Aller en bas
Dyani Kwan
DATE D'INSCRIPTION : 08/09/2020 PSEUDO/PRENOM : apy MESSAGES : 20 CELEBRITE : zhenya katava COPYRIGHT : alcuna licenza. METIER/APTITUDES : ? TRIBU/CAMP : Rhajak par esclavagisme. POINTS GAGNES : 35

sing like a bird (jasmine) Empty sing like a bird (jasmine)

le Lun 14 Sep 2020 - 12:18
sing like a bird
@Jasmine Chakraan & Dyani Kwan

année 2103.
Il y avait des jours où l'enfant ne pouvait rien faire de plus qu'attendre. Attendre que ses parents rentrent de leurs activités respectives. Attendre qu'on vienne la chercher, qu'on l'emmène dans la forêt, chercher des plantes, pour trouver un remède inexistant. Ils commençaient à perdre espoir, elle, ne l'avait jamais eu, cet espoir. Le petit être frêle ne comprenait pas pourquoi ils perdaient autant d'énergie à vouloir corriger ce que la nature lui avait offert. On disait tous les jours que cette nature était bien faite, qu'il y a cent ans, elle avait reprit ses droits sur les hommes, qu'elle était désormais reine mère de la Terre. On lui racontait que rien ne se passait pas hasard. Pourtant, l'enfant se retrouvait seule, tous les jours. Parce qu'elle n'était capable de rien, selon eux. Parce qu'elle n'était acceptée nulle part ailleurs. Son corps ne pouvait voir, ses yeux étaient différents... mais son cœur lui était tout ce qu'il y avait de plus normal. Son esprit aussi. Mais depuis quelques temps, elle sortait; son corps la conduisait dans la forêt, son esprit se focalisait sur les ondes qu'elle ressentait. Il y avait quelque chose qui la conduisait à un endroit précis. Un instinct, une habitude.
Ses mains cherchaient de quoi se repérer. Elle était souvent venue ici, la jeune biche. Elle avait souvent suivit ses parents; ou alors elle venait seule. Ce n'était pas la première fois qu'elle passait par là. Ses mains reconnaissaient les rainures des arbres qu'elle avait étudié et mémorisé, pour revenir à cet endroit précis. Chaque arbre était unique, ses rainures aussi. Plus grosses ou plus fines. Abîmées ou pleine de mousse. L'odeur aussi, était différente. Selon ce qui était autours ou encore en fonction de l'animal qui avait marqué son territoire, juste avant. Elle s'asseyait toujours au pied de l'uns d'eux, quand elle était arrivée à destination. Attendant patiemment l'autre âme qui devait la rejoindre. Elle pouvait être retenue, parfois. Des obligations pour la tribu. Ou pour elle même. Alors Dyani patientait. Elle comptait les oiseaux qu'elle entendait siffler, leur répondait par des sifflements aiguës, parfois. Elle continuait de mémoriser la nature qui l'entourait. Tâtait chaque rocher, chaque branche, chaque racine. Quand elle trébuchait, elle se souvenait pourquoi, pour mieux l'éviter, la prochaine fois. Et quand elle arrivait, un sourire éclairait le visage de la jeune fille. Parce qu'elle entendait ses pas, malgré la discrétion ahurissante de l'apprentie animiste. Il suffisait d'un rien pour que Dyani sache qu'elle était près d'elle. L'aura, peut-être.
Jasmine ! Tu es là. la fillette de neuf ans ris avant de rejoindre rapidement celle qu'elle considérait comme une amie. Sa seule amie. J'ai compté trois pies, deux merles, un pivert et je crois même avoir entendu une buse. Même si je ne sais pas vraiment ce qu'elle fait ici. Il y a des plaines où chasser dans la forêt ? Dyani n'avait jamais quitté l'enceinte du territoire Naori, bordé par les sentinelles. Elle ne s'était jamais aventurée plus loin qu'ici, déjà suffisamment éloigné du village pour une gamine aveugle.
code by exordium.


Jasmine Chakraan
DATE D'INSCRIPTION : 08/09/2020 MESSAGES : 28 CELEBRITE : Zoë Kravitz COPYRIGHT : doom days METIER/APTITUDES : éleveuse d'oiseaux messagers et messagère elle-même TRIBU/CAMP : Naori POINTS GAGNES : 55

sing like a bird (jasmine) Empty Re: sing like a bird (jasmine)

le Lun 14 Sep 2020 - 15:47


Sing like a bird
Jasmine Chakraan ξ @Dyani Kwan

2103. Un an après la majorité chez les Naoris. Un an après le choix de ta spécialisation. Animiste, un futur métier qui te correspondra à merveille, tu en es certaine. Tu es très impliquée dans l’apprentissage et les tâches confiées par ton mentor. Oui, tu rêves plus que tout de réussir. Pour ressembler à ta grande sœur Rowena, espérer toi aussi être repérée par le Grand Sage. Tu pourrais ainsi apporter de nouveaux honneurs sur la famille Chakraan. Tu es loin de te douter que le tableau va rapidement être noirci. De fait, tu es encore jeune et assez insouciante, tu ne prêtes pas attention à ce qui tonne au fond de ton cœur : la rancœur malsaine que tu garderas envers ta sœur. En attendant, ton quotidien est un mélange d’apprentissage et de détente. Enfin, si on peut dire ça comme ça. Tes rendez-vous quotidiens dans la forêt sont un moyen pour toi de te laisser bercer dans un cocon naturel, enivrant de paix. Mais c’est également un moyen pour toi de continuer d’apprendre à connaître la nature. Tu as ta petite technique bien à toi pour t’éclipser de chez toi, te rendre aux abords du village et souvent au-delà. Ta mère ne prête même plus attention à tes disparitions, tu lui dis que tu files méditer dans l’herbe et elle te croit. Ceci dit, c’est assez proche de la vérité. En soi, ce n’est pas un mensonge puisque tu vas effectivement méditer dans l’herbe, mais pas forcément celle du village. Enfin aujourd’hui, tu risques de te cantonner au village parce que tu dois retrouver une jeune fille, plus jeune que toi mais dotée d’une maturité sûrement similaire à la tienne voire plus élevée encore. Elle est atteinte de cécité, au début tu la plaignais puis tout comme elle tu as vite fini par voir que la nature lui avait offert un handicap certes, mais surtout une force. Tu es toujours épatée par la force de ses autres sens, de tout ce qu’elle réussit à percevoir avant que tes propres yeux ne les voient. Comme d’habitude, elle t’entend arriver alors même que tu es extrêmement discrète lorsque tu te déplaces en forêt, pour ne pas effrayer les animaux. Assise au pied d’un arbre elle te sourit, visiblement ravie de te voir. Elle t’a déjà dit une fois que tu étais sa seule amie, et ça t’avait brisée le cœur. Alors tu lui avais répondu qu’elle aussi, en tout cas c’était la personne la plus proche de toi car tu la tolérais dans ce que tu considères comme ta forêt. Un peu possessive sur les bords, tu tiens énormément à son havre de paix et a du mal à y voir des intrus.

Elle s’approche de toi et tu ne peux t’empêcher de la serrer contre toi. « Comment tu vas aujourd’hui Dyani ? » Tu aimes prendre de ses nouvelles, tandis qu’elle t’expose le nombre de volatiles qu’elle a identifié. Tu es bluffée par ses capacités. « Une buse quelle chance ! Je les aime beaucoup. » Puis elle te demande s’il y a des plaines où chasser parce qu’elle sait que tu aies du genre à aller t’aventurer en dehors des frontières du village. « Il y a des sortes de clairière oui mais elles restent relativement rares et petites. La forêt est très dense. Les arbres sont hauts et feuillus c’est ce qui permet au village d’être si bien protégé. Les clairières se trouvent généralement à l’orée de la forêt, mais c’est assez loin du village. » Il y a bien quelques exceptions, des espaces suffisamment larges, pourtant recouvert par l’immense canopée. Peut-être que tu pourrais y conduire Dyani. Non, c’est trop loin et puis tu n’as pas envie qu’il lui arrive quelque chose, alors tu lui fais une promesse. « Un jour je t’y amènerai ! » Tu lui souris, bien que tu ne saches pas si elle peut percevoir d’une quelconque façon cette nuance sur ton visage. « Pour la chasse, on se contente des sentiers où on peut souvent tomber sur des cerfs ou des sangliers. » Tu t’arrêtes un instant, remarquant que tu as utilisé on comme si tu faisais déjà partie des animistes. Tu ne le relèves pas et redonnes ton attention à Dyani. « D’ailleurs, tu as déjà caressé une biche ? On pourrait aller en voir ! »
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum