Le Deal du moment : -55%
Remise de 50% sur le tractopelle de chantier à ...
Voir le deal
10 €

Aller en bas
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4946 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 14

Don't Stop Believin' Empty Don't Stop Believin'

le Sam 6 Aoû 2016 - 16:25
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Varghause & Ozvan


Ce fut un museau fouineur qui le réveilla, il passa la main sur sa joue qui le chatouillait et rencontra un pelage doux ce qui lui fit ouvrir les yeux. Pendant quelques instants le voyageur et un écureuil se fixèrent dans les yeux semblant attendre ce que l'autre ferait. Finalement l'animal détala non s'arrêter un peu plus loin, jetant un dernier regard curieux à l'humain bizarre qui dormait sur son terrain de jeu. Il se trouvait dans cette forêt pour une raison bien particulière, après il se rendrait à la vallée radioactive non loin de sa cabane dissimulée habilement entre plusieurs rochers. Il rejoindrait une femme au prénom de Varghause, Naori dont qu'on lui recommanda plusieurs fois quand il se renseignait au sujet d'êtres ayant la capacité de vous guérir d'humeurs instables. Bien entendu, le vagabond n'expliqua pas qu'il cherchait pour lui-même, depuis toujours il travaillait sur lui pour qu'on ne puisse pas le déclarer instable. A la suite de quelques recherches, puis péripéties il réussit à obtenir un rendez-vous. Impatient d'en savoir plus. Pourquoi après tant d'années parcourues  sur le sol de cette île sans aucune tentative de guérison ? C'est qu'auparavant il lui paraissait être apaisé. Mais depuis plusieurs mois des pics de désespoir et d'euphorie revenaient plus souvent mettant en danger son trou chez les siens, creusé avec patience pour qu'il ne jure pas parmi les autres Rahjaks.

Vagabond plus qu’éclaireur, ainsi il se définissait, il comptait bien le rester, se plaisant de moins en moins quand il passait dans la cité. Mais ça, il ne devait s'en justifier à personne qu'à lui-même. Se levant il se débarbouilla rapidement prêt d'une petite source d'eau, éteint le feu allumé pour la nuit, recouvrit les cendres, récupéra sa belle Alezane qui trainait plus loin arrachant de l'écorce qu'elle devait trouver alléchante. Voilà donc Ozvan fin prêt, rétif à trop parler de lui, mais ne pouvant cependant pas reculer, surtout qu'il se targuait de toujours honorer sa parole. De plus on dérangeait pas une telle personne pour lui faire perdre de son temps. Prenant la route du rendez-vous il observait la vie autour de lui craignant comme auparavant, quand plus jeune il se présentait pour des remèdes, de perdre une partie de sa personne. Plus encore maintenant, car de par ses vagabondages il rencontrait beaucoup d'êtres instables, ceux trouvant un apaisement dans les remèdes devenaient complétements distants de leur première personnalité. Il en avait vu s'enfoncer dans des états végétatifs, perdre la joie, le sourire ou le gout de vivre. Et sans ce qui le caractérisait, Oz ne s'imaginait pas continuer une vie ou il perdrait le désir d'aller de l'avant. Mais certainement il s'inquiétait beaucoup trop avant d'avoir entendu ce que cette femme pourrait lui dire.

Le paysage changeait tranquillement annonçant la vallée radioactive. L'homme du désert appréciait venir en cet endroit la nuit pour admirer la féérie qui s'en dégageait. Seul Eon le savait qui le rejoignait parfois, avec lequel il devisait alors sur la vie, leurs conneries et les beaux jours futurs à venir. Même si désormais plus aucun des deux n'espéraient de véritable miracle, ils s'épaulaient dans leurs misères, leurs joies, leurs espérances. Alors il trouvait le lieu fort approprié pour tenter l'impossible avec cette dame Varghause. Après quelques hésitations à venir, apparaissait l'appréhension de découvrir que la personne en question ne ferait pas acte de présence. Au loin cependant il crut apercevoir une silhouette, plutôt que de déboucher comme une fantôme, ce qu'il s'amusait parfois à faire pour surprendre les gens, il marcha intentionnellement sur des branches sèches et mortes. Puis Oz marqua un arrêt afin de flatter sa belle jument avec douceur comme s'il voulait la rassurer alors qu'il se composait un masque indéchiffrable. Effaçant l'air indifférent qu'il aimait porter comme une annonce de ce qu'on devait attendre de lui. Ici il ne pouvait pas jouer mais il refusait malgré tout qu'on le perce trop à jour. Rejoignant cette femme qu'il ne put s'empêcher de dévisager avec curiosité il s'annonça sur un simple  « Je suis là »


Dernière édition par Ozvan Hickok-Cannary le Lun 22 Aoû 2016 - 14:07, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Sam 6 Aoû 2016 - 22:53
L'appel à l'aide l'avait surpris. Sans doute parce qu'il était rare de voir les gens des autres tribus chercher à avoir son aide. Varghause n'avait pas souvent eu l'occasion d'avoir des patients d'autres tribus qui cherchait ses soins, à elle en particulier. C'était une première à dire vrai, ce qui rendait la chose angoissante. Foule de questions se bousculaient dans sa tête, pourquoi elle ? Comment cet homme avait eu vent de son existence ? Qu'est-ce qui faisait qu'il l'avait choisi elle et pas l'un de ses confrères qui avaient plus d'expérience ? Qu'avait-il pour qu'il en vienne à chercher de l'aide du côté de Naori ? Trop de questions sans réponses. La druidesse ne fût pas rassurée les premiers temps, se demandant s'il était vraiment bon de se prêter au jeu qui l'attendait, puis elle s'était souvenue qu'elle avait fait le serment de venir en aide aux autres. Naori ou pas, cet homme avait besoin d'aide... Le choix était donc fait, elle irait vers lui sereine.

La forêt radioactive avait ce quelque chose de féerique dont elle ne se lassait jamais une fois la nuit tombée. Pourtant elle n'était pas là pour admirer le fabuleux spectacle mais bien pour rencontrer cet inconnu à la santé douteuse. C'était avec de l'avance que Vargause était arrivée au lieu de rendez-vous, plus facile pour elle qui connaissait si bien cette forêt. Pourtant ici, nulle trace de cette douce magie, la lune invisible avait tenu cachée les secrets de la forêt alors que le soleil lui brillait haut dans le ciel. Tendit que ses rayons baignaient la clairière avec douceur, la Naori faisait quelques pas, laissant son regard clair scruter les arbres, puis le sol. Chaque fleur, chaque plante qui constituait l'endroit, elle les connaissaient. La nature ici était plus belle que nulle part ailleurs et elle n'aurait voulu d'aucun autre endroit pour rencontrer cet homme. À ses yeux, le lieu était suffisamment calme et doux pour permettre à cet inconnu de se laisser aller à ses bons soins. C'était primordial pour installer la confiance, il aurait sans doute beaucoup de choses à dire mais pas sûr que cela soit facile. Quoi qu'il en soit Varghause ne laissait rien au hasard pour étendre sa douce aura sur cet homme.

Ce fut finalement le craquement des branches qui sortit la Naori de sa torpeur et abandonner sa rêverie, son visage pivota doucement alors qu'elle se pencha doucement, tentant d'observer ce qui avait provoqué ce bruit. La première chose qu'elle vit fut une monture, un cheval. Bien vite l'homme qui l'accompagnait se dirigea dans sa direction et Varghause inspira longuement, bloquant son souffle. Oui, elle était nerveuse... La druidesse prit sur elle, se décidant enfin à bouger pour faire face à son patient qui semblait aussi joyeux qu'une porte de prison. Pas même un bonjour... Aucune forme de politesse ne vint avec l'annonce de sa présence. La jeune femme le dévisagea un instant avant de lui offrir un sourire qui se voulait chaleureux alors que sa voix s'éleva à son tour.

« Bonjour, vous êtes... Ozvan, c'est bien cela ? Je suis Varghause Braghan, la druidesse que vous avez... euh... réclamé. »

Un rire léger passa les lèvres de la Naori dont le visage s'empourpra de gêne et de timidité. D'un geste rapide elle glissa une mèche de ses cheveux d'ébène derrière son oreille et ajouta.

« Navré, c'est un peu étrange... Personne hors de ma tribu n'avait fait appel à moi. Vous... Je... »

Nerveusement, Vargause se mordit la lèvre alors que ses doigts étaient occupés à se tortiller les uns contre les autres. Elle avait tout de la petite druidesse sans expérience à agir ainsi. Ce n'était pas le cas, cependant la situation elle, était différente de ce qu'elle avait vécu jusqu'ici. La Naori esquissa un nouveau sourire qui, une fois encore, se voulait bienveillant puis elle prit de nouveau la parole.

« Bien ! Euh... Ozvan, quel est donc votre souci ? À première vue vous semblez en forme, physiquement tout du moins... Vous avez l'air fort, en bonne santé. Alors qu'est-ce qui ne va pas ? Pourquoi venir chercher de l'aide si loin de chez vous ? »
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4946 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 14

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Ven 12 Aoû 2016 - 14:31
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Varghause & Ozvan


Après l'annonce de son arrivée, l'homme du désert esquissa un sourire, mais il fallait être subtil pour l'apercevoir. Tranquillement il lâcha Elle, sa belle jument alezane qui l'accompagnait dans toutes ses tribulations depuis des années, tout en observant le lieu ou il se trouvait. Puis son regard revient vers la femme qui semblait légèrement décontenancée. Le rahjak, homme de peu de mots ne se considérait pas comme impoli, de fait il n'y pensait même pas du tout, la plupart du temps il préférait entrer dans le vif du sujet directement. Tout semblait se présenter au mieux non ? chacun ayant honoré sa part du marché par sa présence. Certes il aurait pu en dire plus, mais il attendait qu'elle se dévoile pour se faire une petite idée de la personne à qui il se confrontait. Ozvan ne possédait aucun a priori contre elle, il appréciait même beaucoup les naoris, il possédait un genre de protégé parmi eux, voilà d’où il connaissait l'existence de cette druidesse. Par Ouï-dire, mais surtout d'une personne de confiance qui ne lui raconterait pas n'importe quoi au sujet de n'importe qui. Après tout il s'agissait de sa santé mentale, l'éclaireur ne pouvait pas, même avec les meilleurs recommandations du monde y venir les yeux fermés.

« Oui je suis bien Ozvan » répondit-il le plus doucement qu'il put avec la voix grave et rude qu'il possédait. Pourquoi ne pas céder à l'interrogation de cette encore inconnue, après tout il trouvait normal qu'elle fut aussi curieuse à son sujet, autant que lui en éprouvait pour elle. « Ozvan Hickok-Cannary » La brune n'apprendrait pas grand chose avec l’entièreté de son nom, il devait être le seul désormais à le porter, la seule demi-sœur qu'il se connut ne parcourait plus ce monde. « Bonjour Varghause, je suis bien heureux de voir que vous êtes venue suite à ma demande  » Ou réclamation, comme elle souhaitait. Elle semblait mal-à-l'aise, ce qui ne se trouvait pas être le but du vagabond. Mais il comprenait bien que la situation en elle même restait déstabilisante. Oz ne s'expliquait que rarement, parce que généralement il n'en voyait pas l'utilité. Mais ici si il ne le tentait pas un minimum, la naori resterait sur ses gardes. « Si je l'ai fait c'est qu'un des vôtres m'a parlé de vous de manière très positive, vous devez bien le connaître il s'agit de Shawn * » Forcément puisque son informateur il en donnait bien l'impression, maintenant il se pouvait qu'ils ne soient pas des intimes. Bien entendu Shawn lui rendait alors une service exceptionnel, car cette tribu restait très secrète envers les autres. Même son protégé ne l'invitait jamais à venir ou pénétrer chez eux.

« Si il s'est permis de le faire, c'est que je le connaissais depuis qu'il était enfant. il s'était perdu dans le désert, je lui ai indiqué le chemin du retour, nous sommes devenus des amis » En quelque sorte. Mais désormais il allait devoir se résoudre à aborder le sujet principal, donc le pourquoi de sa présence ici comme Varghause elle-même le suggérait. Toujours rétif à s'étaler sur sa personne, il s’exécuta cependant puisque la demande venait de lui. « Je vous remercie tout d'abord de bien vouloir tenter de faire quelque chose, jusqu'ici toute tentative à été infructueuse, la seule solution restant de m'épuiser jusqu'à l'extrême » Commença t-il en se rapprochant de la jeune femme, alors que son Alezane s'en allait brouter un peu plus loin tout en les fixant du regard de temps à autre. « D'ailleurs avant d'aller plus avant vous pouvez éventuellement regarder dans mes affaires si quelque chose vous sied. Car le troc reste la seule monnaie d'échange que je pratique » Cela serait plus sage songeait-il car ainsi elle serait payé, qu'elle sache ou non l"aider à progresser. Car de guérison il n'en espérait pas. Ou plus. Le Rahjak lui désigna les besaces sur le dos de son équidé, puis encouragea la jeune femme à le suivre pour venir fouiner dans ses sacs. « Vous vous y connaissez dans les humeurs des gens ? Avez vous déjà eut affaire à des caractères peu stables ? je ne parle pas de folie ....  »


*:
Shawn était un ancien membre, une sorte de protégé et ami de Oz, c'était un naori. Voici sa fiche de lien qui parle un peu de lui et qui est plus lisible que sa vielle présentation si tu veux y faire allusion dans ta réponse : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] A cette époque il est toujours là, mais suite au départ de la joueuse Oz à trouvé sa dépouille et c'est une des choses qui lui ont fait pété les plombs si l'on peut dire par la suite.
Invité
Invité
Anonymous

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Dim 14 Aoû 2016 - 17:56
Souriante au mieux, Varghause tentait tant bien que mal de faire bonne figure. Elle n'avait pas la moindre idée de la façon dont elle devait appréhender cet homme. Trop gentille ? Pas assez ? Qu'est-ce qui convenait ? Ne pas en faire de trop... Mais comment savoir ce qui conviendrait à Ozvan pour se sentir en confiance ? La question ne se posa pas quand l'homme en question sembla prendre conscience du malaise de la druidesse et se montra soudainement plus polis, moins distant. Un soupir de soulagement s'échappe discrètement des lippes de la jeune femme. Une chose de moins dont elle aurait à s'inquiéter, la belle enfant. Un nom fut mentionné, Shawn... ? Varghause fronça sensiblement les sourcils. Oui elle le connaissait, mais vaguement en réalité, c'était une simple connaissance, tout juste. Qu'est-ce qui avait bien pu mener Shawn à pousser Ozvan vers elle ? Peu importe, ce n'était pas le plus important en cet instant, ce qu'il fallait était savoir de quoi souffrait cet homme pour mieux arranger sa santé. Pourtant, quand Ozvan expliqua son amitié avec Shawn, Varghause ne put s'empêcher de sourire. Les amitiés se nouaient de façon la plus étrange parfois. N'était-ce pas son cas à elle aussi, qui s'était lité d'amitié avec des rahjaks malgré les mésententes des deux tribus ? Elle avait appris par expérience qu'il était bon de voir plus loin dans le cœur des gens. Un doux sourire vint ourler les lèvres de la druidesse qui répondit gentiment.

« Parfois il ne faut pas grand-chose pour que naissent de belles amitiés, n'est-ce pas ? La vie nous fait d'étrange surprise... »


Rapidement le sujet dévia pour revenir aux principales de leur présence dans la clairière. Toujours avec respect et politesse, Ozvan remercia la druidesse qui leva une main, l'agitant doucement en signe de négation. Inutile de la remercier pour cela, c'était son travail après tout. Quand l'homme se mit à parler de l'épuisement qu'il s'imposait, la jeune femme fronça les sourcils, plongeant son regard dans le sien. Allons bon, quel genre de maladie poussait un homme à s'épuiser jusqu'à l'extrême ? Il était vague, beaucoup trop... Sans en savoir plus, impossible pour elle de diagnostiquer et traiter quoi que ce soit. Alors quand Ozvan désigna sa sacoche en mentionnant le paiement à venir, Varghause en fut surprise. Perplexe, la naori fixa son patient avant de rire nerveusement et de s'exclamer.

« Allons ! Vous me paierez lorsque j'aurais fait mon travail, pas avant. »

Et cela, uniquement si elle le travaille en question avait été fructueux. Varghause se refusait à recevoir quoi que ce soit si son aide était vaine. Trop honnête sans doute, mais elle était là pour aider, pas pour abuser cet homme. Un soupir passa ses lèvres et la femme lui offrit un nouveau sourire qui se voulait doux et encourageant alors que le vagabond la questionna à nouveau. L'humeur des gens ? En voilà un sujet délicat... Il était difficile de parler d'humeur comme d'une maladie. Son souci venait-il de là ? De ses humeurs ?

« Eh bien... euh... C'est très complexe vous savez... Certaines personnes sont sujettes à des caractères très extrêmes sans forcément souffrir d'un quelconque handicap. Ozvan, je ne vais pas vous mentir... Je n'ai pas encore beaucoup d'expérience et... L’attrait psychologique des gens n'est pas vraiment ma spécialité... »


Se rapprochant doucement, Varghause pinça les lèvres dans un sourire gêné. Il n'était jamais aisé d'avouer ses propres faiblesses mais elle ne voulait pas que cet homme prenne un risque inutile.

« Je tâcherais de vous aider au mieux... Si besoin je pourrais demander de l'aide à mes confrères plus expérimenté. Je ne peux rien vous promettre et vous devez garder à l'esprit que tout ne peut être guéri Ozvan... certaines choses, malheureusement, sont immuables. Maintenant dites moi avec exactitude de quoi vous souffrez, plus j'en saurais et mieux ce sera.»
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4946 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 14

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Lun 22 Aoû 2016 - 14:06
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Varghause & Ozvan

Concentré dans cette rencontre du moment, prit dans l'instant, le Rahjak n'espérait jamais aucun traitement de faveur, il ne demandait pas non plus qu'on se comporta d'une façon particulière envers lui. L'homme du désert ne se préoccupait pas du caractère des autres, qu'il les apprécia ou non important peu, tant qu'on ne l'attaquait pas directement en essayant de lui planter un poignard dans le cœur. Ou même de l'égorger. Il composait avec ce qu'il rencontrait, attendant la même chose de l'autre côté. Il ne se montrerait pas autre, restant probablement plutôt énigmatique pour la plupart des êtres qu'il croisait, et n'en exigerait pas davantage de son interlocuteur. Cependant quand il voyait qu'il déstabilisait une personne qui ne tentait de jouer sur les sentiments pour l'attendrir il savait faire un effort pour se rendre plus accessible. Le vagabond crut ainsi voir à la réaction de la jeune femme que le nom de Shawn, bien que lui évoquant vaguement quelque chose, ne teintait pas dans son regard comme une personne particulièrement connue. Peu importait, elle pourrait toujours se renseigner plus tard pour s'assurer que l’éclaireur ne lui avait pas conté que billevesées. « Bien des surprises oui ... » Acquiesça t-il en pensant à la jeune Ahn rencontrée un jour d'hiver au seuil d'une grotte ou il faisait alors bivouac.

Oz cependant ne s'étendit pas plus sur le sujet, il ne cherchait pas l'amitié, il n'y croyait pas non plus vraiment et s'il s'attachait aux gens c'était souvent bien malgré lui. Car il tentait de laisser une distance raisonnable entre les êtres aimés - souvent perdus - et lui, sachant que leur imposer ses étrangetés et son rythme de vie les ferait fuir rapidement. Comme la femme du nom de Varghause dit préférer se servir à la fin, le voyageur n'insista pas. « Bien » Acquiesça t-il, pour le moins on ne pouvait pas le qualifier de grand bavard. Le Rahjak attendait plutôt les réponses à ses questions qui vinrent juste après, il écouta avec un grand intérêt, son visage ne trahissant rien de ce qu'il pouvait ressentir en prenant compte de ce que la belle Naori lui expliquait. Mais il comprenait très bien, elle ne devait pas s'inquiéter depuis le temps qu'il consultait des personnes d'expériences lui disant qu'elles se trouvaient impuissantes devant son cas. Oz n'espérait rien, il tentait, comme un coup de poker, alors il ne serait pas non déçu si Varghause se révélait incapable de le soulager. « Je comprends, et même si vous estimez à la fin de cette consultation ne pas être en mesure de m'aider j'estimerais que vous avez accompli votre travail »

Il n'estimait pas qu'avouer ses limites montrait de la faiblesse, au contraire, les reconnaître sans détour prouvait une belle force d'âme selon lui. Car qui pourrait se vanter de tout savoir et ne jamais rencontrer d'obstacles ? Les menteurs selon son expérience. « Votre mieux Varghause c'est déjà très largement assez  » ajouta t-il tout en regardant son Alezane caracoler autour d'eux. Non loin il aperçut un vieux tronc abattu sans doute par la foudre, il s'y dirigea invitant la druidesse à le suivre puis s'y installa au mieux. Maintenant il allait tenter de lui expliquer au mieux ses problèmes. Mais comme il ne les avait pas évoqués depuis un fort long moment, qu'il les portait au quotidien en les oubliant parfois, il fallait rassembler le plus de mots possibles pour former des paroles compréhensibles. Ajoutant à cela que le vagabond estimait que parler de lui se comparait à gâcher du temps inutile. Sauf que là, il s'agissait d'améliorer certaines de ses conditions de vie « Alors pour ça à débuter quand j'étais tout jeune, au départ j'avais une humeur assez égale et puis il est arrivé des moments ou je me plongeais dans une grande tristesse au point de ne plus me nourrir. On à cru que c'était la mort de ma mère, le bannissement de mon père que je surmontais pas. C'est passé, en fait juste après je suis devenu particulièrement heureux, trop, farceur à en rendre fou mon oncle et puis j'ai retrouvé mon caractère habituel .... sur le coup on à pensé à une adaptation, enfin mon oncle croyait en cette explication. Mais depuis ce sont des cycles qui ne cessent de se reproduire et parfois je fais des choses vraiment étranges, quand je suis par exemple dans des moments d’euphorie je pourrais me croire capable de voler et m'élancer d'une falaise en imaginant rejoindre d'autres oiseaux qui planent ... vous voyez si je ne me fatiguais pas incessamment je finirais invariablement par faire touteS ces choses et je suppose que je serais mort depuis bien longtemps ! »
Invité
Invité
Anonymous

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Mer 24 Aoû 2016 - 17:19
Faire son mieux était déjà beaucoup...
Varghause ne se sentit pas mieux après cette phrase, bien au contraire. La naori offrit un sourire gêné au vagabond, tentant de faire bonne figure. Elle ne voulait pas juste faire son mieux, elle voulait le soigner, améliorer sa vie... Car s'il y avait bien une chose que la druidesse avait en horreur, c'était ce sentiment d'échec. La santé de ses patients était une chose qu'elle prenait particulièrement au sérieux et bien qu'il était impossible de soigner tout le monde ou même simplement de faire un parcoure professionnel sans faute, l'échec la terrifiait. Car dans la médecine, l'échec pouvait avoir des conséquences graves si ce n'est même mortel. Varghause lâcha un soupir discret avant de suivre l'Ozvan pour venir poser son séant sur un tronc d'arbre massif qui avait échoué au sol. La clairière était vraiment paisible et le vagabond était de bonne compagnie. Si les premières secondes il avait paru froid et distant, à présent il dégageait quelque chose de doux et même de réconfortant. C'était sans doute insensé mais Ozvan lui rappelait son père, cette même force tranquille avec cette sensation de sécurité. Respectueusement, le naori l'écouta alors qu'il expliqua ses symptômes et alors que les phrases s'alignaient, déjà elle listait intérieurement les plantes qui pouvaient éventuellement l'aider.

« Je vois... la façon dont vous avez passé votre vie à gérer tout cela montre la force d'esprit que vous détenez Ozvan. Soyez en fier. »

Et c'était peu dire, d'autant que ce genre de chose n'était pas aisé à traiter. Il lui faudrait du temps et de la patience en espérant rien qu'un instant que le remède prochainement concocté par la naori puisse fonctionner rien qu'un peu. Cette idée n'aida en rien la jeune femme qui eut envie de se cacher au fond d'un trou. C'était la première fois qu'elle se retrouvait avec un cas aussi complexe, la psychologie humaine était bien plus dure à soigner que des plaies à recoudre. Varghause n'était sûr de rien en cet instant et peut-être même que cela se lisait dans son regard. Sans attendre, la jeune mère se mit à bafouiller doucement.

« Comprenez que... certaines choses ne peuvent être... soignées. Seulement atténué... Et je doute que ce dont vous souffrez puisse réellement disparaître Ozvan... Cependant nous pouvons au moins tenter d'atténuer vos symptômes. »

Remuant sur place, la femme semblait peu à l'aise. Il fallait qu'elle se ressaisisse et vite ! Varghause inspira longuement avant de pivoter son corps sur le tronc pour mieux observer son patient. C'est de ses grands yeux clairs qu'elle l'observa un instant, essayant de ne pas penser à son défunt paternel alors qu'elle reprit d'une voix plus sereine.

« Je vais vous préparer une tisane qui sera adaptée à ce dont vous souffrez. Il vous faudra la boire au moins deux fois par jour... Les premiers temps vous risquez de ne voir aucune différence, ce sera tout à fait normal puisqu'il faut un certain temps à votre corps pour s'adapter au traitement qu'il va recevoir. Ce que je vais donc faire c'est une tisane à base de millepertuis, de valériane, de tilleul, de passiflore, de houblon et de mélisse. Ces plantes ont toutes pour objectifs de vous apaiser et de réguler les soucis d'anxiété, l'agitation. Ce dont vous souffrez, je ne saurais le nommer mais c'est finalement très proche d'une dépression... Les plantes agiront sur vous comme un calmant, elles vont beaucoup vous épuiser aussi... Ne luttez pas. Si jamais vous sentez que ce n'est pas assez fort, augmenter la prise quotidienne, à l'inverse si vous vous sentez beaucoup trop épuiser et que cela devient handicapant, diminuez la prise. Évidemment si vous ne voyez absolument aucun changement dans les semaines qui vient eh bien... Prenez contact avec moi et je vous redirigerais vers un confrère plus qualifié. »

La Naori offrit un nouveau sourire à son patient, un sourire qui se voulait encourageant. Il était gentil ce vagabond et en cet instant elle espérait de tout son être que cette tisane aurait l'effet désiré.

« Ozvan, je vais repartir à présent... Je reviens vous demain avec suffisamment de tisane pour que vous puissiez tenir un bon mois. Il faudra au moins ça pour voir les premiers effets du traitement. Soyez consciencieux dans la prise de celui-ci car ce sera la seule façon de voir s'il fonctionne. Avez-vous autre chose à me demander tant que je suis encore là ?»
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4946 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 14

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Mar 6 Sep 2016 - 17:12
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Varghause & Ozvan

L'Alezane qui fouinait un peu sur le côté vint les rejoindre quand elle vit celui qu'on pouvait appeler son maître assit. Elle observa un peu la femme inconnue avant que de dégager avec son sabot un morceau de bois qui l'empêchait d'avaler une herbe succulente. Lui l'homme du désert ne se voyait pas comme un propriétaire, puisque l'animal vivait autour de lui en total liberté. Bien sur à un moment de sa vie, il l'avait dressé pour que ce fut. Mais jamais avec cruauté ou injustice. Le vagabond aimait à croire que si l'équidé le désirait, il s'enfuirait loin de lui pour vivre sa propre histoire. Cependant Oz en eut été bien chagrin car elle restait sa plus fidèle compagne et la moins agaçante aussi. Surtout parce qu'elle ne le contrariait pas et ne l'assommait pas de mots. Bien entendu il savait que cette réflexion pouvait être jugée très primaire - par lui d'abord -, mais elle l'amusait fortement et lui rendait courage s'il arrivait que la solitude le pesa. chose rare malgré tout, soulignons le. Cependant il ne rechignait pas à croiser de nouvelles personnes et entamer un dialogue avec elles, tant qu'il pouvait le rompre dès qu'il le désirerait. Bien entendu la situation présente ne pouvait se comparer en rien à ses rencontres de fortunes.

Tout d'abord parce que lui, le voyageur en avait fait la demande expresse. Ensuite parce que même s'il ne l'exprimait pas, le voilà surpris par la jeunesse de la demoiselle. Non bien sur elle ne sortait pas de adolescence, mais habituellement dans ses recherches il tombait sur des personnes agées clamant avoir une longue expérience en tout chose. Se méfiait-il Oz ? Oui comme à son habitude. Pas plus. Pas moins. Le soupir de la dame, il le perçut dans son dos et s'imagina que son cas l'exaspérait déjà. Oui il ne renierait pas qu'il ne s'agissait pas d'étaler des moments joyeux mais plutôt des batailles envers soi-même. L'homme du désert aurait bien compris sa fierté, il en possédait aussi pour obtenir ses objets tant convoités qu'il troquait en tout occasion. Mais en ce qui concernait le fait de le sortir d'affaires il n'y croyait plus guère. S'il continuait à chercher des solutions, il supputait que sa raison la plus obscure restait la crainte que la folie ne le captura soudainement sans même qu'il s'en aperçoive, et commette des gestes irréparables envers des gens innocents.

« Ou alors ça démontre un peu plus la fragilité de mon esprit  » lui répondit-il avec un sourire léger qui cachait l'esprit tourmenté de l'homme. Il savait paraître calme Ozvan. Il pouvait même le devenir à force de s'y entraîner depuis son enfance. Certains d'ailleurs n'apercevait que cela en lui. Tant mieux, tant que la tempête n'approchait pas du port tout le monde resterait sain et sauf ! « Oui je le pense aussi que ça ne disparaîtra jamais, je ne vous demande pas l'impossible même si je suis certain que vous pouvez faire des miracles sinon on ne vous aurait pas recommandée à moi » Preuve qu'il estimait terriblement la parole de Shawn, car en général il lui fallait plus de témoins pour se jeter dans une telle aventure. Mais bon elle le menait prêt de la vallée radioactive dont la vue magnifique à elle seule pouvait être considéré comme une cadeau. Le Rahjak percevait la nervosité de Varghause mais ne souhaitait pas y faire allusion directement sachant pertinemment qu'en voulant bien faire parfois on empirait les choses. « Je pourrais vous dire que j’attends depuis mon enfance alors oui je suis patient ... dans certains cas  » Après s'être entendu Oz estima que ça pouvait sembler un peu menaçant.

Demander un tel service à un inconnu finalement relevait de la voltige pour les deux forces en présence avançant dans l’incertitude, quant à la réaction de l'autre. Silencieux il écouta ensuite les conseils pour la consommation de la tisane qu'elle lui préparerait. On lui avait déjà fournit ce genre de boisson, mais il ne se souvenait aucunement de ce qu'elles contenaient. Alors pourquoi pas, après tout il pouvait suffire d'une seule herbe. « D'accord... Je ferais tout ce que vous me recommandez, combien de temps puis-je estimer avoir tenter assez longtemps pour déclarer que ça n'aurait pas l'effet escompté sur moi ?  »  Mais elle répondait déjà, Un mois, oui il pouvait faire cet effort. Comme Varghause annonçait un départ il se releva, quelle consultation rapide « Parfait je vous attendrai ici mais en fait ... » l'homme du désert posa la main sur l'épaule de la jeune femme l'entraînant un peu plus loin devant un gros bosquet entouré d'arbres. « Vous voyez là ? on dirait qu'il n'y a qu'une grosse montage de roche derrière, mais vous devez pasez derrière cet arbre, à l'intérieur il y a comme une petite clairière, j'y aie bâti un petit abri, venez me retrouvez là, j'y dormirais sûrement cette nuit en attendant votre retour  »
Invité
Invité
Anonymous

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Sam 10 Sep 2016 - 23:59
Ozvan se montrait toujours aussi gentil, ne rechignait pas et faisait preuve de bonne volonté face à ce que disait sa la druidesse. Il acceptait l'idée qu'elle ne soit pas forcément à la hauteur et bien que cela la dérangeait être, il était purement et simplement hors de question d'abandonner cet homme à son triste sort. Des patient comme lui elle en aurait voulu plus souvent car tous ne faisait pas preuve de patience et de gentillesse comme le faisait le vagabond à cet instant. Varghause continua de le fixer, ne se rendait même pas compte du tendre sourire qui avait étiré ses lèvres. D'un point de vu non professionnel, elle était contente d'avoir fait la rencontre de cet homme, de cet échange simple mais pleins de douceur et très humain. Rien que pour cela elle ne regrettait pas d'avoir fait le voyage jusqu'à lui.

« Et c'est parce que vous avez attendu si longtemps qu'il est aussi de mon devoir de ne pas faire duré la torture plus longtemps. Je serais de retour dès demain en cours de matinée, je vous le promet. »

Remuant doucement sur le tronc d'arbre pour ajuster son assise, Varghause se décida enfin à détourner le regard. Elle devait le mettre mal à l'aise ainsi à sourire sans cesser de le fixer. Mais c'était sa faute à lui aussi, s'il lui rappelait tant son père... Bien qu'elle avait fait le deuil de Guendal il y a plus de dix ans à présent, elle se rendait compte combien son paternel avait laissé un vide en elle, pourtant ce n'était pas désagréable cette aura presque paternel que dégageait Ozvan, bien au contraire ! Pour la première fois depuis la mort de Guendal, elle éprouvait à nouveau cette sensation de sécurité. Bien vite pourtant, le vagabond la tira de sa rêverie en la questionnant sur le durée du traitement, pivotant le visage, varghause offrit un nouveau sourire chaleureux et lâcha.

« Il faut compter un mois avant de voir les premiers effets du traitement, en partant du principe qu'il fonctionne évidemment. Mais pour voir un véritable amélioration il faut le voir sur le long terme alors nous mettrons un délais de trois mois. Ensuite nous nous reverrons, vous me direz si vous voyez une différence et si ce n'est pas le cas nous adapterons la dose... »

Soudainement, la main d'Ozvan se posa sur l'épaule de la femme. Depuis cette unique nuit où elle était devenue une femme à part entière, être touché était une sensation désagréable. Seul son fils était la personne qui pouvait la toucher sans qu'elle éprouve cette sensation de malaise. Palissant à vue d'oeil, la femme pivota le visage pour observer la main de son patient alors qu'il l'attirait à quelques pas de là pour lui montrer où se trouvait son abri. La naori releva le visage, crispée comme jamais et hocha la tête avant de lâcher un rire nerveux.

« Euh... Oui... d'accord je vous retrouverais là-bas... dans... l'abri. Caché dans la... euh... clairière. »

Rapidement, Varghause fit un pas sur le côté, s'arrachant à la poigne d'Ozvan comme si de rien n'était et inspira longuement avant d'ajuster sa besace sur son épaule.

« Je... Je vais y aller alors, plus vite je serais rentré et plus vite je pourrais mettre ce traitement au point ! Merci de votre confiance papa, nous nous revoyons demain alors ! »

La jeune femme afficha un sourire nerveux, reculant pas à pas avant de réaliser qu'elle venait de l'appeler papa et non Ozvan.

« Je voulais dire... Ozvan. Oui, Ozvan. Bon eh bien je file ! »


Pivotant sur elle même, la druidesse fila rapidement à travers la forêt sans même un regard pour son patient. Quel pitoyable spectacle ne venait-elle pas, de lui offrir là ! Le mieux qu'elle puisse faire à présent c'était rentrer rapidement au village et faire ce pourquoi il était venu à elle. Varghause espérait qu'il ne se poserait pas trop de question jusqu'à son retour au petit matin.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4946 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 14

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Ven 16 Sep 2016 - 19:34
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Varghause & Ozvan

La silhouette s'éloigna rapidement alors que l'homme du désert la regardait disparaitre dans le feuillage de la forêt qui finalement l'avala complétement le laissant seul à nouveau. Comme si la jeune femme n'eut jamais été là. Le Rahjak restait intrigué par cette rencontre, Cette jeune femme à la fois joyeuse mais infiniment triste le touchait. Au début il senti bien le regard inquisiteur de la demoiselle mais ne réagit pas à ce dernier. Peut-être possédait-il quelque chose de déplaisant dans sa physionomie qui lui inspirait la peur ? Ou alors lui rappelait-il quelqu'un ? Cela resterait sans doute un mystère car il préféra continuer la conversation sans la mettre mal à l'aise. Du moins plus qu'elle ne pouvait déjà l'être. Maintenant elle lui donnait une échappatoire, mais il ignorait s'il devait avoir de l'espoir, il préférait ne pas se laisser aller à ce genre d'idées. Le vagabond se persuadait que ça le rendrait bien trop faible, alors qu'il maîtrisait malgré tout une partie de ce caractère imprévisible. Ozvan eut été étonné de savoir qu'elle le trouvait doux et paternel. Il ne croyait pas habituellement donné ce genre d'impression sauf quand il se trouvait avec des enfants. Il se pouvait aussi qu'elle eut vu en lui plus qu'il ne dévoilait de par sa condition de druidesse.

Il la senti se raidir à son contact mais imagina au départ qu'il s'agissait de surprise. Alors il voulu bien faire, lui montrer un coin ou ils seraient tranquilles. Ou elle pourrait se reposer aussi après son retour pour avoir fait autant de chemin rien que pour lui ramener un produit qui éventuellement ne fonctionnerait jamais. Le voyageur ne pouvait pas se décrire comme un homme généreux mais il lui arrivait de l'être dans certaines circonstances. Et une femme qui se donnait autant de mal en refusant d'être payé tout de suite, sous prétexte d'attendre qu'il aille mieux, méritait malgré tout un certain respect. Cette proposition faite dans une bonne intention rencontra un visage particulièrement crispé. Des mots éparts, et un bras qui se dégageait avec vigueur. Visiblement elle n'appréciait pas la proximité des autres, le Rahjak se garderait désormais de l'approcher de trop prêt ! Et ce dernier n'eut pas le temps de répondre quand elle le nomma papa, un peu surpris il ne put que la laisser partir sans une parole. Lui qui rêvait d'être père mais n'avait jamais eut l'occasion de le devenir, il n'aurait certainement pas renier cette jeune femme. Mais le vagabond ne pouvait prétendre prendre un place qui ne lui appartenait pas, d'autant qu'il ne venait que de la croiser.

Le crépuscule arrivait, alors il s'en alla dormir dans sa petite cabane, épuisé de sa journée, et pourtant il ne pouvait  prétendre avoir beaucoup marché. L'homme du désert s'étendit sur une vieille paillasse, les yeux aussitôt fermés il s'enfonça dans un sommeil profond et sans rêves, du moins qu'il ne se rappela au petit matin. Un hennissement le réveilla de bon matin. Mon dieu il avait oublié libérer Elle de ses besaces et de lui donner à boire, ce qu'il s'empressa de faire sous les yeux de l'Alezane qui lui jetait de doux regards. Il attrapa une veille chaise construite au petit bonheur la chance avec le bois qu'il trouva sur ce petit terrain bien caché et s'y assit. Dégustant de la viande séchée qu'il transportait toujours avec lui  au cas ou il ne pourrait pas chasser. Cet endroit restait le préféré de l'homme du désert, quand il désirait ne rencontrer personne, ou faire en sorte qu'on ne le trouve pas. Seul Eon connaissait la place. Et tous deux aimaient contempler de temps à autre en pleine nuit la vallée radioactive, un spectacle à nul autre pareil. Ses pensées revinrent vers la druidesse espérant qu'il ne lui soit rien arrivé sur la route du retour. Soudainement il entendit un craquement et se tourna dans cette direction ...
Invité
Invité
Anonymous

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Lun 19 Sep 2016 - 12:01
En retard. Varghause était vraiment en retard.
Bien que la matinée ne soit pas encore terminée, il était déjà plus proches de midi quand elle fit irruption dans la petite clairière. Cheval poussé au galop, elle avait fait au mieux pour rejoindre Ozvan dans les temps. Alors que son roncin se montrait exciter par sa course folle, il hennis, tapant du sabot quand sa cavalière le fit se stopper avant de glisser de sa selle pour poser pieds à terre. Son regard clair se posa sur la petite cabane, agréable endroit que voilà. C'était tout à fait le genre de lieu dans lequel elle aimait se réfugier lorsqu'elle passait du temps hors de sa tribu. Mais là il n'était pas question de cela, ce qui comptait c'était son patient qui avait eu à l'attendre. Cependant la naori avait de quoi justifier ce retard qui la mettait mal à l'aie. Si il y avait bien une chose à ne pas faire, c'était se montrer tout sauf fiable. Mais elle avait aussi des responsabilité la druidesse... Et pas seulement en tant que tel.

« Ozvan ! Pardonnez mon retard je... »

Dans sa précipitation, la jeune femme s'était prit les pieds dans la végétation, manquant de tomber. Par chance ce ne fut pas le cas et s'empourprant de gêne, elle s'approcha du vagabond, essoufflé. Cherchant à reprendre son souffle, la jolie naori se racla la gorge, ajustant le bas de sa robe et reprit la parole.

« Navré, vraiment... Mon fils est malade depuis quelques temps et ce matin ce fut difficile pour lui... Mais j'ai tout ce qu'il vous fait et je suis là à présent ! »

Oui Jalan était malade. Depuis quelques jours la santé de l'enfant semblait avoir chuté, la toux le prenait, la fièvre aussi, des difficultés à manger. Le petit garçon s'en sortait bien cependant et restait sous l'oeil attentif de son oncle durant les absences de sa mère. Ouvrant sa besace, Varghause sortit trois bourses de cuir et les tendit à son patient à qui elle offrit son éternel sourire chaleureux et bienveillant dont elle avait le secret.

« Tenez, une bourse pour un mois. Une pincée généreuse pour un bol d'eau. Si jamais vous êtes à cours parce que vous avez dû augmenter les doses, envoyez moi un message et je vous en apporterais un peu plus. »

Une fois les mains libres, la druidesse s'inclina respectueusement, toujours aussi gêné. Elle aimait bien ce vagabond, gentil et patient.

« Je... euh... ne devrais pas vous importuner plus longtemps... je vais... partir, je crois. »


Et le paiement dans tout ça ? Visiblement la jeune femme en avait oublier même le concept du commerce équitable.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4946 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 14

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Jeu 22 Sep 2016 - 22:05
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Varghause & Ozvan

A travers les ans si L'homme du désert avait apprit quelque chose ce fut bien que l'on ne modifie pas le temps selon ses envies. Que chaque rendez-vous peut se ressentir des aléas de tout événement aléatoire survenant toujours au moment le plus inopportun. Aussi fixait-il rarement des moments précis pour rencontrer les gens sachant qu'un jour ou l'autre il tomberait sur ceux qui comptaient dans sa vie. Comme Ahn, la jeune Naori, croisée tout jeunette un matin d'hiver, avec qui il partageait mille rêves à chaque rencontre. Aucune n'étant jamais planifiée mais chaque fois merveilleuse. Bien entendu dans certaines circonstances comme celles-ci, il serait difficile de procéder autrement. Le vagabond estimait déjà particulièrement serviable de cette druidesse de courir ainsi la nature pour le servir. Le fait que cette peuplade ne vous invita pas dans son lieu de vie en était bien sur un peu le résultat. Alors quand il vit la jeune femme arriver et s'excuser, le voyageur posa un doigts sur sa bouche et murmura « Chuut ne jamais s’excuser surtout quand on tente de sauver une vie ... c'est très bien .... très bien, je ne suis pas ... » mort allait dire Ozvan sur le ton de la plaisanterie quand Varghause trébucha.

« Et tâchez de restez en vie vous aussi ... » Le voyageur se leva alors montrant la chaise de fortune à la demoiselle, afin qu'elle s'y assoit et surtout reprenne son souffle pendant qu’il allait chercher un vielle souche qu'il lui convenait tout aussi bien « Reprenez votre respiration je vous en prie ... je suis vraiment désolé d'apprendre cette nouvelle, il faut espérer que ce n'est que passager » Ozvan devinait l'inquiétude de la mère et tâchait de rester calme. Car rajouter plus de pensées sombres n'aiderait en rien Varghause. Elle se devait de garder l'esprit serein pour retourner chez elle en toute sécurité. Mais probablement, trop préoccupée la druidesse ne remarqua pas sa proposition posant diverses affaires sur la table tout en rajoutant les explications nécessaires. Les bras croisés, Le Rahjak écoutait attentif. L'homme ouvrait la bouche pour la remercier que déjà elle annonçait devoir s'en aller. Le voyageur fit le geste de la retenir, puis se retint. Car le vagabond se souvenait de sa réaction le jour avant quand il tenait son bras. Il se contenta alors d’élever la voix en y mettant le ton le plus aimable que celle-ci pouvait prendre « Ne partez pas ... Restez un peu, reposez-vous avant de reprendre la route sinon votre fils retrouvera une maman épuisée qui tiendra à peine sur ses jambes »

L'éclaireur ne mentait pas, Une monture restait très pratique mains ne supprimait pas la fatigue. On ne pouvait pas faire une route sans dormir, manger, reprendre des forces et s'illusionner à présenter une forme impressionnante. « Puisque vous n'acceptez pas de paiement tout de suite, permettez moi au moins de vous redonnez un peu d’énergie, prenez place sur cette chaise » Tout en désignant une seconde fois le siège, il s'éloigna lui prouvant qu'il resterait loin d'elle « j'ai quelques petites choses à partager et puis .... vous repartirez aussi vite que vous le désirez  »
Invité
Invité
Anonymous

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Mar 27 Sep 2016 - 14:00
Ne jamais s'excuser quand l'on tentait de sauver la vie de quelqu'un. C'était une belle idéologie... Encore fallait-il réussir à sauver la personne en question. Ce dont Varghause doutait toujours. Bien que la nature offrait mille et une façon de remédier à bien des soucis, certains n'étaient pas fait pour être soigné, encore moins à une ère si primitive de l'humanité. Ce dont souffrait Ozvan, elle pouvait juste le soulager mais elle savait très bien que jamais elle ne pourrait l'arracher aux maux dont il était l'esclave. Cette pensée était grisante... La druidesse afficha un très vague sourire, incapable de cacher pleinement sa tristesse et sa culpabilité face à son incapacité à le soulager. Mais ozvan lui ne se laissait pas abattre et malgré son abri de fortune,s e montra avenant et chaleureux. Pourtant Varghause ignora la chaise, déjà prête à faire demi-tour mais ce ne fut pas sans compter sur Ozvan qui l'avait retenu, la suppliant de pas partir. Pourquoi ? Il était préférable qu'elle ne s'éternise pas ici... Mais il avait raison, il était important qu'elle ne se montre pas ainsi à son fils malade. Jalan avait besoin de tendresse, de force... Mais comment l'avoir si sa mère elle-même n'avait la force de lui transmettre ? Le souffle difficile, la druidesse observa son comparse, résignée à rester quelques instant encore auprès de lui. Ce n'était pas tant l'acte physique qui lui donnait cette difficulté à respirer, mais l'angoisse aussi, l'anxiété auquel la naori était sujet que ce soit pour le vagabond que pour son fils. C'était fou comme elle perdait contenance chaque fois qu'elle était stressé et malgré son âge, Varghause ressemblait plus à une enfant perdu qu'à une sage druidesse.

« Merci pour... Votre gentillesse. »

Car c'était bien de cela qu'il s'agissait. Ozvan était attentif et chaleureux et une fois encore, plus que jamais, il lui rappelait son défunt père. C'était aussi bon que dur que d'affronter cela d'autant qu'il était un parfait inconnu et ne pouvait pas partager cela avec lui. Vraiment ? Et si elle le lui disait, que se passerait-il, au finale ? Il la prendrait sans doute pour une folle. Ou peut-être s'en ficherait-il simplement. Aucune de ces deux perspective ne l'enchantait en réalité. Dans un soupir de lassitude, Varghause fit quelques pas et vint poser son séant sur la chaise gracieusement offerte avant de poser son regard clair sur la silhouette d'Ozvan qui désirait partager certaines chose avec elle. Un léger sourire orna les lèvres charnues et rose de la jeune femme qui murmura simplement.

« Faites donc si cela peut vous rassurer... mais vous savez Ozvan, je vais bien. Je suis habitué à avoir un rythme de vie assez... Disons... Secoué. Je travaille mieux sous pression et surtout je ne supporte pas de rester à rien faire. »

Son travail était sa drogue. Varghause n'imaginait pas un seul instant de passer une journée à se reposer et même lorsque le cas se présentait, il fallait toujours qu'elle trouve une façon de bouger, que ce soit en prétextant une balade comme autre chose. C'était presque obsessionnel chez elle, mais qu'y pouvait-elle ? Car finalement, c'est aussi cela qui faisait son efficacité. Sous ses airs doux et angéliques, la druidesse était un véritable roc qui tenait bon face à tout les obstacle. Toujours à fixer son patient, la jeune femme avait retrouver une respiration plus calme alors que ses lèvres s'entrouvrir et que sa voix s'éleva de plus belle.

« Et si nous goûtions ce thé que je vous ai apporté ? Je crois qu'une tasse ne me ferait pas de mal... »

Vu comme ses nerfs étaient à vif, c'était une certitude. C'était aussi l'occasion de voir si Ozvan serait s'en tenir à ses explications concernant les doses prescrites. La naori soupira doucement, remuant sur sa chaise et ajustant la cape à la douce couleur verte qui pesait sur ses épaules et ajouta, moins à l'aise.

« Ozvan... ? Dites moi... Si je vous disait que... Vous ressemblez étrangement à mon père... Cela vous mettrait-il mal à l'aise ? »
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4946 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 14

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Mer 5 Oct 2016 - 18:40
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Varghause & Ozvan

Des milliers de petits bruits les entouraient signifiant qu'une vie existait en dehors d'eux, et qu'elle continuerait bien après que l'un ou l'autre soit retourné à ses affaires. L'homme du désert appréciait beaucoup de les écouter, solitaire, sans qu'aucune autre présence humaine que la sienne ne les troubla. Ainsi, alors que la druidesse restait debout, indécise, il continuait à les percevoir, et les apprécier. Le vagabond n'imaginait pas une seule seconde que sa manière d'agir pouvait troubler à ce point la jeune femme. Bien entendu il remarquait certains détails comme ce recul au contact physique. Oz évitait cependant de faire des déductions trop hâtives, chaque histoire amenant ses propres caractéristiques selon l'être qui la vivait, puis la racontait. Ou la gardait pour soi. Simplement le voyageur en prenait note, se contentant d'éviter d'agir d'une façon qui pourrait contrarier cette femme qui se donnait la peine de courir tant de distance. Alors même que son fils se débattait contre la maladie.  L'éclaireur se rechargeait pour rester maître de lui grâce à la nature. l'homme y puisait son inspiration, son souffle, sa vie et y noyait ses amours et ses désespoirs en silence. N'affectant ainsi quiconque que lui-même.

« Merci pour la vôtre » Lui renvoya le Rahjak comme un écho. Après si elle s'enfuyait à toutes jambes il ne courrait pas derrière non plus, il ne forcerait rien ni personne à agir contre son gré à moins qu'on ne l’obligea en lui faisant violence. Bien que le voyageur ne la pensa ni craintive, ni trouillarde il se pouvait que quelque chose en lui l'effraya. Elle n'eut pas été la première à voir un Ogre en Ozvan, ou même un croquemitaine, quoi qu'il supputait que le nœud du problème devait être un autre élément. « Oh je comprends complétement .... » Commença le vagagond tout en s'éloignant de quelques pas, puis farfouillant dans son sac il ramena quelques noix qu'il déposa sur la table, ainsi que plusieurs fioles de toutes les dimensions « Servez vous si vous le désirez, et puis je ne dirais pas que c'est ne rien faire que de récupérer de l'énergie pour ne pas s'effondrer au moment ou on s'y attend le moins » Termina l'homme en examinant le thé que la druidesse venait de lui apporter. Le Rahjak aurait très bien pu comprendre l'obsession de Varghause. Étant lui même mené par le bout du nez quant à son éternelle recherche d'objets insolites qui le faisait amasser tout et n'importe quoi.

Quand il releva la tête pour vers la Druidesse, le vagabond s'aperçu tout de suite que son attitude différait, plus calme, plus sûre d'elle. Tant mieux, car un instant il l'eut cru au bord du gouffre, mais visiblement cette femme démontrait une certaine force de caractère qui lui plaisait bien. Bien que Oz ne méprisa au grand jamais un être de plus faible constitution physique ou morale, il préférait toujours laisser derrière une personne sachant se défendre contre les pires coups du sort. Sinon il portait avec lui l'incertitude de son devenir, alors qu'il pensait avoir bien assez à faire avec lui tout seul. « Et bien .... Pourquoi pas, ça me semble une bonne idée » L'homme du désert fit un pas en direction de l'eau qui chauffait un peu plus loin depuis le matin quand il stoppa soudainement son mouvement. Puis il continua tournant le dos à sa visiteuse pour mieux cacher cette émotion qui pu l'envahir un instant. Lui qui souhaitait tant être père et jamais ne su le devenir. Sur le retour Ozvan lui montra un visage calme, ouvert, souriant même alors qu'il posait son récipient brulant sur le meuble. « Non pas mal à l'aise ... Surpris sans doute, touché sûrement, inquiet aussi ... parce que je ne souhaite pas être l'incarnation de mauvais souvenir pour vous » Et dans ce cas oui il finirait par éprouver une impression d’usurpation. Ayant sur se maitriser jusqu’alors ce  fut seulement qu'il montra un signe de confusion « Je ne me souviens plus ... Quelles sont les doses déjà ? »
Invité
Invité
Anonymous

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Ven 7 Oct 2016 - 22:10
Toujours assise, Varghause continuait d'observer Ozvan. Bine qu'elle était une grande solitaire, la compagnie du vagabond lui était vraiment agréable. D'ailleurs, de quelle tribu venait-il ? Une question qu'elle n'avait eu le réflexe de lui poser... la druidesse n'avait pas eu le réflexe de le question quoi que ce soit à dire vrai, il faut que ce n'était pas son de faire invasion de la vie des gens, elle préférait de loin laisser les gens venir à elle et se confier simplement. Pourtant, elle se sentait d'humeur curieuse, sans doute à cause de cette sensation de bien être que Varghause éprouvait en la compagnie d'Ozvan. C'était rare, généralement ce sentiment elle l'éprouvait surtout en compagnie de son fils où d'Harlan. Alors quand le vagabond la rassura en lui disant être touché, un doux sourire se dessina sur les lèvres charnues de la naori. Elle était ravie qu'il ne s'offusque pas de ses mots, en revanche le savoir inquiet était étonnant. La jeune femme leva les sourcils d'étonnement avant de sourire de nouveau puis secoua doucement la tête, laissant sa longue chevelure suivre le mouvement de son geste.

« N'ayez aucune crainte pour cela... Mon père était un homme incroyable. Il était très humain, très doux... Bien que son décès m’aie bouleversé au possible... Je pense toujours à lui avec le sourire. Vous savez... ma mère est morte en me mettant au monde, il m'a élevé seul... Il a été patient et courageux. Il est l'une des personnes que j'ai aimé le plus dans ma vie... le souvenir que j'ai de mon père n'est fait que d'amour et de tendresse. »

Varghause baissa le regard doucement avant d'ajuster sa cape, la resserrant doucement pour se tenir chaud alors que Ozvan se chargeait du thé.

« Une pincée généreuse par personne. N’hésitez pas à mettre un peu plus si vous trouvez cela trop fade... »

La jeune femme soupira longuement avant de relever le visage, dardant ses grands yeux clairs sur son comparse. Oui, c'est fou ce qui lui rappelait son père. Il avait ce sourire identique, ce même ton lorsqu'il parlait. Cette chaleur paternel... C'était comme si Guendal n'avait jamais cessé de vivre. Ce sentiment puissant de réconfort était ce dont Varghause avait besoin, son fils malade lui mettait les nerfs à vif tant l'inquiétude la rongeait jusqu'à l'âme.

« Et vous Ozvan, vous avez des enfants ? Une épouse peut-être... ? Avez-vous... une famille ? »
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4946 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 14

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

le Mar 11 Oct 2016 - 17:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Varghause & Ozvan

Le matin, surtout l'aurore, mais cette heure de la journée convenait aussi à l'homme du désert, donc le matin avait ceci de spécial qu'il semblait tissé de promesses. Depuis toujours malgré ses déboires le Rahjak ouvrait l’œil avec une humeur plutôt sereine. Le temps de se réveiller, de remettre ses idées en place et d'affronter la journée, cela bien entendu pouvait avoir changé jusqu'a s'assombrir diaboliquement en fin de nuit. Sa cyclothymie lui faisait vivre des jours qui ressemblaient à des montagnes russes. Cependant pendant de longues époques il pouvait se comporter complétement normalement, alors oui, il dégageait une certaine sérénité. Même si on ne devait pas se laisser duper, il pouvait tuer un homme en un rien de temps, de sang froid et sans regret, si celui-ci le poussait à exécuter ce geste. Mais il préférait ignorer le problème que verser le sang. Le vagabond ne possédait donc aucune raison, même si son humeur changeait subitement, de porter la main sur la jeune femme. Mais il comprenait très bien, et même appréciait qu'une personne se méfie et ne donne pas sa confiance d'un seul coup, trop rapidement. A celui-là il hésiterait à confier un secret !

Cependant la confidence de la jeune femme relevait de tout autre chose qu'un quelconque moment de faiblesse. Le voyageur se serait plutôt désigné du doigt face à sa propre réaction. Désormais il se trouvait prêt d'elle, son visage pareil à ce qu'il offrait toujours aux autres. Plus ou moins bienveillant selon la personne. Oz écoutait la druidesse avec une grande concentration. Dans la voix de cette dernière pointait des émotions qui firent réapparaître ses étranges lumières qui parfois se manifestaient dans l'espace. L'homme du désert n'en parlait jamais à quiconque sur les conseils de feu son oncle de peur qu'on le prit pour un parfait cinglé. Persuadé qu'il s'agissait d'hallucinations, il remarqua néanmoins à plusieurs reprises que ce phénomène se manifestait avec ceertaines voix, ou aussi des sons particuliers. Cette chanteuse, par exemple, qu'il adorait écouter dans la cité de feu. Ou des êtres souvent proches de lui. Parfois Haïs aussi. Qu'il le veuille ou non? Varghause l'émouvait, devant l'évocation des souvenirs de celle-ci, le vagabond fut tenté de lui caresser sa chevelure comme à un enfant qu'on consolerait d'un trop grand chagrin. Mais il s'abstint sachant qu'elle préférait garder une certaine distance. Et puis d'un inconnu cela se jugerait un peu déplacé !

« Oui, pourtant je ne pense pas que je pourrais être à sa hauteur, je ne suis pas certain d'être aussi bon que lui, mais l'important reste que ce soit des moments agréables à se rappeler » La Druidesse semblait se détendre un peu, tant mieux, car il supposait que dès qu'elle repartirait l'inquiétude éprouvée à propos de son fils réapparaitrait aussitôt « Et bien alors une pincée généreuses ce sera » Oz s’exécuta aussitôt, puis versa l'eau chaude et poussa doucement le récipient servant de tasse vers la Brune jeune femme. « Voilà buvez, n'hésitez pas à en redemander si besoin s'en fait sentir. Sinon moi ? Oh ... » Comment s'exprimer sans évoquer les morts et tomber dans la tristesse alors que le Rahjak voulait ce moment agréable « Je suis un peu vieux pour avoir conserver mes parents, et bien que j'adore les enfante je n'ai jamais pu en avoir avec la ... les femmes que j'ai pu aimer » Bien qu'il en porta toujours une seule dans son cœur, il en existait au moins une autre qui le chassa ne supportant pas de vivre avec un tel voyageur. mais le Rahjak la réduisait au silence dans son âme, ignorant qu'elle devint mère de son enfant sans jamais le lui dire. Puis Oz termina sur une pirouette « Et mes autres amours ne possédaient pas la possibilité physique de fonder une famille, nous aurions pu l'être à deux, mais ... on ne se convenait pas au bout du compte  »
Contenu sponsorisé

Don't Stop Believin' Empty Re: Don't Stop Believin'

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum