Le Deal du moment : -52%
-52% sur l’outil de toilettage pour chiens ...
Voir le deal
23.89 €

Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora] Empty Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora]

le Sam 4 Juil 2020 - 16:47


Un seul dérape, tout le monde plonge



i could take the high road but i know that i'm going low i'm a ban — i'm a bandito In city, I feel my spirit is contained like neon inside the glass. Folina Sahlo i created this world to feel some control.




Nora venait de quitter le réfectoire, la moitié de sa ration emportée avec elle. Sa mère était encore alitée, aujourd'hui. Ses déplacements devenaient de plus en plus rares comme si, peu à peu, son corps l'abandonnait. Ses pas accélérèrent dans les couloirs de l'aile Waldon, jusqu'à arriver à la porte de ses appartements. Elle avait régulièrement cette appréhension, incisive et fugace, qui lui brûlait les tripes alors qu'elle s'apprêtait à entrer. Parce qu'il y avait toujours, au fond, cette peur de franchir le seuil et de la retrouver morte.

« Maman ? ». Un petit gémissement précéda un mouvement de tête, signe qu'elle était encore en vie. « Tiens, c'est pour toi. ». Elle avait pris l'habitude de mélanger sa ration à la sienne, espérant que cela lui donnerait plus de force. Mais elle savait que sa mère refuserait de manger si elle savait que sa fille se privait, ne serait-ce que d'une bouchée.
Après plusieurs minutes passées à son chevet, pour l'aider à manger et à faire quelque pas, Nora ressentit le besoin de fuir cet endroit. Ce « chez elle » était devenu étouffant au fur et à mesure que la maladie de sa mère s'était aggravée. Il était lieu de souffrance, de tristesse et de mort. Alors, souvent, elle prenait l'habitude de partir jusqu'à ce que le couvre-feu lui impose de rentrer. Aujourd'hui, elle avait prévu de retrouver Alan, dans un endroit suffisamment isolé pour qu'ils ne soient pas trop dérangés. Nora avait ses planques, mais la plupart du temps, elle les abandonnait très vite. Elle avait compris que ce qui lui assurait d'être discrète, c'était de toujours rester en mouvement.

Ses pas glissèrent, légers, jusqu'au lieu de rendez-vous. Alan, elle le connaissait depuis l'enfance et l'avait toujours gardée près d'elle. Il était gentil, Alan. Serviable, aussi. Et tellement différent d'elle qu'elle préférait éviter de le voir lorsque trop de monde était autour. Ç'avait été comme ça depuis le premier jour, un peu comme si leur amitié avait été scellée par un vœu de silence. Rien, pourtant, ne leur interdisait d'être proches, et elle aimait sincèrement apsser du temps avec lui. Mais Nora avait le sentiment qu'il valait mieux le garder éloigné de ses autres fréquentations, sans quoi il deviendrait un poids. Alan, il était plein d'émotions, même s'il ne le montrait pas. Il serait sans doute du genre à être « trop ». Trop là. Trop impliqué. Trop demandeur. Trop disponible. Et Nora préférait largement être celle qui décidait quand il pouvait être présent, et quand il ne le pouvait pas.

Garder les gens à distance, même ses alliés, pour éviter qu'un jour il ne vous cause du tort. C'était un peu cette logique-là qu'elle lui imposait. Et puis quelque chose lui disait aussi que cette distance imposée les rapprochait d'autant plus. Parce que ça créait le manque. Du moins, de son côté à lui.
Et le manque rend les gens encore plus conciliants.
CODE  ϟ VOCIVUS  -  IMAGE ϟ KANE. .
Membre du mois
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1641 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Laenai (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 147
Membre du mois

Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora] Empty Re: Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora]

le Sam 4 Juil 2020 - 18:59


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un seul dérape, tout le monde plonge
Odyssée



Il avait passé sa journée la tête dans les écrans, comme beaucoup de jeunes espoirs de l'aile Phoenix. En classe comme dans ses appartements, Alan passait la plupart de son temps à scroller, taper sur un clavier tactile, voire coder sur une machine plus perfectionnée. L'heure du repas l'avait sorti de sa bulle un peu trop confortable, un peu trop clame. C'était son père qui l'avait tiré de ses rêveries, de son monde fait de chiffres et de codes. Il fila au réfectoire où il mangea à peine sa ration, anxieux. Il savait ce qui l'attendait après ce repas. Il devait retrouver Nora près de la salle des machines du deuxième étages. C'était un endroit assez sombre et calme, à cette heure de la journée, si on exceptait les quelques mécaniciens qui passaient sans s'attarder dans les couloirs tortueux. Ils ne seraient pas loin des archives ... Alan voulait l'y emmener depuis des années, pour lui faire découvrir tous ces films, ces musiques qu'il écoutait avec plaisir dans son temps libre. Mais Nora n'avait jamais vraiment accepté. Elle se défilait, prétextait que ses amis seraient là.

Il la gênait. Il le voyait bien mais cela lui importait peu. Du moment qu'il puisse passer un peu de temps avec elle : c'était tout ce qui comptait à ses yeux. Il préférait ignorer les critiques, les mises en garde. Autumn était catégorique à ce sujet, si bien qu'il évitait d'évoquer Nora auprès d'elle. Alors, il se contentait de leurs petits rendez-vous secrets, pour le moment. Mais où en étaient-ils exactement ? Il ne le savait vraiment. Nora changeait d'attitude d'un jour à l'autre, pouvait se montrer aimante, et froide et distante le lendemain. Il avait beau chercher, il ne trouvait aucune logique à ses actes, à son comportement ... Et c'était sans doute ça qui le fascinait un peu, chez elle. Elle était ... imprévisible. Pas comme lui... Il se trouvait lui-même assez ennuyeux, en fait... Alors qu'une fille comme elle l'accepte, le côtoie, (l'aime ?), c'était presque inespéré. Pourquoi se plaindre dans de telles conditions ? Pourquoi aurait-il écouté les chimères d'Autumn ?

Et pourtant, cette fois-là, il avait envie d'un peu plus. Il n'avait jamais vraiment avoué ses sentiments à Nora (même si la vérité crevait les yeux). Alors, il s'était dit qu'il serait temps d'assumer. De la mettre au pied du mur. Il ne pouvait indéfiniment rester son ami secret, pas vrai ? Tiraillé, Alan ne savait s'il voulait rester dans cette situation incertaine ou prendre le risque de la perdre. Son repas ne l'aida pas vraiment à se décider. Il ne finit pas son assiette et garda son dessert pour elle. C'était devenu une habitude, désormais.

Un surveillant passa à côté de sa table où il mangeait seul. « Tu finis pas ta ration, Cole ? On ne jette rien ici, tu le sais. » Légèrement mal à l'aise et le regard fuyant, Alan ressortit l'excuse qu'il utilisait à chaque fois pour se débarrasser de ce genre de soupçon désobligeant. « Je finirai mon repas chez moi. Mon père m'attend. » Il se leva, faisant mine d'être pressé et n'embarqua que les deux raviers. L'un d'eux contenait des céréales en sauce avec quelques légumes. Le second, plein à ras bord, renfermait une compote servie en dessert. Un véritable luxe, autant dire. Il était rare qu'on serve des fruits sous cette forme aux repas "communs". Les Odysséens les réservaient plutôt aux fêtes, aux grandes occasions ... Si avec ça, Nora ne l'accueillait pas avec le sourire.

Une fois sorti du réfectoire, il se hâta vers le lieu de rendez-vous, le coeur battant. Un léger sourire aux lèvres, il se réjouissait déjà de la retrouver. Ca faisait déjà quelques temps qu'ils ne s'étaient plus vus. Plusieurs jours ? Semaines ? Trop longtemps. Il atteignit le couloir en question, totalement vide, et avisa une pièce laissée ouverte : une salle de repos. Il pénétra et la vit assise sur l'un des fauteuils laissés à disposition. « No... Comment tu vas ? » Il ne parvenait pas à cacher sa joie, débordante. Elle transparaissait à peine, pourtant, derrière cette barrière de timidité qui ne le quittait jamais vraiment.

« C'est pour toi. » dit-il en lui tendant les deux raviers encore chauds. Il attendit qu'elle s'en saisisse, encore légèrement tremblant à sa vue. Mal à l'aise.  
Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora] 171928021


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Dernière édition par Alan Cole le Ven 24 Juil 2020 - 23:24, édité 2 fois
Invité
Invité
Anonymous

Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora] Empty Re: Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora]

le Sam 4 Juil 2020 - 19:34


Un seul dérape, tout le monde plonge



i could take the high road but i know that i'm going low i'm a ban — i'm a bandito In city, I feel my spirit is contained like neon inside the glass. Folina Sahlo i created this world to feel some control.




Nora était assise au fond d'un fauteuil presque plus confortable que le matelas qu'elle avait. A force de dormir dessus, il s'était affaissé, et avait pris la forme de son corps. Sauf que son corps, lui, avait changé, alors que le matelas était resté le même.
Sur l'accoudoir, ses doigts tapotait le tissu les uns après les autres. Elle était impatiente, et guettait les bruits du couloir. Elle aurait très peu apprécié d'être mise à la porte simplement parce qu'Alan avait pris son temps pour la rejoindre. Et lorsqu'enfin sa silhouette se dessina à l'entrée de la salle de repos, elle lui accorda à peine un regard, éludant sa question. « C'est pas trop tôt. Je suis là depuis au moins un quart d'heure ! », lâcha-t-elle, finissant par se relever. « J'ai pas ton temps, Alan. ». Et c'était vrai. Elle ne pouvait pas se permettre de flâner dans les couloirs, ou même au réfectoire. Elle avait des choses à faire. Des responsabilités qu'il ne pouvait pas imaginer.
Ni lui, ni les autres.

Son corps encore crispé s'arrêta devant lui, et elle daigna enfin regarder ce qu'il tenait dans sa main. Deux raviers intacts. Il lui semblait presque pouvoir sentir l'odeur de leur contenu. C'était quelque chose qui était devenu courant, entre eux. Nora n'avait même plus besoin de demander. Mais malgré l'habitude, le geste calma son humeur. « Tu es gentil », finit-elle par lui accorder, posant sur lui un regard doux avant de plonger cette offrande dans son sac. Elle le fixa encore quelques secondes, avant de le gratifier d'une bise sur la joue. A défaut d'être ponctuel, il était au moins attentionné.

« Alors, laisse-moi deviner... », poursuivit-elle, s'asseyant sur une table au centre de la pièce, « tu as encore passé ta journée à faire des trucs de geek ? ». Alan pouvait y passer des heures. Elle n'avait jamais compris son intérêt pour les chiffres, les codes et autres spécificités des écrans, mais elle le savait intelligent, et doué dans ce domaine. A défaut de savoir parler aux gens, il savait parler aux machines. C'était quelque chose de recherché, sur l'Odyssée. Elle le savait. Alors elle l'encourageait souvent à se faire une place parmi les plus influents de ce monde. Mais pour ça, il devait s'endurcir, Alan. Il devait jouer des coudes et être prêt à se battre pour terminer la course vainqueur. Ce n'était pas donné à tout le monde, et il n'avait certainement pas l'âme d'un guerrier.
Pourtant Nora croyait en lui.
Ce qu'elle faisait, elle le faisait pour lui. Oui, pour lui. De cela, elle était certaine.

A cette pensée, elle plongea son regard dans le sien, et lui sourit avec sincérité.  
CODE  ϟ VOCIVUS  -  IMAGE ϟ KANE. .


@Alan Cole Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora] 893948676
Membre du mois
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1641 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Laenai (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 147
Membre du mois

Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora] Empty Re: Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora]

le Ven 24 Juil 2020 - 23:22


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un seul dérape, tout le monde plonge
Odyssée


C’est vrai : il était en retard. Et Alan en était terriblement désolé. Il détestait faire attendre Nora, surtout quand elle acceptait de lui consacrer un peu de temps. Elle ne manqua pas de souligner qu’elle l’attendait depuis un quart d’heure, déjà. On aurait dit qu’elle était vexée. Alors il ne put que balbutier quelques excuses penaudes, qu’il regretta aussitôt : où étaient donc passées ces bonnes résolutions qu’il venait de prendre ? « Je… Désolé. » Il n’essaya pas de se justifier : ce n’était pas ce qu’elle voulait et il en avait conscience. Elle renchérit en répétant une phrase bien connue : « J'ai pas ton temps, Alan. ».

Cette phrase, il l’entendait souvent de sa bouche. Il ne la comprenait pas toujours, parce que Nora ne semblait pas réaliser que les journées d’Alan s’orchestraient entièrement autour de son savoir, de son apprentissage, et rien d’autre. Il voyait à peine le temps passer. Et s’il était extrêmement disponible pour Nora, pour la rencontrer quand bon lui semblait, c’est parce qu’il faisait l’effort de se libérer, de s’esquiver pour disparaître une heure ou deux. C’était un exercice périlleux, qui ne manquait jamais d’attirer l’attention de ses parents ou de Devos. Mais Alan ne niait jamais. Parce qu’il savait les conditions dans lesquelles vivait Nora. Il savait, l’état de sa mère, les petits travaux qu’elle effectuait pour subsister, en plus de ses travaux scolaires. Elle était livrée à elle-même. Pire : elle devait prendre soin du seul parent qui lui restait. Lui, à côté, avait tout d’un gamin verni, pourri gâté. Alors jamais il n’aurait osé la contredire sur cette phrase. Il l’acceptait en baissant la tête, le tout accompagné d’une moue compatissante.

Heureusement, le présent sembla apaiser un peu les humeurs de la brune. Elle l’accepta chaleureusement, et déposa, pour la peine, un léger baiser sur sa joue. Il lui sourit en retour. Ses petites marques d’affection avaient toujours le don d’éveiller quelque chose au fond de lui. Un mélange de joie, de satisfaction et de soulagement. Il avait l’impression que ces petits gestes chaleureux pouvaient effacer toute la noirceur de son existence. Alan se contenta de répondre « Il y en a assez pour ta mère aussi. Je pense que ça devrait lui plaire. » Il espérait, d’ailleurs, que Mme Woolf se portait bien. Ou du moins du mieux qu’elle pouvait … Il évitait le sujet, en général, car Nora pouvait être très sensible à l’évocation de l’état de sa mère. Ca lui avait … échappé.

Nora enchaîna en lui demandant comment s’était passé sa journée. Elle s’assit sur une table et Alan sentit qu’il ne devait pas rester planté là, à ne rien faire. Il tenta de se donner une contenance et alla s’installer dans le fauteuil, en face d’elle. Fauteuil bien trop grand pour lui, qu’il peinait à occuper avec prestance. Il espérait que son manque d’assurance n’était pas trop flagrant. « Si on veut. » Il avait laissé échapper un petit rire à cette expression : « trucs de geeks ». Si Devos entendait ça … C’était juste tout ce qui maintenait le vaisseau en marche, qui leur permettait de respirer un air toujours pur, de surveiller les systèmes pour que le vaisseau ne se crashe pas sur la Terre et reste en orbite … c’était toute leur vie qu’il apprenait à maîtriser, à programmer. Nora avait toujours tendance à « minimiser » ce genre de choses, pour le faire mousser. Mais cette fois-ci, il était tellement heureux de la revoir que ça ne prit pas.

« Tu sais bien. Rien d’intéressant. J’ai encore aidé Devos avec l’IA. Je devais aussi finir un projet important … » L’école … autre sujet glissant. L’éducation n’était pas vraiment du même niveau côté Waldon. Alors Alan se tut par pudeur. De toute façon tous ces détails n’intéressaient certainement pas Nora.

« Et toi ? Tu as eu une journée chargée c’est ça ? » C’était toujours un peu comme ça, au début : maladroit et banal. Il lui fallait toujours un moment pour s’habituer à sa présence, se comporter un petit peu plus naturellement. Ils avaient déjà été plus proches que ça… bien plus proches. Mais c’est comme si à chaque fois, il la redécouvrait. Comme si à chaque fois, il risquait de la perdre pour de bon. Il avait toujours l’impression de replonger dans une mer glaciale : le temps de s’habituer, il avait l’impression que sa peau brûlait.

« Ca faisait longtemps en tout cas. »

Il retint de justesse le « Je suis content de te voir. » Trop cliché, elle n’aurait pas aimé. Et ce n’était pas son style. Ca aussi, elle le lui aurait fait remarquer …
Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora] 171928021

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Admin △ Underneath it's just a game
Harlan Tikaani
DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2015 PSEUDO/PRENOM : Electric Soul MULTICOMPTES : Kayden Elwood, Einar Helgusson & Nikita Lebedev MESSAGES : 11603 CELEBRITE : Jon Kortajarena COPYRIGHT : Electric Soul & tearsflight (tumblr) METIER/APTITUDES : Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate TRIBU/CAMP : Naori POINTS GAGNES : 599
Admin △ Underneath it's just a game

Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora] Empty Re: Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora]

le Dim 16 Aoû 2020 - 17:46
RP archivé suite à la suppression de Nora Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora] 484338566
Contenu sponsorisé

Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora] Empty Re: Un seul dérape, tout le monde plonge [Alan & Nora]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum