Aller en bas
Lazuli Miskowiak
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : J/CapRaccoon MULTICOMPTES : Mao/Wer/C'yra MESSAGES : 90 CELEBRITE : Natalie Dormer COPYRIGHT : lux aeterna vava, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Responsable de la dénonciation et des apostats TRIBU/CAMP : Enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : III - 9 POINTS GAGNES : 29

happy times ((laz&eva)) Empty happy times ((laz&eva))

le Sam 17 Oct 2020 - 17:18
happy times


You’re different from when we first met, I’m curious of you The mood you give off completely changed, I’m curious of you I can’t understand how I feel, mysterious of you With the gaze you give me, let me say wow ... ¤ jour de Vélès, an 2117
Le jour de Vélès bat son plein, avec ses chants et ses danses. La journée se clôt, l'horizon se ferme et la mer se fond dans le ciel, tandis que sur le Berceau les lumières s'allument. C'est jour de fête, jour particulier, jour où les règles et leurs chaînes se desserrent. Un vent de liberté souffle sur l'île de fer, tandis que dehors les bourrasques hivernales se déchaînent pour la dernière fois peut-être. Bientôt elles iront decrescendo, et laisseront place aux légères brises du printemps, plus chaudes, plus douces. Mais pour l'instant c'est encore une ambiance de tempête qui prévaut, avec ce ciel sombre de la nuit, cette lune couverte de nuages que ni la lumière des étoiles ni la lumière du Berceau n'arrive à percer. Elles pourraient se rejoindre, entrelacer leurs rayons et créer un horizon flamboyant, un panorama éclairé de la lueur de Svarog, mais ce n'est pas pour ce soir. Ce soir la mer s'agite un peu et le vaisseau tremble des pas qui battent la mesure et des vagues qui battent ses flancs.

Lazuli s'est isolée hors de la fête, à la limite entre l'ombre et la lumière, comme à son habitude. Assise sur le seuil d'une des portes grandes ouvertes qui laissent s'échapper des cris et des rires, elle fait rouler une tomate entre ses mains. Aujourd'hui, ils ont célébré la terre, fertilisé le sol avec leurs engrais. Lazuli est l'une des rares à savoir à quel point leurs potagers sommaires dépérissent. Elle s'inquiète de voir que c'est de plus en plus visible, avec des arbres toujours plus chétifs, des légumes toujours plus rares. Sauf qu'elle ne peut rien y faire, elle n'a pas du tout la main verte. Alors Lazuli a décidé que pour aujourd'hui, les préoccupations attendraient. Elle veut profiter de ce temps de réjouissance, de légèreté. Laisser s'échapper tous les voiles qui se sont accumulés sur ses épaules, qu'ils rejoignent donc le ciel et cachent un peu plus la Lune, ils n'en ont pas besoin pour ce soir. Svarog est dans leur chant et dans leur cœur, ils irradient de sa lumière et de celle de Vélès en un tel jour. Le Soleil a brillé toute la journée, a réchauffé le métal tout autour d'elle qui continue de créer un cocon chaleureux dans lequel elle se laisse glisser. Sa tomate entre les mains, elle joue avec machinalement, même si elle n'a plus faim, ou pas encore faim. La nuit sera sûrement longue, et avec son beau carmin étincelant le fruit l'avait charmée. Elle la dégustera un peu plus tard, quand son ventre grondera famine, entre deux danses endiablées. Lazuli n'est pas une bonne danseuse, elle est trop brusque, ses mouvements trop raides. Ce qui n'a pas l'air de déranger ses partenaires, quand elle s'y hasarde. Ou plutôt, quand Anna l'y entraîne. Un fin sourire étire ses lèvres, et la Protectrice bouge un peu, s'assoit en tailleur. Sa position n'a aucun rapport avec sa fille, c'est juste qu'elle se sent bien comme ça, tandis qu'une bourrasque fait voler ses cheveux dans ses yeux.
© ELECTRIC SOUL
Accro des points
Eva Belikov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra & Chris MESSAGES : 581 CELEBRITE : Victoria Justice COPYRIGHT : harlan ♥ (avatar) METIER/APTITUDES : oracle - gardienne du savoir + artiste TRIBU/CAMP : Les enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III - Ordre 8 POINTS GAGNES : 81
Accro des points

happy times ((laz&eva)) Empty Re: happy times ((laz&eva))

le Lun 26 Oct 2020 - 21:28

Happy Times
Eva & Lazuli

« A little party never killed nobody ; »
Ce type de journée que j'adorais. L'heure de la fête. Le jour de Vélès qui était un de mes jours préférés. Un jour au coeur du berceau pendant lequel je pouvais librement m'adonner à la danser et au chant. Un jour pendant lequel je pouvais m'amuser come une folle et me faire plaisir. Un jour pendant lequel je pouvais me vêtir de ma plus belle robe, où je pouvais tresser mes cheveux bruns et assurer que j'étais plus belle que jamais. Une note de vanité ou simplement le plaisir que je prenais à prendre soin de mon corps, à prendre soin de mon apparence. Une apparence que je trouvais important de cultiver alors que je me considérais comme la messagère des dieux, qu'en tant qu'oracle j'étais représentante des dieux slaves, de la comunauté, du prophète. Me devant d'être parfaite. La perfection que je tentais d'attendre. Objectif que je me fixais et objectif fixé par deux oracles tout aussi fidèle que j'étais, fixé par mes parents. Tentant de les rendre fière même si la tâche était ardue. Tentant de les complaire. Et ce jour, si je pouvais réussir à les complaire, je pouvais mêler excellence et plaisir. Ce domaine dans lequel j'excellais que celui de la danse. Un pacte conclu. Acceptant que je devienne danseuse à condition d'exercer des pas de danse à la perfection, que ce passe-temps n'en vienne pas à nuire à mes devoirs au sein de la communauté. Passe-temps qui ne nuissait pas selon à moi à mon accomplissement. Passe-temps qui me donnait au contraire la force de continuer, de me dévouer de plus belle pour le berceau. Jour de festivité pendant lequel je n'avais néanmoins pas la nécessité d'être aussi parfaite. N'ayant pas besoin d'accompagner seulement les prières, de veiller à ne pas faire de faux pas. Pouvant me complaire et me laisser aller. Pouvant me satisfaire et me laisser emporter dans un tourbillon mélodieux.

Pas de danse que je continuais d'esquisser. Impertubable. Infatigable alors que je continuais de danser, de tourbiller. Une énergie retrouvée. Dansant et dansant. M'amusant comme une folle. Un sourire qui ne quittait pas mes lèvres. Riant à gorge déployée alors que je suivais le rythme, que je suivais la foule de danseurs. Passant de main. Trouvant de nouveaux partenaires. Profitant de la vie. La savourant alors plus que jamais tandis que j'esquissais un nouveau pas de danse. En tourbillonnant seulement au coeur de la nuit que je répérai soudainement la silhouette de Lazuli se faufilait, glissant dans l'obscurité. La jeune femme aux cheveux blonds qui passait de la lumière à l'obscurité, choisissant les ombres, là où j'avais choisi la lumière. Hésitant un instant. Alors que j'aurai pu continuer de danser, guidée par mon instant, j'en venais à quitter la lumière pour me faufiler à mon tour dans les ombres. Les suivant à distance non sans continuer quelques pas de danse. Même parmi les ombres, je continuais de danser et de virevoltait. Légère comme la brise. Le feu qui coulait dans mes veines. L'adrénaline là. Murmuant une mélodie. Fredonnant. Des étincelles dans les yeux. Repérant plus loin la femme qui s'était absentée de la foule pour s'arrêter là à la limite de l'ombre et de la lumière, une tomate glissant entre ses doigts. Une note mélodieuse suspendue dans les airs alors que je l'observais. Ne paraissant pas heureuse. Il n'y avait aucun sourire de dessiné sur son visage. Au contraire, les traits de son visage étaient plissés par l'inquiétude. Ne paraissant pas d'humeur à faire la fête et une humeur que je ne pouvais alors comprendre ou tolérer. Mon coeur qui faisait des bonds, palpitant joyeusement. Et désir tout aussi ardent de partager cette bonne humeur que je ressentissais si ce n'était de savoir ce qui n'allait pas. Si dans le fond je n'avais pas le coeur à alourdir mon esprit de nuages noirs, j'étais néanmoins prête à me saisir d'un pinceau pour ajouter quelques touches de couleur au tableau qu'elle dessinait. "Tu n'as pas l'air d'avoir le coeur à la fête..." M'approchant comme une danseuse de ballet. Toute en légèreté. Et voix qui n'était que douceur et mélodie, sans note de gravité, contrastant avec son visage. Ce qui semblait être un euphémisme.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum