Aller en bas
Autumn Kane
DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2018 PSEUDO/PRENOM : Laenai / Alicia MULTICOMPTES : Tasha, Lucie & Anastasia ♥ MESSAGES : 1032 CELEBRITE : Kiernan Shipka COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Mécanicienne / chasseuse TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 209

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Ven 23 Oct 2020 - 11:14


Après l'orage


Le campement Juin 2120
Je suis du genre à me cacher. Quand ça va pas, j'peux tout casser. L'tout-puissant m'a jamais lâchée. Pourquoi j'ai peur de tout gâcher ? Parfois j'ai peur et je craque. La vie m'en a mis des claques. Dis-moi à quoi ça sert, d'avoir mal et puis se taire ?

Je me sentais si bien depuis ce jour sur la plage, en compagnie d'@Alita Wheeler. Nous nous étions rendu compte que nous éprouvions plus que de l'amitié l'une pour l'autre, et que c'était réciproque. Malgré la situation difficile que nous vivions depuis quelques mois, c'était ma petite bulle de bonheur. Seulement gâchée par le fait que je ne savais pas comment l'annoncer à Alan. Alita et lui ne s'entendaient pas vraiment, et pourtant j'étais aussi proche de l'un que de l'autre. Mais c'était en grande partie à cause de ma relation avec Alan que j'avais demandé à Alita de ne pas l'ébruiter. Ce qui était difficile, car j'avais envie de le crier sur la terre entière !

Pourtant, il fallait que je le fasse. Alan avait pris soin de moi après la bataille. Et nous étions amis depuis si longtemps... Je ne pouvais pas le lui cacher éternellement, même si sa réaction m'effrayait. Je ne pouvais pas vivre avec cette boule au ventre à chaque fois que je le croisais. Je lui avais parlé de Richard et de Liam, pendant qu'il s’occupait de moi et m'aidait à me remettre du combat. Il savait tout de moi. Enfin presque...

Ce jour-là encore, il me venait en aide. Je ne pouvais pas encore chasser, ni forcer trop sur mon épaule en convalescence. Mais je ne portais plus l’attelle qui m'avait accompagnée pendant des mois. Alors, je me rendais utile comme je le pouvais. Et Alan m'aidait à replier à replier le linge. Nous étions un peu à l'écart des autres, qui s'affairaient sur le campement. Mais depuis quelques temps, celui-ci était un peu plus vide. Certains étaient morts, d'autres avaient été enlevés, et d'autres encore interrogeaient les prisonniers et préparaient une mission de sauvetage. Alors, il fallait bien quelqu'un pour s'occuper de ces petites choses qui devaient se faire, malgré tout.

Je repliais les t-shirts et les pantalons – souvent à l'envers, l'esprit cependant ailleurs. Alan était à côté de moi, et encore une fois je ne me sentais pas à l'aise. C'était sans doute le moment. Il n'y aurait jamais de « bon » moment. Je devais me décider. Mais c'était si difficile, et je m'avais tellement peur de sa réaction... Qu'il décide de ne plus être mon ami, que nous ne puissions plus nous voir. Ou pire encore : qu'il me demande de choisir...
 


Spoiler:

© ELECTRIC SOUL

Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1708 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 216

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Dim 25 Oct 2020 - 0:05
Après l'orage






La pile était interminable, le silence lourd. Alan se contentait de plier les linges comme il le pouvait, sans vraiment s'appliquer. Sa présence le perturbait. Quand il l'avait vue, seule, s'affairer sur cette masse de textiles informes avec son épaule à peine remise, il ne s'était pas vraiment posé de question. Il l'avait simplement rejointe et s'était mis à la tâche, sans un mot. Cela faisait plusieurs jours qu'il ne s'étaient plus vraiment parlé. Ou bien était-ce plusieurs semaines ? Alan ne le savait exactement. Et il ne comprenait plus vraiment celle qui avait toujours été claire à ses yeux. Autumn le fuyait. Il le sentait dans son attitude, son absence, son regard fuyant. Elle qui était si franche, si entière. Depuis la bataille, quelque chose avait changé en elle. Elle se savait sans doute vulnérable, faillible, elle qui avait toujours eu cette confiance indéfectible qu'il lui enviait tant. Mais non. Là, il y avait autre chose.

Cette guerre les avait rapprochés. Il s'était pris au jeu. Il faut dire : voir Autumn dans cet état, allongée comme morte au milieu du champ de bataille, ça l'avait pas mal retourné. Alors, quand elle avait ouvert les yeux, il s'était juré d'être là pour elle, lui qui n'était jamais là pour personne. Al' l'avait remise sur pied. Il se plaisait à croire à cette idée, bien qu'il n'ait joué qu'un petit rôle dans son rétablissement. Il avait pourtant l'impression qu'elle reprenait vigueur en le voyant, qu'il l'aidait à s'accrocher à la vie, à la guérison, à l'idée qu'un jour elle n'aurait plus mal, qu'elle pourrait bouger normalement. Son épaule avait bien guéri. Mais Autumn voulait aller trop vite. Il évitait de lui faire la morale cependant. Il connaissait son amie.

Alors pourquoi avait-elle disparu du jour au lendemain ?

Alan ne comprenait pas vraiment les autres. Les relations, les amis, la sociabilité ... tout ça formait une science inexacte qui n'avait que très peu d'intérêt à ses yeux. Mais avec Autumn, c'était différent. C'était simple. Alors, il acceptait mal ce revirement. Ne pas comprendre les autres,c'était normal. Il le vivait quotidiennement depuis l'enfance. Ne pas comprendre Autumn, c'était frustrant. Amer.

Il posa un jean replié grossièrement sur sa pile, au centre de la table. Autumn se tenait de l'autre côté, le regard baissé. Il était tiraillé entre ce silence pesant et la tentation de parler, de dire quelque chose. Une phrase futile ? Une remarque acerbe?

"Tu dors ?"

OK, ce serait la dernière option. Chassez le naturel ...
Il se dirigea vers Autumn, dont la pile située de l'autre côté de la table venait de s'effondrer : elle avait si mal replié les textiles que certains étaient tombés sur le côté. Alan s'attaqua patiemment à ce petit tas récalcitrant, désormais aux côtés d'Autumn.

"C'est bon. Je vais achever. Tu devrais reposer ton épaule." Il faillit retenir la dernière phrase mais ajouta "Tu n'es pas obligée de rester si je te mets mal à l'aise." Quel con.

Il s'en voulut presque aussitôt. Mais libérer cette amertume et la balancer au visage de la blonde avait quelque chose de satisfaisant. Il la gênait, il le savait : autant le lui dire, pourquoi tourner autour du pot ? Et si le coeur lui en disait, peut-être lui donnerait-elle enfin une explication à ce comportement étrange.


Spoiler:


:copyright: ELECTRIC SOUL
Autumn Kane
DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2018 PSEUDO/PRENOM : Laenai / Alicia MULTICOMPTES : Tasha, Lucie & Anastasia ♥ MESSAGES : 1032 CELEBRITE : Kiernan Shipka COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Mécanicienne / chasseuse TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 209

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Dim 25 Oct 2020 - 14:48


Après l'orage


Le campement Juin 2120
Je suis du genre à me cacher. Quand ça va pas, j'peux tout casser. L'tout-puissant m'a jamais lâchée. Pourquoi j'ai peur de tout gâcher ? Parfois j'ai peur et je craque. La vie m'en a mis des claques. Dis-moi à quoi ça sert, d'avoir mal et puis se taire ?

Le silence était pesant. Il était venu sans un mot, et je n'en avais pas prononcé un seul moi non plus. Nous repliions le linge, tous les deux focalisés sur les tissus alors que, pour ma part, je ne les voyais même pas. Mes mains reflétaient mon malaise et les vêtements étaient terriblement mal repliés. Si bien que ma pile s'effondra quand je sursautai au son de sa voix. Il me demandait si je dormais. Je levai un œil vers lui, par réflexe. Je voulus me pencher pour tout ramasser mais il fut plus rapide à me rejoindre et se saisit des vêtements au sol, commençant à les replier. Un peu mieux que moi. Alan m'assura alors qu'il allait achever, que je n'avais plus qu'à aller me reposer. Et il ajouta que je n'étais pas obligée de rester s'il me mettait mal à l'aise.

- Non... c'est que...

Je n'avais pas vraiment d'excuse. Et j'étais idiote de penser qu'il ne remarquerait pas le malaise, alors que je le fuyais déjà depuis quelques temps et que nos conversations s'étaient raréfiées. Je me sentais tellement coupable de le voir dans cet état. Je le connaissais, je savais que sa tactique de défense, c'était l'attaque. Et même si j'aurais pu partir au quart de tour après ses paroles, j'étais bien trop tiraillée pour le faire en cet instant. Et pourtant, je ne savais toujours pas quoi lui dire. Ou plutôt si, je savais ce que je devais lui dire, mais je ne savais pas comment le faire.

Pour me laisser le temps de réfléchir encore quelques instants, j'attrapai un pantalon au sol et commençai à le replier une deuxième fois, essayant de faire mieux que ma première tentative. Je le fixais avec attention, pour éviter de lever les yeux vers mon ami.

- Je suis désolée, Alan. Ça n'a rien à voir avec toi...

Enfin, techniquement, ça avait en grande partie à voir avec lui. S'il s'était mieux entendu avec Alita, tout aurait été bien plus facile. Mais là, je devais bien avouer que c'était moi qui tremblait à l'idée de le lui annoncer et de risquer de le perdre !

 


Spoiler:

© ELECTRIC SOUL
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1708 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 216

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Dim 25 Oct 2020 - 20:42
Après l'orage





Il la troublait. C'était donc bien sa présence - quoiqu'il ne lui restait que peu de doute à ce sujet. Autumn balbutia. Elle ne savait quoi répondre et ça confirmait ce qu'il craignait. Alan soupira sans comprendre. Il continua à plier les vêtements en lui laissant un peu de temps. Le temps de réfléchir à ce qu'elle allait lui donner comme explication, ou le temps de partir sans rien dire, si c'était ce qu'elle voulait. Alan ne l'aurait pas retenue, car il ne voulait pas la forcer à s'expliquer. Il ne voulait pas devenir une contrainte, là où sa seule présence lui était devenue à peine supportable.

Pourtant, ce n'était pas le cas de tout le monde. Autumn ne s'était pas coupée des autres personnes qui lui importaient. Et parmi celles-ci, il y avait Liam, bien sûr. Alan avait appris tout récemment qu'il était son demi-frère. Et bien que la nouvelle l'avait chamboulé, il n'aurait pu être plus heureux pour eux. Car Liam et Autumn faisaient partie des personnes les plus importantes de sa vie. Les voir se trouver après tant d'années, c'était quelque chose de beau. Un accomplissement. Tout prenait un sens, finalement. Mais lui n'était pas son frère, non. Il pensait tout de même être quelqu'un d'important à ses yeux. Quelqu'un qui était là dans les moments difficiles. Alan n'avait pas été le seul au chevet d'Autumn. Alita était souvent présente. Trop présente. Les disputes n'avaient pas été rares, lors de la convalescence de leur amie. Et il savait qu'Autumn avait passé beaucoup de temps avec la brune dernièrement. Tellement que les rumeurs les plus grotesques allaient bon train. Même s'il ne niait pas qu'il y avait beaucoup d'affections entre elles, Alan pensait que ces personnes qui colportaient des mensonges exagéraient complètement. Elles se laissaient aller à leur imagination pour tromper leur quotidien. Parce que LUI, il connaissait son amie, et il savait qu'elle lui aurait dit s'il se passait quelque chose entre elle et Alita.

Alors, pourquoi lui préférer sa présence ? Autumn cherchait les mots. On aurait dit qu'elle voulait lui dire quelque chose. Ce n'était pourtant pas si compliqué... N'avait-elle vraiment aucune confiance en lui ? Elle finit par s'excuser, disant que tout cela n'avait rien à voir avec lui.

"Tu n'es pas obligée de mentir non plus." S'il était le seul qu'elle fuyait, comment la croire sur parole. "Je ne sais pas ce qu'il se passe. Ce que j'ai fait. Je pensais qu'on pouvait compter l'un sur l'autre."

En soi, Autumn ne l'avait pas rejeté frontalement. Alan était juste blessé d'être ignoré, voire fui à ce point. Mais il s'en remettrait. Du moins, c'était ce qu'il se disait jusqu'à cet instant précis. C'était l'occasion pour lui de comprendre le comportement de son amie, de lui demander des explications et d'en tirer les leçons. Mais le jeune homme était un peu trop orgueilleux pour ça. Il se repliait derrière des mots durs, qui criaient toute son incompréhension. Il se tut. Il ne voulait surtout pas en dire trop. À la place, il saisit le pantalon qu'Autumn était en train de plier. Il voulut le lui prendre des mains pour lui signifier qu'elle pouvait partir, si elle le voulait. Ce faisant, il leva les yeux sur elle et chercha son regard. Si au moins elle l'affrontait, peut-être parviendrait-il à saisir ce qui n'allait pas. "... Pas vrai ?" ajouta-t-il, lui tendant la perche qui lui manquait peut-être pour parler et pour enfin tuer ce doute qui le hantait.  


Spoiler:


:copyright: ELECTRIC SOUL


Dernière édition par Alan Cole le Mar 27 Oct 2020 - 22:31, édité 1 fois
Autumn Kane
DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2018 PSEUDO/PRENOM : Laenai / Alicia MULTICOMPTES : Tasha, Lucie & Anastasia ♥ MESSAGES : 1032 CELEBRITE : Kiernan Shipka COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Mécanicienne / chasseuse TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 209

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Lun 26 Oct 2020 - 11:10


Après l'orage


Le campement Juin 2120
Je suis du genre à me cacher. Quand ça va pas, j'peux tout casser. L'tout-puissant m'a jamais lâchée. Pourquoi j'ai peur de tout gâcher ? Parfois j'ai peur et je craque. La vie m'en a mis des claques. Dis-moi à quoi ça sert, d'avoir mal et puis se taire ?

Alan ne comprenait pas. Et c'était normal. Il était perdu, il se demandait ce qu'il avait fait. Moi aussi j'étais perdue, et pourtant je savais ce que je devais faire. Mais je n'y arrivais pas. Surtout face à son ton accusateur. Ses mots étaient autant d'épines dans une forêt de ronces que je traverserais les yeux fermés. Sa dernière phrase, surtout, fut comme un poignard. Je me rendais compte que j'étais égoïste, de ne pas vouloir le lui dire. Alors que j'avais pu compter sur lui depuis le début. Mais ce n'était pas la première fois que je réagissais en fuyant... C'était ma tactique, quand quelque chose me touchait de trop près. J'avais fui en apprenant pour Richard et Liam, et même Alan en avait subi les conséquences. Et encore une fois, je fuyais pour me protéger...

Il attrapa le pantalon de mes mains et je relevai les yeux vers lui, croisant son regard un instant avant de détourner le mien. Je fuyais à nouveau, essayant de me convaincre que je le faisais pour lui. Mais il avait raison : il avait le droit de savoir, le droit de comprendre. Le droit de faire face à la vérité. À sa place, c'est aussi ce que j'aurais demandé. Nous étions un peu pareils, au fond, malgré nos nombreuses différences.

- Tu as raison... Tu peux toujours compter sur moi, je te le promets ! commençai-je en lui jetant un timide regard, essayant de me donner le courage qui me manquait depuis tout ce temps. C'est que... c'est difficile de t'en parler... J'ai peur de ta réaction... J'ai peur que tu t'éloignes de moi...

Je n'arrivais toujours pas à le lui dire. Mais je parvenais déjà à lui parler de ce que je ressentais. Et pendant que je le faisais, je me rendais compte que si cette situation continuait nous allions nous éloigner sans pouvoir revenir en arrière.

- Alan, tu es une personne très importante pour moi, tu le sais, n'est-ce pas ?

J'avais besoin de lui dire, de le lui réaffirmer. Peut-être mes mots réussiraient-ils à l'apaiser ? 


Spoiler:

© ELECTRIC SOUL
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1708 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 216

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Mar 27 Oct 2020 - 21:07
Après l'orage





Il s'était tourné vers elle, avait choisi d'affronter son regard, de provoquer l'aveu. Mais Autumn fuyait. Elle lâcha le vêtement sans résister et détourna lâchement le regard. Déçu et encore amer, Alan se détourna également pour continuer son ouvrage sans conviction. Il en vint même à accélérer le rythme pour finir plus vite. Si Autumn ne partait pas, tant pis. Il achèverait sa corvée et partirait lui-même de son côté. Al' n'était pas doué pour les confrontations. Il n'avait jamais été franc non plus. Courageux, même. Mais certaines relations valaient la peine de l'être. Il pensait qu'en étant sincère, et en se dévoilant - même à peine - à son amie, celle-ci serait tout naturellement sortie du silence dans lequel elle se murait. Manifestement, il avait encore beaucoup à apprendre. C'était bien plus compliqué que ça.

Mais elle parla, enfin, lui assurant qu'il pouvait toujours compter sur elle. Il haussa les épaules, peu crédule. Ces derniers temps, Alan n'avait pas vraiment l'impression que c'était le cas. Il ne comptait vraiment que sur lui-même, et Dieu sait qu'il aurait bien eu besoin de quelqu'un à qui parler. Elle poursuivit, toujours hésitante : elle n'osait pas se confier par peur de sa réaction. Le brun stoppa net ce qu'il était en train de faire et lui lança, le regard chargé d'incompréhension :  "Pourquoi je te jugerais ? " Il secoua la tête, cherchant quel pouvais bien être le secret d'Autumn. Mais non : tout lui semblait anodin, futile, à côté de leur amitié. Même si Autumn avait commis le pire, il serait de son côté, et elle le savait ! Quelque part, il était déçu qu'elle pense l'inverse. "Il y a quelques années de ça, je t'ai confié que j'ai tenté de tuer quelqu'un et regarde ... On est toujours là. Qu'est-ce qui peut bien être pire que ça ? " Non, il ne voyait décidément pas. Alan ne pouvait s'empêcher de relever l'ironie de la situation : elle le fuyait par peur que lui-même ne s'éloigne. Mais au final, le résultat était le même : la blonde condamnait leur amitié par peur de la perdre. S'il était si important que ça, il pouvait bien endurer une petite révélation.

Le jeune homme ne l'aurait jamais admis, mais elle en venait presque à piquer sa curiosité. Ou bien n'était-ce qu'une excuse ? Un instant, il se dit, sans vraiment y croire, qu'Autumn avait peut-être des sentiments pour lui... Jamais il ne serait arrivé à cette conclusion s'il n'y avait pas eu ce comportement bizarre, cet éloignement soudain, et surtout ce trouble à chaque fois qu'ils partageaient la même pièce. L'idée, qui lui semblait saugrenue, prit vite un certain poids dans son esprit. Non, c'était stupide. Ils étaient amis depuis l'enfance, et ne s'étaient jamais vraiment considérés comme des partenaires potentiels. Si quelque chose avait dû se passer entre eux, tout cela aurait déjà eu lieu sur l'Odyssée... mais lui avait-il seulement déjà laissé une chance ? Nora avait pris toute la place. Et puis, une fois sur Terre, il avait perdu pieds, complètement. Puis elle avait eu ses "histoires" aussi... avec Bealfire, notamment. Et il n'avait jamais vraiment jalousé ses amants... Mais alors, qu'est-ce qui avait changé ?

La convalescence. Ca ne pouvait être que cela. C'était depuis son rétablissement qu'elle agissait bizarrement. Après tout, Autumn avait frôlé la mort. Peut-être cet épisode avait-il tout changé à ses yeux. Et Autumn ajouta, presque pour confirmer son intuition, qu'il était une personne importante pour elle. Non. Très importante. À nouveau, il affronta son regard, mais différemment cette fois. Qu'essayait-elle de lui dire ?

Sans même qu'il s'en rende compte, l'expression d'Alan s'était adoucie, comme s'il lui pardonnait déjà cet aveu qu'elle lui faisait à demi-mots. Il voulait savoir ce qu'elle pensait, ce qu'elle lui voulait. Qu'elle parle à la fin. Mais lui-même n'osait se lancer. Alors il ajouta, simplement en la fixant "À quel point ? "

Pour une fois, on ne pouvait pas dire qu'il manquait de délicatesse. Cette question était assez subtile pour qu'Autumn s'esquive sans mal, mais assez ouverte également si jamais elle avait des sentiments à lui avouer. Et il ne savait exactement quelle réponse il espérait ...


Spoiler:


:copyright: ELECTRIC SOUL
Autumn Kane
DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2018 PSEUDO/PRENOM : Laenai / Alicia MULTICOMPTES : Tasha, Lucie & Anastasia ♥ MESSAGES : 1032 CELEBRITE : Kiernan Shipka COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Mécanicienne / chasseuse TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 209

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Ven 30 Oct 2020 - 14:09


Après l'orage


Le campement Juin 2120
Je suis du genre à me cacher. Quand ça va pas, j'peux tout casser. L'tout-puissant m'a jamais lâchée. Pourquoi j'ai peur de tout gâcher ? Parfois j'ai peur et je craque. La vie m'en a mis des claques. Dis-moi à quoi ça sert, d'avoir mal et puis se taire ?

J'avais peur de sa réaction et encore une fois je repoussais le moment de l'aveu. Il me posa une question qui me toucha : pourquoi me jugerait-il, après tout ce que nous avions traversé ? Mais à vrai dire, ce n'était pas tellement le problème, aujourd'hui. Je n'avais pas tellement peur de son jugement – enfin, peut-être que c'était un peu le cas... – c'était surtout sa réaction qui m'inquiétait. Le fait qu'il pourrait partir, ou qu'il pourrait me demander de faire un choix que je n'étais pas prête à faire.

Bien sûr, ce que je devais lui dire n'était pas pire que ce qu'il m'avait déjà avoué par le passé. Loin de là, même. Il s'agissait d'un événement merveilleux pour Alita et pour moi. Mais sans doute un peu moins à ses yeux.  Et c'était ça qui m'effrayait. Je savais comment ces deux-là ne s'entendaient absolument pas. J'avais déjà dû arbitrer plusieurs disputes et, même si je détestais ces moments où ils se fritaient, je les aimais tous les deux. Simplement, pas de la même manière. Mais j'avais besoin des deux à mes côtés.

- C'est égoïste de ma part ... murmurais-je, essayant d'apaiser de futurs tensions en avouant ma faute.

Car oui, c'était égoïste. Si je n'avais pas voulu à tout prix les garder tous les deux auprès de moi, tout aurait été plus simple, je crois. Si j'avais bien voulu prendre le risque qu'Alan ne s'éloigne de moi pour vivre ce bonheur auprès d'Alita... toute cette situation serait déjà résolue depuis si longtemps. Et au lieu de cela, j'avais rejeté la faute sur leurs caractères, sans vraiment me remettre en question. Cette discussion avec Alan me faisait au moins ouvrir les yeux là-dessus !

- C'est égoïste de le garder pour moi... Et pourtant j'ai peur de briser notre amitié en te le disant. Je ne pouvais pas le regarder dans les yeux en parlant. Ça n'a rien à voir avec ce que nous avons déjà vécu. Ce n'est pas comparable. Mais je m'en voudrais tellement de te voir t'éloigner et te renfermer à cause de moi...

Et encore une fois, je tournais autour du pot...



Spoiler:

© ELECTRIC SOUL
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1708 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 216

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Dim 1 Nov 2020 - 17:26
Après l'orage





Alan avait l'impression que ses tentatives pour fissurer la carapace d'Autumn commençaient à payer. Petit à petit, il la sentait faiblir. Pourtant, la blonde ne saisit pas l'opportunité qu'il lui laissait d'exprimer ses sentiments, de se délivrer du fardeau qu'elle semblait porter depuis des mois. Le souffle court, l'architecte gardait son regard planté sur elle. Il la cherchait des yeux, s'approchant doucement jusqu'à la surplomber. A nouveau Autumn se déroba. Elle évitait cette confrontation physique qui devrait pourtant avoir lieu, si elle voulait vider son sac. Pourquoi donc n'osait-elle pas le regarder dans les yeux ?

Ses paroles, tremblantes et imprécises, ne firent qu'attiser encore davantage la curiosité du jeune homme. La blonde se qualifiait "d'égoïste". Elle craignait que cette révélation ne "brise leur amitié à jamais" car d'après elle, jamais encore ils n'avaient traversé une chose comparable. Mais quelle chose ? Tout était trop flou, imprécis. Et Alan ne voyait d'autres explications à ces mots. Si Autumn avait des sentiments pour lui, ne risquait-il pas en effet de la fuir, par crainte ou par déception ? C'était peut-être ce qu'elle s'imaginait. Mais lui ne savait, réellement, ce qu'il ressentait pour elle. Ce doute, il l'éprouvait maintenant qu'il se posait vraiment la question. Et il se sentait un peu idiot. D'aussi loin qu'il se souvienne, elle avait toujours été là. Même quand Nora l'avait poussé à bout et qu'il s'était renié pour lui plaire, Autumn s'était accrochée à lui. Quand il avait perdu la raison sur Terre, elle était restée à ses côtés. Seule contre tous. Elle l'avait défendu bec et ongles, face à des Cents peu compréhensifs qui étaient d'avis de l'abandonner à son triste sort. Et si, toutes ces années, il s'était trompé ? Si ce n'était pas Nora la seule, l'unique ?

Al' prit une inspiration. Elle était sur le point de parler, il le sentait. Et il redoutait déjà ce qu'elle lui annoncerait. Mais désormais, il en venait presque à espérer qu'il voyait juste. Alors, doucement, il approcha la main de celle d'Autumn, posée nonchalamment sur la table, et la couvrit tendrement. Il cherchait, encore et toujours, le contact de son regard. Il espérait que ce geste, timide mais aussi intime, la forcerait à l'affronter.

"Non, pas cette fois. Je serai là. " Il voulait qu'elle puisse s'appuyer sur lui, qu'elle puisse se confier sur ce qui la tracassait ou la hantait. Alan ne savait pas encore jusqu'à quel point il voulait faire partie de sa vie. Mais il se sentait prêt, enfin, à entendre la vérité. Il se jura qu'il ne fuirait plus. Il s'approcha encore en serrant davantage sa main. "Dis-moi. " Elle ne se déroberait pas, cette fois. Il le sentait.


Spoiler:


:copyright: ELECTRIC SOUL
Autumn Kane
DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2018 PSEUDO/PRENOM : Laenai / Alicia MULTICOMPTES : Tasha, Lucie & Anastasia ♥ MESSAGES : 1032 CELEBRITE : Kiernan Shipka COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Mécanicienne / chasseuse TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 209

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Lun 2 Nov 2020 - 16:39


Après l'orage


Le campement Juin 2120
Je suis du genre à me cacher. Quand ça va pas, j'peux tout casser. L'tout-puissant m'a jamais lâchée. Pourquoi j'ai peur de tout gâcher ? Parfois j'ai peur et je craque. La vie m'en a mis des claques. Dis-moi à quoi ça sert, d'avoir mal et puis se taire ?

Je voulais le lui dire. Je voulais en avoir fini avec ce silence qui me rongeait et qui était en passe de détruire notre amitié. Mais la révélation pourrait aussi avoir ce même effet. Pourtant, il était temps d'en parler, quoi qu'il puisse se passer, et je le savais pertinemment.

Alan se rapprocha et posa sa main sur la mienne. Son contact me rassura un peu. Nous avions toujours été amis, depuis de nombreuses années. Je pouvais bien lui accorder le bénéfice du doute, non ? Je pouvais espérer qu'il comprendrait et qu'il ne s'éloignerait pas, pas vrai ? D'autant plus qu'il m'assura que cette fois, il serait là. Je levai timidement les yeux vers lui. Il était sincère. Du moins, tant que je n'avais pas parlé. Je serrai à mon tour sa main pour me donner du courage et pris une grande inspiration.

- Je... je suis amoureuse, Alan... Et c'est réciproque...

Je pris une deuxième grande inspiration avant de continuer.

- Alita et moi, nous sommes ensemble...

Mon regard était posé sur lui et tout mon corps s'était crispé en attendant sa réaction. Je serrais toujours sa main mais je m'attendais à tout instant à ce qu'il la retire. Mais ce qui me ferait le plus souffrir en cet instant, ce serait d'apercevoir le jugement dans ses yeux...



Spoiler:

© ELECTRIC SOUL
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1708 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 216

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Sam 23 Jan 2021 - 0:23
Après l'orage





Al' n'appréciait pas vraiment les confrontations. Les disputes, les révélations, les débats en tout genre ... C'était pas vraiment son truc. Il préférait se terrer dans un silence lourd de sens, ou ignorer les imbéciles. Il se disait, de façon très hypocrite, que c'était la meilleure des réponses. En réalité, il ne savait pas comment s'y prendre. Et puis surtout il avait peur. Peur d'affronter les autres. Sur l'Odyssée, et même sur Terre, il avait amèrement appris qu'il faisait partie des faibles. Alors il se contentait d'accepter sa condition. Ses accès de colère passés, Alan ne voulait plus faire de vagues. Il était déjà trop inutile pour en plus faire des histoires. Non. Il préférait agir autrement.

Il ne s'expliquait pas vraiment son comportement. En temps normal, sans doute n'aurait-il pas cherché à savoir, sans doute aurait-il fui la discussion. Il se serait replié sur lui-même, comme une bête blessée. Contrit d'orgueil. À croire qu'Autumn valait bien plus à ses yeux que sa fierté mal placée. À croire qu'elle le forçait à affronter ses peurs, à sortir de son petit confort de lâche. Elle lui donnait le courage de l'affronter, de la perdre peut-être ? Alan ne l'espérait pas. Et les premières réactions de la blonde allaient dans son sens. Il s'imaginait déjà qu'elle avait peut-être des sentiments pour lui qu'elle n'osait lui avouer. C'était stupide, mais cette pensée lui plaisait. Bêtement. Il n'avait pas vraiment de succès auprès des filles. Du moins, pas autant que certains. Et il ne cherchait pas à plaire. Mais elle qui le connaissait mieux que personne, peut-être avait-elle appris à l'aimer ? Cela expliquerait tant de choses, y compris son silence des dernières semaines. Alors, quand elle s'apprêta à lui répondre, Alan retint son souffle. Et en même temps, Autumn serra un petit peu plus sa main. Ces quelques instants lui parurent durer des heures, quand enfin elle parla.

Elle admit qu'elle était "amoureuse" quelqu'un. À ce simple mot, son coeur fit un raté. Et il crut que c'était bien ça. Qu'Autumn passait aux aveux. Mais il n'eut pas le temps de se réjouir ni même d'afficher un sourire. Elle ajouta que c'était réciproque. Alors le brun fronça les sourcils, curieux. Un peu vexé aussi, car à moins qu'Autumn ne lise dans ses pensées ou ne le connaisse encore mieux que lui-même, il ne pouvait pas être l'heureux élu. Mais il respecta son court silence, brimant son imagination. Il lui laissait le bénéfice du doute. Quand alors le couperet tomba.

Il lâcha sa main presque aussitôt.

Les lèvres serrées, il se tourna vers la table pour saisir un jean, feindre l'indifférence. Mais sa réaction le trahissait complètement. Ses gestes sonnaient faux. Le coeur n'y était plus, et il se sentit ridicule. Alita ? Vraiment ? Les lèvres serrées, il repensa aux ragots, aux bruits de couloir, à toutes ces personnes qui l'avaient déjà deviné. Il devait être le seul à encore l'ignorer. Et puis il revit des images, des moments, des sourires échangés qui ne pouvaient tromper. Il se sentit d'autant plus bête. "Nous sommes ensemble." C'était un fait. Quelque chose d'établi. Qui semblait immuable à ses yeux. L'homosexualité l'étonnait, certes. Il avait toujours cru son amie attirée par les hommes. Mais ce n'était pas ce qui le dérangeait le plus. Elle avait fait un choix. Un choix radical.

Les lèvres serrées, Alan encaissait la nouvelle. Difficilement. Il lui avait juré qu'il resterait à ses côtés, qu'il ne s'éloignerait pas. Mais ses belles promesses semblaient déjà envolées. En même temps, pouvait-il seulement s'attendre à une telle révélation, quand il s'imaginait tout autre chose quelques secondes plus tôt ? Il avait même pensé à l'embrasser. Qu'est-ce qui lui prenait...
 
Après le choc vint l'amertume. Ca ne passait pas. Et il se dit, les lèvres serrées, que certaines choses ne changeraient jamais. Plus il cherchait à s'ouvrir et plus la vie s'acharnait à tromper ses attentes. À se jouer de lui. Il avait l'impression de se heurter au même plafond de verre à chaque fois, de se prendre les mêmes déconvenues, année après année. Nora. Maintenant Autumn ? Il se rappela pourquoi il était si cynique. Pourquoi il n'aimait pas les gens. Ce genre de chose qu'elle parvenait encore à lui faire oublier.

"Alita... " Ce nom, il peinait à le prononcer, tant il le dégoûtait. Il haussa les sourcils, hochant doucement la tête, les yeux rivés sur le tissu. Il ne se sentait plus capable de regarder son amie dans les yeux (l'était-elle encore ?) Il aurait voulu fuir mais il était comme cloué sur place. À la fois choqué et curieux. "Je t'avoue je... je ne m'attendais pas du tout à ça. " Il se sentait presque obligé, malgré tout, de mettre des mots sur ce comportement étrange, de masquer son trouble et sa déception.

Si Autumn l'avait fait passer par toutes sortes d'émotions, elle ne lui avait rien promis. Il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. Mais dans toute cette confusion et ces sentiments contraires, Alan ne répondait plus vraiment à la raison. Il se laissait emporter par la colère. Son regard s'obscurcit. Il ne vit que le mal : les mensonges, les silences ... et surtout le choix cruel d'Autumn. Avait-elle oublié tout ce qu'Alita lui avait fait subir ? Les brimades, les moqueries, la volonté de l'exiler dès leur arrivée sur Terre parce qu'il n'était pas "normal" et même "dangereux" ? Il ravala ses larmes et ses espoirs. Puisqu'il ne pouvait plus contrôler ses émotions, il se contenterait de les enfouir derrière sa carapace d'indifférence, comme il le faisait toujours. Petit à petit, il reprit ces gestes qu'il effectuait quelques secondes pus tôt, presque machinalement : étaler, plier, empiler, étaler, plier, empiler ... Son cerveau avait besoin de se concentrer sur autre chose et il finit par ignorer complètement son amie.  


Spoiler:


:copyright: ELECTRIC SOUL
Autumn Kane
DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2018 PSEUDO/PRENOM : Laenai / Alicia MULTICOMPTES : Tasha, Lucie & Anastasia ♥ MESSAGES : 1032 CELEBRITE : Kiernan Shipka COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Mécanicienne / chasseuse TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 209

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Ven 5 Fév 2021 - 21:15


Après l'orage


Le campement Juin 2120
Je suis du genre à me cacher. Quand ça va pas, j'peux tout casser. L'tout-puissant m'a jamais lâchée. Pourquoi j'ai peur de tout gâcher ? Parfois j'ai peur et je craque. La vie m'en a mis des claques. Dis-moi à quoi ça sert, d'avoir mal et puis se taire ?

C'était dit. Et aussitôt les mots sortis de ma bouche, Alan s'éloigna. Il retira sa main de la mienne, il pinça les lèvres. Il se refermait comme une huître, comme je le craignais. Alita n'avait jamais été bienveillante avec lui, au contraire. Je m'étais toujours retrouvée entre eux d'eux, défendant Alan, mais défendant aussi Alita auprès de lui. La situation durait depuis des années. Et à côté de cela, nos sentiments s'étaient développés. Je comprenais son désarroi, mais il savait que j'appréciais la jeune femme. Et à présent, je lui avouais que je l'aimais. Cela ne signifiait cependant pas que je ne voulais plus de lui, car Alan était mon meilleur ami ! Je ne voulais pas le perdre...

Il reprit un jean et commença à le plier dans une routine qui sonnait faux. Je l'observais avec angoisse, attendant une réaction, quelque chose d'autre que ce silence glaçant. Mais le nom d'Alita parut lui brûler la gorge, le dégoûter. Il hocha la tête, haussant les sourcils, sans me jeter un regard. Ses yeux étaient rivés sur le vêtement. Finalement, il m'avoua qu'il ne s'attendait pas à ça. Je le croyais, comment aurait-il pu ? Alan était certes introverti et discret, il n'en était pas moins trop fier pour ça. Et encore une fois, il me montrait cette partie de sa personnalité : les yeux rivés sur les vêtements, il pliait encore et encore machinalement alors que je restais à mon tour sans voix. Comment lui expliquer ? Que dire de plus, face à une réaction pareille ? Je ne voulais pas aggraver les choses, je voyais déjà bien que ça ne lui plaisait pas. Je le savais déjà avant de le lui dire, d'ailleurs. Je savais qu'il n'approuverait pas, c'était pour cette raison que j'avais tant tardé. Mais avais-je vraiment besoin de son approbation pour aimer ? Non, et pourtant j'aurais tant aimé qu'il comprenne et qu'il soit heureux pour moi.

- Je me doute que tu ne t'y attendais pas, commençai-je après un moment de silence. Je ne pliais plus le linge, le regardant faire. Mais je l'aime. Et elle m'aime aussi. J'aimerais tant que tu sois heureux pour nous.

Au moins, j'étais honnête avec lui. À présent qu'il savait, il fallait que je sois sincère jusqu'au bout et que je lui parle de mes états d'âme. J'avais besoin qu'il sache ce que je pensais...

- Ça ne change rien entre toi et moi, n'est-ce pas ? J'ai toujours besoin de mon meilleur ami à mes côtés.

Je me risquai à me pencher un peu en avant, espérant qu'il lèverait les yeux vers moi, posant doucement mes doigts sur les siens pour attirer son attention.
 


Spoiler:

© ELECTRIC SOUL
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1708 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 216

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Dim 14 Fév 2021 - 13:17
Après l'orage





Étalier, plier, empiler ... De plus en plus, la répétition marchait. Alan sentait les tensions s'apaiser et pourtant il ne pouvait oublier les paroles qu'il venait d'entendre, la révélation qui venait de lui être faite. La vérité l'avait heurté en plein visage. Il essayait de reprendre ses esprits, de contrôler ses sentiments et ses gestes pour ne pas perdre le contrôle comme il l'avait déjà fait, plusieurs années auparavant. Il sentait cette colère qui grondait, qui ne demandait qu'à sortir. Celle qui pouvait lui faire perdre la raison. Ce n'était pas le moment. Ce n'était pas de sa faute. Elle n'avait rien fait de mal. Au contraire : Autumn semblait tout aussi peinée que lui. Elle lui avouait son amour comme on confesse une erreur. Elle lui demandait d'accepter son idylle comme elle réclamait le pardon. Il n'avait aucune bénédiction à lui donner. Il n'avait aucun droit sur elle et encore moins sur ses sentiments. Ca, Alan le savait. Et pourtant ...

Il en avait ras-le-bol. Toute sa vie, il avait été spectateur du bonheur des autres, mais jamais acteur du sien. Il avait soutenu Autumn dans ses peines de coeur, avait fait les moindres caprices de Nora dans l'espoir qu'un jour elle l'aime autant que lui. Tout ça pour quoi ? Il avait eu une parenthèse dorée. Alaska. Et à son souvenir, il se sentit presque honteux de toutes les pensées qui venaient de traverser son esprit. De son espoir, presque malsain qu'Autumn se soit entichée de lui, de sa réaction, puérile et disproportionnée, qui puait la jalousie et l'envie. Tout ce qu'il détestait. Et il repensa à leur moment, dans les ruines, il y a quelques mois. Avant qu'il ne la perde et qu'elle disparaisse. Avait-elle déjà déserté son esprit, pour qu'il jette son dévolu sur sa meilleure amie qui n'avait rien demandé, juste sa compréhension ? A mesure qu'il se calmait, Alan comprit qu'il était stupide. Que sa réaction l'était, tout du moins. Mais la pilule Alita ne passait toujours pas. De l'ensemble des Cents, Autumn avait choisi celle avec qui il ne parviendrait jamais à s'entendre.

La blonde ne lui laissa qu'un court répit. Quelques secondes seulement après qu'il se soit détourné de son regard pour fuir la confrontation, elle le suppliait presque de comprendre. Elles s'aimaient. Et il aurait dû être heureux pour elles. Mais presque par contradiction, il n'y parvenait pas. Son esprit s'était refermé, ses espoirs ravisés. C'était trop brutal, trop soudain, pour qu'il accueille la nouvelle à bras ouverts, le sourire aux lèvres. « Je suis content pour toi. J'espère que tu seras heureuse parce que tu le mérites. » Ces mots lui auraient arraché la gorge. Littéralement. Il ravalait sa fierté comme on ramasse ses billes, la partie à peine commencée. Son égo en avait pris un sacré coup. Et bien sûr, Autumn n'en savait rien. Innocemment, elle insistait, à la recherche d'une once d'assentiment de sa part.

Alan jeta un regard blessé dans sa direction, sans tourner tout à fait la tête. Et elle insista : tout ça ne changeait rien. Elle avait besoin de lui. Là, il posa le jeans qu'il tenait et leva le visage au ciel, les dents serrées. Il peinait de plus en plus à masquer son agacement. Il allait tout déverser.

« Ca ne change rien ... Vraiment ? » La voix était basse, mais tremblante, sur le point d'exploser. Il prit une inspiration pour se redonner une contenance et se tourna vers Autumn. « J'ai toujours été là Aut', mais là ... là je vais avoir du mal à te suivre sincèrement. Tu sais tout ce qu'il s'est passé. Alita ... non ça n'ira jamais. » Il repris son ouvrage avec des gestes plus violents et tremblants. « Je pensais ... » Il s'interrompit, hésitant... Et puis merde. « C'est con vraiment. Je pensais que t'allais m'annoncer que j'étais plus que ça à tes yeux. Quelqu'un sur qui tu te reposes. Quelqu'un qui est toujours là. Depuis cette guerre je ... j'ai pensé que peut-être ... » Il se tourna vers elle en s'interrompant de nouveau. Et il la fixa, confus. Comment en était-il arrivé à croire ça ? Lui était-il donc si difficile de l'envisager autrement que comme un ami ? Après ces heures passées à la soigner, à rééduquer son épaule, à la soulager pour toutes ses tâches, l'aider même dans les plus basses ? Tout ça ne pouvait pas n'être arrivé que dans sa tête. Et, peut-être parce qu'il était cartésien, Alan crut le moment opportun pour procéder à une vérification radicale.

Il s'approcha, lui fit face et la fixa dans les yeux, sans détours. « ... peut-être c'était moi. » Il prit sa main avec tendresse, baissant les yeux sur leurs doigts joints. Et alors, en relevant les pupilles vers elle, il posa ses lèvres sur les siennes.  


Spoiler:


:copyright: ELECTRIC SOUL
Autumn Kane
DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2018 PSEUDO/PRENOM : Laenai / Alicia MULTICOMPTES : Tasha, Lucie & Anastasia ♥ MESSAGES : 1032 CELEBRITE : Kiernan Shipka COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Mécanicienne / chasseuse TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 209

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Lun 15 Fév 2021 - 12:16


Après l'orage


Le campement Juin 2120
Je suis du genre à me cacher. Quand ça va pas, j'peux tout casser. L'tout-puissant m'a jamais lâchée. Pourquoi j'ai peur de tout gâcher ? Parfois j'ai peur et je craque. La vie m'en a mis des claques. Dis-moi à quoi ça sert, d'avoir mal et puis se taire ?

Le regard blessé qu'il me jeta me glaça le sang. C'était comme si quelque chose venait de se briser entre nous. Il ne comprenait pas. Vraiment pas. Je le sentais. Et son silence, ses gestes mécaniques, tout le montrait. À ma question, il posa le jeans qu'il tenait et serra les dents, agacé. Puis il lâcha enfin tout ce qu'il ressentait, d'une voix tremblante qui présageait la tempête. Il commença, se tournant vers moi. Je ne pouvais pas nier qu'il avait toujours été là, je le savais. Et ça n'avait rien à voir à vrai dire... Oui il avait toujours été là, mais ça ne changeait rien à mes sentiments pour Alita. Je l'aimais, lui aussi : il était mon meilleur ami. Et il me semblait que moi aussi, j'avais toujours été là pour lui...

Il continua en me disait que ça n'irait jamais avec Alita, qu'ils ne pourraient jamais s'entendre. Il recommença à plier mais ses gestes étaient violents, il tremblait de rage. Je n'osais pas répondre, j'étais partagée entre la colère qui s'insinuait en moi et le désespoir de le sentir s'éloigner inévitablement. Puis, la surprise vint s'immiscer entre ces deux émotions fortes. Il venait de me dire qu'il croyait que j'allais lui annoncer que c'était lui, cette personne sur qui je me reposais et qui avait toujours été là. J'étais paralysée. Avait-il cru que... non, je n'y avais même pas pensé. Alan, c'était mon meilleur ami, mon premier rival, celui que j'aidais et que je taquinais gentiment. Nous avions une relation en or, tous les deux. Mais je ne l'avais jamais vu comme quelqu'un dont je pourrais tomber amoureuse... Je le laissai s'approcher, les yeux écarquillés, fixant son regard et attendant qu'il termine sa phrase. Oui, c'était ça, il pensait que c'était peut-être lui, cette personne. Il attrapa ma main et joignit nos doigts avant de poser ses lèvres sur les miennes. J'étais en train de rêver, non ? Ce n'était pas en train de se passer... et pourtant si ! Ce contact était tellement... étrange. Inattendu. Surprenant. Je finis par réagir après une seconde d'arrêt radical de mon centre de réflexion et je reculai. Rouge de confusion mais déterminée à lui faire comprendre que ce n'était pas du tout ce à quoi je pensais.

- Alan... non, tu ne peux pas m'embrasser, comme ça.

Je me levai, toujours perturbée par son geste et ses mots. Mais je ne voulais pas qu'il croit que je le rejetais pour autant. C'était mon ami.

- Non non non, tu ne peux pas, répétai-je en retrouvant le chemin de son regard. Toi et moi, on est amis depuis très longtemps. Ce qu'il y a entre nous, c'est fort... c'est très fort, même. Je ne veux pas te perdre. Mais je ne t'aime pas comme ça. Tu es toujours là quand j'en ai besoin, c'est vrai. Tu prends soin de moi, oui. Et c'est ce que font les membres d'une même famille... Tu es mon meilleur ami, je pourrais même dire que tu es presque un frère pour moi !

J'avais peur qu'il prenne mal ma réaction, mais je me devais de lever le doute immédiatement. Je voulais le serrer dans mes bras pour le rassurer, pour lui montrer que je serais quand même toujours là pour lui, mais j'avais peur qu'il interprète mal l'association de ce geste avec mes mots qui se voulaient clairs. Je ne savais pas quoi dire ou quoi faire de plus. C'était une situation embarrassante, et tout ce que je voulais c'était d'éviter de le blesser plus encore...
 


Spoiler:

© ELECTRIC SOUL
Contenu sponsorisé

Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan] Empty Re: Après l'orage, le ciel est dégagé [Alan]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum