Le Deal du moment : -29%
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus ...
Voir le deal
389 €

Aller en bas
Kostya Vassili
DATE D'INSCRIPTION : 14/04/2020 MULTICOMPTES : Anoki / Sinead MESSAGES : 303 CELEBRITE : Iwan Rheon COPYRIGHT : Texas-Flood METIER/APTITUDES : Biologiste TRIBU/CAMP : Enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle II, Ordre 5 POINTS GAGNES : 17

Killed my old self, but the new me isn't better (Eva) Empty Killed my old self, but the new me isn't better (Eva)

le Mar 9 Juin 2020 - 18:19


Killed my old self, but the new me isn't better
☆ ★ ☆
Pourquoi tout a-t-il toujours besoin d'être compréhensible ? Pourquoi ses collègues le fixent comme s'ils attendaient une justification de sa part ? Est-il obligé d'avoir une raison rationnelle au fait de ne pas vouloir manger en leur compagnie ce soir, et doit-il faire une démonstration pour qu'ils acceptent de le laisser s'assoir seul à une table isolée plutôt qu'à la leur ? Est-ce parce qu'il est scientifique et eux aussi qu'ils cherchent une explication logique et valable à son refus ? Il n'en a simplement pas envie. Pas parce qu'ils ne les apprécient pas, ni parce qu'il déprime. Il s'est simplement trop habitué à être seul et il s'éloigne chaque fois qu'il sent que ces derniers espèrent plus que des relations purement cordiales et professionnelles. Il a de la chance de travailler avec eux. Ils sont compétents, et ils l'ont accueilli bien mieux que ce à quoi il s'attendait lorsqu'il retrouva ses fonctions. Mais il ne comprend plus ce qu'est vraiment l'amitié. Ou du moins il a compris que ce n'était pas si bénéfique que cela en avait l'air. Il est loin d'être insensible alors il s'attache parfois, mais jamais de manière très saine. Il y a toujours un fond d'instabilité qui menace secrètement chacune de ses relations.

Il se satisfait donc d'être, sur le pont, à cette table - pas bruyante contrairement à toutes les autres - et seul face à ce cadavre de poisson trônant dans son assiette et entouré de quelques légumes ayant poussé sur l'île. Dire que quelques mois plutôt c'est lui qui préparait ces repas. Il se serait sûrement senti bien à travailler dans ces cuisines, si son cerveau ne s'était pas autant ennuyé. Il avait trop besoin d'observer, d'analyser, de calculer. Aujourd'hui, et depuis plusieurs semaines, il a de nouveau le plaisir de faire ce pourquoi il a toujours été destiné. Mais pas au point d'être avec ses collègues nuit et jour. D'ailleurs comme la soirée commence à s'écouler - ils sont sortis tard du laboratoire aujourd'hui, le pont, où du moins la partie réfectoire, se vide peu à peu ; laissant Kostya profiter plus encore de ce calme qu'il s'efforce d'aimer. En fait ça ne lui ressemble pas vraiment. Il a toujours raffolé de l'agitation, de l’effervescence, des émotions fortes, des tentations. Sauf qu'il se connaît suffisamment pour savoir qu'il ne doit plus y céder. Et comme il n'est pas si bon résistant qu'il l'aimerait, la méthode est plus simple est de rester loin de tout ça. Il ne peut pas se permettre d'écart. Et pourtant, quelques pas soigneux résonnent derrière lui. Il lui suffit de tourner légèrement les yeux pour apercevoir Eva. Ce qui est suffisamment étrange pour lui arracher un haussement de sourcils surpris. « Bonsoir Eva » Avec un peu de chance, elle allait décider de s’asseoir ailleurs, et elle était simplement venue le saluer - option peu crédible au vu de leurs rapports...compliqués - ou bien elle avait trouvé un moyen de le sermonner sur sa manière de manger son poisson ? Ce qui serait bien plus crédible, connaissant Eva. « Je suppose que tu cherches quelqu'un ? » Il lui accorde un sourire de politesse. Elle est très certainement le genre de personne à toujours être entourée d'une dizaine d'autres personnes, en tout cas à ne jamais manger seule.
⇜ code by bat'phanie ⇝


@Eva Belikov  Killed my old self, but the new me isn't better (Eva) 1495759900
Eva Belikov
DATE D'INSCRIPTION : 14/03/2020 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra & Chris MESSAGES : 392 CELEBRITE : Victoria Justice COPYRIGHT : StrangeHell (avatar) METIER/APTITUDES : oracle - gardienne du savoir + artiste TRIBU/CAMP : Les enfants de Svarog CERCLE - ORDRE : Cercle III - Ordre 8 POINTS GAGNES : 301

Killed my old self, but the new me isn't better (Eva) Empty Re: Killed my old self, but the new me isn't better (Eva)

le Mar 9 Juin 2020 - 20:22

Killed my old self, but the new me isn't better
Kostya & Eva

« Sunglasses are like eye shadow, they make everythinf look younger and pretty. » - Karl Lagerfeld
L'heure du repas. Ce que certains considéraient comme le moment le plus important de la journée. Un moment convivial. Un moment où les uns et les autres s'installaient autour d'une table pour partager un repas, voir partager la nourriture. Des conversations qui naissaient. Il y avait les sourires. Il y avait les rires. Il y avait l'écho des voix, même maintenant alors que bientôt cette même nation partirait en guerre.

Certains qui quitteraient bientôt le berceau pour grimper des barques, voguer sur les flots. Ne prenant pas la mer fin de découvrir une nouvelle île, observer la nature ou observer les flots. L'objectif suivi était un objectif différent. Un objectif concret, celui de prendre la mer, de quitter le berceau pour conquérir une nouvelle terre, pour guider des aveugles vers la lumière. Une mission que d'autres auraient pu considérer comme barbare, mais là était aussi une mission respectable. Une mission qui révélait même d'une importance capitale, car présentée par le prophète, guidant les volontés. Une mission responsable car le but ultime était aussi de survivre alors que le berceau se dégradait au fil des années, usagé. Une mission aussi capitale alors que sur une autre terre, certains étaient perdus dans l'obscurité. Comprenant cette tâche plus que jamais. Comprenant l'importance de cette mission au point que je m'étais portée volontaire. Ayant été choisie. Faisant parti des élus. Sourire de satisfaction et une énergie décuplée. Apprenant. En attendant que l'embarquement prenne place, j'apprenais. Apprenant de mon mieux à manier le fer, à combattre mais surtout à manier un bâton de combat. Art auquel j'excellais désormais. Du moins, là était un art de la guerre auquel j'excellais au mieux possible, comparé à mon niveau de compétences. Désormais plus à l'aise pour reculer et frappé alors que les entraînements que je suivais en parallèle avec @Lazuli Miskowiak portaient leur fruit. Cette chance que de pouvoir apprendre une des plus douées. Cette chance qu'on pourrait croire accompagnerait ceux partis au combat. Mais là encore, il n'y avait pas que la chance qui comptait. Le destin qui n'était pas lié à la chance réellement. Le destin de chacun était à la merci des dieux. Et dans cette guerre Péroun et Svarog participeraient. N'ayant juste pour le moment encore aucune idée de ce qui se passerait. Encore naïve, alors que je ne savais pas à quel point le sang en viendrait à couler, que des hommes et femmes mourraient. Pour le moment, la guerre était proche mais aussi loin. Champ de bataille séparé par un océan. Futur qui s'envisageait néanmoins petit à petit tandis que je continuais de m'entraîner. Ce que je faisais. Récoltant des blessures mais apprenant à manier ce bâton de combat avec grâce et férocité. Ayant trouvé mon arme de combat alors que le tenir résultait du parfait équilibre. Une danse qui se dessinait. Légère plaie qui se dessinait sur un coin de ma joue droite en ce moment-même, résultant de l'entraînement auquel j'avais participé juste encore quelques minutes avant que l'heure du repas n'en vienne à sonner.

Heure du repas qui était là et silhouettes de ceux du berceau que j'observais. Tous attablés près de leurs tables. Ayant eu le temps de revêtir un top miroitant des notes bleutées mais aussi des touches plus colorées, parsemées de fleurs. Une touche de gaieté et faisant toujours attention aux apparences. Ce qui était la vérité, bien qu'elle l'était aussi lorsque j'avouais apprécier m'habiller avec soin, appréciant la beauté dans les silhouettes. Celle intérieure qui était au contraire parfois plus dure à trouvée, dissimilée derrière des épines. Observatrice pendant un instant de cette foule réunie pour partager un repas sacré. Des moments conviviaux qui se feraient plus rares avec le départ en direction du continent. Mais pour le moment, n'étant pas à penser à la guerre alors qu'au contraire je me dirigeais vers les cuisiniers pour récupérer à mon tour un des repas traditionnels offerts par les cultures du berceau et la mer. Poisson et quelques légumes disposés dans un plat. Regard qui se posait sur le contenu de mon assiette pendant de brèves secondes avant de se poser en direction de ceux qui se trouvaient les plus près. Si j'aurai pu me diriger en direction de la table de certains de mes amis, de ceux que je connaissais voir même de mes parents, je n'en fis rien. Les observant de loin, tous emprisonnés dans leur conversation. Sans doute que j'aurai pu m'asseoir aux côtés de ces fidèles du prophète comme je le faisais chaque jour. Conviviale et sociale. Ce que je ne fis pas cette fois. Au lieu de me diriger vers les tables plus peuplées les unes que les autres, je me dirigeais vers une table positionnée en retrait. Silhouette solitaire que j'avais repéré. Peut être une humeur plus vindicative. Le diable assis sur mon épaule. Les coins de mes lèvres qui se retroussaient. Sourire que je trahissais. Pivotant sur mes talons avec grâce pour en venir à m'approcher de lui. Le jeu du chat et de la souris qui commençait. Il ne fallait ensuite qu'être efficaces.  « Bonsoir Eva » « Bonsoir Kostya. » Politesse. Banalité. N'en pensant rien. Un masque. Un masque de froideur dissimilé par des convivialités et des sourires de politesse. « Je suppose que tu cherches quelqu'un ? » Faisant mine de réfléchir l'espace d'une seconde. La réponse déjà connue. « Malheureusement, cette personne n'était pas toi. » Comme si j'étais peinée à l'idée de ne pas avoir trouvé la bonne personne ou que cette bonne personne n'ait pas été lui. Retenant le "certainement pas toi". Note de sarcasme mentale tue en public. Ombre plus malfaisante que les autres ne connaissaient pas. Voyant le visage d'ange, ne voyant pas le diable dansant autour. Pourtant il était ma cible. La recherche du divertissement. Le fou du roi. Et table à laquelle je m'asseyais. Ou plutôt m’asseyant en face de lui avec toujours ce même sourire, cette même douceur apparente. Cette petite distance aussi pour qu'il ne puisse pas se sentir envahi, assiégé. « Mais je t'ai vu assis tout seul, dans le froid, je me suis dit que tu voudrais peut être un peu de compagnie, que quelqu'un partage ce repas à tes côtés. » Trouver la lumière dans l'obscurité. Ton qui trahissait la compassion. Une apparence. Mais comment ne pas éprouver non plus de la compassion ou peut être de la pitié pour lui alors qu'il était là, seul dans l'obscurité. En partie aveugle et mon devoir de le guider vers la lumière. Visage d'ange. Erreur de se laisser complètement aveuglée par cette innocence apparente.

Spoiler:
Killed my old self, but the new me isn't better (Eva) 1495759900  Killed my old self, but the new me isn't better (Eva) 1495759900
Cette note de sarcasme imaginable, tu m'as trop inspiré Killed my old self, but the new me isn't better (Eva) 3395933406 @Kostya Vassili Killed my old self, but the new me isn't better (Eva) 484338566

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum