Aller en bas
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 480 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 90

 “the trouble in the sky” (werowa) Empty “the trouble in the sky” (werowa)

le Lun 6 Juil 2020 - 22:17

— the trouble in the sky
DÉCEMBRE 2119

Voilà longtemps qu’Irina n’avait pas vu les nuages. Que le ciel ne s’était pas couvert. Que la pluie n’était pas tombée sur le sable chaud aussi longtemps. Près du jardin royal, elle a tendu les mains pour goûter à l’eau qui tombe. Souris face à ce changement climatique assez rare.

Il n’y a pas grand monde, autour d’elle. La faute sans doute à Isaak, moins friand des festivités. Il est préoccupé, ailleurs. Il est loin. La distance est de plus en plus grande et Irina a la sensation qu’il glisse entre ses doigts. Elle ignore ce qu’il prépare, mais son esprit fait très vite le lien entre tout et rien. Les informations qu’on lui apporte sur un plateau d’argent, elle les aligne les uns après les autres. Morceaux par morceaux et une réponse s’annonce comme évidente. Le roi prépare quelque chose. Il y a une idée qui germe dans sa tête. Elle n’est pas sûre d’elle, pas entièrement, mais plus que jamais, le doute pousse Irina à imaginer le pire.

Et le pire, c’est la guerre.

Les guerriers envoyés loin du dessert pour tomber sur ces faux-pacifistes de Naoris. Elle le sent, Irina, elle ne sait pas pourquoi, mais pour elle, c’est la suite de leur histoire. C’est ce qui risque d’arriver et sa place, au sein de cette famille et société, est désormais au bord du vide. Isaak n’a qu’à tendre la main et elle tombera. Ce qui l’embête, cependant, c’est la vérité. Isaak aurait-il tué le père pour mettre ce crime sur le dos d’un peuple ? Où ce peuple ennemi aurait-il vraiment agi contre eux ? Pour le coup, elle ne sait pas. Voilà longtemps qu’elle ne s’était pas retrouvé dans cette position. Longtemps qu’elle n’a pas craint pour sa propre vie.

« Votre thé, princesse. » Une esclave pose sur une table la boisson chaude, accompagné de petit biscuit. Elle se retire ensuite, laissant Irina tranquille qui s’allonge sur une chaise longue, les pieds proches de la pluie qui continue de tomber. Après une matinée à discuter avec les nobles de la ville, elle mérite bien cette pause. Ce calme. Le repos avant la tempête et alors même qu’elle songe à la guerre, une éclaire frappe et illumine le ciel ténébreux.

Des pas se rapproche soudain d’elle et Irina glisse son regard vers la garde qui est enfin arrivée.

« Dis-moi, Werowa, tu ne trouves pas que le ciel est bien triste, aujourd’hui ? » Elle relève le pied et le met complètement sous l’eau. « Les dieux nous passent un peut-être un message, tu ne crois pas ? » Elle n’attend pas vraiment de réponse, Irina. C’est juste une façon polie de commencer la conversation, le temps que les oreilles indiscrètes se retirent et qu’ils ne restent désormais que les deux femmes.

@Werowa Sundagger
Werowa Sundagger
DATE D'INSCRIPTION : 03/08/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Maori, Thémis, Lazuli MESSAGES : 256 CELEBRITE : Sofia Boutella COPYRIGHT : endlesslove vava, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Garde ¤ combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 110

 “the trouble in the sky” (werowa) Empty Re: “the trouble in the sky” (werowa)

le Sam 11 Juil 2020 - 12:51

THE TROUBLE IN THE SKY
Irina ❦ Werowa
Le vent de fraîcheur qui passe sur la cité, Werowa en profite. Elle qui a plus l'habitude de cuire au soleil sur les murailles, un peu de pluie, un peu de vent frais, ça lui fait du bien. Mais bien sûr il fallait que ce temps vienne le jour où elle n'est pas stationnée sur les murailles mais dans le palais, là où il fait toujours frais à l'ombre des murs ouvragés. Elle en aurait presque froid, avec son armure de cuir légère. Les pluies sont aussi imprévues que les tempêtes de sable, elles arrivent sans prévenir, lâchent leurs gouttes qui font des petits creux dans le sable des dunes et la poussière des rues, puis repartent et leurs traces s'effacent bien vite. C'est un autre spectacle que Werowa a sous les yeux aujourd'hui. Elle longe les couloirs proches des jardins, et elle voit les fleurs s'épanouir. C'est une ambiance feutrée, orageuse. Humide, mais pas suffocante. Comme si le sol respirait. Werowa, ça lui rappelle ses parents, ses jeunes années dans la vigne, lorsque son père surveillait les précipitations d'un œil averti à la fenêtre pour que leurs ceps adaptés au climat aride ne se noient pas sous les nuages. Sa mère, elle, aimait la pluie, et quelquefois elle embarquait les enfants pour aller courir sous les gouttes et dans le sable adouci. Son père s'inquiétait de la crue possible de la rivière toute proche, sa mère les emmenait s'y baigner. L'eau était si rare dans le désert, que son apparition inopinée était source d'émotions fortes. Son père s'inquiétait, sa mère s'émerveillait.

Werowa, elle, ne se précipitait pas. Elle allait voir la princesse Irina, pour lui rendre des comptes. Oui, c'était bien ça, lui rendre des comptes. Werowa lui apportait des problèmes, ou des fragments de solution. Irina avait des équations à résoudre, des calculs à faire pour naviguer entre les nobles et le reste de la famille royale, et Werowa lui apportait des morceaux de compas pour qu'elle puisse mener sa barque entre les écueils et les récifs. Elle n'était qu'un marin, Irina était le capitaine. Enfin la garde arrive en vue de la princesse, confortablement installée sur une chaise longue, sirotant un thé. Ses pas résonnent peu dans le corridor, mais Irina l'entend venir, et tourne la tête quand elle arrive à sa hauteur. Werowa la salue d'un signe de tête respectueux, puis reste debout à ses côtés, les mains croisées dans le dos, droite et déférente. "Dis-moi, Werowa, tu ne trouves pas que le ciel est bien triste, aujourd'hui ? [...] Les dieux nous passent peut-être un message, tu ne crois pas ?" Irina tend un pied et le met sous la pluie. Elle ressemble à un chat, ou à une panthère. Langoureuse. Dangereuse. Féline, en un mot. Werowa se retourne vers le ciel gris marbré de noir, parcouru d'éclairs. Encore lointains, encore inaudibles à leurs oreilles. Ou peut-être est-ce un de ces orages silencieux, une de ces merveilles de la nature avec qui Werowa se sentirait presque une connivence. L'ombre et le silence. Ce qu'elle était. "Je le trouve sombre." répondit-elle simplement. Sombre, parce qu'il est gris. Sombre, parce qu'il est orageux. Ombrageux aurait été un meilleur mot, à la réflexion. Les éclairs comme des ruades, les tonnerres comme des hennissements, les nuages comme des ébrouements. Werowa ne sait pas si les dieux leur envoient un message, ce n'est pas son rôle. Les prêtres du Temple de Feu leur communiqueraient les présages s'il y avait une interprétation sibylline à en tirer. Mais ce qu'elle sait, c'est qu'Irina ne fait que s'échauffer. Elles ne sont pas encore rentrées dans le vif du sujet. La princesse se fiche bien de ce que la garde pense du ciel. Pour le moment, elles sont encore la pluie, douce et feutrée, alourdissant l'atmosphère. Elles ne sont pas encore sous l'un de ces éclairs étincelants, la foudre n'est pas encore tombée, avec son fracas et sa lumière. Brève illumination qui jette son éclat sur un fragment de secret.
⇜ code by bat'phanie ⇝
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 480 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 90

 “the trouble in the sky” (werowa) Empty Re: “the trouble in the sky” (werowa)

le Sam 8 Aoû 2020 - 17:26

— the trouble in the sky
DÉCEMBRE 2119

L’espace se libère et bientôt, elles ne seront que deux. Deux près de ce jardin fleurit, de cette pluie orageuse. Deux, dans une bulle de discrétion, prête à parler à cœur ouvert et à entendre ces informations précieuses que Werowa a toujours su lui apporter. Après tout, c’était sa mission. Sa porte vers le haut du sommet, vers la garde royale et Irina respecte toujours ses promesses si le travail et convenablement fait. Son réseau peut le certifier. Toutes ses voix qui reviennent à elle, des milliers de secrets entre les dents. Elle a une bonne mémoire, d’ailleurs, qui lui permet de garder une archive de tout ce qu’on lui apporte. Des vérités qu’elle murmure quand nécessaire, pour faire plier la cour devant elle. Une diplomate capable des plus beaux sourires, et des plus beaux coups. Une dague entre sa main pourrait faire des miracles, mais l’heure n’est plus au complot contre le roi, car Isaak a fait le travail à sa place.

Plus elle y songe, plus elle se dit que la réalité se dissimule dans cette fin. Une maladie qui a emporté le roi ? C’est tellement pratique pour se retourner de nouveau contre les Naoris. Pour parler de cette conseillère qui a osé maudire le roi. Alors Irina doit chercher, regrouper la moindre petite information, la moindre petite preuve. Jusqu’ici, rien d’alarmant, mais la distance qu’Isaak lui offre désormais, ne lui indique rien de bon. Il se cache d’elle, de ce qu’elle pourrait utiliser contre lui. Il sait, il sait qu’Irina est capable de prendre les choses en main si nécessaire et il sait qu’elle le connait bien trop bien pour fermer les yeux face aux pires.

Et le pire, c’est bien ce qui semble arriver.

« Sombre, c’est le bon mot. » Qu’elle annonce, ramenant ses pieds à elle, se relevant légèrement pour poser sa tasse de thé et poser ses yeux noisette sur la garde. « Assis-toi, nous sommes tranquilles et je risque d’avoir mal à toujours devoir lever la tête vers toi. »

Il y a une autre longue chaise devant elle, et Irina l’indique pour le garde s’installe. Un grondement se fait entendre dans le ciel, mais la princesse ne s’en occupe pas. Elle veut être à l’aise pour aller dans le vif du sujet.

« Tu te doutes que je ne t’aie pas fait venir pour parler météo. » Elle attrape un fruit, et croque dedans. Elle est sereine et sait qu’aucune oreille indiscrète ne traîne. Surtout, elle une proposition à faire, mais avant d’en arriver là, elle veut être certaine de faire sa requête à la bonne personne. Pour l’instant, elle n’a pas de doute sur Werowa, elle a toujours su répondre à ses attentes et son instinct lui dit, que ce n’est pas fini.

@Werowa Sundagger
Werowa Sundagger
DATE D'INSCRIPTION : 03/08/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Maori, Thémis, Lazuli MESSAGES : 256 CELEBRITE : Sofia Boutella COPYRIGHT : endlesslove vava, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Garde ¤ combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 110

 “the trouble in the sky” (werowa) Empty Re: “the trouble in the sky” (werowa)

le Mer 12 Aoû 2020 - 18:51

THE TROUBLE IN THE SKY
Irina ❦ Werowa
Werowa ne connaît qu'une portion de ce qui se passe au palais. Elle n'a droit que ce qu'à, elle, pauvre garde, peut voir, de ses propres yeux. Elle n'est pas habituée à se fier aux on-dits et autres rumeurs. Il faut qu'elle ait une confiance infaillible en son interlocuteur pour qu'elle considère ses paroles comme véridiques. Et de la confiance infaillible, Werowa n'en a pas. Elle peut accorder un certain degré de confiance à quelques personnes, mais infaillible, jamais. Les croire sur parole, jamais. Rien que sur leur parole, c'est trop faible, c'est trop pauvre. C'est un arbre dont elle n'aurait que le tronc, un palmier dont elle n'aurait que les palmes ; troncs sans racines, paroles sans crédit. Et elle y croit encore moins quand les informations se monnayent. Ils ont leur réseau, dans la cité. Les gardes payent quelquefois des prostituées, des mendiants, des enfants pour leurs informations. Pour leurs on-dits. Werowa considère, intimement, que c'est de l'argent gaspillé, mais quelquefois, ça paye, elle doit l'avouer. Ou en tout cas, ils sont payés en retour, avec des informations de qualité.

C'est un rhizome, qui court sous les rues de sable, les maisons de terre battue, les pieds en sandale. À quelques endroits, il perce, il pointe, et tel un télescope, il s'oriente, repère le reste du chemin, pointe une direction, et s'y élance de nouveau. Le réseau est par nécessité incomplet, fait de liens et de points, de mailles et de nœuds, de chaînes et de carcans. Elle se demande quel carcan la princesse a placé autour d'elle, pour que la garde vienne lui glisser à l'oreille ses informations de première main. Une promesse. Son carcan est une simple promesse, non écrite, à peine verbalisée. Un rêve que la princesse a entrevu dans ses yeux, a deviné dans ses prunelles ; une ambition qu'elle a cerné, et un pouvoir dont elle peut user pour la réaliser. Une promesse de la princesse, voilà son carcan et sa chaîne.

« Assis-toi, nous sommes tranquilles et je risque d'avoir mal à toujours devoir lever la tête vers toi. » Sans un mot, Werowa obtempère. Elle décroche de sa ceinture le fourreau de son glaive, et s'assoit au bord du second siège, l'arme posée sur ses cuisses, ses mains posées sur l'arme. Le ciel continue de tempêter et tonner derrière son épaule, les éclairs semblent fondre sur sa clavicule pour la foudroyer, la zébrer. Ils l'illuminent, brièvement, soulignent les ombres de son armure par leur lumière éclatante. Lumière et ombre. Irina et elle. « Tu te doutes que je ne t'ai pas fait venir pour parler météo. » Elles ont l'efficacité comme fer de lance, toutes les deux. «Arik Solers a été aperçu en ville il y a six nuits de ça, il rentrait dans un bordel près de la muraille ouest. Apparemment il y fréquenterait assidûment une certaine esclave : brune, yeux verts, tâches de rousseur, petite taille.» Le passif : un beau moyen de dire 'j'ai vu' sans le dire. Quant à ce qu'elle-même faisait là-bas, c'était une autre histoire. «Plus proche de nous, Lilya Andoval a reçu plusieurs fois dans sa suite un agriculteur renommé, spécialisé dans les vins de figue, à des horaires peu usuels.» C'est fou, le nombre de choses qu'on apprend en faisant sa ronde de nuit. Comme quoi c'était vrai, la nuit levait les inhibitions. Et rapportait à Irina du bon grain à moudre : elle pouvait en faire des biscuits sucrés, salés, doux-amers... à l'envi.
⇜ code by bat'phanie ⇝

@Irina Draghsteel j'espère que ça te convient  “the trouble in the sky” (werowa) 2215546156 j'ai inventé des courtisans et des histoires de cour xD je peux toujours changer si ce n'était pas ce que tu attendais !  “the trouble in the sky” (werowa) 484338566
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 480 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 90

 “the trouble in the sky” (werowa) Empty Re: “the trouble in the sky” (werowa)

le Jeu 27 Aoû 2020 - 17:26

— the trouble in the sky
DÉCEMBRE 2119

Depuis qu’elle est petite, Irina sait une chose très simple : les femmes ont cette capacité unique à surprendre. Révéler des choses incroyables, prendre de court. Elles ont un pouvoir que les hommes ne pourront jamais connaitre. Une aisance à briser les règles sans que personne ne puisse les arrêter. Surtout, elles sont plus fortes. Plus résistante que les mercenaires les plus convaincus. Plus féroce que le roi fou lui-même, lorsque nécessaire. Alors dès qu’elle en a l’occasion, Irina se saisit de sa position pour offrir aux autres, une opportunité. Un moment où tout un monde peut basculer. La chance, peut-être, de gravir les échelons et se hisser dans un univers plus digne d’elles. C’est un peu pour ça, qu’elle a toujours aidé les femmes de son entourage. De ses amies les plus précieuses, à des esclaves qui méritaient mieux. Qui méritaient de récupérer leur vie et non de plier pour la bêtise des hommes auxquels elles ont été associées. Alors forcément, si Werowa est à la hauteur des espérances de la princesse, la récompense sera à la clé. D’une part, parce qu’Irina n’aime pas mentir et promettre des miracles pour rien. D’une autre, parce qu’elle apprécie celles qui ont de l’ambition et qui sont capable de faire ce qu’il faut, pour obtenir la victoire.

La cité de feu n’est qu’un jeu d’échec. Les mots, la monnaie courante. Irina connaît les règles mieux que personne d’autres. Elle arrive à découvrir très vite quand les rumeurs ne sont que mensonges, où pire, elle peut être celle qui transforme ces paroles en vérités.

Confortablement installée, elle observe la garde. Sa posture, son arme, ses yeux. Elle a toujours trouvé Werowa très belle, avec un visage bien marqué. Il y a quelque chose de très félin en elle, de très froid aussi. Comme une rose tentatrice, protégée par des épines mortelles.

Elle sourit en apprenant les allers et retours d’Arik, dont la femme vient d’une famille assez haut placés et plutôt distinguer. Un bon moyen de le faire pencher de son côté, si nécessaire. Pour avoir déjà passé des nuits à ses côtés, Irina sait très bien qu’il est du genre à rejoindre Isaak, en terme de guerre.

« Je vois. J’irais voir Lilya dans l’après-midi. Son union avec Tarik Veryal est prévue dans un mois, la dernière chose dont la cité ait besoin, c’est un bain de sang entre un noble jaloux et un pauvre agriculteur qui n’a rien demandé. » Elle attrape de nouveau son thé et souffle dedans avant de laisser le liquide réchauffer sa bouche.

« Tu as fait un sans-faute jusqu’ici, Sundagger. » Elle garde le verre entre ses doigts et pose son regard sur la garde qui rêve de plus. « Ton aide m’est très précieuse. » Une aide, parce que c’est plus joli dit comme ça. « Je pense qu’il est temps pour toi, de passer au niveau supérieur. » Quelques mots qui veulent tout dire…

@Werowa Sundagger
c'est perfecto   “the trouble in the sky” (werowa) 171928021
Werowa Sundagger
DATE D'INSCRIPTION : 03/08/2019 PSEUDO/PRENOM : CapRaccoon MULTICOMPTES : Maori, Thémis, Lazuli MESSAGES : 256 CELEBRITE : Sofia Boutella COPYRIGHT : endlesslove vava, drake signa, capraccoon icons&texts METIER/APTITUDES : Garde ¤ combat TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 110

 “the trouble in the sky” (werowa) Empty Re: “the trouble in the sky” (werowa)

le Sam 29 Aoû 2020 - 19:07

THE TROUBLE IN THE SKY
Irina ❦ Werowa
Irina l'écoute avec attention. Werowa sait que de toute façon, même si elle n'en a pas l'air, elle engrane les informations et les garde bien au secret de son esprit tortueux. Un labyrinthe lui semble être la meilleure description de la princesse qu'elle puisse trouver. Elle cache les rapports dans les recoins, derrière des portes qui se referment sur son passage, des salles qui se vident une fois l'information utilisée à bon escient, pour être remplacée par un nouveau tas d'exclusivités, pile sur pile qui s'entassent dans ces pièces secrètes. Et elle se fraye aussi un chemin dans les relations entre les aristocrates, comme dans un labyrinthe : capable de tourner à angle droit au bout d'une ligne droite, ou de faire un demi-tour en braquant à fond, capable non seulement de voir au-dessus des murs du labyrinthe, et en dessous, comme si le plancher était de verre et qu'elle pouvait voir les fonds marins déployer leurs coraux sous elle. Elle sait y naviguer comme personne, débusquer les anguilles sous les roches et les baleines sous les gravillons. Alors Werowa ne s'en fait pas, elle sait que ses informations sont comme des huîtres prêtes à dévoiler leur perle... et à prendre les avares au piège. Elle, Werowa, la garde, n'a pas tous les tenants et les aboutissants de tout ce qui se trame au palais, elle n'a qu'une vague idée du pouvoir conféré par les nouvelles qu'elle apporte. Mais elle sait qu'Irina Draghsteel a été l'une des rares à prêter l'oreille à ses ambitions, même discrètes, même cachées dans l'ombre de sa figure austère ; elle aurait été insensée de ne pas tirer parti de l'occasion.

« Je vois. J'irais voir Lilya dans l'après-midi. Son union avec Tarik Veryal est prévue dans un mois, la dernière chose dont la cité ait besoin, c'est un bain de sang entre un noble jaloux et un pauvre agriculteur qui n'a rien demandé. » Et pourtant, une pointe d'amusement traverse les prunelles et les lèvres de Werowa, sous la forme d'une pique d'ironie. « Sauf s'ils sont dans l'arène. » Son ton est léger. Comme si elle parlait d'un vulgaire combat de gladiateurs, comme si elle n'était qu'une simple spectatrice sans lien aucun avec ces personnes, avec ce secret, avec ce lieu. L'art de passer sous silence ne s'applique pas qu'aux Grands. « Tu as fait un sans-faute jusqu'ici, Sundagger. » Werowa inclina respectueusement la tête, remerciement poli de ce qui tournera dans son esprit en boucle pendant quelques jours, pour nourrir par ses rotations un sentiment d'accomplissement qu'elle se mettra vite en garde de ne pas prendre pour acquis. « Ton aide m'est très précieuse. » Trop de compliment, il va falloir qu'elle remercie en retour, et de vive voix cette fois. « Je pense qu'il est temps pour toi, de passer au niveau supérieur. » Mais elle n'en a pas le temps. Évidemment, elle ne peut pas s'empêcher de relever un peu brusquement les yeux sur la princesse, de sentir son corps faire un bond et tonner plus vite à ses oreilles. Cependant Werowa tempère, réfrène aussitôt ses ardeurs ; il ne s'agirait pas de s'emballer pour ensuite être déçue, désappointée ; menée en bateau. Alors la guerrière contrôle sa respiration, durant un instant de suspens, puis la tête toujours droite, s'enquière, sonde, plonge. « Il vous faut quelque chose de plus conséquent ? » Ton toujours neutre, expression toujours impassible. Peu importe si elle sonne distante, ou stupide ; l'un comme l'autre peuvent avoir du bon, à son avis.
⇜ code by bat'phanie ⇝

Contenu sponsorisé

 “the trouble in the sky” (werowa) Empty Re: “the trouble in the sky” (werowa)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum