-50%
Le deal à ne pas rater :
XIAOMI Mi band 5 – Montre Connectée
29.99 € 59.99 €
Voir le deal

Aller en bas
Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 458 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : Schizophrenic METIER/APTITUDES : ancien esclave, ancien rebelle Rahjak, sait se battre, se soigner sommairement et casser des cailloux. Est formé en cueillette chez les naoris. TRIBU/CAMP : Rahjak, vit chez les naoris POINTS GAGNES : 45

En recherche de plantes | Sierra Empty En recherche de plantes | Sierra

le Dim 15 Nov 2020 - 15:11
Taël faisait parti des kidnappés par ces enfants de la mer. Eirik ne savait pas quoi penser de ces inconnus débarqués sur une plage et qui avaient disparu sans laisser aucune trace. Ce qui l’embêtait surtout, c’était de voir sa réserve de plantes médicinales diminuer. Bien sûr, il restait inquiet pour Taël, il n’était pas insensible non plus. Il se demandait bien où il était et s’il reviendrait. Surtout dans quel état, on ne revenait jamais entier de ce genre d’aventure. Eirik devait aller au duty-free en espérant trouver la fameuse Sierra dont Taël lui avait parlé. Quelqu’un qui était aussi spécialisé dans les herbes médicinales. D’après ce qu’avait compris Eirik, c’était une femme, mais il ignorait son âge, encore moins son apparence. Il n’avait pas le choix, il devait la chercher. Il espérait la trouver au duty-free, il ne pouvait pas aller chez les cents. Il n’avait absolument pas le choix car dès qu’il n’aurait plus son mélange, il ne donnait pas chair de sa peau. Il n’avait pas envie d’entendre les voix, encore. Il n’avait pas envie de s’énerver chez les naoris et risquer de perdre sa place chez eux.

Il ne voulait pas quitter sa fille Tamara. Maintenant qu’ils vivaient ensemble, même si chacun était dans son habitation, Eirik pouvait goûter à la joie d’être père. Un sentiment étrange l’envahissait à chaque fois qu’il y pensait. Il se sentait léger et voyait ce qu’aurait pu être sa vie s’il n’avait pas été esclave. C’était une sorte de regret qui le brûlait alors qu’il se mit en route avec un petit groupe en direction du duty-free. Il y en avait pour quelques heures de marche en longeant la rivière. Comme à son habitude, Eirik laissait les autres parler autour de lui sans s’en soucier, avançant calmement. Il avait presque appris à apprécier les bavardages même si de temps en temps, cela pouvait le tendre. Les paroles étaient parfois superflues et plus d’une personne avait besoin de parler pour étouffer une angoisse profonde. Eirik sentait bien que son genou gauche grinçait à chaque pas et que c’était douloureux. Il ne disait pourtant rien, silencieux comme une ombre. Avoine le suivait, trottinant à côté de lui avant d’aller parfois plus loin, mais il revenait sans cesse. Cela n’irait pas, il s’arrêta. Ils venaient à peine de quitter leur terre. « Faut que j’aille chercher ma monture. » Il avait voulu marcher comme les autres, mais force était de constater que non.

Il revint sur ses pas où il trouvait son étalon gris fougueux qui rappelait l’agitation du désert. Il n’eut qu’à le préparer, se hisser péniblement en selle et presser ses flancs. En quelques foulées rapides, l’animal nerveux rattrapa le groupe et Eirik le mit au pas pour ne dépasser personne. On ne le jugea pas, se doutant bien qu’à son âge, faire une marche de plusieurs heures n’était absolument pas conseillée. L’ancien esclave Rahjak était particulièrement frustré, mais il le gardait pour lui alors qu’après plusieurs heures de monte le duty-free se distingua. Il descendit de selle, attacha sa monture dans un coin dédié pour et le petit groupe se sépara. Ils se donnèrent une heure de retour et un point de rendez-vous. Eirik partit seul dans son coin, accompagné d’Avoine alors qu’il cherchait la fameuse Sierra. Il regardait les stands, cherchant une femme du ciel. Il distingua une femme dans son coin et s’approcha. « Excusez-moi, vous êtes Sierra du ciel ? » Il ne devait pas avoir mille Sierra ici et du ciel en plus. Il avait parlé en anglais, un peu rouillé dans cette langue. Eirik paraissait usé, le regard sombre hanté, une barbe mangeant son visage. Il portait une tenue qui tenait chaud. Avec le froid qui commençait, il avait particulièrement mal aux articulations. « Je cherche une vendeuse de plantes. Je viens de la part de Taël. » Il ne se doutait pas qu’elle le cherchait aussi. Il se sentait particulièrement vulnérable et bête. Il détestait ce genre de situation.
Sans peurs et presque sans reproches
Sierra Megara
DATE D'INSCRIPTION : 27/07/2014 PSEUDO/PRENOM : Sammix MULTICOMPTES : Adriel MESSAGES : 18219 CELEBRITE : Barbara Palvin COPYRIGHT : Schizophrénic + Tumblr METIER/APTITUDES : Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits TRIBU/CAMP : Les 100 POINTS GAGNES : 106

En recherche de plantes | Sierra Empty Re: En recherche de plantes | Sierra

le Lun 16 Nov 2020 - 19:47
Je ne suis pas du genre à trop me disperser en général, mais quand un ami me demande un service, je le lui rends volontiers, surtout quand il s'agit de Taël. Bon, là c'était par la force des choses, les envahisseurs venant de la mer avaient réussis à l'embarquer avec d'autres malheureusement. A croire qu'il était la cible favorite des autres quand il s'agissait de kidnapper des personnes, mais bon, ça ne te réjouissais pas pour autant. Il était à priori rodé depuis le temps mais qu'est ce qu'ils allaient lui faire ? De ceux que nous avions réussi à retenir, même si je ne participais pas aux interrogatoires, il n'y avait visiblement pas grand chose à en tirer. Mais c'est comme ça, n'est ce pas ? Taël m'avait donc demandé si je pouvais le remplacer, de temps en temps au Duty-Free, quand il ne se sentait pas bien, ou parce qu'il savait qu'il ne pourrait pas y être mais que certains terriens avaient besoin de ses services. Alors, j'y avais été quelques fois, mais depuis qu'il avait été kidnappé, j'y passais plus souvent encore, entrant dans le même registre que ce qu'il avait. Il y avait un terrien qui lui prenait souvent des plantes, et vu le timing de sa dernière venue, il ne tarderait pas à venir, je le savais, alors j'essayais de me montrer attentive. Est ce que je l'avais déjà croisé ? Possible, j'ai croisé pas mal de monde depuis que nous sommes revenus sur terre, alors son visage ne me serait peut être pas totalement inconnu. Difficile à dire, mais d'après ce que le bouclé avait pu me dire, il venait de loin, il n'était pas dans une des trois tribus existantes, enfin, des deux tribus, puisque les calusas avaient été dissous bien malgré eux à cause d'une tempête plus violente encore que les autres, détruisant leur village voilà maintenant un petit moment, peut être deux ans, au moins. Oui, le temps passe vite, et comme je n'ai pas noté la date précise, cela ne m'impacte pas de la même façon que les autres. Bref, le terrien s'appelait Eric selon les dires du brun, je n'étais pas certaine de la prononciation, encore moins de l'écriture du prénom mais ce n'était que secondaire, du moment où nous parvenions à nous trouver. Je savais qu'il lui avait parlé de moi, puisqu'il aurait été possible que ce soit moi qui soit là à la place de Taël un jour ou l'autre. Le choix ne se faisait plus pour le moment vu qu'il n'était pas là et que je ne savais pas quand il rentrerait. Oui il rentrerait, c'était une certitude, je le savais, j'en étais intimement persuadée, mais j'ignorais quand ce serait possible, quand ce serait effectif. Je me rendais donc au Duty-Free avec ma marchandise. Si j'avais certaines choses en plus grande quantité, d'autres produits se trouvaient là en quantité plus limitée. Un groupe de terrien arriva alors, je me disais que peut être j'étais venue le bon jour pour que le fameux Eric puisse me trouver. Et justement, un terrien correspondant au profil vint dans ma direction. Par chance, j'étais là, et il me cherchait, au courant sans doute que malheureusement Taël avait été kidnappé. Est ce qu'il était là ce jour là ? Je ne m'en souviens pas, si c'était le cas, alors il n'était pas proche de notre groupe. Peu importe, je lui souriais.

" C'est moi-même. Alors, si je ne me trompe pas vous être Eric, c'est ça ? Taël m'a dit que vous devriez venir dans les jours à venir et puisque vous venez de sa part. "

Je supposais que je supposais bien, c'était dans la logique des choses, espérant pouvoir lui donner ce qu'il faut pour soigner le mal qui le rongeait de l'intérieur. Le bouclé ne m'en avait pas mieux dit, et même si j'étais évidemment curieuse d'en savoir plus, je ne me montrerais pas indiscrète pour autant.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum