Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Dim 1 Mai 2016 - 0:05
Avant même qu’Honey eut le temps de parler, il sentit une main sur son bras. Il se tourna et vit une rousse qu’il avait déjà vu au village. Assez rapidement, elle lui demanda si Archie n’avait pas vu son sous-vêtement. Il écarquilla les yeux, lui demanda de répéter, souffla un bon coup. Il devait déjà être tout rouge et les idées s’embrouillaient un peu dans sa tête. Et il bredouilla un « non désolé » peu convaincant avant de se laisser attraper par Honey. Il fut finalement ravi qu’elle ferme la porte et s’appuie dessus, mettant ainsi un peu de distance entre lui et la jeune femme qui venait de l’accoster, en espérant qu’elle soit partie quand il ressortirait. « J’ai rien envie de crier, j’ai juste… enfin… je sais pas je suis mal à l’aise chez toi. » La vérité, c’était juste qu’il pensait avoir passé la nuit avec Honey et que le simple fait d’être enfermé dans une pièce avec elle lui donnait des frissons. Mais maintenant que ses soupçons s’étaient dissipés, il se fichait pas mal d’être là et pas dehors. Au fond, il espérait quand même secrètement que c’était Honey et non pas l’inconnue. Parce que quand même, c’était humiliant. Et puis, il savait que son amie ne dirait rien s’il le lui demandait, alors qu’une fille qu’il ne connaissait pas, il ne pouvait pas en être aussi sûr. Il préférait que tout le village ne soit pas au courant, c’était déjà assez compliqué comme ça, surtout quand il était persuadé que son ex faisait partie des festivités. « Non, je voulais juste te demander, par hasard… T’aurais pas laissé un… Un soutien-gorge chez moi ? Enfin, c’est juste que ça m’arrangerait beaucoup que ce soit le cas en fait. » Et il pesait ses mots. Après tout, ça pouvait être vrai, ils étaient probablement tous les deux bien ivres hier soir.

« Oublie que je t’ai demandé ça. » Il venait juste de se rendre compte de la stupidité de sa question et il fit un sourire gêné à Honey avant de lui attraper le bras et de la tirer pour dégager l'ouverture, ce qui n’était d’aucune difficulté vu la légèreté de cette dernière. Il ouvrit la porte et le vacarme les envahit de nouveau. « Il est temps qu’on sache ce qui se passe, on règlera ça plus tard. » Il s’engouffra dans la foule et se rapprocha de la maison du Ed. Là, il tenta de repérer une tête connue qui pourrait le renseigner. En vain, il ne vit personne dans toute cette masse, alors il décida d’y aller franco parce que toute cette agitation l'intriguait fortement. « EH ! OH ! Il se passe quoi ici exactement ? » Il était maintenant au beau milieu de la foule et semblait avoir réussi à capter l’attention de certains, maintenant, il espérait quelques réponses. Il y avait forcément quelque chose qui clochait.

Spoiler:
488 mots. Archie ne sait pas mentir mais tente tant bien que mal auprès de Nahyri. Il est ensuite happé par Honey, il lui pose une question gênante Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 3395933406 Et puis il décide de voir ça plus tard et sort pour voir ce qu'il se passe, il finit par crier à l'assemblée qu'il veut savoir ce qu'il se trame.

Ca serait coolos de pas lui foutre un vent, je dis ça je dis rien, libre à vous de répondre, y a forcément des gens qui l'ont entendu, il crie fort le petit Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 2132942727
Game Master
DATE D'INSCRIPTION : 28/05/2014 PSEUDO/PRENOM : Le Grand Manitou MESSAGES : 2486 CELEBRITE : Nobody POINTS GAGNES : 285
Admin

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Lun 2 Mai 2016 - 22:20
It's a new day
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Quatrième tour de jeu



Son visage est blanc comme un linge et de la sueur perle sur son front ridé par les années. Le regard vitreux se pose sur la fenêtre voilée qui laisse passer le brouhaha ambiant de la rue. Des clameurs parviennent à ses oreilles, des voix qui brisent la paix tant désirée. Ses doigts se crispent sur les draps et un gémissement plaintif s'échappe de sa gorge douloureuse. À ses côtés, le guérisseur pose sur son front un morceau de tissu humide avant d'en retourner à ses plantes, se creusant la tête pour trouver une énième concoction qui pourrait avoir de l'effet. Mais c'est l'impuissance qui l'étreint à cet instant. "N'ayez crainte, nous trouverons un remède à votre mal" susurre-t-il d'un ton qui se veut convainquant. Il n'y a pas plus grand mensonge. Il ne sait pas de quoi le vieil homme souffre et encore moins comment le soigner. Il s'inquiète, ses mains tremblent et il manque de faire tomber son récipient. Puis des coups sont frappés à la porte, des voix lui parviennent. La panique se répand, contagieuse. Il est blême le guérisseur, inquiet à l'idée de ne pas parvenir à un résultat.

***

Dans une maisonnette isolée à l'extrémité du village, trois silhouettes sont rassemblées autour d'une table. Les traits du visage sont tendus, les voix sont graves. L'impatience de la foule ne leur parvient pas encore mais leurs discussions y répondent en secret. Les circonstances de ce mal sont étranges et tout laisse à penser qu'il est terminé le temps où ils pouvaient encore se permettre de fermer les yeux. Edmond peine à intégrer la conversation tant ses pensées sont tournées vers son frère d'armes, son collègue, son ami de toujours. Ses cheveux gris sont emmêlés alors qu'il plonge une nouvelle fois la tête entre les mains, dépassé par les événements. La voix forte de Tyee s'élève, tonne presque, excédé par la prudence de Winema qui cherche à comprendre avant de prendre une décision regrettable. Inutile de se retrouver dans une situation comme celle qui a entraîné la guerre contre les enfants du ciel, pas vrai ? "Mais la guerre, on est en plein dedans" réplique-t-il avec un calme troublant. C'est alors qu'on frappe à leur porte et qu'un guerrier vient leur annoncer la nouvelle.

***

La foule a été dispersée par une petit groupe de guerriers chargés de ramener le calme dans les tribus. Les rumeurs sont balayées, les esprits apaisés. En douceur, ils encouragent chacun à retourner sur la grande place au centre du village afin de continuer les festivités et de prendre un repas bien mérité. Les doutes demeurent mais hommes et femmes suivent les directives. Tous se retrouvent autour des tables, les volontaires se remettent à préparer la viande tendre mise de côté la veille pour l'occasion. Quelques mains timides se tournent vers la bière mais ceux qui possèdent encore un orchestre symphonique dans leur crâne se tournent vers l'eau fraîche des puits. Doucement, les conversations s'animent et les inquiétudes sont chassées par les rayons doux d'un soleil d'avril et une brise légère qui caresse la peau. Ils avaient pensé que tout rentrerait dans l'ordre. Ils avaient tort.

***

Les trois chefs s'avancent, l'air bien trop solennel pour cette ambiance festive. Le volume des discussions retombe comme un soufflé et la nouvelle tombe :

"Votre bien aimé chef Edwin est mort."

Le choc se lit sur bien des visages et les réactions ne se font pas attendre. Les mains de Winema se lèvent cependant, demandant le calme afin de continuer.

"Une ombre est venue obscurcir cette éclatante journée, j'en ai peur. Malgré les efforts de son guérisseur, Edwin s'est éteint et nous avons toutes les raisons de penser qu'il s'agit d'un empoisonnement. Que sa mort survienne à l'occasion du jour où nous fêtons notre alliance est une terrible nouvelle, mais ceci doit nous encourager à continuer sur cette voie et à nous aider les uns les autres. Il y a un an de ça, c'était Eddard qui nous quittait, mort faussement imputée à ces enfants que nous craignions tant, entraînant des événements malheureux qui continuent à nous marquer aujourd'hui. À la lumière des derniers mois, nous sommes pourtant en droit de nous demander si un ennemi n'agissait pas dans l'ombre depuis tout ce temps, profitant de notre désarrois pour nous décimer sans que nous ne nous rendions compte de quoi que ce soit. C'est pourquoi, avant de prendre une décision hâtive, nous en appelons à vous tous. Votre avis est plus que jamais important dans ce conflit naissant contre un peuple isolé depuis toujours et qui, chaque jour, semble se rapprocher un peu plus de nous. Il y a des mois, ils ont enlevé les nôtres, aujourd'hui, ils nous ravissent un nouvel être cher à nos cœurs. Le poison du désert a résisté à toutes nos tentatives et c'est pourquoi je vous demande aujourd'hui ce qu'il convient de faire. Le peuple Rahjak est une menace réelle mais il est également à l'abri de la portée de nos armées, dissimulé derrière les murs de sa cité. Va-t-on laisser leurs actes impunis on pendra-t-on le risque de mener le combat à leurs portes ? Ce choix est le vôtre."

La sage Winema s'assoit à nouveau entre ses compatriotes et laisse la parole aux membres des trois tribus unifiées, à jamais marquées par l'anniversaire de leur alliance.




En bref



IRP : le 6 avril en début d'après-midi.
IRL : du 2 mail au 9 mai (ceci est une simple indication, il se peut que GM passe un peu avant ou après selon l'avancée de l'intrigue et les actions des membres).

▬ Des guerriers dispersent la foule et encourage tout le monde à aller sur la grande place pour continuer les festivités. Edwin est mort (eh oui, deux sur trois !) et les chefs viennent vous l'annoncer à la fin du repas. Winema prononce un discours et attend l'avis des membres des différentes tribus. À vous de jouer ! (si vous avez des doutes, le staff aime les MP Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 484338566)

▬ Pour prioriser l'avancée de l'intrigue, vos messages RP ne devront pas dépasser 700 mots ! Par ailleurs, merci d'inclure un résumé de vos actions sous balises spoiler à la fin de votre message.

▬ Si vous êtes actifs dans l'intrigue, il se peut que GM vous envoie un MP avec des instructions (qu'il n'est pas obligatoire de suivre). Surveillez donc votre boîte MP ♥️

▬ Rappel de la cartographie et des distances pour ceux qui viennent de loin : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

▬ Pour plus d'infos sur les festivités terriennes et les mœurs des tribus Athna, Calusa et Pikuni, vous pouvez relire les annexes [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Elias Caroll
DATE D'INSCRIPTION : 20/01/2016 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Richard, Astrid & Meeka MESSAGES : 1116 CELEBRITE : Tom Hardy COPYRIGHT : ava by stolas ; signa by beylin METIER/APTITUDES : guerrier TRIBU : Athna POINTS GAGNES : 112
Admin

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Jeu 5 Mai 2016 - 15:41
~ Spring is coming
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Edwin est mort. L'information tombe et déjà, Lars n'écoute qu'à moitié ce qui se dit ensuite. Encore un Ed, encore la mort. Il baisse la tête avant de tenter de chercher sa mère, du regard. Il ne la trouve pas, bien sûr, jamais là quand il faut. Mais qu'aurait-il pu lui dire, il ne sait même pas si elle le connaissait vraiment. Elle, cette femme si forte qui, depuis la mort de son mari semble un peu à côté de ses pompes, celle qui a bien du mal à s'éloigner de son fils… Il grince des dents. Cette journée avait pourtant bien commencé. Oui, certes, il était attaché à un arbre quelques heures plus tôt, un réveil brutal et le mal de tête étaient ses seuls problèmes. Maintenant ? Et bien c'est que ça devient compliqué pour les neurones en vrai. Il a beau réfléchir, il ne voit pas ce qu'il pourrait dire. D'une oreille distraite, il écoute le discours mais il est plutôt en train de regarder les gens autour de lui. De toute manière, il n'a pas besoin d'un dessin, on demande la guerre. Il a entendu désert, il sait de qui on parle, qui on accuse. Il le voit bien. Oui, ils sont un peu spéciaux là-bas, mais pas plus que les Naoris non ? Avec leurs conneries de pacifisme. Certes, eux, ils sont un peu plus violents, c'est vrai. Et alors ? On parle déjà de guerre ? Mais est-ce qu'on a au moins des preuves ?

Lars serre les dents, parce qu'il n'est pas patient mais parce qu'il ne sait pas tenir sa langue. Casser et mal parler à la cheffe, ce n'est pas la solution, et il se sent presque stupide d'y penser parce que ce n'est pas son rôle. Et en même temps, putain, ouais, il est parti un temps, oui, il a été incapable de faire ce qu'il fallait pour qu'on ne le juge pas lâche. Oui, sans doute. Mais putain, qu'on arrête de parler pour rien ou d'agir sur un coup de tête juste parce que ça paraît évident. L'évidence n'est pas forcément la réponse, n'est-ce pas ? Sont-ils suffisamment stupides pour croire que c'est ainsi que ça fonctionne ?

Le silence retombe, personne ne prend la parole et il réalise qu'il sera le premier. Il n'aime pas ça. La timidité ne fait pas parti de son caractère, disons qu'il a toujours un peu peur de heurter et de blesser. Dans l'audience, il y a des personnes qui lui reprochent son absence. Se mettre à parler de la guerre peut être mal vu par ceux qui savent qu'il n'y était pas. Parce que c'est de ça qu'il est question, peut-il vraiment en parler alors qu'il n'y était pas ? Il a perdu son père, et la santé mental de sa mère en a été perturbée. Mais il n'était pas là. Et à cause de ça, il voit bien que les gens ont du mal avec son avis. Mais il n'est pas Lars Grisenwald pour rien hein ?  « C'est bien beau de prévoir la guerre, encore. J'ai l'impression que c'est notre seule défense. On va se battre où ? Dans le désert ? Dans une chaleur à laquelle nous ne sommes pas habitués ? Sur le terrain de meurtriers ? Parce que rappelons qu'ils ont des gladiateurs et des mercenaires. Et on va le faire pour quoi ? Parce qu'un Ed est mort empoisonné ? C'est bien beau mais quelles sont les preuves ? Qui vous dit que je ne l'ai pas tué moi ?! ». Il se tient là, droit. Il sait que c'est à double tranchant, qu'on peut l'accuser pour faire de telles remarques. Mais ils ne sont pas cons à ce point, n'est-ce pas ?

Spoiler:
628 mots
Il les voit s'enflammer et trouve ça un peu ridicule. Va jusqu'à dire que c'est ptete lui qui l'a fait, que c'est bien beau mais sans preuve, ils seraient cons de faire la guerre
avengedinchains
Invité
Invité
Anonymous

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Sam 7 Mai 2016 - 15:50
Elle a du mal à comprendre. Tout ça n'a pas de sens. Une minute plus tôt, il riaient tous sous un soleil des plus radieux de leurs mésaventures de la veille, comparaient l'intensité de leur gueule de bois et profitaient du buffet à disposition jusqu'à ce que leurs estomacs crient grâce. Désormais, c'est l'orage qui s'abat à nouveau sur eux, c'est les nuages qui s'amoncellent pour leur obscurcir la vue. Et voilà qu'elle se retrouve à écouter le discours de Winema sans parvenir à tout saisir. Les mots tournes dans son esprit. Poison. Désert. Rahjak. Ennemi. Choix. Quel choix ? Leur a-t-on jamais laissé le choix dans cette histoire ? Katelynn sent son mal de crâne revenir et elle penche la tête, se massant les tempes. Assise aux côtés de Camil et de Near, c'est à peine si elle réalise que sa cheffe a terminé son discours et que le silence s'est abattu sur l'assemblée. À peine quelques murmures s'élèvent, se mêlant au vent. Puis la voix de Lars, plus forte, plus assurée. La Calusa est partagée entre l'envie de l'étriper pour oser donner son avis sur la guerre qu'il a lâchement fuie et de le soutenir pour oser mettre en doute les paroles proférées. Au lieu de ça, elle se saisit de l'alternative.

« Parce que t'es incapable de faire la différence entre un champignon et des jonquilles. » La voix est moqueuse mais pas véritablement blessante. Si elle en veut à son ami, elle ne le laissera pas s'accuser d'un tel acte en un instant aussi sérieux. Et de toute manière, elle n'en sait pas plus que lui lorsqu'il s'agit de concocter des poisons, elle qui ne sait que manier lames et flèches, préférant toujours affronter son adversaire de face plutôt que d'user de méthodes fourbes comme la mort dans un flacon. Katelynn peine à garder une voix calme et mesurée, mais elle fait au mieux pour prendre la parole à son tour, pas le moins du monde gênée de donner son avis sur la question.

« Pourquoi répliquer maintenant de toute façon, hein ? Parce qu'un de nos chefs est mort ? C'est tragique oui, mais est-ce qu'on a levé ne serait-ce que le petit doigt quand les nôtres ont été enlevés et qu'on a découvert l'identité de leurs ravisseurs ? Ah j'oubliais, on est allé massacrer des gamins tombés du ciel à la place, voilà qui était très malin ! » Ses poings se serrent sous la table à la mention de cette guerre inutile et à la pensée des pertes engendrées. Mais surtout, elle se rappelle combien Mewan a été atteint par toute cette histoire. « Ca fait longtemps qu'ils auraient dû être punis pour ce qu'ils ont fait. Qu'ils soient coupables aujourd'hui ou non, personnellement je m'en fous. » Son regard se porte un instant sur Honey, assise un peu plus loin, qui n'a pas reçu la justice qu'elle méritait, comme tous ceux qui étaient à ses côtés dans le désert. Katelynn les a vus ces gens du désert, elle sait faire la part des choses entre ceux qui mériteraient punition et les autres, comme Noah, qui ne cherchent qu'à survivre dans un environnement cruel et sans pitié. Mais en ce qui concerne la Calusa, les dirigeants de la tribu sont coupables et ils auraient déjà dû agir depuis longtemps.


Spoiler:
556 mots. Katelynn est pas contente. Pour elle, les Rahjaks auraient dû avoir ce qu'ils méritent depuis longtemps.
Invité
Invité
Anonymous

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Sam 7 Mai 2016 - 20:06
2/3.

Je ne comprenais pas la situation, les cris dehors, et Archie agité comme jamais. Je ne savais pas quelle mouche l'avait piqué – et sur le moment, je m'en souciait guère. Je ne voulais pas aller dehors, et je voulais comprendre ce qu'il s'y passait – alors j'avais besoin de lui, et le retenait avant qu'il ne s'enfuie trop loin – ou que la rousse ne s'en empare. Alors je le rassurais (peut-être) et tentais d'avoir sa version. Je fronçais d'ailleurs les sourcils quand il estimait être mal à l'aise chez moi – ne sachant trop si je devais le prendre personnellement ou non. En tous les cas, c'était vexant.
Sauf que je comprend bien vite que son embarras est plus dû à la soirée d'hier soir qu'autre chose. Je me retins à grand-peine d'exploser de rire devant lui, ce qui aurait sans doute contribué à le rendre plus mal à l'aise qu'il ne l'était déjà. Il se rattrapa bien vite, me sommant d'oublier ça … mais non. Je ne perdrai pas cette magnifique occasion de le chambrer, d'accentuer sa gêne encore quelques instants. Je ne vais certainement pas oublier ça, Arch' ! Enfin … j'en porte pas, donc je pense que ça résout le problème, non ? J'estimais qu'il venait d'avoir assez de détails concernant ma vie pour le moment, mais ça me faisait quand même sourire. Cette conversation surréaliste arrivait à me faire penser à autre chose qu'à mon mal de tête persistant.
Là-dessus, je changeais de sujet et le laissais m'entraîner à l'extérieur. Bon – j'aurais dû y réfléchir à deux fois, puisqu'il héla un groupe de badauds un peu trop fort, un peu trop près. Je grimaçais, avant de laisser le temps faire son œuvre. Au milieu des murmures, je compris que l'un des deux Ed était supposément malade, et que les autres chefs se montraient un peu trop discrets. Personnellement, ça m'arrangeait bien si Tyee se faisait petit, mais je craignais que d'autres ne soient pas de mon avis.

Sans plus d'informations, je me dirigeais donc vers l'endroit du festin – ou de la grosse débauche – de la veille, poussée par un mouvement de foule. Certains avaient visiblement été en capacité de remettre le tout en ordre et, même, de (presque) remplir à nouveau verres et assiettes. Je chipotais un peu les maigres ressources que j'avais captées, m'efforçant à penser que ça aiderait à faire passer la gueule de bois. Heureusement, d'autres étaient dans le même état que moi – voire pire.
Enfin ça, c'était avant le retour des chefs absents, trois d'entre eux, en tous cas. Restait encore le chef Pikuni, malade donc, brillant par son absence. D'un même mouvement ou presque, l'attention générale se tourne vers eux – et le choc nous atteint tous en même temps. L'homme vénérable est mort. Il est retourné à la terre.

Les baies étaient rouges, ce jour-là. Elles brillaient au soleil, lorsqu'elles n'étaient pas cachées par le feuillage. De la même couleur que les tâches sur le sol, de la même couleur que vos cauchemars. Rouge vie, rouge mort, les chairs entamées par les bêtes sauvages. Le panier s'était écroulé, répandant les baies comme ils avaient répandu le sang.

La voix de Winema me coulait dessus comme de l'eau, trop empêtrée dans ma mémoire pour vraiment l'écouter. Mais mon instinct me poussa à écouter, captant sans doute quelques mots-clés bien spécifiques … Je me rattachais à la fin de son discours, écarquillant les yeux lorsque je compris les sous-entendus. Désert, enlèvements, Rahjaks. Muette, mon esprit façonnait déjà les issues possibles et probables, ce qui n'annonçait rien de bon. Lars prit la parole, suivit de Kat qui le remit à sa place alors qu'il avait avoué que n'importe qui, même lui, aurait pu piéger le vieux sage. Comme la Calusa le lui faisait remarquer, il n'était pas crédible, mais il avait quand même raison sur ce point. Puis Kat continua, et je cherchais son cousin dans la foule. Sans succès. Elle prône encore la paix, les conflits échoués passés. A la fin de son discours, je croisais son regard. Mais je ne pouvais rien dire, incapable du moindre mot. A cause de Tyee et d'hier soir, d'Ed et Ed, du désert, de la guerre. De tout.

HJ:
700 TOUT PILE Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 977114301
Elle dit à Archie qu'elle porte pas de soutif, sort avec lui de sa maison et rejoins les autres.
Elle comprend qu'Ed est mort et ça la renvoie à ses souvenirs, quand elle a découvert le corps de l'autre Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 1584349879 Et elle comprend bien que Kat cherche un peu d'aide mais j'avais plus de place donc du coup Honey elle dit rien Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 2215828127
Invité
Invité
Anonymous

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Mar 10 Mai 2016 - 19:54
L’animation arrivait à lui faire un peu oublier l’étrange conversation avec Honey. Parce que quand même, il s’imaginait pas qu’elle lui ferait une telle révélation. Il l’avait simplement regardée d’un air un peu étonné et s’était bien gardé de répondre ou de faire une réflexion. En tout cas, l’histoire était claire, il avait sûrement passé la nuit avec la demoiselle de toute à l’heure… Ou il avait simplement récupéré son sous-vêtement. Il n’avait pas tellement la tête à réfléchir à tout ça maintenant. Très vite, la foule se redirigea vers le festin. Bizarrement, la gueule de bois d’Archie était passée, et il n’avait plus du tout envie de festoyer. C’était sûrement dû à l’allure des chefs, qui s’avançaient. « Votre bien aimé chef Edwin est mort. » Il se demanda alors ce qui avait changé. Pourquoi ces festivités n’avaient plus le goût d’autrefois ? Pourquoi elles étaient si différentes ? Il prit soudain un air sérieux et penaud. Il se sentait petit et seul parmi tout ce monde, surtout depuis qu’il avait perdu Honey dans la foule. Les Pikuni n’avaient plus qu’un seul Ed. Il écouta calmement Lars prendre la parole. Il ne comprenait pas, et puis après tout, pourquoi ramenait-il encore tout ça à lui ? Ce n’était pas son leader qui était mort, ce n’était pas sa tribu qui venait d’être menacée. Non, il était plutôt d’accord avec la fille (Kat). Il n’aimait pas le sang, ni la violence, ni la guerre. Mais parfois la guerre était bel et bien nécessaire. Il était peut-être sans cœur, il avait peut-être pour habitude de ne pas s’attacher au gens, mais on ne touchait ni à sa famille, ni à sa tribu, c’était une chose que son père lui avait bien vite enseignée.

« Alors tu proposes quoi génie ? Que quelqu'un tue notre leader et qu’on reste là sans se bouger le cul ? C’est ça que tu proposes ? Je suis d’accord avec la brunette, ils n’auraient que ce qu’ils méritent, que ce soit eux qui aient fait ça ou non. Parce que vous croyez que ce qu’ils cherchent c’est quoi ? Tuer un Ed et basta ? C’est une provocation, et je compte pas attendre qu’un prochain membre de ma tribu meurt pour faire quelque chose. »

Il parlait fort pour bien se faire entendre, peut-être même un peu trop fort. Il a plein de rancœur qui sort ici, il en a des choses à dire.

« Une alliance c’est bien, maintenant il est temps de montrer qu’elle sert à quelque chose. Il est temps de se battre pour montrer ce qu’on vaut, pour nous faire respecter, pour qu’ils comprennent qu’ils arriveront pas à nous affronter. Sinon tout ça, toutes ces belles paroles, je considère que c’est du vent. Je propose qu’on fasse un vote, et on verra bien où ça nous mènera. »

Spoiler:
476 mots - Archie est totalement d'accord avec Katelynn, il le fait savoir et propose de faire un vote. Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 1360497918
Invité
Invité
Anonymous

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Mer 11 Mai 2016 - 15:09
burn it to the ground
Nymaria avait du mal à saisir le monde qui bougeait autour d’elle. Comme si elle n’était pas vraiment là. Comme si il y avait une distance terrible entre elle et le reste de l’univers. Entre elle et Melody. Elle se sentait profondément mal à l’aise. Tout avait toujours été si simple entre elles. Si évident. Et maintenant elle se servait d’Eril comme d’un bouclier. D’une protection. Depuis quand avait-elle besoin d’une protection pour faire face à Melody ? L’ordre d’évacuer la place arriva comme une bénédiction, une option de fuite plausible et terriblement crédible. Alors sous couvert de retourner à l’auberge où elle aurait dû normalement passer la nuit, elle disparut en un clin d’œil. Un bisou sur la joue de Melody, un sourire à Eril et une promesse de les retrouver pour le repas du soir furent tout ce qu’ils purent tirer d’elle avant qu’elle ne les quitte. Une bonne douche et des vêtements propres ne seraient pas de trop. Et puis de l’eau. Beaucoup d’eau. Parce que là, sa bouche, c’était vraiment pas possible.

Elle revint pour le repas, plus fraiche, un mal au crâne presque disparu et un sourire de retour aux lèvres. Elle était toujours mal à l’aise face à Melody mais ne laissait rien paraitre. Elle ne pouvait pas être sûre que la jolie blonde se souvienne de quelque chose après tout. Il fallait tout oublier et repartir à zéro. Etre heureux. Il s’agissait d’une fête après tout… "Votre bien aimé chef Edwin est mort." Une fête de courte durée. Le cœur de Nyméria s’arrêta dans sa poitrine. Le monde lui sembla un instant comme figé. Ce ne pouvait pas être vrai. Tout en elle criait vengeance. Elle n’était pas bête, elle savait que le peuple du désert n’était pas forcément à l’origine du poison. Lars avait raison, ça aurait pu être n’importe qui. Mais quelqu’un devait être punis. Peu lui importait qui. La loi était la loi. Jus drein jus daun. Elle était une personne réfléchie, mais le meurtre de sa sœur l’avait changée. Cette loi l’avait changée. Elle lui avait obéis une fois, et comme pour justifier son geste, elle était prête à y obéir à nouveau. Quelque soient les conséquences. Même si sa vie pouvait en être le prix.

« Archie à raison. Ce crime ne peut pas rester impuni. Ma sœur a voulu tuer Tyee. Elle a échoué et a été condamnée à mort. J’ai appliqué la sentence, parce qu’elle était juste et que c’est la loi. Mais là, sous prétexte qu’ils sont dans un désert, entourés de leurs murs, les Rahjak peuvent tuer nos chefs impunément ? Sommes-nous devenus des poules mouillées ? Ou sommes-nous toujours des fiers guerriers ? Nous avons le droit à notre vengeance, mais elle ne viendra pas si nous n’allons pas la chercher. Je mets mon arc et mes flèches au service de cette loi. S’il doit y avoir une guerre, j’irai dans ce désert. Je suis prête à mourir pour Edwin, parce qu’il était notre chef et qu’il le mérite. »

Nyméria était loyal à sa tribu, loyale à cette alliance. Elle pouvait être réfléchie et pacifique, elle était magnanime avec les enfants du Ciel car ils n’étaient, après tout, que des enfants. Mais les Rahjak étaient tout sauf des enfants. C’était des assassins. Ils avaient kidnappé sa cousine. Ils avaient tué Edwin. Ils méritaient leur sentence. Alors là, à ce repas, elle n’était plus pacifique. Elle était une athna, une vraie. Elle était une guerrière. Une guerrière prête à se battre.  

HJ:
588 mots
Nyméria a un peu moins la gueule de bois et l'annonce de la mort d'Edwin fait nettre en elle des envies terribles de vengeance. elle veut se battre pour venger la mort du Chef et est prête à mourir dans la guerre qui se prépare. pour elle, la loi est la loi, le sang appelle le sang et les rahjak sont des assassins
Admin - The Kids From Yesterday
Near Reinhart
DATE D'INSCRIPTION : 25/05/2015 PSEUDO/PRENOM : Emma, plum MULTICOMPTES : Liam & Eijah & Saoirse & Cassandre MESSAGES : 2772 CELEBRITE : Colin Morgan COPYRIGHT : lemontart. PHILTATOS. cass(ini) profil , bat'phanie Pomme "La lumière" paroles gifs tumblr Dara vikandermanips crackship METIER/APTITUDES : principalement pêcheur mais aussi amateur de troc TRIBU : Calusa né Rahjak, désormais réfugié chez les Pikunis après la destruction du village par le cyclone. POINTS GAGNES : 172
Admin - The Kids From Yesterday

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Mer 11 Mai 2016 - 20:53


Personne n’est patient dans ce genre de situation. Le passé l’a déjà montré. Ils ont déjà pris des décisions à la hâte parce que les coupables semblaient tout désignés et il y a eu erreur sur la personne. Erreur et carnage. Vu l’agitation qu’il sent autour de lui, le coupable va devoir être vite trouvé. L’on ne s’attaque pas ainsi impunément aux têtes pensantes des tribus. Near n’est pas beaucoup plus patient que les autres mais il ne veut pas faire de conclusion hâtive pour mieux les plonger dans le chaos. Il ne veut pas de guerre, il ne veut pas de mort. Ou peut-être que si. Il veut un mort, le coupable de cette mort-là. Il ne veut pas d’un carnage inutile, il ne veut pas mettre les pieds dans le désert. Pas pour cette raison là. Pas pour guerroyer. Ce qu’il sait c’est qu’il a envie de savoir, pas envie de mourir pour une histoire de vengeance.

Il ne veut pas de ça. Il ne veut pas que les Calusa s’abaissent à ça. Les voix s’élèvent chacune à leur tour. Il regrette l’époque ou les Calusa n’étaient qu’un village se contentant de vivre en presque parfaite autarcie. Ils sont plus faits pour les grands voyages que pour se battre même s’ils ont d’excellents combattants. Il ne dit pas non plus qu’il faut tirer un trait, que la mort d’Edwin n’est pas grave. « Partir en guerre ne rime à rien. C’est stupide. C’est commencer un cercle vicieux qui ne s’arrêtera jamais. J’veux pas que nos enfants grandissent dans un monde ou l’on répond à la violence par la violence sans réfléchir deux minutes. » Il regarda Nymeria. Les Athnas étaient méprisables. Il espérait pour sa mère que son cher et tendre était différent. Sa mère valait mieux que ça. « T’as déjà foutu un pied dans le désert pour voir ? »

Provocation.

Spoiler:
315 mots. Near veut pas de la guerre. Il emmerde joyeusement les athna et Nym en particulier Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 1360497918 Bref c'était la réponse inutile du jour

Invité
Invité
Anonymous

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Jeu 12 Mai 2016 - 22:11
La paix. La guerre. Elle a l'impression d'être coincée dans un foutu cercle vicieux et qu'il n'y a décidément aucun moyen d'en sortir. Punir les coupables ou les laisser s'en tirer ? Partir dans une chasse aux sorcières interminable ou attendre d'avoir de réelles preuves ? Et les esprits s'échauffent. Et les accusations fusent. L'alcool ingurgité la veille n'aide pas à avoir les idées claires par cette journée radieuse entachée de la plus triste des nouvelles. Katelynn n'arrive pourtant pas à avoir mal pour ce chef qui a perdu la vie. Elle n'y arrive plus. Elle s'en détache volontairement alors que les souvenirs de la disparition de son cousin et de ses amis la frappent de plein fouet. C'est ça, plus que toute autre chose, qui la pousse à réagir. C'est ça qui lui donne envie de se lever et de hurler vengeance. Elle qui a toujours milité pour la paix. Elle qui n'a que pour seul désir d'avoir un quotidien tranquille au bord de l'océan en compagnie de tout ce qu'elle aime. Elle veut profiter de la vie, embarquer dans des aventures excitantes et pleines de mystères. Voir le sang couler, elle n'en veut plus. Est-elle si naïve en pensant que c'est encore possible ? A-t-elle vraiment en elle des rêves irréalistes ? Honey ne prononce pas un mot, croise son regard sans rien dire. Un Pikuni la soutient dans ses propos tandis qu'un Athna se met à réclamer le sang pour la mort d'un chef. La Calusa a peut-être envie de vengeance, mais pas pour les mêmes raisons semble-t-il. Pour prouver qu'elle n'est pas une poule mouillée ? C'est le cadet de ses soucis. Pour réparer les torts que des monstres ont pu faire subir à Mewan et aux autres, voilà qui lui semble déjà plus juste. Mais c'est la voix de Near, à ses côtés, qui la sort son silence bouillonnant.

Cercle vicieux. Violence. Guerre. Ses mots sont justes mais ils ne trouvent plus écho en elle, pas cette fois. Si elle sourit à la provocation contre la jeune Athna, elle n'en ressent pas moins une amertume réelle. « Moi j'y suis allée dans ce désert. J'ai vu leur cité et ce qu'ils font à ces gens qu'ils réduisent en esclavage. Ils ont voulu faire la même chose à des personnes qui nous sont chère, l'un d'eux est mort en cours de route. Je n'ai pas plus envie que toi de partir en guerre, mais il faut faire quelque chose ou ils recommenceront. » En prononçant ces mots, elle sent à nouveau le sable brûlant sur sa peau, entend vibrer les coups de fouet et les cris des pauvres hères qui n'ont rien demandé. Est-ce vraiment leur combat ? Ca le devient lorsque ce sont les leurs qui font office d'animaux dans une cité cruelle. Pire que ça même, les animaux sont mieux traités que ces hommes et ces femmes qu'elle a pu apercevoir. Katelynn relève les yeux en direction des chefs, provocatrice à son tour. « Sans vouloir vexer personne, notre chef était vieux et sa mort est certes tragique, mais elle n'est pas suffisante pour me pousser à prendre les armes. Peut-être que les Rahjaks sont coupables, peut-être pas. Ce qui est sûr, c'est qu'ils sont dangereux et qu'ils ont déjà montré qu'on n'était que de la chair à canon pour eux... » Bras croisés, visage étonnamment fermé, elle retrouve le silence.


Spoiler:
567 mots.
Kate se fout pas mal de la mort du chef en fait, elle veut se venger des Rahjaks pour les kidnappings restés impunis.
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »
Hyacinthe Bosco
DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Oz & Ten & Celeste & Tam-Tam MESSAGES : 4194 CELEBRITE : Cristopher Mason COPYRIGHT : avengedinchains & Thaïs/Oreste & Lux Aeterna & Feu Ardent METIER/APTITUDES : Verrier & Parfumeur TRIBU : Calusa POINTS GAGNES : 188

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Ven 13 Mai 2016 - 11:26
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Calusas & Pikunis & Athnas & Hyacinthe


Finalement il aurait du le savoir que c'était une mauvaise idée de rester et de vouloir partager un peu la vie de ceux qui ne le fréquentent pas et qu'il ne va jamais voir. A part dans cette circonstance particulière ou il venait pour un simple tatouage et ou il s'est fait embarquer pour une célébration. D'accord il à pu croiser à nouveau Amaryllis mais il l'a déjà reperdue après avoir libéré Lars. En plus il reçoit des nouvelles d'une mort et non des moindres. Et le blond ne peut pas vraiment dire que ça l'affecte. Bien sur il déplore cet événement funeste, il ne se réjouit jamais de ce genre d'incidents mais il ne se sent pas vraiment à sa place alors qu'il écoute ce discours. Et les différents avis qui s’élèvent après. Peut-être aurait-il de choses à dire ? Ou même partager ? Hyacinthe ne sait pas il n'a jamais évoqué cette aventure vécue quand il s'est rendu dans le désert et à sauvé la peau d'un enfant du ciel en le ramenant chez lui. Il craint aussi que si on déclenche la guerre cela ne retombe sur leurs têtes. Tout d'un coup tout est beaucoup moins drôle.

Et le verrier à du mal à s’exprimer correctement, qui plus est devant une foule dont un tiers ne l'a pas reconnu mais ne veut plus avoir à faire avec lui. Il regarde les denrées qui sont à leur porté et grignote un peu car il à décidé de partir et ne veut pas le faire le ventre vide. Si guerre il y avait, le blond ne veut pas y participer et il suppose qu'on ne viendra pas le chercher. Bien qu'il fut tenté de partir tout de suite il attendit malgré tout, curieux d'entendre les avis de chacun et de voir à quoi il devrait s'attendre pour le futur.

Spoiler:
- 328 mots, Hyacinthe déplore la façon dont se termine les festivités, il veut partir mais écoute encore un peu les avis de chacun bien que sont départ ne saurait tarder
Invité
Invité
Anonymous

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Ven 13 Mai 2016 - 20:33
J'accuse.

Je me force à distraire mes pensées qui me ramènent sans cesse vers la mort du premier Ed – et des autres. Ils évoquent le désert, ma condition de kidnappé au service des Rahjaks. Et je revois Solan. Kat s'époumone, prenant sans doute la défense de son cousin. Elle prend toujours la défense des plus faibles. Sauf que … aujourd'hui, ce n'était pas tant la mort de l'Ed qui la tourmentait, que l'histoire de l'été dernier. Même si je croise son regard, cela ne change rien. Elle aussi a disparu durant des semaines, sans prévenir. Volontairement.
Archie invite lui aussi à poursuivre le peuple du désert, propose un vote peu importe s'ils sont à l'origine de la mort de l'Ed. Encore.
Puis, c'est Nyméria qui intervient. Ma propre cousine, que j'avais sans doute dû croiser la veille, sans y faire attention. La chose intéressante là-dedans, c'était que je les connaissais bien, pour le moment, tous ceux qui prenaient la parole. Et peut-être la prenaient-ils, en partie à cause de moi. De mon silence. Je ré-entend les mots couteaux de ma cousine parlant de sa propre sœur, les mêmes mots-couteaux que j'avais servi au chef Athna la veille – bien que je ne m'y souvienne pas avec grande précision. Elle parle de l'esprit combatif Athna, sans foi ni loi. Peut-être était-ce lié à Tyee, et ma haine envers lui. Ou peut-être que si j'avais été à la place de Bodycea, j'aurais également tenté de le tuer, ce triple idiot. Mais je n'aimais pas voir Nyméria aussi fière, aussi revancharde, aussi stupide et aussi Athna.
Aussi Tyee.
Le seul esprit qui semble s'aligner avec le mien, pour le moment, c'est celui de Near. J'aurai pu (lui) sourire, pour approuver ses paroles, mais tous les autres m'avaient fait passer cette envie.
Puis Katelynn reprit la parole. Et je pus enfin assembler le schéma, sa disparition. L'image de Solan me revient en mémoire, encore une fois. Elle a une drôle façon de vouloir la guerre tout en disant le contraire, de dire que la mort d'Ed n'est pas importante alors que c'est ce qui a amené cette grande discussion. Elle ne voulait pas faire la guerre, mais elle pensait que c'était inévitable.
Mais je ne voyais que son puzzle, que ses mensonges, que sa vendetta – qui n'était même pas sienne. Alors, c'est là que t'étais ... J'avais la voix étranglée du dégoût. Puis, comme l'intéressée ne m'avait sûrement pas entendue, je me levais et allais la voir. Sans prendre compte de la foule qui n'en perdrait pas une miette. Comme il y a un an. Je fendais la foule pour arrêter le délire collectif. Pour empêcher un combat. Pour Ed. Parmi les esprits échauffés, mon bras répéta grossièrement le même mouvement qu'un an plus tôt. Et une fois encore, ma main rencontra un visage Calusa.
Sauf qu'aujourd'hui, ça faisait mal. Parce que Katelynn me faisait mal. Parce qu'elle venait de me blesser comme seuls ceux qui sont important, peuvent blesser. Le désert ? Franchement ? C'est là que t'étais ? C'est là que t'as DISPARU ? VOLONTAIREMENT ? Je secouais la tête, comme pour me persuader que c'était impossible. C'est pas ton combat, Kat.
Le problème, c'est qu'elle avait en partie raison sur autre chose. Alors je reculais, faisant face aux visages qui m'apparaissaient, les interpellant. Nous fêtons la paix ! Et le seul mot que vous ayez à la bouche, c'est la guerre ? Ed est mort, et c'est votre prétexte pour aller dans le désert, courir à votre perte ? On ne sait même pas de quoi il est mort et vous voilà prêt à partir comme avant, sans preuves, contre un peuple dont vous ne savez rien ! Les plaies laissées par les Débarqués n'ont pas suffit ? La vraie question, c'est : à qui profiteront tous vos sacrifices ?
Et je faisais face à la réponse. Ma réponse. Tyee. Certains penseront que c'est peut-être de l'acharnement, mais je ne pouvais le quitter du regard. Bodycea. Un Ed. Deux Ed. Des personnes peut-être sans liens mais loin d'être stupides. Car lorsque le peuple s'affaiblissait, alors le leader prenait de l'importance. Dans le désespoir, il apparaissait comme la solution.
Il m'apparaissait coupable.


HJ:
699 mots  Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 1887525015
Honey elle écoute tout le monde et tente de comprendre, même si elle a encore l'esprit embrouillé à cause de l'alcool / son kidnapping / la mort du premier Ed.
Du coup elle claque Kat parce qu'elle avait claqué Chavo la première fois Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 1360497918
Elle dit que tout le monde il est con et que c'est Tyee le chef des idiots qui est coupable  Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 2215828127
Bref elle cherche à mourir Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 1689179954
Invité
Invité
Anonymous

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Ven 13 Mai 2016 - 21:19
Une claque. Une véritable claque. Ca faisait bien longtemps qu'elle ne s'en était pas ramassée une comme ça, aussi violente qu'inattendue. Pourtant elle l'a vue fendre la foule. Elle l'a vue, cette lueur assassine dans ses yeux. Et elle a compris une fraction de secondes avant qu'elle ne frappe. Pourtant, elle n'a pas bougé d'un pouce, elle a encaissé, et maintenant elle soutient le regard de Honey sans flancher. Bien sûr que c'est là-bas qu'elle était. Elle n'y a pas passé tout son temps, mais elle n'a pas pu faire autrement, pas après tout ce qu'il s'était passé. Curiosité malsaine, envie de vengeance, qu'elle appelle ça comme elle veut, mais Katelynn en avait besoin. Qui est-elle pour la juger ainsi ? Pour poser sur elle ce regard de dégoût ? Mais ce n'est pas sa main sur sa joue qui fait le plus mal. Sa peau est rougie par le choc mais ce sont ses mots plus que tout autre qui éveillent en elle une colère nouvelle.

« C'est pas ton combat, Kat. » C'est pas son combat hein ? Ils peuvent enlever sa famille et ses amis mais elle doit rester en dehors de ça ? Ils peuvent être la cause d'une guerre stupide et elle doit rester en dehors de ça ? Ladite guerre lui enlève son frère, son amant, ses deux meilleurs amis, mais elle doit rester en dehors de ça ? Elle bout, la Calusa. Comme la tempête, elle gronde déjà au loin et ses poings se serrent contre le dossier de sa chaise tandis qu'elle s'efforce de ne pas laisser l'orage éclater. C'est à peine si les paroles de la Pikuni lui parviennent encore. Et elle lui laisse tout juste le temps de terminer sa diatribe, car déjà elle se lève et elle repousse son amie avec force devant elle.

« Tu crois que j'étais là-bas pour faire du tourisme peut-être ? Que c'était pour le plaisir ? Oh c'est vrai, la première chose que j'ai demandée en débarquant c'était de voir le trou dans lequel ils vous ont jetés pendant tout l'été. C'est l'attraction à la mode là-bas. » Elle est amère Katelynn et elle en tremble presque. Honey la domine en taille mais sa colère outrepasserait n'importe qui se trouvant devant elle à cet instant. « Si tu penses que j'vais rester les bras croisés pendant qu'ils enlèvent d'autres personnes qui me sont chères ou que d'autres meurent sous mes yeux, tu te fourres le doigt dans l’œil. J'ai tout fait pour empêcher la dernière guerre parce que ces stupides gamins du ciel n'y étaient pour rien. Cette fois, on parle d'une réelle menace. Alors ne viens pas me faire la morale comme si je n'savais pas de quoi je parlais parce que j'ai vu de quoi ils sont capables et que j'en ai assez de perdre ceux que j'aime. » Leur vie. Leur esprit. Certains sont morts. D'autres, comme Mewan, ont été brisés. Elle ne laissera plus une telle chose arriver, foi de Hawkins ! Et c'est pas cette gamine insolente qui l'en empêchera.


Spoiler:
512 mots.
Kate pas contente Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 980345801
Admin - The Kids From Yesterday
Near Reinhart
DATE D'INSCRIPTION : 25/05/2015 PSEUDO/PRENOM : Emma, plum MULTICOMPTES : Liam & Eijah & Saoirse & Cassandre MESSAGES : 2772 CELEBRITE : Colin Morgan COPYRIGHT : lemontart. PHILTATOS. cass(ini) profil , bat'phanie Pomme "La lumière" paroles gifs tumblr Dara vikandermanips crackship METIER/APTITUDES : principalement pêcheur mais aussi amateur de troc TRIBU : Calusa né Rahjak, désormais réfugié chez les Pikunis après la destruction du village par le cyclone. POINTS GAGNES : 172
Admin - The Kids From Yesterday

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Lun 16 Mai 2016 - 1:24

Oh.

Oh.

Il n’aime pas ce qu’il se trame. Il est peut-être temps de filer. Certains ont vu rouge et se sont déjà faits beaucoup plus discrets. Ce n’est pas le cas de ces autres qu’il connait bien ou qu’il a appris à connaitre. Si sa boutade sur les Athnas n’était pas bien grande, là, c’est une toute autre discussion qui s’annonce. Le départ de Katelynn pour le désert. Near hausse les épaules. Il s’en fout de passer pour le plus grand des lâches. Le désert. Pourquoi maintenant ? Parce qu’un des Ed est mort ? Cette mort n’est qu’une excuse pour en causer d’autres, pour s’en prendre à tout un peuple alors qu’il n’y aurait peut-être qu’une poignée à blâmer. Near recule. Terrain glissant. Il le sait. Elle devrait le savoir. Certains n’ont pas forcément bien pris le fait qu’elle parte sans les prévenir. Lui savait mais qu’une partie seulement. S’en doutait-il ? Il ne sait pas trop, préfère ne pas prendre parti dans cette histoire qui ne le concerne pas.

« C’est bon, vous avez fini ? » Bah quoi ? Kate s’était déjà prise une gifle, elles n’allaient pas non plus se battre comme des chiffonniers pour un désaccord. Et puis pourquoi pas. D’accord. Mais ce n’était pas vraiment le moment pour se balancer dans la tête dame rancune. « Autant le dire clairement au lieu de nous embrouiller la tête avec des excuses. Ce n’est pas pour la mort d’un de nos chefs que vous voulez aller vous battre. » Des Pikunis, il en restait encore un. Comme par hasard. Avouez que c'était louche que l'un des deux n'ait rien comme par miracle. Il ne défendait pour autant pas les Rahjaks, supportait difficilement l'idée qu'ils aient été sa tribu d'origine. Il n'y avait juste aucune preuve de les accuser pour la mort d'Edwin.

Il se demandait ce qu'ils pouvaient faire contre une tribu de cette taille, si discrète que, pour certains, ils n’en avaient entendu parler que récemment ?  « Tu veux quoi Kate ? Envoyer des hommes et des femmes à la mort alors que tu sais très bien que vous ne parviendrez pas à les battre sur leur propre terrain ? » Elle y a été. Elle sait comment ils agissent mais qu’une petite partie seulement. « C’est pas la guerre qu’il faut. C’est autre chose. » Sauf qu’il ne savait pas ce que c’était même si ça avait des airs de révolutions discrètes, secrètes pour décimer ce peuple ou du moins ses dirigeants sans qu’ils ne s’en rendent compte avant la toute fin.  

Spoiler:
430 mots. Near est toujours autant contre la guerre même s'il n'arrive pas vraiment à définir sur quoi ils doivent se lancer contre les Rahjaks Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 1360497918 Il tente de calmer Honey et Kate à sa façon #boulet
Invité
Invité
Anonymous

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Lun 16 Mai 2016 - 11:15
J’avais demandé à de nombreuses personnes si quelqu’un avait trouvé un sous-vêtement. Pour certains, c’était le cas, mais personne ne semblait avoir vu le mien. J’étais sur le point de retourner fouiller chez moi, au cas où, quand les bruits concernant Edwin étaient devenus plus que des murmures, plus que des rumeurs. Abandonnant l’idée de retrouver mon précieux, j’étais revenue vers la place centrale et avais, ainsi, pu entendre l’annonce de son trépas. Sous le choc, je restai immobile, la bouche ouverte sans pouvoir détourner mon regard des trois chefs. Trois. Il n’y a encore pas si longtemps, un an en arrière, nous avions trois chefs pour notre tribu. Aujourd’hui, il n’en restait plus qu’un. Un seul qu’il fallait protéger coûte que coûte. Pourtant, certains appelaient à la guerre, appelaient au sang pour venger notre défunt leader. Mais rien ne le ramènerait à la vie, je le savais. La guerre serait-elle réellement efficace ? Et contre qui ? Les Rahjaks ? Ce peuple du désert si dangereux et trop longtemps ignoré ? Rien ne prouve qu’ils sont coupables. Cela pourrait être n’importe qui. Même moi, même… Une voix retentit alors dans la foule, exprimant à voix haute mes doutes et je retrouve un semblant de mobilité pour me tourner vers lui avant de hocher la tête, même si je ne pense pas qu’il voit mon geste. Une autre personne rebondit alors, enfonçant le clou. Pourquoi maintenant ? Pourquoi pas avant ? Lorsque des nôtres ont été enlevés et que nous avons découvert que les gamins du ciel n’étaient pas responsables Mais s’ils n’étaient pas descendus du ciel, rien ne serait arrivé songeai-je, amère alors qu’Archie prenait à son tour la parole, incitant à la guerre, secondé par Nymeria. Katelynn s’élevait contre. Honey également, mais de façon différente. Moi, au milieu de tout ça, j’étais perdue. Ce que je voyais, c’était la paix entre nos tribus qui semblait s’étioler à cause de la mort de l’un de nos chefs. Qu’allait-il se passer si un autre venait à mourir ? Allions-nous à nouveau nous battre les uns contre les autres ?

« ARRÊTEZ ! » criai-je sans pouvoir me retenir. Un véritable cri du cœur. Mais je ne m’arrêtais pas là. « Vous avez tous raison ! On ne peut pas rester sans rien faire. Mais quelle preuve avons-nous que ce sont bien les Rahjaks qui sont responsables de la mort de Edwin ? Oui, ils ont enlevé des nôtres et nous n’avons rien fait. C’était à ce moment là, qu’il fallait partir en guerre contre eux. Mais à la place, nous avons accusé ces gamins et nous nous sommes battus contre eux. Trouvez une preuve. Une seule qu’ils sont responsables aujourd’hui encore de la mort d’un de nos chefs. Effectivement, n’importe qui aurait pu le faire. Mais il fallait que ce soit quelqu’un de présent sur les lieux. Trouvez cette personne, et la personne qui l’a envoyée, et nous vous suivrons tous. Mais ceux qui sont allés, de gré ou de force dans la cité du désert savent mieux que nous autres à quoi nous aurions à faire. A qui nous devrions nous frotter. Ce sont ces personnes qu’il faut écouter. Vouloir se battre c’est bien, mais il faut déjà déterminer où. Le désert c’est leur territoire. Ils seront plus adaptés que nous » J’avais la sensation d’avoir trop parlé. Mais au moins, à défaut d’être écoutée, mon cri avait fait que j’avais été entendue. Je lâchai enfin : « Si nous partons en guerre, je suivrai, bien sûr. Mais si nous partons en guerre contre eux, il faut nous allier toutes les aides possibles.  Compris… Celle des enfants du ciel et de leurs adultes, aussi, peut-être. »

Spoiler:
617 mots
Nahy est sous le choc. Elle écoute tout le monde avant de prendre la parole. Pour elle, tout le monde a raison. Il faut déterminer qui est le coupable avant de partir en guerre, mais si ce sont les Rahjaks, se battre dans le désert n'est pas une bonne idée et ceux qui y sont allés et en sont revenus sont les personnes à écouter. Et si guerre contre les Rahjaks, il faut demander l'aide du peuple du ciel aussi pour être plus nombreux.
Invité
Invité
Anonymous

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

le Lun 16 Mai 2016 - 15:33
" Swallow the fields brings joy and spring "
intrigue n°11



Alors que j'allais me mettre en route à la recherche du vendeur de poissons avec Nyméria et son amie Melody nous fûmes interrompus par des guerriers de tout clans qui nous demandaient de nous calmer et de nous rendre sur la grande place au centre du village. À peine ai-je le temps de tourner la tête que l'archère (Nyméria) s'esquiva, un baiser sur la joue pour la fille (Melody) et un sourire pour moi. Intrigué je regarde la jolie brune en face de moi et la salut avant de me rendre à mon tour sur la place indiqué, intrigué. Arrivé sur place je me fraye un passage pour me retrouver aux côtés du verrier Hyacinthe. J'allais entamer la conversation quand la nouvelle tombe, « Votre bien-aimé chef Edwin est mort. » Choc. Pourquoi. Quand. Comment. Abasourdi j'observe les mains se lever autour de moi alors que Winema réclame le silence. J'observe avec attention Tyee et Edmond, le dernier chef des Pikunis tandis que la meneuse des Calusas entame son discours, faisant naître en moi un sentiment d'incertitude. Je me retourne vers le centre de la foule pour remarquer plusieurs personnes qui se distingue à l'aide de leurs idées plus farfelues les unes que les autres. Tandis que plusieurs votes pour aller faire la guerre d'autres refusent, n'ayant pas encore digéré la mort de nos anciens compagnons face à la guerre contre le peuple du ciel. Un homme que je connais bien (Archie) propose un vote, ma cousine elle-même (Nahyri) propose de s'allier au Sky People et une autre, une femme de ma tribu (Honey) commence à accuser le commandant des Athnas, Tyee. Face à toutes ses réactions non contrôlées justifié par la colère et la surprise je ne peux m'empêcher d'élever moi aussi la voix après avoir bien réfléchi à ce que j'allais dire.

« LE SANG APPELLE LE SANG ! Clamais-je assez fort pour me faire entendre. Est-ce que notre devise implique de saigner des ennemies inconnues ? Il me semble étrange que Winema dénonce dans son discours les guerriers du désert sans preuves en nous laissant le choix d'aller les tuer ou non, de rester humain ou de perdre notre âme. Notre combat n'est jamais fini et ne le sera jamais si on ne nous dit que ce que l'on veut nous dire et non pas toute la vérité. Je m'adresse directement à la meneuse des Calusas. Winema, tu dis qu'un ennemi étrange agit dans l'ombre depuis quelque temps déjà. Pourquoi avances-tu cela, aurais-tu quelque chose à nous dire ? Sans attendre sa réponse je me tourne de nouveaux vers les personnes qui m'écoutent. Nous sommes des guerriers qui luttent pour survivre, quand on tombe on se relève. J'ai plutôt l'impression que vous laissez la douleur d'avoir perdu vos proches prendre le dessus en quête d'une vengeance. Ne devons-nous pas plutôt utiliser notre cerveau avant d'utiliser nos mains et nos armes ? Comment Edwin est mort ? Je pense que nous, Pikunis, avons le droit de voir son corps une dernière fois avant de l'enterrer. » Je reprends mon souffle et soulève une mèche de cheveux venue imposé sa présence sur mon front. Déterminé à faire entendre raison je reprends ma tirade-là ou je m'étais arrêté. « Néanmoins je ne pense pas que les Rahjaks doivent rester impunis. À chaque heure, chaque seconde qui passe l'un d'entre nous se fait humilier ou violenter, cela ne doit pas rester impuni. Je suis d'avis qu'il faut impérativement les arrêter une bonne fois pour toutes en utilisant la meilleure stratégie possible. Et non, je ne pense pas qu'impliquer les Skaikru dans notre guerre serait d'une bonne utilité, Nahyri. » Concluais-je en lui lançant un regard noir.

Spoiler:
#dbfefc
649 mots.
Erilean est tellement surpris qu'il n'arrive pas à penser correctement, il préfère se concentrer sur ce que tout le monde dit et intervient lui-même après avoir eu le temps de réfléchir. Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 2555087969 Il émet des soupçons à l'encontre de Winema, essaye de faire entendre raison à tous ses petits cons de grounders et refuse d'impliquer le peuple du ciel dans leur guerre.

Contenu sponsorisé

Intrigue n°11 : spring is coming - Page 5 Empty Re: Intrigue n°11 : spring is coming

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum