Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
21.95 €
Voir le deal

Aller en bas
- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 3302 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : Harlan ♥ (avatar), frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège TRIBU/CAMP : odyssée POINTS GAGNES : 136
- Whatever it takes -

Do you still have hope ? [Chriraz] Empty Do you still have hope ? [Chriraz]

le Sam 27 Juin 2020 - 14:34

Do you still have hope ?
Chris & Chiraz

« I'm still breathing »
rp parallèle au topic commun post guerre, quelques heures s'étant écoulées, Chris et Chiraz réussissant à se retrouver à un moment ou l'autre un petit peu tous les deux <<

Tout autour il y avait ces silhouettes que je connaissais et certaines que j'avais aussi du mal à reconnaître. Les visages maculés de sang. Certains qui étaient blessés gravement, d'autres encore inconscients sur le sol. Il y avait des vêtements en lambeaux. Des regards égards. Des regards sombres. Des cris de douleur qui résonnaient en écho dans les plaines. La douleur et les conséquences de la guerre qui se faisaient entendre, dans la violence. Mais il y avait aussi une silhouette en particulier que je reconnaissais. Vers elle que je me dirigeais. Marche qui se voulait être rapide mais il y avait plus que jamais les muscles qui étaient mis à l'épreuve. Le corps qui rappelait la violence des combats. Encore debout pourtant, ce qui comptait. Et ne comptant pas faire demi-tour pour m'asseoir alors qu'au lieu de cela, je continuais de m'avancer dans sa direction. Grinçant des dents en déplaçant cette jambe. Une cuisse qui avait été soignée un peu. La douleur elle était là de toute manière, se faisant ressentir dans ses côtes. Souvenir de ceux qui l'avaient attaqué, souvenir des chaussures qui cognaient contre son corps. Le briser. Au final c'était eux qui étaient morts. Des mains encore moins propres qu'elle ne l'étaient avant. Toujours teintées de sang. Teintée de sang même plus qu'avant. Un sang qui était invisible mais qui était aussi là matériellement. Des mains qui avaient serré la lame. Devenu un des instruments de la mort.

Dans la bataille que les guerriers s'étaient révélés, que l'instinct de survie avait pris le dessus. Tuer ou être tué. Des simples mots. Un simple mantra alors qu'il avait fallut si ce n'était résister si ce n'était survivre. Mais il y avait aussi cette colère qui était rappelée, cette colère et cette bête qui restaient tapies dans un coin de mon esprit. Ayant échoué alors qu'@Anoki W. Lu avait été capturé. Pas assez rapide. Pas assez efficace. En colère non pas contre le monde. En colère contre moi-même. Tapie dans un recoin de mon esprit, la bête tournait dans sa cage. Elle voulait être libre. Elle voulait être libérée. Elle voulait laissé libre court à la revanche. Elle voulait être libérée pour tout détruire sur son passage mais surtout attaquer ses envahisseurs venus de nulle part. Une fête qui devait se dérouler dans la joie et la bonne humeur mais qui avait pris une tournure sanglante et funeste. Détestant ce genre de fête, il n'y avait pas à dire. Mais détestant encore plus ce sentiment d'impuissance qui s'était installé alors que je m'étais rendu compte que le jeune homme que je voulais sauver avait disparu. Ce qui faisait mal. Comme si tous les entraînements pour lesquels je m'étais défoncé n'avaient pas servi assez. Sévère envers moi-même, mais aussi conscient que j'avais aidé, que j'avais fait du mieux que je le pouvais. Les circonstances qui n'avaient pas été en faveur, dépassés au niveau numérique mais aussi logistique alors que ces ennemis utilisaient des armes. Des armes de précision qui existaient sur l'odyssée, qui étaient contenu au campement de l'odyssée, du côté des gardes, que nous avions même volé pour le mouvement rebelle mais des armes qui étaient plus rares. Leur arme était bien plus développée. L'usage d'une technologie supérieure, d'un armement en meilleur état. Les balles avaient plu. Les balles avaient défilé en rafale, se plantant. Voulant toucher le monde. Voulant tuer. Résistance improvisée. La sueur qui coulait, il n'était pas question de se demander si l'effort a venir allait nous faire transpirer un peu trop. Il n'y avait pas de question à se poser, il fallait simplement se fier à son instinct. Ayant réussi à résister, encore debout, mais de nombreux étaient morts. De nombreux avaient succombé. Des corps encore abandonnés. Des corps dont les vivants devraient s'occuper après. Ces mêmes vivant sur lesquels l'attention avait été tournée, alors que le but premier était de sauver ceux qui étaient en vie, soigner les blessures au coeur des plaines, arrêter les hémorragies. Survivre. Il n'avait plus été question de fêter un anniversaire, de souffler des bougies, de profiter du solstice d'été. Non, tout ces sentiments euphoriques avaient disparu, avalés par les prémices de la guerre. Un rappel que le bonheur était éphémère, que la vie était courte. Il n'était plus question de penser au futur, de se dire qu'on continuerait de vieillir en compagnie de la personne aimée. Il fallait simplement pensé à attaquer. Presque à espérer qu'il serait possible de se réveiller le lendemain et se dire que tout ceci était qu'un mauvais rêve, comme lorsque j'avais cru halluciner du kraken, de créature aquatique ou de cétacé. Mais ce n'était pas un rêve, ni un cauchemar. C'était la réalité. L'astre solaire qui n'avait pas dévié sa route. Toujours là. Etant toujours là sur cette terre, deux pieds debout.

Plus qu'à deux mètres. Sa silhouette visible juste devant, penchée auprès d'un blessé. Poing qui se serrait et qui se desserrait. Et ne pouvant m'empêcher de crier son prénom; « CHIRAZ ! »

@Chiraz Wexforth Do you still have hope ? [Chriraz] 484338566
(c) DΛNDELION
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum