Aller en bas
Eva Belikov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra & Chris MESSAGES : 535 CELEBRITE : Victoria Justice COPYRIGHT : BYWEASLOVE (avatar) METIER/APTITUDES : oracle - gardienne du savoir + artiste TRIBU/CAMP : Les enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III - Ordre 8 POINTS GAGNES : 870

After the war [Ana] Empty After the war [Ana]

le Sam 27 Juin 2020 - 17:18

After the war
Eva & Anastasia

« And then what ?»
Le rp se déroule au coeur de la nuit ou dans la journée (heure inconnue), après la guerre ; les interrogatoires n'ont pas commencé ; Eva et Anastasia ont juste reçu les premiers soins.

Il y avait la guerre. Il y avait le sang. Il y avait les lames qui se croisaient. Il y avait la pointe du bâton qui plongeait. Cible trouvée. Il y avait le sang qui giclait. Il y avait les faux pas. Il y avait les coups reçus. Il y avait la douleur. Il y avait les corps qui tombaient. Il y avait Peroun. Il y avait les balles qui pleuvaient. Il y avait les hurlements. Il y avait les choeurs. Il y avait la lumière. Il y avait Svarog. Il y avait Vladimir. Il y avait la mort. Il y avait la colère qui prenait le pas, suivi de la vengeance. Il y avait la volonté de tuer. Il y avait l'obscurité tout autour. Il y avait l'aube. Il y avait les premiers rayons du soleil. Il y avait le combat qui continuait. Il y avait un combat sans fin, ou presque. Il y avait la mission. Il y avait la volonté de réussir. Il y avait la volonté d'en finir, de les écraser. Il y avait la violence. Il y avait la chute. Il y avait les mains. Il y avait Ana qui s'éloignait. Il y avait la volonté de se débattre, de s'en sortir. Puis il y avait le noir.

Ecran de fumée alors que le champs de bataille avait disparu, remplacé par l'obscurité. Kidnapping qui s'était déroulé. Ayant dû recevoir à un moment ou l'autre un coup sur la tête. Le noir. Ayant aussi simplement qu'il soit perdu conscience. M'étant réveillée plusieurs heurs après. Soignée puis l'obscurité avait de nouveau succéder aux soins rapidement donnés. Un réveil qui restait néanmoins violent car je me trouvais en effet loin de la sécurité du berceau. Je me trouvais dans un lieu inconnu. Des paupières qui restaient fermées quelques minutes alors que je tentais de prendre conscience des bruits autour, de nouveau. Tentant d'écouter les moindres bruits, de savoir sans ouvrir les yeux. Mais je ne savais rien. Si j'ouvrais les yeux, il y aurait l'inconnu. Plongée dans l'inconnu justement alors que je ne savais déjà pas où je me trouvais si ce n'était que je me rappelais avoir chuté, être tombée entre les mains des aveugles. Une certitude. Fait prisonnière. Quelque part sur terre. Hésitante alors que déjà les battements de mon coeur s'accéléraient, alors que j'ouvrais lentement une paupière. A chaque fois je faisais cela, prudence là. Clignant des yeux. Vision floue. L'obscurité tout autour. Il faisait trop sombre pour voir quoique ce soit. Comme si la lumière aurait pu succéder à l'obscurité, ce que j'avais espéré mais ce qui n'était pas le cas. Il y avait de nouveau l'obscurité. Tout ce que je savais pour le moment avec certitude était qu'il faisait toujours sombre et froid, que l'air était humide et glacial. Me relevant doucement non sans porter une main à mon front. Migraine qui se faisait plus présente. Des détails de mon kidnapping qui étaient flous et pourtant si peu lointain. Regard que je jetais avec attention sur les personnes autour pour découvrir de nouveau dans cette obscurité silencieuse, les silhouettes dispersées d'Anastasia, Misha, Nikita et Yana. Que des personnes que je connaissais. Des personnes pour lesquelles je priais. Leur présence qui me rassurait aussi, signifiant que je n'étais pas seule. Des personnes dont j'étais plus ou moins proches mais aussi des personnes dont j'étais très proches.

Regard qui se posait sur la silhouette d'Anastasia. Coeur qui se serrait. Chargée de la protéger. Chargée de veiller sur elle, comme je l'avais promis à @Lazuli Miskowiak. Ce que j'avais tenté de faire du mieux possible pendant la bataille, où nous avions combattu côte à côte. Ralentissant les battements de mon coeur et rassurée en voyant sa poitrine se soulevait. Endormie, un peu plus loin. Les combats qui avaient été encore plus violents pour elle. Aussi prisonnière de ce monde inconnu, sans savoir où nous avions emmenées. Ce qui n'aurait pas en soit changé grand chose. Main qui s'approchait doucement de son bras alors que doucement je tentais de la réveiller. « Ana. » Un murmure, un chuchotement. Tête que je tournais rapidement vers le milieu de la caverne, dans l'obscurité sans réussir à distinguer une sortie. Cette crainte d'appeler les aveugles qui nous retenaient prisonnières si je parlais trop fort. Me traînant jusqu'à elle. « Ana. » Son prénom murmuré. Ne voulant pas l'effrayé non plus. Peut être que j'aurai dû la laisser dormir, continuer de se reposer mais me sentant aussi seule et n'ayant alors envie de me retrouver seule dans les ténèbres.

@Anastasia Miskowiak After the war [Ana] 484338566
(c) DΛNDELION
Anastasia Miskowiak
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Laenai MULTICOMPTES : Tasha & Lulu & Autumn ♥ MESSAGES : 611 CELEBRITE : Lola Flanery COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Apprentie chanteuse / Combat TRIBU/CAMP : Les Enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle 1, Ordre 3 (Étudiante) POINTS GAGNES : 233

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

le Lun 29 Juin 2020 - 21:20

After the war


lieu inconnu, date inconnue (quelques jours après le combat)


L'air qui entrait dans mes poumons était froid et humide. Il ne ressemblait pas à celui que j'avais l'habitude d'inspirer. Il était presque douloureux lorsqu'il parcourait son chemin jusqu'à mes poumons. Non, pas « presque » : c'était douloureux. Ma respiration en elle-même me faisait mal. J'avais l'impression de flotter sur un nuage tout en prenant petit à petit conscience de la dureté du sol sous moi, lui aussi froid et humide. Tout mon corps était douloureux. Que se passait-il ? Étais-je en train de faire un cauchemar ?

J'entendis bientôt une voix familière, lointaine. Et je sentis une main se poser sur mon bras. Quelqu'un essayait de me réveiller. Oui, il fallait me sortir de ce mauvais rêve. Encore perdue dans les méandres des songes, je crus reconnaître la voix de ma mère. Quand j'avais du mal à me lever le matin, elle venait se poser à côté de mon lit et m'appelait doucement.

- Maman ? dis-je en ouvrant les yeux, me rendant alors compte de mon erreur.

De mes erreurs. Je n'étais pas sur le kolybel. Eva n'était pas ma mère. Et ce n'était pas un cauchemar. En quelques secondes, alors que je sortais peu à peu de ma torpeur, les souvenirs me revinrent à l'esprit. La marche vers les Aveugles, notre volonté de les ouvrir à la lumière, leur résistance et la bataille qui avait eu lieu. Alors que les nôtres emportaient les leurs, ils s'en prenaient à nous.

Après les souvenirs, je sentis une bouffée d'angoisse m'envahir. Je ne voyais plus Eva. Je ne voyais pas non plus que nous n'étions pas les seules dans cette galère. Un instant, je tentai de refouler toute cette émotion. Mais j'avais déjà beaucoup donné pendant le combat et je n'avais plus de force. Les larmes se mirent à couler abondamment le long de mes joues et ma respiration se fit saccadée. Je paniquais. Encore. Où était Svarog dans cette pénombre ?

- Eva, où... où sommes-nous ? tentai-je d'articuler entre deux sanglots. J'avais conscience de ne pas me montrer suffisamment digne de notre Dieu et de son Prophète en cet instant, mais je ne parvenais pas à réprimer ces sentiments et ces émotions qui se montraient bien trop fortes pour moi.


Spoiler:



© ELECTRIC SOUL
Eva Belikov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra & Chris MESSAGES : 535 CELEBRITE : Victoria Justice COPYRIGHT : BYWEASLOVE (avatar) METIER/APTITUDES : oracle - gardienne du savoir + artiste TRIBU/CAMP : Les enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III - Ordre 8 POINTS GAGNES : 870

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

le Mar 30 Juin 2020 - 7:35

After the war
Eva & Anastasia

« And then what ?»
« Maman ? » Alors qu'elle ouvra les yeux, sa voix me brisa le coeur. Elle qui pensait que c'était un rêve ou plutôt un cauchemar. Elle qui pensait être encore au berceau, avec sa maman prête à la réveiller. Elle qui croyait réellement que j'étais sa mère ou que du moins la silhouette qui se trouvait devant elle était similaire à celle de sa mère. Comme un songe. Comme une apparition sortie de nulle part. Comme un mirage. Mais ce n'était pas un mirage et je n'étais pas non plus sa mère. Seulement moi. « Non c'est moi... » Me reprenant alors que perdue dans l'obscurité, elle devait forcément être désorientée. Chamboulement et conséquences de la guerre qui étaient encore plus importants pour elle que pour moi. Reprenant la parole doucement en un chuchotement ferme, pour ne pas non plus être entendu de nos potentiels geôliers. « C'est Eva. » Elle n'était pas seule. Je n'étais pas là bien que nous étions toutes deux quelque part. Nous étions quelque part mais nous ne savions pas non plus où exactement. A vrai dire j'en avais aucune idée. Etant simplement certaine d'être prisonnière là en sa compagnie et en compagnie des autres. M'étant tue alors que de nouveau perdue dans mes pensées, j'écoutais les échos de voix et les bruits autour. J'écoutais le moindre des sons, aux aguets plus que jamais. A l'écoute du moindre bruit de pas. Aucune nouvelle de ceux qui nous avaient capturé mais ils étaient là quelque part, tapis dans l'obscurité. Prêts à surgir de l'ombre de nouveau. Il y avait le bruit des gouttes d'eau mais il y avait aussi le bruit des respirations de chacun.

Et sa respiration justement elle devenait saccadée. Me retournant vers elle aussitôt alors que je m'approchais d'elle pour prendre ses mains entre les miennes. Je pouvais entendre sa respiration qui devenait de plus en plus hachée et qui devenait de plus en plus saccadée, étouffée par les sanglots. Je pouvais deviner les larmes qui couler le long de ses joues alors que je portais ma main à son visage ou plutôt à sa joue. Ayant approché ma main doucement de son visage, tentant de le distinguer dans l'obscurité sans pour autant lui crever un œil. Ce qui n'était pas le but alors que déjà des yeux, un bras, une jambe on avait faillir les perdre lors du champs de bataille. Main qui se posait doucement sur sa joue. Premier contact humain avec elle, celui d'après la bataille. « Eva... où sommes-nous ? » La grande question, le grand mystère mais une question subsidiaire pour le moment. Plus que jamais, elle apparaissait vulnérable et était une enfant encore. « Respire doucement. » Essuyant les larmes de ses joues alors que je reprenais la parole de nouveau, à voix basse toujours. « Compte doucement et imite-moi. Svarog est à tes côtés et je suis là. » Alors pas à pas, je l'invitais à prendre une inspiration puis une expiration. Je l'invitais à reprendre sa respiration et qu'elle puisse tenter de se calmer. La réalité était que je n'avais pas beaucoup de réponse à lui donner, j'avais quasiment aucune réponse concrète à lui apporter alors que j'étais tout aussi perdue. Néanmoins, pour l'instant si je ne cédais pas à la panique, c'était aussi grâce à elle. Elle était plus importante et me focalisait sur elle, imitait les mouvements de respiration pour tenter de l'aider à se calmer, me permettait par la même occasion de réussir à me calmer. Me concentrant sur ma respiration, sur ces inspirations et expirations pour reprendre mon souffle. Il ne fallait pas céder. Il ne fallait pas céder à l'obscurité ou la panique mais c'était aussi très difficile alors que tout autour il y avait obscurité et inconnu. Et mains qui venaient de nouveau non pas en contact de la sienne mais qui venaient se refermer autour d'elle pour lui faire un câlin. Paraissant alors si petite, mais tout comme elle, j'avais aussi besoin de ce contact. Restant juste là pendant un moment, près d'elle, à ses côtés avant de lentement reprendre la parole, chuchotant. Chuchotant de nouveau comme si j'avais peur qu'on puisse nous entendre de l'extérieur. Mais c'était aussi le cas. « Je ne sais pas où nous sommes. » Quelque part, perdues dans l'obscurité. Mais il fallait être plus précis ou avoir une vision plus globale de l'endroit où nous pouvions être. Réfléchissant. M'intimidant de réfléchir. « On est quelque part sur le continent. » Une certitude. Ou plus précisément dans des cellules improvisées. Ce que je ne disais pas à voix haute parce qu'elle le devinait déjà, parce que nous étions là ensembles, kidnappés chez les aveugles.

@Anastasia Miskowiak After the war [Ana] 484338566
(c) DΛNDELION
Anastasia Miskowiak
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Laenai MULTICOMPTES : Tasha & Lulu & Autumn ♥ MESSAGES : 611 CELEBRITE : Lola Flanery COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Apprentie chanteuse / Combat TRIBU/CAMP : Les Enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle 1, Ordre 3 (Étudiante) POINTS GAGNES : 233

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

le Dim 5 Juil 2020 - 20:39

After the war


lieu inconnu, date inconnue (quelques jours après le combat)


La réalité me frappait en pleine figure et m'empêchait de retrouver mon calme. J'étais loin de tout ce que je connaissais, loin de ma mère et du kolybel. Je n'étais même plus sûre que notre mission avait été accomplie, en cet instant... Eva tenta pourtant de me rassurer. Elle était là, elle. Je n'étais pas seule. C'était une maigre consolation, mais au moins sa présence me faisait me sentir un peu moins seule. Au moins, je pouvais lui poser mes questions, lui faire part de mes doutes, lui montrer que je gérais mal la situation en cet instant.

Elle m'intima de respirer doucement, avec elle. En comptant. Au début, j'eus beaucoup de mal à me concentrer sur sa respiration, la mienne étant saccadée et irrégulière, bourrée de sanglots. Elle me rappela que Svarog était à mes côtés, il était là pour moi. Et elle l'était aussi. Petit à petit, je parvins à me calmer un peu. Ce n'était pas la joie, mais j'arrivai à peu près à régler ma respiration sur la sienne. Mes yeux s'étant à peu près habitués à l'obscurité, je jetai un regard autour de moi. Nous n'étions pas seules. Il y avait aussi trois autres silhouettes. Je ne savais pas si cela me rassurait ou m’apeurait un peu plus, aussi reportais-je rapidement mon attention sur Eva tandis qu'elle me prenait dans ses bras et me serrait contre son cœur. Ce contact n'était pas habituel entre nous, et pourtant il me fit du bien.

Eva me répondit alors qu'elle ne savait pas où nous étions, mais que nous nous situions quelque part sur le continent. Je remarquai seulement qu'elle chuchotait et me rendis compte que nous pouvions être écoutés, même si je ne voyais pas d'autres silhouettes que celles dans cette espèce de cellule en pierre.

- Quelque part sur le continent... répétais-je en essayant de calmer un nouveau regain de panique. Est-ce que... les autres ont pu rentrer ?

Je n'étais pas vraiment consciente qu'elle pouvait ne pas connaître la réponse. Ici, en cet instant, elle apparaissait comme ma référence, ma bouée de sauvetage à laquelle je me raccrochais coûte que coûte. Et elle devait savoir. Elle devait tout savoir. Il ne pouvait en être autrement.


Spoiler:



© ELECTRIC SOUL
Eva Belikov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra & Chris MESSAGES : 535 CELEBRITE : Victoria Justice COPYRIGHT : BYWEASLOVE (avatar) METIER/APTITUDES : oracle - gardienne du savoir + artiste TRIBU/CAMP : Les enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III - Ordre 8 POINTS GAGNES : 870

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

le Dim 5 Juil 2020 - 21:49

After the war
Eva & Anastasia

« And then what ?»
La serrer contre moi c'était comme serrer entre ses doigts une figurine de glace. Faite de cristal. La crainte de la briser. La crainte de voir la statuette volait en éclat et voir les fragments retombaient sur le sol dans un cliquetis. A cet instant elle semblait être si fragile qu'elle pourrait être prête à se casser. Mais autant que la glace pouvait paraître à première vue une surface innocente et fragile, elle était aussi plus solide. Il y avait bien plus que le sommet de l'iceberg. Il y avait tellement plus. Là était le cas avec elle. Si les personnes extérieures s'arrêtaient à contempler le sommet de l'iceberg, elles verraient un enfant. Elles verraient l'innocence, la fragilité. Mais en creusant plus ou en pensant à contourner le bloc de glace ou même plonger au coeur des eaux tumultueuses et glacées, il serait possible de découvrir le dessous. Il serait possible de voir que la surface n'était pas aussi lisse qu'en apparence. Il serait possible de voir que des mètres sous l'eau, se trouvait un autre monde. Plus solide et plus forte qu'elle ne le paraissait. Plus forte qu'elle ne pouvait le penser alors qu'elle était là. Elle était encore debout sur ses deux jambes, prisonnière mais ayant survécu à la guerre. D'autres qui n'avaient pas eu cette chance, comme Vladimir. Yeux qui se fermaient en pensant au guérisseur, parti trop vite. Trop nombreux avaient péri bien trop rapidement. Et tout comme elle, je me trouvais toujours là. Là où certains auraient pu pensé que nous aurions été les premières à mourir car trop jeunes, trop fragiles, des femmes, nous avons résisté. Ayant été choisi par Svarog, par le prophète. Ayant fait partie de l'élite et des élus envoyés sur le continent. Ayant été transformée en l'instrument de la mort, en l'arme de Péroun. Et comme promis notre bras avait frappé encore et encore, infligeant des blessures à l'ennemi, répandant le sang, affaiblissant leurs rangs. Là où ils répondaient en nombre et en vivacité, nous avions répondu au nom de Svarog avec des armes encore plus puissantes que les leurs. Comme pour elle, là où il n'était possible d'apparence de voir qu'une surface lisse et plate, se trouvait derrière une tempête. Titane qui ne voulait qu'être travaillé et polie. Tempête qui se préparait dans l'ombre, qui n'avait été qu'aperçue au coeur de la bataille. Des forces que je tentais de réserver pour après. Une certitude simple, que nous n'étions pas ici pour prendre le thé ni pique-niquer. Mais conséquences auquel je ne tentais pour le moment de ne pas penser.

Mon attention qui était focalisée sur elle. Tentant de la rassurer. Mais ne tentant pas de lui mentir alors que des réponses étaient dissimilées, que je ne savais pas tout. « Quelque part sur le continent...  Est-ce que... les autres ont pu rentrer ? » « Sans doute dans un endroit isolé, humide, ...avec des pierres. » Les seuls détails que j'avais pu réussi à assimiler. Un trajet dont je ne me souvenais pas. Mais détails que je tentais d'ajouter. L'endroit était obscur. Bien trop obscur pour apercevoir un rayon du soleil. En profondeur certainement alors que l'endroit semblait vaste, nous permettant de nous tenir à distance mais aussi nous retenant prisonnier. Il y avait l'obscurité qui nous rendait aussi aveugle qu'il l'était. Mais d'un autre côté, tous les sens devenaient plus aiguisés. Les autres sens se réveillaient alors que le toucher, l’ouïe, l'odorat devenaient essentiels. Sol qui était froid et de roche sous mes doigts. Air qui était chargé d'humidité et de froideur. Des températures trop basses. N'entendant pas un son si ce n'est le chuchotement répercuté par nos messes basses. Nos bourreaux qui étaient aux abonnés absents pour le moment et ce dont je m'inquiétais. Parfois une goutte d'eau tombait contre une paroi, sur le sol et l'effet de sa chute était répercutée. Tentant de trouver un sens. Tentant de savoir. Mais si dans le berceau, j'avais pu détenir des informations, transmettre le message des dieux, j'étais désormais démunie et vulnérable. L'énonciation de détails concrets et la présence plus inquiète d'Ana à mes côtés étaient pour le moment l'une des rares choses qui me permettaient de garder mon sang-froid.  Consciente que si je sombrais, elle sombrait aussi. « Les autres ont pu rentrer. » Une certitude. Ma voix qui ne trahissait aucun doute à ce sujet alors que dans les prémices de la bataille, j'avais pu voir certains des nôtres répondre à l'appel et retourner en direction des barques, emportant avec eux des silhouettes assommées. Le but. La mission qui nous avait été donnée. « Svarog était avec eux.... avec nous... La mission a été un succès. » Ce qu'elle était alors que le plan dessiné avait fonctionné, que des otages avaient pu être faits prisonniers. Ne voyant pas notre kidnapping comme un échec, alors que même là nous pouvions travailler pour Svarog. Une mission qui paraissait certes bien difficile à honorer pour le moment mais plus tard, cette volonté de les guider vers la lumière sera de nouveau réaffirmée. Mais me doutant aussi que par ses mots, elle s'inquiétait pour sa mère dont nous n'avions aucune nouvelle. Ne faisant pas partie de notre groupe. Et craignant aussi de prononcer son prénom de peur que sa respiration devienne de nouveau plus hachée, plus délicate. Mains qui avaient retrouvées de nouveau les siennes pour les serrer, à la recherche de ce contact humain dont j'avais alors aussi besoin, pour retrouver un peu de chaleur. « Personne n'est seul. Svarog et Peroun nous guident. Et d'autres sont là avec nous, Yana, Nikita et Misha. » Les visages de nos voisins de cellule. Non, nous n'étions pas seuls alors que d'autres avaient été aussi emmenés au coeur de la montagne. Prisonniers eux aussi. Mais des coudes qui étaient serrés, alors qu'ensembles, nous formions un.  

@Anastasia Miskowiak After the war [Ana] 484338566
(c) DΛNDELION
Anastasia Miskowiak
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Laenai MULTICOMPTES : Tasha & Lulu & Autumn ♥ MESSAGES : 611 CELEBRITE : Lola Flanery COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Apprentie chanteuse / Combat TRIBU/CAMP : Les Enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle 1, Ordre 3 (Étudiante) POINTS GAGNES : 233

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

le Dim 12 Juil 2020 - 14:31

After the war


lieu inconnu, date inconnue (quelques jours après le combat)


L'atmosphère était froide. L'humidité ambiante n'arrangeait rien. Cet endroit était loin d'être rassurant, éloigné de toute lumière et de tout point de repère. Heureusement, Eva était là. Et elle m'affirma que les autres avaient pu rentrer. Elle était tellement sûre d'elle que cela me rassura. Oui, ils étaient rentrés, la mission avait été accomplie. J'étais certaine que ma mère avait pu parvenir jusqu'aux barques. Il fallait que je m'en persuade, en tout cas. Mais comme le disait l'Oracle, Svarog était avec eux. Et avec nous aussi, car il nous avait permis d'aider à l'accomplissement de la mission.

Même si ses mots me rassuraient un peu, je ressentais toujours cette boule dans ma gorge et dans mon ventre. J'aurais tant aimé pouvoir rentrer sur le kolybel comme c'était prévu. Y retrouver ma mère, Ilya, son père... Mais j'étais ici, dans cet endroit froid et humide, fait uniquement de pierre. Heureusement, comme le disait Eva, je n'étais pas seule. Svarog et Peroun étaient là pour nous guider. Et les silhouettes que j'avais aperçues quelques instants plus tôt dans la cellule appartenaient à Yana, Misha et Nikita. Des visages rassurants, que je connaissais à peu près pour certains, un peu mieux pour d'autres. Mais au moins, nous n'étions pas seules, Eva et moi.

- Svarog est avec nous. Il ne nous abandonnerait pas, acquiesçai-je.

J'osai jeter à nouveau un œil à ces silhouettes endormies. Peut-être s'étaient-ils déjà réveillés, avant nous ? En tout cas, j'osais espérer que s'ils étaient dans la même cellule que nous, c'était parce qu'ils étaient en vie et que leur pronostic n'était pas engagé. Les Aveugles avaient en tout cas bien riposté face à l'accomplissement de notre mission. Je restai silencieuse encore un moment, pensant à ces personnes que j'avais imaginé différemment. Et pourtant, ils nous ressemblaient tellement sur le champ de bataille... Et ils nous avaient résisté alors que nous leur apportions la parole de Svarog pour les illuminer. J'avais du mal à comprendre pourquoi ils résistaient tant.

- Peut-être... peut-être que Svarog nous met à nouveau à l'épreuve. Tu crois qu'il nous a envoyés ici afin d'apporter la lumière dans cet endroit si sombre ?

Oui, ça ne pouvait être que cela. Sinon, pourquoi nous enfermer dans ce lieu étrange ? Il devait avoir des projets, car rien n'était jamais dû au hasard...


Spoiler:



© ELECTRIC SOUL
Eva Belikov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra & Chris MESSAGES : 535 CELEBRITE : Victoria Justice COPYRIGHT : BYWEASLOVE (avatar) METIER/APTITUDES : oracle - gardienne du savoir + artiste TRIBU/CAMP : Les enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III - Ordre 8 POINTS GAGNES : 870

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

le Lun 13 Juil 2020 - 18:38

After the war
Eva & Anastasia

« And then what ?»
« Svarog est avec nous. Il ne nous abandonnerait pas » Et ses mots dévoilaient aussi la faille dans nos défenses. Cette foi que nous portions toutes deux, portée par tous ceux du berceau envers les dieux que nous chérissons, vers lesquels nous trouvons du réconfort. Cette foi vers laquelle nous nous raccrochions alors que le prophète était notre berger, celui qui nous guidait au plus près de Svarog, qui permettait à ses plans d'être réalisés. Instrument de sa main, les dieux qui parlaient certainement à son oreille. Notre force résidait dans le berceau. Notre force résidait dans cette foi, dans le prophète, dans les dieux, dans cet ordre établi hiérarchiquement bien avant nous. Mais cette dévotion et cette loyauté sans borne envers le berceau représentait aussi notre point de faiblesse. Des fondements solides qui avaient bâti le berceau, qui avait bâti notre foi envers le prophète alors que ce dernier nous avait trouvé un foyer, permis de survivre aux nuits les plus obscurs, avait amené la paix auprès de nous, permettant au berceau de baigner dans la lumière. Mais ces fondements pouvaient aussi risquer d'être impactés, de s'écouler si des failles étaient repérées dans la roche. Une nécessité d'éviter que ces failles n'en viennent à s'agrandir. Une nécessité d'assurer l'ordre et la survie du cercle, sans lequel nous serions tous perdus et à la merci de l'obscurité. Mais si jamais cette foi venait à s'ébranler, si ceux qui avaient été kidnappés en venaient à douter du berceau, alors la division pourrait régner. Des prises qui seraient offertes à cet adversaire sans pitié que nous devions affronter. L'annonce préalable du prophète d'envahir le continent, qu'une autre vie existait qui avait déjà fait des vagues. Mais comme toujours le berceau s'adaptait et ces épreuves nous rendaient plus fort. Ce dont j'étais certaine que ces épreuves nous permettaient de dévoiler nos forces, ce lien solide qui nous unissait. Car sans les commandements de nos généraux, de ceux gradés, du prophète, il était certain que la mission aurait échoué, que nous aurions risqué bien plus de perdre la vie. Mais une stratégie méticuleuse avait été mise en place nous permettant de nous s'en sortir, bien que c'était là que nous étions désormais. Et c'était notre foi qui était là testée, éprouvée. La crainte qu'à passer trop de temps dans l'obscurité, les doutes surgiraient et la tentation de succomber aux ténèbres serait plus forte. Ce qu'il fallait. L'un de mes devoirs de m'assurer que la foi de chacun ne faiblirait pas, notre devoir à tous. Mon regard plongé dans le sien alors que je reprenais la parole solennellement. « Non, il ne nous abandonnerait pas. Et c'est à nous de ne pas l'abandonner non plus. » Une coopération qui allait dans les deux sens. Ses fidèles avant tout. « Notre loyauté sera testée. » Une certitude. La nécessité de ce fait de tenir bon, de résister et de résister dans le seul camp qui existait pour le moment, celui des vainqueurs.

« Peut-être... peut-être que Svarog nous met à nouveau à l'épreuve. Tu crois qu'il nous a envoyés ici afin d'apporter la lumière dans cet endroit si sombre ? » « Je pense oui. » Il nous mettait certainement à l'épreuve. Et nous avions aussi été choisis pour venir là, pour combattre dans les rangs, parmi ceux les plus méritant. Nous avions été choisi pour prendre part à cette noble mission et si nous avions été kidnappé, peut être n'était-ce pas seulement le hasard, mais que c'était autre chose, ou une autre personne qui tenait les fils de notre destin. Tentant de raisonner simplement et clairement, tout en réfléchissant à ses mots. Des mots que je tentais de poser, auquel je tentais de réfléchir avec soin. Ne voulant pas lui donner de faux espoir et n'étant dans la tête de Svarog, ne connaissant pas ses plans bien que je tentais d'interprétais ses messages, de joindre ma voix aux chants qui s'élevaient lors des rituels. « Sans doute qu'il veut que nous apportons la lumière, que nous éclairons le chemin aux aveugles, leur permettant enfin d'ouvrir les yeux. » Une possibilité. Une opportunité à saisir. « Nous sommes les seuls des nôtres à être là, cela doit vouloir dire quelque chose. » Il ne pouvait y avoir aucune autre alternative dans mon esprit. Notre présence dans ces lieux qui devait vouloir dire quelque chose. Mon cerveau qui se raccrochait à cette idée, à ce cheminement de pensées, que nous continuons d'avoir été choisi, que le plan était bien plus grand que celui que nous avions imaginé. Une nécessité. Et s'il était appris qu'il en était tout autre, alors un monde risquerait certainement de s'effondrer. Mais cette hypothèse n'était pas envisagée. Et alors que de nouveaux scénarios se dessinaient dans mon esprit, je me tournais vers elle, tentant de lui trouver un but. La nécessité de se raccrocher à toutes les branches qui existaient pour ne pas craquer par la suite. « Tu veux toujours devenir oracle ? »

@Anastasia Miskowiak After the war [Ana] 484338566
(c) DΛNDELION
Anastasia Miskowiak
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Laenai MULTICOMPTES : Tasha & Lulu & Autumn ♥ MESSAGES : 611 CELEBRITE : Lola Flanery COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Apprentie chanteuse / Combat TRIBU/CAMP : Les Enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle 1, Ordre 3 (Étudiante) POINTS GAGNES : 233

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

le Jeu 23 Juil 2020 - 15:22

After the war


lieu inconnu, date inconnue (quelques jours après le combat)


Eva appuya mes paroles, me rassurant un peu. Elle était du même avis : Svarog ne nous abandonnerait pas, ce n'était pas possible. Mais il s'agissait aussi de ne pas l'abandonner, nous. J'acquiesçai : ce ne serait jamais mon cas, j'en étais certaine. Je faisais toujours de mon mieux pour le satisfaire et je continuerais jusqu'à mon dernier souffle ! Même si, en effet, nous allions être testés. Et que cela m'effrayait énormément. Toute la situation m'effrayait, en vérité. J'avais très peur de ce qui pourrait nous arriver. De ce qui allait nous arriver.

Mais tout ceci n'était-il pas une épreuve mise sur notre chemin par Svarog ? C'était en tout cas l'hypothèse qui m'était venue à l'esprit et j'en avais fait part à mon aînée, qui pensait apparemment la même chose. Il devait avoir ses raisons pour nous avoir laissés aux mains des Aveugles. Nous étions là pour leur apporter la lumière et éclairer leur chemin. Mais nous n'étions pas tous là. Nous n'étions que cinq, aussi c'était un poids de plus qui se mit à peser sur mes épaules. Eva était Oracle. Nikita veillait au bon fonctionnement de notre kolybel. Misha Machir était ingénieur et avait longtemps prié Svarog. Et Yana Ozerov était une gardienne. Ils avaient tous leur place ici, si l'on suivait cette logique. Mais moi, dans tout cela ? Pourquoi m'avoir choisie ? Je n'étais encore personne, je n'avais encore rien accompli de notable. J'avais du mal à comprendre. Alors, Eva me demanda si je souhaitais toujours devenir Oracle. Je relevai les yeux vers elle avec conviction, retrouvant un peu d'assurance.

- Oui, c'est ce que je désire, répondis-je en la regardant droit dans les yeux, semblant comprendre. Crois-tu que je suis parmi vous parce que Svarog veut vérifier que j'en serais capable ?

Tout semblait s'éclaircir peu à peu dans mon esprit. C'était encore l'explication la plus plausible. Contrairement aux autres, je n'avais rien accompli et tout restait à faire. C'était donc une excellente occasion d'accomplir quelque chose. De montrer ma foi et ma loyauté envers notre Dieu et notre Prophète.

- C'est pour cela qu'il m'aurait choisie, moi, alors que contrairement à vous tous je n'ai pas encore accompli de grandes choses pour lui...

C'était une épreuve qui s’avérerait difficile. Sans doute la plus difficile qu'aucun de nous n'aurait jamais pu vivre sur le kolybel. Mais je devais me montrer forte et digne de Lui.


Spoiler:

Eva Belikov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra & Chris MESSAGES : 535 CELEBRITE : Victoria Justice COPYRIGHT : BYWEASLOVE (avatar) METIER/APTITUDES : oracle - gardienne du savoir + artiste TRIBU/CAMP : Les enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III - Ordre 8 POINTS GAGNES : 870

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

le Lun 27 Juil 2020 - 13:12

After the war
Eva & Anastasia

« And then what ?»
« Oui, c'est ce que je désire. Crois-tu que je suis parmi vous parce que Svarog veut vérifier que j'en serais capable ? » Dans un sens cela me rassurait qu'elle puisse vouloir toujours atteindre le même but. Elle partageait toujours la même conviction, la volonté de servir le berceau. Une volonté de servir qui s'était révélée, qui avait été remarquée. Elle aussi avait été choisie. Elle aussi avait combattu avec vaillance. La vérité restant que j'étais fière d'elle, de ses progrès. Aussi heureuse qu'elle soit en vie, qu'elle est survécu, là où d'autres avaient péri. Espérant plus que jamais qu'elle deviendrait mon apprentie par la suite alors qu'elle était dévouée, prête à apprendre et un jour elle serait prête pour endosser ce fardeau. Plus fière que je ne le laissais entrevoir et ne doutant pas que sa mère l'était elle aussi. Ce dont je ne doutais pas. « Peut être. Les chemins empruntés par Svarog peuvent aussi nous apparaître obscurs. » Des temps troublés. Aucun d'entre nous qui n'avait la science infuse et qui pouvait se permettre de prétendre connaitre les dieux mieux que le prophète. Là pour transmettre leurs messages et tenter de les interpréter, mais chaque interprétation pouvait être précisée. Il n'y avait pas un seul chemin qui se dessinait. Ce qui était néanmoins certain était que nous étions là, prêts à être testés et que sans aucun doute l'obscurité serait là pour nous tenter. Notre devoir de résister et continuer de servir le berceau, de guider autrui vers la lumière. Cette lumière dans laquelle je comptais continuer de baigner. « Quand nous reviendrons et en temps voulu, je deviendrai ton mentor si cela est permis. » Une hiérarchie qui était suivie avec précision. Chanceux étaient ceux qui devenaient des mentors, des guides spirituels, des professeurs. Enseignement et des connaissances que je voulais transmettre, mais ce dont je serai incapable de faire tant que la jeune fille aux cheveux blonds n'aurait pas l'âge requis, n'aurait pas accompli les précédents enseignements. Espérant être choisie mais pensant pouvoir croire que notre retour au berceau s'il était couronné de succès me permettrait d'acquérir cette reconnaissance. Cette reconnaissance qui était préalable alors que comme d'autres nous étions connus comme ceux qui étaient les plus dévoués à la communauté. Echelons que je n'aspirais pas à gravir comme certains le voulaient, en espérant devenir un disciple. Mais un honneur cela serait-il de pouvoir la guider elle et lui enseigner ce que je savais faire, les rituels et danses qu'elle pouvait déjà apprendre à accompagner. La chaleur qui accompagnait les rituels et les danses qui me manquaient alors. Frissonnant alors que l'humidité se faisait ressentir. Notre prison.

« C'est pour cela qu'il m'aurait choisie, moi, alors que contrairement à vous tous je n'ai pas encore accompli de grandes choses pour lui... »  N'étant pas tout à fait d'accord avec elle. Ne pensant pas avoir accompli des grandes choses pour lui encore. M'étant battue sur le champ de bataille mais comme tous ceux qui avaient combattu aussi. Ne tirant aucune grande victoire dans le fait d'avoir survécu et d'être vie. Et alors que je pensais à mon temps passé sur le berceau, à servir les autres, je ne pouvais là voir non plus un autre grand accomplissement qu'elle cherchait. Peut être ce qu'elle voyait pourtant alors que ses yeux s'étaient éclairés. « L'importance n'est pas d'accomplir de grandes choses, seules petites peuvent suffire dès lors que nous le servons et continuons de servir avec ardeur le berceau. » Sa vision que je tentais de nuancer. Parfois il suffisait d'accomplir de petits pas pour continuer de servir. Il suffisait de faire ce qui était juste et continuer de respecter les conseils donnés, suivre les ordres du prophète et remplir les missions données. « Tu as déjà fait de grandes choses en venant ici, en te battant pour Svarog. » Ma main qui se posait avec délicatesse sur son visage. Voulant lui faire comprendre que j'étais fière d'elle déjà. Chaque petit pas comptait et elle en avait accompli un tout aussi magnifique en étant là, en combattant, en accomplissant la mission qui lui avait été transmise elle aussi. Sujet plus périlleux que de parler de la bataille mais il restait véridique que son bras n'avait pas failli. Ayant l'une et l'autre protéger nos arrières. Ayant l'une et l'autre survécu et pourtant, il y avait mes pensées qui étaient plus tumultueuses, obscures. Labyrinthe dans lequel je pouvais me perdre.
(c) DΛNDELION
Anastasia Miskowiak
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Laenai MULTICOMPTES : Tasha & Lulu & Autumn ♥ MESSAGES : 611 CELEBRITE : Lola Flanery COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Apprentie chanteuse / Combat TRIBU/CAMP : Les Enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle 1, Ordre 3 (Étudiante) POINTS GAGNES : 233

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

le Jeu 6 Aoû 2020 - 14:55

After the war


lieu inconnu, date inconnue (quelques jours après le combat)


Eva n'était pas certaine, elle me rappela que les chemins choisis par Svarog nous apparaissaient obscurs. J'oubliais parfois qu'il fallait toujours interpréter les messages qu'il nous envoyait, que tout n'était jamais clair. Je pensais qu'Eva, en tant qu'Oracle, avait la faculté de tout interpréter, mais seul notre Prophète était sans faille. Je ne lui en voulais pas, elle faisait de son mieux pour répondre à mes questions et me rassurer. Et je voulais croire que c'était là le but de Svarog : nous mettre à l'épreuve et, si nous étions bons et le servions bien, nous récompenser. Cela me fit énormément plaisir d'entendre qu'en temps voulu, à notre retour, elle deviendrait mon mentor. Je rêvais de cela depuis la première fois où je l'avais vue danser pour Svarog. J'étais un peu émue qu'elle me propose cela.

- J'en serais honorée, Eva. Que Svarog nous le permette !

Malgré la situation qui pouvait paraître désespérante, un petit sourire vint se poser sur mes lèvres durant un court instant. Un frisson, en même temps qu'Eva, vint le chasser. Elle ajouta que l'important n'était pas d'accomplir de grandes choses, parce que souvent de petites choses faites avec piété et ardeur étaient bien plus efficaces. Je me tus quelques instants, réfléchissant à ses paroles. J'avais toujours cru qu'il fallait se montrer digne de Svarog en accomplissant de hauts faits pour entrer dans sa grâce et évoluer sur le kolybel. Mais Eva m'affirmait que tant que je le servais avec ardeur en exécutant de petites choses, à ma taille, était le plus important. J'avais un peu de mal à y croire. Et je fus en quelque sorte soulagée quand elle me rassura en me disant que j'avais déjà accompli de grandes choses en me battant pour Svarog. Elle avait raison et je ne m'en étais pas rendu compte !

- Tu as raison, je me suis battue pour lui et j'ai accompli la mission qu'il m'avait confiée ! J'en suis capable !

Et s'il s'agissait d'une nouvelle mission, je me convainquis que je serais à la hauteur ! La chaleur de sa main sur ma joue m'aidait à y voir plus clair. Et pourtant, je ne pus m'empêcher de sursauter en entendant un bruit à l'extérieur de la cellule. Je me redressai légèrement pour me rapprocher d'elle.

- Qu'est-ce que c'était ?

La question était sortie toute seule, et pourtant je me doutais qu'elle n'en savait rien. Elle était avec moi, dans cette cellule froide et humide. Bientôt, deux silhouettes apparurent derrière les barreaux. Je me collai un peu plus à Eva. Ils déposèrent un plateau au sol, nous jetèrent un regard menaçant et s'en allèrent. Je n'osais pas bouger, attendant qu'Eva ou qu'un autre de nos co-détenus réagisse.


Spoiler:

Eva Belikov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra & Chris MESSAGES : 535 CELEBRITE : Victoria Justice COPYRIGHT : BYWEASLOVE (avatar) METIER/APTITUDES : oracle - gardienne du savoir + artiste TRIBU/CAMP : Les enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III - Ordre 8 POINTS GAGNES : 870

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

le Lun 10 Aoû 2020 - 18:06

After the war
Eva & Anastasia

« And then what ?»
Une proposition et attendant désormais sa réponse. « J'en serais honorée, Eva. Que Svarog nous le permette !» Il y avait une étincelle qui scintillait dans son regard. Il y avait l'émotion qui était perceptible dans sa voix. Ce n'était pas comme si sa voix tremblait parce qu'elle s'apprêtait à se mettre à pleurer. C'était une différente source d'émotions. C'était différent. Une source d'émotions plus joyeuse à vrai dire, ce dont j'étais certaine. Une source d'émotions aussi à mon goût alors qu'en effet, j'espérai pour ce jour. « Que Svarog nous le permette, oui. » Ce qui pouvait être souhaité. Une promesse. Mais un destin qui ne dépendait plus de nous, si ce n'était la volonté des dieux. Plus spécifiquement la volonté de Svarog. Ne dépendant de la nôtre. Une image plus grande que celle que nous composions, que nous formions.

Et ne pouvant que l'encourager et continuer de l'encourager. Nous étions dans un monde inconnu et elle plus que jamais avait besoin d'encouragement. Ce que je voulais faire. Voulant lui insuffler ma force comme sur le champ de bataille. Là-bas où elle avait aussi appris à conquérir sa peur. Là-bas, où elle n'avait pas faillit.  « Tu as raison, je me suis battue pour lui et j'ai accompli la mission qu'il m'avait confiée ! J'en suis capable !» « Et tu ne m'as pas laissé tomber. » Ni l'une, ni l'autre. Nous étant soutenues pendant la bataille. Réussissant à nous rejoindre toujours même si au milieu des aveugles, et avec la frénésie des combats, il était aussi aisé de se perdre de vue. La chance de notre côté. Svarog et Peroun de notre côté. Ce dont j'étais certaine alors qu'à chaque fois j'avais réussi à la rejoindre, à rallier ma arme à la sienne, venant combattre à ses côtés. La seule fois où j'avais échoué était lorsque les bras s'étaient refermés autour de moi, alors qu'en nombre ils étaient venus pour m'emporter dans leur cité souterraine. Ce qui semblait l'être alors que nous étions prisonnières sous terre. Mais leur territoire qui était bien plus grand. N'ayant vu à vrai dire qu'une fraction, qu'une portion de l'ensemble du continent. Les barques qui s'étaient échouées sur le sable. Accostant. Les pieds pour la première fois posés sur la terre ferme. Des grains de poussière qui s'étaient levés. Derrière, il y avait la mer qui s'étendait. Mais ce n'était pas vers la mer que nous nous étions tournés comme à chaque fois. Pour la première fois, nous avions détourné le regard de l'océan, lui tournant le dos pour se diriger vers la forêt et plus loin encore. Ceux envoyés sur le continent qui avaient déjà repéré les lieux. Un plan avait déjà été mis en place, il avait suffit de suivre le commandement et se diriger vers les plaines. Ayant compris ce qu'ils leur arrivaient, trop tardivement. Faits comme des rages alors que de partout des enfants de Svarog avaient surgi, comme nous l'avions fait avec eux. Passant de l'ombre à la lumière. Ces mêmes ombres que nous combattions. Plus précisément, c'était eux que nous avons combattu et maintenant c'était eux qui nous détenaient prisonniers. Devenant nos geôliers. Des geôliers qui redevenaient doucement visible alors que soudainement, au même instant qu'elle, je relevais la tête.

Attirée par le bruit résonnant en écho. « Qu'est-ce que c'était ? » « Je... je sais pas... » Ce fut seulement quand ils furent à quelques mètres des grilles, des barreaux de notre cage et si près que je compris que le bruit qui résonnait en écho correspondait à leur bruit de pas. « Les gardes... » Un mot murmuré à la hâte. Les barreaux qui s'éloignaient légèrement alors que les gardes lourdement armés entraient. N'esquissant pas un geste. Parfaitement immobile alors que je sentais Ana se rapprochait de moi. Fuir qui était une idée. Mais il était inutile de fuir. Il était impossible de fuir alors que nous étions cernés, qu'ils étaient plus nombreux, armés jusqu'aux dents et que nous étions trop affaiblis. Mes doigts qui venaient s'entrelacer avec les siens. Mon coeur qui se mettait à battre plus fort alors qu'éclairés par la lumière, mes yeux clignotaient. Ne sachant ce qu'ils voulaient et le relent de la peur qui se faisait sentir. Ne sachant s'ils venaient nous séparer, nous emporter ou nous tuer. Tentant de rester calme mais pendant un court laps de temps, il y avait plus. Soulagement qui venait, s'abattant comme une vague sur la plage en apercevant les plateaux qu'ils portaient. Des regards menaçants et plateaux de nourriture lâchés sur le sol, évitant de justesse de se répandre totalement. Puis disparaissant aussi rapidement qu'ils étaient venus. Attendant encore quelques minutes avant de me pencher légèrement en avant pour obtenir confirmation par l'odeur. « C'est de la nourriture. »
(c) DΛNDELION
Anastasia Miskowiak
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Laenai MULTICOMPTES : Tasha & Lulu & Autumn ♥ MESSAGES : 611 CELEBRITE : Lola Flanery COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Apprentie chanteuse / Combat TRIBU/CAMP : Les Enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle 1, Ordre 3 (Étudiante) POINTS GAGNES : 233

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

le Mer 12 Aoû 2020 - 21:28

After the war


lieu inconnu, date inconnue (quelques jours après le combat)


Eva me rassurait. Heureusement qu'elle était là, avec moi. J'avais l'impression que nous venions de nous faire une promesse, si Svarog nous le permettait. Comme nous nous étions précédemment fait la promesse d'assurer nos arrières. Et c'était ce que nous avions fait, autant que possible, pendant la bataille. Elle me le rappela par des paroles encourageantes.

- Jamais je ne pourrais te laisser tomber ! lançai-je avec conviction. Elle était comme une grande sœur pour moi, elle était l'une de mes inspirations et j'avais été honorée de me battre à ses côtés ! D'autant qu'elle non plus ne m'avait pas laissée tomber !

Puis, les gardes arrivèrent. Ils étaient armés jusqu'aux dents et j'eus peur de ce qu'ils pourraient nous faire. Nous séparer ? Nous emmener ? Je serrai les doigts qu'Eva entrelaça aux miens et tentai de garder les yeux ouverts pour observer notre sort tandis que la lumière m'éblouissait moi aussi. Ils ne restèrent pas longtemps, ne nous adressèrent même pas un mot. Ils repartirent aussi vite qu'ils étaient venu, déposant un plateau bien maigre pour nourrir cinq personnes... C'est Eva qui me confirma que c'était bien de la nourriture, se penchant au-dessus pour le vérifier.

L'odeur arriva bientôt à mes narines. Et je sentis mon ventre gargouiller. Mais je me souvenais encore des nausées que j'avais ressenties à notre arrivée sur la terre ferme. Moi qui étais gourmande, je n'avais pas envie de manger, pour une fois. Et pourtant, mon corps me disait qu'il en avait besoin.

- Et si... c'était du poison ? demandai-je sans pour m'approcher du plateau. L'idée venait de surgir dans mon esprit. Après tout, si le poison était puissant, il n'y avait pas besoin de beaucoup de nourriture. Il suffisait que nous en prenions tous un petit peu. C'était la première idée qui m'était venue à l'esprit en voyant si peu de nourriture.



Spoiler:



© ELECTRIC SOUL
Eva Belikov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra & Chris MESSAGES : 535 CELEBRITE : Victoria Justice COPYRIGHT : BYWEASLOVE (avatar) METIER/APTITUDES : oracle - gardienne du savoir + artiste TRIBU/CAMP : Les enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III - Ordre 8 POINTS GAGNES : 870

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

le Sam 22 Aoû 2020 - 20:53

After the war
Eva & Anastasia

« And then what ?»
Sa remarque qui suivait la mienne qui était plus que pertinente. « Et si... c'était du poison ? » Et si c'était du poison. Une bonne question en effet. Une question qui n'avait pas effleuré mon esprit mais qui avait effleuré le sien. Une question qui en faisait naitre des nouvelles.

Il y avait l'incertitude. Il y avait le doute. Leur but ultime que nous ne connaissions pas. Ils nous avaient emprisonné. Ils voulaient sans doute des réponses suite au kidnapping des leurs. Ils nous voulaient sans doute vivants. Du moins imaginer qu'ils nous voulaient vivants était simplement la meilleure option. Cette idée c'était la meilleure alternative dans un monde idéal. Il existait des hypothèses qui étaient bien moins enviables comme celle de notre mort ou de la torture. Plongées dans l'obscurité, l'esprit faisait des siennes. La bride était lâchée à l'imagination.

L'esprit s'emportait alors que nos mains étaient liées. Il y avait des barreaux devant nous. Il n'y avait aucun échappatoire. Tout autour, il n'y avait que de la paroie. Tout n'était que teinte de gris et noirceur et obscurité. Un décor qui semblait leur convenir et qui faisait grès à l'obscurité dans laquelle ils étaient plongés. Mais cette obscurité nous y étions nous-mêmes désormais plongés. Enfermés dans cette cellule sans avoir nulle possibilité pour s'échapper. Il y avait des gardes qui étaient armés. Il y avait le silence mais peut être que bientôt il y aurait les cris. Des scénarios qui ne s'étaient pas trop jusqu'à là dessinés dans mon esprit qui commençaient à apparaître. Des scénarios qui n'étaient pas réjouissants. Des scénarios qui ne présageaient pas une fin heureuse aux héros du film. Nous en étions les héroïnes mais à ce jour, nous étions en très mauvaise posture. C'était peu de le dire alors que nous nous retrouvions dans cette cellule, sans savoir depuis quand, avec nos compagnons de route, seules avec notre esprit. Car ce n'était pas tant alors les gardes qui étaient l'ennemi que notre propre esprit. Il y avait comme l'écho des murs de notre prison qui portaient l'éclat de leur rire. Comme s'ils rodaient. Comme s'ils nous attendaient de l'autre côté des grilles, leurs armes à la main.

La crainte de mourir qui naissait. La crainte soudaine de se voir torturer qui naissait. La crainte de mourir était là. Là ou sur le champ de bataille, elle avait pu être oubliée alors que nous étions plongées dans la frénésie des combats, dans le silence, elle renaissait. Ana qui n'avait pas tort alors qu'ils pouvaient très bien vouloir nous empoisonner. Optimiste de croire qu'ils nous voulaient vivants, qu'ils voulaient nous garder en vie mais ce qui n'était pas forcément la vérité. Ils pouvaient aussi très bien vouloir nous tuer, se venger pour la perte des leurs. Ce qui n'expliquait pas pourquoi ils avaient préféré nous jeter en cellule avant, guérir nos plaies. Ce qui était même contradictoire avec ce principe. Mais peut être avaient-ils changé d'idée. Peut être étaient-ils revenus sur leurs idées, pour au contraire, nous faire mourir soit très rapidement soit très lentement et au passage emporter des réponses. Il y avait la machine qui était lancée et au fur à mesure que les secondes s'écoulaient, il paraissait de plus en plus difficile de réussir à l'arrêter. Il paraissait difficile même de savoir comment l'arrêter.

Souffle que je reprenais. Souffle que je reprenais très lentement. Comme si au plus près de mon coeur, les battements résonnaient en écho. Respiration que je tentais de reprendre alors qu'avec une simple question aussi raisonnable qu'il soit, Ana avait commencé à faire naître le doute et la peur dans mon esprit. Une porte qui était ouverte et dans laquelle il était facile de s'engouffrer. Mais une porte que je me devais refermer. Si je sombrais, et laissais le royaume à la peur alors Ana sombrait à son tour. Etant pour ainsi dire là son seul point de repère alors que sa mère avait disparu, n'était là. Etant la seule constante à ce jour et ne pouvant me permettre de lui faillir. Souffle que je reprenais de nouveau. Consciente que je devais me calmer et ce calme, ce repos dans ces moments de doute, je ne pouvais que le trouver auprès de Svarog. Alors c'était son prénom que j'avais au bout des lèvres. C'était lui que j'implorais avec l'espoir qu'il puisse me guider, qu'il puisse nous guider et nous permettre d'accéder à la lumière. Son prénom qu'elle devait m'entendre murmurer mais ce dont je n'avais alors cure, alors que pour le moment, ce qui comptait était lui. L'oubliant l'espace d'un instant pour ne faire qu'un, retrouver ce jardin secret. Souffle repris et battements de mon coeur qui se ralentissaient alors que je reprenais la parole lentement, plus calme. Espérant au fond de moi qu'Ana n'ait pas remarqué ce moment de trouble mais en doutant tout aussi. « C'est possible que ce soit du poison. C'est possible qu'ils veulent nous voir mort. » C'était une possibilité. Ne lui cachant pas la vérité ni notre prétendue mort. Ne servant alors à rien de se voiler la face. « Mais j'ai confiance en Svarog, en Peroun et en le prophète. Je doute qu'ils puissent vouloir nous rappeler à eux maintenant alors que nous sommes là, que nous avons une opportunité. » Ce dont je tentais de me rassurer tout en m'appuyant sur ma foi. Continuant de croire. Plateau que j'apportais lentement auprès de mon visage pour humer l'odeur. « Te sens-tu capable de résister à la faim ? » Si là était le cas, et par mesure de sécurité, option sur laquelle je penchais, il était préférable d'attendre. Aucun risque qui ne devait être pris. Repoussant lentement le plateau. Là-bas au berceau, aucun repas n'était servi avant d'avoir prier. Ce que nous devrons faire, pour qu'il puisse nous guider. « Prie avec moi. » Une demande. Mains que je levais. Les mots qui venaient dans mon esprit aussi facilement. Il était temps de réaffirmer cette foi et trouver la lumière.
(c) DΛNDELION
Contenu sponsorisé

After the war [Ana] Empty Re: After the war [Ana]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum