-38%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
26.81 € 42.99 €
Voir le deal

Aller en bas
Game Master
DATE D'INSCRIPTION : 28/05/2014 PSEUDO/PRENOM : Le Grand Manitou MESSAGES : 2922 CELEBRITE : Nobody POINTS GAGNES : 306
Admin

Situation n°2 → Esprit es-tu là ? Empty Situation n°2 → Esprit es-tu là ?

le Mar 13 Oct 2020 - 1:49
Situation n°2 : Esprit es-tu là ?



Octobre, fin du mois. Cela semble être un moment propice pour parler avec les esprits, échanger avec les morts. Certains s’y plongent avec plus ou moins de croyances, mais les Naori sont les plus avancés en la matière. Eux croient en ce mysticisme, néanmoins, aucun ne peut s’attendre à apercevoir de vraies silhouettes, au détour d’un chemin, au cœur d’une clairière, non loin de l’orée de la forêt. Depuis quand le voile entre les mondes est si fin ?




précisions


→ GM ne repassera plus sauf si demande explicite par mp. Dans ce cas, contactez @Rowena Chakraan. De même si vous avez la moindre question ou précision à quémander.

→ Ce rp est laissé entre vos mains et votre imagination, n'hésitez pas à être créatif quant à vos aventures. Situation n°2 → Esprit es-tu là ? 484338566  



@Eirik Thorvald / @Chris Wilson / @Irina Draghsteel


- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 3382 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : alcuna licenza. (avatar), frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège TRIBU/CAMP : odyssée POINTS GAGNES : 148

Situation n°2 → Esprit es-tu là ? Empty Re: Situation n°2 → Esprit es-tu là ?

le Jeu 15 Oct 2020 - 16:28

Esprit es-tu là?
Situation n°2

« The ones that love us never really leave us. »
Peut être que c'est de la folie. L'idée même semblait bien opposée à ce en quoi je pouvais croire. Ne croyant pas aux fantômes. Ne croyant pas en ces histoires. Etant le sceptique. Etant le terre à terre. Des pieds que je préférai en effet garder sur terre plutôt que d'avoir dans la tête dans les nuages, rêveur. Mais au-delà de simplement rêver, un autre pas devait être franchi pour pouvoir communiquer avec les esprits ou plutôt l'esprit de ceux qui étaient partis trop vite. Ayant du mal à croire qu'il était possible de communiquer avec l'au-delà alors qu'ils étaient morts simplement, six pieds sous terre ou devenu poussière. Etoile filante dans la nuit obscure. Pouvant penser parfois avec simplicité que s'ils devaient jeter un coup d'oeil d'en haut, c'était pour continuer de veiller sur nous. Présence bienfaisante que j'espérai entrevoir plutôt que des spectres de ma vie passée. Et pourtant alors même que j'étais l'un des plus sceptique, moins enclin à m'orienter vers ces voies mystérieuses, je m'étais dirigé vers le territoire des naoris.

Ce désir non pas de d'avoir un aperçu de l'au-delà ou rendre vivant des histoires de fantôme. Non, c'était un désir différent plus profond. L'idée un peu incohérente que peut être il était possible de communiquer avec les morts. Ne pensant pas à n'importe lesquels. Me demandant s'il y avait une chance de parler avec Robb. Me demandant une chance de parler avec Faust, si elle n'était plus et que disparue, elle s'était laissée aller à l'obscurité comme Ailina. Me demandant s'il y avait peut être une chance de leur faire passer un message, de tendre la main, de les serrer dans mes bras, d'avoir des conseils. Ce qui était aussi stupide que possible de croire qu'il serait possible de retourner une pierre entre ses mains et les faire revenir à la vie.

Mais dans ce décor digne d'halloween, il était possible de marcher entre les arbres et se croire marcher entre des tombes, au sein d'un cimetière. La nuit devenant plus opaque. La lune presque invisible. Il ne manquait que la lumière projetée à travers les yeux fendues de citrouilles pour se croire plonger dans un autre monde. Ce qui serait peut être le cas si les morts revenaient à la vie, si le voile séparant la vie et la mort devenait plus fin voir disparaissait. Peut être cette chance. Mais le risque aussi de croire des ombres, et des démons. Le risque de revoir une silhouette d'un paternel qu'on préférait laisser de côté. Nul sortilège pour le faire disparaitre. Nul potion ou poison à lui donner pour le faire retourner poussière. Si le voile disparaissait vraiment, alors peut être que tout changerait. Souffle que je reprenais avant de continuer mon avancée. Tentant de deviner dans le pénombre la silhouette d'autres humains venus là aussi pour danser avec les esprits et les fantômes d'une autre vie.




@Eirik Thorvald  @Irina Draghsteel Situation n°2 → Esprit es-tu là ? 484338566
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 518 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 151

Situation n°2 → Esprit es-tu là ? Empty Re: Situation n°2 → Esprit es-tu là ?

le Mar 20 Oct 2020 - 10:32

— un nouveau monde en couleur, où rien n'est interdit
31 OCTOBRE 2120

Voyage diplomatique. Ses mots préférés ces derniers temps, surtout avec cette guerre. L’occasion parfaite de sortir de la cité dorée, de retrouver la forêt dense et incontrôlable du continent. Des journées à renforcer sa position, à prouver son utilité à ce cher cousin qui, elle présume, se fiche pas mal de ce qui risque de lui arriver en terre étrangère. Son esprit va peut-être loin, mais Irina a l’impression d‘être envoyer à l’abattoir, à chaque fois. Autant ça l’arrange de faire face aux autres tribus, d’être un peu le visage familier du désert, autant elle sait qu’elle rate des choses dans les couloirs du palais. Une fois de retour, elle devra redoubler d’efforts pour être à la page et ça l’ennuie d’avance.

Tout comme s’attarder chez les Naoris, tout en évitant de nouveau incident dans l’éternelle querelle qui les lie. Heureusement, ce soir n'est pas un soir comme un autre et Irina veut en profiter. La nuit tombée, les esprits semblent reprendre le dessus sur le monde des vivants. La lune, énorme, éclaire à travers les branches tranchantes, le sol de la clairière. Irina est seule, sans vraiment l’être. Deux gardes sont à distances, un œil protecteur sur sa personne – ils sont moins bêtes que ceux qu’elle a l’habitude de semer. Ils sont cachés derrière les arbres, pour lui laisser l’intimité dont elle a besoin. Ce soir est propice à l’apparition des âmes perdues. Les esprits d’un autre monde, ceux qui ne peuvent plus tendre la main vers le ciel, mais regarde plutôt de là-haut ce qui se déroule si bas. La princesse n’est pas dupe. Elle sait qu’il y a des choses en ce monde auquel il ne faut pas prêter attention – c’est bien beau de parler de dragon, elle n’a jamais vu de squelette et de preuve que ces magnifiques bêtes ont un jour traverser ce monde. Pourtant, les esprits, elle y croit sincèrement. Elle danse pour le Dieu Soleil, elle sait.

Trop de regret peut conduire un cœur à s’attarder.

« Il ne faut pas trop s’approcher. » Qu’elle dit, apparaissant comme une ombre derrière l’homme qui marchait devant elle @Chris Wilson . Sa discrétion légendaire lui permet de se déplacer sans se faire attendre et là encore, la surprise est totale. « Ils risqueraient de vous emporter, vous jugeant trop hâtif de les découvrir. » Elle parle cette autre langue, car elle sait qu’il n’est pas d’ici. Qu’il fait partie des hommes nouveaux, ceux qui ont vécu dans l’obscurité immense de l’univers.

Il est facile, d’ailleurs, de confondre un esprit avec un être vivant, surtout dans un endroit pareil. Ainsi, ceux qui semblent vouloir s’approcher pour vivre la même expérience, peuvent en réalité être déjà mort. Irina tourne sur elle-même pour mieux regarder ces ombres, au loin. « C’est effrayant, n’est-ce pas ? » Elle glisse son regard sur Chris : « De se dire qu’un jour, cela pourrait être nous ? » A l’instant où elle dit ça, il y a comme un cri au loin, celui d’une bête, d’un loup peut-être. Elle sursaute, regarde derrière elle, puis à l’impression de voir un fantôme. Oh oui, un sacré fantôme… @Eirik Thorvald


Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 466 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : Schizophrenic METIER/APTITUDES : ancien esclave, ancien rebelle Rahjak, sait se battre, se soigner sommairement et casser des cailloux. Est formé en cueillette chez les naoris. TRIBU/CAMP : Rahjak, vit chez les naoris POINTS GAGNES : 101

Situation n°2 → Esprit es-tu là ? Empty Re: Situation n°2 → Esprit es-tu là ?

le Dim 1 Nov 2020 - 8:46
Nuit spéciale si particulière. Eirik était sorti du cocon protecteur de chez les naoris pour s’enfoncer dans la forêt. Avoine le précédait, tout heureux de sortir. Tâche blanche dans l’obscurité de la nuit. Comme chaque année à ce moment-là, Eirik sortait à la recherche de ses fantômes. Il ne savait pas qui il allait trouver. Il laissait Avoine les guider car on contait que certains animaux avaient accès à l’autre monde ce jour-ci. Le voile entre le monde des vivants et celui des morts était particulièrement fin aujourd’hui. L’ancien esclave n’avait pas peur, marchant calmement dans la forêt dense, silencieux comme une ombre. Il voyait par moment la lune éclairée l’obscurité dense. Divers animaux s’agitaient, un frisson courut le long de son échine. Simple cueilleur chez les naoris, un simple homme qui avait presque oublié son ancienne vie de gladiateur, d’esclave, de rebelle. Il n’était plus rien de cela. Les herbes médicinales apaisaient les voix, mais aujourd’hui, il avait diminué la dose. Habituellement, les voix étaient agressives, mais il espérait qu’aujourd’hui elles le guideraient et qu’il saurait trouver les esprits.

Avoine le guidait vers une clairière qui s’ouvrit à eux. Le chien se stoppa soudainement, agité et retourna vivement auprès d’Eirik. Il avait senti quelque chose. L’homme posa son regard de braise sur deux silhouettes. Des esprits ? Heureusement qu’il était armé, même si cela n’aidait pas face aux esprits. Un bruit le fit tressaillir, mais il ne sursauta pas. Son corps était comme anesthésié. Avoine gronda, soudainement nerveux. Il avait eu comme un cri de bête. Il décida de s’approcher des deux individus. Deux individus qui étaient vivants, qui n’avaient rien de guerriers morts au combat. Il y avait un homme du ciel, facile de le voir à sa tête et à la tenue et une femme. Comme un flash, il revit une gamine face à lui, vingt ans plus jeune. Une princesse jeune, impétueuse qui l’avait visité pour son anniversaire à elle. Impossible et pourtant vrai. Eirik écarquilla les yeux. Elle avait changé, mais il reconnaissait des traits. Le reconnaîtrait-elle ? Il était un fuyard recherché par des mercenaires qui commençaient à en avoir marre de courir derrière un fantôme. On le pensait mort et à juste titre, il l’était presque, le corps usé par le temps.

« Vous avez entendu ce cri ? » Il avait parlé dans la langue du ciel, l’anglais. Son accent rahjak était là, si particulier, si marquant. Il était en train de le perdre, enfin. A force de parler avec les naoris, de s’ouvrir, cela prenait. Avoine était étrangement méfiant aujourd’hui, collé à sa jambe, le grand chien blanc de berger ne bougeait pas. Son regard sombre fixait les deux inconnus. Eirik n’avait pas l’habitude d’un tel comportement. Surtout qu’Avoine était un grand chien blanc qu’on appelait dans l’ancien monde patou, mais aujourd’hui, il ne se nommait pas ainsi. Les espèces étaient différentes. « Je ne pensais pas que les gens du ciel aimaient Samain. » Même si ce n’était pas le premier enfant du ciel qu’il croisait à cette date et qui semblait chercher des esprits. Il posa son regard sur Irina car maintenant qu’il s’était rapproché, il la reconnaissait. Il s’interdisait de prononcer son titre. Se souvenait-elle de lui ? Les années avaient glissé sur chacun. Peut-être était-ce son fantôme ? Était-elle réelle ? « Vous êtes réelle ? » Ou n’était-elle qu’un esprit perdu loin de leur désert natal ? Et si elle était réelle, qu’allait-il se passer ?
- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 3382 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : alcuna licenza. (avatar), frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège TRIBU/CAMP : odyssée POINTS GAGNES : 148

Situation n°2 → Esprit es-tu là ? Empty Re: Situation n°2 → Esprit es-tu là ?

le Sam 7 Nov 2020 - 19:48

Esprit es-tu là?
Situation n°2

« The ones that love us never really leave us. »
Perdu dans mes pensées. La silhouette de la lune m'éclairant. L'obscurité m'enveloppant. Plongé dans les ténèbres et sentant pourtant ce voile si fin entre les deux mondes s'effaçer doucement. Ce frisson qui remontait le long de mon échine. Ce sentiment. Pourtant sceptique mais ce soir comme lors de ce feu, lorsque des silhouettes s'étaient dessinées dans les flammes, j'avais bien l'impression que de nouveau, des silhouettes invisibles ou opaques se mêlaient à la réalité. Ce qui en était presque effrayant de voir que toutes les frontières du monde s'effaçaient. Ce qui était presque excitant que de savoir qu'ils étaient là, tous proches. L'adrénaline courant dans mes veines. Continuant d'avancer lentement parmi les arbres avant de m'immobiliser de nouveau. Regard porté devant. Comme attiré par cette mélodie invisible qui résonnait à mes oreilles, ses questions qui résonnaient dans mon esprit alors que soudainement surgissant de l'ombre, une silhouette de chair se métamorphosait à mes côtés. Des cheveux noir de jais, de la couleur des corbeaux. Un teint mat. Des yeux hypnotiques. Des traits hypnotiques. Doigts qui manquaient de se tendre dans sa réaction comme pour vérifier qu'elle n'était pas un mirage alors que d'une voix ensorcellante, elle murmurait ses mots à mon oreille. Une mise en garde. Un conseil. Silhouette de géant qui se tournait lentement vers elle. Silhouettes contrastant dans l'obscurité. Elle n'était  pas un mirage. Elle n'était pas un fantôme. Elle n'était pas une apparition du passé alors qu'au contraire, elle était bien réelle, à deux doigts de moi.

Sourire qui se dessinait en coin. « Pourquoi ? Vous avez peur de jouer avec les ombres ? » Note amusée. Ce que nous faisions que de jouer avec les ombres. Jouant au chat et la souris parmi les arbres. Dansant dans l'obscurité en nous prétendant invincible. Jouant avec les fantômes d'une autre vie, de notre passé. Jouant avec nos peurs et nos désirs les plus profonds. Ce que nous attendions de voir au final, que ceux désiraient. Silhouette fantômatiques dont notre coeur se portait à rêver ou que l'on en venait à craindre au plus profond de notre être. Observateur alors que je continuais de la dévisager, tentant de deviner si elle venait d'un autre monde ou de découvrir à quelle tribu appartenait. Un teint hâlé. Le sentiment qu'elle venait d'un endroit plus chaud, là où le soleil régnait en maître. Mais en ce soir, c'était la lune qui était la reine. « Alors essayons de ne pas les effrayer. » Etrangement détendu en sa présence. Ce qui n'était pas courant alors que mon premier instinct me poussait à être sur mes gardes. Mais pas ce soir. Peut être qu'il fallait abandonner toute certitude pour plonger dans le monde des esprits. Peut être parce qu'il fallait abandonner toute résistance pour découvrir ce que nous recherchons.

Des ombres au loin qui s'agitait. « Non. » Elle avait tort. La mort n'était pas effrayant. Certes le désir enfoui de ne pas mourir. Mais ce n'était pas la mort qui était craint que la solitude, que la froideur et l'obscurité de ce monde. Recherchant la chaleur. Ne craignant pas de mourir bien que je préférai encore rester de ce côté, du côté du soleil. Me demandant si c'était ce qu'elle craignait le plus cette belle inconnue que de succomber dans les bras de la mort, que de disparaitre. Tout laisser derrière. Un simple aller vers les ténèbres. Ame déchu. Peu qui trouvait la paix. Ne sachant pas ce qui m'attendait de l'autre côté mais osant espérer que c'était un monde un peu plus calme que celui-ci. Osant imaginer que comme l'image que nous voyant par la fenêtre de l'odyssée, c'était comme sombrer dans le néant. Un néant attirant. Un gouffre sans fin. La nuit céleste. Des milliers d'étoiles dans le ciel. Un geste sans scrupule. Du sang sur les mains. Les rejoignant tôt ou tard. Ce qui était une évidence. Chacun qui naissait pour mourir. Il n'y avait aucun intérêt à craindre l'inévitable. En attendant, il n'était possible que de vivre et d'en profiter.

Et soudain, un hurlement comme celui d'un loup. Comme celui qui avait tué Robb. Ses griffes se plongeant dans son torse. Ses crocs mordant la chair. Le sang se répandant. Mort à ma place. Un sacrifice ultime. Vision qui s'interposait brièvement dans mon esprit alors qu'une lame prenait place entre mes mains et que mon bras venait positionner d'un mouvement protecteur la jeune femme aux cheveux ébènes derrière moi. Passant devant elle. Guerrier revenu. Corps tendu comme un arc au milieu de l'obscurité. Tourné vers la provenance de cet écho. Et de l'obscurité une silhouette qui surgissait, non une fantômatique mais une toute aussi réelle. Lame que je baissais alors que je me décalais d'un pas. Me détendant de nouveau. L'homme tout aussi attiré, qui n'était une menace. Regard qui portait sur le gros chien blanc à ses côtés. Esquissant un sourire en voyant le canidé. « C'est... attirant. » Cherchant le terme exact, celui qu'elle avait utilisé quelques minutes avant. En effet c'était attirant mais l'homme qui avait le regard posé sur la jeune femme, perdue dans ses pensées comme déjà dans un autre monde. Me demandant s'il se connaissait. Me demandant s'il lui rappelait quelqu'un. « Aussi réelle que nous. » Une affirmation. Ce qui était une certitude. Mon regard qui se détournait alors que de nouveau il se posait vers les silhouettes perdues dans les ombres. Pivotant doucement alors que je ne pouvais m'empêcher d'être attiré dans cette direction. Tentant de faire face au passé, de faire face à ses silhouettes.


@Eirik Thorvald  @Irina Draghsteel Situation n°2 → Esprit es-tu là ? 484338566
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 518 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 151

Situation n°2 → Esprit es-tu là ? Empty Re: Situation n°2 → Esprit es-tu là ?

le Mar 17 Nov 2020 - 19:44

— un nouveau monde en couleur, où rien n'est interdit
31 OCTOBRE 2120

En danse, il peut y avoir un état qui transcende la réalité. Quand elle exprime sa passion au temple, elle s’évapore. Irina entre dans une phase de trance qui l’amène dans un autre monde, qui exprime des choses qui ne nécessite aucun mot. Elle n’espère pas vivre ça ce soir, mais cela l’intrigue qu’au cœur de la forêt, il soit possible d’apercevoir les esprits, de sentir leur présence. Sous le clair de lune, elle a se dit que tout est possible et sa marche, lente et douce, l’emmène vers la clairière. Ce n’est pourtant pas un esprit qu’elle approche, mais bien un homme. Un homme des étoiles, même. Peut-être espérait-elle retrouver Leary, mais elle avait (étrangement) retenu ses traits pour ne pas le confondre avec cet inconnu. D’ailleurs, il semblait différent. Plus guerrier, dans un sens.

« De jouer avec les ombres ? » Elle ricane. « Vous risquez de les offenser, à parler d’eux ainsi. » Elle regarde autours, toutes ses formes, ses silhouettes, toutes ses âmes qui semblent si proche, et si loin. Elle en profite ensuite pour reporter son attention sur l’homme devant elle. Un visage carré, marqué par les années, par des instants difficiles. Et des yeux, profonds.

Elle aurait pu sursauter en entendant le loup, mais elle était plutôt attirée par l’apparition soudaine d’un visage familier. Pourquoi familier ? Elle déteste ça, quand le temps brouille ses intuitions. Qu’elle n’arrive plus à trouver le nom qui correspond à ce visage. L’obscurité n’aide pas, d’ailleurs, mais elle a besoin de plus pour réussir à trouver le bon chemin vers cette information. Et Irina finie toujours, par se souvenir. Elle n’avait même pas remarqué que Chris s’était posé devant elle pour la défendre en cas de problème, non. Elle fixait Eirik.

« Je ne suis pas encore morte, si telle est ta question, Gladiateur. » Son sourire se fait grand, joyeux, reconnaissant. Elle se fiche pas mal qu’il soit recherché, non. Elle est plutôt heureuse de le savoir en vie, quelque part. Et incroyablement nostalgique envers une époque où tout lui semblait… simple ? « Mais j’imagine que cela fait bien une éternité, que personne ne t’a appelé ainsi, Eirik. » Elle pose une main sur l’avant-bras de Chris, et ajoute : « Il ne représente aucun danger. » C’est qu’il a des bras solides, celui-là. Une pensée qu’elle ne devrait pas avoir, mais Irina a bien un type d’homme, et il faut croire que celui-ci as les bons atouts.

Au même moment, elle a la sensation que quelque chose souffle délicatement sur ses épaules et elle se tourne. Au loin, elle aurait juré voir un homme courir, avant de disparaitre. Il y a de nombreuses âmes qui ont quitté ce monde, et qui pourrait tenter de l’approcher ce soir. Ses parents, sa demi-sœur, Roan, même ? Et si c’était Noah, son cœur va–t-il s’écraser au sol ?


Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 466 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : Schizophrenic METIER/APTITUDES : ancien esclave, ancien rebelle Rahjak, sait se battre, se soigner sommairement et casser des cailloux. Est formé en cueillette chez les naoris. TRIBU/CAMP : Rahjak, vit chez les naoris POINTS GAGNES : 101

Situation n°2 → Esprit es-tu là ? Empty Re: Situation n°2 → Esprit es-tu là ?

le Jeu 10 Déc 2020 - 21:17
Eirik avait vu le guerrier du ciel se mettre devant la princesse Irina. Pauvre fou, s’il savait qui elle était, jamais il ne lui tournerait le dos. L’ancien esclave regardait la princesse qui était une femme magnifique. Il se souvenait de l’époque où il avait son âge et qu’elle était une gamine. Il tressaillit quand elle le nomma Gladiateur, on ne l’avait plus appelé de la sorte depuis si longtemps. Malgré tout, il se détendit en voyant son sourire si vrai, si vivant. Elle ne lui voulait aucun mal. Il aurait pu ployer un genou devant elle, comme vingt ans auparavant, mais il se contenta de hocher la tête. « En effet, Irina. » Il ne disait pas son titre, ne sachant pas si elle voulait rester incognito, en tout cas elle semblait connaître l’homme du ciel. Il ne représentait aucun danger pour elle car une part de lui l’aimait bien. Il aurait pu la tuer dans l’arène, d’autres gladiateurs l’auraient fait, mais pas lui. Eirik posa son regard sombre sur l’autre homme qui avait baissé son arme et regardait Avoine. « Attirant ? Quoi dont ? » Il fronça les sourcils. Une drôle de sensation coulait le long de son échine.

Quelque chose était différent aujourd’hui, très différent. Le voile entre les vivants et les morts semblait fin, plus fin que prévu. Il n’aimait pas l’idée de voir les morts déambuler parmi eux, cela ne pouvait que très mal tourner selon lui. Il vit l’homme pivoter et Irina tourner aussi. Eirik cherchait lui aussi des morts du passé, espérant obtenir des réponses qu’il avait perdu avec ces décès. « Vous devriez rester ici. » Il parlait autant au type du ciel qu’à Irina. Il avait peur que s’ils allaient trop au-devant des âmes, ils risquaient de se faire blesser. Une ombre se mouvait non loin d’eux et il se demanda un instant si c’étaient ceux qu’il cherchait depuis si longtemps. Un tressaillement courut le long de son échine. Avoine gronda sourdement à ses côtés. Clairement, son chien n’appréciait pas les apparitions des âmes errantes. Déjà qu’on racontait qu’en temps normal les chiens voyaient bien l’autre monde, là, son chien devait le voir encore mieux en ce jour spécial. « Elles sont peut-être réelles, mais elles ne peuvent pas nous vouloir du bien. » Il ne croyait pas aux gentils fantômes qui venaient vous guider et vous accompagner. Dans les contes pour enfant oui, mais autrement, absolument pas selon lui. Il n’aimait absolument pas ce qu’il avait sous les yeux.

Le sang lui battait aux tempes, il avait la bouche sèche. Il ignorait toujours le nom de l’homme du ciel, n’ayant pas jugé important de le savoir jusqu’à maintenant. Lentement, il s’approcha de la princesse Irina pour mieux la voir et se demanda qui elle était venue chercher. Lui aussi voulait retrouver quelqu’un, mais maintenant qu’il était ici devant ce spectacle effroyable, il mesurait la calamité de sa décision. La pire décision qu’il ait prise. « Nous devrions nous éloigner. » Eirik regarda aussi le guerrier du ciel pour juger sa réaction, voir comment il le prendrait. Il avait comme l’impression que de partir d’ici serait très difficile, bien plus difficile que prévu.
Contenu sponsorisé

Situation n°2 → Esprit es-tu là ? Empty Re: Situation n°2 → Esprit es-tu là ?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum