Le Deal du moment : -24%
Grosse réduction sur la TV LG OLED77CX ...
Voir le deal
3799 €

Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Peaceful time [ft Leary] Empty Peaceful time [ft Leary]

le Ven 4 Sep 2020 - 21:44

Peaceful Time

Leary & Stefen


Dire que je passais pas mal de temps dans la forêt était un sacré euphémisme. D'un autre côté, ce n'est pas comme si je pouvais me venter d'avoir autre chose à faire. Les journées peuvent être assez redondante quand on y pense. Je me lève à la même heure, je vais aider au camp ou chasser, voir les quelques personnes que je considère comme mes amis. Et puis, il y a les fois, assez régulière, où je vais dans le camp Odysséen. Pas par pure plaisir de voir des bâtiments bien plus vieux que moi mais plutôt pour voir Leary. Je pense qu'il est probablement le premier ou seul odysséen sur lequel je n'ai pas d'a priori. Je l'ai connu avant... eh bien avant tout au final.

Je mentirais si je disais que ce n'est pas une habitude d'aller le voir. Je le vois relativement souvent au final. Il a le don d'être constamment zen, calme et je ne sais pas, je crois que ça fait du bien de lui parler. Je ne sais pas si c'est son avis dans l'autre sens. Mais dans tous les cas, il ne vient jamais refuser ma présence. Au fond, je ne sais même pas s'il le ferait même s'il en éprouvait l'envie. Non, il est gentil, Leary. Il en faudrait beaucoup pour qu'il puisse rejeter quelqu'un. La dernière personne qui lui a fait du mal, il est resté zen celui là. Alors que moi, je ne réfléchis même pas avant de me venger. Je devrais probablement prendre exemple sur lui. C'est plus que sûr.

Je marchais dans la forêt depuis quelques heures. Autant dire que la distance entre notre camp et celui des Odysséens n'est pas forcément la plus courte. Alors, en général, il faut s'y prendre relativement tôt pour y aller. Mais aussi pour repartir. Sinon, il y a des risques assez importants de se perdre. Si je suis capable de me repérer plus que correctement, la nuit n'aide en rien. Et la moindre capacité peut se retrouver légèrement tronqué par le manque de lumière, de toute évidence. Les premiers temps, je me suis bien perdu pendant trois heures avant de retrouver mon chemin. Maintenant, j'irai probablement les yeux fermés. Enfin, pas vraiment les yeux fermés. Mais on m'a comprit.

L'entrée dans le camp n'est pas des plus difficiles. Même si tout le monde se méfie encore des uns et des autres même si les entraides respectives permettent quand même d'adoucir un peu le tout. Une fois sur le camp, je sais généralement où trouver Leary. Parce qu'il est généralement dans son coin. Alors, c'est ce que je cherche justement. Une zone un peu isolé et.. voilà. J'arrive juste à côté de Leary et m'affale à sa droite, un sourire perché sur le visage.

- Tu sais que tu deviens de plus en plus prévisible ? Si je ne te trouve pas tout seul.. eh bien, je te trouve tout seul.

Je viens sourire finalement, posant mon sac entre mes jambes pour éviter de me le trimbaler sur le dos une minute de plus. Au fond, je ne peux pas dire que je fais différemment que Leary. Quand je ne chasse pas ou que je ne suis pas avec les quelques amis que je possède, je suis généralement avec moi-même. Et ça fait un bien monumental.

- Comment ça va, aujourd'hui ? J'ai un peu de retard, je me suis un peu détourné du chemin en essayant d'éviter un animal un peu trop imposant.

Code by Fremione.

Leary Wrath
DATE D'INSCRIPTION : 07/12/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng & Eirik Thorvald & Skylar Rees & Cyd Raye & Misha Machir MESSAGES : 324 CELEBRITE : Luke Evans COPYRIGHT : Cristalline METIER/APTITUDES : Professeur en biologie TRIBU/CAMP : Odysséen POINTS GAGNES : 40

Peaceful time [ft Leary] Empty Re: Peaceful time [ft Leary]

le Dim 20 Sep 2020 - 14:28
Les derniers événements avaient ébranlé le campement. Des odysséens avaient été kidnappés, ainsi que des cents et cela faisait mal. Dans quel état reviendrait les survivants ? S’ils revenaient un jour. Cela réveillait des vieilles douleurs qu’il croyait guéri. Il croyait avoir fait le deuil de sa femme et sa fille adoptive, mais les disparitions le renvoyaient à son propre vide, à sa solitude qui le dévorait. Il y avait des choses qui feraient toujours mal, même si on les croyait guéris. Le temps était changeant, difficile à prévoir en cette saison. On était dans un entre-deux qui pouvait semer le doute. Leary était assis dans son coin, ayant depuis longtemps dégusté son petit-déjeuner alors qu’il regardait le ciel, songeur. Il reporta son regard clair sur son petit carnet où se trouvait mille notes. Il rêvait de voyager en ce moment, de partir à l’aventure sans jamais se retourner, était-ce ridicule de sa part ? Il avait des amis ici, des amis auxquels il tenait, mais il avait soif de plus, soif de découverte. A qui pourrait-il en parler sans froisser ? Il ne voulait pas donner l’impression qu’il rejetait les siens. Leary était quelqu’un d’un naturel calme et savait que ce n’était pas le cas de tout le monde, pire que certains égos froissés se manifestaient bien vite. Alors autant garder son idée pour lui jusqu’à qu’elle murisse suffisamment.

Il sortit de ses pensées en voyant une silhouette se diriger vers lui. Un sourire sincère et heureux étira ses lèvres, Stefan. Il appréciait ce gamin dont il avait connu la mère. Même si vu l’âge du cent, ce n’était plus un gamin, mais un adulte bien formé. Il venait le voir régulièrement et ils s’entendaient bien, échangeaient sur le monde. Peut-être bien venait-il de trouver quelqu’un avec qui discuter de ses rêves de voyage. Il le regarda de biais, se demandant ce qu’il venait lui conter. « Et toi aussi tu es prévisible. Dès que tu te pointes ici, tu viens me voir. » Dit-il avec une tendresse évidente, même si dans son style, il le taquinait un peu. En tant que professeur, il avait appris l’ironie face aux adolescents qu’il avait formés avant de les envoyer sur Terre. Pas le choix quand on voulait survivre et garder sa clarté d’esprit. Les mots faisaient mal, mais il ne se laissait jamais atteindre. Il pouvait les entendre, mais n’acceptait pas la souffrance que cela pouvait engendrer. Il préférait s’imaginer que cela lui glissait dessus, comme l’eau sur les plumes d’un canard. « Oh, un animal trop imposant ? Décris-le-moi, c’était quoi selon toi ? » Déjà il ouvrait son carnet usé, tournant les pages jusqu’à atteindre celles qui parlaient de la faune. Il ne savait pas combien de temps son carnet tiendrait encore, il le traînait partout comme un doudou.

Il espérait en trouver un meilleur au duty-free. Mais il savait que cela coûterait cher, alors il devait trouver un bon objet à troquer. En réalité, il n’avait pas dit comment il allait. « Je vais bien et toi ? Je réfléchissais un peu au dernier événement, au monde, aux voyages. » Il parlait des envahisseurs, mais il avait osé aussi parler de son désir de voyage. Finalement, Stefan était peut-être la meilleure personne pour l’écouter. Il ne le jugerait pas et Leary espérait qu’il ne l’empêcherait pas de partir, jamais. Il voulait juste rêver car il ne savait pas si c’était possible de voyager, en tout cas pas seul. C’était juste un rêve, il ne savait rien du côté pratique comment gérer la chose. Il ne s’était pas encore posé la question.
Admin △ Underneath it's just a game
Harlan Tikaani
DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2015 PSEUDO/PRENOM : Electric Soul MULTICOMPTES : Kayden Elwood, Einar Helgusson & Nikita Lebedev MESSAGES : 11775 CELEBRITE : Jon Kortajarena COPYRIGHT : Electric Soul & Lux Aeterna METIER/APTITUDES : Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate TRIBU/CAMP : Naori POINTS GAGNES : 215
Admin △ Underneath it's just a game

Peaceful time [ft Leary] Empty Re: Peaceful time [ft Leary]

le Dim 8 Nov 2020 - 10:36
RP archivé suite à la suppression de Stefen Peaceful time [ft Leary] 484338566
Contenu sponsorisé

Peaceful time [ft Leary] Empty Re: Peaceful time [ft Leary]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum