Aller en bas
Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 450 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : Schizophrenic METIER/APTITUDES : ancien esclave, ancien rebelle Rahjak, sait se battre, se soigner sommairement et casser des cailloux. Est formé en cueillette chez les naoris. TRIBU/CAMP : Rahjak, vit chez les naoris POINTS GAGNES : 79

But in the dark I have no name - Page 2 Empty Re: But in the dark I have no name

le Jeu 30 Jan 2020 - 15:51
Se serrer les coudes, cela ne lui était plus arrivé depuis des années et c’était tellement déstabilisant. Il se sentait perdu au fond de lui. Eirik n’avait pas l’habitude de la gentillesse des gens. Il avait plus l’habitude de l’agressivité et à son sens, l’agressivité était plus facile à gérer. « Penser à moi, c’est étrange. Tu penses souvent à tes patients ? » Eirik parlait de manière neutre, réfléchissant toujours à comment réagir. C’était vraiment compliqué. L’ancien esclave tentait de se dire qu’il méritait cette gentillesse, mais c’était tellement dur. Il se sentait tout simplement maladroit. Lui ne penserait plus à Taël dès que cette entrevue serait terminée. C’était ainsi, il pensait rarement aux gens. Son esprit chaotique n’en avait tout simplement pas la place à dire vrai. Taël et lui se ressemblaient un peu et c’était étrange de dire qu’un enfant du ciel avait une certaine similitude avec lui. Un gamin si jeune qui n’était qu’une petite puce quand Eirik était dans la force de l’âge. Mais il fallait bien avouer que Taël avait réussi à gagner son respect en quelques mots. C’était rare et Eirik devait bien avouer que si on arrivait à l’attendrir de la sorte, c’était que l’autre était un minimum plus intelligent que ce qu’il supposait. Le vieil homme savait reconnaître un autre individu blessé et cela se voyait chez Taël.

Il dégageait quelque chose de vulnérable, de fragile et des souvenirs douloureux emplirent l’esprit d’Eirik qui se dépêcha de les chasser. Il n’avait pas envie d’ouvrir la porte à ses vieux démons toujours tapis dans l’ombre et prêts à lui faire du mal. Taël l’attendrissait à sa manière et répondait à ses questions. Il n’y avait aucune raison de se méfier tentait de se convaincre le Rahjak. Il faudrait du temps pour lâcher prise, énormément de temps. Il faudrait aussi de la patience. Eirik voyait bien que selon comment il parlait, le visage de Taël se modifiait. « Un conseil, cache tes émotions, tout se voit chez toi. » Il préférait être direct. Il ne savait pas si cela plairait à l’autre homme. Eirik trouvait que les émotions rendaient faibles et il préférait le prévenir. Cela serait vraiment regrettable si quelqu’un utilisait les émotions du jeune du ciel contre lui. Le brun ne le lui souhaitait pas, on lui avait déjà fait le coup et cela avait créé une plaie immense dans son cœur. Une plaie qui même si elle était fermée aujourd’hui, elle faisait toujours un petit peu mal. Ce n’était pas toujours facile à encaisser. Les regrets, c’était un sentiment compliqué à gérer. Eirik resta muet quand Taël parla de prier. « Vous avez un dieu ? » Il savait bien que chacun tribu avait ses croyances plus ou moins marquées. Peut-être était-ce pareil pour les gens du ciel.

C’était la première fois que le brun s’intéressait autant à eux, c’était inédit. Il s’était surpris lui-même à demander si ces enfants avaient un dieu. Il était vraiment curieux de leur croyance. Lui qui s’en fichait complètement de cette tribu à la base, limite menaçant à leur égard, commençait gentiment à changer d’avis. Les regrets prouvaient-ils qu’il était encore humain ? Eirik se le demandait parfois avant de réaliser qu’il n’avait franchement plus rien d’humain. C’était ainsi, il s’était fait une raison. « Les regrets disparaîtront un jour, crois-moi. » Il était profondément convaincu de cela. Il ne voulait pas faire le vieux blasé, mais c’était un peu ce qu’il était. Il ne changerait pas d’avis de sitôt. Eirik hocha la tête. Se remettre à l’écriture demanderait énormément d’effort. Il allait devoir prendre sérieusement sur lui. Peut-être que cela l’aiderait aussi et il ne demandait que cela. D’aller de l’avant, s’améliorer, se sentir toujours mieux. Cela ne serait pas facile, mais faisable. « Vous en avez connu d’autres qui avaient des trous noirs ? » Il le demandait car Taël avait parlé de se renseigner. Il ne savait pas s’il avait vraiment envie de savoir si d’autres gens avaient les mêmes problèmes que lui. Eirik ne s’intéressait que rarement aux autres et là, il avait l’impression d’être allé un peu trop loin dans ses pauvres capacités d’empathie.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] But in the dark I have no name - Page 2 171928021
- Hit the Road -
Taël D'Arbanville
DATE D'INSCRIPTION : 16/04/2015 PSEUDO/PRENOM : Isaïah/Burning Soul MULTICOMPTES : Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam MESSAGES : 15468 CELEBRITE : Aneurin Barnard COPYRIGHT : Lubnjia Santa ! Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan METIER/APTITUDES : Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie TRIBU/CAMP : Cent / Ex-kidnappé POINTS GAGNES : 427

But in the dark I have no name - Page 2 Empty Re: But in the dark I have no name

le Lun 6 Avr 2020 - 1:38
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eirik & Tael @WhereIsRose


Il s'agissait de deux antipodes en présence l'un de l'autre. Personne ne pouvait être plus éloigné et différent d'Eirik que Taël. Le bouclé essayait toujours de traiter les êtres qu'il rencontrait avec le plus d'humanité possible. Malgré les doutes qu'il pouvait éprouver dans certaines circonstances. Dès qu'il se trouvait face à une personne en chair et en os, il ne savait pas s'empêcher d'être en empathie avec cette dernière, et ceci avec toutes les réticences qui se dressaient sur le chemin. Par exemple, il n'avait pas souhaité cette rencontre, mais il y consenti pour rendre service à Rose. Ce qui impliquait qu'il y insufflerait toute l'amitié qu'il éprouvait pour cette dernière. Cependant au fur et à mesure que les paroles voguaient du terrien au débarqué, il se découvrait véritablement intéressé par le sort de l'homme.

Parce qu'il ne parvenait jamais à faire semblant, Taël il "aimait" les autres, cela surpassait les peurs qui se logeaient au fond de son cerveau. Il donnait volontiers de sa personne à ceux qui le nécessitaient, peu importait leur provenance, sans pour autant accorder à qui que ce soit la vision de son monde intérieur. Mais ici ça ne posait aucun problème, il se doutait que Eirik ne lui en demandait pas tant « Oui je pense à eux, ceux qui vont mieux, ceux qui souffrent ... Ils deviennent tous importants pour moi »

La sincérité pure vibrait dans sa tonalité. D'ailleurs, il le reconnaissait volontiers, chacun s'apercevait très vite du piètre menteur qu'il était. Taël ne se faisait plus d'illusion à ce sujet, bien qu'il n'appréhendait pas encore complétement le message que venait de lui faire passer Eirik « Oh ... » Murmura-t-il plus étonné que contrarié, le cent ne s'agaçait pas pour une rien, encore moins pour un conseil inattendu. Taël comprenait très bien qu'Eirik ne cherchait pas à le blesser en lui offrant cette information « A ce point ? ... C'est que parfois, je ne comprends pas moi-même mes propres émotions » Il ne s'excusait pas le bouclé il tentait le début d'une explication.

A vrai dire, il se dissimulait à lui-même ses propres émotions. Il craignait d'y céder et que ça l'entraine dans une chute vertigineuse. Sans doute que dans le filigrane de ses pensées se mêlait des réflexions identiques à celle du terrien. IL évitait désormais toutes les collisions avec les affaires de cœur ou d'amitié pour ne plus se faire escroquer par un voleur sans âme. Évidement il ne pouvait retirer son affection à ceux qui la possédaient déjà. Ça demeurait la chose la plus précieuse à ses yeux après la protection des siens « Nos ancêtres en avait un, on avait des archives à ce sujet là-haut » Taël indiqua la voute céleste « Mais on n'en parlait jamais, un peu comme s'il était mort ... »

Il lui eut bien renvoyé la question par simple curiosité, mais il se rappela qu'il était là pour écouter et aider et non investiguer la culture de son "patient". Pourtant il ne refusait pas de lui donner les rares détails dont il se souvenait à propos de ce qui avait pu apprendre « J'ai lu, j'ai commencé un livre ou on disait qu'il vivait au paradis, et qu'il avait envoyé son fils pour nous sauver mais qu'on n'avait rien compris ... Un truc comme ça ... » En vérité cette lecture-là ne le passionna pas et il ne la poussa pas plus loin. Il évita de citer les anges et les démons sinon ça deviendrait encore plus compliqué ...

« J'aimerais bien qu'ils disparaissent, mais peut-être que c'est plus facile pour certains que pour d'autres, je ne sais pas ... » Pas qu'il refusait de le croire, au fond il n'avait pas assez vécu pour aller remettre en question son affirmation. Et surtout il ne fallait pas s'éloigner du pourquoi il se trouvait là, pour aider Eirik, apprendre et déchiffrer ses symptômes. Finalement il le découvrait plutôt coopératif. A voir dans le futur ... « Oui ... J'ai..avais une amie, qui me parlait de ces trous noirs. Ça la terrifiait énormément » Azalia, victime de la guerre avec les terriens « J'en ai eu un une fois aussi, quand je suis revenu du désert ... Juste un ... Des fois ces des trucs dont on ne veut pas se souvenir ...»


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  But in the dark I have no name - Page 2 171928021  But in the dark I have no name - Page 2 171928021
Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 450 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : Schizophrenic METIER/APTITUDES : ancien esclave, ancien rebelle Rahjak, sait se battre, se soigner sommairement et casser des cailloux. Est formé en cueillette chez les naoris. TRIBU/CAMP : Rahjak, vit chez les naoris POINTS GAGNES : 79

But in the dark I have no name - Page 2 Empty Re: But in the dark I have no name

le Dim 26 Avr 2020 - 14:39
Eirik n’avait jamais vu un tel guérisseur. Un gamin haut comme trois pommes qui semblait soucieux d’eux alors qu’ils venaient de deux peuples ennemis. Le Rahjak se sentait en paix pour la première fois depuis longtemps, il n’était pas en danger. Il n’avait pas l’habitude d’être confronté à quelqu’un de si franc, de si vrai. Il était habitué aux mensonges, à la cachotterie. Là, il avait en face de lui quelqu’un qui dévoilait ses sentiments, qui montrait la vérité sans aucune autre contrepartie en retour. Il s’attendait à tout moment à ce que des mercenaires surgissent ou des débarqués, que cela soit un piège de Rose. Mais non, cela faisait des heures qu’ils échangeaient et rien de se produisait de mal. Au contraire, Eirik se sentait mieux que jamais. Le Rahjak décida de lui donner un conseil et étonnement, le jeune ne semblait pas outré. Là encore, il était étonnant et déroutait Eirik. Impossible de l’énerver ce gamin-ci. « J’imagine que chez toi, ce n’est pas grave de montrer ce qu’on a au fond de soi. » Chez lui, c’était le meilleur moyen pour vite mourir. Il avait vite appris à cacher ses émotions, à ne pas les écouter. Il se demandait parfois si c’était cela qui avait amené les démons dans sa tête. Il ne le saurait jamais et de toute manière c’était trop tard pour faire quelque chose à présent.

Il demanda pour le dieu et fut étonné d’apprendre qu’ils en avaient eu un, mais visiblement ce n’était plus le cas. Des archives, il tenta de comprendre ce que c’était et il partait du principe que c’étaient des livres dans une bibliothèque. En tant qu’esclave, il n’avait jamais été dans un tel lieu, ni appris à écrire ou lire. C’était en s’enfuyant et en côtoyant des gens libres qu’il avait acquis ces notions. Il avait parfaitement conscience d’avoir un niveau très moyen, mais c’était mieux que rien. Ainsi donc, ce peuple avait eu un dieu, mais ne l’avait plus, cela devait être étrange. Eirik avait souvent haï le Dieu Soleil, mais une part de lui le vénérait toujours. Taël lui conta une étrange histoire et le Rahjak essaya d’imaginer cela. Le paradis, il ne savait pas ce que c’était. « Quelle drôle de croyance. Mon peuple a un Dieu Soleil, c’est… Le Soleil est important chez moi. » Il ne dit pas qu’il était Rahjak alors que Taël lui avait avoué avoir été dans les geôles, peut-être ferait-il le lien. « Enfin, vous devez le savoir, nous croyons en la Nature, en une puissance qui a puni nos anciens peuples qui ont détruit les terres. » Et que certains avaient préféré fuir dans le ciel, le peuple de ce Taël.

Etonnement, Eirik ne l’accabla pas. Cet homme devait déjà souffrir sans en rajouter une couche. Parler du Dieu Soleil avait réveillé de vieux souvenirs et cela lui poignardait le cœur. Vingt ans après avoir fui, il souffrait encore comme une âme en peine. Les regrets, il en avait tellement et c’était tellement facile de se faire engloutir par les regrets sans savoir quoi faire. Il écoutait Taël comme il n’avait jamais écouté un débarqué auparavant. Il changeait sans même s’en rendre compte et d’ailleurs, Eirik ne voudrait jamais se l’avouer en vérité. Il hocha la tête alors que Taël parla d’une amie atteinte du même mal. Il apprit ainsi que son guérisseur en avait souffert. « Alors vous saurez me soigner. » Et il le dit de manière solennelle. Peut-être que le Dieu Soleil avait enfin décidé de l’aider après des années de souffrance, oui, enfin.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] But in the dark I have no name - Page 2 171928021
Contenu sponsorisé

But in the dark I have no name - Page 2 Empty Re: But in the dark I have no name

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum