-65%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
209 € 599 €
Voir le deal

Aller en bas
Game Master
DATE D'INSCRIPTION : 28/05/2014 PSEUDO/PRENOM : Le Grand Manitou MESSAGES : 2793 CELEBRITE : Nobody POINTS GAGNES : 45
Admin

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Ven 19 Juin 2020 - 0:49
Situation n°4 : Is there anybody out there



C'est une journée comme une autre pour vous. Vous vadrouillez en observant les bourgeons et la vie qui s'invite tendrement dans la nouvelle saison. Vous connaissez bien les lieux et vous marchez sans vraiment regarder devant vous, alors comment c'est possible ? Comment tout d'un coup, vous pouvez vous retrouver sans repère, complètement perdu ? Alors que vous avez la terrible sensation d'être dans un labyrinthe qui semble n'avoir plus de sortie, vous vous retrouvez face à face avec d'autres gens tout aussi perdus que vous. Mais qu'est-ce que c'est que ce bazar ?! Au moins, vous n'êtes plus seul, à plusieurs vous allez sans doute trouver votre chemin, hein ?




précisions


→ Le rp se déroule dans Forêt profonde sud/sud-ouest à l'orée du désert.

→ GM ne repassera plus sauf si demande explicite par mp. Dans ce cas, contactez @Wyatt Sheperd. De même si vous avez la moindre question ou précision à quémander.

→ Ce rp est laissé entre vos mains et votre imagination, n'hésitez pas à être créatif quant à vos aventures. Situation n°4 : Is there anybody out there ? 484338566  




@Irina Draghsteel, @Jade Alheri @Ezra Aerys


Jade Alheri
DATE D'INSCRIPTION : 18/06/2018 PSEUDO/PRENOM : MysteryLight MULTICOMPTES : Liam, Near, Elijah, Cassandre, Saoirse MESSAGES : 566 CELEBRITE : Zendaya Coleman COPYRIGHT : balaclava. Florence and the machine solosands gif namjoohyuk tumblr METIER/APTITUDES : Cultivatrice chez les Naori, cultivait du cupuaçu et guarana - ce qui resemble le plus à du chocolat et des graines de café + marchande et exploratrice. TRIBU/CAMP : ancienne Kovarii chez les Naoris. POINTS GAGNES : 4
Admin

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Dim 21 Juin 2020 - 2:57



Situation n°4 : Is there anybody out there ? (le 20 mars 2120)


Irina &  Ezra & Jade


Elle tente de rejoindre la tribu qui l’a si bien accueillie des mois plus tôt. Elle a vu des oiseaux messagers tout à l’heure en compagnie d’un Odysséen. Ils ont pris des routes séparées. Ils savent qu’il s’est passé quelque chose sans trop savoir quoi du côté des Pikunis. Elle a choisi de rejoindre les Naoris sitôt qu’il leur a fallut prendre une décision sur la route à prendre. Des faucons. De si beaux oiseaux annonciateurs d’urgence, de catastrophe. L’imprévu frappait la terre comme il l’avait déjà fait la première fois pour les enfants du ciel. La deuxième, tout était différent, la plupart étant déjà sur place mais pour les autres, la même méthode avait du être déployée pour prévenir un plus grand nombre tout en ne doutant pas que d’autres événements avaient nécessité l’envoi de ces faucons.

Elle revenait sur ses pas de ce chemin sinueux à travers les arbres et la rivière qu’elle avait empruntés le matin même. Elle devait trouver un endroit ou traverser, savait que la rivière n’était pas bien profonde mais il y avait toujours ce risque des courants. Elle n’avait pas le pied marin pour rien mais depuis l’temps, elle était devenue capable de voir quel était le passage qui était le plus sécuritaire pour elle.  Depuis ses débuts sur la grande île, elle avait pris l’habitude de suivre la rivière quand elle le pouvait pour se rendre aux points principaux de l’île. L’eau étant nécessaire à la vie quand elle n’était pas synonyme de mer agitée, elle avait appris à connaitre ces petits cours d’eau pour arriver à bon port.

Elle espérait de tout cœur que ce n’était pas si grave qu’elle le pensait, qu’il n’y avait pas de raison de s’inquiéter tout en sachant que ce serait probablement le contraire. Elle devait faire vite, longeait la rivière pour se situer comme elle l’avait toujours fait. Si elle continuait plus au nord, elle se dirigeait vers le peuple de Celeste et si elle allait plus loin encore, il s’agirait des Pikuni. Mais la voilà qui prenait la direction opposée de son compagnon du jour, vers les Naori. Ils n’étaient pas si loin mais elle flânait un peu, avait comme cette envie de se déconcentrer de ce qui l’attendrait d’ici quelques heures, quittait sans le savoir cette rivière rassurante pour se diriger un peu plus vers la forêt, un peu plus aussi vers le désert : route qu’elle évitait la plupart du temps.

Elle regarde cette nature qui reprend vie alors que tout semble partir en vrille quelque part du côté des Pikunis. Elle a l’impression qu’ils ne pourront que trop rarement profiter de moments sereins tels que celui-ci qui ne l’est déjà plus, terni par l’arrivée de ces oiseaux. Sans trop faire attention, elle s’éloigne encore plus de la rivière comme pour penser à autre chose que ce qui l’attend là-bas,  ce qu’elle pense qu’il s’y passe. Elle reste songeuse, pas vraiment à observer la nature et quand elle s’y attarde, elle a l’impression de ne pas trop savoir comment elle est arrivée là. Elle ne se pensait pas si loin du désert pourtant la végétation ici est dense, plus dense que l’endroit où elle se trouvait et les alentours qu’elle connait pourtant bien. « C’est impossible. » Elle est interloquée de se trouver dans ce lieu qu’elle ne semble plus du tout reconnaitre, des buissons comme pour délimiter un chemin, des arbres bien plus serrés les uns contre les autres comme ils n’auraient du l’être en réalité, pas à l’approche d’un désert, pas dans cette partie là de la forêt. « Réfléchi Jade, il doit y avoir une solution, quelque chose. » Elle sait bien qu’elle n’appellera pas à l’aide, l’idée même lui semble ridicule. Elle alerterait toutes les bêtes du coin avec sa voix trahissant cette panique d’avoir besoin d’appeler à l’aide. Elle entend des bruits de pas. Elle n’a pas l’art de ne faire qu’un avec la forêt comme les Naoris. Elle sait simplement qu’ils sont, là et s’ils font un peu attention : ils sauront qu’elle est présente. Elle ne se cache pas. Avec un peu de chance, les voilà qui ne se sentiront pas tout aussi perdus qu’elle. Sérieusement, elle ne comprend pas ce qu’il se passe. Elle ne se souvient pas être allée aussi loin dans la forêt. Il y a cette partie de l’île, le volcan, qu’elle connait bien mal mais même en ayant la tête ailleurs, elle se serait vue faire fausse route non ?

Spoiler:
@Irina Draghsteel @Ezra Aerys Situation n°4 : Is there anybody out there ? 484338566 N'hésitez pas si quelque chose ne va pas Situation n°4 : Is there anybody out there ? 4186525286 Pour la date j'ai suivit celle de l'intrigue !

— code by lizzou —

— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 465 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU/CAMP : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 40

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Lun 29 Juin 2020 - 15:52

— is there anybody out there ?
21 MARS 2120

Pour ramener le prince, le choix a été rapide. Irina quitte la cité de feu, car sa vie n’est pas aussi indispensable que celle de son cousin couronné. Les annonces de cette guerre, de cette invasion, ont tout chamboulé, tout ce qu’Irina a imaginé. Oh oui, elle pensait à une guerre, mais pas celle-ci. Qui sont-ils ? De quoi sont-ils capables ? Elle doit trouver les réponses à toutes ses questions qui traversent les lèvres du peuple Rahjaks. Ils sont loin, mais ils ne sont pas sans défense contre un ennemi nouveau. Un ennemi capable de bien pire que ceux qui sont tombés du ciel, des années plus tôt. Tout est différent, maintenant. Pour combattre, il faut faire la paix vite et bien, et Irina se met en route vers le village Pikuni afin de donner espoir aux siens. Ceux qui étaient en première ligne de cette nouvelle bataille. Ceux qui ont vu cette nouvelle forme de la mort. Et puis elle doit retrouver Demyan. Le frère. Le sang royal qui s’est rendu pour la fête, pour finalement affronter la perte. Elle n’ose même pas imaginer ce qu’il a vécu, et n’essaye pas.

Il y a bien des choses, dans ce monde, qu’il ne vaut mieux pas imaginer. Elle avisera une fois qu’elle l’aura retrouvé. Mais ce qu’Isaak ignore, c’est qu’Irina s’inquiète pour d’autres âmes errantes. Des personnes dont elle n’oubliera jamais l’existence. En particulier Arméthyse. Les dernières informations à son sujet, la place en plein cœur de cette nouvelle guerre et si Irina peut la retrouver, voire peut-être la sauver, elle le fera. Elle essayera.

En préparatif de ce voyage d’urgence, Irina est forcément accompagnée de garde. Mais aussi de sorciers et bénévoles prêt à rejoindre le champ de bataille pour apporter leur aide et savoir. Il est hors de question que le peuple du désert ignore le sang qui a coulé. Ils sont fiers, parfois têtu et égoïste, mais ils savent tendre la main quand nécessaire. D’ailleurs, Irina n’est pas vêtue comme à son habitude. Moins de bijoux ornent sa peau bronzée et ses cheveux sont attachés en arrière. Quant à sa robe, bien que légère, elle reste assez simple et surtout, confortable pour bouger. Elle ne répétera pas la même erreur que la dernière fois, lorsque la délégation a été attaquée. Cette fois, s’il faut courir où se battre, elle plantera la dague la première.

« Par ici. » S’enfoncer dans la forêt à donner la parfaite ouverture à Irina et Ezra pour que les gardes la perdent de vue. Tâche habituelle pour la princesse, qui ne compte pas le nombre de fois où elle a joué ainsi avec leur esprit. Les deux gardes qui l’accompagnent ne sont d’ailleurs pas les plus intelligents, et alors que le reste des Rahjaks se dirigent vers le village Pikuni, Irina dévie sa trajectoire. Pourquoi ? Parce qu’elle n’a pas le choix. Pour trouver Arméthyse, elle doit disparaître de leur vue. Et pour trouver Arméthyse, elle a emporté Ezra.

L’esclave dont le maitre est aussi, sur le devant de la scène. Roan se bat depuis son retour, pour retrouver sa réputation. Pour retrouver le respect qu’il a si durement gagné. Pas facile à accomplir, comme tâche, et ce, même avec l’aide d'une princesse convaincante. Mais Irina a décidé. Elle ne s’inquiéterait plus pour les hommes. Elle savait, au fond d’elle, que s’inquiétait pour Roan, la pousserait à penser à Noah. Et Noah ne mérite pas qu’elle daigne encore l’aimer, après tout ce temps.

« Ok, je crois que… Je me suis trompée. » Elle sort de sa poche une carte, et a l’impression d’être partie dans la mauvaise direction. Elle tend l’objet (durement caché toutes ses années depuis son ancienne visite) à Ezra et regarde devant elle. « Regarde, il y a quelqu’un. » Une femme. Peut-être la parfaite occasion pour demander son aide, mais Irina n'est pas idiote. Qui peux lui confirmer que cette fille n'est pas avec l'ennemi ? Qu cette fille, n'est pas dangereuse ?

@Jade Alheri @Ezra Aerys
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 3140 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : doom days (avatar) - frimelda (signa) METIER/APTITUDES : esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 43
Accro des points

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

le Lun 29 Juin 2020 - 18:40

Is there anybody out there ?
Ezra & Irina & Jade

« And find the place where every single thing you see tells you to stay. »
Rose. Le rose représentait la couleur de la robe que je portais. Pas un rose fluo qui flashait, qui attirait tous les regards. Aucune note d'électricité. Pas un rose non plus bonbon. Non ce rose représentait la douceur et le calme, représentant les fleurs qui ouvraient leurs pétales au-delà du désert. Un peu de douceur dans ce monde si froid. Des motifs ornant cette même robe que j'avais cousu de mes propres mains. Une robe fluide et simple à porter. Un tissus léger mais aussi résistant. Ce que certains ne considéraient pas être la tenue parfaite pour s'aventurer en dehors des portes de la cité, traverser le désert mais qui faisait partie de l'une des tenues parfaites à mes yeux. Certes, j'aurai pu enfiler une tenue qui aurait mis les courbes en valeur, une tenue qui aurait été dessinée en faisant référence aux tenues guerrières portées par les femmes mercenaires. Mais avec une tenue plus masculine, il aurait été certain que les regards se seraient tournés encore plus dans ma direction, plus qu'il ne le faudrait. Des regards qui pouvaient déjà se tourner dans ma direction, alors que j'étais l'une des rares à accompagner la princesse draghsteel en dehors de la cité en direction du champ de bataille. Plus précisément, j'étais l'une des rares personnes qui n'avait aucune compétence formelle dans le domaine militaire ou dans le domaine de la sorcellerie. Là étant bien des sorciers et des gardes qui accompagnaient le convoi. Pouvant prétendre être l'une de ses bénévoles qui se rendaient sur le champ de bataille pour apporter son soutien, soutenir les tribus extérieurs mais aussi les rahjaks dépêchés au combat, mais là n'était pas entièrement la vérité. Pourtant prête à aider et peut être aussi égoïste alors que la guerre et ses conséquences avaient formé la parfaite justification pour me permettre de m'éloigner de la cité et accompagner Irina dans sa quête. Pouvant passer pour sa dame de compagnie si ce n'est une bénévole. Et comme elle j'étais prête à me rendre là-bas, au plus près de la mort, avec laquelle le prince @Demyan Draghsteel avait dansé, tout comme ceux envoyés là-bas, tout comme @Werowa Sundagger, tout comme Roan. Et autant que j'étais inquiète, que je voulais savoir s'ils étaient en vie ou blessés, là n'était encore la vérité. N'accompagnant pas seulement Irina pour me rendre là-bas, si ce n'est pour espérer retrouver Arméthyse. Car là était l'un aussi des buts insoupçonnés de ce convoi que de retrouver la guerrière à l'ouest du désert, que de s'assurer qu'elle était en vie, saine et sauve. En ligne directe vis-à-vis des envahisseurs venus de la mer. Coeur qui palpitant de plus belle. Irina acquérant un peu plus de respect en me dévoilant la vérité, en me proposant de la suivre, là où elle n'aurait pu la faire. Point commun qui nous unissait, nous amour pour elle et aussi notre désir de la revoir. Ce manque palpable.

Discrète le long du trajet, ne tentant pas de commencer une conversation avec elle. Trop d'oreilles autour. Et cette place que je n'avais pas vis-à-vis des autres. Alors silencieuse, je suivais la jeune femme et le convoi jusqu'à tout aussi subtilement, elle me fasse signe de la suivre. Le signal de départ. Le signe que là était le moment de prendre la poudre d'escampette. Commençant à la suivre et à m'enfoncer dans la forêt, non sans alors un peu maudire au final ce choix de couleur de robe plus doux mais qui risquait aussi de nous faire repérer. Pouvant peut être prétendre uniquement être une rose, et peut être que sur un malentendu, cela passera. Ce dont je doutais. Course silencieuse alors que nous nous éloignions et faussions compagnie aux gardes, au reste du convoi pour nous retrouver seul. Adrénaline qui courrait dans mes veines. Les battements de mon coeur qui s'étaient accélérés. « Tu fais cela souvent ? » Curieuse, et me rappelant aussi qu'elle s'en rendue jusqu'à la demeure partagée. Le sentiment que ce n'était pas la première fois que cela arrivait.

La suivant et m'arrêtant tout aussi sans énoncer le constat qu'elle venait de faire d'elle-même. « Ok, je crois que… Je me suis trompée. » « Il n'y a pas de point de repère ? » Carte que j'attrapais pour l'examiner et pour relever la tête quelques secondes plus tard. « Regarde, il y a quelqu’un. » Direction qu'elle indiquait vers laquelle je me tournais. En effet, elle avait raison, il y avait quelqu'un. Plissant des yeux pour distinguer à travers le paysage entrecoupé par les arbres les silhouettes de cette femme qui se trouvait un peu plus loin. « Ce n'est pas Arméthyse. » Une certitude. Plans qui changeaient. « Comment tu veux qu'on la joue ? on improvise ? » Presque un chuchotement, audible seulement pour elle, mais pas pour la femme qui s'approchait. Note de méfiance caractéristique alors que je ne savais pas ni comme elle qui elle était. Ayant découvert que les tribus n'étaient pas aussi brutale peut être que la notre, surtout s'il s'agissait d'une grounder originaire des naoris, mais il y avait toujours la méfiance et un risque. Et ce risque, il venait de s'accroître alors que je jetais un regard à Irina non avoir une impression de déjà vu.

@Jade Alheri, @Irina Draghsteel Situation n°4 : Is there anybody out there ? 484338566
Contenu sponsorisé

Situation n°4 : Is there anybody out there ? Empty Re: Situation n°4 : Is there anybody out there ?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum