquent de penser que t'as pu lui faire du mal, d'une façon ou d'une autre. Si elle s'évanouit après les portes, c'est leur problème à eux et ça ne te concerne plus. Emilia délivrée à bon port, leidon !

Les propos de la femme deviennent de plus en plus cryptiques et sincèrement, tu n'y comprends pas grand-chose alors tu préfères te taire plutôt que commenter. Ces histoires de survie, d'erreurs, tu ne sais pas vraiment de quoi il s'agit. Peut-être que tu aurais dû faire davantage attention à ce qu'il se raconte sur les skaikru, dans les différentes places marchandes. Eh, tu sais vaguement où ils sont, ce qu'ils font quand ils interagissent avec les terriens. Leurs problèmes personnels, ça ne te regarde pas. Chacun chez soi, c'est très bien comme ça.

Mais enfin, enfin, vous arrivez à ce foutu campement – tu as l'impression d'avoir marché des kilomètres et des kilomètres, par les anciens – et tu reconnais là les ruines d'un ancien village, ou d'une ancienne ville, peut-être, qui date d'avant la Catastrophe. Les terriens ne s'aventurent pas là, ou peu, disent que ça regorge de fantômes. Est-ce qu'ils savent, les skaikru ? Ou est-ce que l'âme des morts ne les dérange pas ? Qui peut savoir.

Un sourire s'est dessiné sur les traits d'Emilia, et ça change son visage, de sourire. Ça la fait paraître plus jeune, d'un coup, allégée d'un poids. Tu acquiesces à ses propos, toutefois, même si ton regard à toi, au lieu d'être soulagé, est à la fois curieux et méfiant. Tu crois les voir, les gardes dont parle Emilia. Les murs érigés n'étaient pas là, avant, et c'est une bonne protection, ils savent quand même ce qu'ils font, sur terre, ces échoués, c'est bien. Tu n'as jamais été aussi près d'un de leur campement et tu es assez curieux, tu dois l'avouer, mais tu n'oses pas trop t'aventurer plus loin. Tu es blessé, tu pourrais bien sûr te défendre avec tes poings, s'il le faut, mais tu préfères clairement ne pas recourir à ça.

« D'accord. Toi prendre soin de toi, Emilia, ok ? Arrêter casser jambe quand sortir et faire attention. » sermonnes-tu gentiment, avec un sourire. Tu es quand même content de savoir qu'on prendra soin d'elle. Tant mieux si elle peut compter sur les siens. Tu hoches la tête quand elle parle de ta cheville. « Hmhm. Je retourne chez Pikunis. Trouver fisa là-bas. Bâton ok en attendant. » Ne plus supporter Emilia – même si elle n'était pas bien lourde – soulagera déjà ta pauvre cheville. « Leidon Emilia. Toi guérir bien ! » finis-tu, dans ton anglais toujours aussi bancal – elle  te comprendra, t'es sûr. Tu lui serres l'épaule en signe d'adieu avant de repartir, en boitant, vers là d'où tu viens.

Maintenant, trouver un bâton pour te faciliter la route de retour, ce serait bien.
Contenu sponsorisé

I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar) - Page 2 Empty Re: I'm looking for someone to share in an adventure. (Einar)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum