Aller en bas
Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye MESSAGES : 416 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : BATTERY FOX METIER/APTITUDES : ancien esclave, participe à la rébellion Rahjak TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 44

Tête à tête étrange | Rose Empty Tête à tête étrange | Rose

le Sam 26 Déc 2015 - 11:41
Les plantes ne marchaient plus sur lui et plus le temps passait et pire c’était. Il avait des crises de plus en plus terribles qui partaient ou venaient sans prévenir. Il avait demandé de l’aide à Ozvan. Il avait demandé à rencontrer la fille qui s’occupait des plantes. L’homme du désert avait besoin des réponses précises en espérant trouver des réponses satisfaisantes. Il avait fallu des jours de marche depuis la mer pour atteindre le campement des enfants du ciel qui était en pleine forêt. Eirik n’avait pas décroché un seul mot durant tout le trajet. Il était resté pensif, le corps douloureux et le froid mordant sa chair. Un soupir rauque lui échappa quand ils s’approchèrent d’un cimetière. Probablement que personne ne viendrait ici. Le terrien s’accroupit et regarda pensivement les mottes de terre. Il y avait des morts ici, c’était évident comme le nez au milieu de la figure. Eirik ne ressentait aucune compassion pour les enfants du ciel qui avaient probablement autant souffert que les terriens. Pourtant l’un comme l’autre, le brun ne s’intéressait à aucun camp, il n’appartenait plus à rien.

Il était seul tout simplement, même si ses entrailles restaient celles d’un Rahjak. L’homme prit une poignée de terre gelée et la détailla pensivement. Une odeur lui monta au nez et fit remonter des souvenirs. Il suivit ce fil mental et se retrouva dans le passé. Il se revoyait dans les mines, sentant l’odeur de sueur et de souffrance. Il entendait les voix rauques de ses compagnons qui souffraient le martyr, mais avaient trop d’honneur pour geindre devant les maîtres. Eirik revint douloureusement à la réalité, il était seul dans le cimetière. Ozvan était probablement aller chercher la fille. L’homme épousseta son pantalon et se redressa. Il avait terriblement mauvaise mine, ayant des cernes sous les yeux. Il était fatigué, mais il voulait discuter avec cette femme. Eirik prenait sur lui pour tenter de se faire un gentil visage, mais c’était franchement difficile pour le coup.

Il n’avait plus souri depuis des années. Il avait demandé à Oz de pouvoir parler à la fille seul à seul en promettant qu’il se tiendrait tranquillement. Il vit bientôt revenir son ami avec une brune toute fine. Le terrien avait entraîné son anglais durant le trajet pour être sûr qu’ils se comprendraient, il avait même pris les herbes avec lui. Ils furent soudainement seuls même si Eirik savait que son ami n’était pas loin au cas où l’esclave perdrait le contrôle de lui-même. Il ne pouvait pas assurer à cent pour cent qu’il ne craquerait pas un instant à l’autre.

« Bonjour, je voulais vous voir car je prends votre traitement de plantes. »

Il sortit le sachet bien entamé de sa poche et le lui tendit.

« Elles ne marchent pas. J’ai des crises de plus en plus violentes. J’entends des choses, j’en vois et rien n’aide. J’ai arrêté d’en prendre. »

Il avait arrêté d’en prendre de manière régulière dès qu’il avait senti l’effet s’estomper et se faire moins fort. Il était bien loin de se douter que sa manière irrégulière de les prendre faussait l’effet et qu’il était impossible que cela fonctionne correctement dans ces conditions. Eirik faisait tout pour ne pas montrer sa frustration et son agacement. Il était vrai qu’il s’était attendu à un produit miraculeux, peut-être trop. Son esprit brisé ne fonctionnait plus correctement et cela durait depuis des années. Le brun peinait à croire qu’il s’adressait à une gamine, car elle avait l’air bien jeune, pour tenter de le soigner. Probablement était-elle une bonne guérisseuse dans son peuple, il n’avait rien demandé à Oz.
Invité
Invité
Anonymous

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Sam 2 Jan 2016 - 23:47
Parfois, au réveil, Rose oubliait qu’elle était rentrée. Les odeurs se mélangeant dans son subconscient, elle ne sentait plus la douce odeur de l’herbe humide, mais l’odeur âcre des excréments trop longtemps exposés à la chaleur. Parfois même, elle avait cette impression d’être allongée sur le sol humide de sa geôle, le plâtre de son poignet cassé démangeant subtilement son sommeil. Alors qu’en réalité elle était posée sur son matelas de fortune, le poignet guérit. Elle entendait parfois les mouvements de Taël, sa respiration, elle sentait son odeur, sa présence alors que ce n’était qu’Elia. Quand bien même la folie s’éloignait, son subconscient gardait ce traumatisme, profondément ancrée, indélébile. Sa vie dans les geôles du peuple du désert demeurera à jamais en elle et bien des années encore la séparaient de l’oubli. En ouvrant ses yeux, toutes ces sensations dorénavant factices s’estompèrent pour revenir à la réalité. Elle était « chez elle ». Se relevant doucement, l’esprit encore embrumé, il était encore bien tôt. Observant sa colocataire dormir dans un semblant de tranquillité, Rose ne put s’empêcher de se dire qu’aucune des deux filles n’avaient eu une nuit agitée. Tout du moins, du point de vue de la soigneuse. Laissant son amie se reposer, elle s’habilla vaguement, s’affublant de quelques habits chauds.

Dehors, le soleil n’était pas encore levé et la brise hivernale gelait sa peau. Dorénavant Rose trouvait le froid agréable. Il lui permettait de s’éloigner davantage de la chaleur étouffante du désert et de vivre pleinement le présent. Respirant sa pseudo liberté, elle resta sans bouger dans l’obscurité quelques longues secondes, inspirant de grandes goulées d’air, puis se décida enfin à débuter sa journée. Certes, elle commençait tôt, mais ce n’était pas comme si l’infirmerie était vide. Malgré l’année écoulée, les jeunes du campement étaient encore des novices concernant la nature, la forêt et leur environnement et fréquemment des blessés graves ou des maladies inexistantes dans l’espace apparaissaient. Delà était la mission de la jeune Rose de les soigner. Ainsi il valait mieux s’y prendre le plus tôt possible et s’occuper avant tout des personnes malheureusement alités. Prenant son poste de référente médicale, elle s’occupa de coordonner quelques aides-soignants. Depuis quelques temps, beaucoup s’accordaient à dire que la « médecin » semblait aller mieux. Les crises s’estompaient, elle semblait plus alerte, davantage connectée à la réalité. Rose ne dira aucunement le contraire. Elle se sentait mieux, c’était indéniable. Pourtant, la folie n’était jamais bien loin et à tout moment, elle pouvait replonger.

Travaillant consciencieusement, elle prit une pause vers midi. Prenant sa portion, elle s’éloigna de l’agitation pour manger dans son coin face à la forêt. Le calme l’apaisant, elle observait les arbres et se demandait ce que les feuillages de ses troncs gigantesques pouvaient voir. Quel était leurs points de vue, perchés dans le ciel, loin du danger qu’était le sol. Le visage tourné vers les cieux, elle ne remarqua pas immédiatement la présence d’Ozvan. Ce fut seulement quand un bruit sec brisa le silence de la forêt que Rose comprit qu’elle n’était plus seule. Alertée, son attention se concentra sur le possible danger et son regard tomba sur le grand terrien. Rassurée, elle se releva silencieusement. « Il est là ? » Rose n’avait pas besoin que son ami lui explique la situation, il l’avait déjà fait. Il n’avait donné de jour précis, mais elle savait qu’il allait revenir avec ce mystérieux patient. Le suivant calmement, elle ne savait pas vraiment sur quoi, ni sur qui elle allait réellement tomber, mais elle gardait confiance. Elle ne voyait pas pourquoi Ozvan la mettrait en danger, pas après tout ce temps. Ils avalèrent quelques mètres pour déboucher sur le cimetière.

Un homme, aucunement un cent, était planté prêt de la tombe de Solel. Prenant sur elle pour ne pas faire attention aux sépultures de ses proches, son attention se concentra entièrement sur ce qui devait-être son patient. Sentant Ozvan s’éloigner, elle réprima un frisson et d’une posture qui se voulait sérieuse fit face au malade. L’écoutant attentivement comme elle le faisait avec n’importe qui, elle le salua quand celui-ci articula un « bonjour » et elle s’empara doucement du flacon d’herbe qu’elle avait fourni à Oz il y a de ça un moment. Quand enfin elle sentit qu’elle pouvait parler, elle articula doucement. « Les hallucinations sont des effets secondaires que peuvent provoquer ces plantes. » Elle n’avait pas besoin de son carnet pour dire avec certitude les bienfaits comme les méfaits de ce traitement. Certes, elle n’avait pas eu besoin de le suivre rigoureusement, mais de temps à autre, pour calmer ses crises, elle avait inhalé ce remède. À doses beaucoup moins fortes certes, mais assez pour parfois faire face à des effets inattendus. « L’effet de ce traitement peut varier selon la personne et surtout selon la régularité des doses prises. » Ouvrant le sachet, elle renifla rapidement l’odeur pour vérifier si les plantes n’avaient pas tournées ou si quelque chose clochait. Non, le traitement semblait être en parfait état. Refermant le sachet, elle se concentra sur l’homme. « À quelle fréquence prenez-vous le traitement ? Est-ce régulier ? » Ne formulant aucun reproche, Rose ne souhaitait aucunement brusquer son interlocuteur. Sérieuse, pour le moment la demoiselle se sentait stable. Pourtant elle demeurait fragile et à tout instant elle pouvait perdre pied. Il ne lui suffisait qu'un pas et c'était fini.
Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye MESSAGES : 416 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : BATTERY FOX METIER/APTITUDES : ancien esclave, participe à la rébellion Rahjak TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 44

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Mer 13 Jan 2016 - 21:52
Eirik regarda cette femme et se demanda réellement si elle était la guérisseuse qu’il espérait qu’elle soit. Pourtant il ne fit aucun commentaire et la laissa renifler les plantes. Le terrien était convaincu que ses hallucinations ne venaient pas seulement des plantes, il en avait eu bien avant et il en avait énormément souffert. Son esprit était fracturé, il était des pièces détachées qu’on ne pouvait plus vraiment rassembler entre elles. Il ne savait pas si elle pourrait l’aider même si c’était elle qui avait fait le mélange. Il voulait lui expliquer toutes ces choses, lui expliquer que tous ses efforts seraient vains, mais l’écouterait-elle volontiers ? Il n’en savait rien. La régularité, il n’avait pas été régulier et ceci depuis le début. Il avait pris les plantes de manière désorganisée car il avait eu peur face aux intensifications de ses hallucinations. Le Rahjak ne savait pas vraiment quoi répondre car il avait l’impression d’être pris en faute comme un sale gamin mal élevé.

« Je les prenais de manière régulière. »

Le choix du temps verbal n’était pas un hasard. Il les avait prises de manière régulière très peu de temps. Le terrien hésitait à en dire davantage, il était ridicule de se montrer aussi timide ! Soudainement cette femme devant lui l’intéressait plus par son apparence physique et non pas son rôle de médecin.

« Écoutez, les hallucinations ne datent pas de hier, mais vos plantes ont tout empiré alors j’ai arrêté de les prendre. Je me sentais mieux quand je ne les prenais pas, mais j’en ai besoin pour me calmer. »

C’était le dilemme de toute personne malade comme l’était Eirik, prendre son traitement ou ne pas le prendre ? Les effets secondaires provoqués par les plantes étaient bien trop lourds selon lui et cela lui pesait énormément. Il ne pouvait pas prendre quelque chose qui le rendait malade, c’était évident. Or selon lui, les plantes le rendaient malades. Avait-il seulement raison ou cela n’était-il que dans sa tête ? Le brun n’avait pas les réponses à ses questions, il était plutôt celui qui posait des questions, extrêmement inquiet. Il ne l’avait plus été de la sorte depuis bien longtemps. Eirik se demanda soudainement si cette fille était seulement guérisseuse ou si on lui donnait un traitement au hasard. La paranoïa était en train de grignoter les parois de son esprit et son regard sombre se durcit. Eirik restait dangereux, quoi qu’il arrive.

« Savez-vous réellement ce que vous faites ? »

Son ton n’était pas encore énormément agressif, mais cela ne saurait tarder s’il n’y prenait pas garde. Il ne devait pas perdre le contrôle aussi tôt. Pourtant depuis quelques temps, Eirik perdait de plus en plus souvent le contrôle. Il recula de quelques pas et inspira longuement. Il venait d’avoir un flash, ses mains autour du cou de la brune, sauf qu’il ne l’avait pas fait, il n’avait fait que le fantasmer. Serait-il seulement capable de tenir une conversation correcte ou pas du tout ? Il n’en savait trop rien et cela le torturait énormément. L’homme soupira et détourna la tête. Elle était belle la guérisseuse, trop belle à son goût. Elle réveillait des souvenirs, son odeur faisait remonter des flashs du passé et pas forcément des souvenirs positifs. C’était toujours ainsi avec Eirik, il suffisait d’un son semblable au passé, une odeur et il partait complètement en vrille. Tout son être pouvait se sentir en danger même si le brun savait que c’était faux. Il n’était pas en danger, il devait se calmer. L’homme se fit la réflexion qu’heureusement qu’il n’avait pas promis de ne pas péter les plombs car il sentait bien qu’il ne s’y tiendrait aucunement.
Invité
Invité
Anonymous

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Mar 26 Jan 2016 - 15:21
Face à cet homme, Rose ne pouvait s’empêcher de se sentir mal-à-l’aise. Comment pouvait-elle se sentir autrement, elle en savait assez le concernant. Pour lui fournir les plantes lui correspondant le mieux, elle avait dû se renseigner sur sa maladie, creuser davantage dans les méandres du mal qu’habitaient ce grand brun. Ainsi elle était parfaitement au courant de ce qu’elle risquait en sa présence, Ozvan l’ayant naturellement prévenu. Gardant un œil sur son ami terrien resté en retrait, elle souhaitait se rassurer sur le fait qu’elle ne risquait rien. Si Ozvan était là, elle était en sécurité. Tentant de se concentrer sur son patient, le cimetière et les morts reposant sous leurs pieds n’aidaient en rien à calmer son malaise. L’endroit n’annonçait guère de bonnes augures, surtout pour une rencontre de la sorte. Reprenant ses esprits, elle écouta attentivement son patient lui expliquer les symptômes qu’occasionnaient les plantes. Comme toute solution, elle n’était pas forcément adaptée à chaque être humain. Dans la globalité, le remède fonctionnait. Evidemment chaque patient étant uniquement, la jeune Rose avait appris avec le temps que tout le monde ne pouvait pas ingérer exactement la même chose. Certains étaient plus sensibles, d’autres allergiques. Il y avait aussi les habitudes du patient à prendre en compte. Ce qu’il consommait, comment ils vivaient. Ainsi quand bien même le médecin pouvait être compétant, quand il ne connaissait pas vraiment son patient, il lui était difficile de déterminer avec précision ses besoins.

Voilà donc pourquoi elle n’était pas forcément étonnée par l’annonce du brun. Trouver la solution du premier coup aurait été un sacré coup de chance. Cherchant tout d’abord à déterminer son mode de consommation et s’il avait pris les doses régulièrement. Elle avait posé les questions maladroitement, formulant un reproche qui n’avait pas lieu d’être. « C’est-à-dire ? Vous les prenez de manière régulière et ça a empiré votre… » Coupée dans son élan, Rose ravala sa langue laissant poliment son interlocuteur parler. Quand bien même elle pouvait être sanguine et directe, la situation ne prêtait pas vraiment à sa ferveur naturelle. Elle aurait clairement remis un jeune du campement à sa place, mais face à lui, elle préférait se taire. Depuis Rorschach, son zèle avait disparu. Quand il fit part de ses doutes la concernant, Rose demeura surprise par la question. Rare étaient ceux qui cherchaient à la remettre en question. Prenant sur elle, ne cherchant aucunement empirer la situation, elle lâcha un « Oui ». Clair, précis, direct. Oui, elle savait ce qu’elle faisait. « Si je vous pose toutes ces questions, c’est pour déterminer ce qui a échoué et vous proposer quelque chose de plus adapté. » fit-elle de sa voix professionnelle. Elle n’était ni agressive, ni réellement douce. Elle tentait de se contenir, de rester une soigneuse face à son patient, de calmer ses craintes. Cela faisait depuis un moment qu’elle n’avait pas eu à faire face aux doutes concernant son âge. Ainsi elle avait un peu oublié cette fausse diplomatie qu’elle usait pour faire taire les craintes et les questions.

Maladroite donc, elle reprit calmement. « Ces plantes sont généralement efficaces, malheureusement parfois elles ne fonctionnent pas, voire même elle empire les symptômes. » Prenant le ton serein de sa mère, elle prenait sa posture de médecin. Cette posture qu’elle se voulait convaincante et naturelle. « Dans ce cas, il faut changer. » L’évidence même. La Terre recelait de tout un tas de plantes aux propriétés diverses, ainsi les solutions demeuraient nombreuses, il fallait juste qu’elle sache ce qui avait capoté pour mieux détecter les problèmes par la suite. « Comment vous sentiez-vous les trois premiers jours pendant la prise du remède ? » Partant du début, elle cherchait à remonter le temps pour mieux comprendre l’ensemble.
Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye MESSAGES : 416 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : BATTERY FOX METIER/APTITUDES : ancien esclave, participe à la rébellion Rahjak TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 44

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Mar 9 Fév 2016 - 22:41
Eirik se sentait sur des charbons ardents et prêt à exploser s’il n’y prenait pas garde. Qu’était-il supposé faire ? Il pouvait sentir au loin la présence de son ami, une présence qui l’empêchait de déraper, il le savait. Ou alors, quelqu’un prêt à le retenir s’il dérapait. Le brun était capable de grandes violences quand il s’y mettait et il était bien souvent sans pitié. Il ne voulait pas faire du mal à cette femme qui semblait aussi fragile qu’une fleur, clairement. Mais l’esclave brisé ne contrôlait pas toujours ce qu’il faisait.

« Mon état. »

Dit-il calmement pour compléter son hésitation. Non ce n’était pas une insulte selon lui, mais peut-être en était-ce une et qu’il avait raté une étape. Il n’en savait trop rien à dire vrai. Elle avait l’air de prendre des pincettes avec lui et il se demandait bien pourquoi. Peut-être avait-elle peur de lui ? Il ne pensait pas une seule seconde qu’elle connaissait son état, pourtant c’était évident quand on savait que c’était elle qui avait mélangé ses plantes.

« Je vous fais peur ? »

Il demandait cela le plus naturellement du monde, pas du tout inquiet pour le coup. Par contre, il ne tarda pas à la questionner pour savoir si elle savait réellement ce qu’elle faisait ou alors pas du tout. Le brun cacha son étonnement de la voir répondre avec autant d’aplomb, elle semblait particulièrement sûre d’elle et il aimait cela. Au moins il n’avait pas affaire complètement à une ignorante mine de rien. Peut-être que les interrogations qui flottaient dans sa tête se voyaient trop facilement car elle expliqua finalement la raison de toutes ces questions et il fut soulagé en fond de lui. Peut-être qu’elle pourrait lui apporter le soulagement dont il avait besoin. Il ne savait pas si elle avait une baguette magique pour effacer le mal qu’il avait fait dernièrement, mais il espérait qu’avec une nouvelle prise de plantes, il irait mieux. Sauf qu’Eirik se disait cela et à chaque fois qu’il se retrouvait face aux médicament, il refusait de les prendre, convaincu d’aller bien. Il oscillait entre les phases d’acceptation de soi et de déni évident. Eirik leva son regard foncé sur la fille quand elle lui expliqua les faits et encore plus que les plantes pouvaient être inefficaces, voire empirer un état.

« Mes symptômes peuvent donc s’empirer si je vous écoute. »

Et il n’appréciait pas cela. Son esprit était suffisamment brisé sans en rajouter une couche. Il resta silencieux de nombreuses secondes, un tressaillement courut le long de son échine. Soudainement, Eirik avait envie d’étrangler cette bécasse et pas qu’un peu. Sauf qu’il ne pouvait pas le faire, malheureusement. Ce n’était pas l’envie qui lui en manquait, bien entendu. Changer, tout semblait si simple dans la bouche de cette jolie femme, mais il n’en était pas convaincu, bien loin de là. Eirik n’avait plus confiance en elle et il était bien incapable d’expliquer pourquoi. Il tenta pourtant de rester à son écoute même si c’était franchement difficile pour le coup. C’était lui qui avait voulu la voir, il devait assumer à présent sa décision.

« Au début cela allait… C’est ensuite, je me sentais mal et mes idées…Devenaient plus étranges. » Dit-il tout en indiquant son crâne. Oui vraiment étrange là-dedans. Un peu comme si un petit démon avait foutu le bordel et l’avait ensuite laissé avec ce foutoir.

Il avait alors su que quelque chose ne jouait pas. Sans savoir si cela venait de lui ou des plantes. Il la regarda droit dans les yeux.

« Avez-vous déjà vu un cas comme le mien ? »

Peut-être savait-elle très exactement ce qu’elle faisait. Malgré tout, il se donnait le droit de douter sur certaines choses. Ou alors elle était le premier qu’elle rencontrait qui était ainsi. Une boule se forma dans son ventre. Il avait peur d’être le seul frappé par ce mal dévorant. Ce mal qui le rendait malade et menaçait de le submerger à tout moment. Il suffisait d’un son, d’une image ou d’une odeur pour qu’il bascule complètement et perde la tête sans vraiment se contrôler. Eirik tourna la tête, il crut voir quelque chose, une silhouette qui courait entre les tombes. Impossible pourtant, qui irait courir dans un cimetière ? Il se demanda si cette vision avait été réelle. C’était justement quand il doutait de la réalité de quelque chose que c’était quelque chose d’irréel qui n’existait que dans sa tête.
Invité
Invité
Anonymous

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Ven 19 Fév 2016 - 16:39
Rose était humaine, donc Rose avait peur. Comment pouvait-elle réagir autrement ? Quand bien même elle savait Ozvan non loin d’elle, il lui était difficile de rester calme. Elle ne connaissait pas le brun qui se tenait face à elle et lui devait très certainement en savoir beaucoup moins la concernant. Pourtant elle en savait assez le concernant pour le craindre. « Hum… Non » Piètre menteuse. Son visage, son corps, tout en elle décrivait la peur profonde. Elle n’avait aucunement envie de rester ici, seule face à lui. Il y a quelques mois, peut-être se serait-elle dressée face à lui, le dos droit, confiante. Malheureusement, dorénavant elle ne pouvait plus prétendre redevenir ce qu’elle était jadis. Elle n’était que crainte, peur et déraisonnement. Les hommes, elle avait peur des hommes. Respirant fortement, elle tenta de garder son calme. Quand bien même légèrement paumée, elle avait déjà eu à faire à des cas comme lui sur l’Odyssée et malgré elle avait suivi des cours de psychologie. Ainsi sachant plus ou moins comment le tout fonctionnait, elle chercha à garder un calme et un professionnalisme qui en ces malheureux jours lui manquaient tant. Se mordant les lèvres quand il douta de ses compétences, elle préféra rester stoïque. Se connaissant parfaitement, elle se savait assez sanguine pour mal réagir et répondre au tac au tac, et cela sans même chercher à se justifier. Heureusement pour elle, Rose avait changé et la sagesse lui permettait de rester diplomate. Avouons-le sa diplomatie n’était pas des plus conciliatrices, elle était de nature directe et le sera à jamais, mais elle avait tout de même cherché ses mots pour rassurer son patient.

Les symptômes peuvent-ils empirer en écoutant son médecin ? Il y a de forte chance que oui, comme il y a autant de chance qu’il arrive à régler le problème. Le corps humain étant unique à chacun, personne n’avait les connaissances, ni même l’expérience nécessaire pour trouver la solution du premier coup ou sinon il fallait avoir une sacrée chance. « Ils peuvent aussi s’améliorer si vous m’écoutez » Il n’avait aucunement l’air d’apprécier l’incertitude des solutions que pourraient proposer Rose. Sa réaction était logique. Pourquoi suivrait-il les conseils de quelqu’un, si c’était pour que son état empire. Malheureusement les choses étaient ainsi et la jeune femme préférait demeurer transparente. Elle aurait très bien pu lui dire qu’elle avait la solution miracle à son problème, qu’elle pourrait le guérir en claquant des doigts comme par magie. Elle aurait très bien pu le rassurer ainsi, mais sur le long terme ses fausses affirmations auraient fini par se retourner contre elle. Lui demandant précisément comment il se sentait les trois premiers jours de son traitement, la réponse fut vague. Au début, il se sentait bien puis ensuite rien n'allait plus. « D’accord, au début vous preniez vos doses combien de fois par jour ? Avez-vous modifié vos doses quotidiennes durant la prise du traitement ? » Concentrée, elle fut prise légèrement au dépourvue quand il lui demanda si elle avait vu d’autre cas que lui.

S’empêchant de lui répondre sèchement face à ses doutes constants, elle resta muette quelques secondes puis se reprit plus calmement. « Là d’où je viens… » fit-elle en montrant vaguement le ciel de ses mains inconsciemment tremblantes. « J’ai vu et même soigné des cas ressemblants au votre » Ce n’était pas tout-à-fait ça, mais au moins elle ne cherchait pas à envenimer ses doutes. À côté de ça, pour prouver qu’elle connaissait les symptômes, Rose aurait très bien pu parler d’elle. Malheureusement elle n’avait pas encore assez de recul pour clairement témoigner. Quand bien même sa folie s’était évaporée depuis maintenant un bon mois, elle se savait assez faible et elle pouvait replonger à tout moment. Elle était donc instable et fragile. Impossible donc d’être objective. Ainsi elle avait préféré parler de ceux se trouvant sur l’Odyssée. Soudainement elle le sentit davantage alerte. Regardant autour de lui, semblant chercher une chose invisible, Rose venait de le perdre. « Vous allez bien ? » fit-elle légèrement inquiète. Observatrice, elle le voyait agité, comme si quelque chose dans ce cimetière le dérangeait. Inconsciemment, elle se mit doucement à reculer. Qu’allait-il faire ? Elle n’en avait aucune idée, peut-être cherchait-il juste quelque chose. Peut-être était-ce simplement innocent et qu'il n'allait pas subitement lui sauter dessus.
Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye MESSAGES : 416 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : BATTERY FOX METIER/APTITUDES : ancien esclave, participe à la rébellion Rahjak TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 44

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Sam 27 Fév 2016 - 17:48
Elle mentait, bien sûr qu’elle avait peur de lui, cela se voyait dans le fond de son regard. Étonnement, Eirik fut vexé de la voir un peu terrifiée par lui. Il savait qu’il faisait peur, mais jamais il n’aurait pensé qu’il fasse si peur. Elle ne le connaissait pas et elle soignait les gens malades. Très franchement, elle s’attendait à quoi ? Il avait envie de mordre tellement cela l’agaçait, mais il prit sur lui. Ozvan lui avait fait confiance. Inutile de briser cette confiance à présent, ce serait vraiment dommage et indigne de lui. Il voulait se montrer plus fort que ça, plus fort que sa maladie et les préjugés de la part des gens. Eirik était vraiment en train de devenir un cœur tendre. Il ne savait pas ce qui se passait, mais il ne voulait pas devenir un de ces crétins qui était un brin trop émotionnel. Oh non pas du tout. Plutôt s’arracher la tête. Eirik se sentit tiquer quand elle affirma que ses symptômes pouvaient s’améliorer s’il l’écoutait. Sous-entendait-elle qu’il ne l’écoutait pas ? Il y avait un peu de vrai, voire carrément, mais il décida de se la fermer et ne pas dire le fond de sa pensée. Il devait déjà s’estimer heureux que quelqu’un accepte d’écouter les démons qui le hantaient au fond de son âme.

Bon sang, qu’on le damne s’il se souvienne de combien de fois il prenait ses plantes. Le terrien y réfléchit sérieusement, fouillant sa mémoire. « Deux, trois fois par jour. » Il avait été minutieux au début, mais ensuite les voyages avaient tout déréglé sans même qu’il s’en rende compte et sans qu’il ne puisse faire quoi que ce soit. Ou peut-être bien aurait-il pu faire quelque chose, mais il ne s’en était jamais soucié. Il n’avait pas vraiment fait attention aux choses, complètement en dehors de la réalité pour le coup. Eirik espérait que cette rencontre lui permettrait de se reprendre en main et ne pas complètement céder à la folie. Il avait certains jours envie de baisser les bras et de laisser sa folie emporter sur le reste. Ce n’était pas forcément facile au quotidien, bien au contraire. Il fut étonné d’entendre Rose parler de son expérience dans le ciel. Il ne s’y attendait pas du tout. Eirik ne savait pas comment le prendre de savoir que des gens dans le ciel avaient eu le même trouble que lui. « Soigner… On peut donc guérir. » Ce n’était plus une question, mais une affirmation. Une fenêtre d’espoir qui s’ouvrait sur son cas.

Quelque chose qu’il pourrait rêver d’atteindre. Sauf que le répit était de courte durée et alors qu’il parlait, il commença à ressentir quelque chose. Comme un souffle sur sa nuque et entendre des sons. Eirik regarda autour de lui. Ses crises venaient à cause de quelque chose qui lui rappelait le passé, mais parfois, il ne s’en rendait pas compte. Alors la madeleine de Proust se dévoilait et les souvenirs le prenaient à la gorge. Il avait cru voir cette silhouette et cela torturait soudainement son esprit sans même qu’il s’en rende compte. Brusquement, Eirik tourna la tête vers Rose et la vit reculer. « Vous l’avez vue ? N’est-ce pas ? » Sa voix était basse, grondante comme celle d’un animal blessé. Sans même prévenir, la paranoïa commença à dévorer son esprit et il fit un pas vers elle. Ses pupilles étaient dilatées et il commençait à transpirer, son corps à frémir. La crise s’annonçait violente. Son esprit usé avait de plus en plus de mal à maintenir la réalité en place. « Vous êtes avec eux ? Ils sont venus me chercher hein ? »

Les gens de Rahjak, forcément, ils devaient être tous près de lui et prêts à le ramener, corde au cou, les mains liées. L’idée qu’elle soit de mèche le rendit furieux. Eirik serra un poing, mais se stoppa soudainement. Il entendait les voix au creux de son oreille qui lui disaient le danger qu’il courait. Cette femme l’empoissonnait, elle n’était pas fiable.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4887 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 47

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Mer 30 Mar 2016 - 19:35
Appuyé sur le tronc d'un arbre le voyageur pouvait observer les deux silhouettes qui se mouvaient dans le cimetière. Ce qui s'y disait ne le regardait pas, bien qu'il fut l’instigateur de cette rencontre à la demande d'Eirik. Cet homme étrange, qu'il devinait ancien esclave sans jamais avoir abordé le sujet avec ce dernier. Au fond L'homme du désert ne connaissait véritablement aucun des deux. Même s'il en avait beaucoup découvert sur L'homme égaré et malade qui adressait la parole à la cent. Selon lui le remède fournit par la jeune femme ne donnait pas l'effet escompté. Bien sur Oz lui expliqua dès le début que, d'après les confidences reçues à plusieurs reprises cela pourrait prendre un certain temps. La patience serait donc de mise. Oui mais pouvait-il se la permettre celui dont les voix l'entraînaient chaque jour plus loin ? le voyageur ignorait si l'idée de les mettre en présence ne relevait pas de la plus grand imprudence. Malheureusement pour obtenir des résultats, il faut très souvent se déplacer sur la corde raide. De plus se retrouver aussi prêt du camp des cents après autant de problèmes démontrait une légère insouciance,  provoquée par la gravité de la situation.

Évidement il espérait que le problème D'Eirik se résoudrait, ou du moins que Rose aurait la possibilité de lui relater les points principaux mieux que lui. Cette jeune fille, il lui devait la vie, et il existait peu de gens à propos desquels il pouvait dire une telle chose. Cependant aujourd'hui elle lui semblait différente, troublée, vague, même perdue. Il ignorait complétement qu'elle aussi faisait parti des kidnappés comme Grâce, car probablement qu'il eut réfléchit plus intensément avant de rendre ce rendez-vous réel. Et certainement il serait retourné la chercher...Quelques éclats de voix sonnèrent à ses oreilles, aussi son regard légèrement pensif se fit plus perçant. Il n'aperçut aucun signe de violence mais le langage des corps changeaient, il décelait comme une crainte chez la jeune femme. Le vagabond se rapprocha alors doucement de leur duo, prêt à courir s'il voyait le moindre mouvement sortant de l'ordinaire de la part du grand brun. Bien lui en prit car plus il se rapprochait, plus il lui semblait évident que l'homme frôlait une de ses crises. L'éclaireur ne doutait pas un instant que la jeune femme sut y faire avec ses patients mais il refusait de prendre le moindre risque depuis la perte de tous ses protégés.


« Oui qui aurait-elle pu voir ? » intervint-il en sortant des bois pour se rapprocher d'eux. Le Rahjak tranquillement se plaça intentionnellement prêt de la brune, un peu en avant, pour prévenir toute intention qui pourrait être déplacer envers elle. Il se pouvait qu'elle fut une bonne combattante, mais voilà un sujet qui ne fut jamais abordé entre eux, alors autant ne prendre aucun risque. Si sa protection la vexait, elle lui ferait comprendre bien assez vite, et il la laisserait se débrouiller. Du moins le prétendrait-il pour ne pas provoquer de discussions inutiles et malvenues en cet instant précis.  « Crois-moi Eirik, il n'y personne ici, je viens d'inspecter les environs et les seuls êtres vivants à proximité, les cents préféraient certainement te voir partir trés loin  - ainsi que moi - si jamais ils venaient à tomber sur nous ». Oz utilisait un ton calme, comme s'il menait une simple conversation, énonçant des faits évidents. Peut-être cela suffirait-il à retarder l'orage qui s'annonçait, ou non. Dans tous les cas il se préparait mentalement à l'affronter en calculant toutes les données présentes autour de lui.

Spoiler:
Guest apparition à la demande de Rose Tête à tête étrange | Rose 171928021
Invité
Invité
Anonymous

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Sam 2 Avr 2016 - 18:57
Malgré elle, Rose avait été folle, déraisonnée, enfermée dans un monde d’illusion, lui faisant vivre souvent des situations qu’au grand jamais la raison ne lui aurait permis de vivre. Sa folie quand bien même dévastatrice restait différente de celle de son patient. Peu violente par nature, elle n’avait blessée personne, tout du moins, pas directement. Elle avait gardé sa souffrance pour elle, se protégeant de la cruauté du monde dans son irréalisme, s’enfermant dans sa bulle. Illogique, elle se réveillait en pleine forêt sans même se souvenir de sa nuit. Elle se mettait à pleurer soudainement ou à crier à tout va des affirmations sans queue ni tête. Au fil du temps, elle avait réussi à retrouver un semblant de lucidité, travaillant sur elle-même, s’appuyant sur ses proches pour se sortir de ce cercle vicieux. Ainsi, au bout de quelques mois, Rose avait réussi à redevenir un tant soit peu normal, quand bien même elle demeurait fragile. La maladie n’était jamais bien loin, attendant sagement une faiblesse pour repartir au galop. Voilà donc pourquoi, face à ce patient, Rose demeurait craintive. Ayant connue des symptômes similaires et ayant attentivement écouté Ozvan, la demoiselle connaissait donc parfaitement le mal qu’habitait l’homme brun qui lui faisait face. Elle connaissait l’irrégularité des sentiments, les soudaines poussées de folie. Peut-être qu’il y a quelques mois, la jeune soigneuse aurait pris les choses en main et aurait trouvé le moyen de contenir sa folie, de le calmer. Malheureusement, n’étant plus la même, n’étant que crainte et peur, il lui était difficile de garder bonne figure.

Restant distante, tentant de ne pas montrer ses faiblesses, elle dénia rapidement le faite qu’elle avait peur. Un pur mensonge qui ne fit guère long feu. L’homme n’était pas dupe, il le savait, le voyait, le sentait. Pourtant il n’en fit aucune remarque, tentant de se montrer confiant. « Deux, trois fois par jour et ça jusqu’à aujourd’hui ? » N’ayant pas répondu à sa deuxième question, Rose la reposa différemment. Avait-il gardé les mêmes doses jusqu’à maintenant ou avait-il connu quelques irrégularités. Cela pourrait peut-être prendre du temps, mais seule la patience leur permettrait de trouver le problème. Quand il lui demanda si elle avait vu un cas comme lui, la jeune demoiselle fit part de ses expériences sur l’Odyssée. Il est vrai que sur Terre, parmi les jeunes restants, peu étaient sujets à cette maladie et ceux qui l’étaient, avaient fui ou étaient morts. Rose pouvait aussi se définir comme telle et donc lui faire part de ses propres expériences qu’elle avait elle-même vécu. Malheureusement, elle considérait sa folie comme une faiblesse passagère et elle savait parfaitement que l’homme qui lui faisait face vivait sa maladie à un degré bien supérieur à elle. Elle n’était donc pas un exemple viable. « On peut en guérir… oui » Le sentant incertain concernant les compétences de Rose, celle-ci ne préférait en aucun cas partir dans des hypothèses complexes telles que : On pouvait voir son état s’améliorer, on pouvait redevenir lucide. Par contre, la solution, comme toute solution, n’était pas universelle et elle était unique à chacun. L’humanité et sa diversité n’arrangeaient pas les choses et c’est avec cette incertitude que les soigneurs devaient composer pour soigner au mieux.

Soudainement Rose sentit l’attention d’Eirik se dissiper telle une alerte. Soigneuse et observatrice, elle connaissait les symptômes. Reculant instinctivement, la jeune demoiselle ne trouva le courage d’apaiser et de calmer les tensions. Peut-être aurait-elle dû s’y prendre autrement, gérer la situation, ne pas se montrer faible et rester ce roque infaillible que devait être un bon médecin face à son patient. Peut-être. Malheureusement, quand bien même expérimentée, Rose n’était plus que l’ombre d’elle-même, fuyante, perdue, incapable de soutenir un autre tellement elle était vacillante et incertaine.  D’une voix menaçante, l’homme questionna la jeune femme. L’avait-elle vue ? Vue quoi ? « Non… Je ne vois rien… Il n’y a rien à part vous et moi. » Peut-être devrait-elle s’enfuir et pourtant elle restait là, paralysée. Reculant une seconde fois quand l’homme fit un pas vers elle, elle n’eut l’intelligence de se calmer, laissant ses réflexes et ses peurs l’affoler, perdant son masque d’assurance. « Je ne suis avec personne… » Tremblante, elle n’eut pourtant le temps de terminer sa phrase, voilà Ozvan qui s’interpose, la sauvant d’une mauvaise passe. Elle n’avait plus les épaules pour gérer des crises pareilles. D’une voix calme, il tenta d'apaiser Eirik, faisant le boulot de Rose. Peut-être devrait-elle se sentir vexer et pourtant elle était davantage reconnaissante. Il ne fallait pas se voiler la face, sans lui, elle était incapable de le calmer. Reprenant une certaine distance, elle fit malgré tout. « Je suis soigneuse et je viens du ciel. Aucun des miens ne viendra vous chercher… »
Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye MESSAGES : 416 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : BATTERY FOX METIER/APTITUDES : ancien esclave, participe à la rébellion Rahjak TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 44

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Mar 5 Avr 2016 - 22:41
Eirik fut piégé par sa question et il grimaça. « Non. Pas jusqu’à maintenant. » Il avait joué avec les doses et le payait cher, clairement. Il fut étonné d’apprendre qu’il pouvait guérir. Jamais il n’aurait cru cela possible, bien loin de là. Il se croyait condamné à vivre ainsi, sans pouvoir rien faire. Cette pensée flotta un instant dans son esprit et sans prévenir, il bascula. Le monde ne devint que zone de danger et il se sentait réellement le mal partout. L’inquiétude le traversait de toute part et il ne se sentait vraiment pas bien. Il commença à délirer et accusa Rose. Il voyait et entendait des choses qui n’existaient que dans son esprit pour le coup. Il ne se rendait pas compte dans sa crise qu’il faisait peur à la jeune femme. Pour le coup, il la voyait vraiment de manière déformée. Quand elle affirma qu’il n’y avait qu’eux deux, il secoua la tête de gauche à droite. Il n’y croyait pas, il ne pouvait tout simplement pas y croire. Un tressaillement courut le long de son échine. « Vous mentez, vous mentez ! » Sa voix était plus forte que prévu et cela l’étonna lui-même. Il la fixa alors qu’elle affirma n’être avec personne. A ce même instant, Ozvan surgit de nul-part. Le Rahjak ne l’avait pas entendu venir et cela l’inquiéta soudainement. Il avait baissé sa garde sans même s’en rendre compte, comment cela était-il possible ?

La question d’Oz lui parut étrange, mais d’un autre côté pas tant que cela. La voix douce de son ami percuta une partie de son âme et le brun se secoua comme un chat qui sortait soudainement de l’eau. « J’ai vu une silhouette. » Mais il ignorait si c’était un homme ou une femme et d’un autre côté, ne s’en souciait que moyennement. C’était juste l’idée que quelque chose rôdait qui le rendait malade. Le fait que l’autre homme se plaçât près de Rose ne lui échappa absolument pas et il toisa le brun de manière pensive. Eirik ne savait pas comment interpréter ce geste après tout. Au moins cela avait le mérite de le détourner un peu de sa crise et de la tempête mentale qui menaçait de l’engloutir sans même qu’il ne s’en rende compte. C’était donc vide, personne ici présent, mais il avait du mal à le croire. Pourtant la posture d’Oz et son ton calme suggéraient qu’il ne mentait pas. Alors pas besoin de s’inquiéter, tout allait bien. Il avait beau se dire cela, il était énormément sous tension et bougeait à peine. Il ne se sentait pas dans son assiette. Quand la voix de Rose surgit, il tourna très lentement la tête vers elle et plongea son regard foncé dans le sien. « Alors tout va bien. » Il disait des mots, mais sa posture, sa voix, tout ceci disait autre chose. Il se sentait en danger, il avait l’impression que quelque chose d’horrible allait s’abattre sur lui.

Eirik recula, ayant bien compris depuis quelques secondes qu’Oz ne l’épargnerait pas s’il s’en prenait à la jolie Rose. « Je suis désolé de vous faire…. Peur. » Il avait hésité sur le mot et même froncé les sourcils, ne sachant pas trop quoi rajouter. En fait cette conversation lui semblait être une énorme farce. Ce n’était pas la faute des autres, mais clairement, la sienne. « Je veux la bonne dose de plantes. Cela ne va pas. » Pas du tout. Il se souvenait vaguement qu’elle avait parlé de l’heure de prise et de la régularité, mais il n’en démordrait pas, il voulait une autre dose, une dose plus forte. Il n’avait pas parlé bien fort, se contrôlant devant Oz car il se demandait comment son ami le prendrait s’il haussait le ton devant la soigneuse. Il se montrait plus respectueux et plus calme, ou du moins plus dans le contrôle. Même si clairement, Eirik avait encore des muscles et la taille pour se battre face à son ami sans broncher. Il voyait bien maintenant la peur de la femme. On aurait dit une petite brindille. « Vous devriez faire attention à vous. » Il ne sut pas pourquoi il lui dit cela. Mais les mots franchirent sa bouche, presque tendrement. C’était vraiment le gros calme avant l’énorme tempête qui menaçait de s’abattre.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4887 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 47

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Jeu 14 Avr 2016 - 16:41
Tout en cette journée semblait normal, même si la vie du Rahjak ne l'était plus depuis longtemps. Mais soit, il faisait en sorte de ne pas tomber de son fil d'équilibriste. Ici se trouvait une jeune femme, qu'il connaissait mais peu, mais à qui il devait la vie, aussi n'accepterait-il pas qu'il lui fut fait aucun mal. Lui faisait face Eirik, cet homme étrange qu'il appréciait malgré ses bizarreries et sa maladie. Le vagabond espérait ne pas devoir se confronter à lui, non par peur, mais parce qu'il éprouvait une certaine amitié envers ce dernier. Inexplicable soit, mais amitié quand même. Jusqu'à ce moment le voyageur n'avait pas imaginé que cette rencontre pu mal se passer. Le Rahjak connaissait la cent, une forte personnalité qui savait mâter les récalcitrants, comme quand elle le soigna l'automne dernier. Cependant il décelait quelque chose de nouveau chez elle, une perte de confiance ? De la peur ? Toutes sensations qui ne pouvaient qu'éveiller l'esprit malade et parfois prédateur de l'ancien esclave. Oz ne pouvait pas rompre les négociations soudainement, cette décision paraîtrait trop bizarre au brun, le frustrerait certainement s'il devait repartir sans solution.

« Une silhouette ? je peux aller vérifier si tu veux, ou on peut le faire tous les deux pour que tu sois rassurer » L'homme du désert? à part quelques écureuils et un renard rusé? n'avait rien perçu d'anormal alors qu'il veillait un peu plus loin. Mais peut-être que du coté d'Eirik, du mouvement pouvait se produire car ils se trouvaient plus prêt du camp. D'ailleurs le Rahjak proposa « Un camarade de Rose qui passait peut-être ? » Le voyageur pensa à Gamora, et bien qu'il apprécia beaucoup la demoiselle il ne souhaitait pas la voir débarquer parmi eux, ce serait l'étincelle qui pourrait tout faire exploser. « Je ne pense pas qu'ils se risqueront jusqu'ici si ils voient leur médecin discuter avec un Terrien, ils comprendront qu'il .. que tu es venu chercher de l'aide et resteront en dehors de ça. Ils passeront leur chemin » Du moins l'éclaireur le voyait ainsi. Bien que certains enfants du ciel n'aima pas du tout la compagnie des terriens, maintenant il y avait une trêve, et elle se devait d'être respectée. Alors tant que l'homme ne pénétrait pas dans le camp, aucun incident fâcheux ne se produirait. Il se pouvait très bien qu'un des leur veilla de loin, mais tant que la jeune fille ne hurlerait pas à l'aide, Oz supposait qu'il n'interviendrait pas.

Ce qu'il comprenait aussi L'homme du désert, c'est que le patient de Rose ne partirait pas sans avoir une dose de médicament qui lui conviendrait. Et que plus elle refuserait, plus ça le contrarierait au risque de finir la conversation de façon tragique. Le Rahjak ne voulait pas paraître rude à la jeune femme, et d'ailleurs il comptait avoir une conversation plus personnelle avec elle plus tard, mais pour le moment il devrait un peu imposer le choix de l'impossible. « Je crois qu'Eirik souhaiterait une plus forte dose car il pense que celle que tu lui donnes ne convient pas, je te suggérerais alors de lui en proposer à condition ... » Parce que oui, il fallait quand même en imposer au moins une, sinon tout risquait de recommencer éternellement. Eirik ne ferait alors que devenir un addict aux plantes que lui fournirait la cent, et dans ce cas sa condition empirerait.  « Si il voit que ce n'est pas la dose qui est le problème il reviendra pour suivre exactement les instructions que tu lui donneras, ou peut lui donner maintenant dans le cas ou il s’apercevrait que la solution reste la régularité ». Bien évidement la soigneuse ferait ce qu'elle préférerait, il se contenait de proposer pour assainir l’atmosphère.

Spoiler:
Eirik peut accepter qu'Oz aille faire un tour ainsi vous vous retrouvez en tête à tête
Invité
Invité
Anonymous

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Mar 3 Mai 2016 - 17:53
Le problème était donc là, la prise n’était pas régulière. Tout du moins c’était ce que semblait laisser entendre le terrien. La solution au problème n’était pas loin et pourtant voilà que son patient sombrait dans la folie, rendant toute autre possible question inutile. Le regardant chercher une présence que Rose ne voyait pas, il devint soudainement paranoïaque, l’accusant de lui vouloir du mal. Très certainement la dernière chose que la soigneuse souhaitait faire actuellement. Paniquée, la jeune du ciel tenta de le calmer mais en vain. Plus elle souhaitait l’apaiser, plus elle perdait pied, montrant une faiblesse qui irrémédiablement lui faisait peur, la rendant incompétente. Un cercle vicieux qui n’allait qu’en s’empirant. Elle aurait pu craquer mais heureusement Ozvan intervint, la sauvant au passage. D’une voix calme, il s’adressa au paranoïaque, lui expliquant qu’il n’y avait personne et s’il y avait quelqu’un, cette personne ne tentera en aucun cas de s’interposer à leur petite réunion. Ce qui en somme était vrai, sauf si cette personne était plus que téméraire. Observant son patient, il le vit se calmer tout en gardant un certain recule. Il semblait sous tension loin d’être totalement en confiance. Même quand il assura que tout allait bien, la jeune soigneuse ne put s’empêcher d’éprouver des frissons. Son regard plongé dans le sien, elle n’était de loin rassurée.

Le regardant se reculer, il semblait reprendre doucement conscience, s’excusant de la peur qu’il pouvait provoquer. Rose avait peur, mais Rose vivait dans le déni depuis maintenant de nombreux mois. Ainsi quand bien même elle connaissait ses maux, elle n’avait pas ce courage d’y mettre des mots. « Euh… Ce n’est rien » La demoiselle ne savait plus réellement où se mettre, ni réellement quoi dire. Elle n’était que vide et indécision, ballottée par la vie et les autres. Quand il fit part de son souhait d’avoir la bonne dose de plantes, Rose ne put s’empêcher de grimacer. Elle pourrait lui donner la bonne dose avec plaisir mais il fallait être certains que le problème se situait là et pas ailleurs. « Je veux bien mais n’est-ce pas plutôt un problème d’irrégularité. » Naviguant dans des eaux troubles, elle ne savait pas si c’était judicieux de le contredire ou même de chercher à creuser davantage. Ce fut à ce moment-là qu’Ozvan lui suggéra de lui donner quand même une plus forte dose pour qu’Eirik se rende compte que la régularité était peut-être la solution. L’idée n’était pas mauvaise et permettrait au malade de se reposer un peu, de se calmer et de revenir quand il se sentira prêt à l’écouter. Malheureusement prescrire une plus forte dose n’était pas non plus à prendre à la légère. « Lui donner une plus forte dose ne me dérange pas mais… » Elle resta un long moment dans le silence. Était-elle prête à donner son avis, à partir dans une explication compliquée, à user de sa voix sans fléchir.

Doucement elle prit une courte inspiration et se lança. « J’ai envie de fuir, Ozvan… lui donner ce qu’il veut et partir… » Il est clair que si ça avait été aussi simple, elle ne prendrait pas autant de risque.  « … mais une plus forte dose pourrait soit améliorer son cas et tant mieux, soit ne rien changer et donc il reviendra me voir, soit l’empirer et donc induire des conséquences que je pourrais difficilement prévenir. » Rose parlait principalement à Oz et donc faisait en sorte que sa voix ne porte pas trop, mais elle pouvait difficilement articuler moins fort et au vu de la paranoïa du malade valait mieux ne pas se montrer trop secret. « C’est malheureusement quitte ou double… » Pourtant quand bien même elle avait envie de l’aider, de le soigner, la jeune soigneuse ne trouvait pas la force de le calmer et de gentiment discuter avec lui pour lui prouver les biens-faits d’une conversation avec son médecin. Il était trop instable et elle, trop faible pour tenir face à la folie. Il fallait donc trouver une solution au problème, éviter le pire, rendre heureux son patient tout en lui évitant des séquelles inévitables. Réfléchissant rapidement, elle se tourna vers Eirik. « Je vais vous donner une dose de plante légèrement plus forte. » Et voir si elle ne pourrait pas rajouter de quoi apaiser quelques possibles maux qui découleraient de cette prise plus forte, tout en prenant en compte la non-régularité. Rien qu’en y pensant, elle se sentait en équilibre sur un fil. Elle aurait tellement aimé le garder en observation pour améliorer son état. « Vous devriez faire attention à vous. » Sa voix était douce, comme s’il s’inquiétait pour elle. D’une moue démontrant son incompréhension, Rose l’observa quelques instants, puis ne trouvant pas d’autres mots elle lui fit d’une voix tout aussi douce. « Vous aussi ». Comme un médecin avec son patient.
Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye MESSAGES : 416 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : BATTERY FOX METIER/APTITUDES : ancien esclave, participe à la rébellion Rahjak TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 44

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Jeu 19 Mai 2016 - 18:35
La voix d’Oz était calme et résonnait doucement à ses oreilles, apaisant tous ces démons. Il décida de se calmer et de respirer. Le fait que son ami lui propose d’aller voir cette silhouette le rassura et Eirik secoua la tête. Il était apaisé, on l’écoutait et c’était mieux que rien selon lui. Il ne se sentait pas pris complètement pour un fou et rien de mieux pour l’apaiser. C’était souvent le fait qu’on ne le croie pas qu’il le mettait véritablement dans une rage noire. Inutile de raisonner quelqu’un en pleine crise de folie, cela ne menait strictement nul-part. Peut-être un camarade de la brune rôdait non loin d’eux, mais cette personne devait être partie et cela l’apaisa. Tu parles que ce n’était rien, elle semblait apeurée et pas à l’aise. Eirik ne pourrait pas réparer cela et en réalité, il n’en avait même pas envie. Il se contentait de l’observer pensivement. S’ils avaient été seuls, il l’aurait détruit sans aucune hésitation car c’était ainsi. Le plus fort vivait, la plus faible mourait, pas besoin d’être triste. La vie suivait son court. Il se demanda un instant si elle voyait les démons dans le fond de son regard et l’envie de la détruire s’accentua. Eirik décida de demander la bonne dose de plante. Il sentait qu’il devait partir.

Il sentait la colère l’envahir quand Rose parla d’un problème d’irrégularité. Le malade n’avait pas envie d’être confronté à la vérité, vraiment pas. Il s’engagea alors un dialogue étrange et le brun toisa les deux individus d’un regard franchement peu sympathique. « Je vous entends. » Sous l’effet de la colère, son accent Rahjak ressortait, plus prononcé que jamais pour quelqu’un qui avait déjà visité la cité. Il savait que cela ne serait pas le cas pour la fille du ciel. Il voulait sa dose plus forte et partir sans demander son reste, fin de l’histoire. Pourquoi se prendre la tête sinon, hein ? C’était quoi le but ? Heureusement qu’Eirik n’entendit pas ce qu’elle dit à Oz, son envie de fuir, sinon il aurait vraiment pété un câble. Il fallait mieux être prudent parfois. Le brun fut content de constater qu’elle cédait enfin et il hocha la tête. « Merci. » C’était tout ce qu’il voulait et partir. Il ne savait pas trop pourquoi, mais il se sentait épuisé par cette entrevue. Cette femme provoquait des sentiments contradictoires en lui, des sentiments qu’il contrôlait à peine. Il n’aimait pas quand il était dans cet état, clairement. Eirik avait l’impression que tout partait en sucette et il peinait à comprendre pourquoi. Mais des fois il n’y avait rien à comprendre, juste vivre les choses.

Pour une raison obscure, Eirik lui dit de faire attention à elle. Se souciait-il d’elle ? Peut-être bien d’une certaine manière. Il hocha la tête quand elle lui souhaita la même chose. Le brun tendit la main. « Mes plantes, s’il vous plaît. » Il était franchement à cran et c’était le signal. Il n’attendait que les plantes et partiraient. Il ne voulait plus débattre. Ce n’était pas un patient facile, bien au contraire. Il ne savait pas que prendre n’importe comment ces doses pourraient avoir de lourdes conséquences. Mais clairement, Eirik n’était pas encore prêt à l’entendre. A un autre moment il entendrait mieux.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4887 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 47

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Jeu 30 Juin 2016 - 17:56
Tout en disant ses mots le Rahjak s'éloigna légèrement tout en restant visible, il décida de faire un tour tout en restant à la porté du regard d'Eirik. Pour une raison qu'il ignorait il savait que sa présence sans être miraculeuse arrivait à calmer l'ancien esclave. Peut-être se voyait-il un peu en lui, ou tout simplement Ozvan ne lui posait que rarement des questions personnelles qui le dérangeraient. Le vagabond prenait le malade tel qu'il se présentait quand il venait à le croiser. Étant indépendants tous les deux en quelques sorte, depuis leur première rencontre, et surtout l'aide offerte par l'éclaireur ils se retrouvaient régulièrement prêt de la plage. Cela se révélait plus simple que de devoir donner un chemin précis de ce que l'autre voulait faire de son temps. Chacun restant relativement secret non par véritable méfiance, mais par habitude. Deux écureuils s'amusaient sur une branche à se lancer des noisettes, il les observa un moment tout en gardant une oreille attentive à ce qui se disait non loin de lui. L'homme du désert ne comprenait pas véritablement la signification des mots mais il en comprenait la modulation, et détectait selon les inflexions de la voix les ressentiments des deux êtres en présence.

A peu de choses prêt. On ne pouvait pas dire qu'entre Rose et Eirik s'établissait une entente cordiale. Trop agités l'un comme l'autre. Rien d'étonnant à cela pour son compatriote qui ignorait toujours son rôle d'éclaireur. Au fond quand il se trouvait dans les terres des autres tribus il n'existait qu'en tant que voyageur troquant des objets divers. Pour la jeune fille cependant il s'inquiétait, il ne la retrouvait pas vraiment telle qu'il l'avait quittée. Il supposait qu'il devrait avoir une discussion sérieuse avec cette dernière. Le cri d'un oiseau effraya les jeune joueurs et ils s'enfuirent à travers les feuilles vertes sautant sur les branchages. Terminant sa ronde Ozvan revint vers la collision de ces deux mondes ou chacun marchait sur le fil du rasoir gardant une grande méfiance envers celui qui lui faisait face. Se replaçant auprès de la jeune femme il entendit les derniers mots qu'il lui soufflait. Le Rahjak comprenait son dilemme mais il savait aussi que le malade en face ne posséderait pas la force, ni l'envie de discuter plus longtemps sur les aléas de la médecine, ou la conscience de la cent.

Il se tourna donc vers elle et tendit ses mains « Donne les moi, je lui ré-expliquerait tout bien après, pour le moment il souffre et le principale reste de le soigner » Et surtout il fallait éviter que la tension monte à nouveau. Têtus et obstinés, le voyageur supputait qu'aucun ne voudrait céder sans avoir au moins l'assurance de pouvoir revenir en arrière. « Je veillerais sur lui aujourd'hui et demain, puis je reviendrais te voir pour te donner des nouvelles » Exactement quand, il ne pourrait pas le préciser, car il lui était parvenu avant de venir un appel à l'aide de Maria, et avant toute chose il se devait d'y répondre. D'abord Eirik, puis Maria et ensuite il reviendrait vers Rose. « Et nous aurons une conversation approfondie  » Une promesse, et le visage du vagabond lui traduisait qu'elle n'y échapperait pas. Les mains tendues pour recevoir les médications qui apaiseraient les hallucinations de son camarade il se tourna vers lui « Rien aux alentours, que des petits animaux qui s'amusaient » Ils pourraient s'en aller dans peu de temps, trouver un endroit ou l'esclave en fuite puisse se poser et se soigner dans la tranquillité. Oz veillerait à ce qu'il ne s'empoisonne pas en voulant retrouver la paix de l'esprit !


Spoiler:
Rose tu peux clore si tu veux en disant que nous nous éloignons tous les deux, on se reverra ma petite Tête à tête étrange | Rose 2300209421
Invité
Invité
Anonymous

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

le Mer 27 Juil 2016 - 20:55
Rose avait sa conscience, mais elle avait aussi ses connaissances. Elle était très certainement la mieux placée en ces lieux pour savoir si une plus forte dose aurait des répercussions néfastes ou non. Pour savoir qu’il valait mieux approfondir le problème que de le régler avec quelque chose qui risquait d’empirer la situation. Pourtant même si elle se savait assez compétente pour dire avec certitude que c’était mauvais, son patient, lui, venait à douter d’elle. Des doutes tout à fait compréhensibles, mais des doutes qui rendaient son travail plus que compliqué. Ce que souhaitait Rose était de supprimer à jamais les maux de son patient, de le guérir. Pour cela il fallait emprunter des voies parfois incertaines et passer beaucoup de temps en sa présence pour tenter d’améliorer sa condition. Malheureusement elle ne pouvait rien exiger à son patient et le voir quotidiennement demeurait compliqué à mettre en place. Enfouie dans son dilemme, elle tentait de faire comprendre à Ozvan sa position quand la voix de son patient l’extirpa de ses pensées. Une voix dont le timbre et l’accent lui fit remonter de mauvais souvenirs. Un instant paralysée, son esprit balaya la mauvaise impression puis elle reprit de plus belle ses explications, de manière plus discrète encore.

Toujours persuadé que lui donner une plus forte dose était une mauvaise idée, Rose resta campée sur ses positions. Pourtant ce fut la sagesse d’Ozvan qui la fit plier. Valait mieux pour le moment lui donner ce qu’il voulait et si Oz tenait sa promesse, Rose pourrait suivre de manière indirecte son patient. Hochant de la tête, elle chuchota doucement « Une discussion approfondie ? ». De quoi voulait-il lui parler ? Après une courte réflexion, Rose accepta la demande de son patient. La main d’Ozvan tendue vers elle, Rose regarda les deux hommes avant d’annoncer presque fuyante. « Les plantes sont au campement… Je reviens. » Non la jeune soigneuse n’avait clairement pas tout le matériel nécessaire sur elle pour concocter la dose voulue. D’un pas rapide, elle s’éloigna du cimetière pour finir par s’engouffrer dans l’infirmerie. Elle savait la plupart des plantes et médicaments à cet endroit. Elle était donc certaine de trouver son plaisir. Après une bonne dizaine de minutes, elle revint enfin près d’Ozvan et du terrien. Tendant le flacon à Oz, elle articula d’une voix professionnelle. « Même posologie… Donc deux, trois fois par jour et de manière régulière. Pas plus, ni moins. » fit-elle en regardant Eirik. La régularité était un point important à suivre avec attention. Si le malade ne suivait pas cette instruction et n’écoutait pas ses conseils pour une quelconque raison, Rose pourrait difficilement lui venir en aide. Entre un médecin et son patient, tout n’était qu’une question de confiance.

Se demandant si c’était une bonne idée de leur dire qu’elle avait ajouté quelques plantes aux vertus apaisantes à la solution, elle se résolue à ne rien dire. Les plantes n’étaient pas assez puissantes pour provoquer des allergènes et elle préférait éviter tout malentendu. Dorénavant entièrement tournée vers Eirik, elle articula, soucieuse. « Si quoi que ce soit d’étrange advient ou si vous sentez que votre état empire… Arrêtez immédiatement les doses et demandez à Ozvan de venir me voir…  On avisera à ce moment-là… »  D’un regard entendu, elle observa quelques instants Eirik, puis sans trop savoir comment se comporter, resta plantée là, face aux deux hommes. « Euh… Je crois qu’il serait temps que je rentre. » De mouvements incertains, elle s’éloigna doucement.

TERMINÉ
Contenu sponsorisé

Tête à tête étrange | Rose Empty Re: Tête à tête étrange | Rose

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum