Aller en bas
Game Master
DATE D'INSCRIPTION : 28/05/2014 PSEUDO/PRENOM : Le Grand Manitou MESSAGES : 2882 CELEBRITE : Nobody POINTS GAGNES : 126
Admin

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Ven 19 Juin 2020 - 0:49
Situation n°4 : Is there anybody out there



C'est une journée comme une autre pour vous. Vous vadrouillez en observant les bourgeons et la vie qui s'invite tendrement dans la nouvelle saison. Vous connaissez bien les lieux et vous marchez sans vraiment regarder devant vous, alors comment c'est possible ? Comment tout d'un coup, vous pouvez vous retrouver sans repère, complètement perdu ? Alors que vous avez la terrible sensation d'être dans un labyrinthe qui semble n'avoir plus de sortie, vous vous retrouvez face à face avec d'autres gens tout aussi perdus que vous. Mais qu'est-ce que c'est que ce bazar ?! Au moins, vous n'êtes plus seul, à plusieurs vous allez sans doute trouver votre chemin, hein ?




précisions


→ Le rp se déroule dans Forêt profonde sud/sud-ouest à l'orée du désert.

→ GM ne repassera plus sauf si demande explicite par mp. Dans ce cas, contactez @Wyatt Sheperd. De même si vous avez la moindre question ou précision à quémander.

→ Ce rp est laissé entre vos mains et votre imagination, n'hésitez pas à être créatif quant à vos aventures. Situation n°4 : Is there anybody out there ? 484338566  




@Irina Draghsteel, @Jade Alheri @Ezra Aerys


Jade Alheri
DATE D'INSCRIPTION : 18/06/2018 PSEUDO/PRENOM : MysteryLight MULTICOMPTES : Liam, Near, Elijah, Cassandre, Saoirse MESSAGES : 610 CELEBRITE : Zendaya Coleman COPYRIGHT : alcuna scarred euphoria. Florence and the machine solosands gif namjoohyuk tumblr METIER/APTITUDES : Cultivatrice chez les Naori, cultivait du cupuaçu et guarana - ce qui resemble le plus à du chocolat et des graines de café + marchande et exploratrice. TRIBU/CAMP : ancienne Kovarii chez les Naoris. POINTS GAGNES : 12
Admin

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Dim 21 Juin 2020 - 2:57



Situation n°4 : Is there anybody out there ? (le 20 mars 2120)


Irina &  Ezra & Jade


Elle tente de rejoindre la tribu qui l’a si bien accueillie des mois plus tôt. Elle a vu des oiseaux messagers tout à l’heure en compagnie d’un Odysséen. Ils ont pris des routes séparées. Ils savent qu’il s’est passé quelque chose sans trop savoir quoi du côté des Pikunis. Elle a choisi de rejoindre les Naoris sitôt qu’il leur a fallut prendre une décision sur la route à prendre. Des faucons. De si beaux oiseaux annonciateurs d’urgence, de catastrophe. L’imprévu frappait la terre comme il l’avait déjà fait la première fois pour les enfants du ciel. La deuxième, tout était différent, la plupart étant déjà sur place mais pour les autres, la même méthode avait du être déployée pour prévenir un plus grand nombre tout en ne doutant pas que d’autres événements avaient nécessité l’envoi de ces faucons.

Elle revenait sur ses pas de ce chemin sinueux à travers les arbres et la rivière qu’elle avait empruntés le matin même. Elle devait trouver un endroit ou traverser, savait que la rivière n’était pas bien profonde mais il y avait toujours ce risque des courants. Elle n’avait pas le pied marin pour rien mais depuis l’temps, elle était devenue capable de voir quel était le passage qui était le plus sécuritaire pour elle.  Depuis ses débuts sur la grande île, elle avait pris l’habitude de suivre la rivière quand elle le pouvait pour se rendre aux points principaux de l’île. L’eau étant nécessaire à la vie quand elle n’était pas synonyme de mer agitée, elle avait appris à connaitre ces petits cours d’eau pour arriver à bon port.

Elle espérait de tout cœur que ce n’était pas si grave qu’elle le pensait, qu’il n’y avait pas de raison de s’inquiéter tout en sachant que ce serait probablement le contraire. Elle devait faire vite, longeait la rivière pour se situer comme elle l’avait toujours fait. Si elle continuait plus au nord, elle se dirigeait vers le peuple de Celeste et si elle allait plus loin encore, il s’agirait des Pikuni. Mais la voilà qui prenait la direction opposée de son compagnon du jour, vers les Naori. Ils n’étaient pas si loin mais elle flânait un peu, avait comme cette envie de se déconcentrer de ce qui l’attendrait d’ici quelques heures, quittait sans le savoir cette rivière rassurante pour se diriger un peu plus vers la forêt, un peu plus aussi vers le désert : route qu’elle évitait la plupart du temps.

Elle regarde cette nature qui reprend vie alors que tout semble partir en vrille quelque part du côté des Pikunis. Elle a l’impression qu’ils ne pourront que trop rarement profiter de moments sereins tels que celui-ci qui ne l’est déjà plus, terni par l’arrivée de ces oiseaux. Sans trop faire attention, elle s’éloigne encore plus de la rivière comme pour penser à autre chose que ce qui l’attend là-bas,  ce qu’elle pense qu’il s’y passe. Elle reste songeuse, pas vraiment à observer la nature et quand elle s’y attarde, elle a l’impression de ne pas trop savoir comment elle est arrivée là. Elle ne se pensait pas si loin du désert pourtant la végétation ici est dense, plus dense que l’endroit où elle se trouvait et les alentours qu’elle connait pourtant bien. « C’est impossible. » Elle est interloquée de se trouver dans ce lieu qu’elle ne semble plus du tout reconnaitre, des buissons comme pour délimiter un chemin, des arbres bien plus serrés les uns contre les autres comme ils n’auraient du l’être en réalité, pas à l’approche d’un désert, pas dans cette partie là de la forêt. « Réfléchi Jade, il doit y avoir une solution, quelque chose. » Elle sait bien qu’elle n’appellera pas à l’aide, l’idée même lui semble ridicule. Elle alerterait toutes les bêtes du coin avec sa voix trahissant cette panique d’avoir besoin d’appeler à l’aide. Elle entend des bruits de pas. Elle n’a pas l’art de ne faire qu’un avec la forêt comme les Naoris. Elle sait simplement qu’ils sont, là et s’ils font un peu attention : ils sauront qu’elle est présente. Elle ne se cache pas. Avec un peu de chance, les voilà qui ne se sentiront pas tout aussi perdus qu’elle. Sérieusement, elle ne comprend pas ce qu’il se passe. Elle ne se souvient pas être allée aussi loin dans la forêt. Il y a cette partie de l’île, le volcan, qu’elle connait bien mal mais même en ayant la tête ailleurs, elle se serait vue faire fausse route non ?

Spoiler:
@Irina Draghsteel @Ezra Aerys Situation n°4 : Is there anybody out there ? 484338566 N'hésitez pas si quelque chose ne va pas Situation n°4 : Is there anybody out there ? 4186525286 Pour la date j'ai suivit celle de l'intrigue !

— code by lizzou —

— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 501 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 51

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Lun 29 Juin 2020 - 15:52

— is there anybody out there ?
21 MARS 2120

Pour ramener le prince, le choix a été rapide. Irina quitte la cité de feu, car sa vie n’est pas aussi indispensable que celle de son cousin couronné. Les annonces de cette guerre, de cette invasion, ont tout chamboulé, tout ce qu’Irina a imaginé. Oh oui, elle pensait à une guerre, mais pas celle-ci. Qui sont-ils ? De quoi sont-ils capables ? Elle doit trouver les réponses à toutes ses questions qui traversent les lèvres du peuple Rahjaks. Ils sont loin, mais ils ne sont pas sans défense contre un ennemi nouveau. Un ennemi capable de bien pire que ceux qui sont tombés du ciel, des années plus tôt. Tout est différent, maintenant. Pour combattre, il faut faire la paix vite et bien, et Irina se met en route vers le village Pikuni afin de donner espoir aux siens. Ceux qui étaient en première ligne de cette nouvelle bataille. Ceux qui ont vu cette nouvelle forme de la mort. Et puis elle doit retrouver Demyan. Le frère. Le sang royal qui s’est rendu pour la fête, pour finalement affronter la perte. Elle n’ose même pas imaginer ce qu’il a vécu, et n’essaye pas.

Il y a bien des choses, dans ce monde, qu’il ne vaut mieux pas imaginer. Elle avisera une fois qu’elle l’aura retrouvé. Mais ce qu’Isaak ignore, c’est qu’Irina s’inquiète pour d’autres âmes errantes. Des personnes dont elle n’oubliera jamais l’existence. En particulier Arméthyse. Les dernières informations à son sujet, la place en plein cœur de cette nouvelle guerre et si Irina peut la retrouver, voire peut-être la sauver, elle le fera. Elle essayera.

En préparatif de ce voyage d’urgence, Irina est forcément accompagnée de garde. Mais aussi de sorciers et bénévoles prêt à rejoindre le champ de bataille pour apporter leur aide et savoir. Il est hors de question que le peuple du désert ignore le sang qui a coulé. Ils sont fiers, parfois têtu et égoïste, mais ils savent tendre la main quand nécessaire. D’ailleurs, Irina n’est pas vêtue comme à son habitude. Moins de bijoux ornent sa peau bronzée et ses cheveux sont attachés en arrière. Quant à sa robe, bien que légère, elle reste assez simple et surtout, confortable pour bouger. Elle ne répétera pas la même erreur que la dernière fois, lorsque la délégation a été attaquée. Cette fois, s’il faut courir où se battre, elle plantera la dague la première.

« Par ici. » S’enfoncer dans la forêt à donner la parfaite ouverture à Irina et Ezra pour que les gardes la perdent de vue. Tâche habituelle pour la princesse, qui ne compte pas le nombre de fois où elle a joué ainsi avec leur esprit. Les deux gardes qui l’accompagnent ne sont d’ailleurs pas les plus intelligents, et alors que le reste des Rahjaks se dirigent vers le village Pikuni, Irina dévie sa trajectoire. Pourquoi ? Parce qu’elle n’a pas le choix. Pour trouver Arméthyse, elle doit disparaître de leur vue. Et pour trouver Arméthyse, elle a emporté Ezra.

L’esclave dont le maitre est aussi, sur le devant de la scène. Roan se bat depuis son retour, pour retrouver sa réputation. Pour retrouver le respect qu’il a si durement gagné. Pas facile à accomplir, comme tâche, et ce, même avec l’aide d'une princesse convaincante. Mais Irina a décidé. Elle ne s’inquiéterait plus pour les hommes. Elle savait, au fond d’elle, que s’inquiétait pour Roan, la pousserait à penser à Noah. Et Noah ne mérite pas qu’elle daigne encore l’aimer, après tout ce temps.

« Ok, je crois que… Je me suis trompée. » Elle sort de sa poche une carte, et a l’impression d’être partie dans la mauvaise direction. Elle tend l’objet (durement caché toutes ses années depuis son ancienne visite) à Ezra et regarde devant elle. « Regarde, il y a quelqu’un. » Une femme. Peut-être la parfaite occasion pour demander son aide, mais Irina n'est pas idiote. Qui peux lui confirmer que cette fille n'est pas avec l'ennemi ? Qu cette fille, n'est pas dangereuse ?

@Jade Alheri @Ezra Aerys
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 3243 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : murphy ♥ (avatar) - frimelda (signa) METIER/APTITUDES : esclave de Werowa▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée, esclave domestique de Roan TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 51

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Lun 29 Juin 2020 - 18:40

Is there anybody out there ?
Ezra & Irina & Jade

« And find the place where every single thing you see tells you to stay. »
Rose. Le rose représentait la couleur de la robe que je portais. Pas un rose fluo qui flashait, qui attirait tous les regards. Aucune note d'électricité. Pas un rose non plus bonbon. Non ce rose représentait la douceur et le calme, représentant les fleurs qui ouvraient leurs pétales au-delà du désert. Un peu de douceur dans ce monde si froid. Des motifs ornant cette même robe que j'avais cousu de mes propres mains. Une robe fluide et simple à porter. Un tissus léger mais aussi résistant. Ce que certains ne considéraient pas être la tenue parfaite pour s'aventurer en dehors des portes de la cité, traverser le désert mais qui faisait partie de l'une des tenues parfaites à mes yeux. Certes, j'aurai pu enfiler une tenue qui aurait mis les courbes en valeur, une tenue qui aurait été dessinée en faisant référence aux tenues guerrières portées par les femmes mercenaires. Mais avec une tenue plus masculine, il aurait été certain que les regards se seraient tournés encore plus dans ma direction, plus qu'il ne le faudrait. Des regards qui pouvaient déjà se tourner dans ma direction, alors que j'étais l'une des rares à accompagner la princesse draghsteel en dehors de la cité en direction du champ de bataille. Plus précisément, j'étais l'une des rares personnes qui n'avait aucune compétence formelle dans le domaine militaire ou dans le domaine de la sorcellerie. Là étant bien des sorciers et des gardes qui accompagnaient le convoi. Pouvant prétendre être l'une de ses bénévoles qui se rendaient sur le champ de bataille pour apporter son soutien, soutenir les tribus extérieurs mais aussi les rahjaks dépêchés au combat, mais là n'était pas entièrement la vérité. Pourtant prête à aider et peut être aussi égoïste alors que la guerre et ses conséquences avaient formé la parfaite justification pour me permettre de m'éloigner de la cité et accompagner Irina dans sa quête. Pouvant passer pour sa dame de compagnie si ce n'est une bénévole. Et comme elle j'étais prête à me rendre là-bas, au plus près de la mort, avec laquelle le prince @Demyan Draghsteel avait dansé, tout comme ceux envoyés là-bas, tout comme @Werowa Sundagger, tout comme Roan. Et autant que j'étais inquiète, que je voulais savoir s'ils étaient en vie ou blessés, là n'était encore la vérité. N'accompagnant pas seulement Irina pour me rendre là-bas, si ce n'est pour espérer retrouver Arméthyse. Car là était l'un aussi des buts insoupçonnés de ce convoi que de retrouver la guerrière à l'ouest du désert, que de s'assurer qu'elle était en vie, saine et sauve. En ligne directe vis-à-vis des envahisseurs venus de la mer. Coeur qui palpitant de plus belle. Irina acquérant un peu plus de respect en me dévoilant la vérité, en me proposant de la suivre, là où elle n'aurait pu la faire. Point commun qui nous unissait, nous amour pour elle et aussi notre désir de la revoir. Ce manque palpable.

Discrète le long du trajet, ne tentant pas de commencer une conversation avec elle. Trop d'oreilles autour. Et cette place que je n'avais pas vis-à-vis des autres. Alors silencieuse, je suivais la jeune femme et le convoi jusqu'à tout aussi subtilement, elle me fasse signe de la suivre. Le signal de départ. Le signe que là était le moment de prendre la poudre d'escampette. Commençant à la suivre et à m'enfoncer dans la forêt, non sans alors un peu maudire au final ce choix de couleur de robe plus doux mais qui risquait aussi de nous faire repérer. Pouvant peut être prétendre uniquement être une rose, et peut être que sur un malentendu, cela passera. Ce dont je doutais. Course silencieuse alors que nous nous éloignions et faussions compagnie aux gardes, au reste du convoi pour nous retrouver seul. Adrénaline qui courrait dans mes veines. Les battements de mon coeur qui s'étaient accélérés. « Tu fais cela souvent ? » Curieuse, et me rappelant aussi qu'elle s'en rendue jusqu'à la demeure partagée. Le sentiment que ce n'était pas la première fois que cela arrivait.

La suivant et m'arrêtant tout aussi sans énoncer le constat qu'elle venait de faire d'elle-même. « Ok, je crois que… Je me suis trompée. » « Il n'y a pas de point de repère ? » Carte que j'attrapais pour l'examiner et pour relever la tête quelques secondes plus tard. « Regarde, il y a quelqu’un. » Direction qu'elle indiquait vers laquelle je me tournais. En effet, elle avait raison, il y avait quelqu'un. Plissant des yeux pour distinguer à travers le paysage entrecoupé par les arbres les silhouettes de cette femme qui se trouvait un peu plus loin. « Ce n'est pas Arméthyse. » Une certitude. Plans qui changeaient. « Comment tu veux qu'on la joue ? on improvise ? » Presque un chuchotement, audible seulement pour elle, mais pas pour la femme qui s'approchait. Note de méfiance caractéristique alors que je ne savais pas ni comme elle qui elle était. Ayant découvert que les tribus n'étaient pas aussi brutale peut être que la notre, surtout s'il s'agissait d'une grounder originaire des naoris, mais il y avait toujours la méfiance et un risque. Et ce risque, il venait de s'accroître alors que je jetais un regard à Irina non avoir une impression de déjà vu.

@Jade Alheri, @Irina Draghsteel Situation n°4 : Is there anybody out there ? 484338566
Jade Alheri
DATE D'INSCRIPTION : 18/06/2018 PSEUDO/PRENOM : MysteryLight MULTICOMPTES : Liam, Near, Elijah, Cassandre, Saoirse MESSAGES : 610 CELEBRITE : Zendaya Coleman COPYRIGHT : alcuna scarred euphoria. Florence and the machine solosands gif namjoohyuk tumblr METIER/APTITUDES : Cultivatrice chez les Naori, cultivait du cupuaçu et guarana - ce qui resemble le plus à du chocolat et des graines de café + marchande et exploratrice. TRIBU/CAMP : ancienne Kovarii chez les Naoris. POINTS GAGNES : 12
Admin

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Lun 27 Juil 2020 - 13:45



Situation n°4 : Is there anybody out there ? (le 20 mars 2120)


Irina &  Ezra & Jade


Elle n’a pas pour habitude de se perdre. Elle a foulé cette île bien avant le cyclone. Elle ne devrait pas avoir cette impression que tout ceci n’est pas normal, est loin de ce qu’elle a l’habitude de connaître sur cette île. Elle vadrouille beaucoup, elle n’est pas de ceux qui se perdent parce qu’ils ne font pas assez attention. Cela lui arrive de ne pas faire attention, pas suffisamment mais toujours elle a cette façon de voir les choses si bien qu’elle sait où elle se trouve. Elle sait qu’elle n’est pas loin du désert, la végétation ne semblait pas si dense quand elle est arrivée dans cette partie de l’île qu’elle ne franchira pas plus loin. Elle a eu des rumeurs du désert, de ce qu’il s’est passé dans le sable bien après votre petite visite de l’Oasis avec les marchands. Il faut dire qu’ils ne sont pas les plus simples mais elle ne doute pas que d’ici  quelques instants, elle apprendra d’avantage que ce qu’ils supposaient quand ils se sont séparés juste un peu plus loin. Elle ne pensait pas être beaucoup plus loin que les premières dunes du désert. Elle a marché, a pressé le pas bien évidemment mais quelque chose lui dit que ces oiseaux plus cet endroit dans lequel elle semble se trouver n’ont rien de naturel, comme si la nature leur disait de cette façon qu’il se passe quelque chose d’anormal dans la plaine, qu’elle doit se dépêcher. Bien sur elle sait que ces oiseaux sont signe de mauvais signe, de message de danger mais elle n’en a pas intercepté un au vol. Elle verra plus tard, peut-être avec ceux qu’elle croisera même si elle doute en croiser dans ce qui semble être une sorte de labyrinthe de plantes et feuillages divers et variés.

Ils pensent connaître la forêt et la voilà probablement bien plus vivante qu’elle ne le pensait, comme si les Naoris n’avaient pas si faux dans leurs préceptes un peu étranges parfois, il faut bien le dire. Elle connait suffisamment bien la forêt et à la fois pas assez. Elle sait là par exemple que ce qu’elle entend, se sont des bruits de pas. Elle ne peut pas dire exactement qui ils sont mais s’ils étaient plus nombreux, elle entendrait d’avantage de son même si elle voit qu’ils ou elles font attention, de ce qu’elle peu entendre en tout cas. Elle n’est pas les mains vide, il y a un arc et des flèches, art qu’elle apprend depuis des années et sans être une experte en la matière la voilà qui sait s’en servir si besoin est même si elle a tendance à le ranger quand elle voit les deux femmes avec un semblant de carte entre les mains. Peut-être viennent-elles du désert, peut-être que non. La couleur de leur peau la font penser à la positive mais là voilà bien colorée elle aussi et elle ne fait pas partie de cette tribu du sable. Elle essaye de faire abstraction de leur tenue pas tellement faite pour la forêt ni même l’exploration en tout genre, c’est tellement plus pratique d’être habillée plus simplement mais probablement qu’au désert, ils n’ont pas tant l’habitude, alors elle opte pour leur provenance de là-bas même s’il n’y a que depuis peu qu’elle opte comme les débarqués. Si la robe aide pour les mouvements, le tissu même près du corps rend les choses moins évidentes avec les ronces et branches en tout genre. « Vous êtes perdues. » Elle fait simplement un constat lorsqu’elle s’approche finalement en parlant ce langage qu’ils comprennent tous. Elle ne fait pas le lien entre ces mêmes personnes qu’elle a pu voir lors de la foire de l'artisanat deux ans plus tôt. Cela remonte à loin mais les souvenirs de cette curieuse tribu et princesse Tasha restent en mémoire. Il s’en est passé des choses depuis mais là voilà qui préfère rester un peu éloignée des tentions entre les deux tribus même si elle n’accepte pas leurs façons de faire pour autant.

Elle semble réfléchir sur comment voir la suite de ce qui les attend si elles décident de retrouver la forêt qu’elles connaissent ensemble. « Cette chose est apparue de nulle part. » Elle n’est pas vraiment perdue, elle sait simplement que ce labyrinthe dans lequel elles semblent se trouver ne devrait pas se trouver là. « Je connais cette forêt depuis des années. » Elle sait ce qu’elle raconte, ce n’est pas un mensonge. Elle ne connait pas ce lieu comme les Naori ou les autres tribus de l’île mais ça fait bien des années qu’elle la parcours sans avoir jamais repéré ce caprice de la nature qui les met dans l’embarras et l’impression désagréable de s’être perdue même quand ce n’est que rarement arrivé auparavant.

Spoiler:

— code by lizzou —

— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 501 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 51

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Sam 8 Aoû 2020 - 17:54

— is there anybody out there ?
21 MARS 2120

« A t’on avis ? » C’est d’une évidence flagrante. Irina, elle aime s’échapper, s’envoler loin de sa cage dorée pour faire partie du peuple. Pour ne pas être contrait par les règles du palais. C’est un jeu qu’elle gagne à chaque fois, qu’elle maîtrise comme jamais. Surtout, pendant des années, elle le faisait pour rejoindre en cachette ces amants. Combien de fois as-t-elle a faussé compagnie à ses gardes pour rejoindre Noah ? Plonger dans ses draps ? Elle évacue rapidement cette pensée pour se concentrer et prendre la bonne direction. Elles ont toutes les deux un objectif précis aujourd’hui et Irina est une battante. Elle ne laissera pas le passé, apporter une ombre sur son cœur. Jamais.

Évidemment qu’elles sont perdues.

Irina n’est pas une experte, et cette carte n’est peut-être à jour. C’est ce qui arrive quand on vient du désert, d’un autre monde presque. La cité de feu est trop long des autres tribus. Trop loin de ces routes. Pourtant, Irina a sauté sur l’occasion. Emporté Ezra avec elle, usé de ses habitudes pour se frayer un chemin loin des regards. Échapper aux gardes. Se retrouver seule, comme ça, ne lui fait pas peur. Elle a une arme dans sa chevelure et cela sera suffisant à tuer si on s’approche trop, mais tuer, cela reste quelque chose qu’elle n’a jamais fait et pour le coup, c’est effrayant. Ce n’est pas une mercenaire, elle n’a pas eu leur éducation, leur entraînement. Aussi, n’importe qui pourrait peut-être tirer un bon prix en la kidnappant.

« On improvise. » Dit-elle, échangeant un regard complice avec l’esclave. Inutile de parler de royauté, par exemple, ou d’offrir sa véritable identité. D’ailleurs, c’est une chance qu’elle ne soit pas paré comme à son habitude, dans le palais. Elle a assez fait les frais, par le passé, alors elle a tout d’une femme assez lambda, mais quand même bien propre. S’il faut se battre, sa robe ne l’en empêchera pas. Elle ira au bout.

« En effet, nous le sommes. » Inutile de mentir, ça serait ridicule – et puis elle a sûrement vu la carte. Irina offre un sourire chaleureux, rassurant, pour prouver qu’elles ne sont pas un danger – et elle se doute qu’Ezra dégouline déjà de méfiance. « Quelqu’un nous joue un mauvais tour, alors. » Il y a de la conviction dans sa voix, alors Irina y croit. Cette forêt n’est pas un mystère pour cette étrangère et ensemble, peut-être, pourront-elles sortir. « Nous étions avec les nôtres, en direction du village Pikuni pour apporter notre aide en ces temps de guerre. » Irina salut l’inconnue avec la tête et ajoute : « Je suis Saada. » Elle ne réfléchit pas lorsqu’elle donne ce nom et préfère ne pas donner celui d’Ezra, alors elle se tourne vers elle pour lui laisser le temps de se décider : mentir ou dire la vérité. Après, elle n’a pas de raison de dissimuler son identité, ce n’est pas une princesse, mais tout de même…

« Vous êtes ? » Dit-elle alors en la direction de la jeune fille devant elle – une Naori, sans aucun doute. Mais une Naori qui n’a pas reconnue la princesse, et ça c’est important – on ne sait jamais, Irina peut se retrouver la cible des reproches. Après tout, personne n'a oublié le mal causé par le passé et cette nouvelle guerre n'est surement pas suffisante, pour effacer si vite, des conflits qui existent depuis trop longtemps.

@Jade Alheri @Ezra Aerys
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 3243 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : murphy ♥ (avatar) - frimelda (signa) METIER/APTITUDES : esclave de Werowa▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée, esclave domestique de Roan TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 51

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Lun 10 Aoû 2020 - 20:08

Is there anybody out there ?
Ezra & Irina & Jade

« And find the place where every single thing you see tells you to stay. »
Un sourire en coin qui se dessinait sur mon visage en entendant sa réponse. Evidemment que ce n'était pas la première fois. Et pourtant la jeune femme paraissait plutôt discrète. Jouant avec les ombres. Sa chevelure brune sans doute dissimilée sous une capuche. Ce qui m'étonnant sans m'étonner totalement. L'image d'elle dansant dans les ténèbres qui apparaissait dans mon esprit. Une image bien loin et bien différente de ce qu'elle offrait au public lors des événements officiels. Lors de ces événements, tout était préparé avec soin. A chaque fois sur son trente-un. Et là où elle apparaissait, toujours magnifique mais avec ce masque sur ce visage, il était aussi rafraîchissant de savoir qu'elle appréciait contourner les règles elle aussi. Peut être qu'au final, ils étaient aussi peu enclins au sein de la royauté à suivre les règles que le peuple l'était. Mais pourtant, ces mêmes règles au lieu de les défaire, ils les faisaient et pouvaient même les renforcer. La liberté qui n'était jamais réellement donnée. Cette liberté, il semblait falloir s'en emparer coûte que coûte à chaque fois ou profiter de chaque moment donné pour esquiver les anciennes règles et créer ses propres règles. Et ne pouvant alors que penser à ce jour où elle avait débarqué à la demeure de Roan, voulant s'enquérir sur la disparition d'Arméthyse, voulant parler d'elle. Ce n'était pas après tout comme s'il existait beaucoup de personnes au sein de la cité rahjak à qui elle pouvait parler de la garde rahjak sans crainte. Etant peut être même la seule. Il y avait des points communs. Il y avait des points de ressemblance peut être bien plus que d'autres pourraient le penser. « Cela fait toujours plaisir de se rappeler que tu es plus une rebelle que tu ne le laisses paraître...  on n'est peut être pas si différente...» Mais ayant pensé plus alors qu'à la suite du mort du roi, j'étais toute comme d'autre à penser qu'il y avait un complot, que la princesse l'aurait tué. Réponse qu'elle m'avait elle-même accordée en toute franchise, qu'il n'était mort de sa main. Et règles qu'elle s'était aussi amusée à déjouer en se promenant avec une esclave déchue en direction du chapiteau où se déroulait le spectacle. Spectatrice qu'elle n'était pas, loin de là.

Et des rebelles, certainement que nous l'étions alors que nous fuyons la présence des gardes pour se diriger vers la forêt. Cette même forêt dans laquelle nous nous perdons. Un terrain qui se transformait, devenait méconnu. Un terrain difficile à conquérir alors que face à la grandeur des arbres, au feuillage masquant le paysage, il était difficile de rester impassible. Et il était tout aussi certain que nous étions bel et bien perdues. La carte qui ne servait à rien dans l'immédiat. Mais si nous étions perdues, nous n'étions aussi pas seules. Une inconnue qui se dirigeait vers nous. Une femme. Et une stratégie à trouver rapidement. Peut être d'anciennes habitudes qui revenaient à la surface. Dissimiler son identité. Comme un sentiment de déjà vu. Ce qui était devenu une habitude lors de ma fuite. Mais les risques qui étaient multipliées si le visage d'Irina était reconnu. Ne pouvant jamais savoir sur qui nous allions tomber. Mon regard qui croisait celui de la princesse. A cet instant sur la même longueur d'onde. Complices. Devenant des partenaires de crime. Une stratégie simple que de dissimiler son identité mais surtout d'improviser.

La jeune femme qui s'approchait, s'arrêtant à quelques pas. Son arc et ses flèches que je repérai aussitôt, bien que cette dernière ne les avait pas pointé dans notre direction. Un arc qui n'était pas pour le moment bandé et préférant qu'il reste ainsi. Préférant que la situation reste détendue. La méfiance qui montait d'un cran même si mon visage ne dévoilait rien. L'étudiant simplement du regard alors qu'elle émettait le constat que nous étions perdues. Et cette fois-ci me retenant de lever les yeux au ciel alors que tout semblait pointer dans cette direction. Un constat qui paraissait limpide même pour un enfant. Et un constat tout aussi certain. Restant à savoir si elle était aussi perdue ou si elle ne l'était pas. Ses réponses qui me permettaient de m'éclaircir. Elle aussi était perdue et des détails qu'elle donnait qui suffisait à imaginer qu'elle appartenait à la tribu des naoris. Cette tribu censée faire corps et âme avec la nature. Laissant Irina prendre la parole et la maîtrise de la situation, ce qu'elle faisait avec merveille, se servant du contexte pour justifier notre présence à merveille dans la forêt. S'appuyant sur la vérité, ou plutôt une demi-vérité. Le meilleur moyen pour mentir, pour jouer avec les esprits. Et ce qui restait la vérité alors qu'à l'origine nous étions parties pour aider ceux participant à la guerre. Coeur qui se serrait. Tourbillon de pensées que je déchiffrais alors que je prenais la parole doucement à la suite d'Irina qui se présentait sous un faux prénom. « Je suis Zeyna. » Il n'était pas difficile de s'inventer une vie. Il n'était pas difficile de faire semblant, il suffisait de créer une apparence convaincante. Replongeant dans le silence alors que la politesse rendue. Autant curieuse que méfiante d'en savoir plus sur cette inconnue. Préférant observer pour le moment.

@Jade Alheri @Irina Draghsteel Situation n°4 : Is there anybody out there ? 484338566
Jade Alheri
DATE D'INSCRIPTION : 18/06/2018 PSEUDO/PRENOM : MysteryLight MULTICOMPTES : Liam, Near, Elijah, Cassandre, Saoirse MESSAGES : 610 CELEBRITE : Zendaya Coleman COPYRIGHT : alcuna scarred euphoria. Florence and the machine solosands gif namjoohyuk tumblr METIER/APTITUDES : Cultivatrice chez les Naori, cultivait du cupuaçu et guarana - ce qui resemble le plus à du chocolat et des graines de café + marchande et exploratrice. TRIBU/CAMP : ancienne Kovarii chez les Naoris. POINTS GAGNES : 12
Admin

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Ven 25 Sep 2020 - 20:59



Situation n°4 : Is there anybody out there ? (le 20 mars 2120)


Irina &  Ezra & Jade


C’est courant de croiser des têtes sur l’île. Ce qui est moins courant c’est de penser connaître cet endroit comme sa poche mais de s’en retrouver tout autant perdue que celles qui ne semblent pas vraiment être d’ici. Ce n’est qu’une intuition qui lui fait dire ça mais dans leur comportement rien ne laisse penser qu’elles passent de ce côté-là de l’île de façon régulière. Elle reçoit une réponse qui la fait passer pour une idiote mais au lieu de le prendre mal, la voilà qui lui lance un fin sourire à celle qui a pris la parole la première. Cette forêt semble avoir changé juste comme ça selon son humeur ne lui fait pas peur, pas plus que les deux femmes à ses côtés. Elle ? Elle est plutôt perplexe par rapport à ce qu’il se passe dans cette forêt. Décidément non ce n’est pas normal. Elle hausse les épaules à la remarque de la meneuse. Elle ne se méfie pas Jade, sait très bien qu’elle pourrait se défendre si les choses devaient mal tourner même entre trois personnes se trouvant dans cette même situation qui a tout de désagréable.

Elle est curieuse avant tout alors c’est cette curiosité face à la méfiance qui l’emporte sur le moment même quand elle regarde la verdure qui semble être bien plus présente dans cette partie de la forêt, qui semble vouloir les envelopper toutes entières. Elle garde l’arc derrière son dos, prend le couteau dans sa besace. Si quelqu’un venait à débouler ainsi, l’arc ne lui serait d’aucune utilité. Certes elle n’est pas guerrière comme beaucoup de Kovariis mais elle a appris à savoir se défendre depuis toute petite. Si Jade est prête pour une entraide, elle reste à une distance raisonnable des deux femmes qui sont apparues comme si quelqu’un avait voulu les faire entrer avant que tout ne se mette à changer sans qu’elles le voient. Elle connaît la forêt, cette partie n’a rien d’inconnu à ses yeux mais ce changement là si particulier lui rappelle les rumeurs du phare. Il est loin, beaucoup plus vers le sud. Elle hoche la tête avec prudence pour la guerre qui se mène. Elle a vu des oiseaux messagers particulier signe de guerre. Elle n’était pas sur place, est à la recherche de son frère.  « Je comprends. Ils en auront besoin. » De l’aide, toute aide sera la bienvenue pour ceux qui ne s’attendaient certainement pas à ça en partant se diriger vers les festivités. Saada. C’est un nom qui ne lui dit rien tout comme celui de celle qui l'accompagne. Peut-être du désert, peut-être pas. Sur le moment en tout cas même si elle se montre prudente, c’est pas la principale de ses priorités que de savoir d'où elles viennent. « Jade. » D’un hochement de tête, elle les salue toutes les deux. Jade suffira parce qu’elle n’a pas l’habitude de se présenter autrement que ça. « La forêt vous a séparé ? » Elle trouve ça curieux. Généralement, elle sait, c’est l’envie de se séparer d’un groupe qui est tentante plus que celle de ce qui se passe à présent, cet endroit qui les coupe comme d’une partie du monde qu’elles connaissent pourtant, du moins elle, cette partie de la forêt non loin du désert, elle ne l’avait jamais vue ainsi. « Il va falloir passer au travers. » Elle suppose, n’en est pas certaine de la façon de s’y prendre dans cet environnement qui lui est tout nouveau.

Spoiler:

— code by lizzou —

— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 501 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 51

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Ven 16 Oct 2020 - 11:28

— is there anybody out there ?
21 MARS 2120

Loin du désert, elle pourrait avoir peur, la princesse. Mais il semblerait que rien ne l’arrête. Qu’aucun obstacle n’est assez grand pour remettre en question ses objectifs. Alors oui, ce n’est pas la première fois qu’elle contourne les règles pour aller là où son cœur le désir. Irina a toujours été ainsi. Prête à tout. Sous ses airs charmants et parfois irrésistibles, elle a su garder ses plus profonds secrets. Maintenir une distance exceptionnelle entre ce qu’elle pense vraiment, elle ce qu’elle exprime. C’est un art. Un art que demande beaucoup d’exigence, beaucoup de patience et des années de faux-semblant dans une cour dorée.

Dans la forêt, perdue, en compagnie d’Ezra, Irina ne ressent pas le besoin de se cacher. L’esclave et elle, ont vécu assez dans ce monde pour ne plus porter de masque. Pour ne plus laisser le mystère s’installer. C’est une confiance qu’elle accorde trop peu, mais qu’Ezra a mérité. Le lien qui les unit, est étrange et parfois si claire. Deux alliées dans un monde d’homme. Dans un monde de violence. Irina se souvient encore de cette humiliation publique. De Roan, et sa tête déçue. D’Ezra, et de son regard fier. L’esclave a plus de force en elle, que la plupart des mercenaires qu’Irina a croisées dans sa vie.

« Une rebelle ? » Elle sourit. J’ai surtout l’étoffe d’une reine. Mais ces mots, elle ne les prononcera pas. Un sourire suffit. Un sourire et une prestance qui en dit long.

Au cœur d’un labyrinthe. Voilà où elles étaient. Et Irina maudit les hommes pour générer ce genre de stupidité, car elle sait, au fond d’elle, que la nature n’a pas si bien réfléchi pour créer cet environnement. Oh non, il y a là, la trace de leur ancêtre, énigme éternelle qui ralentissent les deux Rahjaks et apporte sur le leur route, une inconnue. Par précaution, Irina et Ezra se dévoilent sous un autre nom et la princesse expose la situation sans trop de mal. Elle a ça dans le sang.

« J’en ai bien l’impression. » Affirme-t-elle à sa question. « Nous sommes habituées aux sables chaud, non à l’herbe douce, mais il semblerait que même ceux qui connaissent cette forêt depuis une éternité, se font avoir. » Elle observe Jade. Jade qui semble, au final, tout aussi perdue, mais décidée à traverser cet endroit de malheur pour trouver une solution.

« Nous sommes déjà perdues, de toute manière. Autant essayer de trouver la sortie, plutôt que de rester les bras croisés, n’est-ce pas ? » Elle lance un coup d’œil à Ezra. Convaincue qu’elles avaient davantage de chance de réussir, ensemble.

@Jade Alheri @Ezra Aerys
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 3243 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : murphy ♥ (avatar) - frimelda (signa) METIER/APTITUDES : esclave de Werowa▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée, esclave domestique de Roan TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 51

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Ven 16 Oct 2020 - 22:32

Is there anybody out there ?
Ezra & Irina & Jade

« And find the place where every single thing you see tells you to stay. »
Deux mots répétés. Une interrogation. Ou plutôt un sourire qui se dessinait sur le visage de la princesse. Un sourire qui suffisait. N'ayant pas plus besoin de mots pour la comprendre. Un sourire et un regard suffisant. Sur la même longueur d'ondes cette fois-ci. Ce qui aurait pu apparaitre rare et étrange il y a des années lumières. Mais ce n'était plus le cas maintenant. Pas tout le temps. Parfois des zones d'ombre restaient mais un lien s'était créé. Des pierres qui s'étaient ajoutées au fur à mesure pour construire un château. Un nouveau domaine. Un monde d'homme dans laquelle elle s'était faite sa place. Dans laquelle nous nous étions faits notre place, à notre manière. Toujours debout. Rayonnante alors. Irradiante comme le soleil. L'aperçu d'une reine. Ce qu'elle désirerait au plus profond d'elle. Un rôle pour lequel elle s'était taillée. Mais la place qui avait été dévolue à un autre. Rejetée dans l'ombre un peu plus alors qu'un autre avait pris sa place. Une même famille mais des liens du sang qui ne faisaient pas tout. Les liens du sang qui n'étaient parfois pas suffisant. Et les liens du sang qui ne voulaient rien dire alors que parfois il n'existait aucun lien sanguin mais des liens bien plus forts.

Conversation plus discrète alors que les mots n'avaient plus leur place auprès de l'inconnue. Une présence à justfier. Une présence justifiée. La guerre était là. Les oiseaux messages qui volaient dans le ciel, délivrant messages et mauvais présages. Se basant sur des demi-vérités pour réussir. Réussisant alors que l'étrangère paraissait convaincue, apaisée mais restant tout aussi perdue. Comme nous l'étions perdues. Perdue dans un décor végétal, où les arbres n'avaient ni queue ni sens. Et manquant de sourire face à la remarque de la princesse, qui faisait valoir que même ceux les plus expérimentés semblaient aussi perdus. Ce qui semblait être son cas, connaissant les lieux mais tout aussi perdue. Ses traits que j'observais comme ceux d'Irina non sans me rappeler que je ne devrais peut être pas rester en retrait. Si les mots pouvaient nous trahir, nous pouvions aussi nous trahir à raison de notre attitude. Elle qui n'était là une princesse. Et n'étant là une esclave. Il fallait se fondre dans la foule ou parmi les arbres. Il fallait jouer un rôle et se l'approprier.

En effet, il n'y avait nulle autre alternative si ce n'était tenter de trouver la sortie. « On pourrait tenter d'aller par là et voir où cela nous mène ? » Désignant un point qui semblait nous permettre de nous diriger vers le nord. Repères acquis à ce sujet par la force des choses. Des compétences en terme de survie qu'il avait fallu apprendre encore plus. Nécessitant d'apprendre encore plus. Nécessitant d'aller plus loin pour survivre en dehors des murs protecteurs de la cité rahjak. Un monde d'une dureté différente que celui de la cité mais aussi sublime. « A moins qu'il n'y ait un ruisseau connu non loin ? »  Paraissant toujours une bonne idée de suivre un cours d'eau pour trouver l'ombre de la civilisation. Mais si elle était perdue ou s'il n'existait aucun ruisseau tout près de là, alors la proposition serait peine perdue. Il ne resterait plus qu'à continuer de marcher tout droit, se déplacer entre les arbres et espérer trouver la sortie. N'ayant alors nul fil d'Ariane à dérouler et faire glisser entre les arbres. Ce qui aurait pu être une idée pour trouver une sortie dans un monde parallèle. Réfléchissant. Simplement réfléchissant à comment ne pas revenir sur nos pas, comment savoir et se répérer parmi ces arbres qui étaient à mes yeux tous aussi semblables les uns que les autres. « Sinon on peut aller tout droit et marquer les arbres ? pour ne pas se tromper ? pour ne pas tourner en rond ? » La crainte que dans ce paysage transformé, cette jungle animée, nous en venions à faire un cercle, des détours pour revenir au même point. Ce qui m'était déjà arrivé et une expérience que je ne préférai pas renouveler, de loin. Regard qui se reportait sur mes deux compagnes, curieuse de connaitre leurs avis alors qu'à nous trois, nous étions aussi plus fortes.

@Jade Alheri @Irina Draghsteel Situation n°4 : Is there anybody out there ? 484338566
Contenu sponsorisé

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum