Aller en bas
Eva Belikov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra & Chris MESSAGES : 535 CELEBRITE : Victoria Justice COPYRIGHT : BYWEASLOVE (avatar) METIER/APTITUDES : oracle - gardienne du savoir + artiste TRIBU/CAMP : Les enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III - Ordre 8 POINTS GAGNES : 870

When you believe | Eva - Page 2 Empty Re: When you believe | Eva

le Lun 17 Aoû 2020 - 18:13

When you believe
Eva & Misha

« Where is the real me? I'm lost and it kills me »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Un dialogue qui se créait doucement. En apprenant plus sur l'homme que je n'avais pu le faire avant, au sein du berceau. La situation avait changé. Le solitaire qui se montrait un peu moins distant, dévoilant des informations sur qui il était, sur ceux qui il aimait. « Mes enfants. Selon le temps que nous passerons ici, ils risquent de m’oublier. » « C'est vrai qu'ils sont petits. » Paraissant que toute subtilité et douceur que je possédais avant commençait à disparaitre. En venant à simplement à en rajouter une couche, confirmant en effet qu'ils étaient petits, qu'ils pouvaient oublier. C'était possible aussi qu'ils n'en viennent pas à l'oublier mais là encore tout dépendait de notre durée d'emprisonnement. Avec tout ce qui se passait, j'avais presque oublié qu'il avait des enfants. Ayant déjà été marié. Etant veuf. Mais la case des enfants j'étais passée outre. Les ayant sorti de mon esprit pendant l'espace d'un moment. Ce qui n'était peut être pas non plus l'information la plus capitale du moment mais pouvant comprendre qu'il s'inquiétait à l'idée d'être loin d'eux. « Le berceau prendra soin d'eux. » Ce qui se passait. Ils ne seraient jamais abandonnés à leur sort alors que le berceau ne faisait qu'une famille. Des familles qui créaient des liens plus entremelés au fur à mesure de la vie, lorsque des mariages étaient décidés. « Et toi ? » Une question à laquelle j'aurai pu m'attendre mais ce qui ne fut pas le cas. Comme si j'avais alors besoin de quelques minutes pour réfléchir. Aimant mes parents c'était certain. Et peut être qu'au fur à mesure que les jours viendraient à s'écouler, ils me manqueraient. Mais étrangement, pour le moment, ce n'était pas le cas. Là était l'une des rares fois où je n'éprouvais aucune pression, où je n'avais pas le besoin d'être parfaite. Je pouvais être moi-même. Ou du moins, je pouvais être aussi moi-même que je le pouvais en temps de guerre. J'avais des amis sur le berceau mais ceux qui comptaient vraiment ou celles qui comptaient réellement se trouvait là, dans la même cellule. N'étant pas seule. J'étais aux côtés des dieux slaves. Ils étaient là eux aussi. Et il y avait le berceau derrière-moi. Le berceau qui était aussi alors si loin en ce moment. « Je ne sais pas... ceux que j'aime sont aussi ici... » Sincère. Ne me sentant pas seule. Ne ressentant pas le manque ou ce vide dans mon coeur comme lui pouvait le ressentir en imaginant ses enfants le perdre de vue. Après tout je n'avais pas d'enfant. J'étais libre, plus qu'il ne l'était ou ne le serait jamais.

Il y avait la curiosité. Il y avait peut être le doute alors que ce monde était nouveau. « Ils en ont eu, là d’où on vient. » « Je sais. » Je le savais. Et je n'oubliais pas à vrai dire. Mais il y avait différentes variables à prendre en considération. « Tu penses que les échelons n’ont plus aucune importance ? » Une simple question mais des mots qui trahissaient sa méfiance. Un test aussi simplement qu'il soit. Testant ma loyauté envers Svarog. Testant ma loyauté envers le berceau. Ce dont j'avais l'impression du moins. « Je pense que les échelons ont de l'importance et ont encore de l'importance. » Ils représentaient un pilier du berceau, ils permettaient d'organiser une hiérarchie, de maintenir le contrôle sans sombrer dans l'anarchie. Un système fiable sur lequel le berceau reposait, qui avait fait ses preuves. Reprenant la parole doucement d'un ton neutre, n'énonçant que des faits. « Mais ici, nous sommes tous des compagnons de cellule. » Pour les aveugles, personne n'était plus important qu'une autre personne. Et pensant que face à ce monde nouveau, nous devions nous adapter. Plusieurs qui pouvaient proposer de bonnes idées bien que là encore je ne pouvais que me tourner vers mes ainés. Il y avait là 2 oracles, un gardien, un chargé de la maintenance et une future novice.

Et ne pouvant que rire en entendant sa proposition de m'ignorer. Une proposition qu'il avait déjà acceptée. Un plan déjà mis en oeuvre sur le berceau. Mais peut être qu'enfin, j'aurai des explications cette fois-ci. « Je me devais de t’ignorer. » « Ah bon ? » Comme remettant en doute ses paroles alors qu'il disait cela comme s'il faisait cela pour mon propre bien. Le regardant en attendant de pied ferme ses explications. « Chaque femme à qui je parle, que j’ose regarder, peut devenir ma potentielle seconde épouse. Je n’avais pas envie de te faire subir cela, je préfère nous épargner cette épreuve. » « Oooh alors tu voulais épargner mes sentiments ? » Comme si j'étais en sucre. Couche que je rajouter. Note dramatique que j'accentuais comme pour le faire culpabiliser. Il ne savait pas qui j'étais. Il ne savait pas que la pression des rendez-vous et du mariage je connaissais. Il ne savait pas que mes parents avaient déjà l'idée du gendre idéal, et qu'il n'était forcément celui-là. « Je vais sans doute te décevoir mais mes parents ont déjà une idée du gendre idéal. Et ce n'est pas toi. » Ce que je savais avec certitude. Une comédie. Et il rendait maintenant la situation encore plus drôle, plus comique.
(c) DΛNDELION
Misha Machir
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Amsaja MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye MESSAGES : 85 CELEBRITE : Ju Ji-hoon COPYRIGHT : avengedinchains METIER/APTITUDES : Ingénieur TRIBU/CAMP : Enfant de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III, Ordre 8 POINTS GAGNES : 264

When you believe | Eva - Page 2 Empty Re: When you believe | Eva

le Dim 23 Aoû 2020 - 20:56
Si petits, un peu plus grand chaque jour, mais ils restaient des enfants. Ils grandissaient sans lui. Misha faisait confiance à sa mère, son frère et sa sœur pour veiller sur eux et leur transmettre la valeur de leur famille. Il hocha la tête, malgré l’obscurité, quand Eva dit que le Berceau prendrait soin de ses enfants. Le Berceau prenait soin de chaque membre et surtout ceux qui formeraient l’avenir. Il ne se faisait absolument aucun souci à ce sujet. Il préférait même qu’ils soient élevés sans lui car cette épreuve était en train de laisser des marques dans sa chair. Il sentait les Ténèbres et la voix de Czernobog le tenter chaque jour un peu plus. Il n’en dirait rien, il n’avait que lui-même pour se débrouiller, il n’avait pas le choix. C’était une épreuve à suivre, son chemin de croix alors qu’il renvoya la question à Eva. Il ignorait tout sur elle, ne s’étant jamais intéressé à elle. Il avait tellement d’autres choses à penser en réalité. Sa réponse fut simple et si vraie. Il n’avait rien à rajouter. Il comprenait sa légèreté, il l’avait eu autrefois, aujourd’hui, il ne la possédait plus. Quand on avait ses amis ici, les épreuves étaient moins difficiles. Misha se sentait seul.

Il se sentait livré aux Ténèbres. Il y avait Nikita qu’il aimait bien, Yana aussi, mais ceux qui le faisaient vibrer étaient sur le Berceau. Il pensa à Nila, il espérait la revoir un jour. L’idée de se marier avec elle le dérangeait moins. Ce jour viendrait, il le savait et quelque part, il l’espérait. Il ne l’avait pas mentionnée, la gardant cachée dans son cœur. Elle était son amie avant tout, mais peut-être bien deviendrait-elle plus avec les années. Il ne pouvait pas se détacher des échelons qui lui semblaient essentiel. Certes, ils étaient ensemble ici, ils ne formaient qu’un, mais il y avait des règles à respecter. Si certains prenaient trop d’aise, le retour au Berceau serait douloureux, une torture. Elle donnait les bonnes réponses, comme une élève qui avait appris sa leçon et la répétait sagement. Il ne dit rien, approuvant en silence. « Bien sûr que nous restons des compagnons de cellule. Nous sommes les Enfants de Svarog, nous ne devons jamais l’oublier. Nous sommes seuls face aux Aveugles. » Et ce n’était pas le moment de se diviser. Il fallait croire en la Destinée et au chemin que leur traçait Svarog. Le Prophète saurait les retrouver, les ramener au Berceau.

Misha avait grandi sur l’eau et maintenant qu’il était sur la terre ferme, il se sentait parfois étrange dans son corps. Peut-être avait-il le mal de chez lui ? C’était peut-être bien cela. Il n’aimait pas comment elle parlait, il n’aimait pas son arrogance. Il sentit la colère lécher ses entrailles, mais ne réagit pas face aux piques. « Tu ne comprends rien, repose-toi. » Il avait parlé froidement, sans rien montrer des émotions internes qui le bouleversaient. Il n’avait pas envie de continuer. Elle n’avait qu’à s’énerver seule. Il n’entrerait pas dans son jeu stupide. « Parfait alors, allez, laisse-moi. » Il en avait assez et il restait à la limite de la politesse. Il n’était pas vexé, plutôt soulagé, mais son arrogance… Quel genre d’oracle était-elle ? Il se promit de la signaler, juste au cas où car il n’aimait pas son manque de respect. Il se détourna d’elle, la congédiant comme la gamine qu’il considérait qu’elle était. Ce plan était une erreur, elle n’était pas fiable. Misha se demanda réellement qui l’était. Si seulement il avait eu Lazuli ou Nila avec lui, tout aurait été si simple. Il sentit son cœur se serrer et se mit à prier silencieusement pour soulager son âme lourde de remords. Peut-être que demain serait différent, ou pas.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum