Le Deal du moment : -35%
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
Voir le deal
99.99 €

Aller en bas
Game Master
DATE D'INSCRIPTION : 28/05/2014 PSEUDO/PRENOM : Le Grand Manitou MESSAGES : 2900 CELEBRITE : Nobody POINTS GAGNES : 251
Admin

Topic commun - Sauver les vivants Empty Topic commun - Sauver les vivants

le Mer 24 Juin 2020 - 10:38
I'm still breathing



Sauver les vivants


Le soleil brille, le ciel est bleu et les corps jonchent le sol. Les sans vies devront attendre le calme après la tempête, il faut se soucier des blessés, des touchés. Il faut s’attarder sur ceux qui ont mal, qui souffrent, qui galèrent à avancer. Les oiseaux filent, volent à une vitesse qu’on ne jugera jamais assez rapide. Il faut se dépêcher, se presser, sauver le plus de monde possible. Peu importe la tribu, tout le monde est appelé à l’aide. Même le désert est contacté. Il n’y a guère de temps à perdre. Impossible de rejoindre une quelconque tribu, de se glisser du côté du peuple de la forêt, il va malheureusement falloir faire avec les moyens du bord.

Les Naoris ont tout prévu, alors que la panique se fait ressentir chez les survivants. Ils ont trouvé une plaine assez grande, qu'ils ont aménagée du mieux qu'ils l'ont pu. L'espace, c'est ce dont ils avaient besoin, les plaines leur offrent ce qu'il faut pour cela. Les blessés arrivent, pas tous en même temps, les cris, les pleurs et la panique se glissent au milieu de tout le monde et une cohue se fait entendre avant que les choses finissent par reprendre un réel sens. Avant qu'on ne parvienne à mettre les choses dans le bon ordre.

Il faut soigner tout le monde, aider le plus de gens possible. Les guérisseurs finissent par arriver, après de nombreuses heures écoulées, leurs chevaux sont attachés tous ensemble, non loin de là, quelqu’un viendra s’occuper d’eux, quand ce sera nécessaire. Mais maintenant, c’est un détail, une bricole.

Panser les blessés, rassurer les inquiets, consoler les abandonnés. Il devient difficile d’aider tout le monde et pourtant, c’est aujourd’hui, là, maintenant, que l’avenir se dessine. Sous la colère, l’envie de vengeance, c’est le rapprochement entre les tribus qui compte, ce besoin d’être ensemble, de se réunir malgré tout pour se rassurer, se consoler, se prendre dans les bras également. Il est temps désormais de faire ce qu’il faut pour l’avenir.

La menace demeure, c’est vrai mais ce n'est qu'un détail pour l'instant, ce n’est pas le point important du moment, il faut voir plus près, il faut se soutenir, tous ensemble, et se rassurer. Ils ont emporté des gens, vous aussi. Et avant de s’inquiéter pour eux, il faudra vous inquiéter pour vous, vos blessés et vos corps épuisés.

Sauver, aider, nourrir, entourer, consoler, rassurer. C'est maintenant que les traités prennent tous leurs sens. Maintenant qu'ils ont réellement besoin les uns des autres.

Informations


+ Ce sujet commun fait suite à la guerre contre les Enfants Svarog, nous sommes le 21 mars 2120. Tout le monde est le bienvenu (hormis les enfants évidemment) selon une évidente logique. Les médecins, infirmiers, guérisseurs, etc sont prioritaires, mais ils auront aussi besoin d'aide, de nourriture, d'eau. Tout le monde peut être motivé à venir donner un coup de mains, mais il faut que ça reste logique.

+ Les blessés ont été amenés sur un campement de fortune, pas bien loin du village pikuni, dans les plaines, supervisé par les Naoris qui ont tout mis en place dès qu'ils l'ont pu. Ceux qui n'ont pas participé à la guerre viennent donc les rejoindre pour les aider. Il faut sauver tout le monde si cela est possible. Mais il y a tout type de blessés. Certains n'y arriveront sans doute pas...

+ GM ne participera pas, à moins que son intervention ne devienne nécessaire. Amusez-vous !

+ N'oubliez pas de ne pas faire de rps trop longs et de faire un résumé pour que ce soit facile à suivre pour tout le monde.

- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 3376 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : alcuna licenza. (avatar), frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège TRIBU/CAMP : odyssée POINTS GAGNES : 128

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Mer 24 Juin 2020 - 14:57

I'm still breathing
Topic commun

« do you still have hope ? »
âmes sensibles, be careful Topic commun - Sauver les vivants 484338566

Il y avait le sang. Il y avait les cris de ceux blessés. Il y avait les hurlements de douleur. Il y avait ceux qui ne crieraient plus, qui n’élèveraient plus jamais leur voix. Il n'y avait pas que des blessés qui gisaient sur le champ de bataille, il y avait des corps. Des corps qui se mêlaient, des corps sans vie, dont les yeux étaient clos. Des yeux qui ne s'ouvriraient plus jamais. Il y avait des cadavres de personnes connues, il y avait des cadavres de ceux qui étaient descendus du ciel, mais aussi de silhouettes plus jeunes. Il y avait des cadavres de ceux qui appartenaient aux différentes tribus. Des grounders qui venaient de toute horizon mais qui étaient venus combattre main dans la main cet envahisseur. Une fête qui avait mal tournée. Une fête qui n'avait pas fini au son des tambours, avec des danseurs voltigeant au son de la musique. Non cette fête avait pris une tournure funeste. Une fête qui s'était achevée au son des lamentations, hurlements. Danseurs précédents et un coeur à la fête qui s'était transformé en coeur de glace, de pierre. Des danseurs qui s'étaient transformés en guerrier, voir même en guerrier de fortune alors que tout objet autour était devenu une arme. Les renforts avaient fini par arriver. Mais ce n'était pas pour autant que le combat avait été réellement inversé. Des prisonniers qui avaient pu être capturés, oui. Mais le camp adverse avait aussi fait des prisonniers. Si encore il n'y avait eu que des prisonniers, peut être que cette fin amère aurait pu être un tant soi peu plus douce, mais là n'était pas non plus le cas. Là n'était pas le cas alors que sur le champ des combats se mêlait les silhouettes de ceux blessés et les silhouettes de ceux partis trop tôt. La guerre faisait des ravages, était dévastatrice.

Et désormais, tout restait à reconstruire. Il était encore possible de respirer mais pour certains, la douleur contre leurs côtes, leur thorax était plus forte, les gênant. Il y avait la douleur, il y avait les attaques de panique mais il y avait aussi la nécessité de devoir sortir de ce champ de bataille. Une nécessité alors que ceux blessés devaient être soignés et il fallait aussi s'occuper de ceux décédés. Mais les vivants passaient en premier. Les tribus qui s'unissaient ou plus spécifiquement celle des naoris qui avait créé une infirmerie à ciel ouvert. Et pourtant ce sentiment d'être trop exposé alors que j'arrivai parmi les premiers là-bas. Les guérisseurs qui n'étaient pas encore forcément là. N'en sachant rien à vrai dire pour le moment. Des visages familiers ou des silhouettes un tant soi peu familière qui n'étaient pas encore vue. Mieux loti que d'autres, alors que j'étais comparé à certains peu blessé. Une balle dans la cuisse droite. Des côtes un peu fêlées sans doute. De nouvelles cicatrices certainement. Du sang un peu partout, sur cette tenue grisée devenue moins lisse et moins nette. Du sang sur les mains. Des personnes que j'avais tué. Les premiers morts. Au milieu de cette plaine, encore éloigné des silhouettes et aussi cette colère qui était là. Cette violence avec laquelle le coeur battait plus vite, même si là alors il y avait aussi toute l'adrénaline qui retombait. Opposition. Dans tous les cas, cela risquait d'être dangereux. Mais pour le moment, comme un premier point dessiné dans le paysage.

Spoiler:

- Chris est parmi l'un des premiers à arriver au campement de fortune où il se sent trop exposé encore
- Il est blessé à la cuisse droite où il s'est pris une balle, a sans doute des côtes fêlées et des cicatrices, mais il est vivant
- Cela se mélange toujours entre colère et l'adrénaline qui redescend
- Il n'a pas encore vu de silhouettes familières, et il est encore un peu à distance de ceux regroupés là-bas Topic commun - Sauver les vivants 484338566
(c) DΛNDELION
Autumn Kane
DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2018 PSEUDO/PRENOM : Laenai / Alicia MULTICOMPTES : Tasha, Lucie & Anastasia ♥ MESSAGES : 995 CELEBRITE : Kiernan Shipka COPYRIGHT : avengedinchains METIER/APTITUDES : Mécanicienne / chasseuse TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 135

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Jeu 25 Juin 2020 - 15:13



I'm still breathing

La plaine 21 mars 2120, dans l'hôpital de fortune des Naoris

J'en avais retenu un. Je l'avais empêché de partir et j'avais pesé de tout mon poids pour le retenir face contre terre (@Misha Machir). J'avais utilisé mes dernières forces dans cette action, et pour crier à l'aide. Des mains étaient venues m'aider, s'étaient emparées du prisonnier. Mais je n'avais pas assisté à la suite. Pendant qu'ils saisissaient l'envahisseur, le monde autour de moi avait disparu. Cela faisait des heures que j'étais blessée et j'avais perdu beaucoup de sang. J'avais forcé pour me battre et résister. Mon corps n'en pouvait plus et, maintenant que le combat semblait terminé, il ne résista plus.

Heureusement, @Richard Coben n'était pas loin. Je ne savais pas ce que j'aurais fait s'il n'avait pas été à mes côtés dans cette épreuve. Et encore après, il prit soin de moi et m'emmena auprès des survivants. Peut-être que s'il ne l'avait pas fait, mon corps serait resté seul au sol, comme morte. Mais il était là, encore et toujours. Parmi les survivants, certains s'organisaient pour rassembler les prisonniers, d'autres les blessés. Les Naoris prirent bientôt possession de la plaine et j'y fus conduite, toujours inconsciente. Les premiers soins étaient délicats, le matériel rare et les compétences encore plus.

Perdue dans le noir, je n'avais pas conscience de ce qui m'entourait. C'était comme être endormie, sauf que je n'étais pas certaine de me réveiller...



Spoiler:
- Autumn a reçu une balle dans l'épaule gauche au tout début du combat. Richard lui a fait un bandage de fortune qui a tenu tant bien que mal. Elle s'est cependant battue (enfin, défendue serait plutôt le mot), a reçu des coups et a perdu beaucoup de sang. Elle est actuellement inconsciente.
- Elle est amenée auprès des Naoris dans la plaine. Si vous voulez lui prodiguer les premiers soins, vous êtes le bienvenu !
 

© ELECTRIC SOUL
❄ ☩ Le ≈ Monde ∈ Du ∋ Six ≈ lances ☩ ❄
Tamara Quetzalcoalt
DATE D'INSCRIPTION : 29/01/2017 PSEUDO/PRENOM : I/RiverSoul MULTICOMPTES : Tael & Oz & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex - Elouan ) MESSAGES : 1482 CELEBRITE : Imaan Hamman COPYRIGHT : Lux aeterna & Morphine METIER/APTITUDES : Sentinelle / Artisan ( potier ) TRIBU/CAMP : Naori POINTS GAGNES : 19

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Jeu 25 Juin 2020 - 23:06

AllofThem & Tamara #HelpingHand


Parmi le tumulte et le brouhaha, la sentinelle perdit son groupe. Elle s'était occupée de ramener cet enfant du ciel @Liam Cohen  loin des derniers combats. D'autres petites mains prirent soin de lui. Tamara ne possédait pas les compétences pour soigner. Finalement elle ne s'en sortait pas trop mal. Les vêtements en lambeaux, du sang séché un peu partout sur la peau, des cheveux grillés et une blessure au bras. Douloureuse mais pas mortelle.

Alors elle aida à remonter un blessé quand certains, mieux informés qu'elle, lui dirent que les Naoris installaient quelque chose sur la plaine afin de mieux s'occuper des victimes. Elle prit en charge un jeune homme qui tenait difficilement debout. Mais assez quand même pour clopiner. Doucement, très doucement ... Bien que souvent impatiente, elle ne le bouscula pas et montra très douce avec lui. Elle eut voulu faire tellement plus. Tout son corps criait au désespoir devant cette injustice, et plus elle ses yeux découvraient le massacre, plus cette impression de s'enfoncer dans un trou béant s'imposait à elle.  

Tous les deux, avec un peu de foi, ils finirent par arriver à la plaine. Aussitôt l'éclopé fut pris en charge. De son côté, elle proposa à ceux qui venaient d'organiser ce lieu pour les recevoir de passer prêt des blessés avec une gourde pour les désaltérer. Ça pourrait alléger le travail de certains, et donner plus de latitude aux soigneurs qui n'étaient malgré tout pas des milliers. D'autant que certains avaient trouvé la mort dans les ruines.

Elle tentait aussi de repérer les besoins et les chances de chacun de ceux qui arrivaient, et cela malgré sa fatigue. Parce qu'elle se refusait d'abdiquer, et d'aller simplement s'assoir pour reprendre son souffle. Surtout, elle n'arrêtait pas de songer à ceux qui n'étaient plus avec eux, qu'on avait traînés malgré eux vers un destin qui la faisait frissonner bien qu'elle en ignora tout. Elle passa auprès d'une jeune fille qui paraissait inconsciente @Autumn Kane Et lui humecta les lèvres avant de se retirer pour ne pas gêner ceux qui s'occupaient d'elle. Puis elle rencontre les regard sombre d'un homme @Chris Wilson bien éveillé, en bien piteux état et lui tendit la gourde "Vous en voulez un peu ?"


Spoiler:

- En aidant Liam elle à un peu perdu son groupe. Et des plus compétents qu'elle l'ont pris en charge après
- quand la rumeur arrive que les naoris ont préparés la plaine elle prend en charge un éclopé jusque là ( ça peut être vous )
- La bas elle décide de passer près des blessés avec un gourde. et humidifie les lèvres d'autum encore inconsciente et propos un peu d'eau à Chris.
Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 458 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : Schizophrenic METIER/APTITUDES : ancien esclave, ancien rebelle Rahjak, sait se battre, se soigner sommairement et casser des cailloux. Est formé en cueillette chez les naoris. TRIBU/CAMP : Rahjak, vit chez les naoris POINTS GAGNES : 45

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Ven 26 Juin 2020 - 21:31
Un cauchemar, un véritable cauchemar. La nouvelle était arrivée par oiseau, des ennemis, des ennemis qui étaient tombés sur tout le monde à la fête des pikunis. Le choc, un immense choc et l’horreur. Eirik savait sa fille là-bas. Il y avait eu de la précipitation, des équipes qui se formaient. « Je veux aider, je peux soigner. » On l’avait accepté chez les naoris car il était le père de Tamara et malade, c’étaient les mots qu’on avait posés sur lui, malade. « Ma fille est là-bas. » Personne ne discuta, il savait soigner et malgré sa vieillesse grandissante, il savait utiliser ses mains. Il avait décidé de laisser son cheval et Avoine au sein de sa tribu, quel mot étrange, sa tribu. Avec les autres, il se mit en route. Pour la première fois depuis longtemps, il avait la boule au ventre. Ils arrivèrent, montèrent ce qu’il fallait monter et attendirent. Les nouvelles parvinrent au compte-goutte, ainsi que les blessés. Des cris, des pleurs, du sang comme il n’en avait plus vu. Il avait entendu des histoires de guerre qu’on lui contait gamin, mais là… Il décida d’aider, lui l’homme bourru.

Il aida des gens à se coucher, examina leurs blessures, indiqua ce qui était grave ou pas. Il avait survécu et avait vu des esclaves avec des blessures, il savait quand c’était grave, il savait quand la mort était proche. Il laissa les guérisseurs s’en occuper. Il distribua de l’eau à certains, de la nourriture à ceux qui pouvaient mâcher. Il ferma des yeux de ceux qui avaient pu venir pour rendre leur dernier souffle. Et il chercha, il chercha son enfant. « Tamara. » Il souffla son prénom, interrogea des regards, on lui dit non de la tête. Et puis, il la vit, aider des gens, donner à boire, parler à un homme ( @Chris Wilson ). « TAMARA ! » Sa voix s’éleva comme le tonnerre, fit retourner la tête de certains alors qu’il se précipita vers elle, marchant rapidement. Ses genoux le faisaient souffrir quand il courait. Il l’attrapa brusquement, la palpa, vit sa blessure au bras, ses cheveux grillés. Il la secoua. « Tu aurais pu mourir ! » Et il la serra dans ses bras, férocement, sauvagement. Ses bras se refermèrent sur elle avec force, la cachant au monde, son bébé. « Ma petite fille, quelle idiote. » Souffla-t-il. Il était incapable de pleurer, mais intérieurement, il pleurait. Il posa son regard de feu sur l’enfant du ciel ( @Chris Wilson ), ennemi ou ami ? Eirik avait les cheveux coupés courts, une barbe de quelques jours poivre et sel, des habits propres aux Naoris, mais son apparence n'y trompait pas. Il était vieux, usé, le regard hanté par des démons. Il était une bombe à retardement venue protéger son unique progéniture.


Spoiler:
- Eirik apprend la tragédie, il décide d'aller avec les naoris en disant que Tamara est là-bas.
- Il arrive, aide à monter le campement.
- Les premiers blessés arrivent, il aide à évaluer les blessures pour trier et laisse les guérisseurs donner des soins.
- Il cherche @Tamara Quetzalcoalt , paniqué, finalement il la trouve. Il la secoue un peu, la gronde et pose son regard de flamme sur @Chris Wilson
Skylar Rees
DATE D'INSCRIPTION : 05/05/2016 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye, Misha Machir MESSAGES : 487 CELEBRITE : Norman Reedus COPYRIGHT : lux aeterna METIER/APTITUDES : Responsable adjoint des patrouilles - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège TRIBU/CAMP : Odysséen POINTS GAGNES : 24

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Sam 27 Juin 2020 - 11:33
Enfer, damnation. Skylar n’avait pas lâché @Murphy Cavendish, pas depuis qu’il l’avait attrapée durant la bataille. Frost les suivait, couverte d’un sang qui ne lui appartenait pas. Le soldat ne comprenait pas ce qui se passait. Il était en état de choc, une part de lui savait, l’autre, elle survivait. Il tremblait régulièrement sans même s’en rendre compte. La gorge sèche, le cœur lourd et inquiet pour son amoureux Richard. Où était passé son meilleur ami ? Les cris, les cris des blessés. Frost avait peur, la chienne s’arrêta soudainement. « Ne pars pas. » Dit-il à Murphy. Sa voix était rauque, cassée, il avait peur de la perdre, encore. Il lâcha son amie et prit dans ses bras la petite chienne tachetée qui tremblait. « Là ma fille, là. » La chienne jappa, lui lécha le visage, il la caressa. Il se remit en marche comme un mort, un mort-vivant, voilà ce qui était. Le camp se dessina devant eux, quel enfer. Enfer sur terre. Il y avait des vivants qui étaient comme eux, en état de choc. Skylar n’était pas blessé gravement, des bleus, des contusions, des courbatures, demain sera difficile, mais mieux qu’aujourd’hui. Il voulait nettoyer Frost, lui retirer le sang qu’elle portait, le sang des alliés, le sang des ennemis.

A quel moment savait-on qu’on était en enfer ? « Je dois…je dois trouver Richard. » Il avait de la peine à parler, ses pensées partaient partout. Il avait peur, peur de le retrouver mort. Il se rapprocha de @Murphy Cavendish, lui qui n’était pas tactile, il colla son épaule massive à la sienne. Il avait besoin de chaleur humaine. Vivants, ils étaient vivants. « Il faut que tu te fasses soigner. » Était-elle blessée ? Peut-être, peut-être pas, il avait eu peur pour elle. Il se voyait sur le champ de bataille la rejoindre, l’attraper, la peur. Et puis il se stoppa net, dans un coin se trouvait @Autumn Kane, inconsciente. Sans même réfléchir, il tomba à genoux devant elle, lâchant Frost qui geignit en se collant à lui. La main tremblante, il toucha la joue de la femme. On le regarda. « C’est la fille de… de…mon meilleur ami. » Et les larmes roulèrent sur ses joues couvertes de saleté. Il pleurait, tremblait alors que Frost se colla plus fort à lui. Il leva son regard paniqué sur Murphy. Il avait merdé, en tant que second du chef de la garde il aurait dû assurer, il avait merdé. Il recula légèrement, laissant les guérisseurs s’occuper d’Autumn, mais il restait proche d’elle, incapable de lâcher la gamine. Il attrapa Murphy par le poignet. « Et s’il était mort ? » Elle comprendrait, il le savait. Il la regarda, si Richard était mort, il ne survivait pas.

Il mourait sans cet homme. Frost se redressa légèrement et avec une tendresse propre aux chiens, lécha le visage de son maître.

Spoiler:
- Skylar est en état de choc post-traumatique. Il ne lâche pas @Murphy Cavendish d'une semelle.
- Frost est aussi choquée, elle est couverte du sang d'ennemis et alliés, elle jappe régulièrement. A un moment, elle arrête de marcher et Skylar est obligé de la porter.
- Il dit à @Murphy Cavendish qu'il doit trouver @Richard Coben. Il s'autorise même à être tactile avec Murphy, ce qui prouve son état de mal-être.
- Il dit à @Murphy Cavendish de se faire soigner.
- Il découvre @Autumn Kane inconsciente, il tombe à genoux devant elle et se met à pleurer. Il se demande où est Richard et craint qu'il soit mort.
- Il se dit que sans Richard, il mourra, Frost sent sa peine et lui léche le visage.
Chiraz Wexforth
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2020 PSEUDO/PRENOM : Marion MULTICOMPTES : Pas encore MESSAGES : 160 CELEBRITE : Imogen Poots COPYRIGHT : @Cristalline METIER/APTITUDES : Ancienne professeur d'Anglais sur l'odyssée. Aptitudes en diplomatie et soins sur le camp. TRIBU/CAMP : odyssée POINTS GAGNES : 33

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Sam 27 Juin 2020 - 13:10
topic commun


Cette nuit avait brisé leur vie. La panique, la précipitation, les hommes et femmes de toutes tribus confondu qui partent, main dans la main, défendre leur terre. Les courageux qui sont partis se battre, motivé par le désir de se protéger contre les envahisseurs. Le scénario se répète, encore et encore... De nouveaux ennemis qui viennent briser la paix retrouvée sur cette terre. Nombreux sont partis donc, ne sachant pas s'ils reviendront un jour. Tandis que d'autres, comme Chiraz on fait le choix de rester à l'écart. Volontairement, elle ne s'était pas rué sur le champ de bataille non pas par manque de courage mais parce que ce soir-là, un éclair de lucidité l'avait guidée. Qui sait si une nouvelle vague n'allait pas être lancée sur d'autres tribus, dans d'autres campements. Ici aussi, il y aurait surement besoin d'aide, de gens prêts à défendre tout ce qu'ils ont construit. Chiraz n'est pas une combattante, sur le terrain elle n'aurait servi qu'à évaluer les blessures. Ses compétences ne sont pas assez évoluées pour sauver des vies, lâcher seules dans cette guerre. Plus à l'aise en diplomatie, elle sait néanmoins qu'il n'était pas l'heure de négocier. Plus tard, peut-être. Les oiseaux avaient informé ceux restés au camp, par bride avec des jours et des jours de retard. Aucun moyen pour eux de savoir réellement l'étendue des dégâts, l'ampleur de ce combat. Elle se faisait du souci Chiraz. Pas seulement pour ceux de son camp, mais surtout pour Chris. Leur relation était tendue avant tout cela et il était parti sans une hésitation. À peine sans un au revoir. Est-il encore en vie ? cette question à envahir son esprit des jours et des nuits durant. Mais elle n'a pas le temps de rester bloqué sur sa Chiraz. Infirmiers et médecins ont été informés qu'un campement de fortune abrite les blessés et leurs talents de guérisseurs seront bien plus utiles là-bas. Ils se sont mis en route, sac à dos pleins de bandages et autres ressources mais le chemin fut long. C'est ainsi, dans cette incertitude que Chiraz pose pied sur la plaine jonchées de corps. Des hommes mourants, d'autres qui ne respirent plus. Certains sont couverts de sang, en pleure. Très rapidement, l'odeur du sang et de la mort enivre les narines de la blonde. Elle prend soin de bloquer ses cheveux longs derrière ses oreilles pour ne pas être encombré puis elle inspire profondément, se laissant entraîner par l'adrénaline. Elle se lance dans cette arène, le cerveau coupé de toute émotion. Elle voit un petit groupe de personnes s'occuper du corps d'un jeune homme vraisemblablement (@Chris Wilson). Alors elle décide plutôt de se concentrer sur le corps d'une jeune femme un peu plus loin.(@Autumn Kane). Inconsciente, elle respire encore et on vient visiblement de lui apporter de l'eau ; ses lèvres sont encore tout humides. Rapidement, Chiraz examine la plaît de la blonde. On lui a fait un pansement de fortune, mais ce premier soin lui a sans aucun doute sauvé la vie. Chiraz sort quelques tissus propres de son sac et remplace le bandage. Elle ne pourrait pas faire grand-chose d'autres pour le moment. Aussi, elle prend soin de glisser sa veste sous la nuque de la demoiselle afin de surélever sa tête. Elle s'écarte ensuite voyant une personne s'approcher du corps de la demoiselle (@Skylar Rees). L'homme ne semble pas blesser, mais vraiment secoué par ce combat. La chienne à ses pieds se montre hostile et Chiraz ne préfère pas les embêter. Elle leur laisse néanmoins un peu d'eau à se partager avant de se tourner vers d'autres blessés. Ses mains sont déjà tâchées de sang, mais elle ne s'arrête pas là. Rapidement, elle enchaîne les dépouilles faisant de son mieux pour évaluer la situation. Au moins, lorsque les autres médecins plus compétents arriveront elle pourra faire un premier compte rendu sur l'état de gravité. Faisant dos à ceux qui s'était rassemblé près du garçon, elle ne se doute pas une seule seconde qu'il s'agit de l'homme qui partage sa vie...


Spoiler:
- elle arrive juste sur la plaine
- Chiraz n'a été informée que par les oiseaux messagers, elle ne sait que la moitié de ce qui s'est passé.
- Elle ne voit pas encore Chris
- Chiraz s'occupe rapidement d'Autumn et apporte de l'eau à Skylar, puis les laisse pour s'occuper d'autres blessés.


© ELECTRIC SOUL
Astrid Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Meeka, Yana, Elias & Richard MESSAGES : 1699 CELEBRITE : Karen Gillan COPYRIGHT : signa by beylin METIER/APTITUDES : Mercenaire et voleuse TRIBU/CAMP : Rahjak. Sa famille est Iskaar mais elle ne le sait pas encore. POINTS GAGNES : 40
Admin

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Sam 27 Juin 2020 - 16:03
topic commun, après la guerre
Elle file, se dépêche. Le bruit entendu, elle sait qu’il la met mal à l’aise et qu’il ne propose rien de bon. Une guerre, une bagarre, quelque chose de sombre mais elle est incapable de savoir de quoi il s’agit et souffre. Son coeur palpite, ses pas sont rapides malgré ses jambes qui tremblent, elle n’apprécie pas ce qu’elle ressent, elle n’aime pas ce que son estomac lui montre, lui dit, lui affiche. Elle ne se sent pas bien et pourtant, elle aimerait garder son calme. Elle ne sait juste pas comment elle doit s’y prendre. Est-ce qu’il est question de lui, est-ce que c’est lui qui s’éloigne, qui glisse entre ses mains ? Peut-être, elle ne sait pas, elle n’a pas envie de savoir. Et en même temps, si, elle a envie de savoir. Wyatt pourrait avoir un problème. Mais elle ne sait pas de quoi il s’agit. BEaucoup de bruits, alors que la jeune rouquine était dans la forêt. A plusieurs kilomètres, on n’a pas le temps de se pointer, on n’en éprouve pas vraiment l’envie, la peur au bide de prendre un quelconque risque, la peur de se retrouver dans des problèmes quand ils ne nous concernent pas.

Mais sur place, c’est pire encore que ce qu’elle croit. Une guerre ou en tout cas, une bagarre, une histoire qui lui échappe et qu’elle ne comprend pas. Dépassée, effrayée, elle regarde autour d’elle les cadavres, les corps qui jonchent le sol. Wyatt n’est pas là, ni qui que ce soit qu’elle ait déjà croisé. Est-ce que ça ne lui ferait pas bizarre aussi de trouver Einar là, quelque part ? Non qu’elle se soit attachée à lui mais on ne peut guère nier que ce soit une partie de son existence, non ? Quelques personnes dans le coin lui disent où se trouvent les blessés. Peut-être qu’il est là, peut-être qu’il va bien, qu’il aide les gens. Il n’est pas du genre à se battre n’est-ce pas ? Il est peut-être encore sur le campement non ? C’est possible n’est-ce pas ? C’est compliqué, ça fait mal au bide aussi. Et elle se sent fragile aussi, une situation qu’elle n’apprécie pas non plus.

Sur place, elle imagine qu’elle pourra se rendre utile, tout en cherchant Wyatt, ou tout en cherchant des informations sur lui. Aider, ce n’est pas trop dans ses habitudes mais la jeune Rahjak sait ce qu’on pense de sa tribu, c’est le moment de prouver qu’ils ne sont pas aussi insupportables qu’on ne semble le croire. Alors elle inspire un grand coup, et se jette à corps perdu dans la bataille ; celle pour la survie. Tout en se dirigeant vers la première personne du ciel. ” Vous connaissez Wyatt ? Il est là ?”. Et tant pis pour le ridicule, n’est-ce pas ?

Spoiler:
Astro s’inquiète pour Wyatt, elle était à quelques kilomètres mais ça faisait pas mal de bruit, surtout les coups de feu. Alors elle a attendu que ça se calme pour ne pas courir de risque et elle s’est pointée. Elle découvre la guerre et va sur le campement de fortune pour aller aider, au moins un peu. Disons juste qu’elle ne sait pas comment il faut faire. Elle va voir un débarqué, et lui demande si Wyatt est là, qui veut !


Wyatt Sheperd
DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2018 PSEUDO/PRENOM : Thirteen MULTICOMPTES : TC Jones & Nila Yurinova MESSAGES : 1012 CELEBRITE : Rami Malek COPYRIGHT : jenesaispas ;; - doom days / keane - somewhere only we know METIER/APTITUDES : Conseiller Odysséen. - Botanique & Zoologie. TRIBU/CAMP : Dana (Odyssée) POINTS GAGNES : 64
Admin

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Dim 28 Juin 2020 - 1:58
Sauver les vivants

× I hurt myself today to see if I still feel I focus on the pain the only thing that's real the needle tears a hole the old familiar sting try to kill it all away — nine inch nails


Wyatt n'était pas des plus à l'aise dans les grands rassemblements. S'il avait appris et fait de nombreux efforts depuis qu'il était conseiller, il ne refusait jamais une occasion de s'éclipser. Il le savait, certains de ses confrères profiteraient bien mieux que lui de la fête. Alors ce fameux soir, c'est le cœur léger qu'il se couche et s'endort. Ses amis sont presque tous à la fête et il les imagine sans mal passer du bon temps. C'est difficile de dire s'il a fermé les yeux un instant ou trop longtemps. À vrai dire il n'est même pas vraiment sûr d'être réveillé correctement.

Le conseiller a été réveillé en urgence au premier oiseau reçu. Était-il tôt ou tard ? Peut-être même trop tard. Son cœur s'était mis à battre dans ses tempes et le monde n'était plus qu'un amas flou tandis que ses mains tremblantes saisissaient le cheval mis à disposition pour qu'il se rende sur place. La route avait été affreusement longue. Son esprit était incapable d'aligner une pensée cohérente et les quelques gardes qui l'avaient accompagné pour donner du renfort semblaient avoir besoin de tout, sauf du silence qui régnait dans la bouche du brun.

Pourtant c'était le mieux à faire, pendant ces longues heures de route : rester silencieux. Sheperd n'était pas du genre paranoïaque mais les images qui se dessinaient devant ses yeux lui filaient la nausée. Une fois sur place, il était trop tard, bien trop tard. Tout de suite pris à part, on lui explique mieux ce qui s'est passé mais il faut être honnête : il n'écoute rien.

Au lieu de ça, ses billes brunes dévisagent la plaine, d'ordinaire si paisible, désormais tachée d'un sang frais. Sans parvenir à s'arrêter sur un seul visage, ses pupilles fixent certaines blessures plus longtemps que d'autres. C'est sans trop savoir pourquoi ni comment qu'il avance dans le champ de hurlements, les mains remplies de bandages et autres soins de première nécessité.

Ce n'est pas un homme qui arrête l'errance du biologiste mais un chien. Il connaît ce chien et il l'a déjà vu plus d'une fois sur le campement. Ses yeux se relèvent pour faire face à @Murphy Cavendish et sa gorge se serre. Sans plus réfléchir il fonce rejoindre le petit groupe de débarqués, lâchant ses bandages et autres affaires qu'il tenait une fois à leur hauteur. « Vous allez bien ? Les autres ? Ils sont où ? » Tous les autres, tous ceux qu'il ne voyait pas, tous ceux qu'il n'entendait pas. Face à la détresse du militaire à terre ( @Skylar Rees) Wyatt détourne ses yeux de sa meilleure amie - trop perturbé pour vraiment admettre qu'elle puisse être blessée ou traumatisée - et lui demande « Vous êtes blessé ? Il faut que j'appelle un médecin, il faut un médecin... Il faut Nadja ou Emilia... »

Dans sa tête c'est une spirale qui se déclenche et il tombe dans les méandres de ses propres craintes, se déconnecte du monde. Quelqu'un lui tapote sur l'épaule et il sursaute, complètement déphasé, à peine en train de comprendre ce qui s'est passé.


© ELECTRIC SOUL


Spoiler:

- Wyatt est parti dès les tous premiers oiseaux arrivés (donc en pleine nuit) avec quelques gardes et autres odysséens. Il n'a absolument pas dit un mot tout le long du voyage et se cogne un état de choc assez conséquent.
- Une fois sur place on lui parle / le briefe mais il n'écoute absolument rien, trop choqué de voir l'étendue des dégâts (ça peut être vous si vous voulez vous faire ignorer et lui coller des trucs dans les bras)
- Il bouge au travers des rangs les mains pleines et aperçoit Murphy, Skylar, Chiraz et Autumn et les rejoint.
- Trop perturbé pour être cohérent il n'arrive même pas à dire à Murphy qu'il est heureux de la savoir en vie et leur demande directement pour les autres tout en lâchant à terre ce qu'il a dans les bras.
- Finalement c'est la détresse de Skylar qui attire son regard et il se dit qu'il faut qu'il trouve un médecin.
- quelqu'un lui tape sur l'épaule (qui veut) et il commence tout juste à comprendre ce qui se passe.
Murphy Cavendish
DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2015 PSEUDO/PRENOM : Lux Aeterna MULTICOMPTES : Nuna Cortez MESSAGES : 45668 CELEBRITE : Sophia Bush COPYRIGHT : jenesaispas (vava); Lux Aeterna (sign & gifs & fiche rp) METIER/APTITUDES : Conseillère diplomate; militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. TRIBU/CAMP : Odyssée POINTS GAGNES : 565

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Dim 28 Juin 2020 - 4:17


Sauver les vivants

Murphy Cavendish & les survivants

(21 mars 2120 / aftermath après la bataille contre les enfants de Svarog / Murphy a une entaille au bras)


Non, non, non. Ce n'était pas possible. C'était une autre réalité, c'était un cauchemar ; tout ça n'était pas réel. Elle ne sentait plus ses jambes. Elle ne croyait plus ses yeux, taisait son odorat. Ce qu'elle entendait lui glaçait le sang. C'était une scène apocalyptique. Un mélange de silences assourdissants et de cris qui entaillaient l'âme. Les lumières semblaient appartenir à un autre monde. Elles n'étaient pas de cette réalité-là, elles non plus. Du sang partout, mais plus encore que du sang et des morts, du désespoir : le désespoir noyait la scène, où que le regard se déporte. Se couper du monde était impossible. Le déni était impossible. Pour quelqu'un comme Murphy, l'absence de cet échappatoire était à en souhaiter la mort. C'était trop difficile. La nuit avait été atroce, mais maintenant était le point culminant de l'horreur. L'après. Les images, les sons, les odeurs ; la mort partout et elle, et eux, quelques survivants au milieu de ce que ces quelques heures leur laissaient sur les bras et sur les cœurs. Ça aurait été théâtral de dire que le monde s'était arrêté de tourner ; il continuait inlassablement à tourner et ce n'était plus la nuit, et ce n'était plus même le petit matin. Le jour se réinstallait comme si de rien n'était.

Murphy n'arrivait même pas à se réjouir de la survie de ceux qui l'avaient accompagnée pendant la bataille. Elle pensait à ceux dont elle ne savait rien de l'état, elle pensait aux morts qu'elle devrait affronter, aux nouvelles pertes qui allaient forcément s'ajouter à toutes celles que ce monde lui avait déjà imposé. Elle était perdue dans son esprit et son corps semblait en accuser bonne réception. Elle marchait, lèvres entrouvertes, plus très sûre de savoir comment on faisait pour respirer ou marcher. Ses pas la guidaient automatiquement et en suivant le flux. Il fallait éviter ces cadavres qu'elle choisissait de ne plus vraiment voir. Il fallait ignorer ces cris et ces pleurs qui prenaient le chemin direct vers la place des souvenirs les plus durables et traumatisants d'une existence. Elle n'était plus sûre de souffrir de sa lacération au bras ou d'être complètement anesthésiée de la douleur. Ces sens semblaient complètement déboussolés ; sa raison la première.

Murphy marchait, mais elle ne parvenait pas à s'apaiser. La menace planait toujours. Est-ce qu'ils étaient vraiment partis ? Son corps entier tremblait. Ce qui la faisait tenir, c'était de savoir @Skylar Rees à ses côtés. Elle ne le voyait même pas, ne le regardait pas. Il marchait juste à côté d'elle et elle le savait et ça lui suffisait. « Jamais... » avait-elle soufflé, tremblante, à son ami, lorsqu'il l'avait suppliée de ne pas partir. Pas un regard. Elle n'avait même pas reconnu sa voix. Elle avait croisé les bras devant son ventre, comme si elle cherchait à protéger ses tripes, comme si elle s'attendait à ce que son corps entier la lâche si elle se lâchait. Elle ne voulait pas s'effondrer, parce que ça n'était pas fini. Pas pour aujourd'hui, pas pour longtemps encore. Du coin de l’œil elle devinait Antarès qui veillait, passait régulièrement à leurs côtés, mais ne restait jamais. Et lui, il allait bien ? Il était vivant et c'était déjà bien.

Et puis le camp de fortune s'était présenté à eux. Immense et apocalyptique. Ca courait, ça s'inquiétait, ça hurlait à l'aide, ça proposait de l'aide, c'était cacophonie de détresse et d'entraide. Mais à ce moment précis, rien ne pouvait réchauffer le cœur de Murphy. Il était glacé et elle était glacée. Elle avait froid mais c'était peut-être parce que les deux tiers de son tee-shirt avaient été transformés en bandages. Elle ne savait plus rien quelles sensations étaient réelles ou ignorer ou à ignorer. Il y en avait tellement qu'il n'en avait plus aucune. « On... on va le trouver » lâcha-t-elle d'une voix rauque et monotone, d'une indifférence trompeuse. Elle était bloquée. Elle refusait de le chercher, Richard, comme elle refusait de chercher tous les autres. Car il y en aurait qu'ils ne retrouveraient pas, elle le savait. Il y en aurait de qui il faudrait garder le chevet jusqu'à la fin, parce qu'il y en aurait encore, des fins. Il suffisait de voir tout le monde s'afférer ici pour s'en rendre compte. La bataille était terminée mais c'était loin d'être terminé. Il y avait aujourd'hui et puis il y aurait demain, et tous les jours et tous les mois d'après. Il fallut que l'épaule de Skylar vienne trouver la sienne pour que son esprit retrouve la gravité et la réalité. La réalité était si grave... Elle leva son regard vers Skylar et pour la première fois depuis la fin de la bataille, trouva un regard familier. L'envie de pleurer la saisit instantanément mais elle était forte. Pas maintenant. « Non, ça va... » lâcha-t-elle, tremblante, les mains toujours plaquées sur son ventre, alors que Skylar trouvait @Autumn Kane. Elle était terrifiée à l'idée d'explorer son corps et de découvrir qu'elle ferait peut-être partie des victimes, comme tant d'autres. « Je... je vais aider... » Mais elle était probablement la seule à s'être entendue au milieu de tout ce bordel - et de toute façon elle ne bougeait pas. Elle n'y arrivait pas. SKylar était couvert de sang et elle commençait à comprendre que c'était peut-être son cas aussi ; commençait à réaliser qu'il lui fallait désinfecter sa propre plaie pour éviter l'infection et la septicémie. Elle avança calmement vers Skylar et Autumn - elle ne portait pas Autumn dans son cœur mais son cœur avait toujours eu de la place pour elle. Il était trop tôt pour qu'elle parte, cette voleuse de Richard. Aussi tremblante que lente, elle posa sa main sur l'épaule de Skylar, debout derrière lui, incapable de quoi que ce soit d'autre. Antarès vint se frayer un chemin jusqu'à eux, jusqu'à retrouver Frost. Les deux chiens étaient calmes. Savaient-ils ? Ils savaient. Ils sentaient. Ils avaient tout vécu avec eux. Leurs pelages étaient méconnaissables : il n'y avait que leurs regards qui les trahissaient. C'était bien leurs fidèles compagnons qui étaient couverts de sang et de sangs et de boue. Skylar surprit Murphy en attrapant son poignet et elle n'eut d'autre choix que de trouver son regard. Le visage de son ami était couvert de sang. Elle réalisa qu'elle n'avait pas fait attention à son état, à lui, puisqu'il était vivant et que c'était un miracle duquel elle avait su se contenter. « Dis pas de connerie... Tu sais très bien qu'il est immortel... » Elle avait tenté la plaisanterie mais n'y croyait plus tellement elle-même. Elle l'avait pensé tellement longtemps, qu'il était immortel... Mais aujourd'hui, plus personnel ne possédait ce pouvoir. « Richard et Autumn iront bien, Sky... » Mais son regard la trahissait en paniquant, en voguant de visage en visage, en cherchant celui de son papy.

Ses prunelles accrochèrent celles de @Wyatt Sheperd et c'était trop. Un grand éclat de sanglots la surprit avant qu'elle ne comprenne qu'il les rejoignait. Si Wyatt était ici c'était que les choses étaient sérieuses, très sérieuses. Et elle, à ce moment précis, n'avait rien de la conseillère qu'elle était censée être. Elle était un déchet, un échec ; elle n'avait pas su protéger les Odysséens, pas su protéger leurs alliés et leurs amis. Et maintenant elle n'était même pas capable d'aider à les rafistoler. Elle n'était plus capable de rien. « Je... je sais pas où sont les autres... Wy-Wyatt... » casa-t-elle tant bien que mal en reprenant son souffle, étalant un peu plus de sang sur son visage en le frottant. Son autre main était toujours posée sur l'épaule de Skylar. Elle avait besoin d'eux. Elle essayait de reprendre le contrôle. Ce n'était pas encore le moment de craquer. Elle devait attendre le lendemain, au moins - au mieux, le mois suivant, ou le mois encore d'après. Il était où, ce putain de déni, quand on en avait si férocement besoin ? « Wyatt -- t'as vu Richard ? Dis, t'as vu Richard quelque part ? » Elle se laissa tomber à terre, à bout de force, et planta son visage dans l'épaule de Skylar, comme pour se couper du monde - en même temps que lui apporter un peu de réconfort, à lui aussi. Ses deux mains tremblantes serraient celle de son ami fort, si fort.

Spoiler:
- Murphy est clairement en état de choc
- Elle n'est blessée qu'au niveau de l'épaule (entaille simplement à désinfecter, elle est déjà bandée/protégée)
- Elle veut aider (elle a des bases en soins) mais elle en est incapable
- Elle soutient Skylar et demande à Wyatt s'il a vu Richard
- Antarès réapparaît à leurs côtés
Elias Caroll
DATE D'INSCRIPTION : 20/01/2016 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Richard, Astrid & Meeka MESSAGES : 1222 CELEBRITE : Tom Hardy COPYRIGHT : ava by mélopée ; signa by beylin METIER/APTITUDES : guerrier TRIBU/CAMP : Athna POINTS GAGNES : 10
Admin

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Dim 28 Juin 2020 - 11:19
topic commun, l'après guerre
La guerre est finie et la douleur de son corps le fait grogner. Elias ne supporte pas ce que son corps ressent, il se sent faible et le pire dans tout ça, c’est qu’il est incapable de savoir qui a gagné. Quel campement a remporté la bataille ? Qui est celui qui peut brandir le trophée ? Il n’en sait rien, il ne ressent pas le besoin de le faire. Le guerrier tente de se lever, il n’y arrive pas. Sur son siège de fortune, il se sent inutile, méprisé. Il a été soigné, mais la blessure à son pied est horrible, vraiment. Il ne supporte pas de se montrer si fragile. Mais dans le fond, dans ces temps de guerre, il réalise assez facilement que ses dispositions ne sont pas aussi simples qu’elle ne pourrait bien le prétendre. C’est difficile, compliqué, agaçant. Mais dans le fond, ça n’a pas grand chose de vraiment étonnant, non ? Elias est un homme, un guerrier qui n’assume jamais la possibilité de se retrouver blessé dans certaines conditions. Un soupir s’échappe de ses lèvres alors qu’il est assis dans son coin, tranquillement.

Il grogne, bloqué, pris au piège, il n’apprécie pas la situation mais les choses sont comme elles sont et il n’est guère nécessaire de chercher plus loin. Autour de lui, des corps, des blessés, des gens qui n’ont pas survécu. C’est toute une histoire un peu difficile à comprendre mais il faut être capable de faire le point. Il tente de ne pas les regarder, il s’endort, épuisé. Il ne supporte pas de se sentir faible mais le sommeil ne pourra que lui faire du bien.

Au réveil, même pas une heure plus tard, il réalise qu’autour de lui, bien peu de choses ont changé, si ce n’est le nombre de personnes qui sont venus pour les aider. Il est étonné de voir autant de gens s’affairer, de voir des gens du désert, il ne les connaît pas mais au moins, il est capable de les reconnaître, c’est déjà bien. Il repère quelques visages communs aussi et un peu plus loin, son regard se pose sur Murphy. Elle va bien, autant que possible du moins. Elle semble inquiète mais qui ne le serait pas dans un contexte comme celui-ci. D’autres visages le rassurent, ils vont bien, d’autres il les trouvera sans doute plus tard. Et s’ils ne sont plus ici, ils seront tombés au combat. Elias relativise toujours un peu. Si on meurt à la guerre, c’est que c’était l’heure pour que cela arrive, voilà tout. Un jour, il partira, lui aussi, avec les honneurs de sa tribu, il l’espère.

Spoiler:
Elias est blessé, se sent fragile et maladroit. Il déteste cette situation. Mais il est content de voir Murphy un peu plus loin. Il reste dans son coin, blessé au pied et marmonne et grogne, comme d'habitude.


Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : Oona MESSAGES : 1670 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Electric Soul (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 95

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Dim 28 Juin 2020 - 15:54


Sauver les vivants
Mars 2120



Il avait marché toute la nuit. Dès l'annonce de la nouvelle, Alan avait su que quelque chose de grave venait d'arriver. Le genre d'événement qui survient sans prévenir mais qui bouleverse une vie. Le genre de coup du sort qui peut vous bousiller à jamais. Le message était confus. Une attaque surprise avait eu lieu au solstice. Les attaquants étaient inconnus, mais nombreux et surtout armés. On demandait des renforts immédiats. Ce n'était pas bon. Pas bon du tout.

En progressant avec le petit groupe d'Odysséens qui avait fait le trajet à ses côtés, Al' déchantait complètement. Il sortait de ces trois jours passés aux ruines avec Devos. Trois jours hors du temps, seul avec son mentor, à se ressourcer. Le réveil était plutôt brutal.

Il atteignit le campement de fortune et comprit bien vite l'ampleur des dégâts. On aurait dit une scène de guerre. Ou plutôt d'après-guerre : les dégâts laissés par la tempête, en somme. Il balaya la plaine du regard, médusé : les blessés s'amoncelaient, les gens hurlaient, appelaient à l'aide, les soignants, trop peu nombreux, couraient d'un corps à l'autre, couverts de sang. Il resta planté là, à observer cette scène d'horreur. Impuissant.

Il se sentit con, Alan : qu'est-ce qu'il foutait là ? Qu'est-ce qu'il avait bien cru pouvoir apporter à la situation ? La vision de trois cadavres à ses pieds, blancs et lacérés, lui envoya l'électrochoc dont il avait besoin. Les Cents. Autumn. Taël. Liam. Anoki. Lucie... Ils devaient tous participer aux activités. Du moins c'était ce qui était convenu quatre jours plus tôt, avant qu'il ne parte lui-même pour son expédition en forêt. Peu à peu, il se laissa gagner par la panique, quitta son groupe et erra dans la plaine, à la recherche de visage familier. Les mains tremblantes et le regard fuyant, il cherchait sans savoir quoi espérer exactement. Il regardait sans vraiment vouloir voir quoi que ce soit. Un ami parmi les morts ? Un compagnon blessé à vie ? Un allié disparu ?

Spoiler:
- Alan arrive sur le campement avec les premiers Odysséens venus en renfort.
- Bien vite il quitte son groupe pour errer parmi les victimes, à la recherche d'un visage connu.
- Interpellations / rencontre bienvenues Topic commun - Sauver les vivants 2215546156

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Nothing lasts forever
Alita Wheeler
DATE D'INSCRIPTION : 12/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Jenn MULTICOMPTES : No MESSAGES : 1248 CELEBRITE : Odette Yustman COPYRIGHT : Vava - Laenai ♥ | Signa - rainmaker METIER/APTITUDES : Combattante | Guerrière - Traqueuse TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 275

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Dim 28 Juin 2020 - 18:01



Sauver les vivants

Aucune guerre n'est jamais remportée. Elles ne sont même jamais combattues. Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir - William Faulkner

Le soleil était bien haut dans le ciel qui lui-même était d’un bleu annonçant en temps normal une belle journée. En réalité, il n’y avait rien de beau dans toute cette journée qui s’était terminée de manière très triste à en juger par la présence des cadavres au sol. Nettoyage, tel était le mot pour décrire toutes ces vies perdues au cours de cette guerre. Ces personnes qui nous ont fait du mal, qui nous ont détruit tant bien à l’extérieure qu’à l’intérieur n’avaient tout intérêt à ne pas recommencer. Nous ne savions toujours pas qui étaient-ils, ni ce qu’ils voulaient et ces questions à l’heure actuelle n’avaient plus lieux d’être. Nous étions tous choqués et tous plongés dans les ténèbres. Nous n’avions plus aucun sourire ni aucune joie. La guerre avait fait son œuvre et les dégâts étaient innombrables. Peu d’entre nous avait d’espoir et peu d’entre nous n’avaient pas été blessés durant le combat. Moi-même ayant fait les frais d’une blessure à la taille, profonde et plutôt grave à en juger par la coloration qu’elle prenait. Cette blessure qui me faisait encore mal et qui m’avait plongé dans un profond sommeil.

Le réveil était rude. Comme l’impression d’avoir pris une sacrée cuite alors qu’en réalité c’était la conséquence d’une guerre sans merci. La vision trouble, je ne voyais pas grand-chose hormis une personne à mon chevet. Un médecin sans doute qui m’avait soigné et mise sur une sorte de lit d’appoint. Un luxe si on considère les conditions de vie que nous avions pu connaître quand nous étions arrivés sur Terre en tant que débarqués. Nous n’étions plus vraiment ces personnes-là, probablement toujours aux yeux des terriens mais pour nous ce n’était plus le cas depuis longtemps. Nous avions beaucoup progressé même si nous avions toujours encore un peu peur qu’une autre guerre éclate. Celle-ci étant tombée pas plus tard qu’hier. Un premier essai de parvenir à tenir sur mes fesses le temps d’un moment, regardant autour de moi l’ampleur des dégâts. Les larmes aux yeux, ceux-ci balayant l’ensemble de ce triste paysage. Le médecin étant partis quelques instants à la recherche d’autres blessés à s’occuper. Instinctivement, mes mains se posèrent sur ma blessure dont le toucher était doux dû au bandage posé sur la taille. Du sang, encore du sang semblait apparaître comme par magie alors que rien ni personne ne pouvait le faire sortir de ce corps. Sans plus attendre, j’avais décidé de me tenir debout ne pouvant pas rester plus longtemps dans ce lit. Voulant transmettre mon soutien aux autres et voulant revoir des personnes familières. Je marchais à peine et tentais de tenir sur mes jambes tremblantes de toutes ces émotions. Mon regard croisa celui de @Chris Wilson pour qui j’exprimais beaucoup d’amitié. Tellement contente de le revoir et de le savoir en vie que je ne mis même pas quelques secondes avant de le prendre dans mes bras. « Enfin une personne connue. Je savais que tu tiendrais bon. » Rassurée, le cœur toujours battant à l’idée que d’autres personnes manquaient à l’appel. @Autumn Kane étant ma principale priorité de par les sentiments que j’éprouvais pour elle. Je me devais de le lui dire et pourtant les mots restaient coincés dans ma gorge comme bloqués, de peur d’une fausse réciprocité ou tout simplement par fierté. Le corps tournant sur lui-même tandis que mes yeux balayaient continuellement le paysage, ils s’arrêtèrent instantanément sur @Skylar Rees qui s’était mis à genou le corps secoué par des vibrations incontrôlables. Marchant vite cette fois, imaginant le pire alors que d’autres n’étaient pas encore là. Mes yeux s’étaient soudainement stoppés sur Autumn, puis se fermèrent directement. « Non impossible… » Des larmes coulèrent au travers qu’il était impossible d’empêcher. M’agenouillant aux côtés de Skylar, effondrée par cette vision qui m’avait hanté tout au long de cette bataille et qui devenait réelle. Je ne pouvais stopper encore une fois ces spasmes qui m’empêchaient d’y voir clair. Les yeux remplies de larmes à l’état brute, ruisselaient sur mon visage pâle. Le blanc des yeux rouge et les lèvres mouillées, je tentais de susurrer quelques mots à son égard « Sois forte Autumn, reste en vie. J’ai encore besoin de toi… » Des mots qui tremblaient en même temps que mon corps, des émotions impossibles à contrôler. Des mots que je ne voulais plus dire, que je ne voulais plus entendre en temps de guerre. Des mots qui je l’espérais, n’allait pas se répéter. Plus jamais. « Un médecin ! Il lui faut un médecin ! » Criais-je à destination de ceux qui soignaient les blessés. Un appel de détresse envoyé à la dérive dont j’espérais une réponse sans plus tarder.


© ELECTRIC SOUL


Spoiler:
Alita est arrivée sur les lieux inconsciente, elle a été installée sur un lit. Ensuite, elle se lève pour rechercher ses proches. Rassurée de voir Chris, elle se dirige vers Skylar et voit Autumn devant lui, elle tombe à genoux et en larmes devant elle lui susurrant qu'elle reste en vie tout en appelant un médecin à l'aide.
Oona Poe
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2020 MULTICOMPTES : Alan MESSAGES : 71 CELEBRITE : Odeya Rush COPYRIGHT : BALACLAVA METIER/APTITUDES : Eleveuse de chiens de garde TRIBU/CAMP : Athnas POINTS GAGNES : 25

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Dim 28 Juin 2020 - 20:20


Sauver les vivants
Mars 2120



Elle avait senti que quelque chose ne tournait pas rond. Peut-être était-ce l'atmosphère particulièrement lourde, surtout pour un solstice d'été. Ou l'agitation inhabituelle de ses chiens. Oona ne s'était pas sentie bien, ce soir-là, et elle avait passé la nuit chez Gen, comme elle le faisait parfois, les jours où elle allait mal. Elle se permettait d'abuser encore un peu de l'hospitalité de son ami, de son protecteur. Ils avaient reçu le message en pleine nuit : une attaque avait surpris toutes les tribus en pleines festivités. Des étrangers venus de la mer avaient surgi de nulle part. Il y avait des morts. Beaucoup de morts. Sans attendre, les Athnas avaient rassemblé leurs guerriers et leurs soigneurs. Tous les membres de la tribu étaient invités à les accompagner pour prêter main forte.

Elle avait alors tourné vers Gen un regard décidé, déterminé. Le genre de regard auquel on ne peut décemment dire "non". Flanquée de Fenrir sur les talons, elle avait dévalé la montagne, pressant son mentor de la suivre. « Dépêche-toi. Ils ont besoin de nous. »  Elle ne pensait pas aux morts. Elle ne voulait pas y penser. Oona devait d'abord voir. Constater de ses propres yeux si ce qui était arrivé cette nuit était bien réel. Ensuite, elle aviserait. Elle cheminait aux côtés de Gen et du père de Nuna, armé et apprêté de pied en cap. Il ne pipait mot depuis qu'ils avaient quitté le village mais échangeait, de temps à autres, des regards avec la brune qui voulaient dire bien plus que tous les mots du monde. Oona savait, sentait son inquiétude. Elle la ressentait aussi, au plus profond de ses tripes. Mais elle s'interdisait de céder à la panique.

Ils arrivèrent aux abords de la plaine. On aurait dit qu'une guerre venait d'avoir lieu. C'était bien plus grave que ce à quoi ils s'attendaient. Oona resta bouche bée, les bras ballants, à essayer de distinguer quelque chose de concret et de précis dans cette cohue visuelle sans nom. Tous les peuples étaient présents. Rahjaks, Naoris, Skaikru ... Le nombre de corps au sol était incalculable, et elle n'aurait su dire exactement s'il s'agissait de blessés ou de cadavres. Elle se tourna vers Gen, les yeux emplis d'inquiétude. Elle voulait se montrer forte en général, montrer qu'elle pouvait se débrouiller sans lui, à présent. Mais en cet instant, elle était contente qu'il soit là, à ses côtés. Qu'il l'accompagne dans cette épreuve. « Allons-y ... » murmura-t-elle plus pour elle-même, en saisissant des bandages et étoffes qu'ils avaient acheminés sur des charrettes pour soigner les blessés. Oona réalisa qu'ils avaient largement sous-estimé les dégâts.

La brune prit les devants et s'avança parmi les blessés et les soignants. C'était la panique. Des gens hurlaient de douleur, pleuraient, cherchaient leurs proches. Fenrir était nerveux. Il était encore jeune et 'Na craignait qu'il ne réagisse mal au milieu de cette cohue à laquelle la bête était peu habituée.

« Fen, chil au » intima-t-elle sévèrement à l'animal. Elle cherchait un médecin ou un infirmier qui pourrait lui indiquer où déposer son matériel. Les bras chargés, elle cria, à qui voudrait bien l'entendre « Fisa ! Un médecin ! »  

Spoiler:
- Oona descend de la montagne pour prêter main forte aux survivants. Elle est accompagnée de @Gen Deng et du père de @Nuna Cortez
- En arrivant, elle saisit des bandages et des couvertures pour les blessés, et cherche un médecin pour aider.
- Elle s'avance au milieu des blessés, perdue. Fenrir est particulièrement nerveux et ça l'inquiète.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Dernière édition par Oona Poe le Lun 29 Juin 2020 - 8:06, édité 1 fois
- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 3376 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : alcuna licenza. (avatar), frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège TRIBU/CAMP : odyssée POINTS GAGNES : 128

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

le Dim 28 Juin 2020 - 23:39

I'm still breathing
Topic commun

« do you still have hope ? »
J'étais là, au milieu observant. Silhouettes que je tentais de reconnaître. Des silhouettes aussi plus difficiles à reconnaître car maculées de sang. Il fallait parfois se fier à la taille de la personne, à leurs traits distinctifs pour repérer ceux qui avaient combattu. Par opposition, il était bien plus facile de repérer ceux venus donner un coup de mail. Il était plus facile de repérer les guérisseurs, les sorciers ou encore ceux venus du campement de l'odyssée ou des 100. Arrivés plus tard sur le champ de bataille, arrivés plus tard au coeur de la plaine. Leur visage qui n'était pas maculé de sang. Il paraissait propre comme s'il venait de se laver. Tenue qui n'était pas teintée de sang, cicatrices qu'ils ne portaient alors pas. Bien qu'il y avait aussi d'autres guérisseurs qui étaient venus sur le champ de bataille, leur aide utile. Pensant à @Cyd Raye qui avait été là. Ne l'ayant plus vu depuis le champ de bataille, depuis le moment où je m'étais éloignée d'elle, de @Maori K. Ho'oname et de @Elijah Callaghan. Les jeunes femmes gravement blessées. Mais des silhouettes que je n'apercevais pas. Peut être les mains mêmes de ceux qui venant apporter leur aide, apporter aussi leur sourire, venait redonner leur force aux combattants.

Une jeune femme aux vêtements en lambeaux, du sang qui collait ses cheveux, une cicatrice sur son bras aussi. @Tamara Quetzalcoalt s'approchait, apportant elle aussi une gourde d'eau qu'elle me tendit en silence. Ne la reconnaissant pas, mais sa proposition de se désaltérer qui était la bienvenue. « J'veux bien. Merci. » Les premiers mots échangés depuis longtemps aussi alors que sur le champ de combat, les mots prononcés étaient courts. Rapidement, il n'y avait que le silence et les coups qui succédaient au silence. Un sourire que je dessinais à sa destination alors que je portais avec joie la gourde à mes lèvres pour boire quelques gorgées d'eau. Et soudain un prénom prononçait, un hurlement alors qu'en marchant rapidement, un homme (@Eirik Thorvald) se précipita dans notre direction. Là non plus une silhouette que je ne reconnaissais pas, mais une certitude que la jeune femme s'appelait Tamara et que les deux étaient proches. Restant en retrait alors que des retrouvailles émotives se déroulaient devant mes yeux, que l'homme gérait de toutes ses forces la jeune femme qui se trouvait devant lui. Regard que je détournais pour leur laisser leur intimité. Des proches que je n'avais pas encore repéré. Tout comme lui, cherchant à retrouver des silhouettes connues. Devant bouger. Regard reporté sur ma jambe puis sur l'homme qui me jetait un regard féroce, protecteur.« Ai laik Chris kom skaikru. » Venant du peuple du ciel. Allié et ne comptant pas faire de mal à la jeune femme qu'il protégeait férocement. Réfléchissant et hésitant à leur demander s'ils avaient vu @Rachel A. Gomez ou même @Chiraz Wexforth. Cette dernière qui n'était pas venue au combat, mais ses compétences en matière de soin faisait d'elle une alliée redoutable. Devant les trouver. « J'dois y aller... » Une mission. Tenter d'échapper aux scénarios qui se dessinaient dans ma tête et savoir si ceux proches allaient bien, si elle était en vie. Commençant à faire un pas en avant. Douleur qui me rappelait. Dents que je serrai. La douleur attendrait. Gourde d'eau qui m'avait permis de me désaltérer, que je tendais à @Tamara Quetzalcoalt avec douceur. Hochement de tête et marque de respect. « Chof yu. » Regard qui croisait celui d'@Eirik Thorvald alors que je faisais de nouveau un pas en avant pour m'éloigner et trouver ceux qui comptaient.

Mais n'ayant alors le temps de faire qu'un pas avant qu'@Alita Wheeler se jette dans mes bras. Silhouette reconnaissable alors que je l'attrapais, regard scrutateur alors que je tentais de voir où elle était blessée, aussi, maintenant son équilibre. Heureuse de la savoir en vie, vivante. « Je suis content de te voir aussi. » Soulagé alors que le compte des proches commençait. « Cela va ? T'es pas trop blessé ? » Equilibre ajusté, tenté de voir des blessures plus graves en ignorant les miennes. Oublié la douleur en se concentrant sur les autres, en cherchant les proches. Une solution. Une alternative. Et parole rapidement reprise alors que je l'interrogeais rapidement, allant droit au but. « T'as vu Rachel ?  Chiraz ? je pense qu'elle doit être venue là... » Mots qui se perdaient, cherchant de nouveau des silhouettes connues et remarquant son regard fébrile, alors que la jeune femme se figeait. Des larmes dégoulinant le long de son visage alors que suivant son regard, j'apercevais la silhouette de @Skylar Rees, agenouillée auprès de @Autumn Kane et à côté il y avait @Wyatt Sheperd, @Murphy Cavendish. Suivant le mouvement, aussi inquiet de voir @Alita Wheeler vacillait, bien que tout vacillait et que la jeune femme s'effondrait auprès des autres. Regard qui faisait le tour du groupe, sur cette silhouette inconsciente, sur les silhouettes de ceux de l'odyssée, notant les blessures, la peur, l'inquiétude. Regard qui faisait le tour alors qu'@Alita Wheeler criait à l'aide. Trouver un médecin. Et soudain cette apparition, cette chevelure blonde alors que je m'élançais, maudissant ma jambe blessée. « Chiraz ! » Scandant son prénom pour me faire entendre de la foule. Un électrochoc à chaque fois. En vie. Venue aider. Bras qui se refermaient autour d'elle. Elle était là. Contact rompu trop rapidement parce que j'avais besoin d'elle, mais aussi de son aide. « Il y a Autumn qui est totalement inconsciente et des blessées... » Parce qu'elle apprenait et dans cette folie, on se raccrochait à des points de repère. Pas à pas. Ayant besoin d'elle. Et jambe auquel je ne pensais pas alors que le mécanisme pour garder la raison était de se tourner vers les autres en premier.

Spoiler:

- Chris tente de reconnaitre les silhouettes arrivant jusqu'à ce que Tamara lui propose de se désaltérer, ce qu'il accepte volontier
- Il est ému par la réunion entre Tamara et Eirik mais se détourne rapidement pour leur laisser leur intimité Topic commun - Sauver les vivants 484338566
- Il a besoin de retrouver ses proches aussi donc il se lève pour partir, en dépit de ses blessures qui n'ont pas encore été soignées, tant pis pour le tapis  Topic commun - Sauver les vivants Fresse
- Il y Alita qui se jette à lui et il est heureux de la savoir en vie, cherche à savoir si elle a vu Rachel, Chiraz
- Il la suit vers le groupe de Autumn, Skylar (Murphy et Wyatt si je me trompe pas vous êtes pas loin ; dites-moi si je me trompe) et repérant Chiraz il va vers elle, rassurée de la savoir là, parce qu'ils ont besoin d'elle alors qu'autour c'est la folie et que le monde tangue

J'ai tenté d'inclure un maximum de personnes, suivre l'ordre, si un détail ne colle pas, mpottez moi Topic commun - Sauver les vivants 484338566
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Chris Wilson le Lun 29 Juin 2020 - 8:19, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Topic commun - Sauver les vivants Empty Re: Topic commun - Sauver les vivants

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum