Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Ozvan { La forêt a des yeux

le Mar 9 Juin 2015 - 8:52

La forêt a des yeux
La chasse. Elle avait toujours été relativement douée pour cela, mais là, pour le coup, elle ne pouvait pas franchement nier que cela n'avait absolument rien d'évident. Au contraire, même, là, à ce stade, c'était carrément flippant. Trois jours de chasse à revenir les mains vides. Avec son boitillement, elle se trouvait carrément ridicule et pathétique. C'était insupportable. Un soupir s'échappa lourdement de ses lèvres alors qu'elle traînait les pieds. Elle ne pouvait absolument pas nier le fait que son état n'était pas évident, au contraire même. Mais là, elle avait uniquement l'impression d'être un lourd boulet du campement. Et elle ne supportait plus du tout sa situation. Elle avait uniquement l'impression d'être ridicule et il allait vraiment falloir qu'elle se reprenne, que cela soit facile ou non, d'ailleurs. Mais devenir le boulet du campement, non, ce n'était absolument pas facile à ses yeux, et elle ne supportait absolument pas cette situation. Elle étouffait, et elle avait beau essayer d'arranger la situation, ce n'était absolument pas gagné. Et elle continuait à flipper et ça, c'était pire que le reste. Elle détestait les cons sur le camp qui ne servait à rien. Et maintenant, c'était à elle de devenir inutile ? Non, elle ne le pouvait pas, et elle ne supportait même pas cette stupide idée. Persuadée de ne plus servir à grand-chose, elle retournait pourtant en forêt chaque nuit, comme si cela allait pouvoir changer les choses.

Son arc autour d'elle, son carquois bien installé dans son dos, la jeune femme souffla une nouvelle fois alors que ses mains demeuraient désespérément vide. Rien n'allait les remplir, rien n'allait arriver et c'était sans doute ce qu'il y avait de pire dans toute cette histoire. Elle allait rentrer au campement, et une nouvelle fois, on allait la juger, on allait dire qu'elle ne servait à rien. Okay, bon, tout ceci se passait uniquement dans sa tête et personne ne disait ce genre de chose. Mais elle ne pouvait pas se résoudre à agir différemment. Devait-elle vraiment se le reprocher ? Devait-on vraiment lui en vouloir de s comporter aussi mal ? Non, elle ne pouvait pas se résoudre à croire un truc pareil. Ce n'était pas son genre du tout. Elle n'avait pas le feeling, si on pouvait vraiment le dire ainsi. Elle ne parvenait pas à se décider à chasser. Elle faisait du bruit, elle traînait les pieds et ne cherchait pas à faire d'efforts. Elle se sentait minable. Mais elle ne parvenait pas à arrêter de l'être. Sans doute allait-il falloir qu'elle apprenne à poser des pièges aussi, histoire de ramener quelque chose même lorsqu'elle n'était pas foutue de savoir viser. Mais elle détestait ce genre de chose, alors oui, devait-on vraiment le lui reprocher ? Elle refusait de le croire une seule seconde ou même de le supporter. Que cela soit facile ou non, elle devait juste serrer les dents et faire un effort. Que cela prenne du temps ou pas, d'ailleurs.

Elle arrivait près du camp quand son regard se posa sur un Terrien qui rôdait. Bien sûr qu'en temps normal, elle n'aurait pas réfléchi bien longtemps. Elle aurait pris son arc, elle aurait pris une flèche et elle l'aurait donc dirigé vers lui. Elle l'aurait visé et ensuite, elle aurait fait la conversation. Mais là, elle se contenta de souffler un coup et de ne surtout pas se prendre la tête à ce sujet. Elle savait que cela n'avait rien de facile. Mais depuis qu'elle avait failli ôter la vie d'un Terrien de ses poings, elle relativisait, et surtout, elle faisait de son mieux pour arrêter de faire n'importe quoi. C'était nécessaire. Clairement nécessaire.  « Je peux vous aider ? ». Mais même si l'arc n'était pas préparé, elle ne pouvait pas nier que son ton n'en était pas moins froid. Elle restait désagréable et distante. Méfiante surtout, finalement. Parce que c'était sans doute ça le pire.
AVENGEDINCHAINS
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4959 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 60

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Ven 12 Juin 2015 - 18:07
Après s'être rendu chez les calusa pour deux ou trois petites affaires pressentes Le rahjak ayant besoin de se changer les idées se laissa tenter par une petite aventure. Le camp des cent n'était pas loin, certains lors de ses trocs en avaient beaucoup parlé tout en décrivant les lieux. Ça restait l'attraction du moment aussi il aurait été bien bête de ne pas faire le curieux. Surtout que l'idée lui trottait dans la tête depuis un moment. Ainsi tranquillement il s'était rapproché car rien ne pressait. Il ne fallait jamais faire les choses dans la précipitation. Devenu maître dans l'orientation ses marques déjà se trouvaient dans sa tête pour donner ou reproduire la configuration ainsi que le chemin pour s'y rendre. Il ne le ferait que si il jugeait que ses fameux nouveaux arrivés se révélaient dangereux. Oz ne donnait que rarement dans la précipitation. Quelques-uns passèrent devant lui sans se douter de sa présence. Leurs habits ne ressemblaient en rien à ce qu'il pouvait connaître. En soi ce n'était pas gênant et surement pas un critère sur la menace qu'ils semblaient devenir. De plus il les avait trouvé extrêmement jeunes.

Il l'entendit arrivé mais ne se retourna pas. Bien qu'il eut jeté un regard furtif pour se rendre compte des armes que l'inconnu possédait. Il voulait voir ce que serait sa réaction quand il le découvrirait. Il se savait capable d'éviter des projectiles rapidement. Et sinon il ne s'en prendrait qu'à lui. Finalement il l'interpella alors il se retourna tranquillement pour l'examiner. Une jeune fille, blessée à première vue, mais il ne baissa pas sa garde car il en connaissait des sournoises qui tentaient de vous apitoyer pour mieux vous donner le coup fatal. Il ne se laissait plus surprendre depuis longtemps par ce genre de manœuvre. Il ne commettait pas non plus l'erreur de sous estimer une femme aussi jeune soit-elle, car il est beaucoup de bien meilleures guerrières que des hommes. La fille du ciel ne semblait pas heureuse, ou contente, son ton froid n'invitait pas véritablement à la discussion mais il en fallait plus pour décourager le vieux briscard.

« Oui » commença t'il en répondant de sa voix caverneuse « Je crois que tu peux, mais dis moi y a t'il des chefs adultes chez vous ? »

Sa question selon lui n'était pas offensante. Malgré sa parole légèrement agressive elle semblait vouloir instaurer un dialogue. Bien que capable de cruauté il n'en faisait usage que si c'était nécessaire. Oz ne voulait pas leur territoire, car d'abord se décrivait comme un nomade ensuite son refuge restait le désert. Cette personne semblait avoir du caractère, il appréciait toujours cela, ça permettait un échange plus franc. C'est ce qu'il avait constaté à travers les années. Il croisa ses bras sur sa large poitrine montrant qu'il n'était pas hostile pour le moment mais ne bougea pas. Il attendrait d'abord les réactions de l'étrangère. Son cheval se trouvait dans un lieu sur, il ne souhaitait pas le mettre en danger, se procurer un tel animal n'était pas facile, de plus maintenant il était bien rodé pour les voyages. Bien qu'il fut plus vieux, expérimenté et bon combattant, il ne savait que trop bien qu'on n'est jamais trop prudent quand on aborde l'inconnu. Il rajouta histoire d'être bien clair

« Je ne suis pas le porte parole de ma tribu, ni d'aucun terrien.  »  Oz laissa un silence s'installer le temps de compléter « Je suis un nomade tout ce qui m'intéresse c'est de faire des échanges »    

Oui car il fallait l'avouer depuis le début c'était ce qui avait poussé l'homme du désert à "s'égarer" dans cet endroit. Les histoires de revanche, d'ennemis et tout le reste ça ne l'intéressait aucunement. Sa fidélité envers sa tribu n'était pas à mettre en doute mais depuis qu'il troquait il se savait le besoin d'être en bon termes avec tous. il en était venu à apprécier les autres peuples et ne remettait pas non plus leur coutumes juste ou injustes en cause. Tant que rien ne se mettait sur son chemin.
Invité
Invité
Anonymous

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Mer 24 Juin 2015 - 9:27

La forêt a des yeux
Le fait de ne pas sortir son arc et de ne pas le cibler c'était une évolution. Toute simple, un vulgaire petit changement mais ça changeait tout, quand même, et pour cette raison, cela faisait du bien. Elle avait besoin de ça, besoin de se prouver à elle-même qu'elle était capable de faire la part des choses, qu'elle était capable de faire ce qu'il fallait faire lorsque cela s'avérait nécessaire. C'était une nécessité contre laquelle on ne pouvait pas aller. Elle avait besoin de souffler parce que c'était un besoin et qu'on n'allait tout de même pas le lui reprocher. C'était ainsi. Elle refusait de tuer d'autres Terriens. Elle ne savait pas s'il était mort, bien sûr, mais elle n'avait pas non plus envie de le savoir. C'était déjà bien assez flippant, finalement. Et pour cette raison, justement, elle ne voulait pas en savoir davantage. C'était déjà bien assez flippant. Et pour cette raison, il n'y avait absolument rien de plus à en dire. C'était flippant, justement, et il allait vraiment falloir qu'elle se reprenne, d'une certaine manière, en tout cas. Là, devant ce Terrien qui se trouvait bien trop près de son campement, elle ne s'était pas armée. Elle l'avait juste questionné alors que d'ordinaire, elle se serait sans doute comportée différemment. Ca changeait tout et en même temps, ça faisait du bien. On n'allait tout de même pas le lui reprocher non ?

Elle soupira et secoua la tête. Non, il n'y avait pas d'adulte sur le campement, chose qui ne lui manquait pas d'ailleurs. Ils étaient libres et autonomes. Enfin… Quand elle parlait d'adulte, elle imaginait des gens de l'âge de l'homme qu'elle avait en face d'elle, bien sûr, parce que pour sa part, elle se considérait tout de même comme une adulte à l'âge de 26 ans, ça semblait relativement normal non ? Enfin bon, pour le reste, elle n'avait pas non plus envie de sous entendre qu'ils n'avaient pas de défense, qu'il n'y avait que des enfants ou ce genre de chose. Elle imaginait qu'ils s'en étaient rendus compte, pour certains. Mais elle espérait qu'ils savaient tout de même qu'ils n'étaient pas faibles au point d'imaginer que tout allait être facile. Parce que non, ce n'était pas le cas. Et ça, c'était plus important que le reste.  « Ca dépendra de ce que tu cherches. Ce n'est pas une dictature, il n'y a pas de chef à proprement parler. On est un groupe. Je peux être un chef si tu veux. Tout dépendra de ce que tu veux en venant ici ». Elle ne quittait pas son visage et pourtant, elle n'oubliait pas de surveiller, du coin de l'oeil, le mouvement de ses mains. Ce n'était pas ainsi que cela fonctionnait. Il fallait vraiment qu'ils s'en rendent compte, c'était plus important que le reste et c'était surtout à cela qu'ils devaient penser. Le reste et bien… Soit. Pour l'heure, donc, oui, il n'y avait pas vraiment de chef. Il y avait bien les leaders, oui, mais ce n'étaient pas à eux de choisir ce qu'ils voulaient. Et ce n'était certainement pas comme ça que ça allait se mettre à fonctionner. Ou en tout cas, la jeune femme n'avait jamais cru une seule seconde qu'il y avait un dirigeant ou quelqu'un pour lui donner des ordres. Pour sa part, ça ne l'avait jamais intéressée. On lui avait déjà proposé de devenir leader mais elle préférait faire son petit bout de vie, ça devenait toujours plus facile, de son point de vue. Elle n'obéissait à personne. Point barre. Mais de toute façon, on ne l'avait jamais vraiment ennuyée.

Il n'était pas le chef d'une tribu, du coup, sur l'instant, elle ne comprit pas vraiment pourquoi est-ce qu'il tenait à parler à un chef. Enfin bon, ce n'était certainement pas elle qui allait en faire toute une histoire, elle s'en foutait pas mal. Elle lui avait fait comprendre où se situait le problème, et de ce fait, elle espérait qu'il allait se foutre de ne pas parler à un chef. Pourquoi en faire toute une histoire ? Ca ne servirait pas à grand-chose. Et c'était sans doute mieux comme ça, de toute façon. Mais ça, c'était une autre histoire, dans un sens, du moins.  « On peut peut-être voir ensemble, quel type d'échange ? ». Il avait piqué sa curiosité en tout cas, et ça changeait déjà un peu les choses. Pourtant, à côté de ça, elle espérait qu'il n'était pas en train de s'attendre à rentrer chez elle hein. Parce qu'à ce niveau là… Plutôt le tuer que de le laisser approcher les autres.
AVENGEDINCHAINS
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4959 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 60

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Sam 27 Juin 2015 - 1:13
Un criquet non loin d'eux stridulait si fort qu'il semblait s'être invité à leur rencontre. Le Rahjak apprécia ce petit interlude tout en observant la jeune demoiselle alors qu'elle semblait perdue dans des pensées bien agitées. Ses questions quoi que précises restaient anodines. Il les avait comparés à des enfants de façon asse maladroite, simplement il n'avait remarqué aucune personne âgée circuler ou veiller sur leur périmètre. Quelqu'un ayant une expérience plus complète, pouvant ainsi mieux protéger le camp. Cela aurait pu se révéler plus tragique si son rôle avait été celui d'un informateur. Mais non. Il ne pensait pas devoir préciser toutes ses choses, de plus la réaction de la cent lui en apprenait assez sans qu'il soit besoin qu'il se renseigne plus avant. Son but se résumait à lier connaissance pour proposer d'établir un éventuel commerce entre leurs deux tribus. Pour l'instant il ne trouvait pas utile de leur attribuer une autre dénomination. Le courant ne passerait pas forcément entre l'étrangère et lui. Dans ce cas il se retirerait et tenterait sa chance avec un autre enfant du ciel. S'il faisait face à trop d'échecs il se repartirait vers des endroits plus lucratifs. Pour le moment.

Il ne comprit pas vraiment ce qu'elle sous entendait par le mot dictature mais il survola cette affirmation pour se pencher sur le reste de ses dires. Il ne put finalement réprimer un sourire à l'idée de voir chacun d'eux se proclamer le chef en question. Il en déduisit que la jeune brune détournait la question de façon très subtile le prenant certainement pour une grosse brute sans cervelle. Quelle importance? Il savait que son allure le desservait dans certaines circonstances. Sa curiosité brûlant libéralement sur place, dans l'attente de la découverte des possibles trésors qu'ils possédaient, le décida à aller dans le sens de l'improvisée reine du peuple du ciel.


« Tu peux être mon chef si l'envie t'en dit » lui déclara t-il pour commencer , assez laconiquement. Il se détacha quelques instant de son but pour revenir au chant joyeux du criquet semblant l'encourager, puis continua « Je cherche un lien particulier et secret  »

Sortis d'une telle manière de sa bouche ces mots tendaient légèrement à faire croire qu'il souhaitait une aventure. Il n'y songeait pas. Ni même au double sens. Il tentait d'aller droit au but selon son habitude, ce qui pouvait devenir complexe avec la distance physique, autant que mentale, qui les éloignait l'un de l'autre. La communication entre différentes cultures prête parfois à confusion de façon comique. Mais son interlocutrice y verrait-elle le coté maladroit d'une entrée en matière un peu grossière ?  L'éclaireur ayant affronté les tempêtes de sable et plus encore, ne pouvait se laisser contrer par les petites imperfections des dialogues un peu incertains. Qu'elle soit jeune, chef, guerrière, de mauvaise composition lui importait peu tant que la jeune femme concluait un accord avec lui.

« J'aimerais que tu m'apportes des objets typique de votre peuple en échange de ceux que je transporte avec moi  »

Bien évidement il ne s'attendait pas à ce qu'elle parte en courant pour lui rapporter une montagne d'objets. Il supposait qu'avant de se décider la Brune voudrait voir la marchandise pour prendre sa décision. Il se pouvait très bien qu'il ne posséda rien qui intéressa la jeune femme ainsi que les siens. Aussi le lui proposa t'il en tout bonne foi, estimant avoir fait preuve d'un comportement non agressif jusqu'à présent.

« Veux-tu venir les voir ? »

Il savait la cent blessée mais ne voulait pas, par respect, la traitée différemment d'une - ou un - autre. De plus il tenait à sa monture et en aucun cas ne la mettrait en danger en l'amenant à découvert. Au pire si elle se montrait réellement intéressée il accepterait de ramener ses besaces par ici. Mais avant tout il attendait sa réaction. Il ne demanda pas son nom car il supposait qu'elle ne lui dirait que par la suite. Nul besoin selon lui de savoir ces choses si on finissait par se séparer sans l'idée de jamais se recroiser. Quelques chants d'oiseaux s'élevèrent venant se mêlés aux stridulements de l'insecte infatigable perdu dans les hautes herbes les entourant. Il lui sembla capter un mouvement sur la gauche alors il se retourna vivement démontrant à quel point il restait sur le qui-vive. Mais ce n'était qu'un jeune renard roux égaré qui rapidement disparu de leur champ de vision. Alors son regard revint vers Gamora attendant sa décision. Elle lui semblait en proie à quelques démons intérieurs donnant l'impression d'avoir vécue des choses tragiques et violentes. Il reconnaissait l'expression de ses yeux entre toutes pour l'avoir croisée bien des fois. Ce n'était que monnaie courante sur terre mais le confortait dans l'idée qu'il ne se trouvait pas devant des êtres si différents que ceux qui la peuplaient
Invité
Invité
Anonymous

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Lun 29 Juin 2015 - 17:47

La forêt a des yeux
Bien sûr que Gamora avait éludé la question, la jeune femme n'était pas stupide et elle ne risquait pas de prendre le risque de dire qu'il n'y avait pas de véritables adultes sur le campement. Disons juste qu'elle préférait protéger les siens et ne pas attirer les vieux cons qui pouvaient croire qu'ils étaient sans défense. C'était tout à fait possible, oui. Elle avait bien vite réalisé qu'avec ceux d'ici, il était conseillé de se méfier et de faire attention aux faits et gestes. Mais pas que, évidemment, il fallait également réfléchir aux mots que l'on pouvait choisir de prononcer. Ce n'était pas toujours évident. Alors elle avait jugé préférable de ne pas évoqué le fait qu'elle faisait parti des plus vieux du coin. Parce que cela pouvait vraiment donner l'impression que le campement n'était pas assez protégé. Et ça, disons que ce n'était pas vraiment l'idée du siècle. C'était ce qu'il était préférable de dire dès le moment où on voulait être envahi, justement, et non, ce n'était pas le plan du jour. Ils en étaient encore à essayer de survivre, justement. Alors ce n'était pas maintenant qu'il fallait commencé à laisser tomber ou à donner des informations aptes à tous les tuer. Ca ne marchait pas ainsi. Pas quand il était question de survie ! Mais fort heureusement, elle put bien vite voir que ce n'était pas ça qui l'intéressait, il se moquait bien de parler au chef, finalement. Il ne venait pas dans le but d'avoir des renseignements ou pour espionner en tout cas. Et la jeune femme imaginait assez facilement que c'était sans doute plus facile comme ça. En tout cas, il avait su attirer sa curiosité, en lui parlant de lien secret. Elle ne voyait pas trop ce qu'il pouvait bien chercher mais l'idée l'attirait, malgré tout.  « Parle-moi de ce lien, et je verrais si cela m'intéresse alors... ». Mais en réalité, elle ne pouvait pas vraiment nier le fait que cela l'intéressait déjà. Forcément, elle avait envie d'en entendre un peu plus quoi. Disons juste qu'il allait falloir un peu de temps, pour qu'elle puisse bien comprendre cette histoire.

Lorsqu'il parla d'amener des objets de son camp, elle ne comprit pas tout de suite. Ou plutôt, elle ne chercha pas tout de suite à comprendre. Que voulait-il, exactement ? Qu'entendait-il par là ? Elle était bien incapable de comprendre c qu'il était en train de dire, bien incapable de vouloir essayer de comprendre aussi parce que ça, c'était déjà bien assez bizarre pour qu'elle n'ait pas besoin de se prendre la tête trop longtemps. Il allait juste falloir qu'elle reprenne le contrôle ou en tout cas, qu'elle essaie d'y parvenir. Là, ce qu'il lui demandait lui échappait, en tout cas. Elle ne comprenait pas et de toute manière, elle n'avait pas non plus envie de comprendre parce que c'était déjà bien assez étrange, de son point de vu. Il n'était pas nécessaire d'en faire tout un foin, déjà, c'était pas mal non ?  « Tu insinues quoi par là ? Tu veux quel type d'objet ? ». Bien sûr, elle n'était pas non plus certaine d'avoir envie de le lui apporter, il ne fallait pas pousser. Mais en même temps, il semblait vraiment vouloir des objets. Fallait juste qu'il essaie de lui expliquer quel type d'objet il voulait. Elle était sur le point de lui demander de quel type d'objet il parlait, au niveau des siens, mais le sujet persistait à lui échapper, finalement. Après, la jeune femme n'était pas non plus certaine d'être suffisamment intelligente pour aller à sa suite, pour l'accompagner. Non, ce n'était sans doute pas l'idée du siècle et l'idéal était probablement de ne pas faire de folie. Mais… Elle s'en foutait. Elle avait toujours son arc sur son épaule, et il était seule. Elle avait envie d'y croire, bien que ce ne soit pas forcément évident. Elle en avait envie.  « J'imagine que ce serait plus simple. Ca me guiderait pour les objets que tu pourrais vouloir de chez nous ». Oui, ce serait plus facile. Parce que là, ça restait encore un peu flou pour elle.
AVENGEDINCHAINS
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4959 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 60

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Dim 5 Juil 2015 - 0:14
La faune que les entoure s'agite en tout sens un peu comme s'ils prenaient place sur un chemin mystérieux habituellement empruntés par les animaux de ces forêts. Pas un instant l'homme du désert n’a pensé la jeune brune stupide. Pas avenante, légèrement revêche, sans doute, mais pour lui c'est loin de pouvoir le dissuader de poursuivre ces investigations. Bien sur, il aimerait en apprendre plus, mais sa venue ici n'en faisait pas le but premier. Il pourrait lui dire que n'importe quel groundeur se rendrait compte de la supercherie qu'elle tente de lui faire avaler. Mais il s'imagine qu'elle le prendra très mal s'il en fait état. Ou peut-être qu'elle l'accusera de vouloir pénétrer dans leur enceinte. Il n'est pas très chaud sur cette option de toute façon. Aussi bon guerrier qu'il soit il ignore leur nombre et leur force. Des enfants, des adolescents, des presque adultes ça peut faire très mal. Elle demande à en savoir plus. C'est légitime, malheureusement Oz n'est pas grand causeur, encore moins un orateur. Cependant s'il veut obtenir ce qu'il désire il doit se plier au désir de la jeune femme.

 « Et bien il se pourrait que vous possédiez certaines choses venant de la-haut  » Il joint le geste à la parole en indiquant le ciel puis laisse retomber son bras. Le visage sombre. Dans sa tête ce qu'il souhaite exprimer reste très clair. Sorti de sa bouche il estime que ça sonne légèrement ridicule. Malgré tout il continu.  « Des objets que nous ne connaissons pas, qui pourraient avoir une certaine utilité ou ... Alors je les présenterais aux autres terriens, si ils aiment cela, je reviendrais en chercher. je pourrais dire que vous apportez de bonnes choses  » Il ne s'avança pas plus, incertain des réactions d'aucune des tribus qu'il fréquente. Pour certains ce ne serait probablement pas suffisant pour les faire changer d'avis. « Dans le cas ou vos possessions auraient du succès je veux l'exclusivité. Secret parce qu'il n'est pas besoin  d'en parler aux tiens que je ne prononcerais jamais ton nom ...  »

Le rahjak s'arrête là car il estime en avoir assez dit. Elle semble assez intelligente pour assembler tous ces bouts de phrase en un texte compréhensible. La question qu'elle lui pose par la suite lui semble osbcure. Il n'insinuait rien. Il ne voyait pas du tout à quoi elle pouvait faire référence, aussi il laissa filer cet aspect des choses sans mot dire. Puis il haussa les épaules. Quelle personne bizarre. Lui ressemblaient-ils tous les enfants du ciel?

« N'importe quoi qui puisse s'échanger  »  Ajouta t-il en se mettant en mouvement vers l'endroit ou se trouvait sa monture.

Voyant le regard de Gamora plutôt interloqué il comprenait, devinait plutôt, que le sujet autour duquel révolutionnait une partie de sa vie n'évoquait pas grand chose pour elle. A force de vivre dans sa routine de voyageur, avec les autres tribus s'étant faites à ses excentricités, et son être hors du commun. Il en oubliait qu'il pouvait passer pour un total excentrique aux yeux des cent. Il s'imaginait que toute être ressemblant tant soit peu à un humain ne résisterait jamais à un bon troc. Du coup Oz ne comprenait pas pourquoi elle se montrait aussi peu réceptive.


L'homme du désert avança, vérifiant qu'elle se trouvait derrière tout en adaptant sa vitesse à la sienne pour que la jeune fille n'éprouve pas de problèmes à le suivre. Comme elle boîtait une fois dans l'endroit ou il avait laissé Elle - le nom de son cheval et compagnon de route - il siffla deux ou trois fois. On pu entendre un hennissement non loin, puis la bête arriva en trottinant prêt de l'éclaireur. Il ouvrit alors les deux sacs sur le dos de sa belle puis attendit que Gamora le rejoigne pour regarder ce qui s'y trouvait, puis donner son verdict.


« Regarde, dis moi si tu vois quelque chose qui pourrait vous plaire, ou non. Tu peux aussi me faire des demandes précises. Après si tu acceptes nous pourrons nous serrer la main en échangeant nos noms. Si non, je repartirais et tu n'auras qu'à m'oublier  »


HRP:
Je te laisse décrire ce que tu trouveras dans le sac, il peut tout y avoir Ozvan { La forêt a des yeux 2300209421
Invité
Invité
Anonymous

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Ven 10 Juil 2015 - 10:37

La forêt a des yeux
Certaines choses. Oui, c'était un fait. L'atterrissage un peu limite avait détruit certaines de leurs possessions, déjà qu'ils n'avaient pas grand-chose. C'était ce que Gamora ne comprenait pas vraiment dans sa demande, finalement. La jeune femme n'avait rien, ou en tout cas, ils n'avaient pas eu la possibilité de ramener quelque chose ici, et c'était sans doute mieux comme ça, finalement. Parce qu'elle n'avait pas particulièrement envie de se prendre la tête, quoi qu'elle puisse bien en dire, finalement. Ils n'avaient rien, si ce n'était quelques vestiges en piteux état. C'était justement à cause de ça qu'ils avaient eu tant de mal à reprendre leurs vies en mains, à démarrer tout ça. Il n'y avait que de bêtes petites choses, des broutilles sans intérêt et dont ils ne se servaient presque pas eux-mêmes.  « Et que vous a-t-on vraiment dit ? J'imagine que vous ne nous avez pas vu atterrir ». Parce que c'était aussi de ça qu'il était question, dans toute cette histoire. Il était normal de se poser des questions sur ce qu'il cherchait non ? Il n'y avait pas grand-chose à trouver, en réalité. Et la jeune femme n'avait pas eu besoin de beaucoup de temps pour s'en rendre compte, finalement. Ce n'était pas facile, mais c'était ainsi, et si les possibilités n'étaient pas nombreuses, cela ne changeait rien au fait qu'il allait falloir faire avec. Mais aussi parce qu'il n'y avait pas le choix, en fin de compte. Il lui parla d'objet qu'ils ne connaissaient pas sur Terre. Elle se demanda, le temps d'une seconde, s'il parlait des armes. Elle espérait que non puisqu'elle n'était pas suffisamment stupide pour lui filer un pistolet. Mais il paraissait quand même un peu plus sage que ça, alors… Non, elle ne le voyait pas vraiment parler de ça. Et c'était pour cette raison qu'elle avait un peu de mal à comprendre de quoi il pouvait bien parler. Mais mine de rien, cette histoire de troc lui donnait l'impression qu'il s'agissait d'un moyen d'améliorer les relations entre les deux camps. Bizarrement pourtant, puisque la jeune femme ne voyait pas vraiment comment est-ce que cela pouvait vraiment être possible. La paix n'était pas évidente. Mais là, pour le coup, encore une fois, elle ne voyait pas ce qu'elle allait pouvoir lui donner et forcément, cela la fit ricaner lorsqu'il parla d'avoir l'exclusivité.  « J'ai déjà du mal à visualiser ce que je vais bien pouvoir vous donner alors pour ce qu'il en est de l'exclusivité, vous n'avez pas la moindre raison de vous en inquiéter ». Elle se mit à sourire alors. Elle haussa les épaules, elle aurait bien le temps d'y réfléchir. Un petit détail qui pouvait lui sembler utile… Ca lui paraîtrait peut-être important ? Comment savoir hein ? Ils avaient des vestiges, si on pouvait dire ça ainsi. Et certaines parties du vaisseau allait peut-être les intéresser ? Pour une raison qui continuait à lui échapper, évidemment.

Pour qu'elle puisse essayer de comprendre, il lui proposa de regarder dans ses sacs. Ca ne semblait pas être dangereux, il n'avait pas l'air de l'être. Et s'il tenait à cet échange, il allait falloir qu'il la garde en vie non ? Sinon, elle ne risquait clairement pas d'accepter de faire un quelconque échange. C'était même carrément impossible, quand on y réfléchissait vraiment.  « Je vais regarder ce que vous avez, déjà, pour commencer ». Non pas pour voir s'il avait quelque chose qui en valait la peine hein, mais pour voir quel genre de matériel il recherchait. Elle avait des bouts de vaisseaux, elle n'avait pas grand-chose d'autre, finalement. Il marchait devant elle, il ne se méfiait pas vraiment. Elle ne comprenait pas sa façon de fonctionner. Si elle le souhaitait, elle pouvait loger une flèche dans sa nuque, dans la seconde et le tuer, là, maintenant. Il appela alors son cheval et une fois qu'il fut là, il ouvrit les sacs qu'il tenait pour qu'elle puisse regarder dedans. Finalement, il y avait de tout et n'importe quoi, là dedans. Des armes, des livres, des bouteilles… Un véritable bric à brac et pourtant, tant de choses qui pouvaient être utiles.  « Vous savez lire ? », lâcha-t-elle en attrapant un livre dans sa main et en le lui mettant sous le nez. Ce n'était pas méchant mais ça pouvait être un échange également.  « Je parle de ça parce que certains d'entre nous pourraient vous apprendre. Je pourrais vous apprendre. Une leçon peut-être une monnaie d'échange également ». Bah quoi ? En cas où ce qu'elle avait ne pouvait pas l'intéresser, il fallait bien lui donner un peu de matière non ?  « Il y a plusieurs choses intéressantes en effet. Si je parviens à trouver des objets pouvant vous intéresser, on devrait pouvoir s'arranger ». Encore fallait-il trouver. Elle, elle ne possédait pas grand-chose et elle ne se voyait pas piquer les affaires des autres pour un échange avec un Terrien. Très mauvais plan.
AVENGEDINCHAINS
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4959 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 60

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Mer 15 Juil 2015 - 2:54
Caressant la robe ambré de son cheval, l'homme du désert attendait que la jeune fille se décide. Il n'était pas certain qu'elle fut intéressée. non plus qu'elle ne le considéra pas comme une sorte de fou. Puis, son interlocutrice ne devait pas comprendre sa fascination pour toute chose nouvelle et inconnue de lui. Surtout venu du ciel. Oz aurait pu essayer de lui expliquer mais pas plus qu'elle il n'était orateur ou bavard. Il ne restait qu'à voir si pour cette dernière ces transactions pouvaient avoir un intérêt quelconque. Il ne comptait pas se montrer désagréable si elle refusait. L'éclaireur pouvait comprendre. Tous n'ont pas les mêmes envies en ce monde. Déçu, oui, l'homme le serait, mais il reprendrait sa marche. Enfant déjà il n'était pas porté sur les caprices. Encore moins maintenant. Silencieux pendant un moment, Gamora aurait pu croire qu'il refusait désormais de lui répondre. Mais certains événements, n'ayant aucun rapport avec ce qui se passait présentement le préoccupaient. N'étant cependant pas complétement mufle le terrien se retourna vers elle

« Si je vous ait vu, mais j'ai pensé qu'il s'agissait d'hallucinations  » A cause de toutes ces couleurs qui parfois dansaient devant ses yeux sans prévenir. Qu'aucun chaman ne pu jamais expliquées. Depuis il ne les évoquait jamais plus.«Ils ne disent pas grand chose de juste, des suppositions, des interprétations, des rencontres qui ont mal tournées pour vous ou pour eux»

Le Rahjak pensait ne rien pouvoir ajouter qui pu être plus précis. Lui-même les découvrait en cet instant. Il semblait plus judicieux de voir et comprendre par ses propres moyens. Oz pensa d'ailleurs à lui poser la question de savoir ce qu'elle savait à propos des terriens. Il le ferait sans doute, un autre fois, s'ils venaient à se revoir. De plus Le Grounder ne pouvait pas non plus en révéler trop sur lui et ses origines. Les Rahjaks tenaient à ce secret, il le respectait donc. La jeune cent pourrait toujours croire qu'il faisait parti d'une autre tribu. Ou d'un espèce de peuple commun non encore identifié. Cela semblait l'amuser qu'il demanda l'exclusivité, Le Rahjak ne s'y arrêta pas. Car les impressions des autres à son sujet ne lui semblaient que broutilles, et futilités. Il n'en ressortirait pas plus heureux ou malheureux.

« Oui regardez, puis il ne vous suffit que d'amener deux ou trois choses pour débuter. Je pourrais vous guider sur ce qui me semble le mieux  » lui répondit-il alors qu'elle saisissait un livre entre ses mains.  Il pensa à Near qui surement ne l'aurait pas laissé passer. Mais bon les affaires sont les affaires. « Un peu, je me débrouille  » lui répondit l'éclaireur avec une hésitation dans la voix. Ce qui ne marquait pas une mensonge, au contraire, son oncle lui avait offert une très bonne éducation dont il gardait les empreintes encore maintenant. Ainsi pouvait-il avoir un vocabulaire un peu surprenant pour un être qui parfois ne paraissait qu'un simple vagabond. Une fois déclaré Eclaireur, Oz cessa d'étudier,  en réalité il déchiffrait plus par mémoire qu'il ne pouvait réellement lire. La proposition lui sembla étrange, car après qu'il l'eut observée il se demandait si Gamora posséderait assez de patience pour cela.

« Pourquoi pas, il se pourrait que j'ai besoin de quelques leçons  » Finit-il par accepter. « Mais si vous me jetez le livre à la tête dès la première leçon ça ne marchera pas  » précisa t-il doutant de sa capacité à perdre un temps précieux pour un terrien. Loin de lui l'idée d'émettre un jugement, mais dans certains cas certaines qualités étaient requises. Après Oz supportait très bien les caractères forts, compliqués, taiseux, tout ce qui pouvait se rencontrer sur terre.

« Vous avez peut-être des trucs sur vous que vous pensez pas utiles, vous pourriez toujours me les montrez, je trouverais bien pour cette fois,dans l'éventualité d'une prochaine rencontre ramenez  alors même ce qui vous semble inutile, je jugerais par moi-même  » Décrire il ne pourrait pas, c'était un processus qui se passait dans sa tête quand le Rahjak apercevait  le truc qu'il voulait, cette chose dont il se persuadait qu'elle le contenterait. Mais ça ne durait que   quelques instants, après le désir se réveillait à nouveau. Le mettre en mot lui était impossible, le faire comprendre encore moins. Visiblement, pour l'enfant du ciel, ne pas avoir de descirption précise lui posait un problème. Il l'observait soupeser ce que contenaient ses besaces. L'homme du désert supposait que la jeune femme n'était pas du genre à lui raconter sa vie, lui non plus. Et probablement en plus, que ça se révélerait sans aucun intérêt pour elle. Il n'y avait qu'un autre voyageur qui pourrait comprendre. Un explorateur.

« Si vous aimez les livres je peux vous en trouver d'autres  » proposa t-il cherchant ce qui aurait un intérêt particulier à ses yeux. il y avait tant de choses que le voyageur pourrait lui procurer, tant d'endroits secrets qu'il avait découvert. Oz ne pouvait cependant en dire trop, certains déjà l'espionnaient pour savoir d’où il tenait toutes ses ressources. L'homme du désert parfois devait tourner en rond pendant un moment pour tromper les petits malins pensant qu'ils n'avaient pas été repérés.

Hors RP:
j'ai répondu oui pour l'apprentissage de la lecture car l'idée de gamorra entrain d'apprendre à lire à un grounder j'ai trouvé ça craquant Ozvan { La forêt a des yeux 2300209421
Invité
Invité
Anonymous

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Jeu 23 Juil 2015 - 13:24

La forêt a des yeux
Une hallucination, un rêve. Gamora l'avait pensé aussi quand elle était sortie du vaisseau et que la lumière du soleil lui avait révélé ce monde si beau. C'était un plaisir, bien sûr, mais ça ne voulait pas dire que c'était facile. Ca ne l'était même pas du tout, si on voulait vraiment tout savoir. La jeune femme n'aurait pas pu croire qu'ils seraient envoyés sur Terre, c'était bien trop complexe et étrange, de toute manière… Ils n'étaient que des criminels, des gamins censés être expulsés dès qu'ils auraient atteint un certain âge. Des enfants déjà condamnés et même pas par la maladie, par la bêtise humaine. Et ça, c'était carrément moins plaisant que le reste hein. Ce n'était pas rassurant, au contraire. Il y avait un petit quelque chose d'étrange et de destructeur aussi, dans un sens, en tout cas.  « Aucun de nos deux camps ne sait si l'autre est bon ou pas. On n'est pas assez méfiant, ou on l'est trop. Il est toujours difficile de savoir sur quel pied danser dans ce bordel ». Elle soupira et détourna le regard. En toute sincérité, la jeune femme ne savait pas vraiment sur quel pied danser elle-même. Avec les Grounders qu'elle avait déjà eu l'occasion de croiser, elle ne savait pas. Il y avait eu les violents, les meurtriers, et les innocents, les doux… Enfin, tout était si perturbant que la jeune femme flippait un peu à cause de toute cette histoire. Les possibilités n'étaient pas bien nombreuses, c'était un fait, mais ça ne risquait pas d'aller en s'arrangeant, de toute manière. Les possibilités n'étaient pas bien nombreuses, et tout était tellement flippant que la jeune femme n'avait pas particulièrement envie d'épiloguer. Elle était certaine qu'il y aurait une guerre, qui ne serait pas voulue par tout le monde mais elle aurait tout de même lieu. Et c'était ce qu'il y avait de plus effrayant dans tout ça, justement.

La guider oui, c'était plus facile. La jeune femme ne savait pas vraiment ce qu'elle devait ramener. Lorsqu'ils avaient été mis dans ce putain de vaisseau, dans cette navette pour les amener sur Terre, ils n'avaient rien pris. Dans le fond, les uns comme les autres, ils avaient uniquement pensé qu'ils seraient tués hein. Mais ce n'était pas comme ça que ça fonctionnait, justement, et il était temps pour le monde de s'en rendre compte. D'une certaine manière, du moins. Mais on n'allait certainement pas se mettre à prétendre que c'était si facile. Parce que cela ne fonctionnait pas comme ça. Et la jeune femme ne se sentait pas à l'aise avec ce genre de chose. Il lui dit qu'il savait à peu près lire. Qu'il se débrouillait, du moins, mais dans le fond, elle imaginait qu'il devait galérer un peu. De ce qu'elle avait pu voir jusqu'à présent, ils ne savaient pas lire, ils n'y voyaient pas vraiment d'intérêt. Ils n'avaient pas torts bien sûr, à quoi servait la lecture dans la survie ? C'était une sorte de luxe, de manière général. Mais la jeune femme n'avait pas besoin de réfléchir davantage. Ca n'aurait pas vraiment servi à grand-chose, de toute manière, et c'était mieux comme ça, il n'y avait aucun doute sur le sujet. Pour autant, lorsqu'elle lui proposa de lui apprendre à lire, la jeune femme ne comprit pas. Pas qu'elle ne comprit pas ce qu'ele lui disait hein, disons plutôt qu'elle ne comprenait pas pourquoi elle lui avait proposé cela. Avait-elle vraiment la patience nécessaire pour ce genre de démarche ? Elle n'en était pas franchement certaine. Et elle se sentait tellement con finalement, avec toute cette histoire… Il aurait été préférable pour elle d'arrêter de réfléchir. Surtout que ça n'aurait pas servi à grand-chose, c'était une évidence.  « Je ne suis pas très patiente, c'est un fait. Mais de là à imaginer que je vais balancer un livre dans votre gueule… Non, tout de même. Faudra juste éviter de me reprocher ma mauvaise humeur ». Elle haussa les épaules, c'était un trait de caractère évident, chez elle, donc elle ne pourrait pas changer aussi vite. Cela ne fonctionnait pas ainsi. Et elle espérait que c'était suffisamment évident.  « Il faudra être tout aussi patient que moi ». Un sourire se dessina doucement sur ses lèvres. Ouais, c'était un problème oui.

 « J'essaierais de ramener des objets en tout genre, et vous regarderez ce qui vous intéresse le plus ». La jeune femme ne savait toujours pas ce qu'il serait judicieux de ramener. Les possibilités n'étaient pas nombreuses mais elle avait quand même envie d'imaginer qu'elle pourrait lui ramener des trucs qui pourraient lui plaire. Mais ça ne fonctionnait pas toujours comme ça. Et puis si ça se trouvait, les choses qui ne l'intéressaient pas, elle, allait l'intéresser lui hein. Comment savoir ce qu'il était intéressant et ce qui ne l'était pas ? Comment faire la différence ?  « Je veux bien plus de livre, mes camarades en seraient contents ». Changer les idées des plus jeunes, intéresser les plus âgés… La jeune femme était persuadée que ça le ferait oui, aucun doute sur le sujet. Mais pour le reste… Il n'était pas facile de faire les choses, et ça, c'était plus compliqué, encore. Leurs changer les idées, c'était la meilleure chose à faire à l'heure actuelle, elle en était convaincue.
AVENGEDINCHAINS
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4959 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 60

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Dim 26 Juil 2015 - 0:28
Les petits bruissements, craquements de branches qui les entouraient? renforçaient la tranquillité de leur rencontre. Tout silence soudain aurait mis en éveil les sens aiguisés du Rahjak. Les animaux devant un potentiel danger passaient l'alerte en stoppant tout bruit. Le silence s'avérait dangereux, mais aujourd'hui ils pouvaient continuer leur petite discussion dans aucun problème. Pour le moment. Jusqu'alors il ne s'était jamais prononcé sur les enfants du ciel. Maintenant en échangeant quelques paroles avec cette jeune fille brune, il s'apercevait qu'elle ne différait pas beaucoup d'eux. Les coutumes, ou les habitudes, certainement. Mais Oz restait persuadé que chacun de ses pairs pourraient se montrer cruel ou généreux, adorable ou détestable, Audacieux ou couard, ainsi que toute la palette de l’âme humaine. Quant à lui, l'homme du désert, il se moquait royalement des caractères de l'un, ou de l'autre, tant qu'on ne l'affrontait pas directement pour de mauvaises raisons. Le voyageur ne connaissait rien du passé de Gamora, mais acceptait de traiter avec cette dernière , car ça ne devait pas intervenir. Qu'aurait-elle pensée si il lui avait avoué avoir trempé ses mains dans le sang de ses victimes pour s'en maculer. Pour les honorer ou les maudire. Ou si il confessait les innombrables tortures faites sous les ordres de ses supérieurs, à l'époque de son adolescence. Toutes ces horreurs restaient derrière, mais le rahjak pouvait toujours tuer en l'espace d'un clin d’œil, et sans remord. Il ne le faisait pourtant pas. Il avait su se détacher des agissements habituels de sa tribu, du moins ceux qu'il ne jugeait pas nécessaires.

« Trop de caractères différents, de peurs, de jugements, d'idées reçues de chaque coté pour que cela se passe en douceur, mais si certains comme nous nagent à contre courant en montrant que c'est possible, on apportera une petite pierre, et chacune reste importante pour une paix éventuelle  »

Malheureusement pour la paix, en général il fallait une guerre. Insidieusement, le vagabond la sentait prendre vie à travers les personnalités charismatiques et incendiaires de certains des siens. L'éclaireur n'était pas chargé cependant, d'enquêter auprès des cent. Ceux qui le feraient ne seraient sans doute pas honnêtes, les décrivant comme nuisibles, arrogants, irresponsables et dangereux. Oz ne savait pas encore ou le porterait ses croyances, mais il ne serait pas du coté des assassins, la certitude coulait déjà dans ses  veines. L'éclaireur ne souhaitait pas non plus effrayer la jeune fille qui possédait du cran, ainsi que du caractère. Il appréciait cela. De plus elle semblait vraiment disposée, à lui apprendre la lecture. Ce qu'elle ne savait pas, et l'homme du désert ne lui dirait pas, car il devinait bien que ça ne pourrait que la vexée. C'était que Pour lui, la demoiselle sortait à peine de l'enfance, face à la jeunesse, son cœur fondait, n'ayant aucune famille, il se comportait comme si elle eut pu être sa fille. Il ne le montrerait pas bien entendu. Mais rien que pour cette raison jamais il ne perdrait patience, malgré ses humeurs ronchonnes.

« Oh bien la mauvaise humeur, ce n'est pas si grave, je suis moi-même un ours  » Et voilà, il était temps de conclure le marché « Ca sera donc parfait pour moi  » Il récupéra un second livre dont le titre était : "L'art de la guerre" écrit par ....  Là il ne savait déjà plus le déchiffrer « Je lis pour te ... On va se dire tu, ce sera plus simple, pour que tu saches ou j'en suis ? Pour la prochaine fois, que tu prépares un peu cette première leçon, et oui je serais tout aussi patient que toi  »

Oz le disait très sérieusement mais au fond la situation l'amusait grandement, et ce n'était pas courant. Mais pour lui, quand il ne pourrait plus autant courir les chemins, savoir lire serait alors une autre forme d'évasion. Et dans ce cas là, il savait ou s'en procurer une belle quantité. Finalement il semblait que c'était ce qui, pour le moment, intéressait le plus la jeune fille. Parfait, elle n'aurait pas beaucoup de concurrents, Peu lui demandait ce genre d'articles. Du coup il fallait juste connaître les endroits ou les bouquins se récupéraient encore en bon état.

« C'est parfait pour tout, et j'ai une bonne nouvelles pour toi , pour les livres j'ai de quoi te remplir une besace à chaque visite pendant un long moment. En attendant parce que je veux partir sur une bonne base tu peux récupérer tous les livres que tu trouveras dans mes sacs.  »

Après si Le Rahjak devait choisir entre certains plus que d'autres, il ne fallait pas en attendre de trop. Même s'il se savait la patience de les regarder un à un, Oz ne comprenait pas les différentes langues dans lesquels ces ouvrages furent rédigés. L'homme du désert apprendrait avec le temps, car il possédait une très grande curiosité envers tout ce qu'il ignorait. Mais d'abord il devrait passer par les leçons de la jeune femme.
Invité
Invité
Anonymous

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Mar 11 Aoû 2015 - 14:34

La forêt a des yeux
Le début d'échanges entre Gamora et Ozvan.
De chaque côté oui, enfin quelqu'un de réaliste. A force de voir les deux camps médirent sur celui d'en face, Gamora s'est mise à croire qu'elle se trompait sur toute la ligne. Elle a mis du temps, évidemment, mais elle a arrêté, depuis bien longtemps, de se prendre la tête. Que ce soit facile ou non, les possibilités ne sont pas si nombreuses que ça. Et il faut face avec, c'est un fait. Les possibilités n'étaient pas nombreuses et c'était justement. Un soupir s'échappe des lèvres de la jeune femme alors qu'elle l'écoute. En tout cas, elle est tout à fait d'accord avec lui et n'a aucune raison de lui couper la parole, surtout que ce serait totalement ridicule, finalement. Après, elle n'ira pas non plus prétendre qu'une paix est vraiment possible parce que là, elle a juste l'impression que ça ne va pas le faire. C'est compliqué, et il va surtout falloir qu'elle fasse un minimum attention, en fait. Ce n'est pas facile, c'est vrai, mais il va falloir qu'elle reste sérieuse. Et non, elle ne voit pas en quoi une paix pourrait être vraiment possible entre les deux camps. Il y a des erreurs des deux côtés oui, des bourdes, des stupidités. Ils sont à des années lumières d'une vulgaire paix. Et c'est justement ce qui se trouve être si galère. Un jour peut-être mais à l'heure actuelle, ça semble juste impossible. Et elle ne peut pas l'oublier.  « Je crois que pour une éventuelle paix, il va encore falloir attendre un peu... ». Elle soupire mais dans le fond, si une guerre ne semble pas être l'idéal, la jeune femme ne peut guère nier le fait qu'elle ne soit pas vraiment capable de faire confiance aux Terriens ; Mais elle ne fait pas non plus confiance à tous les membres de son propre campement hein. Mais une chose à la fois oui, et c'est la seule chose qui ait vraiment de l'importance. C'est un fait. Et si une guerre vient à éclater, c'est les siens qu'elle défendra, même s'il s'agit pour cela de tuer des innocents, elle s'en moque. Ou du moins, elle s'en moque aujourd'hui et elle verra en temps voulu. Oui, c'est mieux ainsi, il n'y a pas l'ombre d'un doute à ce sujet.

S'ils sont tous les deux du genre à être de mauvaise humeur, ça risque d'éclater parfois. Mais justement, elle trouve ça amusant et espère que ce ne sera pas de la pire des façons. Elle verra bien de toute façon, si ça vient à ne pas fonctionner entre eux, ça pourrait le faire, non mais c'est vrai hein. Il n'y a pas de raison. En tout cas, pour sa part, ça ne lui déplaît pas une seule seconde. Les gens mous, ça finit toujours par l'agacer, de toute façon, alors en général, elle préfère faire la part des choses, elle trouve ça plus facile et moins prise de tête, d'ailleurs. C'est plus facile quoi. Et cent fois plus amusant, d'ailleurs. Donc pas besoin d'en faire tout un foin. Gamora est un peu prise de tête sur les bords, de toute façon et sur ça, elle n'a pas le moindre doute, ce qui n'est pas plus mal. Bref, tout ça pour dire qu'ils devraient y arriver. [color=brown] « Oui, tu as raison, surtout si on est amené à se côtoyer. Elle attrape le livre pour voir de quoi il est question. Le titre la fait grimacer mais sourire l'instant d'après.  « D'accord. Et donc, tu lis, mais tu l'as lu ou tu es en train de le lire ? ». Mais après, qu'il ne s'attende pas à ce qu'elle bidouille un cours de la mort hein, parce que ce n'est pas son genre du tout. Ce qui n'est pas plus mal, d'ailleurs. Et c'est cent fois mieux comme ça. Aucun doute. La jeune femme n'est pas du genre à se tracasser pour les gens, et ça ne risque pas d'aller en changeant. C'est un fait.

Les livres, ce n'est sans doute pas ce en quoi il s'attend quand il est question de lui demander des produits mais à côté de ça, la jeune femme sait que ça plaira à ses camarades. C'est un fait, les livres ne leurs manquent peut-être pas mais c'est une forme de stabilité. Lire, c'est ce qu'ils savent faire, survivre ? Ils galèrent, du coup, oui, ça leurs ferait du bien, il n'y a pas de doute à avoir sur le sujet. Et c'est sans doute mieux comme ça, d'ailleurs. Il n'y a pas l'ombre d'un doute, de toute manière. Et c'est sans doute mieux comme ça, de toute manière. Mais ouais, ça devrait pouvoir leurs faire plaisir. Ne serait-ce qu'un peu.  « Tant mieux, ce sera parfait pour les autres, ils ont besoin de distraction. C'est un bon moyen d'échange, pour le moment, et en cas, plus tard, on changera ». Un sourire sur les lèvres, oui, elle imagine que ça pourrait être un échange sur le long terme, en même temps, il n'y a rien de vraiment si étrange là-dedans non ?
AVENGEDINCHAINS

† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4959 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 60

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Lun 24 Aoû 2015 - 0:47
Le rahjak leva la tête regardant la petite bande d'oiseaux migrateurs passée au dessus de lui, leurs cris l'a alerté. Finalement rien de grave, il peut en revenir à ses affaires. Silencieusement il donne raison à la jeune femme, la paix ne résistera pas, elle part déjà en lambeaux, existe-t-elle seulement encore? On n'en parle plus guère partout ou il passe. De façon incongrue il l'a citée parce qu'il reste persuadé que pour la garder il faut en parler. Malheureusement le mot qui surnage dans toute les têtes, bouches, conversations c'est "guerre". Ses tambours sont déjà en route, ce n'est plus qu'une question de jours, ou de semaines avant qu'elle étende sa cape noire sur tout le territoire. Certains s'en tiendront loin comme lui, protégeront leurs amis ou leur famille. D'autres se battront, certains tueront, beaucoup mourront. Trop. Oz se trouve en complet accord avec la jeune fille, il n'est nul besoin de rajouter un mot de plus. Celà servirait à quoi, ni même de lui faire remarquer qu'ils sont loin d'être prêt. Elle doit le savoir, enfoncer le couteau dans la plaie n’a jamais guérit cette dernière. Et bien qu'il apprécie la cent, il n'est pas encore assez proche pour lui donner des mots de réconforts. Le serait-il que l'homme du désert reste persuadé que ce n'est pas de ça qu'elle aurait besoin. Sans doute veillera t-il sur elle. De loin. Sans jamais se faire remarquer.

« certainement Plus qu'un peu » ajoute t-il malgré tout pour montrer qu'il se joint à son avis. Une fois n'est pas coutume.

Ensuite elle lui arracha le livre qu'il tenait en main, plutôt lui emprunta, mais Oz restait tatillon avec ses objets, il avait parfois bien du mal à les céder malgré que ce fut lui dans ce cas qui le proposa. Aussi fit-il une légère grimace, accompagnée d'une geste semblant récupérer le livre, qu'il abandonna dans la foulée. le rahjak haussa tout d'abord les épaules à sa question. En réalité, il lisait de façon sommaire, l'essentiel, ce qu'il jugeait bon de savoir. L'éclaireur admirait plus l'objet que ce qui se trouvait à l'intérieur. Quand il l'ouvrait, il s'arrêtait sur des passages au hasard, s'il aimait, il continuait quelques minute, sinon il changeait de page. Mais lire du début à la fin, ce n'était pas son truc. « je le parcours de temps-à-autre  » fut la réponse  qu'il pensait ressembler le plus à la réalité sans l'être tout à fait. « t'as pas besoin de te prendre trop la tête, je veux pas me retrouver coin du feu à lire de gros pavés, simplement tu me corriges un peu, tu m'expliques certains mots, puis si tu es pas certaine de connaître tout, je peux trouver ce truc que j'ai vu ... encyclo ... ou dico que c'était écrit. ». Oui parce que le voyageur n'a pas non plus l'intention de devenir une lecteur assidu . Non il veut connaître le plus important, déchiffrer les documents qu'il peut trouver, apprécier la musicalité des phrases choisies au hasard. Mais ça il n'a pas besoin de l'expliquer, c'est personnel, et pour le moment il n'a jamais été question d'en dire plus que nécessaire l'un sur l'autre. Ou jamais.

Ensuite l'éclaireur n'à jamais été du genre à questionner les autre sur leur préférences quand à ce qu’ils souhaitaient échanger. Pour lui chacun fait ce qu'il veut. Tant que Oz peut se livrer à son petite commerce sans déboires, il ne mettra pas son grain de sel, aussi étranges que soient leurs demandes. Même il lui arrive de signaler qu'il peut trouver mieux. Aussi quand la jeune fille remarque que ça fera du bien à son peuple de se distraire un peu, le voyageur ne peut s’empêcher de penser à cet endroit particulier. Ou se trouvent ces grands livres cartonnés pleins d'images,  il lui demande donc tout à trac  « Alors des bandes dessin ça vous ntéresse aussi ? » On pourrait croire à la façon dont il l'a prononcé qu'il à parlé de  *bande de saints* ou *bandes de seins*. Mais c'est qu'à l'époque ou le Rahjak regardait très vite, et  la pancarte indiquant le rayon était à moitié effacée. Aussi il précise, car il se pourrait que les enfants du ciel n'aient plus connaissance de ces choses.  « ce sont des images qui se succèdent racontant une histoire avec des mots dessus » cherchant quelques minutes tout en se concentrant il rajoute pour terminer  « Marvel.... Superman ... Tintin ». Voila les seuls mots qui lui reviennent, il se remémore aussi certaines couvertures avec de petits hommes bleus bizarres qui possèdent tous une bonnet sauf le chef. mais le titre serait vraiment trop difficile à prononcer. Probablement que ce qu'il vient d'évoquer ne rappellera rien à la jeune fille. Aussi comme tout lui semble correct, tranquillement il fouille dans ses besaces pour sortir les trois autres livres qui s'y trouvent. Et les pose dans les bras de Gamora. Voilà une bonne chose de faite, il à bien vu qu'elle boitait mais ça ne la rend pas manchote, et il comprend que - et ça lui plait bien - qu'elle refuserait un traitement de faveur  « Et bien c'est parfait, quand ce sera le moment et que tu souhaites autre chose, tu me le diras, jusque là je te fournirais en livres, mais rien ne t’empêche chaque fois de farfouiller voir si tu dégottes un truc qui te plaise. »
Invité
Invité
Anonymous

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Jeu 27 Aoû 2015 - 19:55

La forêt a des yeux
La guerre. Une chose à laquelle il semble être plus difficile de penser au fil des jours. Elle ne prétend pas qu'elle supporte cette idée mais Gamora ne peut pas nier que cela n'a rien de facile, c'est tellement une prise de tête que la jeune femme ne voit pas vraiment ce qu'elle pourrait faire pour que sa vie s'améliore. Les possibilités ne sont pas nombreuses mais là, à l'heure actuelle, sans doute serait-il plus facile pour eux de prendre la fuite. Pourquoi rester dans une guerre ? Pourquoi être suffisamment con pour rester là, à subir les conséquences d'une guerre qu'ils vont sans doute perdre ? L'entraînement, c'est utile, c'est vrai. Ils sont d'accord tous les deux, oui, peut-être mais cela ne change rien à la situation actuelle. Ils se retrouvent tous les deux pris au piège par une situation des plus désagréable et étrange. Chacun dans un camp, mais tout deux pris par une guerre qui ne devrait même pas avoir lieu, finalement, et c'est bien là que se situe le gros du problème, malgré tout ce qu'on pourrait en dire, finalement. Ce n'est pas évident, et c'est tellement énervant aussi, qu'elle ne voit pas ce qu'elle pourrait dire. Elle aurait lieu, qu'ils le veuillent ou non, ils ne pourront rien faire pour l'éviter parce qu'il n'y avait pas la moindre solution miracle. Les deux campements veulent faire ce changement. Que ce soit pratique ou non, d'ailleurs. Mais les possibilités ne sont pas suffisamment nombreuses. Et c'est bien ça le problème.  « Notre principal problème, c'est que nous ne pourrons pas agir contre ça, tu vois ? La guerre… Nous l'aurons ». Elle détourne le regard, elle ne supporte pas ce qu'elle voit, et dans un sens, elle n'a pas le choix. Ses camarades la veulent, cette putain de guerre. Peut-être pas tous, mais ils sont nombreux et c'est principalement là que se trouve le gros du problème. Chez les Terriens, Gamora imagine qu'il en est de même. Alors… Elle préfère ne pas y réfléchir plus longtemps, parce que ça n'a pas de sens. Cette guerre n'a pas de sens, et la forêt est suffisamment grande pour tout le monde. Mais cela ne semble pas aller de soi pour tout le monde. Alors elle préfère ne pas y réfléchir. La haine et la violence, elle ne connaît que trop bien. Il est temps pour elle de voir autre chose, mais on persiste à l'en empêcher.

Gamora imagine bien qu'il ne va pas passer des heures à bouquiner. Sur cette planète, les occupations ne manquent pas, il n'est donc pas vraiment utile de trouver quelque chose à faire et encore moins nécessaire de perdre son temps avec un livre dans les mains. C'est, par ailleurs, un peu le pire scénario possible, dans un sens. Mais la jeune femme ne va certainement pas se permettre d'en faire toute une histoire. Où serait l'intérêt, finalement ? Du coup, elle ne va pas lui donner un cours précis pour apprendre à lire, parce que cela ne lui servirait à rien. Mais déchiffrer et parvenir à lire les mots nécessaires, ça par contre, ça peut être utile, c'est vrai.  « On fera à ton rythme et comme tu le sens, et si je vais trop loin, ce sera aussi à toi de me le dire ». Elle lui sourit, elle veut lui faire comprendre qu'elle ne lui impose rien, elle n'est pas stupide. Mais la jeune femme ne peut pas nier que cette histoire lui convient. Tout lui apprendre ? Chaque mot, chaque lettre ? Elle n'est pas prête pour ça. Alors c'est mieux comme ça, oui.

Des bandes dessinés, oui, ça pourrait être sympa aussi, pour les plus jeunes surtout. C'est eux qui en ont le plus besoin, eux qui ont besoin de se changer les idées parce que c'est surtout à ça que ça sert, finalement. Se changer les idées, c'est la base de tout ce qu'ils font, au final. Les livres, là, dans leur situation, ce sera la seule utilité qu'ils auront.  « Oui, je sais ce que c'est, nous en avions, là-haut. Les plus jeunes en seront ravis ». Gamora qui pensent aux gosses, c'est peu commun mais dans le fond, est-ce vraiment si étonnant ? Elle ne le pense pas.  « Je te dirais oui, mais je pense que pendant quelques temps, ça sera très bien, les miens en auront besoin. Encore faut-il que je trouve quelques objets à échanger. Je regarderais, et vous les présenterais la prochaine fois que nous nous verrons ». C'est une promesse oui, parce qu'elle tient ses engagements et que c'est bien de ça qu'il est question, en cet instant.
AVENGEDINCHAINS

† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4959 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 60

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

le Lun 31 Aoû 2015 - 1:12
Ici à l'ombre des arbres la fraîcheur s'installe tranquillement avec la journée qui se replie pour laisser sa place à la nuit, mais il fait encore bien assez clair pour qu'on y voit. Finalement le rahjak pense qu'il à bien fait de venir par ici. Il ne savait pas ce qu'il trouverait. Oz avait bien entendu que les cent semblaient rétifs aux terriens. Visiblement pas tous, comme il le pensait, il valait toujours mieux venir voir de ses propre yeux. Comme toujours la plupart des gens ne regardaient pas plus loin que le bout de leur nez ou choisissait une situation, et en profitait pour démarrer une guerre qui les servirait - ils le pensaient - plus ou moins. le rahjak ne suivait aucun chef, jusque là il aimait sa tribu, mais ça ne l'empêchait pas de faire ce que lui croyait juste. S'il avait acheté des esclaves ce fut pour les relâchés, prétendant plus tard les avoir tués sur un coup de colère. Il n'aurait supporté personne qui trainait dans ses jambes. De plus il n'y avait rien à tenir dans sa maison qu'il ne visitait que rarement et se trouvait envahit d'objets les plus hétéroclites. Il apprécie cette jeune fille, comme n'importe qu'elle personne avec qui il serait venu à troquer. Bien sur il y a des différences de la même façon qu' avec chaque tribu. Elles sont sans doutes un peu plus profondes mais pas de quoi en faire une guerre. C'est son opinion et tout le monde ne la partage pas. L'éclaireur à cet étrange sentiment qu'il ne bénéficiera pas très longtemps des leçons de Gamora. Il est déjà risqué pour eux de s'aventurer trop avant, cela le  sera encore davantage dans les jours qui viennent. Il déclare alors soudainement « Je ne serais pas ton ennemi quoiqu'il advienne ».

A la fois cela voulait tout dire, et ne rien dire. il ne savait pas préciser plus, ne pouvait pas. Depuis toujours, il vagabondait de village en village, il était accepté ou toléré partout. Son meilleur ami se trouvait être un Athna, un de ses protégés un Naori, et sa nièce vivait chez les Calusa. Par dessus tout il avait aimé, aimait? une Pikuni. on ne pouvait pas être plus indifférent à la race des autres que lui. Mais bien sur il ne lui viendrait pas l'idée d"étaler sa vie devant cette jeune cent. Elle pourrait lui dire qu'il ne racontait que des sornettes. Il le disait toujours, il n'y que les gestes qui comptent, les paroles s'envolent. Il en revient donc à leurs affaires, la jeune fille semble avoir très bien compris ce qu'il lui demande. Il n'est pas étonné, depuis le départ il la trouve vive d'esprit, après qu'elle puisse avoir un mauvais caractère ou non, ça l’indiffère. l'éclaireur ne se laisse pas arrêter par ce genre de critère « Crois moi je ne me gênerais pas pour te le dire ».

Maintenant le temps de reprendre la route est venu, l'affaire à été conclue, il accorde sa confiance à la jeune cent. Il verra à leur prochaine rencontre si il à eut raison. Il n'en doute pas. Elle semble intéresser par ces livres cartonnés et pleins de dessins qu'il lui propose. Presque ravie. Très bien il en amènera le plus possible, mais il n'ira pas non plus surcharger sa belle Alezane. il verra cela en temps et heure, mais le voyageur fera son possible car dans son cœur il aimerait contribuer à adoucir la vie de ses jeunes qui ne méritent aucunement le sort qu'on leur réserve. Cependant il n'est pas responsable d'eux, de plus il ne veut pas attirer d'ennui à Gamora pour être vue à discuter avec lui plus qu'il ne faudrait. « Parfait, ça me va, quand je reviendrais je traînerais dans le même coin, ce sera pas tout de suite, mais je reviendrais, dans deux mois ditons, repasse par ici régulièrement ». En temps normal il prend six à sept mois pour revenir, mais dans leur cas, le rahjak fera une exception. Sans le dire, il est tenté de veiller de loin sur eux.

HorsRP:
Je pense qu'on arrive au bout soit tu peux clore, soit on arrête là.


Thé end
Contenu sponsorisé

Ozvan { La forêt a des yeux Empty Re: Ozvan { La forêt a des yeux

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum