Aller en bas
Skylar Rees
DATE D'INSCRIPTION : 05/05/2016 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 496 CELEBRITE : Norman Reedus COPYRIGHT : lux aeterna METIER/APTITUDES : Responsable adjoint des patrouilles - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège TRIBU/CAMP : Odysséen POINTS GAGNES : 58

Le monde d'après n'est pas comme on le voulait | Oz Empty Le monde d'après n'est pas comme on le voulait | Oz

Ven 17 Juil 2020 - 10:06
Les cauchemars étaient devenus monnaie courante. Cela ne faisait qu’une semaine, une semaine que certains des leurs avaient été kidnappés. Skylar s’en était bien tiré, des blessures légères, mais son âme était abimée quant à elle. Il se réveillait en sueur, incapable de se rendormir, il sortait avec Frost. L’air frais de mars le cueillait, il attendait ainsi les lumières du soleil. En tant que responsable adjoint des patrouilles, son rôle était ici, mais il avait décidé de se proposer comme garde au campement des prisonniers. Il avait besoin de souffler, de s’éloigner de cet endroit. Skylar le sentait bien, quelque chose en lui était brisé et il ne le réparait jamais complètement. Il n’avait demandé l’avis de personne et avait décidé de partir quelques jours. Il refusait d’interroger ces gens venus de la mer, trop de colère encore. Cette bataille, il l’avait vécue comme une humiliation, une preuve qu’il ne valait rien, absolument rien. Son orgueil était blessé et c’était cela le plus douloureux et long à réparer. Skylar savait qu’il s’en remettrait, tôt ou tard, il n’avait pas le choix.

Il préparait ses affaires, les entassait dans un sac et regarda l’espèce de maison qu’il partageait avec Richard avant de partir, Frost à ses côtés. Peut-être que d’être loin du camp lui permettrait de côtoyer d’autres guerriers et d’apprendre d’autres choses. Il ne se voyait aucunement comme un guerrier, mais avait compris à force que dans les autres tribus, on le voyait de la sorte de part sa formation. Il partit avec un petit groupe car il était hors de question de se taper dix heures de marche seul jusqu’en bas de la montagne des athnas où se trouvaient les prisonniers. Durant le trajet, Skylar ne parla pas vraiment, écoutant vaguement les autres qui parlaient. Certains préféraient noyer leur peine et leur inquiétude dans le bavardage intempestif, ce qui n’était pas son cas. Il préférait le silence. Il laissait Frost gambader devant lui avant de revenir joyeusement. Plusieurs heures de marche plus tard, avec quelques pauses bien méritées et ils arrivèrent au campement de base. Il s’agissait maintenant de s’échanger les informations et de voir ce qu’il fallait faire. Frost n’était pas invitée dans les patrouilles que Skylar allait faire à l’intérieur des grottes et cela, il le comprenait bien.

Elle était vue comme une arme par les terriens qui la fixaient d’un air très intéressé. Le brun s’expliqua avec des guerriers qui préféraient des équipes mixtes pour plus de parité et éviter les débordements. Il n’était pas question que cette garde des prisonniers tourne à des règlements de compte. Après tout, ils étaient nombreux à connaître quelqu’un qui s’était fait kidnapper et c’était une véritable poudrière. Skylar souffla, ce n’était pas le genre de situation qu’il appréciait, bien au contraire. Mais il appréciait d’être là, de se sentir utile plus que jamais. Les armes étaient répertoriées, surveillées et il était hors de question qu’il ait une arme. Ce n’était pas marqué sur sa figure s’il n’allait pas s’en prendre aux prisonniers, le brun appréciait les précautions. Bien entendu qu’il en voulait aux envahisseurs, c’était normal, mais ils méritaient d’être traités comme des êtres humains, même si Skylar au fond de lui, aurait voulu les traiter comme des bêtes. Pour autant, il avait entendu des rumeurs qui disaient que les interrogatoires étaient particulièrement violents. Peut-être que le pardon et la justice n’existaient pas. Skylar n’avait pas encore pris son service.

Il mangeait tranquillement de la viande séchée, donnant la moitié à Forst couchée à ses pieds sagement. La petite chienne grise tachetée bougeait à peine. Son regard de glace suivait régulièrement les gens non loin d’eux. Skylar riva soudainement son regard sur une silhouette qu’il reconnut, Ozvan l’étranger. Une rencontre qui remontait à longtemps, mais un terrien qui lui avait offert l’arc qu’il possédait. Skylar donna les restes de sa nourriture à Frost, se redressa et s’approcha de l’homme. Il se demanda bien ce qu’il faisait là. « Heya Ozvan. » Le seul mot en trigedasleng qu’il était capable de prononcer. Il était clairement réfractaire à cette langue. Un peu comme s’il craignait de perdre son identité en parlant leur langue.

« Que fais-tu là si ce n’est pas indiscret ? » Faisait-il parti de ces guerriers qui allaient se proposer pour interroger ? Skylar refusait d’interroger, il ne voulait pas voir ces visages. Il en avait assez vu pour mal dormir. De toute manière, il doutait franchement qu’ils comprennent l’anglais, alors il n’avait même pas envie d’essayer, de s’énerver ou de voir un autre s’énerver. Il espérait que sa question ne serait pas mal prise, c’était toujours délicat de savoir ce qui était admissible de faire ou dire avec les natifs. Skylar avait toujours l’impression de marcher sur des œufs avec eux.
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4984 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 74

Le monde d'après n'est pas comme on le voulait | Oz Empty Re: Le monde d'après n'est pas comme on le voulait | Oz

Lun 16 Nov 2020 - 15:20

Skylaar & Ozvan @LikeACandleInTheDarkness


La seule chose qui importe désormais pour lui c'est que Gen soit vivant. Le reste il s'en contrebalance. Enfin non. Ça le met très en colère, et il demeure préférable qu'il ne se mêle absolument pas à l'interrogation des prisonniers. Déjà s'il avait été sur le champ de bataille, Ozvan les aurait achevés. Il ne doute pas un instant que la rage qu'il s'évertue à contrôler serait ressortie dans toute sa splendeur. Là-bas dans la cité de feu, la princesse demandait à son peuple de prier, alors il a tourné les talons parce qu'il ne resterait pas à se branler les bras tandis que des hommes mourraient à l'autre bout de l'Île. Et dans ses pensées il rassemblait toutes les tribus sans exception, parce qu'au fil des années elles étaient devenues sa famille.

Alors il fit en sorte de s'y rendre le plus vite possible. Trop tard bien entendu, mais au moins sur place il savait chercher lui-même la personne qui comptait le plus pour lui. Et il la trouva. Ébranlée par cette terrible attaque mais vivante. Il ne laissa pas éclater sa joie au grand jour. Non à cause d'un quelconque secret mais par respect pour ceux qui souffraient de la perte d'un être cher. Depuis il avait décidé de rester en soutien pour l'homme qu'il aimait. Parce qu'il s'agissait de circonstances exceptionnelles.

Le village Athna, Le vagabond le fréquentait bien avant même de connaître l'existence de Gen. Il venait y retrouver régulièrement son ami d'enfance Eon, désormais parti vers d'autres lieux avec l'amour de sa vie. Qui l'eut cru après les terribles pertes qu'il avait subi. On le connaissait, il y circulait à sa guise mais n'abusait pas de ce privilège. La sédentarité ça le rendait nerveux, mais il ne pouvait pas évoquer cette raison pour s'en aller, il ne le désirait pas d'ailleurs.

Aussi pour s'occuper il s'en allait dans la montagne, il voyageait dans les alentours. A pied ou avec son Appaloosa. Cette fois-ci il avait préféré utiliser ses jambes afin de dépenser son trop plein d'énergie. Tout ce qui pouvait le troubler dans la journée, le Rahjak savait que ça s'effacerait dès qu'il retrouverait le visage et les bras du guerrier qui occupait sa vie. Finalement il parvenait à gérer toutes ses craintes plutôt bien. Mais il ne s'agissait que du début, est-ce que la motivation générée par la violence de cette guerre durerait ? Il ferait tout pour cela, sans pour autant mettre leur vie en danger à cause de son propre devoir. Il savait que pour le moment on ne lui dirait rien, car quand il retournerait dans le désert il leur apporterait des nouvelles fraîches.

Concentré sur ses propres pensées, peu attentif, il ne remarqua pas la présence de l'homme. Seulement quand il entendit une voix qui l'appelait par son prénom et il se retourna curieux de savoir qui pouvait l'interpeller. Il ne lui fallut pas trop de temps pour reconnaître cet odysséen avec qui il avait échangé quelques paroles étonnantes lors d'une première rencontre. Puis était revenu le trouver après lui avoir confectionner un arc « Heya » ça faisait un petit moment, et le revoir ne lui déplaisait pas « Oh c'est la place que je dois occuper pour le moment » Lui répondit-il un peu mystérieusement parce qu'il le ressentait de cette manière.

« Je suis là pour une personne particulière » Développa-t-il un peu plus. Pas qu'il désira cacher quoi que ce soit, mais il ne s'étendait jamais trop sur lui-même. Et de surplus il ne croyait pas que les détails intéresseraient particulièrement l'Odysséen « Et toi ? Tu fais partie de ceux qui interrogent les prisonniers » Selon Ozvan il lui paraissait avoir toutes les capacités pour le faire, et s'il n'était pas avec Gen, ce dont il était persuadé, Skylaar pouvait très bien s'occuper d'un autre d'entre eux. Puisque ceux qui furent forcés de se battre réussirent à en ramener plusieurs ...

Son regard fut attiré par le chien, en vérité il les aimait bien mais il ne s'en était jamais procuré, bien qu'il sut très bien chez qui aller « Non non ce n'est pas indiscret » Précisa-t-il un peu tardivement « Il est à toi ? » Interrogea-t-il en désignant le canidé « Je connais peu de débarqués qui en ont » Pour ainsi dire pas du tout, à part la cent Gamora qui trainait souvent dans les bois, et elle lui avait expliqué l'avoir recueilli mais c'était bien la seule qu'il ait rencontré jusqu'ici.


@Gen Deng Le monde d'après n'est pas comme on le voulait | Oz 171928021
Skylar Rees
DATE D'INSCRIPTION : 05/05/2016 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 496 CELEBRITE : Norman Reedus COPYRIGHT : lux aeterna METIER/APTITUDES : Responsable adjoint des patrouilles - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège TRIBU/CAMP : Odysséen POINTS GAGNES : 58

Le monde d'après n'est pas comme on le voulait | Oz Empty Re: Le monde d'après n'est pas comme on le voulait | Oz

Mer 16 Déc 2020 - 21:45
Skylar ne savait jamais vraiment comment réagir avec Ozvan. Une part de lui était toujours gênée pour une raison qu’il s’expliquait difficilement. Peut-être car il avait toujours l’impression que le terrien voyait en lui et avait deviné pour son homosexualité. Maintenant qu’il le revoyait, il se rendait compte que tout ceci était stupide, sa peur irraisonnée. Surtout qu’Oz était gentil, il lui avait offert un arc alors qu’ils ne se connaissaient pas. Skylar n’avait pas compris ce présent, pourquoi à lui, mais avait été flatté au final. Depuis, il ne quittait plus vraiment son arc qu’il appréciait vraiment. Il s’était entraîné rigoureusement pour bien maîtriser celui-ci. Il osa lui demander ce qu’il faisait lui. L’autre homme venait-il interroger les prisonniers ? Il était franchement curieux pour le coup. Il le voyait bien le faire, il avait un petit côté terrifiant évident. La réponse du voyageur le laissa songeur. Il ne savait pas vraiment comment le prendre. Il n’arrivait pas encore à décrypter Ozvan et il se demandait si c’était à cause de leur différence culturelle ou si c’était autre chose.

« Oh, je vois. » Souffla-t-il quand Oz dit être là pour une personne particulière. Il ne s’attendait pas à une telle réponse. Il se demandait qui était cette personne. Un autre natif probablement, ou alors il venait interroger quelqu’un. Le terrien le sortit de ses pensées en lui demandant la raison de sa présence ici et s’il faisait parti de ceux qui interrogeaient les prisonniers. Cela ne manqua pas de le faire sourire, pas car c’était drôle, mais parce que clairement, il ne voulait pas interroger ces nouveaux sauvages. C’était quelque chose qui ne le tentait pas vu la dose de rage qu’il avait. « Non, je ne vais pas les interroger. Je suis ici pour les surveiller, faire des rondes. Il a été décidé qu’il valait mieux mélanger les différentes tribus pour éviter que certains se vengent. » Et il s’incluait un peu dedans compte tenu de la rage qu’il possédait. Une rage vibrante, destructrice. Il prenait sur lui pour ne pas exploser complètement. Il revoyait le champ de bataille, la violence de ces terres. Il avait cru mourir, perdre ceux qu’il aimait.

Il avait un peu perdu quelque chose, il avait perdu son âme. Il n’avait rien pu faire contre cela, juste subir, encore et encore. Skylar en ressortait cabosser, écorché vif sans possibilité de soulager son âme. C’était ainsi. Même si c’était ainsi, ses nuits étaient catastrophiques. Il se rêvait en sueur, le corps agité, l’esprit qui n’allait pas bien. Il le sentait, quelque chose ne tournait plus vraiment rond. Il ne voulait pas en parler, sauf avec Murphy à la rigueur. « Et toi ? Tu vas interroger les prisonniers ? » Il était franchement curieux d’avoir son opinion là-dessus, il aurait bien voulu lui demander ce qu’il pensait de ces envahisseurs, mais ne savait pas forcément comment lui demander. Il vit le regard d’Oz sur Frost et quelque part au fond de lui, il se tendit même s’il ne dit rien. Mais d’abord, l’homme lui dit qu’il n’était pas indiscret. Skylar sourit légèrement quand il lui demanda si sa jolie chienne était à lui. « Oui, une amie d’une amie me l’a donnée. » Il regarda tendrement la chienne à ses pieds qui semblait sage.

Elle posa son regard de glace sur Oz comme si elle avait compris qu’il parlait d’elle. « On n’est pas beaucoup dans notre camp à avoir des chiens, deux. Ce n’est pas facile de leur garantir de la nourriture. » Et il n’était pas question de donner plus de viande aux animaux qu’aux hommes. Skylar allait toujours chasser pour Frost, avec elle, pour s’assurer qu’elle ait son repas. Il se dit que peut-être il en avait trop dit pour le coup. Il verrait bien. Skylar était toujours méfiant avec les natifs, ne sachant pas toujours comment leur parler ou quoi dire. Il avait souvent l’impression de trahir les siens en parlant aux terriens.
Contenu sponsorisé

Le monde d'après n'est pas comme on le voulait | Oz Empty Re: Le monde d'après n'est pas comme on le voulait | Oz

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum