-25%
Le deal à ne pas rater :
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour PC et Xbox
44.99 € 59.99 €
Voir le deal

Aller en bas
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4941 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 0

I Get Knocked Down Empty I Get Knocked Down

le Jeu 31 Déc 2015 - 14:42
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Rose &  Ozvan



Après avoir quitté Jake en le laissant aux abords du camp des cent, l'homme du désert décida de ne pas trop s'attarder de leur côté. Bien que la guerre s'annonça à son grand regret, et qu'il eut voulu éviter une effusion de leur sang, la disparition de son élève et protégé l'appelait plus loin. Beaucoup d'ombres se déplaçaient dans ses alentours, et le rahjak savait qu'il ne s'agissait pas des enfants du ciel. Il pariait peu sur leur survie à l'allure ou ça se profilait, il comptait un peu sur un miracle, car il restait réticent à l'idée de voir autant de jeunes trouver une mort inutile. Il récupéra Elle sur le retour, referma ses besaces restées ouvertes pour laisser le jeune boiteux farfouiller à l'intérieur. Il accrocha la canne sculptée par ce dernier de façon à ce qu'elle n'entrave pas la marche de son Alezane, puis il prit la direction de l'est.  l'Automne restait une saison qu'il appréciait particulièrement, les petites pluies fines le lavaient souvent de ces mauvaises pensées, lui rafraîchissant l'esprit. Avec son sang bouillonnant d'inquiétude pour Taoki, ça ne pouvait que lui faire un bien fou.

Le feuillage des arbres prenait des couleurs de saison tout en  commençant à orner la terre, un spectacle qu'il contempla un petit moment avant d'avancer pour reprendre ses recherches. Le vagabond entendit un claquement, puis deux, un bruit qu'il identifia comme celui des armes de ces nouveaux débarqués. Ils semblaient tous en faire grand cas, certainement l'un d'entre eux s'entraînait quelque part, peu prudent de sa part. Soudainement il ressenti comme un étourdissement, sans doute devrait-il se mettre en chasse pour manger quelque chose. Une sale bestiole venait en plus de le piquer en plein  dans la cuisse, Il fit un mouvement brusque pour la chasser. Tiens il rencontra de l'humidité sur son pantalon, il ne se souvenait pourtant pas être passé par le ruisseau ou la rivière. Il regarda sa main, rouge ... il senti ses doigts, un odeur de fer, du sang ... Il regarda sa jambe qui semblait devenir en coton. Dieu un trou en plein milieu et tout le tissu imbibé de ce liquide rouge. Il ne comprenait pas, bizarrement la douleur arrivait seulement lui faisant plier son genou, il s'appuya contre le tronc d'un arbre, arracha sa chemise puis se laissa glisser appuyé contre l'écorce lui entaillant la peau.

Le voyageur ne pensait pas posséder du matériel pour se recoudre, il faudrait regarder pour vérifier mais pour le moment le plus important restait d'arrêter l'hémorragie, car le flot sanguin s'échappait en grande quantité, trop vite. A l'aide du tissu qu'il déchira rapidement en une longue bande tant qu'il se voyait encore capable de le faire, il se noua un garrot au dessus la blessure. Ozvan serra le nœud avec une telle force qu'il se fit ronchonner de mal. Maintenant pour aller voir cette plaie ça s'avérait compliqué, mal placée, ce serait un exploit s'il réussissit à y voir quelque chose. Pourtant il allait devoir se forcer car il ne pouvait compter que sur lui-même. Cependant un craquement se fit entendre. Les feuilles mortes se faisaient piétinées. Attrapant son lance-pierre il visa dans la direction d’où provenait le bruit. Son assaillant venait sans doute achever son travail, mais avant qu'il ne le touche, Le rahjak lui ferait un immense trou dans la tête dont il se souviendrait toute sa vie si jamais il s'en relevait. Décidément cette recherche devait se trouver maudite car depuis le début il ne rencontrait que des obstacles.

Spoiler:
Bonne Année [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Ozvan Hickok-Cannary le Mer 14 Déc 2016 - 20:38, édité 4 fois
Invité
Invité
Anonymous

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Lun 22 Fév 2016 - 17:37
La monotonie du printemps rendait les journées mornes, vide de sens. Quand bien même l’hiver laissait place à l’été et au douce température de cette période, Rose ne pouvait s’empêcher de déprimer dans son coin. Depuis sa rencontre avec ce violent terrien, ses jours s’égrainaient lentement, la plongeant dans un profond ennui. Outre le fait qu’elle s’interdisait de trop s’éloigner du campement, elle était aussi dans l’incapacité de soigner ses camarades. Tout du moins ceux-ci lui interdisaient tout soin. Le poignet foulé, elle pouvait faire les mouvements quotidiens et se sentait prête à prodiguer des soins. Malheureusement, ses collègues la tenaient loin de toutes activités demandant des efforts physiques quelconque, la laissant s’occuper des médicaments. Une activité certes intéressante, mais sur le long terme, presque ennuyante. Soufflant dans son coin, elle rechignait dans un silence relatif. Elle faisait la même chose depuis maintenant deux bons mois, il lui était donc légitime de râler ne serait-ce qu’un peu. S’occupant d’étiqueter les nouvelles fioles et de trier ce bazar ambiant, elle vit les heures défiler doucement. S’en était presque une torture.

Quand elle se sentit mentalement épuisée par tant d’ennui, elle décida de sortir se prendre une bonne petite pause. Prenant doucement l’air non loin du vaisseau, elle laissa son esprit divaguer lentement vers la forêt. Se remémorant vaguement de la grotte, elle se surpris à sentir l’odeur iodé du beau terrien. Chassant cette pensée gênante, elle se laissa aller au remord. Ce qu’elle avait fait avec lui n’avait rien de bien mauvais, mais Lars demeurait un ennemi. Évidemment son point de vue avec le temps allait changer. La trêve plus tard lui permettra d’apprécier les terriens à leur juste valeur, en sachant parfaitement qu’elle s’entendait déjà avec Hyacinthe. Malheureusement, actuellement elle avait en tête cette malheureuse rencontre avec l’homme à la hache. Une rencontre traumatisante qui restera à jamais gravée en elle. Sentant sa pause prendre fin, elle se releva doucement. Allait-elle réellement retourner trier ces foutus médicaments ? L’idée n’était de loin séduisante.

Sentant ce besoin de fuir l’ennui, elle décida qu’un petit tour aux alentours du campement lui ferait beaucoup de bien. S’engouffrant d’un pas lent dans la grande forêt qui bordait leur campement, elle ne chercha pas à s’éloigner davantage de la lisière. Observant les plantes, elle tentait d’éviter les coins où les balles de ses camarades fusaient avec fureur. Rose n’aimait pas les armes et encore moins les armes à feu. Elles n’étaient synonymes que de mort. Symbolisant une violence sans nom. D'ailleurs elle trouvait suicidaire, le fait de donner à ces jeunes novices un pouvoir aussi énorme. Marchant durant de longues minutes, concentrée sur les possibles plantes, elle ne vit pas immédiatement l’homme blessé. Ce ne fut que quand elle arriva à une certaine distance, qu’elle remarqua bien trop tard ce corps étranger. Prise au dépourvue, elle resta longuement en suspens, fixant éberluée l’ennemi et le danger. Subitement, elle se mit vivement à reculer, collant son dos à l’arbre le plus proche. « Qui… Qui êtes-vous ? » Fuir aurait été plus simple et moins stupide que de rester bêtement face à lui. Malheureusement elle n’avait plus ces réflexes d’antan, beaucoup trop empourprée dans le manque d’action. L’observant à moitié paralysée, elle vit la blessure, ce qui étrangement calma ses craintes. S’il était blessé à la jambe, peut-être ne chercherait-il pas à l’attaquer et s’il venait à la poursuivre, elle aurait plus de chance de le semer. Pure naïveté.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4941 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 0

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Jeu 3 Mar 2016 - 21:19
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Rose &  Ozvan

l’adrénaline lui avait accodé la force de prendre son lance-pierre puis de viser dans la direction du bruit. Cependant quand la silhouette ressemblant plus à une grande ombre qu'autre chose - le soleil se trouvait dans le dos de cette dernière - lui fit face, il sentit le reste de son énergie s'envoler. Sa vision devint trouble et il ne remarqua pas que la personne en question reculait. Le Rahjak abaissa ses bras qui pesaient désormais des tonnes, abandonnant presque tout espoir de s'en sortir. Le voilà à la merci du premier venu. Une voix claire retentit dans l'air tiède qui circulait autour d'eux. Avec une tonalité de femme, une étrangère, une enfant du ciel certainement comme ce Jake. « Un oiseau visiblement » lui répondit-il avec humeur pour continuer sur quelque chose de plus ironique alors que le vagabond ne peut pas franchement se le permettre « Un homme » Mais comme il n'entend pas de réaction il rajoute « Blessé par un projectile inconnu » Une fois ces mots passés le seuil de ses lèvres, un voile noir s'étend devant ses yeux. Il perd conscience. Quelques secondes. De façon répétée. Et lui il éprouve ce sentiment que chacun de ses micros-évanouissements durent des heures.

Alors le vagabond, il imagine que l'intruse lui à laissé la vie sauve, tout en le laissant crever contre son arbre. Il la croit partie. Dommage, au lieu de réagir aussi prestement - bêtement -, lui demander si elle connaissait un soigneur aurait été plus judicieux. Mais eut-elle accepté de l'aider. La plupart de ces jeunes les considéraient comme des ennemis, des barbares. Et oui, il s'est comporté comme tel parfois. Pas envers eux, mais ça ne change pas la situation présente. Seul, perdant son sang, le fier éclaireur va tout simplement mourir comme un moribond idiot. Et dieu qu'est ce qu'il respire fort, on dirait un rugissement de lion - ou une locomotive mais lui n'en à jamais entendu -. Alors il tâche de de calmer tout ça, pour ne pas sortir de la vie en s'étouffant. Mais ça continue, alors finalement il se promène de la compagnie par ici ? Le Rahjak se risque à croire qu'il lui reste une chance « Et ! tu est toujours là fillette ? » Exprès. Si elle se vexe, elle réagira, il pourra alors négocier avec elle. Vite tant qu'il garde encore quelques capacités dont celle de s'exprimer, et de réfléchir.

Mais l'éclaireur ne voit rien se produire, pourtant il la devine à se côtés sans la voir, s'est-elle déplacée pour se dérober à sa vue ? Ou sa vision le trahit dangereusement ? Alors peut-il se fier à ce qu'il imagine ? Et si il délirait ? Va t-il devoir supplier ? « Si tu es là, si qui que ce soit se trouve prêt de moi, j'aurais besoin d'aide, et je promet de ne pas lui faire de mal  » Risible non ? Ozvan même si il essaye avec toutes ses forces perdues ne pourra même pas blesser, ni même attraper une mouche. En vérité il ne possède rien de valable pour faire un troc, si dans ses besaces ...« Elle ? » Sa belle Alezane va t-elle lui répondre ? Certes si Rose - dont il ignore le prénom - hante toujours le coin, elle n'imaginera jamais qui il hèle de la sorte. Elle aura tous les droits de croire qu'il s'agit de sa personne. Mais la fin le titille, la fatigue l'entraîne vers un lieu ou il cessera de se battre, alors il murmure comme une dernière bouée lancée à la mer « j'ai juste besoin d'un bon couturier »


Dernière édition par Ozvan Hickok-Cannary le Mer 14 Déc 2016 - 20:39, édité 3 fois
Invité
Invité
Anonymous

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Lun 4 Avr 2016 - 16:40
Paralysée, elle restait plantée face à lui, démunie. Quand bien même il ne démontrait aucune agressivité, blessé à sa jambe, il demeurait être un ennemi, un terrien, un être que Rose devait fuir à tout prix. Une fuite qu'elle ne trouva le courage d'entreprendre, restant contre son arbre. Était-il comme le terrien croisé sur la falaise, bêtement violant ou était-il pacifique comme Hyacinthe ? L'observant de sa hauteur, elle n'arrivait aucunement à déterminer son camp. Ainsi elle lui demanda d'une voix tremblante son identité, comme si soudainement il allait se mettre à lui raconter sa vie. Semblant éblouie par le soleil, les yeux de l'homme se mirent à fixer le mauvais endroit. S'il ne la voyait pas, peut-être pourrait-elle l'observer quelques instants, histoire de déterminer s'il lui valait mieux fuir ou l'aider. D'une voix masculine, il lui répondit avec une pointe de sarcasme que visiblement il semblait être un oiseau. Restant muette, elle le laissa continuer apprenant qu'il s'était fait blesser par un projectile inconnu. Regardant vaguement, ne tentant pas de s'en approcher davantage, elle pouvait difficilement deviner le projectile en question vu que la blessure était cachée sous une couche de bande, mais quelque chose lui disait qu'il avait été touché par une balle perdue. Le regardant perdre connaissance, pour rapidement revenir de ses songes, Rose ne put s'empêcher de s'en vouloir. La souffrance d'un être vivant quel qu'il soit la faisait souffrir à son tour, l'obligeant à venir en aide, malgré tout. Malheureusement pour lui, le corps paniqué de la demoiselle ne semblait pas vouloir bouger. Immobile, elle restait donc plantée là, vivant avec ses stupides remords.

Quand il lui demanda si elle était toujours là, la nommant de fillette, Rose voulu répondre, mais rien n'osa franchir ses lèvres, gardant son mutisme de départ. Pourtant, elle commença à retrouver le contrôle de son corps, sentant le danger s'éloigner. Regardant vaguement derrière elle, laissant le bruit des armes à feu parler pour elle. Elle commença doucement à s'approcher de l'homme se trouvant à terre, toujours incertaine. Était-ce vraiment une bonne idée de lui venir en aide ? Impulsive, elle laissa peu de place à la réflexion et timidement fit quelques pas. Il aurait été plus simple pour elle qu'il s'évanouisse pour de bon. Ainsi elle pourrait le soigner sans le craindre.  Regardant l'état de sa bande à une distance correcte, elle s'éloigna une nouvelle fois, se dirigeant vers l'infirmerie. Si elle souhaitait être efficace valait mieux qu'elle ait de quoi soigner correctement. Préparant rapidement une petite sacoche à l'abri des regards, elle revint auprès du convalescent, le laissant réclamer de l'aide sans daigner lui répondre immédiatement. Se donnant du courage, elle s'approcha une nouvelle fois. « Ce n'est pas d'un couturier dont vous avez besoin, mais d'un soigneur » rectifia-t-elle d'une voix qui se voulait assurée, mais qui malgré tout tremblait légèrement. Diminuant la distance, elle se rapprocha tout en s'écartant de la trop grande source de lumière pour qu'il puisse enfin la voir. « Je vais m'occuper du projectile que vous venez de vous prendre dans la cuisse. Il va juste falloir me faire confiance. » Quelle folle ! Aider un homme totalement inconnu qui traînait autour du campement n'était de loin la meilleure idée du siècle. Malheureusement Rose étant Rose, la voilà en train de se mettre en danger, soignant peut-être son futur bourreau.

Tâtant doucement la bande ensanglantée, elle se tourna vers lui. « Au vu de l'endroit où vous vous trouvez, il y a de forte chance qu'une balle perdue vous ait touché. » Ne sachant comment se comporter avec ce nouveau patient, elle préféra donc indiquer avant toute chose. « Il va falloir que j’ôte votre bandage et qu'ensuite j'inspecte la plaie... Ça risque de faire mal » Médecin, Rose avait cette habitude de commenter ses actions pour prévenir son patient, histoire qu'il ne soit pas surpris par une douleur vive ou par un mouvement qu'il trouverait suspect. Elle avait appris qu'en fonctionnant ainsi, elle rassurait les personnes qu'elle prenait en charge.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4941 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 0

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Mer 13 Avr 2016 - 23:43
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Rose &  Ozvan


Parfois il lui semble voir des ombres courir en face de lui mais le voyageur ne sait pas si il délire. D'ailleurs il ne se pose pas vraiment la question, il se concentre sur cette maudite douleur qui parfois l'entraîne dans un évanouissement maudit. Jamais auparavant il s'est fait prendre aussi bêtement, Cette pierre ? Qu'il n'a vu venir de nul part, lui fit plier le genoux sans que quiconque se manifesta autour de lui. Le tissu déchiré de son pantalon, il ne voyait que du sang couler, même pas de flèche ou autre pointe du même acabit planté dans sa jambe. Puis le Rahjak renonça à comprendre, empêcher le flux vital de se répandre en trop grande quantité restait la priorité. Désormais il ne peut plus avancer, sentant une faiblesse le retenir vers le sol, alors il somnole la moitié du temps. Quelqu'un vient, un autre s'en va. Les rêves, ils transforment la réalité de façon si insolite. Va t-il mourir ici ? Maintenant ? Sans jamais revoir ... Non il refuse de penser à cette chevelure rousse, ou l'autre noire, ou encore ... Il Efface le tableau qui se dresse devant lui quand une voix retentie dans ses oreilles, lui trouant presque le tympan. Pourquoi parle t-on de couturier ? il fronce les sourcils cherchant à distinguer un peu mieux la silhouette qui se trouve prêt de lui.

« Tu es soigneur voix criarde ?  » Interroge t-il finalement en tentant de se redresser un peu plus contre le tronc de l'arbre mais inutilement. Tous ses membres sont devenus du coton, il lève un bras pour attraper la main qui passe devant son visage mais il rate sa cible. Légèrement furieux il se sent. Apaisé sûrement aussi. Mais jamais il n'a dépendu de personne, alors cette sensation lui déplait fortement. Il veut en apprendre plus sur cette personne qui prétend retirer un projectile  invisible de sa cuisse. Oubliant qu'il à appelé à l'aide plus tôt. Il remonte de ses absences avec des grosses pertes de mémoire. Cette dernière reviendra plus tard, s'il survit et récupère assez de force, ainsi que de l'énergie. « Confiance, confiance, si tu vas me couper ma jambe manant je t'étripe tout vif »Menaces en l'air qui ne peuvent aboutir dans l'état ou il se trouve. Mais la voix grinçante peut encore impressionnée, caverneuse et lugubre, presque celle d'un mort. C'est qu'il en vu quelques uns ne pas survivre à un telle opération l'homme du désert. Et lui reste bien déterminé à se relever, récupérer sa Belle Alezane, puis retourner prêt de ses trésors pour leur trouver une place ou il seront plus en sécurité. Ou personne ne pourra les lui dérober.

La paranoïa de sa personnalité parfois cyclothymique, pas dangereuse habituellement, s'intensifie dans de telles circonstances. « C'est quoi ça une balle perdue ? Un mensonge ? Comment une balle avec laquelle on joue pourrait percer la peau de la sorte ? » Car oui Oz ne connait pas les armes à feu, et si il à croisé Tristam dans le temps qui montra la sienne, il parla de munitions pour la remplir. Le cent sauvage en cherchait. Le vagabond ignorait déjà à quoi ça ressemblait, alors bien entendu, il ne peut faire le lien. Ni même s'imaginer de quoi il est vraiment question. il se demande donc si cette ombre qui fait tant de bruit ne serait pas un peu diabolique ? Et quand elle explique, parce que oui finalement L'éclaireur distingue quelque chose de féminin chez cet être un peu éthéré qu'il ne parvient pas à contempler de plus prêt, qu'elle doit examiner le plaie, rien ne va plus. Il se débat comme une marionnette désarticulée, lui donnant un coup de coude sans même s'en apercevoir. Car oui elle veut lui voler sa jambe mais non, lui Oz vivant ne la laissera jamais réussir son forfait. Mais trop tard elle retire le bandage, il hurle, s'empare enfin d'un de ses bras et serre de toutes ses forces avant de s'évanouir et la libérer.


Dernière édition par Ozvan Hickok-Cannary le Mer 14 Déc 2016 - 20:39, édité 3 fois
Invité
Invité
Anonymous

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Mar 3 Mai 2016 - 21:12
À sa façon de la regarder, l’homme semblait difficilement la voir. S’approchant légèrement pour regarder ses yeux, ceux-ci ne semblaient rien avoir de bien préoccupant, ce devait donc être la douleur liée à la blessure et le sang qui coulait dangereusement affaiblissant ses sens. Tiquant sur l’adjectif « voix criarde », elle lui affirma avec une certaine détermination : « Je suis soigneuse oui » et non pas couturier. Lui demandant une certaine confiance, elle ne savait guère comment lui adresser la parole sans envenimer les choses. Cet homme était un ennemi et un ennemi devait être fuit quand on ne savait pas se défendre. Le problème avec Rose, c’était sa conscience professionnelle. Son métier était d’aider, de soigner et de guérir autrui et non pas de les regarder mourir à petit feu. Son métier était donc de prendre des risques, car tout malade ne souhaitait pas forcément être aidé, ni réellement était adapté pour réagir correctement face à la bonté d’un médecin. Parfois certains étaient violents et cela pour diverses raisons, dans ces cas il fallait rester sur ses gardes et mesurer la situation pour au mieux aider. Rose avait été formée pour tout ça. Ainsi ce fut avec une certaine assurance qu’elle était venue le soigner. Elle le savait, elle s’en serait voulu à jamais si elle n’avait pas cherché à lui porter assistance, quand bien même elle risquait sa propre intégrité physique et morale.

Le laissant la menacer, ne semblant pas chercher à l’atteindre physiquement tant il semblait faible, elle commença à tâter son bandage ensanglanté, tout en lui expliquant ce qui semblait l’avoir blessé. La logique voulait que ce soit une balle perdue. Depuis quelques minutes, le bruit des balles sifflantes s’était tu, mais Rose s’en souvenait encore. Des armes à feu, quelle idée stupide. L’écoutant la questionner sur ce qu’était une balle, elle comprit qu’il n’avait aucune idée de ce qu’était une arme à feu. Ce n’était pas étonnant, les terriens semblaient uniquement user d’armes blanches… comme une hache par exemple. Faisant fuir ce souvenir désagréable, elle se décida à expliquer calmement.  « C’est une balle provenant d’armes spéciales » Elle ne savait pas s’il était bien utile de lui expliquer quoi que soit au vu de son état. Pour qu’il ait parfaitement conscience de la situation, valait mieux lui montrer directement une arme et lui montrer ses ravages. Une chose que Rose ne pouvait pas faire, premièrement parce qu’elle n’avait pas d’arme et qu’elle n’en voulait pas. Deuxièmement parce qu’il serait parfaitement stupide de montrer leur « avantage » à l’ennemi et lui en laisser l’accès. Et s’il se retournait contre elle et lui tirait dessus. Ce ne serait guère fameux.

L’observant quelques instants pour déterminer ce qu’elle allait faire, mesurant au passage les possibilités qu’il devienne violant, elle lui annonça qu’elle allait ôter son bandage et inspecter sa plaie, le prévenant au passage d’une éventuelle douleur. Si tout du moins, il ressentait encore quelque chose, vu le sang qu’il venait malheureusement de perdre. Elle l’aurait dû lui venir en aide plus tôt, c’est certain. Terminant sa phrase, elle n’eut pas le réflexe de fuir quand il se mit à se débattre, s’attelant à sa tâche avec concentration. Recevant ses coups de coude, elle le voyait aucunement comme une menace, tellement il semblait faible. Pourtant ce fut après lui avoir extrait son bandage que Rose commença à paniquer. Le regardant hurler, l’homme s’était emparé de l’un de ses bras, la serrant fortement. Tétanisée, elle tenta vainement de s’extirper, jusqu’à que subitement tout moyen de pressions sur elle disparut. Regardant le corps amorphe, évanouie par la douleur, la jeune demoiselle ne bougeait plus d’un poil, se demandant s’il ne serait pas raisonnable de fuir avant qu’il ne se réveille.

Dédramatisant doucement la situation, elle finit par se dire que la réaction de l’homme était normale et que dans les vapes, elle pourra correctement s’occuper de lui, sans avoir à faire à sa paranoïa. Prenant tout le courage dont elle avait besoin, elle respira un bon coup et de ses mains tremblantes se mit doucement à nettoyer la plaie tout en observant les réactions du terrien. Tant qu’il dormait, elle gardait assez d’assurance pour faire les choses correctement. Le sang coulant toujours, il lui fallait dorénavant extraire l’objet. Se munissant d’un scalpel, elle se plaça rapidement face au trou causé par la balle et minutieusement tenta de l’extraire sans causer plus de dégât. Depuis qu’elle était sur Terre, ce n’était pas la première fois qu’elle soignait une blessure par balle. Quelques-uns de ses camarades s’en étaient foutus maladroitement dans la jambe. Bandes d’imbéciles, ils allaient finir par s’entretuer.  Quand elle trouva la balle, elle fit pression sur la chaire de la partie blessée pour faciliter l’extraction et tenta d’amener l’objet en dehors du corps. Elle savait la douleur terrible, ainsi il y avait de forte chance qu’il se réveille sous la douleur. Malheureusement. Tentant de garder son sang-froid malgré tout, elle réussit à enlever la balle et sans prendre en compte les réactions de l’homme s’empara d’un bandage propre et rapidement avant de perdre davantage de sang, l’enroula autour de l’endroit blessé. Une forte chaleur aurait aidé la guérison, malheureusement, elle n’avait guère le temps d’aller chercher un couteau, d’allumer un feu et de contusionner la plaie sans prendre le risque de perdre son patient.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4941 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 0

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Mer 18 Mai 2016 - 14:31
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Rose &  Ozvan

il fallait recoudre ! Ça c'est ce que le Rahjak en avait conclu tant qu'il possédait un peu de conscience. Et de réflexion. Et qui pouvait mieux le faire qu'un couturier ? Par exemple, dans ses divagations il eut tout donné pour que Basile fusse là. A lui il lui ferait confiance, car jamais il ne vit aussi habile que lui. Mais une personne inconnue, possédant cette voix criarde et désagréable, qui plus est se disant «  soigneuse  ». Il le répéta plusieurs fois comme pour en faire le tour. Mais Oz n'arrivait pas à se sentir rassurer, des frissons le parcouraient, l'homme les interprétait comme un mauvais signe. Alors qu'ils n'étaient que le reflet de sa mauvaise condition. Ainsi continuait-il à vivre dans une semi-conscience en agitant les bras - ou tentant de le faire - pour se défendre contre le possesseur de la voix qui espérait sans doute l'achever. Un blessé ça se pillait, ça s'achèvait et parfois quand un cannibale passait par là ça se mangeait. De l'imagination le voyageur en possédait plus qu'à son tour, malheureusement elle ne le conduisait pas vers les bonnes conclusions, ne rendant pas la tâche facile à la jeune cent.

Malgré tout - et surtout les circonstances - elle se débrouillait bien. Les minutes passant il devenait plus faible ne pouvant plus se débattre que dans son esprit. Ainsi la tâche de la jeune fille s'en trouvait désormais facilitée, même si il pouvait encore avoir de vagues sursauts, le vagabond sommeillait plus qu'autre chose. C'est seulement quand la cent touchait à son bandage, tournait autour de sa plaie que la souffrance l'extirpait de cet état légèrement comateux dans lequel il se trouvait. L'éclaireur poussait bien quelques plaintes mais il se mordait les lèvres pour ne pas donner l'impression d'une mauviette. Oui devant un étranger, malgré son piètre état, il gardait une certaine fierté. Surtout que se retrouver à la place de celui qui dépendait de l'autre ne lui arrivait jamais. Ou presque. Cette fois-ci restait la pire. Le mettant dans une position de faiblesse qui le rendait aussi malade que sa blessure. Ainsi était-il plus furieux après lui-même que sur *Rose* dont il ignorait tout. Pour lui, elle n'était qu'une ombre menaçante représentant tout ce qui pouvait s’abattre sur lui et lui prendre sa souffle à jamais.

Et Oz il voulait vivre. Il appréciait sa vie même si elle était faite de hauts et de bas, ou qu'il dut renoncer à des êtres chers pour des raisons bien particulières. Même dans les moments les plus sombres jamais il ne pria de se faire accueillir par Hadès le dieu des enfers. Car s'il ne croyait pas à toute ce charabia religieux, s'il existait il ne pensait pas qu'on lui réserverait une place au paradis. «  Balle balle balle ... Arme spéciale ?  » Répéta t-il retrouvant assez d'énergie pour s'emparer du bras de la jeune fille, qui le triturait d'une façon abominable. Mais il la lâcha rapidement ses bras retombant comme des masses sur le sol, son corps ne voulait désormais plus lui obéir. Il devenait momie, et si la jeune femme dont le ton devenait plus en harmonie avec la nature le désirait, elle pouvait facilement le découper en morceaux. Et puis il sombra définitivement alors qu'elle s'occupait sérieusement de lui, avec dextérité, une certaine habitude encore maladroite mais néanmoins habile. Car elle réussit à extraire la cause du délit de la cuisse d'Ozvan dont la pâleur faisait peur à voir à côté du noir de sa chevelure parsemée de touches grises.

Une fois fini, la jeune sauveuse pu prendre un peu de temps pour elle car l'homme du désert ne revint pas tout de suite à la surface. Il parcourut un sommeil agité se battant contre des ennemis voulant l'emmener dans un endroit noir sombre et froid, et il gagna. S'apaisa pour laisser un moment le doute quand à l'issu de cette malheureuse mésaventure. Puis finalement il s'éveilla récupérant un corps faible et douloureux mais sur la voie difficile de la guérison. Il tenta de bouger, avec grandes difficultés, cherchant du regard l'anonyme qui lui faisait ce don de poursuivre sa vie. « Petite soigneuse à la voix criarde  » Et oui maintenant il la réclamait, il souhaitait la voir, pour graver son visage à jamais dans mémoire puisqu'il lui était redevable. Apprendre à la connaître un peu, et probablement échanger avec elle, car il restait évident qu'il ne pourrait pas se lever et repartir sur les chemins en dansant tout de suite. « Saurais venir ici il faudrait que je te demande un petit service » Oui encore un. Il faudrait du temps dans ce cas précis avant d'être quitte.


Dernière édition par Ozvan Hickok-Cannary le Mer 14 Déc 2016 - 20:40, édité 2 fois
Invité
Invité
Anonymous

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Mar 19 Juil 2016 - 16:36
Rose aurait pu fuir, retourner au campement, s’engouffrer dans sa tente et oublier cet homme. Techniquement la jeune débarquée le pouvait, humainement fuir demeurait plus compliqué. Quand bien même elle ne devait rien à l’ennemi, à part peut-être en avoir peur, Rose restait un être vivant doté d’une conscience et surtout d’un cœur. Face à cet homme blessé, la jeune soigneuse avait longuement hésité avant de se lancer, perdant quelques longues minutes précieuses. S’occupant finalement de sa blessure, elle avait pris le temps de se rendre à l’infirmerie pour prendre de quoi soigner correctement. Certes, si elle l’avait pris en charge plus rapidement, elle aurait eu plus de chance de le sauver, mais valait mieux être bien équipée, surtout quand il s’agissait de balle provenant d’arme à feu. S’emparant de son matériel, se mettant à l’œuvre, elle prit un certain temps avant de se sentir en partie rassurée. Malgré une certaine faiblesse, l’homme gardait tout de même assez de force pour réussir à se débattre, se montrant particulièrement violent. Ainsi, même si elle préférait continuer sa tâche, elle gardait tout de même à l’esprit le danger, restant sur ses gardes. Enlevant le bandage avec précaution, elle fut prise au dépourvue quand soudainement une main puissante s’empara de son poignet foulé, l’extirpant de sa concentration. L’homme se débattait, n’accordant que trop peu de confiance à celle qui se présentait malgré tout comme sa sauveuse. Face à cette montée en puissance, Rose paniqua, perdant quelques instants le contrôle de la situation. Avait-il assez de force pour la tuer ? Etait-ce un piège pour mieux l’achever ? Se perdant dans sa propre paranoïa, l’homme finit pourtant par lâcher prises, perdant subitement conscience.

Reprenant doucement sa respiration, Rose finit par relativiser. À sa place et si elle aurait eu une force semblable la jeune demoiselle aurait réagi exactement de la même manière. Quand la douleur prenait le contrôle de son corps, l’être humain était rarement rationnel. Profitant de cette pause inopinée pour enlever la balle, elle prit grand soin de s’y prendre doucement, ne cherchant guère à esquinter davantage le malheureux blessé. Recouvrant une nouvelle fois la plaie, elle préférait attendre quelques minutes pour se mettre à recoudre. De longues minutes s’étaient écoulées depuis sa perte de conscience et pourtant l’homme ne s’était pour le moment pas réveillé. S’éloignant quelques instants pour préparer les aiguilles, elle était rapidement revenue auprès du corps endormis pour finir soigneusement sa tâche. Apposant des herbes médicinales sur la plaie ensanglantée, elle cherchait à désinfecter la blessure tout en anesthésiant de manière locale. Après s’être assurée que la mixture de plante avait bien pris effet, elle rinça rapidement le sang et se mit à coudre. De ses petits doigts, elle enchaina doucement les points de suture, tentant de passer outre son poignet foulé. Quand elle eut terminé, recouvrant une dernière fois la plaie, l’homme inconnu demeurait encore endormi. Certaine qu’il était vivant, elle vérifia tout de même son pouls. Plaçant ses doigts sur les tempes de son patient, elle sentit la vie. Soulagée, elle observa son visage quelques instants perdues dans ses pensées. Devrait-elle être auprès de lui lors de son réveil ? Son travail principal étant terminé, elle se devait tout de même de surveiller son état.

Après quelques instants, elle s’éloigna doucement, cherchant une occupation. Restant dans les alentours, elle observa longuement les plantes environnantes, prenant le temps de les décrire et de noter celles qu’elle n’avait jamais eu l’occasion de croiser auparavant. Son regard tombant sur un buisson remplit de framboises, elle en cueillit quelques-unes avant qu’enfin, elle n’entende une voix grave l’interpeller. Le terrien venait tout juste de revenir à lui. S’approchant doucement de l’arbre où se trouvait l’homme, elle ne se montra pas immédiatement. Peu certaine de ses intentions, elle prit un certain temps avant de sortir de sa cachette. Gardant une assez bonne distance, toujours prête à courir vers le campement, elle articula doucement « Un service ? » Si elle avait bien compris, il souhaitait qu’elle l’aide, mais pour faire quoi ? Regardant le bandage, elle n’osait pas s’approcher davantage pourtant elle était curieuse de savoir dans quel état il se trouvait. « J’ai retiré la balle de votre mollet et j’ai recousu la plaie. » Déclara-t-elle de manière professionnelle « Vous allez mieux ? »
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4941 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 0

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Sam 6 Aoû 2016 - 16:46
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Rose &  Ozvan

Une vie de vagabondage dans la forêt, ainsi que des contrées plus sauvages, exposaient les aventuriers à de telles mésaventures. Cependant Oz, vieux briscard, se conduisait toujours de façon prudente. Il connaissait bien tous les recoins de l'île, se risquant dans les moins explorés, ou peuplés. Mais les enfants du ciel, innocents à première vue malgré les crimes commis dans l'espace amenaient avec eux de nouveaux dangers. Par exemple ce qui pénétra douloureusement dans sa jambe l'obligeant à se retrouver par terre, du sang coulant en abondance, pourtant ni lame, ni flèche, rien de tout celà planté dans la peau. On lui parlait de balle perdue. Pourquoi s'amuser à lancer de telles choses sans savoir ou ça atterrissait menaçant la vie d'animaux et d'hommes sans raison. Çà le mettait légèrement - beaucoup ? - de sale humeur le Rahjak. Cependant réveillé depuis peu, il rassemblait les morceaux de son aventure qui se complaisaient à le laisser dans un certain brouillard. Une jeune fille d'abord prise pour un ennemi quelconque lui vint en aide. La souffrance fut elle qu'il tomba dans une bienheureuse inconscience. Ouvrant les yeux l'épuisement lui tomba dessus mais vérifiant rapidement il découvrit qu'il possédait toujours ces deux jambes. Ouf.

Des amputations l'homme du désert en observa quelques unes dans son existence. La vie de ceux qui la subissaient s'améliorait rarement, infection, souffrance, déplacement compliqué, dépression pour certains, suicides parfois ou le plus souvent une mort entrainée par une septicémie s'ensuivait. Loin de ses vingts ans, il préférait éviter une telle fin, Oz prévoyait de vivre encore quelques années. Cloué sur place pour un petit moment, le vagabond désirait entrer en contact avec celle qui se cachait, et la provoqua en prétendant qu'elle s'exprimait avec une voix criarde ! Ce que le voyageur pensait réellement au début. Au bout de quelques instants la demoiselle se rapprocha laissant une certaine distance entre eux, Oz pu ainsi mieux la dévisager, De plus voilà, mettre un visage sur une personne véritable lui semblait beaucoup plus agréable, désormais il savait à qui il s'adressait. Enfin il ne prétendait pas non plus la connaître, mais il pouvait avancer que la compassion ou la charité ne lui étaient pas inconnues. « Oui un service ou même plusieurs, évidement si tu le souhaites car je ne pense pas encore être en état de te forcer à faire quoi que ce soit  » L'éclaireur s'exprimait naturellement en anglais apprit par son oncle plus jeune. Ce dernier lui conseilla de toujours aborder les "étrangers" avec cette langue, mais de passer à une autre s'il se présentait une quelconque forme d'incompréhension. Avec ces derniers arrivés ça fonctionnait parfaitement.

Le blessé n'aimait pas beaucoup parler, parfois il se faisait comprendre d'une simple geste, mais Oz se retrouvait dans des circonstances un peu exceptionnelles. Et étrangement sa faiblesse lui donnait envie de bavarder, mais surtout de faire connaissance avec celle à qui il devait probablement la vie. Le Rahjak ne s'était retrouvé qu'une fois, même deux, redevable de la sorte, ça le mettait un peu mal à l'aise, mais il tâchait de ne pas le laisser voir. La nervosité engendrant souvent la peur ou la méfiance. « je .... souhaiterais déjà connaître ton prénom, après un tel acte il serait dommage que tu restes à tout jamais une inconnue » Et lui pourrait la différencier de tous les autres, comme Gamora, il lui proposerait sans doute de devenir un contact régulier. « justement je voulais que tu m'expliques ce qui m'était tombé dessus » alors qu'elle lui donnait de sommaires explications. Puis l'homme du désert claqua de la langue plusieurs fois, une bruit se fit entendre plus loin, quelques pas, puis une jument Alezane arriva derrière la jeune fille reniflant ses habits avec curiosité mais dénuée de toute agressivité. « C'est Elle, je pense qu'elle doit peut-être avoir soif, ce serait sympa si tu lui donnais à boire, puis que tu la décharges des sacs qu'elle porte sur le dos, elle doit être un peu fatiguée  » Bien que peu généreux Oz comptait proposer à la jeune femme de regarder à l'intérieur si elle ne voyait pas quelque objet pouvant lui être utile.
.


Dernière édition par Ozvan Hickok-Cannary le Mer 14 Déc 2016 - 20:40, édité 2 fois
Invité
Invité
Anonymous

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Jeu 11 Aoû 2016 - 15:15
Sous le soleil d’un beau printemps, Rose observait ce drôle de buisson composé d’orties, de ronces et surtout de framboises. Elle avait donc face à elle, un framboisier. Observant les fruits dont la couleur démontrait clairement qu’ils n’étaient pas encore arrivés à maturité, la jeune soigneuse se demanda combien de temps encore elle allait attendre pour obtenir cette couleur rouge que les archives de l’Odyssée représentaient. Des framboises, elle n’en avait jamais goûté, tout du moins pour le moment. Ainsi quand bien même, elle était certaine qu’il fallait attendre davantage, elle s’était risquée à les cueillir. Elles ont beau être vertes, peut-être qu’au final, elles sont bonnes. Cueillant doucement quelques-unes d’une main bien plus maladroite qu’habile, elle se perdit vaguement dans ses pensées. Elle venait de sauver un homme dont elle ne connaissait en aucun cas l’identité et qui en plus de ça semblait relativement menaçant. Se demandant vaguement si elle devait plutôt fuir que de rester dans les parages, elle fut sortie de ses pensées par une voix quelque peu masculine. Très certainement celle de son « patient ». Elle en fut certaine quand il vint prononcer de son drôle d’accent « Petite soigneuse à la voix criarde ». Un adjectif qu’on ne lui avait jamais accordé avant. On lui disait davantage qu’elle avait une voix calme ou une voix forte quand elle s’énervait, mais voix criarde était une nouveauté.

S’approchant doucement de l’endroit où elle l’avait laissé, elle ne se montra pas immédiatement, préférant éviter une possible menace. Quand il lui demanda un service, elle se rapprocha doucement, sortant de sa cachette, gardant malgré tout une distance correcte, une distance qui lui permettra de fuir si nécessaire. Lui demandant ce qu’il souhaitait d’elle, elle obtint rapidement une réponse. Il souhaitait d’elle un ou plusieurs services. Restant à sa place, elle ne savait qu’en dire de plus. Que pouvait-elle bien lui servir de plus, il semblait se sentir mieux. Mal-à-l’aise face à ce possible danger qu’était cet homme, elle n’arrivait pourtant pas à fuir, ni même à se détourner. Lui voulait-il du mal ? On dirait bien que non mais prudente elle restait malgré tout sur ses aguets. Parfois les apparences pouvaient être trompeuses. D’un regard interrogatif, ne pipant mot, l’homme lui demanda alors son prénom. Une requête qui l’étonna, à vrai dire elle ne s’y attendait pas. Légèrement interloquée, elle se demanda vaguement si lui donner son nom était une bonne idée puis articula malgré tout. « Rose… Je me nomme Rose… Et vous ? » S’il voulait savoir son prénom autant qu’elle sache le sien aussi.

Ensuite elle lui expliqua d’une voix précise et professionnelle ce qu’elle avait fait de sa blessure, cherchant au passage à savoir s’il se sentait mieux. Ainsi pour mieux comprendre la situation, il lui demanda ce qui lui était tombé dessus. D’une légère moue gênée, elle déclara. « Une balle… » fit-elle vaguement. Il y a de forte chance qui l’ait compris, malgré tout elle devinait aussi qu’il ne comprenne pas vraiment en quoi une balle pouvait blesser ainsi. De ce qu’elle avait pu comprendre, les terriens ne semblaient pas vraiment au fait des armes à feu. « Vous vous êtes pris une balle qui provient d’une arme à feu. Une arme à feu ça tire… des balles. » S’auto-remerciant de l’évidence qu’elle venait de faire preuve, son visage une nouvelle fois acquiesça une moue désolée. Quelques secondes s’écoulèrent avant qu’elle ne déclare à nouveau, cette fois-ci plus précisément. « Je veux dire que… Une arme à feu tire, sur une assez longue distance, des balles. Les balles sont relativement petites et grâce à un mécanisme elles peuvent être projetées à une vitesse telle que se la prendre au mauvais endroit pourrait être mortel. » Donner une explication aussi précise à ce qui ressemblait à un ennemi n’était très certainement la meilleure idée qui soit, mais elle avait aussi conscience que même en sachant cela le grand homme ne pouvait pas y faire grand-chose.

Quand l’homme produisit un étrange claquement avec sa langue, Rose ne put s’empêcher de reculer, légèrement paniquée. Que faisait-il ? Était-ce un signal indiquant à ses comparses que la voie était libre. Ça n’avait aucun sens. Observant les alentours d’un œil inquiet, elle entendit vaguement des bruits de pas puis elle sentit une présence dans son dos, accompagnée de ce qui devait être une forte respiration. Sentant son cœur battre mille à l’heure, elle se retourna doucement, son regard tombant sur un grand animal. Face à cette vision rassurante, elle laissa son cœur se calmer. Observant l’animal presque bouche-bée, elle restait là, sans bouger. Un cheval, ça devait être un cheval. Les archives ne les représentaient pas aussi grands, ni aussi imposants. Ainsi, elle demeurait quelque peu impressionnée face à la bête. Quand l’homme lui expliqua que "Elle" devait très certainement avoir soif, lui demandant au passage si elle pouvait la délester des gros sacs se trouvant sur son dos. Elle hocha vaguement de la tête. En silence, elle contourna doucement l’animal, ne sachant pas trop comment s’y prendre, puis observa les sacs savamment attachés autour du bassin de la jument. Détachant ce que portait l’animal, elle les posa maladroitement sur le côté puis revint vers le devant, caressant doucement son drôle de poil. D’un regard impressionné, elle se tourna vers son patient pour balbutier. « Euh… Je vais chercher à boire » Elle s’éloigna vers le campement pour prendre ce qui devait être un sceau puis se rendit vers le ruisseau pour le remplir. De longues minutes s’étaient écoulées quand elle revint enfin auprès du cheval et de ce qui devait être son cavalier. Déposant le sceau devant l’animal, elle se tourna vers le blessé d’un air amusé. « Je n’en ai jamais vu avant ! »
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4941 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 0

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Lun 5 Sep 2016 - 0:40
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Rose &  Ozvan

Assit sur un lit de feuilles souillées par son sang, Le rahjak silencieux écoutait la forêt alors que la jeune fille observait les fruits, tout en attendant qu'elle osa montrer son minois. Sa nature premiere d'homme du désert ne se destinait pas à faire des compliments à la pelle. Ni celle de son peuple, et quand cela arrivait il fallait savoir les déchiffrer. Il ignorait comment se comportait les enfants du ciel, et certainement le respect qu'ils pouvaient avoir parfois - pas toujours - envers les uns et les autres l'aurait laissé pantois. Parfois les riches de la cité s'amusaient à mimer - montrer/prouver ? - une certaine culture. Mais au regard d' Oz, cette dernière sonnait toujours faux. Parce qu'il connaissait pour la plupart le fond de leur cœur. Il préférait de loin un grossier paysan honnête, un peu arrogant mais avec un véritable esprit généreux que les pastiches de la cour. Mais le voyageur n'émettait jamais son avis la dessus, puisque sur ses épaules il portait la trahison de ses parents. Fils de traîtres mais trop petit pour être juger coupable. Depuis personne n'aurait oser lui reprocher, il se mêlait si peu des affaires de la cité, ou de façon particulièrement discrète. De plus ses voyages et la fréquentation des autres tribus firent beaucoup pour ouvrir plus encore sa pensée et l'amener à des conclusions peu reluisantes à propos des siens.

Bien que de nature sombre, rustre et taiseuse, Oz peut se montrer aussi de compagnie très agréable, surtout pour ceux qu'il aime. Et il y en à peu, surtout qu'ils se trouvent être disséminés sur toute l'île. Et même au delà pour ceux qui voyagent sur les mers. L'éclaireur à toujours aimé lire, même si parfois il bute sur les mots écrits, Alors sans posséder une culture infinie il pourrait très bien tenir une conversation avec l'enfant du ciel qui se cache. Sauf que pour le moment sa mauvaise humeur l'emportait, se faire descendre de cette manière, aussi bêtement, se retrouver à la merci de tout un chacun, le vagabond n'y est pas habitué et son esprit se révolte contre sa situation présente. Mais Oz reste assez malin pour savoir que ça n'adoucirait pas les choses si il se braquait de la sorte, alors après quelques provocations pour faire sortir son sauveur hors du trou, il lui accorde le temps nécessaire devenir un peu moins farouche. Finalement sa patience déguisée en bouderie fut récompensée quand la demoiselle brune consentie à lui dire son prénom. « Rose comme la fleur, Moi c'est Ozvan mais vu à quel point nous sommes  déjà intimes Oz sera très bien »

Une plaisanterie ? L'homme du désert peut-il vraiment en faire dans cet état ? A la jeune femme de l'interpréter puisqu'elle ne le connait pas encore très bien tout pourrait se révéler faux. Ou vrai. Bien entendu le voyageur n'applique pas la loi du mensonge, il préfére ne pas répondre s'il estime ne pas avoir à le faire. Par exemple il parlera peu ou pas du tout de son peuple, car ce dernier veut encore garder du mystère auprès des autres tribus. Pour ce qui était des enfants du ciel, il sait que certains des siens démontrent un certain intérêt à vouloir voir de visu cette nouveauté, rareté... Le rahjak jusqu'à présent crapahutait non loin de leur camp mais jamais vers une réelle proximité. Pourtant il connait Gamora, il fait régulièrement du troc avec elle. Mais ça s'arrête là, Oz préfére observer de loin, quitte à intervenir si jamais le besoin s'en faisait ressentir. Et aujourd'hui voilà qu'il dépendait de l'un deux. « Oh Une balle… je peux voir ? » Avec un  peu de chance elle l'aura conservée, et lui pourra mieux appréhender les prouesses de ces armes à feu, leur fonctionnement. Pour se méfier dès qu'il entendra qu'une personne en possède une.  « Vous êtes dangereux alors, si vous aviez tous ces armes là vous pourriez nous tuer de loin sans vous faire voir ? » Si oui de beaux dégâts en perspective !

L'homme du désert ignore quoi en penser, mais il se dit qu'il valait mieux que ces enfants fussent armés pour se défendre si les événements un jour tournaient mal. Après eux, ils possédent le nombre, l'expérience, etc ... Mais personne ne savait encore prédire avec justesse la fin d'une guerre. Ou le commencement. Rose sursaute quand Oz appelle à sa manière Elle, par contre elle se montre plutôt impressionnée quand l'alezane s'en vint rôder prêt d'eux.  « Merci » lui octroya le vagabond quand elle s'éloigne avec un seau à la main. Une gentille demoiselle au fond, plutôt gentille avec une physionomie charmante. Non il ne la joue pas  sentimental ou fleur bleu, et d'ailleurs le museau de son équidé le détourne de ses songes en lui soufflant en plein visage  « Ca va, ca va on s'occupe de toi, je m'excuse d’avoir été blessé et de ne pas avoir pu m'occuper de toi pendant tout ce temps! »Le voyageur flatta cette dernière avec bonheur, heureux de la retrouver, ils partagent tant d'années, de kilomètres et d'aventures ensemble qu'elle ne pourra jamais répéter ! Elle se dirigea vers le seau avec avidité quand la brune soigneuse fut de retour avec des couleurs aux joues. « Jamais ? quel dommage, mais .... Tu peux la toucher, elle est très douce et elle se laissera faire, surtout qu'elle doit être épuisée de porter tout ce bardas sur le dos depuis autant d'heures ....»


Dernière édition par Ozvan Hickok-Cannary le Mer 14 Déc 2016 - 20:41, édité 2 fois
Invité
Invité
Anonymous

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Jeu 8 Sep 2016 - 15:24
L’entière confiance, Rose ne la donnait que trop rarement. Que ce soit sur l’Odyssée comme sur Terre, sa vie et son entourage avaient toujours pris soin de prouver que souvent les apparences étaient trompeuses et que le danger pouvait provenir de n’importe qui, n’importe quand. Ainsi les mauvaises expériences lui avaient appris à rester sur ses gardes et à ne rien accorder à l’autre avant qu’elle ne soit certaine. Certaine que sa vie et sa sécurité ne soit menacée. Ainsi aujourd’hui face au terrien, la jeune soigneuse ne pouvait que se montrer méfiante, distante, ne lui donnant les informations qu’avec parcimonie, réfléchissant au sens de ses mots avant de les prononcer. La guerre n’était pas encore là, ainsi la trêve n’avait pour le moment pas été décidé, laissant les tensions s’échauffer. La naïveté et la confiance étaient donc difficilement à l’ordre du jour, mais pourtant Rose l’avait aidé et l’avait soigné. Pourquoi ? Plus par conscience professionnelle que par réel envie de soigner cet homme qui pouvait se révéler ennemi. Altruiste et consciencieuse, elle s’était donc risquée à porter une aide qui dans les mois à venir allait lui être retournée par le terrien lui-même. Une aide qu’elle n’aurait jamais eu, si elle l’avait laisser mourir sans lui apporter assistance. Malgré ses aspects négatifs, la vie pouvait parfois accorder quelques surprises.  

S’approchant doucement du terrien, sortant de sa cachette pour faire face à un potentiel danger, elle finit par se présenter. La méfiance avait des limites et le laisser connaître son prénom ne changerait pas grand-chose s’il venait à l’attaquer. Retournant poliment la question, curieuse malgré elle, la jeune demoiselle fut étonnée quand le brun vint comparer son prénom à une fleur, le rendant plus humain et plus doux. Une brute ne parlerait pas de plante avec autant de légèreté. Sans qu’elle ne le veuille vraiment la vision qu’elle avait de l’homme évoluait doucement. « Moi c'est Ozvan mais vu à quel point nous sommes déjà intimes Oz sera très bien » Le terme « intime » obligea Rose à se montrer suspicieuse quelques instants, observant celui qui se nommait Ozvan avec un certain recule. Tentait-il de l’amadouer ? Etait-ce un piège ? Pourtant grâce à ses capacités d’analyse, elle ne vit aucune trace de mensonge, ni de menace. Evidemment, elle ne pouvait être sûr à cent pour cent, elle n’était clairement pas un détecteur de mensonge imparable et il pouvait être doué. « Oz ? D’accord ! » Peut-être qu’en échange, elle devrait lui donner son surnom. Rosie, ses proches la nommaient ainsi. Des proches qui à l’heure actuelle se trouvaient au-delà de l’atmosphère sur l’Odyssée. Loin, trop loin d’elle. « Rosie… Si vous voulez, Rosie c’est bien. »

Lui expliquant ce qui l’avait blessé, trouvant cette fois-ci encore les mots juste sans se montrer trop précise, elle cafouilla un peu dans ses explications. Difficile de proposer une explication correcte sans avoir une arme à feu sous la main, tant la technologie lui échappait à elle aussi. Comment cette chose fonctionnait ? Elle n’en avait qu’une vague idée et à vrai dire l’idée d’en user ne la séduisait que trop peu pour chercher à en apprendre davantage. « Oh Une balle… je peux voir ? » Se demandant vaguement si l’idée était bonne, elle fouilla rapidement dans ses poches pour en retirer un tissu recouvrant la balle. La laisser par terre à l’air libre et à la vue de tous, n’était très certainement pas la meilleure idée qui soit et ça pour de nombreuses raisons. Tendant le tissu imbibé du sang d’Ozvan, elle le laissa regarder. « Vous êtes dangereux alors, si vous aviez tous ces armes là vous pourriez nous tuer de loin sans vous faire voir ? » Dangereux pour les terriens, dorénavant ils l’étaient et d’un certain de vu c’était plutôt positif. Cela voulait dire qu’ils avaient maintenant de quoi se défendre. Malheureusement un tel pouvoir avait son revers de la médaille. D’une moue plutôt mécontente, elle articula doucement. « Oui, on peut dire ça… Par contre, je ne pense pas qu’on vous ait forcément visé. Donc j’aurais pu être à votre place. » Sans le dire vraiment, elle cherchait plus ou moins à lui délivrer un message. Ils étaient dangereux autant pour les terriens que pour eux-mêmes.

Soudainement un cheval apparu, appelé par son maître. Prise par surprise, la jeune soigneuse sursauta, apeurée, s’attendant à un piège alors qu’en réalité ce n’était qu’un animal assoiffé. Se calmant, elle commença à prendre doucement confiance. Sur la demande d’Oz, elle partit à la recherche d’eau. Quand elle revint, elle plaça naturellement le seau plein face au beau cheval, l’observant s’abreuver. Dans les bouquins sur l’Odyssée, elle avait déjà eu l’occasion de voir quelques photos d’équidés, mais les photos étant irréelles et redimensionnées, elle fut étonnée de voir à quelle point l’animal pouvait être imposant et impressionnant. Quand le terrien lui proposa de toucher celle qui semblait se nommer « Elle », Rose eut un instant d’appréhension, avant de porter doucement ses mains sur le flanc du cheval occupé à boire. Celle-ci très certainement étonnée par l’interaction physique, leva son museau pour le tourner vers Rose qui prise au dépourvue s’éloigna, inquiète. Au vu de la taille d’Elle et de son poids supposé, la jeune du ciel s’imaginait avec aisance que l’animal pouvait l’assommer sans grande peine. Pourtant la jument approcha son museau comme pour la renifler, permettant au passage à Rose de la caresser en toute confiance. Elle ne semblait pas violente. Souriant bêtement, elle se tourna vers son patient « intime ». « Hum… Vous avez besoin de quelque chose ? À manger, à boire ? » Elle ne venait de répondre à ses demandes, il y a de ça quelques minutes et pourtant altruiste elle était prête à l’aider davantage, maintenant qu’elle ne sentait plus aucune menace. Peut-être était-il comme Hyacinthe finalement.


Dernière édition par Rose Pearson le Dim 18 Déc 2016 - 12:28, édité 1 fois
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4941 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 0

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Lun 17 Oct 2016 - 22:19
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Rose &  Ozvan

Ce jour dans lequel il venait se réveiller, Le Rahjak ne le situait pas complétement. Etait-il demain ? Ou hier ? ou beaucoup plus tard ? Combien de temps avait-il pu râler de la sorte ? L'homme se souvenait avoir perdu plusieurs fois connaissance. Oz se remémorait des échanges, une silhouette, une voix déformée dans l'abîme, des rêves, du sang, de la souffrance mais surtout une impossibilité à réagir qui le rendit pareil à un animal enragé. La confiance ? Pas plus que Rose il ne l'offrait facilement. Son calme - que la jeune fille ne connaissait pas encore -, sa maîtrise habituelle laissait malgré lui planer, à certains instants, une impression de sérénité qu'il ne recherchait pas forcément. Sans doute cette solitude qu'il portait sur les épaule amenait avec lui des silences profonds mais pas forcément agités. Croire en la bonté des gens, des autres, laissait dubitatif le vagabond, il demeurait toujours sur ses gardes, même s'il accordait le bénéfice du doute. fallait juste pas abuser, car la situation pouvait se retourner très vite contre vous. Personne ne désirait avoir un être de la carrure de l'homme du désert qui vous démolissait le portrait. Alors généralement on le cherchait pas. Et ça Oz ne l'ignorait pas. Là ou il passait sans remous d'autres plus faibles succombaient.

Alors conciliant oui, mais sans trop d'illusions non plus sur le genre humain. Néanmoins le voyageur ne se conduisait en misanthrope malgré son besoin de se retirer régulièrement  au fin fond de la forêt. D'une certaine façon il lui était nécessaire de croiser des êtres vivants pour garder une certaine humanité. Au moins un an auparavant il vit dans le ciel quelque chose de brillant qui alla s'écraser au loin. Persuadé d'être victime d'une de ses hallucinations visuelles il préféra ne pas se rendre au point d'impact pour à la fin parcourir un chemin inutile, sur la vision d'un simple mirage. Trop de fois ça lui arriva étant jeune. Mais les autres tribus parlaient, discutaient, bavardaient pendant les séances de troc, alors il sut que finalement des nouveaux humains parcouraient la terre. Plutôt jeunes. Donc il tourna autour d'eux, rencontra Tristam, Puis Gamora avec qui il se mit à faire des échanges, tout en l'avertissant de faire attention à une guerre qui s'annonçait féroce. Seulement voilà, aujourd'hui il devenait la victime, et une de ces enfants du ciel lui portait secours. Ozvan reconstruisait l'image de ce qu'il venait de vivre alors éparpillée un peu comme un puzzle dans ses pensées.

« Rosie… C'est parfait, ça me convient parfaitement  »  Heureux de cet échange de paroles un peu moins houleux que ses premières récriminations, il espérait rassurer la jeune fille quant à ses intentions. Elle restait à bonne distance de lui, judicieuse décision quand on ne ignorait tout d'un potentiel ennemi. Qui pouvait assurer à cette dernière qu'il ne lui sauterait pas au coup dès qu'il en aurait l'occasion. Le vagabond savait que son image ne respirait pas forcément la douceur. le rahjak tâchait donc de se tenir le plus tranquille possible, évitant de refaire les gestes brusques dont il fit montre auparavant. Intéressé il regarda le petit bout de couleur noir/argenté que tendait vers lui Rosie, posé sur du tissu blanc. « On dirait un petit cailloux  » Oz pensa à son lance pierre, il imaginait donc que la mécanique devait être la même mais bien plus sophistiqué « Et alors si tu vises la poitrine ça pénètre dans le cœur et l'explose ?  » à la manière d'une flèche ? En plus destructeur. Le plus inquiétant restait d'après la jeune fille, que la situation eut pu être inversée. Et que lui le vagabond se fut trouvé à son chevet sans vraiment savoir quoi faire.

« Et bien il faudrait faire le message à tous ces ... guerriers de prendre beaucoup plus de précautions. Si trop de terriens venaient à être blessés ou même mourir, les conséquences en seraient très fâcheuses » Non pas de menaces, lui il voyageait, se déplaçait de tribu en tribu pour revenir à la sienne. Sa voix ne pesait rien en ces lieux. Ensuite il tâcha de trouver une position plus agréable alors que Rosie s'occupait de Elle, en lui fournissant de l'eau. La jument Alezane lui donna quelque coups de tête amicaux, trop contente de pouvoir enfin se désaltérer. En silence Oz les observait tout en cherchant des yeux ce que Jake lui fabriqua peu avant qu'il tenta de s'éloigner du camp, pour finir par se faire percuter la jambe. « Et bien je ne refuserais pas un peu d'eau car je suis assoiffé comme Elle » répondit le voyageur à la demande de la jeune soigneuse. En même temps il indiqua une direction, laissant tomber son bras rapidement. Le Rahjak percevait cet épuisement qui lui rongeait le corps, pourtant il ne pourrait pas rester ici toujours « Si tu veux par là il y a un genre de béquille en bois qu'un garçon de votre camp m'a fabriqué, je pense bien que finalement je vais devoir m'en servir, si tu pouvais me l'apporter je tenterais de me lever ... Bientôt » Au pire si il ne parvenait pas à s'en servir il monterait sur sa jument et terminerait le chemin sur son dos.
Invité
Invité
Anonymous

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

le Ven 20 Jan 2017 - 20:13
Ce rp est archivé pour n'avoir pas reçu de réponse depuis plus de trois mois. Si vous souhaitez néanmoins le poursuivre, merci de mp un membre du staff I Get Knocked Down 484338566
Contenu sponsorisé

I Get Knocked Down Empty Re: I Get Knocked Down

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum