Aller en bas
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4887 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 47

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Sam 7 Nov - 0:53


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eon & Oz


La montagne lui sembla le meilleur endroit ou se rendre après avoir quitté Astrid. Il ne souhaitait voir aucun des siens. Ni ses connaissances. Il avait choisit de vivre, pourquoi il ne savait pas encore. Avant toute chose il devait s'assurer de ne plus partir en vrille de la sorte. Qui pourrait alors savoir les proportions que prendrait la prochaine folie ? Pourquoi cette rage se manifestait-elle si tard, maintenant, jamais par le passé. Il craignait que la réponse ne soit toute trouvée, car avant de prendre le chemin de ne tuer que si ça s'avérait strictement nécessaire, il se laissa aller à des actes cruels. Mortels. Il lui fut si facile d'y revenir quand il décida sur un coup de sang de tuer ce cent.

Un instant il pensa se diriger vers la mer, mais il ne répondait pas de lui, si jamais il croisait ce gamin énervant du nom de Near. Aussi agaçant qu'il fut il ne mériterait malgré tout pas le même sort que Laserian. Il savait que les Athnas, malgré leur réputation de brutes le laisseraient en paix. La plupart le connaissait de par son amitié avec Eon. Cela aussi le rassérénait quelque part de le savoir non loin, même si son intention première ne l'appelait pas à le chercher. Il serra dans sa main la dent de tigre qui lui servait de pendentif depuis la dernière rencontre avec son vieil ami.

A part ça il ne possédait plus rien, ni monture, ni objets de toutes sortes. Tout était resté derrière. Sa raison et son cœur probablement aussi. L'homme du désert avait émergé du trou noir ou il décida de s'enfoncer. Malheureusement rien ne l'appelait plus. Surement une conséquence de cette état de folie qui le submergea alors. Il l'ignorait encore mais il lui faudrait beaucoup de temps pour retrouver un équilibre. ou son calme légendaire. Rien ne semblait plus avoir de saveur alors que sous ses dehors indifférents il cachait une âme passionnée. Ou s'était-elle envolée ? qui l'avait capturé ? Était-elle restée avec les hallucinations folles du son épisode dans le désert ?

Et malgré tout ça les morts, ou les disparitions n'en étaient pas moins douloureuses. Il ne dépassait pas cette injustice d'être celui qui restait alors la jeunesse des autres fut fauchée sans remords aucun. Comment un geste anodin, celui de se défendre pouvait alors devenir criminel pour un, ou une autre, et vous faire détester à jamais ? Pourquoi ce jours là ne s'était-il pas tout simplement arrêter pour demander à ce garçon ce qui s'était produit ?

Parce qu'aussi courageux, brave, honnête qu'on puisse être devenu, il restait impossible de toujours faire le bon choix, émettre la bonne opinion, ne jamais se retrouver du coté des criminels. Depuis toujours il le savait Ozvan, que tout ne limite pas au bien ou au mal, que la vie se morcelait de complexité à chaque instant, mais jamais il ne l'avait aussi mal vécu.

Et d'ailleurs vivait-il vraiment, la debout, se tenant sur le bord d'un versant donnant sur une vue impressionnante ? Il cherchait cette beauté qu'il trouvait en toute chose. Et non elle se dissimulait aux yeux du voyageur, ne laissant qu'un esprit vide, ne sachant plus quel sorte d'homme il avait pu être, si déjà alors il n'aurait été qu'un simulacre, qu'une fausse image renvoyée pour se jouer du monde. Alors qu'un monstre grandissait à l'intérieur de lui ...


Dernière édition par Ozvan Hickok-Cannary le Ven 19 Fév - 10:58, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Sam 7 Nov - 12:41
La montagne. Elle était là, sous ses pieds. Il pouvait sentir son cœur battre, raisonnant sous ses chaussures. A l'instant ou il quittait la forge, le vent venait sécher la sueur qui collait son front. Eon avait chargé sa petite besace sur son épaule. Maria ne reviendrais pas tout de suite chez lui, et il décida de s'octroyer quelques heures de déambulations loin du travail.
Cela faisait donc un petit moment qu'il grimpait sur ces chemins rocailleux et poussiéreux. Sa tunique commençait à se décoller de son torse, et fit ressortir les eux colliers qui pendaient à son cou. L'un formé de corail, l'autre laissant tomber une impressionnante dent de tigre.
Longue était l'histoire de cette partie de chasse qu'il avait partagé avec Oz. Mais dans tous les cas, elle s'était soldée par la mort de l'animal, et les deux amis avaient décidé de joyeusement arborer l'une des dents de celui ci. Un symbole d'une victoire commune.

Voilà des jours qu'il n'avait pas eu de nouvelles de son ami. Eon partait du principe qu'aucune nouvelle signifiait que tout allait bien. Mais il ne pouvait refouler ce sentiment de crainte vis-à-vis de cela. Il savait que plus jeune, alors qu'il avait tout perdu, il n'avait cessé de marcher sans but, et n'en avait rien soufflé à Ozvan. Il ne pouvait s'empêcher d'avoir peur pour les personnes à qui il tenait. Mais il savait qu'Oz était un homme fort. Il le pensait même plus fort que lui. Certainement s'en sortirait il toujours de situations extrêmes.
Mais tout cela n'était que suppositions. Des suppositions qu'Eon aimait croire, bien qu'il n'en sache pas grand-chose.

Il devait bien avoir marché une petite heure lorsqu'une forme, lointaine, commença à s'afficher devant son regard. Eon s'arrêta de marcher un instant, fronçant les sourcils. L'individu qui se tenait au bout du chemin avait une allure qui lui semblait étrangement familière.
Une sensation de joie emplie son cœur, et il commença à marcher un peu plus vite.

Mais telle une illumination, il se questionna lui même. Était-ce vraiment son ami, là en face de lui ? Eon en mourrait d'envie. Cependant, ses sens devaient certainement lui jouer des tours. Pourquoi Oz serait il ici, et non pas dans le désert ? Aucune raison ne lui traversait l'esprit. Son envie de revoir Oz avait certainement repris le dessus, et il était entrain de se l'imaginer, là, sur ce chemin.

Eon continua donc à marcher, pensant à un mirage.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4887 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 47

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Sam 14 Nov - 16:09


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eon & Oz


Le panorama incroyable aurait fait tomber à genoux celui qui le découvrait pour la première fois. S'en lasser ne semblait d'ailleurs pas imaginable. Un trésor que possédait là les Athnas à porté de vue. Le simple passant s'imaginerait que celui qui se tenait là depuis des heures ne pouvait s'en détacher tellement il se noyait dedans. Ce dernier aurait tord, Car le Rahjak laissait vagabonder son esprit dans le vide si bien que ses prunelles ne fixaient rien, perdues dans le vague. Son ouïe non plus, pourtant tellement affutée n'entendit pas les pas d'Eon si légers mais normalement perceptible pour lui. Un immense aigle volant soudain à proximité de lui le fit sursauter troublant ce passage à vide qui l'emplissait. Il se recula subitement pour se heurter à un être bien vivant qui se tenait juste derrière lui. En temps normal, un rapide tourniquet le laissant face à face avec l’intrus prêt à découdre s'en serait suivit. Mais cent fois le temps de le poignarder cet ennemi pouvait accomplir alors que tranquillement se retournait l'homme du désert. Ses yeux alors s'arrondirent laissant apparaître des soucoupes devant le spectacle que lui offrait cet invité inattendu, mille fois mieux que ce que le voyageur oubliait d'admirer juste avant.

"Eon?" Oui Eon, l'ami, le partenaire de chasse, la canaille, le bandit, le guerrier, le blessé par la vie, son alter ego. Oz se trouvait à la fois ravi et triste de le voir présent. Émerveillé parce qu'il ne pouvait pas en être autrement quand il apercevait le minois de cet homme là qui ne prétendait pas, depuis bien longtemps, se laisser arracher plus de mots qu'il ne fallait. Attristé car pour la première fois, il donnerait à voir à l'Athna: un Oz piteux, désabusé, déboussolé, vide, sans éclat, sans passion qui le poussa à toujours se déplacer plus loin. Cette image là, Le voyageur aurait tout donné pour l'effacer que jamais son ami guerrier ne sache qu'il fut possible qu'elle exista. Il restait toujours la possibilité de jouer un jeu, mais L’éclaireur n'en possédait ni l'envie, ni l’énergie. Il ne saurait mener à bien cette entreprise car un sourire ne pourrait rester sur sur ses lèvres que le temps d'un battement d'aile. De plus tromper son ami ? Non, il ne lui restait plus beaucoup de fierté, ou de dignité, mais celle-là il ne la solderait pas. Un mouvement se fit dans son cœur quand son regard se posa sur l'immense dent de tigre.

Voilà le courage qu'il devait invoquéer à nouveau. "Si tu savais ..." murmura t-il si doucement qu'il n'y eut que l'oreille d'Eon pour entendre ces mots. "J'ai tué..." En vérité il parlait de lui, de la flamme qui l'animait depuis sa jeunesse, car tué, pendant très longtemps fut une façon de vivre, même de survivre. S'il n'apprécia pas toujours ces excès, ou ressenti quelques remords, jamais il ne l'évoquait. Mais à cet instant précis il se regardait de l'extérieur comme s'il refusait de rester dans sa propre peau. Lui devenait un autre. "j'ai torturé..." oui la vérité mais qui ? Le cent ? oui, lui ? oui ... d'autres ? surement longtemps avant. "j'ai perdu..."


Dernière édition par Ozvan Hickok-Cannary le Ven 19 Fév - 10:58, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Jeu 26 Nov - 11:23
Il arrive de nombreuses choses lorsqu'on décide d'avancer d'un pas décidé vers une forme que l'on ne peut entre correctement distinguer. Au fur et à mesure de notre déambulation, se dessine une forme. Soit un homme, soit une femme. On avance encore, et le visage commence à se dessiner. Puis on se retrouve nez à nez avec lui. Un visage familier ou non.
Croyant avancer vers un mirage, Eon avait marché plus vite. Mais au fur et à mesure que le visage s'offrait à lui, il doutait. Était ce véritablement un mirage ? Bien que rien ne semblait logique dans la venue du rahjak, il semblait avoir défié toute rationalité et quand même se trouver là. D'un pas bien plus rapide qu'auparavant, Eon eut un large sourire, qui s'estompa à l'instant ou il posa ses yeux joyeux sur le visage de son ami.
L'homme du désert, marqué tout comme lui même par le temps, arborait un des visages les plus tristes et sinistres qu'Eon ait déjà été amené à voir. Le visage d'un homme qui souffre. Le cœur de l'athna se serra. Il avait la terrible impression de se voir lui même. Il y a quinze ans. Et Oz se tenant devant lui de la même façon, ne sachant que dire face aux traits tombants d'une souffrances indescriptible.

- « Eon ? »

La voix de son ami lui perforait les tympans comme le cri d'un enfant, pleurant toutes les larmes de son corps, et dont la voix tremble de part ces mêmes pleurs. Seul un geste de la tête vint acquiescer la question d'Ozvan. Un oui rapide, mais clair. Tous deux ne s'attendaient pas à se voir aujourd'hui. Comme la plupart des fois où ils avaient pu croiser leurs routes respectives. Mais Eon se remerciait lui même d'avoir décidé de vagabonder dans les environs.

- « Si tu savais… J'ai tué… J'ai torturé… J'ai perdu... »

Sa voix était saccadée. Eon fut pris d'un terrible malheur. Il se revoyait, là, dans la figure du rahjak, les mains et les bras couverts de sang, la tête baissée, les yeux perdus dans une dimension parallèle, celle de l'enfer. Lui aussi avait torturé, tué, perdu. Mais Oz avait été là pour lui. Si lourde soit la tâche de sortir son ami des bas-fonds, il l'avait fait. Et Eon lui en était reconnaissant. Et le serait jusqu'à ce que la mort décide de venir l'arracher à la terre. Il avait une dette envers Oz.
L'athna posa sa main sur l'épaule de son ami, et plongea son regard dans le sien. Et d'un coup, inattendu, d'un geste qu'il ne lui arrivait jamais de faire, Eon vint enlacer son meilleur ami. Il lui donna quelques tapes dans le dos. Une étreinte amicale, qu'il n'avait jamais donnée à Oz. Mais désormais, il était là.

- « Oz, calme toi. Et raconte à ton vieil ami tes tourments. »

Il était temps. Temps qu'il vienne en aide à son ami, comme celui-ci l'avait fait.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4887 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 47

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Sam 5 Déc - 1:05


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eon & Oz


Cette nature insensible à la vie des hommes, les accompagnant pourtant de leur naissance à leur mort semblait soudain plus attentive quand la rencontre s'initia entre l'Athna et le Rahjak. Le bruit s'adoucit, les petits animaux ralentirent, les oiseaux cessèrent quelques instants leur piaillements. Les arbres se penchèrent vers les deux hommes les enveloppant de leur verdure comme des ailes protectrices. La souffrance à marché jusqu'ici, respectons là, pure et sanglante dans le cœur de l'homme du désert. Elle raisonnait comme un écho chez son vieil ami. Ils savaient tous les deux que l'ont ne peut qu'en sortir changé. Alors Eon étreignit Ozvan qui se laissa reposer contre l'épaule du vieux camarade. Parce qu'il lui était nécessaire de sentir une amitié véritable que ne gâchzit pas les tâches de sang, la violence, le parjure, les actes rédhibitoires. Ils savaient tous les deux que dans cette longue vie que tous ne parviennent pas à réaliser, qu'il n'existait pas que le noir ou le blanc, parfois le gris, mais trop souvent le rouge. La mort. La trahison. La vengeance.

Qui mieux que l'Athna connaissait le goût de cette dernière. Le voyageur se trouvait à ses côté alors, mais ce qu'il fit pour celui-ci, il ne saurait le reproduire pour lui-même. Bien que revenu de plus loin encore, les images hantant son esprit ne demanderaient pas grand chose pour l'entrainer à nouveau vers la folie. Il faudrait chasser ces voix tapies qui murmuraient si doucement que le vagabond les pensait disparues. Mais toute occasion demeurait bonne pour torturer le cerveau de l'éclaireur. Et les mots souvent lui échappaient, ainsi que les pensées quand il devait s'affronter lui et ses actes. « Je les ai laissé entrer en moi les esprits qui souhaitaient vengeance Eon, maintenant ils me possèdent, ils refusent de partir » il suffisait de le dire fou, mais non, L'Athna connaissait ses problèmes de tempérament, il savait qu'il suffirait de le faire ou descendre du sommet ou son cerveau se perchait, ou remonter des enfers que l'éclaireur croyait mériter. « j'ai tout laissé »

Pour ne pas dire perdu. En effet là ou il a torturé sont restées ses besaces. Et tout ce qu'elles contenaient. Il n'y retournera jamais, voilà la seule certitude qu'il gardait. Quant à Elle, cette jument possédait désormais un bien meilleur maître. Mais il ne s'agissait pas du début de l'histoire, non il commençait par la fin.
« Je suis parti Eon, j'ai marché, j'ai noyé mes pensées, je me suis oublié mais j'étais toujours là, et elle aussi ... » Fit-il en frappant rudement la place de son cœur.

Qu'est-elle exactement cette entité qui le ronge, le poursuit, ne relâche pas sa pression au point qu'à chaque remontée, il replonge. Le rendant lui l'homme du désert spécialiste en orientation comme une boussole folle qui tourne et ne retrouve plus son nord. « Ma rage ami, je ne sais plus me défaire de cette rage  ». Celle qui au fil des découvertes sur son chemin, de tous les cadavres, s'alimentait chaque seconde jusqu’à ce qu'il voit le corps de cet enfant disloqué ... Après une brisure, un désespoir, une tempête, la folie, le désert, le Rahjak ne lutta plus contre les vannes qui refermaient toutes les rancœurs informulées. Et désormais il ne retrouvait plus le chemin de la tranquillité d'esprit.


Dernière édition par Ozvan Hickok-Cannary le Ven 19 Fév - 10:56, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Sam 5 Déc - 17:40
La tête de son ami s'appuyait de plus en plus le long de son épaule. Une étreinte qui semblait étendre le temps et l'espace. Un croisement de chemins, la situation qui se renverse. Tant d'années après avoir vécu la pire des horreurs, le destin avait changé de victime. Il s'en prenait désormais à Oz, le seul qui fut présent, qui porta sur ses épaules la loque que représentait Eon. Qui s'en était occupé, avait tenté de lui redonner goût à la vie. Mais surtout, qui avait été la seule raison qui l'avait, ce fameux soir d'été, empêché d'enfoncer profondément sa lame à travers son cœur.

Un événement désespéré qu'il n'avait jamais pu raconter à son ami. Quand porté par le désespoir, les yeux embués de larmes, il avait courut au plus profond de la forêt. Qu'il s'était agenouillé sur le sol, avait déchiré sa chemise et tendu, là, devant sa poitrine, la lame mortelle avec laquelle il avait voulut se frapper.

Il ne voulait pas desserrer son étreinte. De peur qu'Oz en fasse de même.
Ses paroles sont lourdes. Elles peinent à se faire entendre. Pourtant, l'athna les perçois. Clairement. Des propos qu'il aurait pu tenir.

« Je les ai laissé entrer en moi les esprits qui souhaitaient vengeance Eon, maintenant ils me possèdent, ils refusent de partir. Je suis parti Eon, j'ai marché, j'ai noyé mes pensées, je me suis oublié mais j'étais toujours là, et elle aussi ...  Ma rage ami, je ne sais plus me défaire de cette rage. »

Oui. Ces esprits de mort et de vengeance qui emplissent les esprits. Les fond chuter dans les bas fonds. Les transportent loin, d'un endroit dont on peut revenir. L'assassinat. L'enlèvement d'une vie. Brutal. Violent. Ils guident sur le chemin de la rage. Une rage qui devient incontrôlable.
Eon desserra légèrement son étreinte, et plongea son regard dans celui d'Ozvan. Il devait trouver le mots. Les mots justes. Être ce soutient dont il avait besoin.

« Oz... » commença-t-il avec une voix pleine d'empathie. Il allait laisser là son mur de silence et ouvrir son cœur à son ami comme jamais.

« Je veux que tu viennes avec moi. Tout de suite. Je ne peux te laisser sur ce chemin de la sorte. Tu sais mieux que quiconque pourquoi je te demande cela. Il y a des années, tu me sauvait la vie. Il est temps que je fasse de même. »

Eon avait peur que son ami se refuse à le suivre. Il ne voulait pas le laisser ainsi. Il en était hors de question. Il avait peur. Peur qu'il ne tombe encore plus bas que terre, dans cette abîmes qu'il avait touché du doigt. Aussi prit il les devants. Le temps était aux confidences. Et c'était là le seul moyen pour Eon de convaincre Oz.

« Je t'ai caché quelque chose depuis toute ces années. Te voir ainsi fait remonter en moi tout l'amour que je te porte Oz. Je ne veux pas que tu sombre, pas comme moi. Tu as toujours été le plus fort de nous deux. Oz… J'ai tenté de mettre fin à mes jours. Je refuse que de telles idées te traversent l'esprit. »
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4887 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 47

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Sam 19 Déc - 11:29


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eon & Oz


A t-il pensé un instant que la vue majestueuse de ces montagnes pouvait le remettre sur pied ? Oui Astrid l’a stoppé au moment de son fou pèlerinage vers rien. il à émergé de cette folie qu'il pensait passagère. Mais depuis elle pèse sur ses épaules, se rappelant sans cesse à son esprit. Quelque part avant, pendant, après cet affrontement avec Laserian, Ozvan à perdu le contrôle. Le vagagond à laissé s'ouvrir les vannes qu'il maîtrisait depuis son enfance, et maintenant elles sont brisées. Il tente de les rebattirent mais toujours elle croulent poussée par un débit d'insoumission trop puissant. Alors le rahjak fuit, par la gauche, par la droite, du coté des montagnes, mais surtout pas vers la mer. Inconsciemment à t-il voulu trouver Eon ? L'homme du désert ne souhaitait pas se ramener avec toutes ses casseroles alors que son viel ami vit aussi tant de révolutions dans sa vie. Il ne veut pas saper ses petits bonheurs après tant d'années noires. Ou il lui à rendu visite aussi régulièrement qu'il le pouvait. Malgré tout le voyageur s'est retrouvé du coté des Athnas, car la présence, même invisible de son ami d'enfance lui donnait cette possibilité de croire qu'il possédait une béquille invisible sur laquelle il s'appuyait.

Oz il n'a rien expliqué à Astrid, ils n'étaient pas des étranges , mais au fond il s'agissait plus d'un fardeau pour elle. Qui connaissait réellement les issues complexes du caractère de ce Rahjak qui ne se confiait jamais à personne. Les morts désormais. Et Eon. Auquel il n'y  eut nul besoin de faire un grand discours. Cette fréquentation de leur jeunesse avant que chacun ne trouve sa voie, sa vie, son amour fut sincère et chacun comprit les faiblesses de l'autre les acceptant tout aidant agissant en sorte de les faire devenir des atouts. Alors oui, depuis toujours l'homme du désert marchait fièrement, défilant les kilomètres derrière lui, défiant le temps en triomphant toujours de ses étranges moments de folie. Mais pas cette fois, pas tout seul. Alors depuis la fin de la guerre il errait pour enfin trouver cette voix qui se faisait entendre si rarement, et le soulagement de se laisser aller quelque secondes, minutes ... plus ? auprès de son ami d'enfance. Alors oui il à balbutié quelques mots donnant la température de son esprit. Et ce qui pouvait sembler n'être qu'une bouillie incompréhensible , lui à su le traduire ainsi que le comprendre. Alors il entend son nom et lève la tête pour écouter

le vagabond entendit tout, le soulagement l'envahit pour quelques instants mais il ignorait comment l'autre, son allié de toujours pourrait vaincre ce état. Ils se trouvaient il le craignait face une partie perdue ou il égarera définitivement sa raison à la fin. Mais Oz ne se définit pas comme une être défaitiste, il voyait quand le chemin se montrait impraticable ou sans issu, alors il en empruntait d'autres. Ou renonçait pour trouver mieux ou différent. Mais cette fois-ci les obstacles se trouvaient à l'intérieur de sa tête, intouchables. Il ne comprenait pas l'utilité de suivre Eon même si ce dernier semblait certain de ce qu'il avançait. Mais cet homme le connaissait trop bien et prévenant tout rebuffade lui confessa une chose qu'il ignorait mais dont inconsciemment il se doutait, alors il ne résista plus car il captait que finalement avec cette marche folle, c'est ce qu'il voulait provoquer ... « Oui je crois bien que c'est ce que j’ai essayé de faire ...Je te suis »



Dernière édition par Ozvan Hickok-Cannary le Ven 19 Fév - 10:55, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Mar 5 Jan - 14:25
Ainsi, il ne fallait pas nécessairement qu'Eon parle pour qu'Oz saisisse. S'en était il douté avant qu'il ne lui en parle maintenant ? Peut être.
Mais l'heure n'était pas à étaler ses vieux problèmes, car celui qui fut son support tombait désormais. Il était temps que l'athna prenne sa place. Qu'il porte sur ses épaules son ami avec force, qu'il soit son pilier, sa jambe qui le faisait marcher, son bras lui faisait porter la vie.

Aussi commencèrent ils à avancer. La marche était lente, à la fois légère et lourde de souvenirs.

Eon regarda Ozvan tout en continuant d'avancer à son côté. Il se demandait quelles personnes pouvaient être à l'origine de ses tourments. Quels événements avaient pu survenir. Quelle fatalité avait décidé de la frapper de plein fouet. Avait elle prévenu ? Ou s'était aussi brutalement emparée d'Oz qu'elle avait brisé Eon ?
Trop de questions qui resteraient certainement sans réponses, mais peu importait.

Pris d'une légère panique, l'athna avait demandé à son ami de le suivre. Pour aller où ? Pourquoi ? Était-ce réellement utile ? Il n'en avait aucune espèce d'idée. L'air de la montagne lui ferait peut-être du bien. Ou peut-être pas. Marcher aussi. Ou pas.

Eon avait conscience du degré de gravité de la situation, et il perdait les pédales. Bien qu'il aurait aimé le nier, la peur emplissait son corps. Au bout de quinze années à vivre tel un ermite avec extrêmement peu de personnes à ses côtés, il commençait à avoir l'étrange sensation que cela allait être amené à changer.

Mais pour le moment, Oz faisait partie de ce minuscule cercle de personnes qui avaient toujours été présentes. Et il ne voulait pas le perdre.

Il mourrait d'envie que les bons mots quittent sa bouche pour venir bander les plaies invisibles qui meurtrissaient l'esprit de l'homme du désert. Cependant, ils semblaient ne pas vouloir apparaître au grand jour.
Aussi Eon continua-t-il à avancer en silence.

Soudain, une idée lui vint. S'il emmenait Oz dans un endroit ou tous deux avaient vécu une partie de leur enfance, cela lui permettrait peut être de se changer les idées. Mais la cabane de la vallée était bien trop loin.

« La taverne. » pensa-t-il alors immédiatement.

S'ils avaient passé de longs moments à vagabonder, les deux hommes avaient aussi passés de bons instants dans ce lieux de vices. Le village n'était pas si loin. Ils pourraient s'y rendre rapidement. Commander une liqueur quelconque, rester dans un silence agréable, échangeant quelques banalités.  

Eon regarda Oz et lui demanda simplement :

« Taverne ? »

Dans ce genre de cas, peu de choses étaient capable de vous faire oublier vos tourment. La mort, dernière issue ; et l'alcool. Ce dernier délie les langues, crache cette noirceur en dehors des coprs, libère les plus détruits, un instant.

L'athna avait passé deux jours entiers dans cette taverne à boire sans arrêt, il y avait de cela quinze ans. Seul.

S'il devait en être ainsi pour Ozvan, lui, ne serrait pas seul.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4887 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 47

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Mer 20 Jan - 1:21


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eon & Oz


Pas l'un devant l'autre sur la terre meuble s'enfonçant sous leur poids d'hommes, gardant ainsi la trace de leur passage. Le Rahjak ne résistait pas il le se laissait guider par son ami, il ressentait ses interrogations dans son regard silencieux. Et farouche il n'aimait pas s'épancher chez les autres , mais il le dirait volontiers à son vieil ami. Sauf qu'il ne pouvait sortir une phrase cohérente de sa bouche. Pourtant quand Astrid le réveilla du désert il pensa reprendre ses esprits. Pourtant sa visite chez Basile le soulagea d'un immense poids. Mais Le gouffre ouvert restait si béant qu'il entamait à peine la remontée. Et si l'Ahtna paniquait car il ne savait ou emmener Oz, ce dernier s'en fichait, nul part pouvait devenir parfait. Lui le voyageur voulait marcher jusqu'au bout du monde avec Eon. Bien entendu la finalité de l'acte proposé par l'homme silencieux ne menait pas au bout du monde, le vagabond s'en doutait. Alors il envoya une claque bienveillante dans le dos de son compère pour le rassurer. Et ils reprirent la route, celle de la guérison qui devrait forcément se  finir un jour pour qu'il puisse se relever triomphant de toute cette aventure.

L'éclaireur aurait pu rassurer son ami qu'il n'attendait pas forcément ses mots, le connaissant peu bavard même si il restait un des rares avec lequel il ne s'était tu à jamais. Sa présence suffisait, il ne reprocherait jamais à Eon d'être lui, sinon à quoi servirait l'amitié ? Et tout comme ce dernier son cercle se réduisait de plus en plus. Le moment se trouverait mal choisi à se mettre à cracher sur la qualité de l'écoute du seul vers qui il pouvait se tourner. Subitement ils s’arrêtèrent comme un seul homme, pour tout autre le spectacle du sembler très étrange. La vieille canaille s'absorbait dans ses pensées tandis que le vieux Bandit espérait que le temps s'égraine au plus vite. Être demain, dans un an, dans dix ans ... ne plus se souvenir, ne plus  entendre ces mauvaises voix dans sa tête. Ah oui la bonne idée il les noierait dans l'alcool.

« Oh oui Taverne  » lui répondit il avec enthousiasme.

Car Oz ne modère jamais sa consommation quand il se rend dans une taverne, on ne peut pas le traiter d'alcoolique mais quand il s'y trouve il aime à boire, ressentir l'engourdissement que lui procure la dive bouteille, et ne passe jamais son tour. Eon le sait, et lui voyageur qui erre depuis des jours n'a jamais eut l'idée d'y rentrer, et de se perdre parmi les verres et les bouteilles. Alors il accélère le pas entrainant le guerrier avec lui. Ainsi ils arrivent très vite, Oz pousse la porte et laisse tomber sa carcasse sur le premier banc venu alors que son compagnon passe la commande. Voila qui va leur faire du bien à tous les deux. Il attrape la première chope et l'englouti d'un seul coup. Non il lui en faudra plus pour ne fusse que se sentir grisé mais en la posant brutalement sur la table il déclare « Un de vos enfants, un petit avec lequel je jouais aux cartes très souvent n'a t'il pas disparu ? ». Oui parce qu'en le découvrant mort, il a perdu les pédales, il n'a pas averti la famille, il s'est laissé entraîné par la vengeance et il à négligé ce devoir. Mais il faut qu'il s'en assure auprès d'Eon car il peut aussi très bien avoir déliré. Et sinon il faudra dire à ses parents que ce petit se trouve enterré quelque part dans le désert ...
Invité
Invité
Anonymous

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Jeu 3 Mar - 1:05
Oz semblait retrouver un soupçon d'enthousiasme à l'évocation de la taverne où tous deux se laisseraient aller aux vices de l'alcool, bien que ceux ci ne se soient jamais manifestés chez les deux vieilles canailles, et que le goût brûlant de la liqueur soit leur seule raison de consommer. Aussi leur marche fut elle soudainement plus rapide.
Il ne fallut pas longtemps pour que les deux hommes ne jetent leurs carcasses sur les bancs de bois massifs du lieu de débauche.
Eon commandant deux chopes, c'est ensembles qu'ils la descendirent. D'un claquement significatif de ses doigts, l'athna demanda à ce qu'on les serve à nouveau.
La voix de son vieil ami se fraya un chemin au travers du brouhaha de la taverne.

« Un de vos enfants, un petit avec lequel je jouais aux cartes très souvent n'a t'il pas disparu ? »

La seconde tournée vint emplir leurs chopes. Eon tendis son breuvage face à Oz afin de lui souhaiter la santé et bu une nouvelle longue gorgée, ne vidant cette fois pas l'intégralité du récipient et regarda le visage tiré du rahjak.
En réalité, il essayait de se rappeler s'il avait entendu parler de la disparition d'un enfant athna récemment. Lui, le vieux forgeron de la montagne, ne faisait pas véritablement attention aux potins de son village, trop enfermé dans sa bulle de solitude. Mais la disparition d'un enfant n'était pas quelque chose qui passait inaperçu. Celle d'un homme pouvait remuer les athnas, mais cela ne durait pas bien longtemps. Cependant, celle d'un enfant était une toute autre affaire.
Et Eon se demandait si la raison pour laquelle cela ne lui rappelait rien n'était pas  uniquement une manipulation de son esprit, qui n'était au passage pas la bienvenue.

« Je ne crois pas me souvenir de la disparition d'un gamin. » articula-t-il entre deux gorgées.

« Mais je ne suis absolument pas sûr de moi. Je suis navré mon ami. »

Cela le dérangeait énormément de ne pouvoir aider son ami d'enfance. Si Oz lui posait une telle question, le forgeron se doutait que cela devait être soit une affaire urgente, soit un quelconque traumatisme. Et aux vues de l'état dans lequel il l'avait trouvé, la seconde option semblait la plus plausible.

« Qu'est ce qui t'amène à penser qu'un enfant ai disparu ? » lui demanda-t-il le plus sincèrement du monde.

Car ce genre de réflexion n'est pas anodine. Et si Ozvan pensait qu'un enfant avait disparut, l'athna craignait que cela soit réellement le cas.
Il s'en vint à penser que l'une des raisons pour lesquelles l'homme des sables semblait si désemparé était en lien avec cette question. Après tout, qui ne serait pas affecté par la disparition soudaine d'un enfant, même s'il ne s'agit pas de son fils ou de sa fille ?
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4887 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 47

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Mar 22 Mar - 14:21


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eon & Oz


Cette vieille taverne plaisait bien au Rahjak, sombre comme lui, comme ses souvenirs, comme son avenir. Pour le moment. Des visage inconnus ou qu'il ne voulait pas reconnaître, peu importait, que celui de son ami. Et cette chope qu'ils descendirent ensemble d'un commun accord, puis une autre, encore une autre, beaucoup d'autres ... A la fin leur nombre leur échappa. Comme chaque fois que le vagabond se laissait aller à ce genre de fantaisie. Non il ne s'agissait pas d'un vice, ou celui-là il ne le pratiquait qu'à l'occasion de ses retours dans la cité de feu. Quand il venait s'informer des nouveautés, des morts, des naissances, des drames prêt de l'aubergiste. Une occasion de retrouver d'autres Rahjaks sans avoir à les supporter autrement, ne pas devenir un complet solitaire. On s'échangeait des tapes dans le dos, on roulait par terre, on se réveillait au petit matin échevelé puis on repartait chez soi. Et les autres parlaient de de l'ancien éclaireur avec un sourire dans la voix. Aujourd'hui cependant les raisons de cette situation se trouvaient moins joyeuses. Il demandait, l'Athna répondit.

« Il y à ce petit pourtant de chez vous, je l'ai retrouvé mort dans la forêt, je l'ai enterré .... Loin »

Son regard passa par dessus l'épaule de son vieux Bandit car il REvoyait les circonstances de sa découverte, et malgré ce qu'il qu'il savait désormais la colère lui rongeait encore l'esprit. Alors ses poings se serrèrent comme s'il cherchait un visage pour les y affuter.

« Je le sais, mais je ne suis pas allé voir ses parents, ils doivent le chercher » Cette déclaration pouvait paraître irresponsable, car on ne pouvait laisser un parent sans nouvelles. la vie parfois tellement dure rendait les gamins précieux, car il fallait se battre pour les garder en forme jusqu'à leur adolescence. « Et si je ne l'ai pas fait Eon c'est qu'il y avait ce cent avec les mains pleines de sang juste à coté de lui alors ... »

Alors oui la machine de guerre à décidé de se mettre en route, celle des tribus contre les cents, alors que lui le voyageur menait la sienne tout seul dans le désert. Une chope de plus mon ami, et la tournée cette fois, il la payait. *Ne nous arrêtons pas en si bon chemin. Buvons, pleurons, confessons nous comme les pêcheurs que nous sommes*

il distillait les informations à petits feu, parce qu'en réalité il s'écorchait la gorge à raconter tout cela mais avec un peu de veine, bien il plongerait dans l'oubli alcoolique qui s'approchait dangereusement. Sans doute leur conversation dévierait-elle. Ou non. Mais il en reviendrait sans mémoire, à moins qu'Eon se charge de la lui remettre à l'endroit.

« Et ce cent je l'ai assommé puis prit avec moi pour lui faire payer cet affront » Si l'histoire pouvait s'arrêter là et rester aussi simple dans trois minutes on en parlerait plus.
Invité
Invité
Anonymous

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Jeu 7 Avr - 1:03
Les chopes passaient, les unes après les autres, devant leurs yeux. Ceux d 'Eon commençaient à dénoncer de la fatigue, bien qu'en soit il tienne très bien l'alcool. Il avait du mal à saisir tout ce qu'Oz tentait de lui expliquer. Était ce son esprit qui décrochait, ou bien ces paroles qui ne s'accordaient ? Toujours était il que le rahjak avait une bonne descente, et que l'athna le suivait de près.

Le forgeron écoutait très attentivement son ami lorsque la conversation bascula sur un cent qu'il avoua (à tord ou à raison, Eon ne le savait) avoir assommé puis emmené dieu seul savait où.  Plusieurs chopes de plus passèrent sous leur main. Eon cligna des yeux. Il sentait soudainement l'alcool faire effet dans son corps, et ses paupières semblaient vouloir se fermer toutes seules. Il eu du mal à maîtriser son bras, et la chope manqua d'exploser sur la table lorsque ses muscles l'abandonnèrent.

« Je crois que j'ai un peu bu. » lança-t-il à Oz qui lui semblait étrangement frai pour un homme ayant bu presque autant qu'il n'a d'eau dans le corps.

L'athna eu le tournis, et vint poser sa main sur ses tempes.

« Wow. » ajouta-t-il.

Il se sentait dans une autre dimension, où tout semble cotonneux, les gestes ralentis, les pensées stupides et où le corps semble hurler qu'on arrête de lui infliger pareils châtiments.
Oz sembla tanguer un instant vers la droite. Puis vers la gauche.

« Ohlala. » pensa Eon, qui se sentait totalement ridicule.

« Je suis sûre que j'ai la même tête que lors de notre première cuite. »

Il se mit à rire. Un rire d'homme saoul. Saccadé, empli d'alcool et de perte de repères.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4887 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 47

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Lun 18 Avr - 18:19


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eon & Oz


Ainsi l'homme du désert se trouvant plus ou moins en terrain connu dans l'auberge se laissa finalement aller à boire. Il ne fallut pas trop le pousser en réalité, son besoin d'oublier étant assez puissant pour lui faire avaler des litres d'alcool. Sa carapace se fendit, il commença à parler, il continua dans le vide, il termina ne sachant plus de quoi il était réellement question. D'ailleurs toute cette histoire avait-elle une réelle importance ? L'éclaireur jeta un coup dans le verre vide de son vieil ami alors que de dernier prétendait avoir un peu bu. Le Rahjak haussa les épaules en rigolant dans sa barbe - qui existait vraiment - :

« Pas assez apparemment, et une tournée encore une par ici »

Hurla t-il à la serveuse soudainement bien plus guilleret. En face de lui Le guerrier athna semblait jouer à l'équilibriste virant de gauche à droite, et pour un peu le Rahjak aurait accompagné la cadence. Peut-être le faisait-il d'ailleurs mais sans même s'en rendre compte. Lui il était stable, beaucoup moins l'établissement, il se demandait d'ailleurs si on ne l'aurait pas construit sur un glissement de terrain.

« Quoi donc Eon ? »

Lança t-il à la suite de cet étrange "oh la la" sorti de la bouche de son ami. Oz se retourna, regardant autour de lui, cherchant quelque chose qui aurait pu clocher à part cette bâtisse qui tanguait un peu. Rien, tout semblait parfait, et même la tête de la vieille canaille ne dépareillait pas le moment.

« Pas complétement elle est beaucoup mieux maintenant je trouve, et tu sais quoi ... »

Quelque chose d'important venait de traverser l'esprit du voyageur, mais  comme un feu follet cela s'éteignit comme une lumière que l'on coupe pour laisser la place au noir. Le vagabond ne continua donc pas sa phrase reprenant une bonne gorgée de ... un espèce d'alcool frelaté surement. Pourquoi s'était-il rendu jusqu'ici encore ? Ah oui !

« Tu sais quoi Eon ? Il me faudrait un nouveau cheval pourrais tu avoir l'amabilité quand nous aurons finit de nous mener auprès du plus proche éleveur que tu connais ? »


Spoiler:
Je crois que tu peux clore en les faisant s'endormir au prochain post
Invité
Invité
Anonymous

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

le Dim 8 Mai - 22:58
Eon avait sa tête qui tournait, mais Oz ne cessait de demander à ce que l'on les serve encore. Sa bouche devenait de plus en plus pâteuse, et il sentait ses sens l'abandonner petit à petit. La sensation de toucher de sa langue, puis le goût.

Tandis que son ami complimentait sa tête d'homme saoul, l'athna descendit une nouvelle pinte, qui fit légèrement remonter les effluves de son estomac.
Ozvan, lui demanda un cheval.
L'esprit embué par l'alcool, Eon hocha la tête et engouffra une nouvelle longue gorgée.
Sa voix était sérieusement sous l'effet de la boisson, lorsqu'il tenta vainement de créer une phrase.

« Je… oui oui un cheval. Oui. Je vais trouver un cheval. C'est sûr. Je vais le trouver. »

Le cheval devint soudainement sa seule préoccupation. Il cherchait à travers le bar, secouant la tête de tous côtés, comme s'il allait soudainement tomber sur une monture, apparaissant au milieu de la foule de joyeux fêtards.
Il voulait trouver un cheval pour son ami, comme si cela était un devoir, ou bien même un ordre de plus haute importance, une mission qu'un haut placé lui avait personnellement réservé ce privilège de trouver un cheval à son ami rahjak.

Tendant sa chopine face à son ami d'enfance, il essaya de trinquer avec lui, alors que ses mains semblaient fuir dans des directions totalement aléatoires, ne répondant à aucun ordre, prenant enfin leur liberté.

Eon ne sut pas s'il avait ou non réussis à trinquer, mais toujours était il qu'il enfila cul sec le reste de l'alcool qui errait dans son verre.
C'était le coup de marteau. Le verre de trop. L'athna vit le paysage tourner encore plus vite que précédemment. Le visage d'Ozvan devint flou. Tandis qu'un sourire hébété se tendait sur son visage, il eu l'impression de tomber dans un gouffre sans fin.

Lorsque enfin sa tête vint s'écraser sur la table de la taverne, Eon sombra dans une sorte de semi coma, alliant rêveries et inconscience.
Son cerveau sembla se vider totalement de toute pensée.

Il était serein.  

Spoiler:
L'alcool est mauvais pour la santé, à consommer avec modération Entrez m'sieur dans l'humanité ... 2300209421
Contenu sponsorisé

Entrez m'sieur dans l'humanité ... Empty Re: Entrez m'sieur dans l'humanité ...

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum