-42%
Le deal à ne pas rater :
STANLEY Coffret outils 38 pièces
19.99 € 34.30 €
Voir le deal

Aller en bas
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4941 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 0

The last GOODBYE  Empty The last GOODBYE

le Mar 16 Juin 2015 - 17:31
pourquoi la prison? il s'était tout simplement laissé guider par son instinct. De plus au delà du désert, dans la tranquillité de ses pierres dérangées le plus souvent par de simples bêtes sauvages, ils s'étaient souvent retrouvés à l'abri des regards, en cet endroit. Autour d'un feu, dans le silence, ils laissaient tomber les masques. Parlaient de ce qui leur tenait à cœur, brièvement mais surtout ne devaient jouer aucun jeu face à d'autres qui ne comprendraient rien. Seulement pour celui qui aurait pu être son protégé car il refusait d'être le maître de quiconque. Il se savait trop impatient, lunatique par ses humeurs pour jouer ce genre de rôle. De plus ce n'était pas ce que recherchait le jeune homme, tous deux éprouvaient le besoin de ces moments solitaires ou plus personne ne jugeait leur singularité. Alors parmi ses rumeurs de guerre parcourant le continent,  et les messages inquiétants qu'il devait transmettre ce qui l'inquiétait le plus se trouvait être la disparition de Taoki.

Ils se croisaient régulièrement sans pour autant échangés beaucoup de paroles, cependant dans la tête d'Oz vivait une horloge imaginaire. Certains événement, rencontres, faits parsemaient sa vie, quand si ils venaient à manquer une petite lueur d'inquiétude s'allumait dans son fort intérieur. Non il ne paniquait pas, mais son intérêt s'affutait pour apercevoir ou découvrir le pourquoi et le comment de cet équilibre dérangé. Sa tribu en effervescence rappelait ses troupes pour des manœuvres inquiétantes. La dernière possibilité au delà de sa mort qu'il repoussait pouvait être la fuite. Cet homme même enfant ne s'était jamais senti à sa place parmi eux. Seul le métier d'éclaireur avait réussi à l'apaiser quelques temps. Au contraire d'Oz par contre il ne lui donnait pas assez de raisons pour qu'il se sente bien dans sa peau. Alors dans un espoir un peu vain le quarantenaire s'était dirigé ici. Il préféra laisser son cheval à l'extérieur, il pourrait ainsi se nourrir à sa guise, de plus il le savait assez intelligent pour se sauver au grand galop si un danger subvenait. Pour le retrouver plus tard sur son chemin.

Dans la lumière blafarde il observait tous les signes d'un éventuel passage. Une bagarre sanglante avait eut lieu ici, mais les traces restantes lui prouvaient qu'il ne pouvait s'agir de lui. Le Rahjak habituellement ne partait à la recherche d'autres humains que sur l'ordre de ses "chefs". Rarement il tentait de retrouver ceux qui s'éloignaient de lui. Il supposait que ces derniers savaient ce qu'ils faisaient et, que si il y avait eut un truc à dire ça aurait été fait. Mais en Taoki il voyait le fils ou l'enfant qu'il n'aurait jamais. Un au-revoir l'aurait touché mais il pouvait d'autant plus comprendre ce geste sachant que lui aussi serait ou pourrait s'en aller si un jour il ne trouvait plus l'apaisement dans ses vagabondages et sa recherche effrénée d'objets inattendus. Même eux il les abandonnerait. Accroupi il balayait le sol de sa main quand un bruit se fit entendre. Il resta alors immobile dans la pénombre laissant venir les pas qui s'approchaient, prêt à riposter si besoin était ...
Invité
Invité
Anonymous

The last GOODBYE  Empty Re: The last GOODBYE

le Mer 17 Juin 2015 - 3:49

The last GOOD BYEOz & Shawn

Mes cuisses semblaient brûler, à chaque frottement que provoquait un pas de l'équidé. Mon dos valsait vers l'avant, dans une fatigue éternelle. Ma colonne vertébrale semblant vouloir voir la lumière du soleil. Les songes tumultueux ravageaient mon esprit calme. Un soupire d'insatisfaction s'émergea, hors de ma gorge sèche. Ma chevelure mêlée semblait coller sur mon crâne et s'envoler lourdement, avec l'aide du vent. Le quadrupède à la robe zain avançait dans une lenteur accrue, l'affaiblissement semblait enrober nos muscles, petit à petit. Le paysage défilait dans une lassitude presque éternelle, les heures semblaient s'arrêter, il n'y avait que mes prunelles à peine visibles, sous mes paupières pratiquement closent, pour témoigner de ce long trajet. Le souffle éreinté du destrier semblait s'éteindre dans un court bruit d’essoufflement. La longueur du temps n'avait plus aucune importance, l'étalon menait à bien l'expédition vers les ruines, c’était la seule chose qui importait. La gorge se nouait, à chaque respiration, celle-ci faisait mal, comme si une dague s'y accrochait à permanence. Il ne restait, à peu près, une demie-heure de galop, mais pour le moment le trot suffisait à cet animal épuisé. Les pauses étaient de courtes durées, il fallait se rendre à l'endroit fixé, avant la tombée de la nuit qui regorgerait de malsaines bêtes. Le corps quasiment affaissé, contre le cheval, l'épuisement et la douleur de mes cuisses ne faisaient que persisté, dans un mélange abominable et souffrant. Le revers de ma main vint essuyer la sécrétion qui suintait des pores de ma peau. L'écume perlait au coin de mes lèvres, comme pour prévenir ma déshydratation qui scrutait mon corps.

Mon cœur se serra durement, à une certaine pensée qui vagabonda dans l'entre de mes réflexions, il n'y aurait personne pour attendre mon retour, chez les Naori. Ceux m'ayant crée avaient tout autant déserté ce monde pour conquérir un paradis déchu, quelque part. Le secouement de ma tête, afin de me débarrasser de ses pensées néfastes, provoqua certain vertiges. Je me cramponna doucement à l'encolure de la créature qui supportait mon poids, afin de ne pas chavirer du côté droit, à l'apparition du violent vertige.

Mes prunelles mi-fermés se dirigèrent vers l'avant, la surprise m'hanta, à la vision d'une prison abandonnée. Un autre équidé subsistait, dans cet endroit, il scrutait le miens de son regard perçant. Un léger frisson parcourra mon échine, à cette vision. Cet animal était-il laissé à l'abandon ? Y avait-il quelqu'un qui guettait les lieux ? Mes pieds rencontrèrent le sol, d'un mouvement léger, je me sentis basculé vers l'arrière, avec l'étrange sensation d'être encore sur le dos de l'animal équestre. Un souffle d'espoir se délogea de mes lèvres presque jointes ensembles. Mes pas incertains perdurèrent un instant, à l'extérieur, une main sur mon arc et l'autre mes flèches, afin de préparer mon entrée, au cas où un individu n'attendrait que mon arrivé pour taire mon souffle à jamais. Un autre frémissement sillonna mon organisme, intégralement. Plaqué contre le mur étrangement gelé, au contact de ma peau bouillante, j'approchais dignement l'endroit avec la peur terrassant mon être complet. L'adrénaline m'abandonnait complètement, par ma fatigue comblant mon cerveau. Il n'y avait que cette lumière livide qui détendait ma vision. Un réel choc s'empara de mon corps, mes membres arrêtèrent de fonctionner, un souffle échappant un hoquet de surprise, mes pupilles s'élargissant, avant que mon corps ne revienne à lui et laisse un soupire de manière ostensible quitter ma cavité buccale. Mes épaules tendues au maximum et semblant légères redevinrent lourdes. Un simple mot apaisa ce silence incommodé.
   
Shawn ∞ « ... Oz ? »

© Lady sur Epicode
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4941 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 0

The last GOODBYE  Empty Re: The last GOODBYE

le Mer 17 Juin 2015 - 23:16
L'attente ne le rendait plus fébrile comme avant, ralentir sa respiration, aiguiser ses sens aux maximum, faire du silence son dieu, tout se nommait habitude. Ou plutôt automatisme. Au bout de quarante-sept années il aurait été malheureux de toujours trembler comme un enfant. Il restait cependant autant en éveil, sachant que d'étranges terriens, pas forcément des Rahjak, aux mœurs étranges pouvaient vous faire des choses innommables. Comme toujours il préférait éviter ce genre de représailles. Cependant une voix étouffée lui parvint qu'il identifia grâce à la couleur verte qu'elle déclencha au devant de ses yeux. il se releva en parti rassuré, il sentait de l'inquiétude envahissante arrivée avec le Naori. D’ailleurs il se remémora que lui non plus ne s'était pas manifesté depuis un bon moment. Rapidement il fut auprès de l'homme l'examinant de haut en bas

« Shawn ... As tu des ennuis ?»

Non pas *je suis ravi de te voir*  ou *tu m'as manqué*, Le rahjak avare de démonstration pourtant comptait le naori parmi les siens. C'est à dire sa famille de cœur. Toute petite mais néanmoins bien présente : Taoki - porté disparu -, Shawn, Nephtys et Eon l'ami d'enfance. Plus diverses connaissances sortant de l'ordinaire. Le monde des autres s'arrêtait là pour lui. A part les enfant passant à travers tous les filets de sa relative indifférence. Le nouvel arrivant devait le supputer depuis fort longtemps. Car comme de bien entendu toute parole sentimentale sortie des lèvres de l'homme du désert était exclue. Mais s'il fallait partir sur une longue aventure pour restaurer un honneur perdu il n'hésiterait pas, il suffisait d'un mot, chez lui tout supplication ou histoire ne servait à rien. Il n’obéissait qu'à ses fidélités et ses codes obscurs.

« Je cherchais Taoki »

On aurait pu croire qu'il se justifiait mais le Naori le connaissant mieux devait savoir qu'il énonçait un fait pour en savoir un autre. L'aurait-il croisé par hasard ou entendu parler de lui ? Si le jeune trentenaire ne connaissait pas intimement le disparu, Quelquefois il devait l'avoir aperçu en compagnie d'Oz. Ce dernier n'aimant pas accomplir ses devoirs avec de la compagnie, le fait en lui-même soulignait l'importance de cette ancienne camaraderie. Tout comme son interlocuteur, Oz le fréquentait enfant, tout comme lui il le dépanna dans les moments difficiles. Le parallèle d'ailleurs lui sauta aux yeux alors qu'il attendait une réponse de celui qui l'avait rejoint. Autrement vu l'allure de ce dernier il se demandait s'il ne serait pas porteur de mauvaises nouvelles

« Je crains que les choses changent » annonça t-il se demandant si il en était informé « Mon peuple est en colère  »

Il ne s'excuserait pas pour sa tribu, il lui était fidèle grâce à elle il vivait une intégration réussie qui n'aurait peut être pas eut lieu ailleurs. Il ne se retournerait pas contre elle, pourtant il n'approuvait pas les derniers agissements. Enlever des enfants ne pouvait en aucun cas se justifier comme une vengeance acceptable. Pour la première fois il se trouvait dans un climat conflictuel à l'idée qu'il rencontre des têtes connues devenues esclaves. La question ne se posait pas, mais plus jeune il se serait probablement opposé à cette décision. Maintenant il savait qu'un seul ne peut pas grand chose à moins d'être suivit. Il maîtrisait pas assez la parole pour devenir un orateur non plus. Malgré tout son âge avancé ne plaidait pas pour lui, Taoki partageant les mêmes idées représentait l'idéal en tant que porte parole.
Invité
Invité
Anonymous

The last GOODBYE  Empty Re: The last GOODBYE

le Ven 19 Juin 2015 - 4:31

The last GOOD BYEOz & Shawn

La béatitude ainsi que ce sentiment d'être rassuré sembla enivrer mon être, à ce moment-là, en croisant le regard que projetait le Rahjak. Mes phalanges enlaçant mes flèches ainsi que mon arme de protection lâchèrent ceux-ci, dans un mouvement lassé. Les traits d'inquiétudes tirant mes sourcils reprenant une forme adoucisse, pour laisser un air naturel prendre possession de mon visage. Un bourdonnement d'insecte valsait ici et là, dans les recoins sombres de cette ancienne prison abandonnée, depuis des décennies, peut-être. Ma main chassa cet insecte au bruit curieux d'un geste brusque. Affichant un fin sourire rassuré, tout en l'accordant à l'individu qui s'avérait être un vieil ami. Le bout de mes doigts rencontrèrent ma nuque, légèrement gêné d'être examiné de haut en bas comme si quelque chose n'était pas normal, dans mes manières. Mes bras finirent par se croiser, tout en adressant, une nouvelle fois, parole.
   
Shawn ∞ « Un problème, personnellement ? Je ne crois pas... »

Dans une fine syllabe, la conversation se tût. Depuis mon enfance, ce lien forgé n'avait jamais été sur le cas de longues discussions, le nécessaire était dit et le reste était le reste. Ma curiosité excessive avait toujours semblé l'embêter, d'une certaine façon, alors je me taisais, jusqu'à taire les murmures de mes songes qui cherchaient avec désespoir les trésors de leurs questions. Ma main tremblotante s'étant quelque peu calmée revint chercher la gourde d'eau que j'avais noué à ma taille avec l'aide de fines cordes tissées et croisées par des artisans du village. Mes lèvres sèches et gercées revint tendre un espoir vers la gourde pour y sentir le liquide remplir ma gorge asséchée. Mon organisme lent, devenu peu habile et fatigué cherchait un moyen d'apaiser cette déshydratation qui traversait ce squelette dont j'étais l'hôte. Seulement, il n'y eut  qu'une seule gorgée, avant que la gourde ne devienne vide et sans une seule goûte pour atteindre l'extérieur de l'objet. Confus, je m'empêcha de me débarrasser de l'objet en le jetant brusquement dans un des recoins, pour y entendre le bruit du claquement contre le sol. Je préféra le serrer, autour de ma taille, d'un geste frustré. Les émotions cohabitant avec mon propre moi semblaient changer en une fraction de secondes, j'avais beau croire en l'idée que cela s'efface, au fur du temps, mais ça ne semblait qu'empirer et rester aussi intact cette façon de vivre. Timide de cette réaction un peu déplacée, je relevais la tête, affichant un sourire pour cacher la frustration encombrant précédemment mon visage, tout en reprenant l'enchaînement de la conversation.

Shawn ∞ « Taoki ? Ce prénom me dit quelque chose, je crois que quelqu'un l'a déjà soufflé quelque part...  »

Mes prunelles rencontrèrent le plafond de l'établissement abandonné, comme si la réponse s'y trouvait gravée dans la pierre. Il n'y eut que la vide comme réponse, un gouffre infini où la réponse n'est que question d'être un élucidateur de mystères, ce métier existait-il ? Peu importe. L'interlocuteur amenait la conversation au sujet du malentendu qui persistait, entre les deux tribus. Il n'y eut qu'un long frissonnement qui parcourra de manière tout à faite illico presto mon échine qui se dressa légèrement vers l'avant, à cette sensation ressentie. Le peuple Naori n'avait jamais aimé parlé de guerres, malentendus ou toutes autres choses se raisonnant à la violence, celui-ci étant particulièrement pacifique.

Shawn ∞ « Les changements sont déjà dans l'engrenage du temps. »
Commençais-je, tout en balbutiant ces mots peu ordinaires que j'aimais contribué à mon vocabulaire.

Shawn ∞ « Pacifique, mon peuple ignore réellement comment réagir à cela...»

Mon visage s'abaissa légèrement, soufflant un soupire oublié dans l'espace de quelques secondes, tout en amenant mon regard à l'hauteur de celui venant du désert, une seconde fois.

Shawn ∞ « La violence ne leur apporte aucun bonheur... ils ne veulent pas l'utiliser, les Naori n'ont jamais voulu de cela. »

Des enfants kidnappés, arrachés à leurs familles respectives, enlevés à leurs vies quotidiennes, effrayés et quelque part chez les Rahjak. Les questions habitaient chaque parent, chaque être, même ma propre âme. Rompre un traité n'était pas une petite et maline chose. Malgré toute cette histoire, je n'arrivais point à avoir une dent contre celui qui m'avait autrefois apporté de l'aide.

© Lady sur Epicode
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4941 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 0

The last GOODBYE  Empty Re: The last GOODBYE

le Lun 22 Juin 2015 - 16:07
L'osbcurité du lieu, peu éclairé par des rayons blafards soulignait l'étrangeté de la réponse du Naori. L'homme du désert ne tiqua même pas, habitué à l'étrange façon de s'exprimer de son vis à vis depuis, on pouvait le dire toujours. Content finalement qu'il aille bien le rahjak restait persuadé cependant que quelque chose le turlupinait. C'était donc à l'autre de s'exprimer, Oz savait écouter mais il ne demandait que rarement des nouvelles. Pour cela il fallait disparaître au risque d'être pris pour mort ou que vous fassiez parti de sa famille. Pour cette dernière ça se révélait une obligation sinon les reproches ne cessaient, selon quoi il ressemblait à un indifférent. Sans réponse claire il en déduisait que tout allait bien, n'étant pas homme lui-même à se morfondre sur ses plaies intérieures, il imaginait rarement que d'autres le puissent.

Son ami manquait d'eau, ses mimiques corporelles lui indiquèrent tout de suite. Sans tarder, car pourquoi tergiverser, après l'avoir détaché de sa ceinture il lui tendit sa gourde, pleine à rebord. Non loin de cet endroit se trouvait une petite source bienvenue. Oz lui indiquerait la place avant de partir dans le cas ou il repasserait seul par cet endroit magnifique, mystérieux et parfois peu rassurant. Sa réponse au sujet de son ami ne l'avançait pas réellement, il en conclu que Shawn n'était pas en mesure de lui apporter des nouvelles fraîches. il ne pensait pas s'avancer plus en avant dans cette prison, il connaissait assez Taoki pour savoir qu'il ne s'y serait pas risqué. Il n'appréciait pas particulièrement cet endroit. Sans doute fallait-il renoncer. Tant qu'il ne retrouverait pas son corps sans vie il estimerait que l'éclairer rebelle, enfin, s'était décidé à prendre le large comme parfois dans le silence de leur rencontre il l'évoquait.

« Les changements »

Le sauvage répéta ce mot tel un écho n'ayant pas véritablement une opinion à rajouter sur ce que venait de dire le Naori. Ce dernier exprimait un fait plutôt qu'une opinion. Peu à présent ignorait ce que les siens avaient concoctés à moins de vivre comme un ermite sans aucun contact avec le monde. En fait pour la première fois il se retrouvait en parfait désaccord avec son peuple, sa fidélité le taraudant, une impasse se présentait à lui. Aussi voulait-il l'opinion de son cercle intime dont celui qui se trouvait face à lui.

« Oui en effet, ton peuple reste très différent du mien  »

Il n'offrait pas de solution, non qu'il ne le souhaita pas mais bien qu'il côtoya Shawn depuis des années il n'en ignorait pas moins la profondeur des coutumes chez eux. Jamais il n'avait interrogé l'homme, non par désintérêt mais surtout par respect de celui-ci. Taoki par sa fougue, sa curiosité envers les autres manquait terriblement en ces temps de guerre. Car si elle ne tarderait pas se déclarer  il en restait persuadé.

« Je ne le voulais pas non plus, je ne ferais aucun mal aux tiens   »


Pour le moment c'était la seule promesse pour laquelle il pouvait s'avancer. Encore il n'en parlait pas en tant que telle. Mais le Naori le connaissant bien, devait savoir que tout parole prononcée valait pour Oz un pacte signé de sang. Il ne se comportait simplement pas de façon spectaculaire pendant qu'il prenait ses décisions. Bien qu'il ne parla que des naori, il incluait aussi les Athna - Eon et tous ses protégés -, les pikunis - Grace car il ignorait son enlèvement -, et les Calusa - Solan lui aussi enlevé laissant sa nièce freya sans soutient -. Bref tout ce petit monde parmi lesquels, l'air de rien, des liens forgés au cours des années prévalaient sur le reste. Sentant pour il ne savait quelle raison Shawn mal à l'aise il proposa

.
« Souhaites-tu qu'on aille s'assoir un peu au soleil avant que de reprendre notre chemin  »

Il supposait que son ami rentrerait chez les siens alors que lui prendrait soin de visiter ses connaissances pour s'assurer que rien de fâcheux ne leur soit arrivées. Mais avant, il souhaitait profiter un peu de la compagnie de cet étrange homme qu'il appréciait et croisait régulièrement sur sa route. Il rajouta de façon inattendue car donner ne lui ressemblait pas. Mais il se pouvait qu'au fond de lui il craignait que ce fut leur dernier échange avec cette colère parcourant les peuples de la terre.

« Garde la gourde pour toi  »
Invité
Invité
Anonymous

The last GOODBYE  Empty Re: The last GOODBYE

le Jeu 25 Juin 2015 - 0:55

The last GOOD BYEOz & Shawn

Mes yeux scrutèrent la gourde qu'il proposait d'un mouvement qui semblait ni doux et pourtant ni brusque. Je tenta ma main, vers la gourde, afin de la cueillir et d'y dérober quelques gorgées. Le fin liquide qui rejoignit ma gorge sèche, asséchée depuis quelques heures, sembla l'engourdir. Je le remercia d'un regard discret et d'un sourire étirant mes pommettes peu saillantes. Pourtant, j'étais navré, tout comme les mimiques de mes traits le prédisaient, avant même. Navré de ne pas pouvoir l'aider à propos de l'ami qui semblait cherché au prénom qui se disait être Taoki. Pour que celui-ci me questionne à son sujet, il devait être de proches amis et ne devait pas être n'importe qui, cette pensées me fit esquisser un léger rictus.

Shawn ∞ « La différence est un oeuvre pour ce monde. Cependant, cet oeuvre peut devenir malsain. »


Le regard longeant les environs, d'un air inquiet, les choses changèrent trop vite, à mon goût, dans les dernières années que l'on fut empreint d'un changement majeur. Les gens dévoilèrent leurs nouveaux masques, les paysages ne furent que les contraires que ce qu'ils furent, autrefois et les massacres transgressaient les lois, sans que l'on puisse y dire notre opinion propre. Seulement, il n'y avait aucune goûte de crainte ni même de jugement envers celui-ci qui était à mes côtés. Cette confiance ne se volatilisait peut-être même jamais, même si malgré que Ozvan ne soit pas des nôtres. Il restait un ami de confiance avec qui j'avais su grandir et apprendre.

Shawn ∞ « Je ne compte pas blesser l'un des tiens, je préfère ce qui est juste et pacifique. »

Mes paupières fatiguées de cette longue route à cheval finirent par se fermer légèrement, pendant un instant. Un sourire étirant les coins des lèvres ne semblant pas vouloir quitter celles-ci, dans l'infini d'un moment opportun. L'endroit assombris semblait rendre la tension invisible et embellir d'une douce chaleur invisible l'ensemble des craintes que l'on pouvait se créer, en une simple vie de terriens. Seulement, la douce lumière du soleil réchauffante manquait, en cette sombre et inconnue espace. Dès lors, j'accepta la proposition de l'interlocuteur qui proposait d'aller s'asseoir à l'extérieur pour profiter d'un beau temps qui pourrait bien être le dernier, tout comme un dernier instant partagé à ses côtés.

Shawn ∞ « Pourquoi pas ? En profiter devrait être de notre quotidien. »

Mes yeux restèrent figés, pendant un bon moment, lorsque celui-ci m'offrit sa gourde. Il n'était pas du type à laisser ses objets entre les mains de quelqu'un. Cependant, il semblait être certain de cette offrande et ne sembla pas vouloir la récupérer. Ainsi, se fut dans un lent mouvement qui sembla durer une décennie que mon corps, encore habité par l'âme que j'étais, se dirigea vers l'extérieur. Les rayons du soleil baignaient contre l'édifice abandonné ainsi que les croupes des quadrupèdes broutant la végétation ravageant cette ruine du temps humain d'autrefois. D'un geste léger, je m'asseyais contre un tronc d'arbre qui sembla avoir été achevé pour qu'il soit ainsi, désormais, à terre contre le sol. Tout en regardant les alentours, j'invita Oz à me rejoindre, d'un mouvement de la main.


© Lady sur Epicode
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4941 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 0

The last GOODBYE  Empty Re: The last GOODBYE

le Dim 28 Juin 2015 - 2:36
Une goutte d'eau non loin s'acharnait à rebondir sur les murs tout en laissant un étrange écho derrière elle. Entre toutes les pierres vivotaient un petit monde animal en ces lieux pris d’assaut depuis bien des années. Bien des gens trouvaient le Naori présent plus qu'étrange, mais l'homme du désert se retrouvait souvent dans les propos étranges qu'il prononçait. Des paroles toujours sorties du fond de son cœur plus que lumineux. Jamais au long des jours le rahjak n'avait regretté cette rencontre encore moins l'aide apportée à l'enfant perdu dans le sable sur lequel il buta jadis. Parfois à l'écoute de ses paroles il imaginait qu'il pourrait devenir poète. Et sans doute l'était-il un peu dans sa tribu mais l’éclaireur ignorait en réalité la place qu'il y tenait et pour la première fois cela le frappa tout en l'intriguant mais il ne demanda rien enchaînant sur les propos de l'homme.

« En effet tout dépend de comment on utilise cette œuvre »

Il fut soulagé par la remarque suivante de Shawn. Non que son opposée lui eut provoquée des larmes, mais il aimait à garder les mêmes références imperturbables à travers les ans. Le plus que quaranteraine pouvant de son coté posséder un esprit volatile quant à ses humeurs.  Jamais il ne regretterait d"avoir montré au jeune naori du passé le chemin du retour, plus quelques rudiments pour survivre dans de telles circonstances. Par la suite ce dernier reconnaissant il l'avait tiré d'une mauvaise affaire tout en lui sauvant la vie par la même occasion.

« Juste et pacifique, je ne sais pas si ce sont deux choses que l'on croisera souvent à l'avenir  » 

L'éclaireur en doutait beaucoup, à la limite il s'en moquait tant qu'on le laissait vivre. Le problème étant qu'il s'était forgé une chaîne de l'amitié allant de la cité rahjak jusqu'aux plages calusiennes, en passant par les plaines des pikuni. Sa préférence face à ses nouveaux événements aurait été de s'éloigner dans les terres lointaines à la recherche de nouveauté pour satisfaire ses folies. Mais sa conscience - toujours réveillée aux plus mauvais moments - lui enjoignait de visiter ses connaissances pour garder l'esprit tranquille. Soupirant il suivit Son Naori vers l'extérieur, dont la luminosité l'aveugla quelques instants à la sortie des ruines. Puis le Rahjak prit  place à ses cotés sur  l'arbre foudroyé regardant les chevaux non loin d'eux bienheureux de leur ignorance.

« Tu as raison profitons de ce moment tranquille, ce cette journée qui ne reviendront plus jamais, espérons que ce ne sont pas nos derniers bons moments  »

Malgré cette absence inquiétante de Taoki, malgré les tambours de guerre qui s'agitent au delà des forêts, il restait encore de l'espoir. Il était encore temps de penser aux projets futurs en se disant que la vie pouvait être belle. D'ailleurs il s'abstint de faire la remarque que la jeunesse ne reviendrait jamais car il savait combien son camarade se révélait chatouilleux à ce sujet. Parfois il semblait trainer une carcasse trop lourde pour lui alors que ce que voyait Oz auprè de lui ressemblait malgré tout à un homme gardant la forme. Il lui demanda alors curieux mais non juge

« Que venais-tu faire par ici ? »
Invité
Invité
Anonymous

The last GOODBYE  Empty Re: The last GOODBYE

le Dim 26 Juil 2015 - 23:53
RP archivé suite à la suppression de Shawn The last GOODBYE  484338566
Contenu sponsorisé

The last GOODBYE  Empty Re: The last GOODBYE

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum