Aller en bas
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1864 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 231

Ne pars pas trop vite | C'yra Empty Ne pars pas trop vite | C'yra

Sam 7 Nov 2020 - 22:19
Parvati était morte durant la guerre, elle avait pris une flèche. Gen pensait les premiers jours ne pas s’en remettre. Au début, il mangeait à peine, restait silencieux malgré l’agitation qui touchait le village. Des nouveaux enfants du ciel étaient arrivés, plus vieux semblait-il. Il s’en fichait. Il était rempli de rage, de rancœur. Il laissa sa cuillère en bois tomber dans son bol et passa une main sur son visage mal-rasé. D’habitude, il tentait de se raser un peu, mais là, on aurait dit un ours. Il regarda son fils qui le fixait. Quand Ephraim se rendit compte que son père le fixait, il replongea son nez dans la soupe. Gen soupira et sentit le jugement de sa sœur Dai. « Je vais prendre l’air. » Elle devinait trop vite les choses. Il attrapa son manteau et sortit de leur petite maison. L’air frais commençait à envahir la montagne et même s’ils étaient protégés dans la grotte, l’air était mordant. Il alla aux écuries et trouva Yuki qui était sagement en train de manger son foin. Il entra dans l’enclos, faisant reculer d’autres chevaux et alla caresser sa jument sombre.

Elle se laissa faire sagement alors que comme d’habitude quand il était troublé, Gen caressa sa double-mâchoire sur la joue gauche. Une mutation du fait de la radioactivité, mais il avait refusé de l’abattre, sa défunte femme Enako n’avait pas voulu l’abattre non plus. Il posa sa tête contre la crinière de l’animal. Il avait perdu sa femme dix ans auparavant et maintenant c’était le tour de sa seconde conquête. Il sentait son cœur se serrer, son souffle se bloqua alors qu’il retenait ses larmes. Les autres ne comprendraient pas. Ils ne savaient pas la vérité. Il devait partir s’aérer et vite. Il alla chercher la selle et la bride de Yuki, la harnacha et la sortit de l’enclos. Il alla à l’entrée de la grotte, prit son arc et sortit. L’air frais le cueillit et il se sentit tout de suite mieux, plus léger. Il laissa marcher Yuki dans la montagne sans se préoccuper du chemin. Il avait juste besoin de prendre l’air, tout simplement. Il savait que son deuil prendrait du temps. Gen avait l’impression d’être entouré par les morts.

Il ne rentrerait pas trop tard, pour éviter d’inquiéter davantage sa sœur Dai. Yuki se déplaçait avec légèreté dans la montagne, née ici, elle se mouvait presque comme un bouquetin malgré sa masse. Il s’éloignait de plus en plus de l’emplacement de la grotte athna tandis que Yuki se hissa en hauteur et s’arrêta finalement pour brouter un brin d’herbe qui restait. Gen descendit de selle, s’assit sur un gros caillou et se laissa rafraîchir par l’air. Son attention fut attirée par un mouvement au loin et il remonta en selle. Il mena Yuki vers l’ombre qui se mouvait. Quelques minutes après, il atteignit un autre plateau et tomba sur C’yra. Il l’avait découverte il n’y avait pas si longtemps en train de danser. Il l’avait un peu engueulée de s’éloigner autant de chez eux. Il ne s’attendait pas à la voir ici seule, alors que la guerre venait de finir. « Tu ne devrais pas rester ici, sait-on jamais. » Pas un bonjour, juste bougon comme à son habitude. Il la détailla. « Qu’est-ce que tu fais ? » Il lui trouvait un air étrange. Elle était bien courageuse d’être dehors. Malgré l’accord avec les cents, les athnas restaient méfiants et sur le qui-vive. Gen avait envie de lui dire de rentrer et se fit la réflexion qu’elle devait probablement être en train de danser. C’était une pratique étonnante pour leur tribu. Il ne connaissait pas de nombreux danseurs. Il descendit de selle et laissa Yuki chercher de la nourriture. Elle ne s’éloignait jamais trop loin.
C'yra Lor-Istad
DATE D'INSCRIPTION : 26/09/2019 PSEUDO/PRENOM : J/CapRaccoon MULTICOMPTES : Maori, Werowa, Lazuli MESSAGES : 156 CELEBRITE : Seo Soojin COPYRIGHT : Thinkky <3 vava, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : marchande, danseuse TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 115

Ne pars pas trop vite | C'yra Empty Re: Ne pars pas trop vite | C'yra

Lun 16 Nov 2020 - 23:10




Ne pars pas trop vite

C'yra danse. C'yra est seule au monde. Ses bras s'étendent, se plient. Ses jambes se plient, s'étendent. Elle tournoie, virevolte, dans un sens, dans l'autre. Elle perd son équilibre, se rattrape in extremis. Elle recommence. Elle recommence. Elle recommence. Elle n'est pas femme à abandonner rapidement, à la première incartade. Pas en matière de danse en tout cas. En tricot, oui. En cuisine, oui. En combat, ça dépend des fois. Mais en danse, jamais. Elle n'a jamais connu de passion plus dévorante que celle qui l'anime quand elle danse. Elle n'a jamais connu d'envie plus prenante de vouloir faire, refaire et bien faire. Il n'y a qu'en danse qu'elle est si impliquée, si perfectionniste. Et comme elle n'a pas de public, ce n'est jamais bien, jamais suffisamment bien, ce qu'elle fait. Elle n'a personne pour lui dire de placer son bras plus haut ou plus bas, de tendre plus la jambe, elle n'a personne pour la guider alors elle s'imagine un public, quelqu'un assis sur cette pierre en face d'elle, un professeur aussi bougon et rude qu'Elias qui la pousse dans ses retranchements pour toujours mieux faire, et ça lui convient bien. Elle pourrait presque entendre sa voix, tour à tour féminine et masculine, quelquefois douce mais vipérine, quelquefois grave et brutale, avec des intonations changeantes, fluctuantes selon qu'elle l'imagine Naori, Pikuni ou Rahjak. Ou même venu du ciel. Elle l'imagine lui parler en gonasleng, ou en trigonasleng quand elle ne connaît pas le mot en gonasleng et doit se rabattre sur le trigedasleng. Jeune ou vieux, le public est toujours le même : intransigeant. C'yra n'a jamais de cesse de s'améliorer, d'imaginer. L'avantage de ne pas avoir de professeur, c'est que ces mouvements sont à elle. Elle les invente, les combine, les décompose et recompose autre chose à partir de ses mains, de ses pieds, de ses bras, de ses cuisses, de son ventre, de sa tête. Elle travaille ses expressions aussi. Elle n'a pas de musique en tête, juste la danse dans le cœur.

« Tu ne devrais pas rester ici, sait-on jamais. » C'yra sursaute, et dans son sursaut se retourne et sort à la vitesse de l'éclair son poignard. Quand elle retombe sur ses pieds, elle est autant capable de partir en courant que d'attaquer. L'adrénaline coure dans ses veines, la sueur froide coule sur sa nuque. L'adolescente laisse échapper un soupir en s'apercevant que c'est Gen qui l'a dérangée. Ce n'est que Gen. « Qu’est-ce que tu fais ? » C'yra range son arme dans le fourreau accroché au bas de son dos. Avec la danse, elle a ôté la fourrure qu'elle porte lors de ses excursions en montagne. Elle a un vêtement plus léger, un pantalon de cuir, et elle est pieds nus. Elle a aussi ôté ses grosses chaussures, pratiques pour la randonnée mais pas pour la danse. « Je cire mes chaussures. » C'yra est adepte du principe : tu es stupide, je suis stupide aussi. Autrement dit, Gen sait clairement ce qu'elle fait. La jeune femme, quand même essouflée, même si elle a tendance à oublier les soucis du corps quand elle danse, récupéra sa fourrure posée sur la pierre, et s'enveloppa dedans, pour garder la chaleur qu'elle dégageait. « Tu continues de fuir ta maison ? » Elle est observatrice, et pas bête, et pas gentille. A vrai dire, d'aussi loin qu'elle s'en souvienne, elle a toujours croisé Gen hors du village. Surtout la première fois qu'il l'a surprise en train de danser. Elle avait vraiment eu peur de lui ce jour-là. Elle avait surtout eu peur qu'il raconte leur rencontre à son père. Pas sûr qu'il apprécie que sa fille chérie passe des heures dehors à danser. Enfin, C'yra ne sait pas ce qu'il détesterait le plus : qu'elle passe des heures dehors, ou qu'elle danse. Alors mieux vaut prévenir que guérir, et ne rien dire.
said I hate you without hesitation
capraccoon
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1864 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 231

Ne pars pas trop vite | C'yra Empty Re: Ne pars pas trop vite | C'yra

Lun 21 Déc 2020 - 16:38
Gen avait un peu observé C’yra avant de lui parler. Il la vit sursauter et dégainer son poignard. Elle comptait lui faire quoi avec ça ? Lui piquer le ventre ? Il arqua un sourcil alors qu’elle tomba sur ses pieds. Il se demandait franchement ce qu’elle croyait, en tout cas ce n’était pas une danseuse de son niveau qui allait l’avoir. « Tu comptes me poignarder ? » Ironisa-t-il alors qu’il ne manqua pas de lui demander ce qu’elle faisait et qu’elle rangea son arme. En tout cas, elle avait de bons réflexes, il ne pouvait pas le nier. Ils avaient beaux être de la montagne, il ne comprenait pas qu’elle soit pieds nus et sans sa veste de fourrure, c’était un coup à choper la mort. « T’es une vraie comique à ce que je vois. » Grinça-t-il alors qu’elle venait de lui dire qu’elle cirait ses chaussures. Elle se croyait toujours très futé. Peut-être l’était-elle et que son deuil empêchait Gen de voir les choses en face. L’archer s’assit sur un gros rocher, regardant la jeune femme remettre sa fourrure.

Il se demandait vraiment comment elle faisait pour supporter d’avoir les pieds nus, mais était décidé à ne rien dire. Il n’était pas son père, il n’était déjà pas foutu de s’occuper de son fils. Alors, il n’allait pas s’occuper des enfants des autres. « Et toi tu continues de danser ? » Il pouvait très bien jouer à ce jeu. Il n’était aucunement décidé à subir les remarques d’une jeune athna. Il la regarda. Il l’avait vue danser et lui trouvait un certain talent mine de rien. Mais ce n’était pas chez les athnas qu’elle avait sa place, mais là où son talent pourrait être reconnu. Les athnas n’étaient pas très reconnus pour danser et chanter. Il la regarda sérieusement en se demandant quel était son avenir ici. « Sérieux, un jour tu vas te faire surprendre par un autre que moi. » A croire qu’il avait un radar pour toujours tomber sur elle et ne pas la dénoncer. Ce n’était pas interdit de danser, mais il voyait mal le père de C’yra être enchanté d’apprendre que sa gamine se mouvait dans l’air glacial de la montagne. Les bras en appuis sur la roche derrière lui, Gen la regardait, la tête penchée comme une grosse panthère des neiges qui flairait sa proie. Au fond, il l’aimait bien même s’il n’irait pas l’avouer facilement. Il avait toujours du mal à avouer ce qu’il ressentait. Le cavalier préférait renvoyer l’image de quelqu’un de glacial.

Elle le cernait un peu trop bien. Oui, il fuyait sa maison, oui c’était un père indigne paumé. Il n’avait pas besoin qu’on lui rappelle, il savait bien à quel point il merdait. Une part de lui s’en voulait. Sa défunte Enako, mère d’Ephraim aurait probablement honte de voir quel père paumé il était sans elle. La vérité était que dès qu’il voyait le petit, le reflet de sa femme le hantait et enfonçait des poignards dans son cœur. Gen chassa ses pensées en regardant C’yra. Elle semblait si forte, une vraie fille de la montagne. Il se demandait comment elle réagirait si un autre athna la surprenait. Elle ne pourrait pas tous leur demander de tenir leur langue. Tôt ou tard, l’un d’eux allait lâcher l’information. Gen avait un étrange pressentiment la concernant, quelque chose qui ne s’expliquait pas.

Spoiler:
désolé du retard !  Ne pars pas trop vite | C'yra 3474094350
C'yra Lor-Istad
DATE D'INSCRIPTION : 26/09/2019 PSEUDO/PRENOM : J/CapRaccoon MULTICOMPTES : Maori, Werowa, Lazuli MESSAGES : 156 CELEBRITE : Seo Soojin COPYRIGHT : Thinkky <3 vava, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : marchande, danseuse TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 115

Ne pars pas trop vite | C'yra Empty Re: Ne pars pas trop vite | C'yra

Dim 27 Déc 2020 - 15:40




Ne pars pas trop vite

"Tu comptes me poignarder ?" Etonnamment, ils avaient le même humour piquant. "T'es une vraie comique à ce que je vois." C'yra lui répondrait bien qu'il ne peut pas voir l'humour, mais ce petit jeu durerait une heure, et elle n'a pas envie de se lancer dedans. Elle lui répond par un joli sourire faussement innocent, réplique "Toi aussi on dirait." avec le même ton sarcastique que Gen, et entreprend de se rhabiller. Pas parce qu'elle se sent mal à l'aise sous son regard, parce qu'à partir du moment où elle arrête de danser elle va commencer à avoir froid. Et puis, se faire surprendre, ça lui a coupé l'envie de continuer à danser. "Et toi tu continues de danser ?
-Comme tu le vois." Puisque ça, c'est un truc qu'il peut voir. C'yra s'assoit sur le rocher sur lequel elle avait posé ses affaires, et récupère ses chaussures cette fois-ci. Avant d'y enfoncer ses pieds, elle en frotte la plante pour enlever la terre qui a pu s'y coller, puis met ses petons au chaud aussi. Et reste assise, nonchalante, sur sa pierre. "Sérieux, un jour tu vas te faire surprendre par un autre que moi." Gen, inquiet ? Gen, concerné ? Wouah, sortez le champagne et les cotillons. C'yra haussa un sourcil à son attention, riposta un "En quoi ça te concerne ?" acerbe. Et après on s'étonne qu'elle n'ait pas d'amis. Enfin, non, d'ailleurs, on s'étonne pas.

Est-ce que c'est si mal ? De se faire surprendre par quelqu'un d'autre qui n'hésiterait pas à la dénoncer à son père, est-ce que c'est si mal, vraiment ? Au moins, ça lui éviterait à avoir à le confronter pour lui dire qu'elle partait. Qu'elle se barrait de son étreinte d'ours suffocante, de ce village où tout le monde la dévisageait, elle la sang-mêlée pour qui son père avait abandonné sa fierté de guerrier pour devenir homme au foyer avant de revenir sur sa parole et de revenir ventre à terre et la queue entre les jambes, un bébé pleurnichard dans les bras, une bouche de plus à nourrir, un fardeau de plus à élever. La bâtarde qui n'a qu'un pied dans la montagne, et l'autre sur une île disparue depuis. Elle dont la mère n'était même pas venue la chercher. Elle qui en avait marre de se sentir à l'étroit dès qu'elle franchissait le tunnel pour entrer dans le village, qui voulait sortir de sa maison de pierres, en exploser les murs pour respirer un peu d'air pur. Qu'est-ce qu'elle avait hâte de se barrer. Il y avait des jours où l'envie la prenait tellement aux tripes qu'elle regardait l'horizon et était à deux doigts de partir avec juste ce qu'elle avait sur le dos, sans un regard en arrière. Et qu'est-ce qui la retenait, vraiment ?

Ses yeux sombres s'étaient fixés sur l'écorce crevassée d'un arbre bordant la clairière, puis elle cilla et les reposa sur Gen, qui l'observait aussi. Sans rien dire, C'yra soutint son regard. S'il voulait la dévisager comme ça pendant plusieurs minutes, pas de problèmes, elle pouvait le faire aussi. "Chacun ses démons hein ?" Et avec ceci, un ton léger et un sourire en coin pour le titiller. Qu'est-ce qu'elle aimait énerver.
said I hate you without hesitation
capraccoon


il n'y a pas de souci Ne pars pas trop vite | C'yra 484338566 j'espère que ça te convient Ne pars pas trop vite | C'yra 171928021
Gen Deng
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2014 PSEUDO/PRENOM : neko MULTICOMPTES : Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 1864 CELEBRITE : Godfrey Gao COPYRIGHT : LipsLikeAMorphine(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) METIER/APTITUDES : cavalier, archer TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 231

Ne pars pas trop vite | C'yra Empty Re: Ne pars pas trop vite | C'yra

Jeu 14 Jan 2021 - 21:38
Au fond de lui, Gen appréciait bien cette gamine. Elle lui donnait de l’urticaire et envie de hurler, mais elle était terriblement attachante l’air de rien. Il n’était pas dupe face à son sourire innocent, elle pouvait bien essayer si elle voulait. Il la regarda discrètement s’habiller, sans être insistant ou gênant et fit une simple constatation sur le fait qu’elle s’habillait. Au fond de lui, Gen était inquiet pour C’yra. Il savait qu’ils étaient tous une bande d’imbéciles et que tôt ou tard, certains risquaient de se moquer d’elle ou de lui tomber dessus. Il ne le lui souhaitait pas bien entendu. Mais une danseuse chez les athnas, c’était vraiment étrange pour le coup. Il affronta son regard alors qu’elle continua de l’attaquer. Une véritable sauvage, mais il ne se laisserait pas faire. Il avait été du même genre des années auparavant. « T’as été élevée par les loups ou quoi ? Ça ne me concerne pas, mais tu fais parti de la tribu alors je ne vais pas te laisser complètement à ton sort. » Il énonçait cela froidement. Il était déçu que C’yra ne comprenne pas le concept de tribu. Elle semblait à part, dans son propre monde et cela énervait vraiment Gen pour une raison mystérieuse. Parfois, il ne se comprenait pas lui-même.

Peut-être parce que C’yra était différente des autres. Elle était née d’un athna et d’une femme issue d’une autre tribu. Toute cette histoire, cela avait fait grand bruit. Gen ne pouvait imaginer ce qu’elle vivait. Sa famille était ici depuis des générations et personne ne semblait vouloir quitter la montagne. Sauf C’yra se dit-il, cela lui sauta à la figure alors qu’il resta muet à la dévisager. Peut-être bien se rendit-elle compte car elle le dévisagea à son tour avec cet air qu’elle seule possédait. Il souffla, contrarié. Elle l’énervait tellement au fond. Sa phrase lui fit plisser les yeux comme un chat furieux et il lâcha un sourire glacial, mauvais. « Exactement. » Dit-il sans aucune pitié. Elle avait cet air suffisant malgré son jeune âge. Elle ne le respectait pas, du moins pas suffisamment à son goût à dire vrai. « Laisse-moi te dire quelque chose. C’est assez évident que tu vas partir. Combien de temps tu vas tenir à mentir aux autres, à te cacher ? » Il aurait pu être bien plus piquant, mais il se retint de le faire.

Peut-être parce qu’une part de lui ne voulait pas être complètement méchante et se retenir. Elle pouvait bien jouer à la forte, le piquer, il tentait de ne pas rentrer dans son jeu. Mais en réalité, Gen ne se donnait pas longtemps avant de regretter et de dire un mot qu’il regretterait. Il pouvait déjà regretter en réalité, les autres avaient-ils déjà remarqué que C’yra n’avait plus vraiment sa place parmi eux et qu’elle respirait la liberté ? Elle avait ce vent de fraîcheur qui rappelait les explorateurs qui partaient pour revenir que très rarement. De toute manière, pour le peu qu’il l’avait vu danser, il ne pouvait nier son talent et elle serait mieux ailleurs qu’ici, parmi une bande de vieux ours mal-léchés. Il ne croyait pas qu’ici, son art serait admiré à sa juste valeur. Et pourtant, le cavalier ne voulait pas qu’elle partît. Les autres tribus étaient tellement différentes d’eux, pour avoir voyagé souvent, il ne se sentait chez lui qu’ici.
C'yra Lor-Istad
DATE D'INSCRIPTION : 26/09/2019 PSEUDO/PRENOM : J/CapRaccoon MULTICOMPTES : Maori, Werowa, Lazuli MESSAGES : 156 CELEBRITE : Seo Soojin COPYRIGHT : Thinkky <3 vava, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : marchande, danseuse TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 115

Ne pars pas trop vite | C'yra Empty Re: Ne pars pas trop vite | C'yra

Mar 2 Fév 2021 - 18:08




Ne pars pas trop vite

Petit scorpion a perdu ses dents, petit citron a perdu son piquant. C'yra est tétanisée. La joute avec Gen est devenue plus profonde et plus intense que ce qu'elle prévoyait. D'ordinaire ils se piquent en surface, mais là il a tapé plus loin. Et C'yra, ça ne lui plaît pas. Pas grand-chose ne lui plaît, à vrai dire, mais là, qu'il ait visé loin, et juste, ça l'énerve grandement.

"T’as été élevée par les loups ou quoi ? Ça ne me concerne pas, mais tu fais parti de la tribu alors je ne vais pas te laisser complètement à ton sort." C'yra avait répondu d'un simple sourire sarcastique. Ouais, on pourrait dire que son père est un loup. Ou un ours, ça colle mieux avec la tribu. D'autres ne s'y accorderont sûrement pas, diront qu'il est un homme bon, et un bon père, et C'yra s'en rendra peut-être compte dans vingt ou trente ans, mais pour l'instant son père n'est qu'un fardeau pour elle. Elle lui en veut, toujours, pour tout. Elle n'a pas besoin de s'en expliquer, il suffit de savoir qu'elle lui en veut. Donc oui, pour elle, son père est un loup, et elle se passerait bien de devoir retourner auprès de lui chaque soir.

"Laisse-moi te dire quelque chose. C’est assez évident que tu vas partir. Combien de temps tu vas tenir à mentir aux autres, à te cacher ?" Là. C'est là que le bât blesse. C'yra n'en a parlé à personne, de cette envie qui lui tord les entrailles de se barrer, vite et loin. Elle en a assez. Elle se sent à l'étroit dans le creux du volcan. "Le temps qu'il faudra." répond-elle froidement, assise sur son rocher, ses yeux vifs fixés sur l'horizon. "C'est si évident que ça ?" En même temps, Gen la croise toujours à l'extérieur. Mais dans tous les cas, elle doit faire attention, cacher son désir, son projet... Pas parce que son père l'en empêcherait, quoiqu'il le ferait peut-être, mais ça ne l'arrêtera pas au bout du compte. Si C'yra veut cacher son plan jusqu'au dernier moment, c'est parce qu'elle veut faire mal. Elle ne veut pas passer des semaines à avoir des personnes sur le dos qui lui rabâchent sans cesse que "c'est dangereux dehors", "les autres tribus ne t'accueilleront pas à bras ouverts", "tu ferais mieux de rester tu feras une bonne garde". C'est le genre de discussions qui finit mal, C'yra n'est pas du genre à mâcher ses mots, et eux ne sont pas du genre à comprendre. Ils ne savent pas ce que c'est, de se sentir déphasée. Ce n'est même pas qu'elle n'a pas trouvé sa place dans la tribu, c'est plutôt qu'elle n'en veut pas. Elle ne veut pas se ranger dans le rang.
said I hate you without hesitation
capraccoon
Contenu sponsorisé

Ne pars pas trop vite | C'yra Empty Re: Ne pars pas trop vite | C'yra

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum